Partagez | 
 

 Comme au bon vieux temps [combat solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

POKÉBALL LANCÉES : 126
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 11/03/2017

MessageSujet: Comme au bon vieux temps [combat solo]   Mer 12 Juil - 14:38

Depuis quelques temps, Varro songeait à reprendre un peu l'aventure. La vie de grand vieux à la retraite n'était pas désagréable, et il passait le plus clair de son temps à se promener avec ses compagnons à deux ou quatre pattes - avec une nouvelle recrue depuis peu par ailleurs, qui ne cessait d'égayer ses journées jusqu'à épuisement - ou à se prélasser aux sources chaudes. Et mine de rien, il savait que ses amis partageaient son avis. Même Pharos !
Mais...au fond, il s'ennuyait. Autrefois, il avait quitté la police pour la Team Rocket parce que l'inactivité le minait. Bon, les temps ont changé, et lui aussi. Cependant, s'il n'est plus d'actualité de faire ses preuves ou d'asseoir sa position virilement, Varro regrettait l'aventure, et ses expéditions "solitaires" sur les sentiers même les plus reculés ne lui suffisaient pas.
C'était les combats qui lui manquaient ! Son coeur avait battu à cent à l'heure lorsqu'ils avaient été attaqué avec Romane par ce mystérieux pokémon électrique. Quand il avait parlé avec Denzel, il avait senti une ancienne flamme se raviver en lui, et s'ils n'avaient pas été en train de tremper dans l'eau chaude, Varro et Arkhay l'auraient probablement défié. Sans parler de ce jeune dresseur rencontré sur la plage, dont l'équipe avait combattu Pharos...ils s'étaient sentis revivre à ce moment. L'exultation simple et délicieuse de l'adversité, la joie du triomphe...ils avaient besoin de revivre un peu ça de temps en temps.
Aussi Varro s'était mis en tête, tant bien que mal, d'aller ramasser quelques badges. Ce serait un plaisir pour eux tous, et ça ferait des p'tites babioles à envoyer aux femmes qui comptaient tant pour lui. Seulement, le vétéran savait que les champions étaient très forts, et s'il ne doutait pas un instant des compétences de Pharos et Arkhay, cela faisait également longtemps qu'ils ne s'étaient pas réellement battus. Même le Nidoking était un peu rouillé, et l'âge se faisait sentir...

Mais la solution était très simple : Reprendre l'entraînement, les faire se mesurer l'un à l'autre, comme dans l'temps. L'idée avait parut séduire les deux combattants, et c'est ainsi qu'ils s'étaient dirigés vers les collines pour faire "quelques passes", tranquillement, loin des regards indiscrets ou des zones destructibles.


"Vas y Arkhay, harcèles le. Pharos, essaye de le chopper au vol !"

Engagés à courte portée, l'Arcanin ne cessait de bondir à droite à gauche, ne laissant qu'une trace floue de couleur chaude sans son sillage en virevoltant autour du Nidoking qui essayait de le suivre alors que ses puissants poings fendaient l'air.
De temps en temps, Arkhay s'enhardissait lorsqu'il voyait une ouverture, et fonçait percuter son adversaire, mais il craignait trop les contres redoutables du pokémon poisons et portait des coups légers, préférant favoriser l'esquive à l'agression.
Pour Pharos, c'était un combat de patience. Il avait toujours été le plus physique des deux, et le plus borné. Le grand chien comptait sur sa vitesse pour le frapper à la moindre occasion, sachant pertinemment que c'était là la plus grande faiblesse du Nidoking, mais l'âge avait affaibli ses coups, et la nature du pokémon poison rendait difficile les assauts efficaces.

Un Direct Toxik frôla la joue du canidé, qui esquiva le second en se tapissant brusquement au sol avant de se projeter de tout son poids en pleine poitrine de son adversaire. Aie. L'Arcanin avait perdu en force physique avec l'âge, mais il demeurait dangereusement puissant, surtout avec une telle vitesse.
Cependant, si Pharos était lent, il excellait tout particulièrement dans l'art d'encaisser les coups en attendant de les rendre. Un instant avant que le canidé ne le percute, il avait réussi à replacer un peu sa garde et limita les dégâts reçus.
Et maintenant, ils étaient collés l'un à l'autre. Le Nidoking sourit, emporté par l'exaltation du combat et décocha deux Direct Toxik coup sur coup à l'Arcanin. Le combat hyper rapproché était son préféré, rien de tel que des contacts purs et durs pour se sentir puissant.

