Partagez | 
 

 "Le cœur a ses raisons que la raison même ignore" - Avec Aaron S. Hill et Oka Rules [Event Eclipse]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

POKÉBALL LANCÉES : 478
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 20/02/2015

MessageSujet: "Le cœur a ses raisons que la raison même ignore" - Avec Aaron S. Hill et Oka Rules [Event Eclipse]   Dim 15 Mar - 16:05

C'était un après-midi de printemps comme les autres, les arbres étaient fleuris, les dernières neiges avaient fondues depuis un moment déjà, Crimson n'en avait pas vu beaucoup depuis son arrivée sur l'île, il y a quelques semaines. Quelques semaines déjà, et elle ne parvenait pas à oublier sa rencontre avec Aaron, pourquoi ? Ce garçon avait quelque chose de spécial mais quoi ? La jeune femme se sentait bizarre quand elle était avec lui, même rien qu'en y pensant, pas malade...Heureuse ? Quel était ce sentiment nouveau que ressentait la sergente habituellement impassible ? Un sentiment qui lui était inconnu mais qui lui faisait plus de bien que de mal, était-ce ce sentiment qu'on appelait communément ''Amour'' ? Était-elle amoureuse du sbire qu'elle n'avait pourtant vu qu'une fois ? Mais qu'avait-il fait pour gagner si facilement le cœur de la blanche ? Ce qu'elle prenait pour une simple amitié, pas réciproque selon elle, allait-elle devenir une relation amoureuse ? Elle ne pouvait pas se le permettre. Elle n'avait jamais été amoureuse de toute façon, et ce n'était pas le moment de l'être. Et vu la beauté du garçon, elle n'était sûrement pas la seule dont il avait fait chavirer le cœur, elle aurait donc des ''Rivales en amour'' et ne pouvait se permettre de perdre du temps avec ça. Elle se demandait encore pourquoi elle lui avait fait parvenir ce message.

Rendez-vous au festival au village d'Onnen, les ordres seront donnés sur place.
Sois là pour 9 heures 30 maximum. Ne sois pas en retard sinon je te gifle à nouveau.
Crimson.

Restait à savoir si le vert allait venir. Bien sûr, il n'y aurait aucun ordre à donner, c'était un rendez-vous, tout simplement, et elle ne pouvait plus décommander à présent, elle était déjà sur place et elle se devait d'attendre pour voir si Aaron allait venir. Aujourd'hui, exceptionnellement, Crimson s'était habillée d'un Yukata, comme beaucoup de visiteurs, laissant sa cape à capuche et son foulard de coté. Celui-ci dérangeait un peu la jeune femme, révélant beaucoup trop ses formes, chose qu'elle n'aime pas vraiment. De toute façon, aucun membre de la team ne pourrait la reconnaître à part Aaron, Neel et Rafaël, si ils venaient. Elle serait étonnée de voir ces deux derniers mais ils pourraient très bien avoir pris congé pour venir voir le festival.

Le festival tiens, perdue dans ses pensées, elle l'avait complètement oublié. Il s'agissait d'un festival célébrant une éclipse solaire qui aurait lieu un peu plus tard dans la journée, un événement assez rare pour lui faire honneur, Crimson voulait assister à l'éclipse et avait jugé bon d'inviter Aaron à venir la voir avec elle. Ainsi, elle parcouru les stands en attendant son ami, admirant les jolies choses qui étaient présentes dans ceux-ci. En regardant une vitrine, la sergente vit le reflet de son visage, elle était vraiment jolie, avec des cheveux peu communs, cheveux dont elle replaça une mèche derrière son oreille avec un léger sourire, elle se demandait quelle tête allait faire Aaron en la voyant ''en civil''. Il était 8 heures 30, elle devait encore attendre pour espérer voir le sbire se pointer. ''L'espoir fait vivre'' comme on dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Kanto
POKÉBALL LANCÉES : 487
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 04/07/2014

MessageSujet: Re: "Le cœur a ses raisons que la raison même ignore" - Avec Aaron S. Hill et Oka Rules [Event Eclipse]   Dim 15 Mar - 20:38

Le coeur a ses raisons que la raison même ignore
ft. le Ninja en Yukata & Okarpe Koï

Rendez-vous au festival au village d'Onnen, les ordres seront donnés sur place.
Sois là pour 9 heures 30 maximum. Ne sois pas en retard sinon je te gifle à nouveau.
Crimson.


C'était tout ce que disait le message qui lui était parvenu de la part de sa sergente. Il ne l'avait pas revue depuis qu'il l'avait escortée à Mell, mais il pouvait clairement se souvenir d'elle comme s'il l'avait accompagnée hier. Il faut dire qu'elle n'avait pas fait grand chose pour qu'ils oublient leur rencontre, arrivée déguisée en ninja, elle l'avait giflé, lui avait montré son visage - et donc avait fait découvrir à Aaron qu'elle était une femme - puis l'avait menacé avec un flingue après avoir avoué ses plans. Tout ça en un peu plus d'une heure. Elle avait fait fort. Le voleur n'aurait su dire s'il appréciait son supérieur ou s'il la trouvait totalement barge et hystérique, mais décida qu'il viendrait tout de même. Plus pour profiter du festival que pour la mission dont il n'avait quasiment aucune information, bien sûr.

Le seul souci, c'était que le festival se trouvait à Onnen, en plein cœur du village. Hors, peu de temps s'était écoulé depuis la fois où il avait cambriolé l'arène, et nul doute qu'il était encore recherché. Bien sûr, les autorités avait probablement abandonné l'hypothèse qu'il se trouvât à Onnen, mais sait-on jamais. Mieux valait éviter de croiser les policiers, mais surtout, s'il y avait des policiers, il ne fallait pas qu'ils le voient en compagnie d'un jumeau. De ce fait, il s'était rendu au festival un peu plus tôt que prévu pour accompagner Oze et profiter des festivités peinard avant cette fameuse mission. Dès qu'ils furent arrivés, ils partirent chacun de leur côtés profiter des stands et des touristes.

Immédiatement, Aaron se rendit là où son nez le guida, c'est-à-dire, tout près des grillades. Les stands de nourritures étaient ce qu'il préférait et il s'empiffra joyeusement en empruntant de l'argent à quelques malheureuses personnes passant trop près de lui. Il finit par se prendre quelques friandises qu'il emmena avec lui pour continuer son chemin. Oze, de son côté, faisait tous les jeux possibles et inimaginables, et s'achetait des tas d'accessoires, notamment des lunettes. Ils avaient obtenus une belle collection de masques au festival des altarias, et désormais, ce serait les lunettes. Le métamorphe avait retirer son masque noir pour mettre l'accessoire en forme de solaroc devant ses yeux et comptait offrir ceux en forme de séléroc à son maîre.

Aux alentours de 8h30, il passa près de quelques vitrines à la recherche d'un quelconque objet brillant, mais ne trouve pas grand chose, et repartit en bousculant légèrement une jeune femme aux cheveux blancs. Avec rapidité, il se glissa dans la foule pour se rendre au prochain jeu : la pêche aux poissons rouges à l'épuisette ! Il adorait littéralement ça mais n'était pas très doué. Néanmoins, pour la première fois de sa vie, Oze réussit à attraper un de ces poissons et le propriétaire lui offrit dans une poche remplit d'eau. Très heureux, il s'apprêtait à repartir avec son gain lorsqu'il aperçut un bac d'eau remplie de carpes koi, bien plus jolies que son poisson. Sans demander l'avis de personne, il libéra le poisson rouge et s'empara d'une toute petite carpe, bien qu'il doutât que cela fusse autorisé, pour s'enfuir comme un voleur.

Aaron retrouva Oze vers 9h35, habillé de ses ridicules lunettes, il refusa catégoriquement de porter celles en forme de séléroc. Voyant sa mine décomposée par le chagrin et la déception, il capitula à condition qu'il lui donne sa carpe Koi. Le pokémon accepta vivement et Aaron plaça la paire de lunettes sur son chapeau, considérant que s'il devait les porter, alors ce ne serait pas sur les yeux. Il emmena la carpe avec lui et s'en alla retrouver sa sergente qui n'allait pas apprécier le retard.

Il finit par trouver sa sergente vers 9h40, et fut .. Surpris ? Non, c'était un euphémisme. Quoiqu'il en soit, il ne s'attendait pas le moins du monde à la voir si bien habillée, vêtue d'un yukata qui lui allait plutôt bien. Pour peu il ne l'aurait pas reconnu. Il se demanda alors qu'est-ce qui aurait été le plus dur : la retrouver dans le festival alors qu'elle était habillée en ninja ou en civile ? La question resta en suspend dans son esprit et il se décida à aller la voir. Tapotant son épaule pour attirer son attention, il se mit cependant sur la défensive et déclara rapidement avant qu'elle ne puisse faire ou dire quoique ce soit :

« Je suis en retard, je sais. Mais si je te donne ça, est-ce qu'on oublie la gifle ? » fit-il avec un faible sourire, tendant vainement la petite poche avec la carpe nageant à l'intérieur.

C'était une simple tentative pour éviter la claque qu'elle avait prévu de lui mettre en cas de retard. Il n'était pas sûr que sa sergente accorde de l'importance aux cadeaux, surtout venant d'un sbire, surtout quand il s'agissait d'un vulgaire poisson. Il tenta alors un compliment pour arranger son cas, ce qui n'était pas gagné :

« Et euh, super Yukata hein. Très cool. Ca te va bien. » fit-il avec un pouce levé, bien que la flatterie fut plus par intérêt que par réel compliment.


________________________


Tell me what you know about "dreaming", "dreaming"...

I'M ON THE PURSUIT OF HAPPINESS AND I KNOW
EVERYTHING THAT SHINE AIN'T ALWAYS GONNA BE GOLD
HEY, I'LL BE "FINE" ONCE I GET IT...
I'LL BE "GOOD"...(C) LADY



#39714A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: "Le cœur a ses raisons que la raison même ignore" - Avec Aaron S. Hill et Oka Rules [Event Eclipse]   Dim 15 Mar - 21:05

En réalité, Oka ne savait vraiment pas ce qu'elle fichait ici Elle n'était pas habituée à de telles foules, à Aiste, même lors d'évènement important, il n'y avait pas autant de monde qu'ici. Surtout que, jusqe là, elle ne savait même pas qu'il y avait un quelconque évènement, elle l'avait juste déduit par le nombre de personne qui s'était ameuté dehors. On ne pouvait pas tous sortir en même temps et au même endroit par hasard, non, il devait surement avoir un raison derrière tout cela.

Motivée à en savoir un peu plus, elle renfermait ses deux petits pokemons dans leur pokeball, ce qui était très loin de ses habitudes, mais la gamine avait vraiment peur de les perdre aujourd'hui. Il ne restait que Kooro, sous sa forme humaine, qui allait bien lui servir d'ailleurs. Sans plus attendre, la demoiselle grimpait sur les épaule de son pseudo-frère avant de guetter un quelconque panneau d'affichage histoire de se renseigner sur ce qu'il pouvait bien se passer ici. Non mais franchement, Oka, tu pouvais pas aller demander à des gens qui passaient devant toi, ça aurait pas été plus pratique ? Et bien non, par ce qu'Oka, on ne dirait pas comme ça, mais elle souffre d'une incroyable insociabilité avec les humains... pas les pokemons. Bref, la dresseuse voyait donc, au loin, un magnifique panneau tout flambant neuf et, sans plus attendre, tirant Kooro par la manche du pull qu'il portait, le rejoignait rapidement, slalomant entre tout ces gens.  

