Partagez | 
 

 Hou-hou ! Veux-tu que je répète ? [rp "adoption"]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

POKÉBALL LANCÉES : 206
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 11/03/2017

MessageSujet: Hou-hou ! Veux-tu que je répète ? [rp "adoption"]   Lun 16 Juil - 10:33

C'était la fête sur l'île, un truc genre "liberté pour tous les sexes et les genres !" . Du point de vue de Varro, c'était encore une belle fumisterie des "djeuns" qui se voulaient toujours plus rebelles et décadents. Pour sa part, jouer aux bouffons en se peinturant la trogne de toutes les couleurs qu'on peut trouver à Alera ne l'intéressait pas du tout.
Mais bon ! Il parait que c'est jour de fête, alors faut bien se montrer un peu plus souple. Et puis, c'est pour l'égalité face aux différences, c'est...probablement une bonne chose.

Certes, lui s'en tamponne la chaussette comme de sa première cou...leuvre, mais le duo de choc Ruben / Anaïs était tout foufou en sentant l'excitation dans l'air. Ce serait moche de leur interdire de profiter un peu des festivités, d'autant qu'ils allaient de toute façon sauter partout si jamais ils restaient là.
Cependant, hors de question de les laisser s'aventurer là-bas seuls. Qui sait quels tordus pouvaient rôder à ces moments ? Son paternalisme mal-assumé fit ricaner Arkhay, ce qui lui valut une tape sur le nez avant que le dresseur n'alloue le Nidoking à la surveillance des "enfants", pour changer.
Pharos grommela comme d'habitude, mais il n'y avait que lui ou l'Arcanin pour veiller sur leurs cadets. Alicia était trop farouche, et Khârn trop solitaire.
L'ex-flic jeta un coup à leur dernière "recrue", cette fichue Draby qui mordillait absolument tout. Actuellement, elle faisait carpette en mâchouillant une vieille chaussure en cuir. Varro l'avait trouvé un jour dans la rue, et l'avait lavé avant de la lui donner en espérant que ça l'occupe. C'était plutôt réussi.

Au moins Pharos n'aurait à surveiller que deux idiots au lieu de trois, en pleine ville ça allait déjà être du sport. Il finit même par tenir le Raichu par la queue pour éviter tout risque de "disparition soudaine et inexpliquée".
Ils firent globalement le tour des événements, regardant les chars et les ballons, dansant aux rythmes des orchestres - Ruben et Anaïs en tout cas - et s'émerveillant pour certains devant les couleurs et la joie ambiante.
Il y avait de tout au moins, même des jeux pour les petits et les grands, ou les pokémons, que demander de plus ?

Peut-être un peu d'honnêteté. Pharos avait remarqué une espèce de loterie, où l'on tirait littéralement des pokémons au hasard. Le concept l'avait profondément choqué, déjà que la vie des pokémons ne tenait des fois pas à grand chose, mais les distribuer comme ça, au petit bonheur la chance comme des miettes de pain, l'avait révolté.
D'un autre côté, les gens semblaient très heureux. Ils s'écriaient, chantaient, nommaient immédiatement leur nouveau compagnon ou se dépêchaient de le montrer à leurs proches. Peut-être que c'était une façon simple de leur offrir une nouvelle vie ? Après tout, passer entre de bonnes mains, aimantes et généreuses, valait mieux que rester enfermé dans une boule ou envoyé à la mort...

Le premier choc passé, Pharos commença à se dire que ce n'était peut-être pas une si mauvaise idée, et sut qu'il avait terriblement eu raison de retenir le Raichu quand celui-ci tenta de piquer un sprint-surprise pour foncer à la loterie. Fermement campé sur ses pieds, le Nidoking le ramena par la queue et le suspendit la tête en bas avant de lui flanquer une pichenette sur la truffe.
Varro avait déjà failli faire une attaque lorsqu'il avait découvert que cet abruti avait réussi à capturer un autre pokémon. Bon, il se faisait vieux et plus tolérant, mais c'était déjà limite...alors si le même débile lui tirait ENCORE un autre pokémon à la loterie, ça risquait de mal finir.

Pour s'en débarrasser, il les envoya sur une scène de danse libre. Il y avait de la musique, des lumières colorées qui tournaient dans tous les sens et des gens qui se trémoussaient partout. Ruben oublia aussitôt la loterie et se mit à bouger frénétiquement dans tous les sens, attirant rapidement l'attention et les rires qui ne firent qu'aggraver son état mental, tandis que la Riolu essayait de présenter quelque chose de plus sobre, mais de tout aussi passionné.
Ouf ! Enfin il avait un peu la paix. Comment est-ce que ces deux idiots pouvaient avoir autant d'énergie ?

