Partagez | 
 

 Galerie des masques au pays du petit doigt levé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar

REGION : Kanto/Alera
POKÉBALL LANCÉES : 54
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 21/05/2015

MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Jeu 21 Jan - 20:01

Avec plein de monde.

Galerie des masques au pays du petit doigt levé




« Merde, merde ! On va être en retard. »

Quelle idée aussi j'avais eu de faire une petite sieste pour récupérer ? Mon travail me fatiguait beaucoup, et il n'était pas rare que ça m'arrive, mais là... et bien là, ça posait problème. Je travaillait, ce soir, en effet. L'Alerien Libre devait faire un reportage sur la soirée organisée par Monsieur Gustave dans sa demeure. Soirée dite « privée » en premier abord, l'homme nous avait tout de même envoyé de gracieuses invitations aux journal. Je suppose qu'il souhaitait que l'on en parle positivement. Bien, la liberté de la presse étant totale ici, j'écrirais bien ce que j'écrirais.

J'avais été ravi de savoir que la photographe qui m'accompagnerait serait Romane. La jeune fille faisait ses preuves dans le journal, le métier lui plaisait et elle était fort sympathique, en plus de ça. Mais, contrairement à moi, elle serait à l'heure.

Je vis voler les couvertures hors du lit, faisant tomber au passage mon portable, mon bloc note et mon enregistreur numérique. Je fourrais tout cela au fond d'un cas que je balançait à l'entrée pour l'attraper rapidement quand je sortirais. Je filais vers la salle de bain, manquant de me casser la figure sur le sol glissant.

« Qui a encore fichu de l'eau partout ? »

Mais je n'attendis pas la réponse, prenant la douche en troisième vitesse. Il fallait que je sois présentable pour cette soirée de la haute société. Des personnes issue de classes sociales dont je ne venait pas, et qui me semblaient si loin de moi, comme dans un autre monde. Mon métier me permettait bien sûr, en plus de les côtoyer, de découvrir un peu de leur quotidien, mais je sais que pour autant, je n'en ferais jamais partit, dans ce monde ou chacun doit rester à sa place.
L'invitation ne me faisait pas me sentir quelqu'un de particulier. C'était juste un moyen de couvrir l’événement. Rien de plus. Que ce soit moi ou un autre journaliste qui s'occupe de l'article, ça ne ferait aucune différence. Même pas sûr qu'on me remarque, à part que je poserais des questions. Mais tant mieux, je ne comptait pas leur laisser un souvenir mémorable de ma personne.

J'enfilais un costume gris, que je ne portait qu'à des occasions comme celles-ci. Je ne portais que rarement des costumes, préférant de loin ne porter qu'une chemise ou encore un T-shirt uni. Mais le dresscode était précis et il était plus professionnel de le suivre à la lettre.
Je pressais mes Pokemon, qui en fait était beaucoup plus en avance que moi, et finit par sortir en espérant que je n'avais rien oublié de toute façon. Je sautais pratiquement à l'avant de ma voiture et démarrait au quart de tour. Je dû dépasser quelques limites de vitesse, mais rien de bien grave c'est promis.

Je me garais (mal) devant la maison, et entrait, tentant de reprendre une respiration normale. J'arrivais au moment où une fenêtre explosa. Bon alors quoi, j'arrive et on se fait attaquer, c'est ça ? Mais il ne s'agit finalement que d'un jeune homme, un peu fou peut-être, qui n'avait pas utilisé l'entrée principale. Il fila sans demander son reste.

« Sacrée sécurité ici. Personne n'est venu l'arrêter » glissais-je à Natsu qui se trouvait à mes côtés.

Je passais aux côtés d'un groupe de personne qui se lançait des énigmes. Même si j'avais quelques réponses, je ne m'intégrait pas. J'étais là pour faire un article, et il y avait bien trop de choses à voir pour me concentrer sur une seule personne uniquement.

C'est alors que je le reconnu en tournant la tête. Oh, il portait un masque mais sa chevelure rouge le trahissait. Et puis, je ne pouvais que le reconnaître. Après avoir passé sept ans dans la Team Rocket, je savais reconnaître mes anciens collègues. 9 ans que j'avais quitté la Team Rocket mais je me souvenais de chacun d'entre eux.
De mon côté, je ne portais pas de masques, boulot oblige. Je m'approchais en quelques pas de l'homme et me plantais devant lui, sans lui adresser de sourire toutefois.

« Bonsoir Neel. La soirée se passe bien ? »



Dernière édition par Samuel Dante le Sam 23 Jan - 14:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Jeu 21 Jan - 20:34

Vous êtes tous fous- Galerie des masques au pays du petit doigt levé~ -

Grégoire Passereau

Les invités (ou pas~)

Mais... mais c'était la réunion des Riddle Freaks ou quoi ? Sérieusement, le doc n'avait jamais vu un tel concentré d'arrogance dans une seule pièce... Holst et Sylphe, encore, ça passait, mais le nouveau venu semblait tellement arrogant... Et puis sérieusement, c'était quoi ce costume ? Un... apiculteur dans sa tenue de travail hideuse ? C'était pas Carnaval ici, même lui, qui était probablement voûté, avait le nez rouge à force de picoler (et la soirée débutait à peine), et grimaçait, semblait plus à sa place au milieu de cette bande de bourges. Monsieur balança alors la réponse à l'énigme, ce qui impressionna... pas le moins du monde Grégoire. L'avantage quand on bossait avec un enfoiré qui étalait constamment sa science, c'est qu'on n'avait plus l'air d'un pigeon (chose qui serait fort ironique pour un Passereau) et qu'on oubliait de les féliciter pour leurs conneries. C'est alors que son Pokémon lança une stupide charade. A moins d'avoir l'équivalent en maturité d'un enfant de cinq ans ou d'Anne-Lise, comment pouvait-on lancer des charades ? Et encore, ce grand gamin de Holst n'en faisait pas, ou alors rarement, à sa connaissance. A ce moment, Névy arriva dans les pattes de Greg. Parce que ouais, il l'avait lancé hors de sa Ball, qu'est-ce que vous croyez ? Il pouvait faire léviter les petits fours jusqu'à son dresseur et sonder les personnes présentes, sans compter qu'il n'aurait pas à le nourrir ce soir puisqu'il pouvait se servir. Bref, laisser le Mistigrix en liberté était tout bénef'. Enfin, du moment qu'il ne faisait rien exploser, bien entendu, mais c'était pas le problème de Greg. Le Pokémon, visiblement tout content d'apercevoir une autre bestiole parlante, s'empressa de communiquer par télépathie, aux personnes alentour, toute l'étendue de son vocabulaire.