Et ainsi, Oka apprenait la raison de cette foule et cette raison devenu alors la raison de sa présence.
- " Y'a une éclipse aujourd'hui, haaan ~
- " Tu comprends pourquoi y'a autant de gens ici maintenant ?
- " Non. . .  
- " Non ?
- " C'quoi une éclipse ? J'en ai jamais entendu parler moi ... "

Magnifique facepalm de la part de Kooro et le jeune pokemon, déguisé, ne daignait pas expliquer la chose à sa dresseuse. Non, il l'emmenait aller acheter quelques lunettes bien spéciales afin qu'elle contemple le spectacle de ses propres yeux, une petite surprise du coup.
Face aux montures plus que rocambolesques que les stands avaient à offrir, Kooro restait un peu sceptique.
- " J'vais vraiment devoir mettre . . . ça ? " Se demandait-il alors que, derrière, la gamine s'esclaffait de rire avec ses lunettes qu'elle venait de reconstituer. Un verre en Solaroc et un autre en Séléroc. Si c'est pas la classe ça. Mais, très vite, Kooro se rendit compte qu'Oka n'avait toujours pas un sou en poche alors bon, au grand mot les grand remèdes, il les chipait discrètement avant de s'enfoncer dans la foule avec sa dresseuse. Ce qui était un peu bizarre, c'est qu'elle arrivait à passer inaperçu malgré les vêtement que Cathleen lui avait offert. Maintenant que la gamine avait pu les customiser avec un feutre qu'elle avait volé à un enfant lors de ses cours de dessins de maternelle, elle était fière de porter l'uniforme.

La dresseuse déambulait alors entre la foule, marchant nonchalamment, dansant presque, pour enfin trouver un endroit un peu moins bondé. C'est alors qu'elle vit... quelqu'un... une madame, grande, en Yukata avec... Aaron.

TIN TIN TIN ! Plot twist !  La dresseuse n'en revenait pas, elle tirait une tête incroyablement choquée en une sorte de grimace avec ses magnifiques lunettes.
De loin, on l'entendait venir en courant et, surtout, lorsqu'elle sautait sur Aaron pour l'engueuler un bon coup, on la voyait bien venir.

- " J'TE RETROUVE ENFIN TOI ! SALE LÂCHE ! "

A peine la gamine avait-elle eu le temps d'attraper le grand voleur qu'elle arrivait à le secouer dans tout les sens, malgré sa petite taille. Mais, peut-être qu'Aaron l'avait oublié depuis le temps ? Même si ça ne devait faire que quelques petites semaines. Mais, c'était tout de même à ce demander s'il allait la reconnaître avec son vêtement de team magma et ses lunettes qui cachait ses yeux vairons, sa marque de fabrique.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

POKÉBALL LANCÉES : 478
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 20/02/2015

MessageSujet: Re: "Le cœur a ses raisons que la raison même ignore" - Avec Aaron S. Hill et Oka Rules [Event Eclipse]   Dim 15 Mar - 22:51

La sergente s'était arrêtée à un stand où était distribuées les lunettes spéciales pour voir l'éclipse, ornées d'un Seleroc et d'un Solaroc, accompagnée de Slash qu'elle avait décidée de sortir pour qu'il puisse profiter de l'occasion, c'était malheureusement le seul qu'elle pouvait laisser sortir, Scorpio était trop petit et Drake...Disons que les gens n'avaient pas forcement envie d'être bloqués par un Pokémon Dragon de plus de deux mètres. C'est lorsqu'elle était sur le point de mettre les lunettes qu'elle sentit une main se tapoter sur son épaule, elle se retourna donc pour se retrouver face à Aaron.

« Je suis en retard, je sais. Mais si je te donne ça, est-ce qu'on oublie la gifle ? »

La blanche se pencha pour regarder la poche d'eau dans laquelle nageait une petite carpe. Elle eut un léger sourire et pris doucement la poche des mains du sbire, ne voulant pas risquer de tuer le poisson en bougeant trop celle-ci. Elle était heureuse, ce simple présent servant d'excuse au sbire lui faisait chaud au cœur, une chose nouvelle pour elle, encore une fois.

- Merci, Aaron. J'essayerai de trouver un bocal pour le mettre dedans, ça rajoutera un peu de vie à ma chambre.

En effet, la chambre de la jeune femme était vide, très vide, trop vide même. Et ce petit poisson pourrait peut-être rajouter un peu de gaieté dans celle-ci, d'autant plus que c'était un cadeau d'Aaron.

« Et euh, super Yukata hein. Très cool. Ça te va bien. »

La jeune femme baissa les yeux vers son Yukata noir orné de fleurs blanches en souriant, et rougissant légèrement, cette fois, aucun foulard pour cacher ses joues rouges, elle espérait que le sbire ne le remarque pas. Elle s'apprêtta à parler quand une jeune fille sortie de dieu-sait-où débarqua pour sauter sur le dos d'Aaron pour le secouer.

« J'TE RETROUVE ENFIN TOI ! SALE LÂCHE ! »

Voilà autre chose, qui c'était, celle là ? Quoiqu'il en soit, son geste ne plut pas du tout à la sergente qui s'empressa de l'attraper fermement par le col et de la plaquer au sol.

- Dis-donc, toi. Qu'est-ce qui te prend de lui sauter dessus comme ça ?

Le regard doux et le léger sourire de la blanche s'étaient effacés pour laisser place à son regard froid, l’adressant à la gamine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Kanto
POKÉBALL LANCÉES : 487
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 04/07/2014

MessageSujet: Re: "Le cœur a ses raisons que la raison même ignore" - Avec Aaron S. Hill et Oka Rules [Event Eclipse]   Dim 15 Mar - 23:41

Le coeur a ses raisons que la raison même ignore
ft. le Ninja en Yukata & Okarpe Koï
« Merci, Aaron. J'essayerai de trouver un bocal pour le mettre dedans, ça rajoutera un peu de vie à ma chambre. »

Aaron resta interdit face à cette déclaration, les bras ballants, l'air un peu ahuri. Déjà, elle venait de le remercier de manière tout à fait naturelle, voire même... Gentiment. Il avait encore dans l'esprit l'image de la sergente qui l'avait giflée, et même menacé avec un flingue. Alors la voir aussi reconnaissante et aimable était plutôt surprenant. Il l'avait probablement mal jugée, car après tout, ils ne se connaissaient pas tant que ça. Il se gratta vaguement la nuque, ne sachant trop quoi faire, pour peu on aurait pu dire qu'il était gêné, lui qui s'attendait au moins à ce qu'on lui crie un peu dessus :

« Bah... De rien. »

Il regarda alors ailleurs, les mains dans les poches, attendant simplement qu'elle dise quelque chose. Ah, oui, la mission. C'était bien pour ça qu'elle l'avait fait venir non ? D'ailleurs, c'était étrange de s'habiller comme ça pour une mission, à moins qu'elle veuille mieux s'infiltrer en étant habillée en civil. C'était ingénieux. Lui, s'était vêtu à la même manière qu'à son habitude, simple chemise à moitié ouverte avec une cravate pendouillant de manière négligée, et comme toujours son masque et son chapeau feutre. Il s'apprêta à poser une question quand quelque chose de lourd vint s'agripper à lui par derrière. Il songea alors à Oze qui l'avait retrouvé, mais chassa cette idée en sentant la légèreté du corps. Corps très léger qui vint pourtant le secouer dans tous les sens.

« J'TE RETROUVE ENFIN TOI ! SALE LÂCHE ! » fit une voix aiguë dans son dos.

Il n'eut même pas l'idée de se défendre ou d'envoyer valser la personne tant ce genre de comportement à son égard était habituel. En général, c'était Oze qui lui sautait dessus par surprise pour le secouer. Mais là, ce n'était pas lui. Il n'eut pas le temps de faire un geste que le poids s'envola. Tout du moins avait-il était plaqué au sol par Crimson qui avait réagit de manière immédiate.

« Dis-donc, toi. Qu'est-ce qui te prend de lui sauter dessus comme ça ? »

Aaron eut l'impression de revoir la sergente autoritaire de Marivon, mais il n'aurait sut dire s'il préférait cette Crimson ou celle qui s'était montrée douce et reconnaissante quelques minutes plus tôt. Enfin, ça n'avait pas d'importance de toute façon, et le jeune homme s'accroupit pour placer une main sur l'épaule de la jeune femme afin de lui faire signe de se calmer. L'instant d'après, il plaça ses mains de part et d'autre du visage de l'inconnue et lui retira ses lunettes, pour se pencher légèrement vers elle en plissant les yeux. Ces deux pupilles brillantes, l'une rose, l'autre bleue, il les reconnut immédiatement. Et encore une fois, les lui aurait bien volées. Il poussa alors légèrement sa supérieur pour l'intimer de relâcher l'enfant.

« C'est bon, je la connais. »

Il ne savait pas trop pourquoi Crimson avait réagit ainsi, mais supposait que ce devait être un réflexe pour se protéger, genre instinct de survie ou quelque chose comme ça. Il glissa alors ses mains sous les bras de la jeune fille pour la soulever et la remettre sur pieds en moins de temps qu'il n'en faut pour dire "oze". Il savait qu'elle n'était pas lourde, il l'avait déjà portée lorsqu'ils avaient du s'enfuir du centre pokémon et qu'elle mettait trop de temps pour courir.

« Salut. Toujours à Onnen à ce que je vois. » lâcha-t-il d'un air vaguement blasé, ni heureux ni mécontent de revoir celle à qui il avait enseigné quelques technique de vol.

Mais quelque chose le frappa au visage. Il toisa alors la jeune fille de la tête au pied en constatant qu'elle portait un uniforme qu'il connaissait bien. Enfin, un uniforme plus ou moins customisé de manière assez ridicule mais passons. Cette fois-ci, il prit un air totalement décontenancé et pointa du doigt ses vêtements.

« Attends, tu déconnes ? T'es chez les magmas, toi ? » lâcha-t-il en affichant finalement un petit sourire narquois. « Bah putain. Ça expliquerait beaucoup de choses. » conclut-il.

Il ne s'était pas du tout attendu à ce qu'une gamine croisée sous une table fasse partie de la Team Magma, et pourtant, elle ne pouvait pas avoir trouvé cet uniforme par terre au coin d'une rue. Aaron ne portait pas un grand amour aux magmas, à vrai dire, il les trouvait, eux et leurs idéaux bizarres, totalement cons. Mais au moins, il songea que si elle avait réussit à connaître son prénom sans qu'il le lui dise, c'était peut-être parce qu'elle en avait entendu parler dans sa Team. C'était étrange, mais plausible. Quoiqu'il en soit, il ne comptait pas rester avec cette fille des plus étranges, qui volait si mal et qui s'avérait être une magma. Il alla donc vers Crimson et la poussa légèrement dans le dos pour l'inciter à avancer, l'air de rien, tout en saluant la petite d'un air innocent :

« Bon c'est pas tout ça mais je suis en mission top-secrète là. Donc euh salut hein. À la prochaine gamine. » déclara-t-il en tentant de s'éloigner, entraînant sa sergente avec lui.


________________________


Tell me what you know about "dreaming", "dreaming"...