Au moins, l'ambiance était bon enfant...jusqu'à ce qu'il remarque un homme s'énerver plus loin, véritable anomalie dans la fête. Il jeta violemment une pokéball par terre, visiblement neuve, et pesta contre son locataire. Le Nidoking comprit vite qu'il était insatisfait de sa loterie, et dans un comportement parfaitement odieux s'apprêtait à abandonner là son nouveau compagnon.
Un geste qu'il ne laisserait pas passer. Il existe d'innombrables façons de faire souffrir un pokémon, à bon ou mauvais escient...et la pire de toute est l'abandon pur et simple. Varro avait tenté de les relâcher, lorsqu'il avait mis fin à son service de criminel...mais c'était volontaire, pour leur rendre ce qu'il leur avait pris. Il les avait remercié, et s'était excusé auprès de chacun d'eux.
Ce que faisait cet homme en revanche, était un acte d'une extrême lâcheté.

Pharos alla ramasser sa pokéball et le rattrapa, bousculant un peu la foule au passage qui s'étonnait de voir un pokémon assez rare comme lui marcher seul, et saisit le fourbe par l'épaule pour le faire se retourner.


"Hein ? Qu'est-ce qui se passe ?"

Ne pouvant bien évidemment pas lui répondre, le Nidoking lui tendit la pokéball qu'il venait d'abandonner avec un regard accusateur.

"Sérieusement ? Mais qu'est-ce que tu veux que j'en fasse ? Mêles-toi plutôt de tes affaires, le cornu !"

L'homme essaya de se dégager, mais Pharos le choppa par la veste et s'apprêta à lui enfoncer la boule bicolore dans la figure. Une fois soudée à son crâne, il serait bien obligé de l'accepter !
Mais avant de défoncer une tête, le Nidoking fut pris d'un doute. Les gens le dévisageaient, surpris par ce soudain accès de violence au milieu de la fête, mais ce n'était pas ce qui l'avait retenu.
Quel intérêt d'obliger ce pauvre type à adopter le locataire de la sphère rouge et blanche ? Soit il l'abandonnerait dix mètres plus loin, soit il lui ferait vivre un enfer et le pauvre pokémon serait malheureux tout sa vie.
Ce qu'il lui fallait, c'était un homme honnête. Tout aussi bon que sévère, qui le traiterait bien, quoiqu'il arrive. Et ça, Pharos n'en connaissait qu'un seul...et avait du mal à croire à ce qu'il allait faire.

Il flanqua toutefois un puissant crochet au pétochard et le laissa sur le carreau, avant de retourner surveiller les "mioches" en prenant le temps de peser la question. Après tout, Varro avait débarqué ici avec trois compagnons pour vivre paisiblement sa retraite...et il y avait rarement eu autant de chaos que depuis qu'il vivait sur l'île.
Cela dit, malgré les apparences, le vieil homme ne paraissait pas en être si dérangé que ça...il n'y avait vraiment que cette vieille carne à la peau de pierre qui soit un casse-noisette, et surtout Ruben qui était déjà là à l'origine. Peut-être qu'un de plus l'aiderait à retrouver un peu plus de sa jeunesse ?
Toujours attentif, Pharos n'avait pas manqué de constater que son maître retrouvait la pêche à mesure que ses chances de passer une journée paisible diminuait. Il râlait, criait, retournait le canapé à peu près tous les jours, mais il reprenait aussi des couleurs et riait plus facilement. Il n'était plus aussi morose et solitaire qu'à son arrivée sur l'île.
Plus il y pensait, plus cela lui semblait être la meilleure solution.

Dès que les petits furent exténués, c'est à dire que la Riolu finit par aller s'asseoir à bout de souffle alors que Ruben continua à tourner, tourner, tourner jusqu'à tomber soudainement dans les pommes, Pharos les récupéra et ils quittèrent les festivités.
Anaïs se laissa volontiers porter par l'infatigable Nidoking, qui portait déjà sous le bras la souris électrique aux yeux en spirales, qui même inconscient continuait à remuer les pattes et à bafouiller un semblant de chanson. C'était un idiot, mais c'était son devoir de veiller sur lui, encore plus que sur les autres, mais il ne l'avouerait à personne.