"A'rutis... enfoi'és d'mé 'eux~ A'ez 'ous je'er 'ans l'gouff'e de C'omlac'h !"

Il avait dit tout cela d'un air adorable et fier, comme si c'était la chose la plus jolie qui soit. Et, bien entendu, d'une "voix" maladroite et à peine compréhensible. Greg haussa les épaules, c'pas comme si c'était lui qui lui avait appris toutes ces conneries non plus...

"Bon, je crois que Névrose est d'accord quant au fait que vous êtes tous fous et chiants. Donc je vous laisse avec vos énigmes, hein..."

Sur ces mots, il partit, non sans se resservir un verre de champagne, et Névrose sur ses talons. Le psy allait finir ivre mort dans les cinq minutes si il continuait ainsi mais il en avait rien à battre, du moment que ça lui permettait d'échapper à ses collègues et à leurs énigmes stupides... ou même à tous ces gens, ouais... Mais c'est alors qu'il quittait les lieux que Psychose, qui avait décidé d'être une saloperie ce soir, força la sortie de sa Poké Ball et se rua sur les trois gus, non sans leur picorer les joues. Si Holst avait peut-être l'habitude (avec sa tête à claques aussi...), les deux autres eurent sûrement une réaction étonnée, mais Greg ne put le vérifier, étant parti depuis longtemps. Qu'ils se démerdent avec le piaf. Maintenant, il devrait trouver un endroit où boire en paix, peut-être fumer avec un peu de chance... Même si il était probable qu'on vienne le harceler encore une fois, évidemment. Sur le chemin, il aperçut un type en costard réciter une énigme, lui aussi, à un grand roux. Putain, mais ils étaient partout ? Le brun jura, avant de s'en aller, buvant cul sec son énième verre. Sa tête commençait à lui faire mal mais qu'importe, il avait l'habitude.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

POKÉBALL LANCÉES : 18
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 01/01/2016

MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Sam 23 Jan - 10:38

Galerie des masques ✩
Armin & TROP de monde
Le brun était arrivé à la soirée en même temps que le reste des flics du FPI qui y avaient été conviés pour.. 'assurer la sécurité'. A vrai dire cette affirmation lui avait paru assez naïve. Quand bien même ils pourraient éviter que quelques pigeons snob se fassent piquer leur portefeuille bien trop lourd, ce n'est pas comme si les troupes étaient particulièrement motivées. Dès son arrivée, Armin avait attaché son élégant loup noir avec quelques marquages bleus et avait pris soin de s'éloigner du sociopathe narcissique et du psy alcoolique. Les avoir au commissariat lui suffisait amplement, merci. Cassandre était tout à fait de cet avis, et je vous laisse imaginer le mépris qui émanait de la féline lorsqu'elle avait vu le masque bon marché de Passereau et la tenue décontractée de Holst. De méprisables plébéiens jusqu'au bout, voilà ce qu'elle se disait.

Bien qu'il l'aurait nié si on l'avait demandé, le brun était tout à fait dans son élément ici. Des gens snob et bien habillés qui buvaient du champagne de luxe en parlant avec un air supérieur à peine pénible.. oui, c'était dans ses habitudes à une époque. Il avait beau se dire que non, qu'ils étaient ridicules, un coin de son esprit résistait: ça lui rappelait les Flare et ça lui plaisait. Non, on ne se débarrasse pas de son mépris kalosien aussi facilement. Le policier n'eut pas à faire d'efforts pour engager la conversation avec des personnalités conviées par Mr Gustave, se sentant tout à fait à l'aise. Il riait un peu en compagnie d'une femme lui rappelant curieusement Céleste lorsqu'une fenêtre éclata, les faisant tous deux sursauter. Cassandre, qui jusqu'ici hésitait entre le mépris et la politesse froide quant au Sucroquin de la demoiselle, se mit immédiatement en position de combat. C'est qu'elle ne perdait pas le nord.

Assez vif, Armin avait plutôt tiré la jeune femme dans sa direction puis lui éviter d'être blessée par des éclats de verre. Il en avait reçus quelques-uns sur les épaules dans la foulée mais rien de grave. Qui avait.. ? Un nabot aux cheveux trop gris pour son âge qui les menaçait avec un pistolet à eau. Quelle blague. Lui qui n'avait jamais pensé voir de blague ambulante, le voilà surpris. Son costume bon marché ne manqua pas de le faire froncé le nez. Rien à voir avec celui que portait le policier ce soir, élégant et bien coupé, datant de l'époque où il était encore à Kalos. Passée cette intervention pour le moins ridicule, le brun salua l'inconnue au joli loup doré et se dirigea vers le buffet pour prendre une coupe de champagne. Il évita bien soigneusement le groupe de Riddle freaks formé autour de Holst, surtout ce type qui s'était cru à Carnaval mais.. mais il ne put éviter de croiser Passereau. Huh. Lui qui le pensait déjà ivre mort tombé dans un escalier. Remarque, à en juger par la tête qu'il avait, ça n'allait pas tarder.. à combien de verre en était cet alcoolique ? Mais au lieu de lui demander, le brun tenta un sourire de politesse.