I'M ON THE PURSUIT OF HAPPINESS AND I KNOW
EVERYTHING THAT SHINE AIN'T ALWAYS GONNA BE GOLD
HEY, I'LL BE "FINE" ONCE I GET IT...
I'LL BE "GOOD"...(C) LADY



#39714A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: "Le cœur a ses raisons que la raison même ignore" - Avec Aaron S. Hill et Oka Rules [Event Eclipse]   Lun 16 Mar - 0:11

A peine avait-elle eu le temps de secouer Aaron en s'agrippant à son dos comme le ferai un Parecool à sa branche d'arbre, la dresseuse se retrouvait à terre. Une madame, grande, bien coiffée et avec une poitrine assez généreuse par rapport à celle d'Oka venait de foutre la gamine à terre. Elle était bloquée et elle ne pouvait plus bouger grand chose mis à part ses jambes. Oka aurait pu tenter une récidive avec un bon coup de pied mais ce ne fut aucunement nécessaire. Aaron, qui semblait bien profiter que la gamine soit à terre, s'abaissait à son niveau avant d'ôter les lunettes des yeux de la petite brune.

La lumière l'éblouissait un peu, trop habituée de ce voile noir posé sur son regard, mais ses yeux restaient assez grand ouvert pour qu'Aaron puisse distinguer enfin ces pupilles qu'il convoitait tant.
- « C'est bon, je la connais. » Dit-il alors, tout en faisant signe à la grande madame à grosse poitrine de laisser Oka tranquille.
C'est alors que, une fois libéré délivrée de griffe de la donzelle, qu'Aaron finit par glisser ses mains sous les bras d'Oka avant de la relever. Ce n'était pas bien difficile après tout.

Kooro arrivait au loin, distinguant ainsi ce cher Aaron avec cette demoiselle qui l'avait foutu au sol. Il gardait quelque peu ses distances pour attendre le moment propice, cette madame allait payé pour avoir mit Oka à terre. Autant quand elle tombe toute seule il s'en fou le Kooro, mais quand c'est la faute de quelqu'un, il est pas content !

« Salut. Toujours à Onnen à ce que je vois. » S'adressait alors le voleur à sa cadette. Jusque là, rien n'avait changé chez lui, il avait toujours ce regard blasé avec cette petite pointe de "j'suis plus fort que toi" jusqu'à ce que son expression ne finisse par radicalement changer. Il toisait la jeune fille de haut en bas avant de manifester ses pensées les douces et profondes.

« Attends, tu déconnes ? T'es chez les magmas, toi ? Bah putain. Ça expliquerait beaucoup de choses. »

- « Quoi ? » Demandait alors la gamine, autant au jeune homme qu'à elle-même. Mais il semblerai que le voleur ne l'ai pas entendu lorsqu'il tentait désespérément de prendre la fuite, une nouvelle fois.

« Woh woh owh woh ! On attends deux s'condes ! » La dresseuse n'allait surement pas laisser le voleur s'enfuir une seconde fois !
« C'qui ça, les magmas ? C'est pas le truc qu'il y a dans les volcans ? » La dresseuse était bien sérieuse sur sa première question mais s'égarait une nouvelle fois en se posant la deuxième. Elle-même se devait de se le confirmer...

De loin, Kooro se refaisait un nouveau facepalm, ses oreilles portaient loin ...

Toujours emmêlée dans son incompréhension la plus totale, Oka continuait à faire... bah sa Oka quoi...

« Et puis quoi « Bah putain ça explique des choses» ? Non, ça explique rien ! Pis l'est où Oze hein ? Tu l'as vendu pour te remplir les poches ou alors tu l'a échangé contre un autre pokemon horrible ? Hein hein ? » Oka accélérait le débit de plus en plus au fil de ses paroles jusqu'à ce qu'elle en arrive ici. Là, elle reprenait son souffle avant de terminer son petit discourt ou monologue si vous préférez.

« Et puis j'suis pas UNE-GAMINE ! Bon dieux d'Arceus, j'ai 20 ans quoi, merde ! »

Oka tapait du pied, serrant les poings, montrant presque les crocs, s'approchant d'Aaron avec une petite énergie malsaine. C'est alors que Kooro se décidait enfin à se montrer pour retenir un peu Oka, histoire de la calmer un peu. Il fallait avouer que ce mec avait pour don de lui faire péter un boulon à chaque fois qu'il lui disait le mot "gamine". Bien qu'Oka fut calmée par le contact avec Kooro, elle continuait sa route vers Aaron avant de fouiller sa poche droite de son pantalon.
Elle en tirait, dans un geste plus que souple, les lunettes que le jueen homme lui avait enlevé tout à l'heure et qu'il ne lui avait pas rendu.

« T'm'as pas rendu ça tout à l'heure... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

POKÉBALL LANCÉES : 478
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 20/02/2015

MessageSujet: Re: "Le cœur a ses raisons que la raison même ignore" - Avec Aaron S. Hill et Oka Rules [Event Eclipse]   Lun 16 Mar - 22:22

La blanche aurait bien collé une gifle à la gamine sans se rendre compte de l'absurdité de son acte si Aaron n'avait pas posé la main sur son épaule. Ça l'avait calmée. Elle aurait bien profité de l'occasion pour poser sa main sur celle du sbire, mais elle doutait que ce dernier apprécie.

« C'est bon, je la connais. »

C'était justement le problème. Qui était-elle par rapport à Aaron ? Une ex-petite amie ? La sergente venait de découvrir un sentiment nouveau : La jalousie. Elle regarda Aaron relever la jeune fille, et ça l'énervait, cela pouvait clairement se lire sur son visage. Elle laissa néanmoins les deux parler, apprenant un peu plus sur cette inconnue.

« Attends, tu déconnes ? T'es chez les magmas, toi ? Bah putain. Ça expliquerait beaucoup de choses. »

Il est vrai que la sergente n'avait pas vraiment fait attention à la tenue vestimentaire de la brune. Cet uniforme reconnaissable entre tous, celui qu'elle avait porté quelques temps auparavant, lors d'une mission d'infiltration, à quelques détails près.

« C'qui ça, les magmas ? C'est pas le truc qu'il y a dans les volcans ? »

Au moins, c'était clair, cette gamine ne pouvait pas faire partie de la Team Magma, pour sortir une réponse aussi stupide, la sergente se demandait même si la brune avait déjà ouvert un dictionnaire dans sa vie.

« Et puis j'suis pas UNE-GAMINE ! Bon dieux d'Arceus, j'ai 20 ans quoi, merde ! »

Ce fût une bonne idée de préciser car la blanche ne lui donnait que 16 ans grand maximum. Autre détail important à souligner, cette gamine était d'une grossièreté ahurissante. Elle laissa au sbire le temps de la saluer avant qu'il n'entraîne la sergente dans la foule. Mais c'était sans compter sur la brune aux yeux bizarre qui revenait à la charge pour récupérer ses lunettes. Exaspérée, la sergente lui laissa le temps de faire puis pris la main d'Aaron pour le tirer en courant dans la foule, le plus loin possible d'elle, suivie toujours de Slash qui brava la foule plus rapidement qu'elle, trouvant un arbre à l'ombre où Crimson se dirigea avec le sbire pour s'y asseoir.

- Bon, maintenant qu'on est débarrassés d'elle...En fait, il n'y a pas de mission.

Elle soupira, se demandant si le sbire allait rester en apprenant ça, mais le connaissant, cela l'aurait étonnée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Kanto
POKÉBALL LANCÉES : 487
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 04/07/2014

MessageSujet: Re: "Le cœur a ses raisons que la raison même ignore" - Avec Aaron S. Hill et Oka Rules [Event Eclipse]   Sam 21 Mar - 17:02

Le coeur a ses raisons que la raison même ignore
ft. le Ninja en Yukata & Okarpe Koï
Aaron avait tenté de s'enfuir en prétextant une mission, venant même à oublier qu'il en avait vraiment une en temps normal tant le mensonge était venu naturellement, mais la jeune fille se montrait plus têtue. Le voleur ne lui jetterait certainement pas la pierre, et puis, il n'avait rien contre elle. À vrai dire, il avait même songé à la corrompre, elle n'était pas très futée cela n'aurait pas été trop difficile. Mais cet absence d'intelligence apparente était plus problématique que cela en fait : elle n'était sûrement pas assez maligne pour voler de manière stratégique. Oui car, le vol, c'était aussi une affaire de réflexion. Il fallait bien l'avouer, même s'il lui arrivait souvent de sortir des idioties, Aaron était loin d'être bête.

Mais la brune en revanche, il avait encore quelques doutes.

« C'qui ça, les magmas ? C'est pas le truc qu'il y a dans les volcans ? »

Monumental "poker face" de la part de notre bonhomme vert qui n'en croyait pas ses oreilles. Elle se moquait de lui ? Elle n'en avait pas l'air. Il ne considérait pas les magmas comme des lumières, mais ils avaient tout de même une limite à la bêtise. Le jeune homme passa lentement une main sur son visage afin de se donner contenance, et secoua finalement la main, comme s'il chassait une mouche :

« Ok laisse tomber. »

Un petit détail frappa l'intérêt du jeune homme. Elle était seule ? S'il s'était attendu de voir cette nana, cela aurait été avec son... Son quoi ? Il n'en était pas très sûr, c'était juste un gars bizarre qui traînait avec elle sans dire un mot. C'était quoi son nom déjà ? Peu importe. Il voulut faire demi-tour mais la brunette revint à la charge.


« Et puis quoi « Bah putain ça explique des choses» ? Non, ça explique rien ! Pis l'est où Oze hein ? Tu l'as vendu pour te remplir les poches ou alors tu l'a échangé contre un autre pokemon horrible ? Hein hein ? »

Aaron lui donna une puissante pichenette (une pichenette peut-elle être puissante ?) contre le front de l'enfant afin de la faire taire, fatiguer d'entendre de telles idioties. Vendre Oze ? Et puis quoi encore ? Il ne le vendrait pour rien au monde même si on lui offrait des millions de pépites d'or.

« Et puis quoi encore ? Il est juste en train de se balader quelque part. Et je peux en dire autant de toi et de ton... Pote bizarre. » lâcha-t-il avec dédain.

Il ne trouvait pas vraiment d'autre qualificatif. Il ignorait même quelle relation elle avait avec lui, si ce n'est qu'ils semblaient proches. Frère, ami, petit ami ? Au fond, il s'en foutait bien, ce n'était pas comme si ça le regardait, ni même l'intéressait. Aaron croisa alors les bras et s'apprêta à lui lancer une pique lorsqu'elle ajouta avec agacement :

« Et puis j'suis pas UNE-GAMINE ! Bon dieux d'Arceus, j'ai 20 ans quoi, merde ! »

Et il ne lança jamais cette fameuse pique. La bouche restée ouverte, une expression ahurie habitait le visage d'Aaron à la place de son indifférence habituelle. Il tombait d'assez haut pour le coup. Non, non, non, elle ne pouvait pas être majeur. C'était une gamine. Pas simplement sa taille, son attitude aussi, sa façon de s'habiller, de parler... Tout chez elle évoquait les gamineries stupides des enfants. Et ils n'avaient que deux ans d'écart ? Il en avait presque honte. Néanmoins, il décida de reprendre forme, son visage blasé récupérant sa place sur sa tête et il glissa :

« Pourtant il te manque quelque chose pour que je te crois. » avec un large sourire moqueur, désignant clairement du regard ce quelque chose situé au dessus du ventre en temps normal.