Le troisième Direct se perdit dans la crinière du canidé, qui malgré les dégâts parvint à se reprendre rapidement, ayant connu pire, et se dégagea du corps à corps de quelques bonds pour reprendre son souffle.
Sans attendre qu'il se refasse une santé, Pharos le poursuivit, le chargeant avec toute la fureur qu'on pouvait attendre de sa race, près à démolir son vieux camarade d'un formidable Fracass'tête. N'allant pas se faire avoir par un coup aussi évident, l'arcanin bondit sur le côté, se laissant dépasser par la charge du Nidoking et s'apprêta à l'attaquer dans le dos.
Pharos tournoya alors subitement, la feinte de la redoutable attaque roche ayant marché, et faucha les pattes avant du canidé d'un grand coup de queue, le faisant s'affaler par terre, en plus de se remettre face à lui. Il leva haut le poing pour l'abattre sur le chien, mais n'enfonça que le sol.
S'il avait été surpris par le coup de queue, qui ne faisait guère partie des habitudes du Nidoking, Arkhay savait très bien se ressaisir en un rien de temps et roula hors de portée des dangereux poings du pokémon poison.

Lorsqu'il bondit à nouveau sur ses pieds, Pharos lui décocha une sévère attaque mentale qui lui arracha un jappement plaintif. C'était probablement son coup le plus faible, mais également le plus difficile à anticiper, en plus d'être sans doute l'un des plus dérangeants par l'étourdissement qu'il provoquait parfois.
Mais ce n'était rien en comparaison de certaines attaques psy qu'il avait reçu par le passé ! Ni aux ultrasons qui le rendaient complètement fou, lui qui avait les oreilles sensibles. D'ailleurs la comparaison lui inspira une idée alors qu'il voyait déjà son adversaire se préparer à le charger.
Inspirant profondément, l'Arcanin gonfla la poitrine et, dans une attitude de défi et d'autorité, poussa un formidable hurlement qui retentit à travers toute la vallée comme un ordre impérieux, le cri faisant même onduler les blés autour de lui et stoppa net l'assaut du Nidoking, qui s'il était remarquablement brave ne pouvait rester de glace face à un Hurlement et se figea.
Durant une seconde, Arkhay lui parut soudainement si grand, si magnifique qu'il eut envie de courber l'échine...avant de se reprendre avec colère, frappant le sol du pied en criant à son tour. Un son bien dérisoire en comparaison de celui du grand chien, il en avait conscience, mais qui exprimait son sentiment.

C'était un cri de défi, de mâle à mâle, pour la place du plus fort. Arkhay lui répondit par un féroce aboiement en prenant une pose agressive. Il n'attendait que ça.
Pharos eut le temps de faire un pas, que l'Arcanin le percutait déjà, sa Vitesse Extrême ayant englouti la distance qui les séparait plus vite qu'il n'était capable de le voir, et le choc lui coupa le souffle. Ce n'était pas le premier coup qu'il prenait, surtout en pleine poitrine, et la fatigue commençait à peser lourd.
Mais il était hors de question de céder. Ses griffes raclèrent le sol pour lui faire tenir la position, et il répliqua la seconde suivante d'un puissant crochet qui fit mouche. On entendit un "Yip !". Il enchaîna d'un grand uppercut qui décolla les pattes avant de l'Arcanin et le fit chuter. Le canidé roula une seconde après, se mettant hors de portée du Nidoking qui savourait déjà son triomphe. Arkhay tirait la langue se tenait bas, et au son de sa respiration, l'un de ces deux coup avait du l'empoisonner. La victoire était pour lui désormais, car Arkhay était infiniment plus véloce que lui, mais plus il sauterait et bondirait dans tous les sens, plus le venin l'affaiblirait.

Il devait provoquer la fin du match. Le forcer à bouger, ne pas attendre qu'il reprenne ses forces, Pharos l'en savait capable. Levant sa garde par prudence, son intelligence lui suggérant vivement de ne pas inviter l'Arcanin à lui coller une nouvelle charge fulgurante en plein torse. En reprenant le contact, le Nidoking voulait le forcer à choisir entre le poison ou le corps à corps, les deux signant la défaite du chien.
Mais Arkhay avait une dernière réponse. Une énergie puissante bouillonna en lui alors qu'il inspirait férocement à pleine poumon. Encore un hurlement ? Cette fois-ci ça ne suffirait pas à l'arrêter ! Un coup pareil n'allait pas faire effet deux fois de suite sur lui, pas maintenant !
Sauf que ce n'est pas un cri fier qui surgit de la gueule de l'Arcanin, mais un terrible torrent de flammes ardentes. L'une des plus puissantes attaques feu, Déflagration. Arkhay s'en servait si peu souvent que Pharos l'avait négligée, et à ses dépens ! Utilisée à si courte portée, en contre-charge, le Nidoking n'eut que le temps de regretter son oubli que les flammes l'engloutirent et le renversèrent.