" La soirée se passe bien.. ou tu bois pour oublier à quel point ces Riddle freaks sont agaçants ? "

Fit Armin sur un ton un peu léger. Cassandre l'avait suivi et portait un regard dépréciatif sur le groupe.. mais ne tarda pas à retenir un rire en les voyant attaqués par Psychose. Quel teigne cet oiseau, on aurait dit son dresseur.

" Je n'ai pas encore vu de membres de teams bizarrement. "

Ajouta le policier, sachant très bien que le psychiatre n'en avait même pas cherchés et qu'il était inutile de lui demander mais préférant ne pas le faire remarquer. Un peu trop sarcastique pour le personnage.
electric bird.


Dernière édition par Armin Bronev le Sam 23 Jan - 14:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Sam 23 Jan - 11:38

ft. Victimes

Just look at me already

Basically the worst


Le jeune homme avait haussé les épaules en riant lorsque Luna s'était excusée pour les fleurs. Comme si ça allait le vexer.

"T'inquiète milady, je t'en achèterai des vraies. Et j'aime bien les amateurs de défis."

En vérité ? Il avait l'habitude, ahah~ Alors il se moquait bien que la demoiselle le rejette. Neal draguait toujours tout le monde dans le simple but de les embêter, et le plus vexant dans l'histoire était qu'elle ne lui crie pas dessus comme la plupart le faisaient. La demoiselle lui demanda alors son nom. Ohoh, c'est qu'elle commençait à remarquer enfin sa présence ? Elle n'allait pas le regretter. Neal aimait bien être au centre de l'attention... être une Ombre trop longtemps, ça donnait des envie de grandeur à la longue~

"Neal Aster. Canaille professionnelle, pâtissier de ton keur et dresseur à ses heures perdues. Ou homme aux fleurs, oui."

Pendant que les deux autres lançaient le combat, Neal attendait sagement, baillant une fois ou deux en observant ce match qui promettait d'être d'un mou incommensurable, se dandinant d'un côté puis d'un autre en sifflotant le générique de Poisson contre Poison. Kant, lui, gigotait dans les airs, attendant les ordres de son dresseur d'un air penaud. "Kant est-ce que tu vas me demander de faire quelque chose ?" se dit le jeune homme, tentant d'interpréter les signes de son Pokémon. "Qu'est-ce que tu mijotes encore, sale fourbe de cuisinier ?"

Luna lança alors ses deux Luxio. Oooooh... Ils étaient adorables et super cool. Neal adorait ça. Lui ne connaissait que la moitié des Pokémon – ceux présents à Alera comme Rhode, en fait – alors ce genre de bestioles exotiques le fascinaient toujours. Même qu'il en voudrait un, lui aussi ! Oh ? Comment ça, il ferait mieux de se concentrer sur le combat ? Mais il était tout à fait concentré. Par ailleurs, il prévint même Kant de l'attaque qui se dirigeait sur lui... une seconde trop tard, car le Pokémon fée venait de se prendre de plein fouet le Croc Eclair de l'ennemi. Des étincelles luisaient autour de son corps ; il ne pouvait plus bouger. Paralysie.... intéressant tout ça. Feignant d'être surpris, Neal lança, l'air inquiet :

"W-wouah ! T'es forte pour une fille... Kant, ça va ?"

Le Pokémon rose répondit par un gémissement plaintif. Comment ça, il le torturait ? En combat c'était ainsi que les choses se déroulaient, et de toute manière son équipe lui rendait bien la pareille niveau blessures. Le jeune homme n'attaqua pas tout de suite ; il attendit patiemment, un sourire niais aux lèvres, que Roxie venge ce terrible affront qui lui avait été fait. A se balancer d'avant en arrière ainsi, Neal avait l'air d'un parfait imbécile heureux fier de se cacher derrière son coéquipier. Mais la réalité était qu'il attendait juste quelque chose. Peut-être que les jeunes filles l'avaient compris, mais le blanc étant un bon acteur, il en doutait. De toute manière, ça ne changerait pas grand chose à ses plans.

"Kaaaant~ Vent Féérique !"

Vent Féérique. Tu parles d'une attaque faiblarde... mais justement, il ne risquait pas de faire trop mal à ces chers Luxio ainsi. Et puis, ça brillait, c'était tout rose. Neal aimait bien ce genre d'effets. Toujours souriant, le garçon aux yeux verts caressa lentement la tête de Jung, toujours à ses côtés, stoïque et immobile, une lueur presque éteinte dans le regard.

© redSheep sur Wild Roar
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Sam 23 Jan - 12:41

Armin no - Galerie des masques au pays du petit doigt levé~ -

Grégoire Passereau

Les invités (ou pas~)



Et évidemment, il avait fallu que ce soit lui qui l'aborde. Bronev. Armin Bronev était tellement banal qu'il en devenait un être à part au milieu des agents du FPI. En cela, il avait toujours étonné Grégoire, qui avait oublié comment agir au milieu de gens... désespérément normaux. Il s'amusait à observer les gens et percer à jour leurs petits secrets lorsqu'il n'avait rien à faire ; son trip pas si caché en somme. Mais là où certains agents (coucou inspecteur Levasseur) étaient bien trop optimistes, responsables et actifs, ce qui les différenciait au moins de la masse, Armin était juste... plat. Ni heureux ni malheureux, il faisait l'effet à Greg d'une statue mouvante sans réels sentiments ni états d'âme, un simple automate tout gentil, tout mignon, et chiant au possible. Même son histoire n'avait rien d'exceptionnel, pitié ! Et si Passereau se plaignait d'être entouré de fous, il n'était pas pour autant heureux de faire face à un être humain normalement constitué, sans névroses apparentes. Oh que non. Ca le faisait chier à un point incommensurable dans la mesure où il n'avait même pas quoi que ce soit à lui reprocher. Et il pouvait vous l'assurer sans hésitation ; discuter d'énigmes au milieu d'intellos ennuyeux et arrogants était autrement plus enrichissant que faire une thèse complète sur la pluie et le beau temps en compagnie de Bronev. Raison pour laquelle il l'ignorait les trois quarts du temps. Et là, il lui demandait ce qu'il pensait de la soirée. Sérieusement ? Il était pas censé arrêter tous les criminels présents ou ramener l'autre scout dans la salle d'interrogatoire – qui était devenue sa deuxième maison à la longue ?