Le jeune homme vit alors le camarade de la demoiselle venir vers eux, et il ne put s'empêcher de le pointer du doigt en lâchant un petit "oh, le voilà", constatant qu'il arrivait à temps pour tenir la jeune fille qui semblait à deux doigts de lui sauter dessus. Il en était soulagé même : il n'aurait pas eu la motivation de se défendre contre elle. Elle finit tout de même par aller vers lui pour se saisir de quelque chose dans sa poche : il aperçut alors une paire de lunettes qu'il n'avait pas encore vu, un solaroc et un séléroc pour chaque œil, et qu'il lui donnait envie. Il avait tenté discrètement de l'emporter mais, visiblement, elle n'était pas totalement dupe.

« On fouille pas les poches des gens, gamine. » fit-il avec une ironie non dissimulée et en appuyant bien sur le petit sobriquet qui allait rester même après la révélation qu'elle lui avait faites.

Une main vint alors se glisser dans la sienne pour le tirer loin de la jeune fille -plus si jeune que ça-, bravant la foule et ces nombreux touristes. Il ne s'en formalisa pas, bien qu'il fut déçu à l'idée qu'Oze n'avait pas été là avec lui pour ces "retrouvailles" qui l'auraient rendu particulièrement heureux. Aaron vit alors un farfuret qu'il n'avait pas remarqué auparavant. Depuis quand était-il là ? Il n'eut pas de mal à deviner qu'il appartenait à sa sergente. Bizarrement, ce pokémon lui allait bien.

Finalement, ils arrivèrent tout deux à l'ombre d'un arbre plus ou moins isolé, et il imita sa supérieur lorsqu'elle s'assit. Il n'eut pas le temps de voir si deux personnages les aurait, par hasard, suivis qu'elle lança aussitôt :

« Bon, maintenant qu'on est débarrassés d'elle...En fait, il n'y a pas de mission. »

Aaron la fixa en clignant des yeux, laissant planer un long silence où aucun d'eux ne dit rien. À vrai dire, il attendait de voir si c'était un blague ou pas, mais elle semblait très sérieuse. Il serra alors le poing et l'attira contre lui, un air triomphant.

« Yesss. Le nombre de fois que j'ai espéré qu'on me dise ça. Ça a été annulé ? Bah, peu importe. Ça veut dire que j'ai ma journée ? »

Il n'attendit même pas la réponse pour se lever et s'étirer de tout son long, plus pour la forme qu'autre chose. C'était pas souvent qu'on lui annonçait ça lorsqu'il allait en mission, et pourtant, ça suffisait à le mettre de bonne humeur.

« J'vais pouvoir profiter du festival tranquillement, c'est cool ça. Tu vas faire quoi toi ? » fit-il par simple politesse à Crimson, bien que le bâillement qu'il lâcha juste après témoignait de l'importance qu'il accordait à cette information.

Aaron établit rapidement dans sa tête une liste de choses à faire durant ce festival. Tout d'abord, voler, cela allait de soi. Faire quelques stands, "acheter" des souvenirs. Manger, manger, manger. Oh, et bien sûr, l'éclipse ! Il en avait presque oubliait la raison même du festival.

Il fit alors quelque chose qu'il ne faisait pas souvent. Aaron retira lentement son masque. À vrai dire, il ne l'enlevait probablement jamais, hormis quelques fois pour dormir, mais en général, il le gardait même sous la douche. Le visage du jeune homme sans son masque n'avait rien de bien extraordinaire, et ne changeait pas énormément non plus. Pas forcément plus beau, pas forcément plus moche, ses yeux semblaient juste un peu moins lumineux. Le seul détail apparent qui ne pouvait être vu avec le masque étaient les cernes qui entouraient ses yeux.

Son visage ne fut pas longtemps à nu vu qu'il glissa rapidement les lunettes sur son nez, leva le visage vers le ciel afin d'admirer l'éclipse. Malheureusement, un râle se fit rapidement entendre.

« Ok, et maintenant elle est où l'éclipse ? Y'a trop de nuages on voit rien... Putain l'arnaque. » conclut-il sans mâcher ses mots, agacé de ne pas réussir à voir l'objet même du festival.


________________________


Tell me what you know about "dreaming", "dreaming"...

I'M ON THE PURSUIT OF HAPPINESS AND I KNOW
EVERYTHING THAT SHINE AIN'T ALWAYS GONNA BE GOLD
HEY, I'LL BE "FINE" ONCE I GET IT...
I'LL BE "GOOD"...(C) LADY



#39714A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: "Le cœur a ses raisons que la raison même ignore" - Avec Aaron S. Hill et Oka Rules [Event Eclipse]   Sam 21 Mar - 18:18

Oka avait de quoi s'énerver, elle venait d'être remise en question vis à vis de sa majorité. Par qui ? Aaron. Comment ? Une seule phrase avait suffit

- « Pourtant il te manque quelque chose pour que je te crois. »

Le jeune homme avait beau se cacher derrière un masque sombre, ça ne camouflait pas son regard pour autant. Dirigé vers la partie supérieure du corps d'Oka, la gamine ne s'attendait pas à ce qu'on lui reproche ce genre de "détail". Jusque là, on ne lui avait jamais rien fait remarqué alors, quelques peu gênée de par la chose -oui elle va complexer en plus- la dresseuse détournait son attention pour éviter de piquer une crise de colère. La gamine de 20 ans récupérait ses lunettes chéries de la poche du jeune voleur avant qu'il n'ose venir lui faire la leçon.

« On fouille pas les poches des gens, gamine. »

Contenant encore sa rage, Oka s'empressait de tourner le dos au jeune homme afin de rejoindre Kooro qui s'était un peu plus rapproché encore. Si le voleur voulait provoquer la petit brune en appelant encore « gamine », ça ne marchait plus. Le pokemon, toujours déguisé, allait lui servir pour se plaindre à nouveau. Mais à peine Oka avait-elle eu le temps de se retourner qu'Aaron avait disparu... Peut-être, happé par cette foule, sa kleptomanie avait été remise en route ? La dresseuse scrutait néanmoins la foule assez longuement pour essayer de le retrouver, sans savoir réellement pourquoi...

Puis, elle se souvenu du but premier de sa venue ici, même si en arrivant, elle ne savait pas trop pourquoi elle était là. L'éclipse.  La dresseuse s'empressait de mettre ses lunettes sur sa petite frimousse avant de regarder le ciel pendant une longue et lente minute.
Kooro, quand à lui, vu qu'il ne pouvait pas regarder, quelle égoïste cette Oka décidément, regardait de droite à gauche pour chercher Aaron pour sa dresseuse. Lui, il comprenait ce qu'Oka ressentait mais, elle-même, ne comprenait pas ce qu'elle pouvait éprouver au fond d'elle. Ça avait fait la même chose avec un ancien jeune homme sur Aiste. Quand Oka pensait à lui, en pétait un boulon... Quand elle pense à Aaron, elle en pète deux...

- « Y'a trop de nuages, on voit rien. »
- « Et t'as prit une minute à t'en rendre compte ? »
- « . . .  »

La dresseuse  jetait un dernier coup d'oeil à la foule en folie avant e se chercher un coin où se poser. Un arbre, comme en habitude. Ce fut chose aidée d'en trouver un, il suffit de regarder un peu plus haut et une fois qu'on aperçoit des branches, on va à la cime et on peut y grimper. La dresseuse escaladait donc l'arbre, allant le plus haut possible, là où les branches étaient encore assez costaudes pour porter la dresseuse.

Et là, la gamine s'installait paisiblement, laissant aussi la joie à Kooro de rester avec elle. Elle laissait aussi ses deux autres petits pokemons jouer dans l'arbre librement, un peu plus haut. La dresseuse soupirait alors un coup avant que Kooro n'arrive pour couper court à ce silence.

- « Tu sais pour Aaron...»
- « Me parle pas d'lui Kooro. Tu sais qu- »
La dresseuse se tût d'un coup. Elle entendait du bruit, deux personnes arrivaient pour elles aussi, surement, se reposer. Oka s'empressait alors de demander à ses pokemons le silence avant qu'elle ne contienne sa respiration dans sa main. Elle se rabaissait doucement, histoire de ne pas faire craqueler les feuilles, pour regarder la scène d'en haut.

C'était lui... et elle aussi était là. La gamine, contrainte au silence, ne faisait qu'arquer les sourcils pour exprimer son mécontentement.
Oka restait alors un petit moment à écouter leur conversation qu'elle n'accordait que trop peu d'importance. « "y'a pas de mission en réalité" ? T'as pas trouvé plus accrocheur comme sujet de discutions ? »
Pensait-elle très fort.
Bref, Oka écoutait sans trop écouter en réalité, elle guettait juste le meilleur moment pour sortir de sa cachette.

- « Ok, et maintenant elle est où l'éclipse ? Y'a trop de nuages on voit rien... Putain l'arnaque. »

A ces mots, la dresseuse sentait le bon moment venir. Il ne restait plus qu'à la femme aux cheveux blanc de lui répondre et là, elle surgirait. Elle commençait à alors à se mettre en position, lentement et discrètement.

Là, c'était bon. La dresseuse se laissait alors glisser. La gamine pliait ses jambes au niveau de la branche afin de garder un contact avec l'arbre pour ensuite surgir, la tête à l'envers, pleine de feuilles, face aux deux sbires.
La capuche pendouillante, même le vêtement plus ample d'Oka était attiré par la loi de la gravité. Mais le petit haut n'empiétait pas sur la figure de la gamine, c'était déjà ça. néanmoins, il permettait alors au tee-shirt du dessous, plus moulant, de dévoiler les courbes d'Oka. Si Aaron voulait en remettre une couche, il avait tout les arguments. De toute façon, Oka n'avait pas à envier la taille de bonnet de la femme en yukata vu qu'elle était absolument certaine que c'en était des faux.

La gamine arborait alors un regard un peu moins expressif qu'en habitude et saluait ses deux protagoniste en faisant un signe de main.

- « Yo »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

POKÉBALL LANCÉES : 478
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 20/02/2015

MessageSujet: Re: "Le cœur a ses raisons que la raison même ignore" - Avec Aaron S. Hill et Oka Rules [Event Eclipse]   Dim 22 Mar - 2:16

« Yesss. Le nombre de fois que j'ai espéré qu'on me dise ça. Ça a été annulé ? Bah, peu importe. Ça veut dire que j'ai ma journée ? »

La sergente haussa légèrement un sourcil. Ce sbire était-il stupide ou...stupide ? Au moins, il avait compris qu'il était libre, c'était déjà ça. Mais allait-il rester avec sa supérieure ? La question raisonnait dans sa tête pendant qu'elle sortait des barrettes de cheveux à l'effigie de pattes de Farfuret achetées plus tôt dans la journée. Elle attacha ses cheveux avec les barrettes en regardant du coin de l’œil  le sbire qui n'avait visiblement pas bougé d'un pouce. Enfin, il se leva en s'étirant au moment où la sergente allait répondre à la question posée plus tôt.

« J'vais pouvoir profiter du festival tranquillement, c'est cool ça. Tu vas faire quoi toi ? »

La jeune femme regarda le vert, une barrette entre les dents, mettant du temps à les mettre par manque d'habitude. N'avait-il vraiment pas compris que l'intention de Crimson depuis le début était d'être avec lui ? Et lui, il parlait de profiter du festival à la première personne, et il lui demandait ce qu'elle allait faire, ce qui confirma la pensée de la jeune femme. Celle-ci allait de nouveau parler quand le sbire l'en empêcha involontairement, et cela commençait à l’énerver.