De retour à la maison, ils trouvèrent tout le monde en train de profiter du beau temps dans le jardin et des températures qui commençaient à redescendre avec la fin de l'après-midi.
Anaïs se jeta au cou de la Grahyena, cette bonne amie toute pelucheuse contre laquelle elle s'endormit presque aussitôt et le Nidoking alla poser la souris dans l'herbe. De loin, Khârn lui lança un regard vague, puis se détourna pour profiter du paysage alors que la Draby lui mâchouillait la queue, visiblement très frustrée de ne pas pouvoir manger ce bloc de pierre.


"Alors, Pharos. Comment s'était c'te fête ?"

Laconique, même pour un pokémon, le Foreur lui pointa du doigt le Raichu qui continuait à se tortiller anarchiquement, puis lui présenta la pokéball, qu'il n'avait pas lâché depuis lors. Varro regarda la sphère, puis posa son oeil unique sur lui, devinant vaguement ce que ça signifiait.

"Non mais tu te fous de moi ? Tu vas pas t'y mettre aussi ! Tu crois p'tet que j'ai que ça à foutre d'adopter tous les paumés de l'île !?"

Pharos savait toujours trouver la solution à un problème, en l'occurrence il fallait faire taire son dresseur. Aussi lui balança-t-il tout simplement la pokéball en pleine figure.

"Gah !"

Heureusement, Varro avait la tête dure. La boule tomba ensuite au sol, et s'ouvrit dans un flash lumineux pour révéler un hibou que le vétéran connaissait bien.

"Hoooot" fit l'oiseau en le fixant de ses grands yeux, se tenant sur une seule patte.

L'ancien Rocket resta interdit quelques instants. Il était prêt à engueuler Pharos, et à ramener le nouveau venu jusqu'à une pension ou un centre pour le faire adopter par quelqu'un de plus compétence...mais le Nidoking avait toujours su prendre les bonnes décisions, et ce piaf n'était pas n'importe quel piaf.
Il était originaire de Johto, comme lui, et son fameux cri lui rappelait les longues nuit de son enfance où il restait penché à sa fenêtre à écouter le pokémon horloge hululer sur son rythme légendairement précis.

Avec un profond soupir, Varro se résigna. Il fallait voir le bon côté des choses, il n'avait pas encore d'oiseau dans sa petite bande qui commençait à devenir sacrément grande. Et s'il n'aimait pas voler, il y avait des avantages à avoir un compagnon qui en soit capable.
Le retraité espérait juste que ce ne soit pas encore un sujet idéal d'étude des malades psychiatriques...


"Hé bien, ça en fera jamais qu'un de plus...allez, viens là dit Varro en lui présentant son bras pour qu'il monte dessus et tu seras...Gaebora !"

"Hoo-hoot !" répondit l'oiseau en sautant jusqu'à son épaule.

Arkhay entrouvrit un oeil stupéfait en voyant son dresseur adopter si facilement un nouveau venu. Il savait qu'il aimait bien ce pokémon, et son évolution, et ils avaient passés ensemble d'innombrables nuits à patrouiller sous leur chant régulier, mais c'était inattendu.
Enfin, "plus on est de fous, plus on rit" se dit le grand chien en se recouchant, se roulant sur le dos pour se réchauffer le ventre au soleil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Hoenn
POKÉBALL LANCÉES : 971
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 10/06/2014

MessageSujet: Re: Hou-hou ! Veux-tu que je répète ? [rp "adoption"]   Lun 16 Juil - 10:51


Adoption validée !






J'ai adoré lire ce RP ! XD

Félicitations ! lvl.18 a rejoint ton équipe.
N'oublie pas d'actualiser ta Carte Dresseur ♥️


________________________
Rafaël explore en #708090


won't open my eyes
Sun is up, I'm a mess - Gotta get out now, gotta run from this - Here comes the shame, here comes the shame ...
Throw 'em back 'til I lose count ©️ alaska.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leclairdelambre.blogspot.com/
 

Hou-hou ! Veux-tu que je répète ? [rp "adoption"]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» j' ai déjà la rolex, je veux le gronavionkivanavex
» "Je veux qu'on rie...Je veux qu'on danse...Je veux qu'on s'amuse comme des fous !" [Julia]
» Veux tu de moi ? [Crystal Noir & Pépite d'Or]
» Abstracly, tu es celle avec qui je veux partager ma vie..[ Abstracly]
» Je veux le beurre, l'argent du beurre et la crémière!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novum Elit x Cinnamon Rolls :: Ouest - ROZA :: Plaines et chemins :: Promenades et collines-