"Est-ce que la soirée a l'air de se passer bien ? Avec l'autre petit con d'Aster qui vient encore foutre le bronx... Ca a pas l'air de te perturber."

Il ne disait pas ça comme un reproche, lui-même s'en foutait royalement que la salle entière saute, du moment que lui était peinard avec son champagne. Peut-être qu'il aurait dû embarquer les bouteilles en lieu sûr – c'est à dire dans son gosier, ouais – ce serait plus prudent vu qu'il y avait probablement quatre vingt pourcents de non-invités à cette stupide soirée. Mais bon, si il pouvait râler sur Armin il ne se gênerait pas non plus. Monsieur devait sûrement être trop occupé à profiter de cette occasion, il voyait mal Bronev être invité souvent à ce genre de fêtes d'anniversaires pour vieillards incontinents en manque d'amis. Pourtant, il semblait être le mieux adapté du "trio incompétent" du FPI ici. Tous semblaient suivre le slogan du Poké McDo – "Venez comme vous êtes" – et paraissaient bien trop décontractés pour se fondre dans la masse, mais Bronev avait fait l'effort d'être élégant. Bon, il avait toujours paru aussi coquet qu'une Coordinatrice de seize ans aux yeux du psy, mais c'était quand même étrange.

"Des Teameux y'en a plein. Même toi, tu devrais le savoir... Après, c'est pas mon rôle de les chercher, je vais pas faire leur psychanalyse non plus. Demande donc à ces abrutis de Riddle freaks si ils en ont vu... "

Le trentenaire émit un léger grognement en se retournant vers le petit groupe. Il n'allait pas leur demander de faire leur boulot mais faire tapisserie – leur vrai objectif ici – au lieu de se vanter serait un bon début. En cela, seul Armin faisait son job, même si il pourrait au moins faire semblant de chercher... A ce moment, Névrose émit un petit cri de joie en apercevant la Mistrigrix du policier. Mais si, vous savez, cette saloperie snob qui était toujours là pour vous regarder de haut au détour d'un couloir. Névy passait son temps à lui courir après. Quel abruti, ce Pokémon, quand même.

"Bo'del !" lança-t-il joyeusement, sans trop comprendre que ce n'était pas une façon très correcte d'aborder quelqu'un.

Grégoire décida de l'ignorer. De toute manière, si il commençait à analyser le comportement de ses cinglés de Pokémon, il n'en avait pas fini.

"Toi, en revanche, tu as l'air de te plaire ici."

Revenir en haut Aller en bas
avatar

REGION : Kalos
POKÉBALL LANCÉES : 319
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 12/01/2015

MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Sam 23 Jan - 13:44



I'M WEARING SOME BLING-BLING MADE BY GUCCI, RIDING A 3 0 5 FERRARI, CROSS ME SOMEWHERE IN THE STREET, MAYBE I WILL JUST LOOK AT YOUR FEET WITHOUT A 300 DOLLAR PAIR OF SHOES, DON'T EVEN THINK YOU'RE GONNA TALK TO ME, YOU'RE A FOOL
 

A peine eut-il le temps d'aborder le roux qu'Edward fit face à un nouvel arrivant. Comme quoi, son interlocuteur était populaire... sérieusement, était-il le seul à ne pas le connaitre ? Il avait conscience d'avoir une mémoire des gens épouvantable, mais à ce point... En tout cas, l'autre se démarquait également. Non par sa coupe de premier de la classe ou son air solennel, choses assez courantes dans les environs. Il pensait plutôt à l'absence de masque. La conclusion fut rapide. Il ne l'avait probablement pas retiré pour jouer les rebelles, dans la mesure où il était assez bien adapté à ce milieu... particulier. Donc il n'était pas là parce qu'il était invité et n'avait pas pour but de se fondre dans la masse. Un membre du staff, donc, ou quelque chose s'y apparentant. Un dresseur serait sûrement allé dans les jardins pour ne pas déranger qui que ce soit, et un cuisinier ne serait sûrement pas vêtu de manière si formelle pour travailler... et ce n'était pas un flic, il les connaissait assez bien pour les reconnaitre. Oui, ça amusait beaucoup le Lieutenant d'essayer de deviner ce qu'il faisait là. Non qu'il nourrisse une quelconque méfiance à son égard, bien sûr. Bien que... le fait qu'il semble si bien connaitre un individu louche comme le roux avait de quoi étonner.

"Neel, donc. J'aurai eu ma réponse plus vite que je ne l'espérais."

Avait-il dit d'un ton amusé, mais dénué de reproches envers le brun qui l'avait interrompu. Au contraire, il l'accueillait avec une sympathie non dissimulée. Plus on est de fous, plus on rit, pas vrai ? Aussi il n'avait aucune intention de se montrer désagréable avec qui que ce soit. Sauf peut-être... bah, qu'importe. Il n'était pas en vue, même si Edward était presque certain de sa présence, bien plus près qu'il ne l'imaginait. Sûrement une simple fausse impression... Oui, il ne devait pas s'en faire pour des sujets triviaux. Profiter de la soirée et des rencontres qu'il pouvait y faire était sa priorité. Après tout, avec un travail aussi stressant que celui de... "flic", il devait bien se détendre un peu lors de conversations amicales autour d'un verre...