« Ok, et maintenant elle est où l'éclipse ? Y'a trop de nuages on voit rien... Putain l'arnaque. »

La sergente leva les yeux au ciel. Il était en effet anormal que le ciel soit couvert de nuages alors qu'il était parfaitement bleu quelques instants plus tôt. La jeune femme mit quand même ses lunettes, espérant que ça ne soit que passager. Les lunettes en question devaient avoir un défaut, la blanche avait en effet cru voir une ombre sortir du sol mais lorsqu'elle les a retirées, plus rien. Tout ce qu'elle vit en retirant les lunettes était...la gamine qu'elle avait rencontrée plus tôt, accrochée à une branche de l'arbre par les pieds. Elle n'y resta pas longtemps car Slash, qui l'avait remarquée, retira les pieds de la jeune fille de la branche, la faisant ainsi tomber miraculeusement sur le derrière. La bonne humeur qui était revenue chez Crimson quand elle s'était retrouvée seule avec Aaron s'estompa à nouveau dès la présence de la gamine.

- T'as pas fini de nous suivre, toi ? Ou plutôt de le suivre ?

Parce que, oui, la sergente se doutait que ce n'était pas elle qui était suivie par cette gamine, mais Aaron. Une fois de plus, Crimson dût se retenir de la gifler et se contenter de la fixer froidement. Elle ne savait toujours pas quel genre de relation entretenaient ces deux là, elle ne pouvait donc pas se permettre de la gifler. Elle se releva donc en silence et releva la gamine en la tirant par le bras par la même occasion. Elle entrouvrit les lèvre pour commencer à prononcer des mots à Aaron mais resta bouche bée, les yeux grands ouverts face à se qui se tenait à quelque mètres du dos du destinataire de la phrase qu'elle allait prononcer. Ce n'était donc pas un défaut des lunettes, elle avait bien vu une ombre sortie du sol un peu plus tôt, et à présent elle la voyait parfaitement. Un Pokémon, visiblement, de couleur noire dominante, avec une sorte d'écharpe rouge et une fumée blanche qui pourrait s'apparenter à des cheveux, cachant la moitié de son visage, ne laissant visible qu'un seul œil bleu brillant.

- Qu'est-ce que...

A peine eut-elle prononcé ces mots que le Pokémon sortit entièrement du sol, flottant à présent au dessus de celui-ci. Des bras étaient aussi visibles, des bras aux mains légèrement espacées dans lesquelles se formait une masse sphérique noire, une attaque de type Spectre ou Ténèbres, et, voyant le regard du Pokémon fixant le groupe, la blanche savait que cette attaque leur était destinée. Ne réfléchissant pas une seconde aux conséquences, la sergente poussa violemment la gamine à gauche puis Aaron à droite, courant vers le Pokémon Ténèbres en sortant une ball à la partie supérieure bleue de sa manche, contenant son plus puissant Pokémon à l'heure actuelle.

-  A toi, Drake, bloque son attaque !

Le Pokémon Dragon sortit de sa ball dans un éclat lumineux, en face du Pokémon ennemi qui envoyait sa sphère de ténèbres au même moment, Drake se fit violemment repousser par l'attaque, emportant sa dresseuse contre l'arbre contre lequel elle était quelques minutes plus tôt. Son plus puissant Pokémon repoussé si facilement...Était-ce dû à un manque d’entraînement ? Était-elle trop faible ? Ou alors...Ce Pokémon inconnu faisait-il partie de ceux appelés ''Pokémons Légendaires'' ? Si c'était le cas, leur puissance n'était pas exagérée dans les histoires qui parlaient d'eux.


Apparition de Darkrai. Pourquoi s'en prend-il à nous ? Serons-nous capable de le raisonner ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Kanto
POKÉBALL LANCÉES : 487
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 04/07/2014

MessageSujet: Re: "Le cœur a ses raisons que la raison même ignore" - Avec Aaron S. Hill et Oka Rules [Event Eclipse]   Mer 25 Mar - 16:24

Le coeur a ses raisons que la raison même ignore
ft. le Ninja en Yukata & Okarpe Koï
Aaron cherchait vainement l'éclipse, mais les nuages étant trop denses, il n’apercevait strictement rien. Il râlait, marmonnait des choses incompréhensibles dans sa barbe, laissant clairement paraître son agacement. Il était doublement venu pour rien : pas de mission, ni d'éclipse. Ne restait plus que le peu de touristes intéressants et des stands bien trop chers pour ce qu'ils étaient. Alors, à défaut de voir l'éclipse, un visage encadré de cheveux bruns tombant allègrement.

« Yo. »

Aaron arqua élégamment un sourcil en revoyant la même jeune fille. Son regard remonta le long de la demoiselle pour voir qu'elle faisait le cochon pendu, perchée à une branche d'arbre. Comment était-elle grimpée ? Bah, peu importait. Il allait lui faire une remarque cinglante lorsqu'il remarqua l'uniforme qui commençait à descendre dangereusement le long de son ventre, jusqu'au début de ses épaules. Il aurait bien pu se rincer l’œil, malgré le seconde t-shirt en dessous qui restait bien à sa place, mais il n'y avait pas grand chose à reluquer. Alors la seule chose qu'il fit fut de porte sa main à sa bouche pour étouffer un ricanement mauvais qui ne laissa donc échapper qu'un "pfft", se moquant ouvertement d'elle.

« Ridicule... » murmura-t-il avec un large sourire.

Il se détourna d'elle et, sans trop comprendre comment, elle fut à terre, probablement tirée par sa supérieur qui lui adressait quelque chose qu'il n'écoutait pas. À vrai dire, Aaron s'apprêtait à repartir chercher l'éclipse dans le ciel, mais une masse sombre et plasmique avait attiré son attention plus que d'ordinaire. Sortant du sol de manière inattendue, un... Pokémon, semblait-il, se trouvait non-loin d'eux. Une longue crinière blanche semblable à de la fumée trônait sur son minuscule crâne où logeait un unique œil turquoise, les fixant de manière... Intimidante. Quelque chose de rouge, assez dur à définir, entourait son cou et légèrement son large abdomen dont dépassait ses bras fins. Il avait tout d'un fantôme, mais Aaron ignorait totalement quel genre de créature il pouvait être. Et s'en foutait. Il n'aimait pas trop l'aura qu'il dégageait, un aura... Dangereux. D'autant plus lorsqu'il commença à former une attaque entre ses mains, semblables à un Ball'Ombre. Sans savoir comment, Aaron se fit pousser sur le côté et entendit la voix de Crimson :

« A toi, Drake, bloque son attaque ! »

Dans un éclair rouge, un Drakkarmin apparut, un dragon qui aurait pu être sacrément puissant. Mais pas assez face au spectre devant eux, il fut balayé par l'attaque, emportant avec lui sa dresseuse contre l'arbre. Aaron fut encore plus impressionné par le pokémon inconnu qui ne devait pas être... Commun.

« Laisse tomber, il est trop fort. » cria-t-il à Crimson.

Si Aaron avait bien une qualité, c'était de savoir reconnaître la force de ses adversaires. Sans perdre de temps, il alla relever sa sergente par le bras, sans réellement se soucier de son reptile et la tira avec lui. Rester ici était inutile et bien trop dangereux. D'une poigne puissante, il tenait le bras de Crimson de sorte à ce qu'elle tente même pas de s'enfuir. Bien sûr, il n'oublia pas la gamine qui avait également été poussée par la Rocket. D'un geste naturel, il l'attrapa pour la porter sous le bras, et glissa avec à la fois de l'amusement et de la consternation :

« Faudrait pas que ça devienne une habitude... » rappelant clairement la fois où ils s'étaient enfuis du centre.

Puis il courut. Aaron courrait vite, c'était indéniable. Il avait les jambes même d'un coureur. Alors il pouvait facilement s'enfuir dans n'importe quelle situation. Même en traînant une personne derrière lui et en en tenant une autre sous le bras, il en était capable. Alors ils partiraient loin de cette créature des ténèbres de la mort, foi de voleur ! Il s'engouffra donc dans la foule de touristes, bousculant sans gêne les personnes qui se trouvaient sur son chemin, son but étant de s'éloigner. Sans se rendre compte, sa main glissait peu à peu le long du bras de sa supérieur pour s'arrêter au poignet. Puis il lâcha finalement, là encore inconsciemment, simplement happé par le monde présent au festival. Ce ne fut qu'au bout de cinq minutes qu'il cessa sa course, essoufflé mais tentant de ne laisser rien paraître. La classe en tout circonstance.

Il déposa alors la brune au sol sans délicatesse aucune, comme toujours, et s'appuya contre une palissade en passant une main sur son front. Bon, ils s'étaient enfuis. Il avait également perdu sa supérieur, mais tant pis, elle pourrait bien le retrouver toute seule. Et puis, il n'y avait pas de mission alors à quoi bon rester avec elle. Il se tourna alors vers la jeune fille qu'il avait "sauvée" et lâcha un ton las.

« Putain c'était quoi ce truc... » dit-il d'un ton calme qui contrastait avec ses paroles. Puis il ajouta en changeant totalement de sujet. « Au fait, rappelle moi ton nom déjà ? Non pas que "gamine" ne me convienne pas... » conclut-il avec ce sourire mauvais qui lui allait si bien.


________________________


Tell me what you know about "dreaming", "dreaming"...

I'M ON THE PURSUIT OF HAPPINESS AND I KNOW
EVERYTHING THAT SHINE AIN'T ALWAYS GONNA BE GOLD
HEY, I'LL BE "FINE" ONCE I GET IT...
I'LL BE "GOOD"...(C) LADY



#39714A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: "Le cœur a ses raisons que la raison même ignore" - Avec Aaron S. Hill et Oka Rules [Event Eclipse]   Sam 28 Mar - 21:50

Mais à peine Oka avait-elle eu le temps de saluer ses deux protagoniste d'une façon un peu insolente qu'elle se retrouvait à terre, à nouveau. Un Farfuret, qui semblait appartenir à cette demoiselle aux cheveux blancs, s'était amusé à faire chuter la gamine. Il s'enfuit très vite ensuite, avec un petit rire que seule Oka avait eu la joie d'entendre. Kooro n'avait même pas eu le temps de l'attraper et les deux autres qui nichainet l'arbres étaient trop loins.  

Oka était donc à terre, actuellement, et, au lieu de demeurer le centrer d'attention de ses aînés, elle fut en premier lieu un peu snobée par les deux. Et vu que la gamine était de petite taille, elle n'arrivait pas vraiment à savoir ce qu'il se passait jusqu'à ce qu'elle fut poussée par cette inconnue albinos. Elle sortait un Drakkarmin avant que ce dernier, de par son acte offensif, fut balayé par une force mystérieuse. Oka voyait enfin la source du problème, un pokemon qui lui rappelait un fantôme flottait dans les airs, prêt à attaquer le groupe des trois. Mais pourquoi eux et pas d'autres personnes ? Peut-être pour l'injure qu'Aaron avait fait fac eà l'eclipse, ça l'avait peut-être foutu en rogne, on ne sait jamais...

Mais à peine eu le temps de réalisé à quel pokemon ils avaient à faire qu'elle fut une nouvelle fois portée de force par Aaron qui fuyait le champs de bataille.
- « Faudrait pas que ça devienne une habitude... » osait-il souffler avant de partir plus loin dans la foule. Il fallait avouer que c'était la deuxième fois qu'Oka prenait la fuite, même si là elle n'était pas volontaire, avec Aaron. Mais c'est aussi la deuxième fois qu'elle est portée ainsi. C'est vrai qu'à ce rythme, ça risquait de devenir un habitude... Mais jamais deux sans trois comme on dit, alors il devra la porter comme ça une troisième fois. Et vu que les habitudes se prennent en trois fois. . .  Oka est destinée à être prit de cette façon  chaque fuite ou course poursuite. . .  Tel sera son destin.