Un grand "gasp !" se fit entendre du côté des spectateurs. La petite riolu avait sursauté face à l'attaque la plus impressionnante et dévastatrice utilisée dans ce combat. Elle se sentait mal pour le Nidoking, tandis que Ruben le Raichu ouvrait de grands yeux ronds, ayant visiblement pâlit. Varro lui serrait les dents, le match commençait à se faire long, et les deux vieux amis fatiguaient lourdement.
Ses mâchoires commencèrent à grincer quand il vit le Nidoking se relever malgré ses blessures, ses avant-bras paraissaient avoir cuit, et une bonne partie de sa carapace avait noirci. Arkhay était empoisonné, et devait voir flou à la façon dont il tenait sur ses pattes tremblantes, et Pharos venait d'être gravement brûlé, il arrivait à peine à relever les bras.

Pourtant, ça ne suffit pas à les arrêter. L'Arcanin était fier et courageux, il se battrait jusqu'au bout. Pharos n'était pas moins brave que lui, au contraire, et bien qu'il considérait le canidé comme un frère, il lui était tout bonnement impensable de laisser un mâle le battre !
Peinant à bouger désormais, il projeta une nouvelle attaque mentale, que le grand chien était bien incapable d'éviter. Le choc le fit s'affaler par terre, mais pas déclarer forfait. Il se redressa sur ses pattes, toujours plus tremblantes, à deux doigts de tomber à bout de forces, et rassembla son courage, sa dignité, tout ce qui faisait de lui un véritable Arcanin et hurla à nouveau, encore plus fort que la fois précédente. Le Nidoking perdit toute volonté pendant quelques secondes, et tomba mollement sur son arrière train, incapable de réagir, le regard hébété.

Puis il secoua la tête pour reprendre ses esprits, un peu étourdi, avant de se relever avec peine. Gravement blessé et les membres brûlés, il dut même exploiter judicieusement sa puissante queue pour se remettre sur pieds. Après avoir titubé maladroitement sur un peu plus d'un mètre, il remarqua Arkhay se remettre sur pattes aussi. Son propre hurlement l'avait fait à nouveau tomber. Tous deux étaient à bout, quoique l'un ou l'autre puisse tenter, ça serait la dernière action. Chacun voyait dans le regard de l'autre que c'était leur rivalité qui les faisait encore tenir debout pour un dernier coup, aucun des deux ne pouvant se résoudre à juste "laisser la place" à l'autre.

Pharos trébucha, et rattrapa de justesse son équilibre, avant de laisser tomber toute tentative de garde. Ses bras restèrent ballants, bien trop lourds à son goût dans son état, mais son ardeur ne faiblissait pas. Il lui restait une tête, une corne, c'était suffisait pour un dernier coup, même s'il devait se laisser tomber comme une crêpe sur le canidé. Arkhay lui se laissa coucher par terre, n'ayant plus l'énergie pour attendre la venue du Nidoking, et encore moins pour prendre les devants. Il préféra s'économiser pour le charger avec le dernier bond que pourraient lui permettre ses pattes lorsque le pokémon poison serait à portée, la garde totalement ouverte.
Une légère pente jouait en faveur du Nidoking, dont les pas furent plus facile. Il pouvait se laisser porter un peu par son propre poids, et commença à tituber plus vite, à gagner de l'élan. Arkhay commença à gronder, la victoire allait se jouer sur le fil, et l'un comme l'autre voulaient surpasser cet inévitable Draw qui s'annonçait.


"Stop ! Stop !!!"

Varro se jeta sur la trajectoire du Nidoking, à peine à plus d'un mètre de l'Arcanin qui s'apprêtait à sauter, et dut stopper sa charge maladroite avec sa propre force. Le choc, pourtant "faible", résonna dans tout son corps et lui coupa le souffle. Heureusement que c'était un pokémon relativement petit ! C'aurait été un tyranocif ou un Galeking, le combattant l'aurait écrasé comme un moucheron.
Ses bottes dérapèrent sur le chemin, grattant un peu la terre, alors que Pharos lui offrait un visage partagé entre l'inconscience et l'incompréhension, avant que ses genoux ne flanchent. Le dresseur qui le tenait déjà lui évita de tomber par terre, accusant tout de même ce poids mort qui pesait brusquement dans ses bras et le laissa s'asseoir en douceur avant de le lâcher, avant de se laisser tomber sur l'arrière-train à son tour, entre les deux combattants.


"Ca suffira pour aujourd'hui, bande de tarés."

Il caressa un peu la tête d'Arkhay, qui n'était pas plus frais que son ami cornu, mais qui savait plus facilement se détendre que lui. Comprenant que le score demeurerait incertain encore un peu plus longtemps, l'Arcanin se laissa gagner par la fatigue et bâilla largement, avant de trouver une meilleure position là où il était couché et s'endormit d'un sommeil remarquablement profond en l'espace de quelques secondes.