"Laissez-moi deviner... vous n'êtes pas ici sur invitation, n'est-ce pas ? Je peux me tromper, mais travaillez-vous pour la presse ?"

C'était en tout cas l'hypothèse la plus probable. Il avait entendu dire que des employés de l'Alérien Libre viendraient ici, ce qui n'était que logique – un évènement pareil ferait la une pour une petite île comme Alera. Bien sûr, l'erreur n'était pas exclue, mais il était presque certain de ce qu'il avançait. Oh, jouer au plus malin ? Du tout, voyons. Edward n'était pas si arrogant. Et puis, il ne leur avait pas encore lancé une énigme, ce qu'il avait bien entendu l'intention de faire par la suite – il en avait déjà une de prête, et en avait bien racontée une ou deux à ses interlocuteurs précédents. Son péché mignon disons. Après avoir posé sa question au brun, il se retourna vers le roux. Ils se connaissaient donc bien, mais n'étaient pas venus ensemble.

"En revanche, ce n'est pas votre cas. J'en conclus que vous avez été invité. Si ce n'est pas trop indiscret, d'où vous connaissez-vous ?"

Ils voulaient des retrouvailles en bonne et due forme ? Dommage, Edward était là et il n'était pas correct d'ignorer quelqu'un venu leur parler avec toutes les bonnes intentions du monde. Et c'était lui qui se chargeait de mener la danse, de poser toutes les questions. Mieux valait garder la conversation légère, c'était une fête, soyons détendus, joviaux, bavards, curieux ! Oh, certes, généralement, son esprit trop analytique le poussait à en venir très vite à des conclusions logiques, et à buter sur la moindre incohérence, mais il fallait bien qu'on réponde d'une manière ou d'une autre à sa curiosité insatiable.



CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING

________________________
I'm surrounded by idiots
Edward teste les lois de la gravitation en crimson × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

POKÉBALL LANCÉES : 343
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 15/06/2014

MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Dim 24 Jan - 19:29

Spoiler:
 

La soirée avançait bien, entre les verres qui se vidaient, les mots qui s’échangeaient, les combats pokémons qui commençaient... un charmant brouhahaha qui agaça bien vite Neel à vrai dire. Lui qui aimait le calme... Il aurait aimé sortir une cigarette pour se calmer un peu mais il doutait de pouvoir fumer à l'intérieur, et c'était bien dommage. Et en plus, cette cruche manquait encore à l'appel ! Bon, non, elle n'était pas cruche. Enfin, peut-être un peu. Mais bref. Il avait la plupart de ses sbires en visuels et toujours pas de trace de Rafaël. Où est-ce qu'elle était, encore ? Elle l'évitait encore ? Autre chose ? Le lieutenant grommela intérieurement.

Toutefois, Neel ne put s'attarder sur cette pensée car une silhouette rouge attira son attention ainsi qu'un timbre de voix particulier. Le rouquin tourna rapidement la tête, manquant de se faire un torticolis. Qu'est-ce que ? Il ne retrouva pas la silhouette dans la foule. Avait-il rêvé ? Sourcils froncés, une légère angoisse au ventre, il fit un pas en avant... pour être aussitôt abordé par quelqu'un.

« Bonjour~ Puis-je me permettre de vous déranger un instant ? »

Neel se retourna vers celui qui venait de l'interpeller, passablement agacé d'être ainsi dérangé. Bon... en même temps, il était aussi là pour discuter et repérer les gens intéressants me direz vous. Mais Neel étant loin d'être philanthrope à la base, d'une ça le faisait chier, et de deux il avait la tête à autre chose en cet instant. Parce que, quand même... ce n'était tout de même pas Romane qu'il aurait vu passé ? Il espérait grandement se tromper sinon il serait ô combien dans la merde. Mais pas moyen d'aller vérifier que l'autre continuait.

« Excusez-moi, je n'ai pas l'impression de vous connaître... par curiosité, qu'est-ce qui vous amène ici ? »

Bon... autant répondre deux trois mots histoire d'être un minimum aimable et de rapidement s'en débarrasser. Surtout que la tête du grand brun qui lui parlait ne lui revenait pas. Il n'aimait pas son sourire. Il allait ouvrir la bouche pour parler... mais fut à nouveau coupé.

« Bonsoir Neel. La soirée se passe bien ? »


… Hein ? Quoi ? Pardon ? On connaissait son nom ? Le rouquin se tourna vers le nouveau venu. Il fronça un instant les sourcils en observant le châtain fraîchement arrivé. C'était qui ce type ? Com- OH PUTAIN LE *insérez l'insulte de votre choix ici* ! Après un bref temps d'analyse de sa personne, il l'avait replacé dans le contexte. L'air de rien, même si Neel ne s'intéressait pas à trop de monde, quand il portait un brin d'attention à quelqu'un il s'en souvenait un moment. Et même si ça datait de sept ans. Quand lui même n'était encore que sergent et pas encore entièrement un effroyable connard. Un groupe de sbires, une mission qui s'était mal passée, quelques morts. Ceux qui avaient survécu avaient eu droit à une retraite anticipée. C'était rare qu'on laisse partir les gens ainsi de la team (souvent c'était les pieds devants qu'on quittait l'organisation) mais quand on se retrouvait avec quelques personnes traumatisées à la fin, ça ne servait à rien d'insister ou d'être cruels pour rien.
Bref. Une histoire ancienne. Mais franchement, est-ce que ce type était assez con pour venir l'aborder comme ça ?! Il avait envie de le griller ou simplement de se faire descendre en venant agacer le rouquin ? Ah, et l'autre qui reprenait maintenant... Neel commençait à en avoir marre.

« Neel, donc. J'aurai eu ma réponse plus vite que je ne l'espérais. »


Puis il vint taper causette à l'ex-sbire...