Bref, alors qu'Aaron venait de courir à sa place -une nouvelle fois-, il semblait avoir perdu l'inconnue albinos de vue. Baaah, on va pas dire qu'Oka va la regretter après tout, la foutre à terre deux fois, c'est bon, elle ne la portera jamais dans son cœur...
Et, tradition oblige, la gamine fut lâchée violemment à terre. Encore ? Punaise, trois fois qu'elle est à terre la petite fille, il faut l'aider là.
La gamine se relevait donc avant d'entendre Aaron articuler quelques mots au milieu de la foule.

« Putain c'était quoi ce truc... »
Malgré le ton calme qu'il avait emprunté, il cachait une pointe d'inquiétude. Mais le jeune voleur devait surement garder son sang froid histoire de ne pas affoler Oka, qu'il prenait encore pour une gamine tant qu'il n'aura pas son acte de naissance. Mais il se mit subitement à sourire avant de diriger son regard vers Oka.

« Au fait, rappelle moi ton nom déjà ? Non pas que "gamine" ne me convienne pas... »

La dresseuse comprenait alors la source de ce sourire. Il voulait encore se moquer d'elle... Mais bizarrement, elle prenait plus à la rigolade qu'autre chose. L'autodérision, y'a que ça de vrai !
-  «  J'vois ça que ça t'embête pas . . . M'enfin, mettre un nom sur une personne sera peut-être mieux. J'm'appelle Oka. » Répondit-elle alors en se gratouillant le bord du nez, comme un tique.

La dresseuse continuait alors d'avancer, plus loin ils seraient dans la foule, moins le pokemon arriverait à les retrouver. Elle slalomait entre quelques personnes avant de faire volte-face pour rajouter une ou deux paroles à ce cher Aaron.

« Maintenant que tu connais mon nom, t'es prié de l'utiliser et de ne plus me surnommer. » Disait-elle alors sur un ton quelque peu froid, avec un regard plutôt crispé et un peu blasé, et toujours avec sa petite moue habituelle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

POKÉBALL LANCÉES : 478
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 20/02/2015

MessageSujet: Re: "Le cœur a ses raisons que la raison même ignore" - Avec Aaron S. Hill et Oka Rules [Event Eclipse]   Dim 29 Mar - 12:40

A peine eut-elle été repoussée par l'attaque du spectre que la sergente se fît attraper par Aaron avec la gamine puis entraînée loin du Pokémon, laissant Drake derrière elle, involontairement, elle aurait voulu le récupérer, mais à la vitesse à laquelle courait le voleur, cela aurait été impossible. Elle courait donc à travers la foule, avec le sbire, jusqu'à ce qu'il ne lâche la main de sa supérieure, elle ne savait pas si c'était volontaire, elle ne l’espérait pas, du moins. Elle se retrouvait désormais seule dans la foule immense, apparemment, les gens n'avaient pas vu le Pokémon auquel la blanche avait été confrontée plus tôt, heureusement, elle ne tenait pas à ce qu'il y ait des blessés, elle préférait largement porter sur elle toute la douleur du monde plutôt que de voir des innocents blessés.

L'argentée devait à présent retrouver Aaron et la gamine, car oui, même si cette dernière insupportait la sergente, l'idée qu'elle soit blessée lui semblait inconcevable, mais dans l'immédiat, elle devait retrouver Drake. De retour à l'arbre où elle était plus tôt avec le voleur, plus de spectre, seulement Drake et...Aaron ? Il était revenu voir le dragon après la fuite ? La sergente se précipita vers lui et le serra dans ses bras tout en remarquant qu'il lui manquait son chapeau, sans doute l'avait-il perdu en courant.

- Aaron ! Tu t'es occupé de lui ? Merci !

La jeune femme avait prononcé ces mots sur un ton enjoué, comme quoi le voleur avait quelques qualités. Elle fît revenir le Dragon dans sa ball, elle le soignerait une fois à un centre Pokémon, et déposa un baiser sur la joue du voleur avant de se lever en prenant sa main.

- Viens, on va essayer de profiter du festival avant que ce Pokémon ne revienne !

Ainsi, elle partit en courant en direction du festival en tenant fermement la main de celui qu'elle croyait être Aaron.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Kanto
POKÉBALL LANCÉES : 487
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 04/07/2014

MessageSujet: Re: "Le cœur a ses raisons que la raison même ignore" - Avec Aaron S. Hill et Oka Rules [Event Eclipse]   Mar 31 Mar - 18:03

Le coeur a ses raisons que la raison même ignore
ft. le Ninja en Yukata & Okarpe Koï
Oze se baladait dans le festival, slalomant entre les touristes, passant d'un stand à l'autre. Il lui rappelait celui consacré à la Migration des Altarias, où ils s'étaient beaucoup amusés et avaient volé un capstick à une ranger. En y repensant, il ne se souvenait plus de ce qu'ils en avaient fait après. Il était certain qu'ils l'avaient gardé pourtant, et il allait devoir le rappeler à son maître adoré, pour qu'il puisse le vendre ! Songeant à son maître, l'anthropomorphe fit une petite moue triste. Il aurait aimé passé ce festival en sa compagnie également, mais il savait que s'il ne le voulait pas, c'était à cause de certaines personnes qui voulaient les capturer pour les emprisonner dans des cages. C'était pour son bien, entre autre. (Naïf, ce cher Oze !)

Mais pourtant, il ne pouvait penser à fêter un événement sans son dresseur ! Et puis, ils étaient les meilleurs amis, alors ils se devaient de profiter du festival main dans la main. C'était décidé ! Oze allait chercher Aaron pour continuer de s'amuser avec lui ! Aussitôt, le pokémon se mit en route, scannant du regard chaque personne présente. Peut-être qu'en prenant l'apparence d'un oiseau, il pourrait mieux le trouver. Pourtant, il ne voulait pas qu'on le voit se transformer, alors il se retint. Et puis, s'il voulait être aussi humain que son dresseur, il fallait éviter qu'il se transforme à tout bout de champs !

Oze se rendit donc près d'un grand arbre, l'observant de bas en haut comme pour le mesurer. Peut-être pourrait-il grimper ? Non-loin, il vit un Drakkarmin, tout seul. Il hésita à s'en approcher lorsqu'une drôle de dame vint le serrer dans ses bras, sans raisons.

« Aaron ! Tu t'es occupé de lui ? Merci ! »

De quoi ? De qui ? Il ne comprit pas très bien ce qu'elle faisait, mais elle semblait parler à Aaron. Pourtant, il n'était pas là ! Alors, c'était à lui qu'elle parlait ? Il était... Aaron ?

Sans réfléchir, Oze la serra contre lui en retour. Il ne disait jamais non à un bon gros câlin, lui qui adorait ça, à l'inverse de son maître malheureusement qui refusait régulièrement les étreintes que lui proposait son pokémon. Lorsque la jeune femme libéra son emprise, elle emmena le Drakkarmin avec elle et l'embrasse sur la joue. C'était inattendu, mais il n'en fut que plus ravi. Il la regarda alors droit dans les yeux et lui fit son plus beau sourire, sincère et rayonnant. S'il ne comprenait pas de quoi elle lui parlait, il la trouvait très gentille !

« Viens, on va essayer de profiter du festival avant que ce Pokémon ne revienne ! » fit-elle en lui prenant la main.

Sans aucune protestation, il la suivit d'un air heureux et sautillant légèrement, ravi qu'on s'occupe de lui. Il aurait aimé que son dresseur soit comme cela avec lui, malheureusement, il n'était pas très expressif.

***

« J'vois ça que ça t'embête pas... M'enfin, mettre un nom sur une personne sera peut-être mieux. J'm'appelle Oka. Maintenant que tu connais mon nom, t'es prié de l'utiliser et de ne plus me surnommer. »

Aaron l'observa sans un mot, l'air blasé, clignant des yeux deux à trois fois comme s'il réfléchissait longuement. Sérieusement ? Ça existait comme prénom ?

« Ah ouais non, t'as vraiment pas été gâtée... Ton prénom, puis ça. » fit-il en désignant l'endroit où aurait dû se trouver une poitrine en temps normal. « T'arrives à vivre normalement ? » ricana-t-il enfin.

Sérieusement, il avait beau ne pas connaître beaucoup de filles, il fallait bien avouer que celle-là sortait de l'ordinaire. Non seulement il lui aurait donnait une quinzaine d'années tout au plus, en plus elle avait un prénom étrange et aimait porter des uniformes dont la provenance lui semblait inconnue. Et c'était pas une lumière en plus de ça.

« Pour les surnoms, j'te promet rien... Planche-à-pain. » ajouta-t-il avec un sourire moqueur.

Machinalement, il lui fit une pichenette sur le front et se détourna soudainement d'elle pour se jeter dans la foule. Les mauvaises habitudes faisant surface, il avait repéré du coin de l’œil un magnifique pendentif pendouillant au cou d'une grosse dame. S'élançant derrière elle, il récupéra le bijou d'un geste agile et s'écarte de la vague de monde pour revenir près de la brunette, sans quitter son butin des yeux. Il le porte jusque sous son nez pour le voir de plus près, le tournant dans tous les sens, tapotant, grattant dessus avec ses doigts, avant de prendre une mine contrariée en annonçant son verdict.

« Raaah, ça vaut rien. Du toc. Saloperie de faux riches. » râla-t-il.

Il balança le collier sans aucune délicatesse à la petite, la mine déçue.

« Tiens, prends ça, j'en veux pas. Pff. »

Mains dans les poches, il se tourna vers la foule et son regard balaya l'assemblée, guettant, chassant. Il était un vautour planant au-dessus d'un bon repas, attendant simplement que celui-ci lui soit servi sur un plateau d'argent. Lorsqu'une occasion se présenterait, il irait déguster son met avec satisfaction et repartirait chasser, ailleurs.


________________________


Tell me what you know about "dreaming", "dreaming"...

I'M ON THE PURSUIT OF HAPPINESS AND I KNOW
EVERYTHING THAT SHINE AIN'T ALWAYS GONNA BE GOLD
HEY, I'LL BE "FINE" ONCE I GET IT...
I'LL BE "GOOD"...(C) LADY



#39714A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: "Le cœur a ses raisons que la raison même ignore" - Avec Aaron S. Hill et Oka Rules [Event Eclipse]   Mer 8 Avr - 11:05

- « Ah ouais non, t'as vraiment pas été gâtée... Ton prénom, puis ça. T'arrives à vivre normalement ? »

La dresseuse choisissait d'ignorer les sarcasme du voleur. Il la cherchait et cette fois, il n'allait surement pas la trouver. Il avait beau se moquer d'elle, de sa taille, que ce soit physique ou de bonnet, de son prénom et de toutes les autres choses qu'on pouvait lui reprocher, elle décidait qu'avec lui, elle n'allait plus tomber dans le panneau.

« Pour les surnoms, j'te promet rien... Planche-à-pain. »

Il pouvait en rajouter autan qu'il le voulait, la dresseuse choisissait d'ignorer encore et toujours, continuant à détourner le regard. Mais lorsqu'elle voulait juste jeter un œil au monsieur, elle l'avait vu quelques mètres plus loin, occupé à faire sa danse du voleur pour chiper le collier d'une nouvelle grosse dame. C'est qu'il devait bien les aimer les grosses dames, par ce que son regard se perd toujours sur elle.
Quand à la dresseuse, elle, elle regardait sa poitrine en soulevant son tee-shirt bouffant.