"J'aimerais bien savoir faire ça moi aussi, j'aurais p'tet moins mal au dos, hein Pharos ?"

La blague aurait probablement arraché un semblant de sourire au Nidoking, s'il n'était pas en si mauvais état. Lui qui était si fier de ses capacités physiques redoutables paraissait actuellement misérable.
Voulant soulager sa peine, Varro sortit une potion du sac et commença à vaporiser le médicament sur son vieil ami, dont le soulagement, s'il était léger, était palpable tandis que les deux "civils" de l'équipe les rejoignaient. Ruben approcha du Nidoking, l'interrogeant du regard, sans obtenir une autre réponse que celle de tous les jours.
Rassuré, il s'en alla voir l'Arcanin qui commençait à ronfler doucement. Il tapota sa fourrure, sans réponse, alors profita de l'occasion pour lui grimper sur les épaules. La riolu s'approchait timidement, effrayé tant par la violence dont avaient fait preuve l'un contre l'autre ceux qu'elle pensait amis, que par le résultat.
En la voyant avancer, petit pas par petit pas, visiblement encore très craintive, Varro lui sourit une fois que la potion était vide et tendit une main pour l'inviter à approcher.


"T'en fais pas pour eux p'tite bleue, ils en ont vu des bien pires. Hein Pharos, ça nous rajeunit pas tout ça, pas vrai ?"

Cette fois, le foreur émit un son ressemblant à un ricanement. La Riolu demeurait déboussolée, probablement dépassée par le fait d'aimer se taper dessus jusqu'à forcer le dresseur à s'interposer...mais d'un autre côté, Pharos et Arkhay avaient souhaité ce combat, ils y avaient pris...une forme de plaisir, qu'elle avait encore du mal à assimiler. Et puis, ça la rassurait aussi sur le choix qu'elle avait fait. Varro n'avait pas hésité à se jeter dans la mêlée pour protéger ses amis, l'un de l'autre, sans se soucier de sa propre sécurité.

"Tu tiendras le coup jusqu'au centre, Pharos ? le Nidoking hocha la tête, trop fier pour réclamer des soins de toute façon, mais savait pouvoir attendre un peu grâce à la potion "Bon, alors on va attendre un peu que l'autre sac à puces finisse sa sieste. On rejoindra plus vite la civilisation quand il pourra courir."

Varro lui aurait bien fait un clin d'oeil, mais il aurait du eu mal. Heureusement, le Nidoking comprenait bien son intention. D'ici cinq, dix minutes peut-être, Arkhay se relèverait avec une forme impressionnante, vu son état actuel. Nul doute qu'il pourrait les transporter en un rien de temps jusqu'au centre de leur choix pour qu'ils disposent de vrais soins tous les deux, sans risquer de s'écrouler en chemin. Il avait horreur de servir de taxi, mais pour faire soigner un pote qui l'avait laissé dormir, il ne dira rien pour cette fois.
Même Pharos eut un sourire quand il regarda Ruben attirer la Riolu jusqu'à la fourrure du grand chien. Il dormait souvent, mais d'un sommeil léger habituellement. Aujourd'hui, ils avaient l'occasion de jouer dans son épaisse crinière, aussi ne se privèrent-ils pas, la bonne humeur du Raichu se révélant aussi rassurante que contagieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

REGION : Johto
POKÉBALL LANCÉES : 1103
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 19/04/2014

MessageSujet: Re: Comme au bon vieux temps [combat solo]   Jeu 13 Juil - 21:05



Fin du combat !

Ton rp combat fait plus de 7000 caractères. Tu gagnes 7 niveaux pour tes pokémons !
N'oublie pas de le recenser ici avant d'actualiser ta Carte Dresseur ;)




________________________


Prepare for trouble, and make it double.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

POKÉBALL LANCÉES : 126
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 11/03/2017

MessageSujet: Re: Comme au bon vieux temps [combat solo]   Jeu 13 Juil - 21:11

Alors ça sera 4 niveaux pour l'Arcanin, 60=>64
Et ainsi 3 niveaux pour le Nidoking, 52 => 55

Et merci ! (j'espère que le combat t'as plut)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Comme au bon vieux temps [combat solo]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Comme au bon vieux temps [combat solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Comme au bon vieux temps [libre]
» Comme au bon vieux temps. || Patrick Sandman
» Parlons du bon vieux temps (PV)
» (Terminé) Comme au bon vieux temps ? (Griffin & Ophelia)
» Comme au bon vieux temps ! (feat Stefan)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novum Elit x Cinnamon Rolls :: Ouest - ROZA :: Plaines et chemins :: Promenades et collines-