« Laissez-moi deviner... vous n'êtes pas ici sur invitation, n'est-ce pas ? Je peux me tromper, mais travaillez-vous pour la presse ? »

… avant de revenir sur Neel.

« En revanche, ce n'est pas votre cas. J'en conclus que vous avez été invité. Si ce n'est pas trop indiscret, d'où vous connaissez-vous ? »


Le rouquin soupira intérieurement, son besoin en nicotine augmentant de secondes en secondes. Bon, prendre sur lui. Zen. Ça allait.

« Je suis là pour simplement profiter de la soirée, répondit alors le rouquin d'un ton étonnamment cordial. »

Il ne fallait pas croire. Neel n'était pas un gamin des rues, il avait reçu une bonne éducation et connaissait les bonnes manières. C'est juste qu'il choisissait d'en ignorer une bonne partie en temps normal. S'il faisait un petit effort et prenait sur lui malgré la fatigue que lui inspirait les autres, il pouvait se comportait en être totalement civilisé voire aimable même. Même si ça ne venait pas toujours du fond du cœur.

« Je travaille dans la communication pour les entreprises, fit-il en reprenant la vieille excuse qui fonctionnait toujours et encore avec sa famille. Et j'ai eu l'occasion de travailler une fois avec monsieur Samuel que j'en profite pour présenter, fit le rouquin. »

Tout en parlant, il se tourna vers le-dit Samuel... et lui lança un regard glacial uniquement visible par lui. Rien à fiche qu'il ait eu un traitement de faveur par le passé. Un seul mot, une seule phrase inappropriée, il le faisait abattre avant minuit. Puis il se retourna vers l'homme qui l'avait abordé en premier.

« Et vous êtes ? »

________________________
Vincent frappe et fume en #cc0000.



Après le boulot... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Kanto/Alera
POKÉBALL LANCÉES : 54
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 21/05/2015

MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Ven 29 Jan - 16:53

Avec plein de monde.

Galerie des masques au pays du petit doigt levé




Certes il y avait bien quelqu'un d'autre avec Neel, mais j'avais tout bonnement décidé de ne pas faire attention. Qu'il soit en pleine discussion ou non m'importait guère. J'avais été au courant de l'arrivée de la Team Rocket sur l'île par Crimson que j'avais rencontré quelques jours plus tôt. J'aurais dû m'attendre à le voir dans ce genre de fête. Il y avait sûrement des choses intéressantes à récupérer, pour ne pas dire voler, et les personnes invitées ici constituaient une sacrée part de richesse.

Comme moi, à l'époque, Neel était sergent. J'avais moi-même été fraîchement nommé à ce poste quand la dernière mission de ma carrière est arrivée. Je préférais toujours ne pas y penser, même si me retrouver face à un Rocket faisait toujours remonter divers souvenirs, plus ou moins agréables.
Pas que j'étais spécialement heureux de le voir, mais je n'en était pas malheureux non plus. Peut-être était-ce simplement pour le taquiner si je m'étais adressé à lui. Même s'il fallait que je fasse attention. D'après ce que m'avait dit Crimson, Neel était monté en grade, il devait être lieutenant désormais, et prenait donc des décisions importantes.

Qu'il se rassure cependant. Je n'étais pas venu pour trahir la présence de la Team. J'avais beau l'avoir quitté, je devais avouer avoir gardé un certain attachement à mes anciens collègues, et loin de moi l'envie de révéler les informations que je savait. Il m'avait suffisamment fait confiance pour me laisser sortir sans me surveiller, j'en avais conscience. Rien que par respect pour cela, je ne dirais jamais rien.

L'homme brun qui discutait avec mon ex-collègue avant mon arrivée s'adressa alors à moi. Mes habits devant aider, il avait bien compris que je n'avais pas été invité comme les autres aristocrates de la fête. Et, il arriva à en déduire que j'étais journaliste. Il était très observateur celui-ci. Je n'avais même pas encore enfilé ma carte de presse autour du cou qu'il le savait.

« Impressionnant. Effectivement, je travaille à L'Alerien Libre, pour faire un article sur cette soirée. »

Neel, à son tour, répondit à l'interlocuteur. Avec une certaine politesse et un certain ton cordial qui était étonnant de sa part quand on le connaissait bien. Oh, cela devait être aussi le moyen de s'assurer une couverture. C'était bien pratique, il fallait l'avouer. Il prétendit d'ailleurs travailler dans la communication pour les entreprises. Excuse que je me contentait d'approuver en hochant la tête pendant qu'il me présentait, non sans me jeter un regard froid qui me fit décrocher un sourire. En 9 ans, il n'avait pas changé.

« Des sacrées communications entre entreprises, effectivement. »

J'avais un article à faire mais ça pouvait attendre un peu, je pouvais bien rester ici un peu plus, rien que pour voir comment Neel allait garder son calme. A mes risques et périls peut-être... mais c'était sacrément amusant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Sinnoh
POKÉBALL LANCÉES : 91
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 04/02/2015

MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Ven 29 Jan - 22:45

ft. du monde

C'est pour la petite bourgeoisie qui boit du champagne, C'est pour tous les quotas francais que j'parle plus l'anglais, I'm not crazy, I'm just fond of you, And all the piles of money that grows next to you.

Galerie des masques au pays du petit doigt levé


Au final, l'inconnu aux cheveux blancs n'avait pas l'air vraiment vexé. Luna en fut rassurée, elle n'avait pas envie de se lancer dans une discussion où elle s'excusait longuement, elle avait envie de se battre.
Le garçon se présenta d'ailleurs. Neal donc. Très bien, la brune tâcherait de le retenir. Pas que c'était son genre d'oublier les noms, mais si elle ne recroisait pas cette personne pendant longtemps, elle oublierait probablement son prénom à défaut d'oublier sa tête. Quoique sa façon de se présenter avait été tellement originale qu'en principe, elle s'en souviendrait. Cela la fit rire un peu d'ailleurs.