- « . . . » Elle affichait une moue quelque peu tristoune, presque déçue avant de sourire à nouveau.
« Vous êtes très bien comme vous êtes Kit et Kat, vous en faites pas ! »
La gamine soupirait en laissant son regard rivé sur ses petites cerises, ce n'était pas de sa faute si ça ne poussait pas... Mais alors qu'Aaron revenait de sa chasse à la grosse dinde dodue, la dresseuse rabaissait d'un coup son tee-shirt, comme si de rien était.

Quelque peu gênée, et espérant aussi que l'autre bougre n'avait rien vu, la gamine regardait ce même bougre. Il auscultait sa trouvaille tel un Dedenne à l'affut de son fromage, prêt à la grignoter. Oka se demandait même si n'allait pas s'apprêter à le manger à force, peut-être que c'était en pendentif en chocolat, qui sait ?

- « Raaah, ça vaut rien. Du toc. Saloperie de faux riches. »

La dresseuse recevait le pendentif dans ses mains, ce n'était ni de l'or, ni du chocolat... Dommage... Mais, elle avait donc rattrapé le pendentif, et le gardait dans ses mains, le regardant un petit moment. C'est fou ce qu'il était . . . Moche ? Laid ? Oui, c'est ça, il n'était pas très joli. Mais Oka décidait néanmoins de le garder, ça faisait peut-être un truc à revendre pour récupérer un peu d'argent !
« Tiens, prends ça, j'en veux pas. Pff. »

La dresseuse rangeait donc le collier dans sa poche avant que le voleur ne mette aussi les mains dans les siennes. Il scrutait la foule, peut-être à l'affût d'une nouvelle personne à voler ? La dresseuse, quand à elle, ne savait pas trop quoi faire sur le coup. Voyant aussi que le voleur n'était pas d'une humeur à jouer avec elle aujourd'hui, elle choisissait de s'éclipser ( Aha :'D) pour cette fois.

- « Bon ben... Je vais y aller hein. » Oka esquissait alors un mouvement de main avant de partir vers l'arbre où elle y avait laissé ses pokemons. Lors de sa route, elle croisait à nouveau Aaron, avec Crimson. N'ayant pas réellement reconnu Oze sur le coup, elle se contentait juste d'arquer un sourcil sur deux et continuer sa route, haussant les épaules. Elle récupérait ses pokemons de l'arbre, dont son Osselait qui était tout en pleurs. Pocky n'avait pas réussi à le rassurer et Kooro n'était pas le genre de pokemon à s'occuper des pleurnichards. La dresseuse les redescendait avec Kooro et s'apprêtait à repartir dans un autre coin. Jusqu'à ce que la réalité ne finisse par heurter la ciboulot de la demoiselle. Elle avait pourtant décidé de laisser couler tout à l'heure toutes les insultes ou autre moquerie qu'Aaron allait lui balancer...

Mais durant le trajet, al gamine avait laissé tout cogiter dans sa petite caboche et, décidée, elle revenait sur ses pas. Bravant la foule assez rapidement, une sorte d'énergie mystérieuse émanait de la gamine ce qui forçait les autres à se pousser, histoire de laisser la dresseuse passer. Elle retrouvait donc, assez vite Aaron, toujours au même endroit. Il serait peut-être revenu entre deux attractions avec Crimson ? Ou c'était une illusions de son cerveau, elle devait surement voir le voleur partout.

Enfin bref ! La gamine ne perdait pas de temps avec ça et, retrouvant avec joie son voleur des milles et unes nuit, la dresseuse respirait un grand coup avant de s'exprimer.

« Puis j'suis pas une planche à pain, c'est clair ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

POKÉBALL LANCÉES : 478
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 20/02/2015

MessageSujet: Re: "Le cœur a ses raisons que la raison même ignore" - Avec Aaron S. Hill et Oka Rules [Event Eclipse]   Jeu 9 Avr - 14:16

En compagnie d'Aaron, ou plutôt de son sosie, mais ça, elle n'était pas censée le savoir, la sergente brava la foule, tenant toujours la main du jeune homme aux cheveux verts, elle avait déjà fait un pas avec ce geste, elle n'irait pas plus loi, pas pour l'instant. Elle n'y connaissait pas grand chose à ce sentiment que l'on appelle Amour, mais elle pensait que brusquer les choses n'était pas conseillé, sans doute avait-elle raison. Le geste de l'argentée n'avait pas l'air d'avoir dérangé le sbire, à en juger par le sourire qu'il affichait depuis, pas un sourire narquois comme il faisait habituellement, un sourire..Heureux ? Malgré cela, il ne parlait pas, pas un seul mot n'était sorti de sa bouche depuis qu'il l'avait perdue dans la foule. Après cela, la sergente avait pensé que la priorité était de récupérer Drake, c'est là-bas qu'elle retrouva Aaron, pensant qu'il avait pris soin de Drake, elle l'avait remercier pas une étreinte et un baiser sur la joue, ce qui n'avait apparemment pas déplu au jeune homme. Ce dernier avait offert à sa supérieure, en échange du câlin, un grand sourire en la regardant droit dans les yeux, c'était...déstabilisant. Enfin, c'était l'intention qui comptait.

Ainsi, la blanche parcourait les stands en compagnie de son ami, mangeant glaces et autres barbe-à-papas, jouant à des jeux divers, dont un consistant à lancer un faux Trousselin autour d'un lot pour gagner celui-ci, un jeu fort addictif mais qui pouvait vite mener à la ruine, la sergente y gagna néanmoins un bracelet de petites Pokéball en plastique, ça ne valait rien, mais elle l'avait quand même passé au poignet du sbire. Elle brava ensuite de nouveau la foule avant de s'arrêter à un stand de maquillage, la sergente eut un petit rire intérieur et demanda à maquiller Aaron en fille, sans protestation de sa part, visiblement. La banche ne put s'empêcher de rire du résultat, absurde, mais assez amusant quand même. Elle reprit ensuite le chemin, regardant le maquillage du vert avec un sourire au lèvre, ne regardant pas devant elle, donc. Et que se passe-t-il lorsque l'on marche sans regarder devant soi ? Bingo, évidemment, la jeune femme bouscula quelqu'un avant de se retrouver allongée au sol sur ce même quelqu'un, les gens avaient eu la bonne idée de s’éloigner des deux personnes.

Après la chute, l'argentée rouvrit les yeux, les lèvres collées à celle de l'autre personne, et pas n'importe qui. Aaron, avec son chapeau. La sergente rougit légèrement. Pas de maquillage, pas de bracelet orné de fausses balls au poignet, pas d'états d'âme, pas de tourments, juste le Aaron habituel. La sergente se releva rapidement en détournant le regard.

- ...Désolée..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Kanto
POKÉBALL LANCÉES : 487
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 04/07/2014

MessageSujet: Re: "Le cœur a ses raisons que la raison même ignore" - Avec Aaron S. Hill et Oka Rules [Event Eclipse]   Mar 21 Avr - 20:04

Le coeur a ses raisons que la raison même ignore
ft. le Ninja en Yukata & Okarpe Koï

« Bon ben... Je vais y aller hein. »

Aaron tourna la tête vers la planche-à-pain d'un air désintéressé, puis haussa les épaules sans répondre. Qu'elle parte, qu'elle reste, il s'en fichait tant qu'elle ne l'embêtait pas. Quoique, il avait commencé à remarquer que lorsqu'elle était là, c'était rare qu'il soit tranquille. C'était probablement mieux qu'elle s'en aille, mais se retint de faire la remarque. Elle allait s'énerver, et elle était encore pire lorsqu'elle était énervée. Il l'observa donc vaguement partir, et reporta à nouveau son attention vers la foule. Alors elle avait vingt ans ? Sérieusement ? Le voleur se mit à réfléchir et crut se souvenir qu'il devait avoir dans les alentours de vingt-et-un ans. Il n'en était plus trop sûr, lui qui ne fêtait jamais son anniversaire. Il savait que ses dossiers contenaient sa date de naissance. À vrai dire, il n'était même pas sûr si c'était sa date d'anniversaire ou sa date d'arrivée à la Team. Si ça se trouve, il avait vingt-cinq ans, et n'en savait rien. Il y avait beaucoup de choses qu'il ne savait pas sur lui-même.

Aaron souleva son chapeau et passa une main dans ses cheveux en soupirant, chassant ces idées de sa tête. Il avait bien envie de retrouver Oze, pour le coup, d'être avec son jumeau. Il décida de s'éloigner alors, à la recherche de son acolyte, sans se doute que celui-ci s'amusait énormément avec sa sergente.

En effet, Oze avait continué d'aggriper la main de la jeune femme qu'il ne connaissait même pas mais qui se montrait incroyablement gentille avec lui. Était-ce une amie de son dresseur ? Sa seule amie à ce jour restait Rafaël, que le métamorphe appréciait beaucoup également. Il y avait des jours où il n'était pas avec lui, alors peut-être l'avait-il rencontré à ce moment là. Il lui semblait qu'Aaron lui avait parlé d'une fille qu'il avait escorté, car son maître lui racontait à peu près toutes les activités qu'il faisait sans lui. Mais cela ne pouvait pas être elle, si ? Elle n'avait pas l'air de vouloir le menacer avec une arme.

Quoiqu'il en soit, ils avaient dégustés des glaces et des barbe à papas, de quoi combler le pokémon qui adorait le sucre, ainsi que des jeux. Ainsi, après maintes essais, elle avait réussit à gagner un petit bracelet à breloques en forme de pokéballs. Sans aucune valeur monétaire, mais une grande valeur sentimentale pour Oze qui ne recevait jamais de cadeau, il était plutôt du genre à offrir. Par la suite, ils s'étaient arrêtés à un stand où une dame avait maquillé l'imposteur qui n'en fut aucunement vexé, au contraire, il n'en fut que plus amusé. Il était heureux d'être maquillé, surtout parce que cela faisait rire sa nouvelle amie qui ne le quittait plus du regard. Au point qu'elle fonça dans quelqu'un et tomba sur lui dans une position peu confortable. Immédiatement, le pokémon aida la jeune fille à se relever en dépoussiérant son kimono, tandis qu'elle s'excusait.

Lorsqu'il leva les yeux, il aperçut alors son dresseur, l'air contrarié, tandis que lui affichait un sourire jusqu'aux oreilles. Il ne manquait plus que son maître adoré ! Mais ce dernier semblait plutôt... En colère ? En effet, cette fille lui avait sauté dessus pour l'embrasser fougueusement pendant qu'il était bloqué au sol. Au début, il avait été surprit et gêné, jusqu'à ce qu'il reconnaisse sa propre sergente ! Là, la surprise avait laissé place à l'énervement. Sérieusement, cette fille était bipolaire ? Elle le menaçait avec un flingue, puis l'embrassait. Faudrait savoir. Lorsque quelqu'un l'avait aidé à se relever, il s'était levé à son tour et avait frotté ses vêtements avec colère, mais silencieux.

C'est alors qu'il vit Oze aider la jeune femme, avec un maquillage absolument ridicule. Qu'est-ce qu'il foutait ? Il s'approcha alors de son jumeau, qui lui bondit dessus en enroulant ses bras autour de ses épaules pour l'enlacer. Aaron essaya vaguement de se dégager mais n'avait pas vraiment la tête à se défendre, mais plutôt à savoir ce que sa sergente pouvait bien faire avec lui.

« ...Désolée.. »

Il n'eut pas le temps de poser de question que sa sergente s'excusait pour son attitude, et il y avait de quoi. Elle semblait même embarrassée. Quelle comédienne.

« Ah ça, vous pouvez l'être. C'est quoi votre problème, dans cette Team de merde ? » fit-il d'une voix dure sans mâcher ses mots. « Pourquoi tous les supérieurs sont bipolaires et agressent leurs sbires sexuellement, sérieux ? Neel, puis vous... J'ai eu ma dose. » conclut-il en lui tournant le dos, tirant le bras de son pokémon qui n'avait rien compris au quiproquo qui avait lieu.

Ce n'était qu'un baiser, bien sûr, mais le voleur avait vu ça comme une agression. Depuis l'incident avec son lieutenant, il était un peu tendu de ce côté là, à cran. La jeune femme n'avait simplement pas eu de chance de provoquer un tel accident peu après ce qui était arrivé au sbire dans la chambre du roux. Tandis qu'il s'éloignait d'elle, il glissa à son pokémon.

« Et je vois que vous avez fait connaissance. » fit-il avec une certaine amertume qu'Oze ne sembla pas remarquer. « Et efface ce maquillage, t'as l'air vraiment con ! » ajouta-t-il avec agacement.

Cette fois-ci, le jumeau afficha une mine triste, blessé par la remarque de son dresseur, lui qui aimait tant son visage ainsi. Mais il n'effaça rien pour autant. C'est alors que la jeune fille de tout à l'heure, Oka, crut arriver au bon moment pour l'embêter et remettre sur la tapis quelque chose de clos depuis un bon moment.

« Puis j'suis pas une planche à pain, c'est clair ! »

Aaron cligna des yeux en la regardant, tandis qu'Oze allait saluer la brune en lui faisant un gros câlin. Sérieusement ? Il se pinça l'arrête du nez en fermant les yeux, une mimique qui ne lui allait décidément pas, avant de déclarer :

« Putain t'es longue à la détente... »

________________________


Tell me what you know about "dreaming", "dreaming"...

I'M ON THE PURSUIT OF HAPPINESS AND I KNOW
EVERYTHING THAT SHINE AIN'T ALWAYS GONNA BE GOLD
HEY, I'LL BE "FINE" ONCE I GET IT...
I'LL BE "GOOD"...(C) LADY



#39714A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: "Le cœur a ses raisons que la raison même ignore" - Avec Aaron S. Hill et Oka Rules [Event Eclipse]   Jeu 23 Avr - 18:11

Là, oui, il fallait l'avouer, même elle le reconnaissait, elle était très lente à la détente. Ou plutôt... facilement distraite, disons ça comme ça, ce sera plus facile à avaler. La gamine n'avait pas vraiment pensé à cette remarque de suite à vrai dire. Pour qui se prenait ce voleur pour, une nouvelle fois, l'insulter de planche à pain ? Oka, qui avait à ce moment son esprit plus occupé à penser à ses pokemons qu'elle avait abandonné, par la force des évènements, plutôt que les piques que son ami osait lui lancer.

C'est alors pourquoi Oka était revenue. Elle savait bien qu'elle avait oublié quelque chose en partant, puis... elle sentait bien que quelque chose allait se préparer.

- « Putain t'es longue à la détente... »

Oui Aaron, tu as vu juste, toi et tes douces paroles poétique qui atteignent le cœur de plus d'un à la ronde. N'empêche que cette fois, la gamine, qui restait debout face à son interlocuteur préférait détourner son attention. Elle voyait qu'Oze était revenu, enfin, elle l'avait bien sentit, vu comment il venait de la serrer forfort dans ses petits bras de Métamorph caché. Elle lui caressait doucement la tête, avec un grand sourire comme à son habitude, malgré qu'elle sente bien qu'il y ait une légère pointe d’électricité dans l'air.

Elle regardait un peu plus haut avant de voir cette inconnue au cheveux anormalement blanc. La gamine la dévisageait presque, avant de s'en retourner vers Oze, de le décoller de sa personne et de le ramener vers Kooro.

- « Vas-y Kooro, occupe-t-en, c'ton tour ! »
- « C'est pas une garde d'enfant... » Répondit-il à sa dresseuse avant de récupérer son bon pote pokemon. Le Zoroark, qui soufflait en souriant, choisissait alors de faire comme sa dresseuse lui avait demander. Il prenait le Métamorph de son côté, la laissant ainsi avec le groupe d'humain.

La gamine en retournait son regard une nouvelle fois vers le voleur, avant de le perdre sur la madame au cheveux blancs. Et, retournant vers les voleur et revenant vers la madame, et ainsi de suite, la gamine sentait bien que quelque chose se passait.
La femme en yukata semblait bien confuse et gênée alors qu'Aaron semblait se mettre sur la défensive face à elle. Oka avait pas vraiment la patience d'attendre un prochain acte pour savoir ce qui avait bien pu se passer pendant sa petite absence, et n'ayant ainsi pu retenir sa langue, 'en allait poser sa question. . . TIN TIN TIN . . . inévitable avec Oka, inévitable.

- « S'passe quoi ici ? Y'a un problème ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

POKÉBALL LANCÉES : 478
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 20/02/2015

MessageSujet: Re: "Le cœur a ses raisons que la raison même ignore" - Avec Aaron S. Hill et Oka Rules [Event Eclipse]   Ven 24 Avr - 0:46

La situation était embarrassante, très embarrassante, ce n'était pas peu dire. Un baiser, avec Aaron, cela n'aurait pas dérangé la sergente si cela n'avait pas été accidentelle, avec le consentement du jeune homme. Celle-ci s'était excusée, et elle espérait que cela suffirait à se faire pardonner pour cet accident. Elle espérait...

«  Ah ça, vous pouvez l'être. C'est quoi votre problème, dans cette Team de merde ? Pourquoi tous les supérieurs sont bipolaires et agressent leurs sbires sexuellement, sérieux ? Neel, puis vous... J'ai eu ma dose. »

L'argentée entrouvrit les lèvres, comme pour dire quelque chose, peut-être avait-elle balbutié, peut-être, elle n'aurait su le dire elle-même. Elle regarda le sbire se retourner et commencer à partir avec..un autre Aaron ? Elle ne comprenait pas tout. Et qu'avait donc fait le lieutenant à celui-ci ? Pourquoi était-ce elle qui devait subir la colère apparente du jeune homme à cause de son supérieur ? La blanche ressentit une douleur au cœur, comme un pincement, cela faisait assez longtemps que cela ne lui était pas arrivé, depuis l'escorte d'Aaron, en fait. Elle commença à marcher lentement, la vitesse de ses pas augmentant progressivement au fur et à mesure, avant d'attraper le bras du sbire avant de le retourner vers elle, pas de maquillage, pas de bracelet, c'était le bon. Nouvelle gifle, plus forte que la dernière ou non, lui seul pouvait en juger.

- Imbécile...Tu ne comprends décidément rien...Tu es aussi con que les autres finalement, moi qui te pensais différent...

Les yeux de la sergente devenaient humides. Ce festival avait été pour elle une occasion de revoir Aaron, mais ce qui devait être un rendez-vous devint finalement un véritable fiasco. Sans doute valait-il mieux pour elle de tenter de renier ses sentiment pour le garçon aux cheveux verts, cela ne lui apporterais sûrement que des problèmes, comme ce fût le cas aujourd'hui, elle n'était pas faite pour ça, l'amour.

Ainsi, elle se retourna, ses larmes commencèrent à couler, et elle prit la fuite à travers la foule, remarquant que certains passants s'étaient arrêtés en voyant la scène. La sergente s'en alla finalement de ce festival, la priorité désormais était d'aller faire soigner Drake, blessé par le Pokémon inconnu qu'elle n'avait pas revu depuis.

Départ de Crimson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Kanto
POKÉBALL LANCÉES : 487
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 04/07/2014

MessageSujet: Re: "Le cœur a ses raisons que la raison même ignore" - Avec Aaron S. Hill et Oka Rules [Event Eclipse]   Dim 6 Déc - 19:11

Le coeur a ses raisons que la raison même ignore
ft. le Ninja en Yukata & Okarpe Koï

« S'passe quoi ? Y'a un problème ? »

Inconsciemment, Aaron jeta un regard noir à la gamine. Être aussi détaché de la situation, ça le mettait encore plus hors de lui. Elle ne voyait donc pas que ce n'était pas le moment ? Le sbire décida donc de l'ignorer, trop exaspéré pour lui répondre. Il vit alors Oze partir avec Kooro, s'éloigner. Il s'apprêta à la rejoindre pour partir définitivement lorsque la main de sa sergente s'empara de son bras pour le faire pivoter. Il n'eut pas le temps de réagir qu'il sentit passer la gifle. Un claquement sonore, une joue probablement rougie, et la moutarde qui commençait à lui monter au nez, bien qu'il fut un peu sonné. Cette fille était incompréhensible.

« Imbécile...Tu ne comprends décidément rien...Tu es aussi con que les autres finalement, moi qui te pensais différent... »

Mais de quoi parlait-elle ? Il ne comprenait plus rien à ce qui se passait. Elle racontait n'importe quoi, avait des gestes déplacés et il était le fautif. Il vit alors ses yeux devenir humides, il les fixait  d'un air dur, que pouvait-il regarder d'autre ? Elle allait pleurer, ça se voyait. Il ne comprenait toujours pas pourquoi, il était en colère, il n'avait pas que ça à faire de réfléchir à ce langage non-verbal.

Il ne la quitta donc pas des yeux lorsqu'elle fit demi-tour pour s'en aller. Il la laissa partir à cœur joie, ignorant les passants qui observaient la scène d'un œil curieux, voire réprobateur. Il devait passer pour un enfoiré, mais s'en fichait clairement. Il n'était pas fautif, il n'avait rien fait. Tout s'était passé très vite, comment aurait-il pu comprendre quoique ce soit. Il fit alors aussi demi-tour, et se dirigea à grand pas vers Oze, en le tirant par le bras.

« On se tire. »

Aaron et ses pokémons quittèrent le festival sans plus tarder. La soirée avait été très mouvementée avec l'attaque de ce pokémon mystérieux, la rencontre avec Oka -à qui il n'avait même pas dit au revoir- et ce fichu baiser. Pour l'heure, le sbire était profondément agacé mais, d'ici quelques heures, cette colère serait essoufflée. Et, d'ici quelque jour, il aurait tout oublié. Sûrement.


Départ d'Aaron.
Fin du rp.

________________________


Tell me what you know about "dreaming", "dreaming"...

I'M ON THE PURSUIT OF HAPPINESS AND I KNOW
EVERYTHING THAT SHINE AIN'T ALWAYS GONNA BE GOLD
HEY, I'LL BE "FINE" ONCE I GET IT...
I'LL BE "GOOD"...(C) LADY



#39714A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: "Le cœur a ses raisons que la raison même ignore" - Avec Aaron S. Hill et Oka Rules [Event Eclipse]   

Revenir en haut Aller en bas
 

"Le cœur a ses raisons que la raison même ignore" - Avec Aaron S. Hill et Oka Rules [Event Eclipse]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "Le cœur a ses raisons que la raison même ignore" - Avec Aaron S. Hill et Oka Rules [Event Eclipse]
» MAËLLE ∆ car le coeur a ses raisons, que la raison ignore
» Léna - Le coeur a ses raisons que la raison ignore
» Le coeur a ses raisons que la raison ignore ♥
» Le cœur a ses raisons que la raison ne connait point ∞ [Shaaa ♥]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novum Elit x Cinnamon Rolls :: Flood Party ! :: Vieil album :: RP terminés-