« Enchantée, Neal. Ravi de combattre avec toi, on ira acheter des fleurs après, s'tu veux. »

Puis, le combat commença. Strykna sortit un Tadmorv, un Pokemon moche de l'opinion de Luna. Neal, lui, sortit un Sucroquin. Un Pokemon OMG LA CUTENESS dans l'esprit de Luna. Mais elle était là pour se battre.

« Thor, Crocs-Eclair sur Sucroquin ! Loki, Étincelle sur Tadmorv ! »

Luna retint sa respiration quand ses Pokemon attaquèrent. Elle espérait qu'elle avait fait les bon
choix, qu'elle ne faisait pas de faux pas. Ce qu'elle avait retenu de ses apprentissages des combats Pokemon, c'est que c'était plus prudent de ne pas attaquer les Pokemon poison au corps à corps. A cause de l'empoisonnement qu'ils pouvaient provoquer, justement.

Le Pokemon de Strykna reçut l'attaque, sans pour autant être paralysé, et contre attaqua. Avec une boule de boue. Ça peut paraître anodin comme ça, mais l'attaque toucha le Luxio qui émit un cri. Luna sursauta. Comme une idiote, elle avait tourné son attention sur le Pokemon de Neal qui lui aussi fut touché, et en plus de ça, paralysé. Et le dresseur avait à peine réagit... c'était à se demander s'il en avait quelque chose à faire.
Luna n'avait jamais fait de combat duo et elle en fut déstabilisée. Effectivement, elle n'avais pas réussi à faire en sorte de concentrer son attention sur les deux Pokemon. A cause de cela, l'attaque Boue-Bombe avait baissé la précision de Loki. Le petit Pokemon avait de la boue dans les yeux et ne voyait pas grand chose. Luna serra les dents.

« Ouaip Neal, je suis forte pour une fille, tu vas voir à quel point, même si je ne relèverais pas la remarque misogyne. »

Et oui, en combat, Luna avait la niaque, elle n'était plus la jeune fille toute gentille et toute polie qu'elle était en général. Véritable battante, elle n'abandonnait pas. Jamais.

Neal réprima avec Vent Féérique. Loki ne put l'éviter, à cause de la boue dans les yeux qui l'empêcha de repérer un endroit où l'attaque ne l'atteignait pas. Thor de son côté s'abrita du vent en se glissant rapidement sous un banc qui se trouvait là. Et puisqu'il avait évité, c'était le moment de riposter.

« Thor, cette fois ce sera Etincelle sur Sucroquin ! Loki, secoue la tête pour enlever la boue de tes yeux, et profites-en pour utiliser Chargeur. »

Elle avait bien conscience qu'il risquait de rater son attaque avec sa baisse de précision. Elle voulait donc en profiter pour recharger ses batteries, ça pouvait l'aider pour le combat.


© redSheep sur Wild Roar

Neal & Strykna:
 

________________________
Présentation - Relations - T-Card - Blog

Luna enquête en #9f55e8


Autres comptes: Denzel Kogami & Wesley C. Sylphe & Seven Komako


Dernière édition par Luna Fenrir le Jeu 19 Mai - 12:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Kanto
POKÉBALL LANCÉES : 103
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 17/05/2015

MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Lun 1 Fév - 16:10

ft. du monde

Derrière le masque, Il y a les yeux, Reflets de l'âme, Reflets des cieux, Masque de chair Pour nous plaire, Pour l'amour Masque de pierre Pour se taire Pour toujours Derrière le masque, Brille un regard, Grains de colza Dans l'encre noire.
Galerie des masques

Ce ne fut finalement pas le premier qui avait posé la première énigme qui répondit à celle de Wesley, mais un autre jeune homme qui s’intégra dans le groupe, et qui donna tout à fait la réponse qu’attendait le blond. Avec une certaine assurance qui pourrait presque être de l’arrogance, mais Sylphe était tellement content qu’une personne de plus se prête à leur petit jeu d’énigme qu’il ne s’en rendit même pas compte. Il serra la main au nouveau venu, qui se présenta.

« Wesley Sylphe, enchanté. »

A ses côtés, le blond sentait bien que cette petite conversation exaspérait Grégoire. Pas qu’il en avait quelque chose à faire, mais il aurait bien voulut le voir participer à ce concours d’énigmes.
C’est alors que le Roigada qui semblait accompagner Linus prit la parole. Avec une parfaite maîtrise du langage humain qui en était à la limite de l’étonnement, il se présenta à son tour, puis proposa de lancer une charade de sa propre invention. Le blond n’était pas le meilleur en charade, mais il décida de tenter quand même le coup. Et puis, il n’allait pas refuser ce genre de challenge dont il raffolait.

« Avec plaisir, Mysthos. »

Le Pokemon rose se lança. C’était une première pour Sylphe de répondre à une énigme venant d’un Pokemon, mais il allait bien faire, cela ne l’empêcherait pas de réfléchir. Il passe deux doigts sur son menton, réfléchissant à la réponse. Même s’il ne trouva pas les deux derniers mots tout de suite, il déduit à partir des deux premiers et du tout de quoi il pouvait bien parler.

« Il s’agit du Fou de Bassan, n’est-ce pas ? »

Le blond s’apprêtait à reprendre la parole quand il entendit une voix dans sa tête. Il sursauta, se demandant un moment s’il devenait fou ou s’il avait trop bu, mais c’est en tournant la tête qu’il découvrit un Mistigrix, appartenant vraisemblablement à Passerau. Le blond eu quelque peu du mal à comprendre ce que disait le Pokemon psy, mais il en comprit l’essentiel, ce qui était largement suffisant.

« Aussi agréable que son dresseur, celui-ci… » Soupira Wesley, sans aucune honte ou peur que quelqu’un l’entende.

Ouaip, parce que Grégoire l’avait passablement énervé et il se fichait éperdument de rester poli avec lui, s’il n’en valait pas la peine. Il ne dit donc rien quand l’homme partit, lui adressant simplement un sourire. Il avait des discussions plus intéressantes de son côté.

Il revint donc vers la discussion, espérant qu’il avait trouvé la bonne réponse à l’énigme de Mysthos. Il n’en voyait pas d’autre de toute façon, c’était l’explication la plus logique, même s’il ne connaissait les Fou de Bassan que dans les livres, il lui semblait que le long bec correspondait parfaitement à la description.

« Puisque tu as l’air d’être un Pokemon sacrément intelligent, à moi de te poser une énigme.
Sur le chemin pour venir ici, j’ai croisé 2 voitures rouges et 3 noires. Dans chaque voiture rouge se trouvaient 4 personnes et dans chaque noires cinq. Il y avait à chaque fois deux enfants par véhicule, le reste étant des adultes. Sur leurs genoux, les personnes dans les voitures noires possédaient chacune deux pokemon, celles dans les voitures rouges trois. Combien de personnes se rendaient dans la direction de la maison de Mr. Gustave ? »



© redSheep sur Wild Roar

________________________



Présentation - T-Card - Relations

Wesley travaille en #119840

Autres comptes: Denzel Kogami & Luna Fenrir & Seven Komako
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Jeu 4 Fév - 19:33

Des masques ? Où ça ?
  Pv D'autres masques  




[justify]Je rigole doucement à la devinette du jeune homme, alors comme ça, on continue le petit jeu, hein ? Mais c'est qu'il me plaît ce garçon, visiblement je ne suis pas le seul à être fou d'énigmes, car avec celle qu'il propose, on grimpe à un niveau supérieur !  J'oublie bien vite l'affront du Mistigrix, qui est visiblement fourbi d'un vocabulaire donnant plus du charretier que du policier, mais bon, on ne choisi pas son dresseur, je le plein le pauvre pokémon psy….

Eh bien ma foi, vous êtes agréablement intelligent et perspicace cher Monsieur Wesley c'est la bonne réponse. Mais dites moi, vous n'êtes pas le dirigeant de La Sylphe SARL tout de même, non ?

Non Mysthos, il me semble que nous avons à faire avec son co-directeur, c'est votre grand-père qui dirige il me semble, non ?

Je réfléchis quelques instants à l'énigme de Wesley avant de me rappeler d'une devinette similaire, que mon père me racontait étant jeune, non pas avec des voitures mais avec des pachydermes et des papillusions…. Je regarde Mysthos en train de chercher lui aussi avant de le regarder d'un air entendu et de lui communiquer la réponse par télépathie. Triche ? Bien sûr que non, entraide simplement !

Alors, si je compte bien,  sachant qu'il y a en tout cinq voitures et qu'on peux considérer que ce sont les adultes qui portent les pokémons sur leurs genoux, et qu'on peux bien évidemment penser que les pokémons sont considérés comme des personnes vivantes, j'aurais dit 35 personnes….

Dommage tout de même que vous les ayez croisés, ce qui signifie qu'elles allaient dans le sens inverse de vous, soit dans la direction opposée de cette magnifique bâtisse, ce qui ramène le nombre à zéro pointé, dommage pour eux, ils ratent une belle discussion !


Je rigole doucement en disant cela tandis que Mysthos interceptionne trois coupes de champagnes, une pour chacun d'entre nous et pendant que je la porte à mes lèvres, je dit au jeune homme :

Beau travail d'équipe hein ? Cela fait des années que nous palabrons de croustillantes énigmes, je craints que nous soyons presque imbattables à ce petit jeu ensemble. Mais, avant que je vous en pose une à mon tour, que fait donc Monsieur le co-directeur de la Sylphe SARL ici ? Je pense que vous et votre firme n'avez plus rien à prouver, et ces fêtes sont d'habitudes si ordinaires…..


Je bois une petite gorgée de champagne, et je m'humidifie les lèvres, avant de poser mon regard pétillant sur le jeune homme et de lancer mon énigme :

J'espère vous donnez du mal avec celle ci, c'est le jardinier de mon enfance qui me l'a posée un jour… Un jeune jardinier plante dans un étang un nénuphars rose de Kalos pour embellir le bassin. Problème, ce nénuphars double de surface chaque nuit, et finira un jour par recouvrir tout ledit  bassin. Sachant qu'il à planté le nénuphars le premier du mois d’août et que le quinze, il recouvre la moitié du bassin, quel jour la plante recouvrira la totalité de celui ci ?

Je finis mon champagne cul sec et le pose sur la table, un air satisfait sur mes lèvres, et regarde d'un air malicieux Mysthos avant de reporter mon regard sur le jeune homme :

Comme dirait mes ex-professeurs, vous avez quatre heures.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

REGION : Kalos
POKÉBALL LANCÉES : 319
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 12/01/2015

MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Jeu 4 Fév - 21:22



I'M WEARING SOME BLING-BLING MADE BY GUCCI, RIDING A 3 0 5 FERRARI, CROSS ME SOMEWHERE IN THE STREET, MAYBE I WILL JUST LOOK AT YOUR FEET WITHOUT A 300 DOLLAR PAIR OF SHOES, DON'T EVEN THINK YOU'RE GONNA TALK TO ME, YOU'RE A FOOL
 

Donc... entreprises de communication ? C'était quand même bien moins intéressant que le journalisme de l'autre. Edward feignit de trouver cela intéressant cela dit, malgré l'ennui profond qui venait de le saisir lorsque le roux avait commencé à parler. Ils semblaient agir comme de bons collègues... Rien de suspect en somme, même si avec ses vêtements pas très classes, le roux faisait un peu tache dans ce petit tableau dépourvu d'imperfections. D'ailleurs, ce fut lui qui demanda au Lieutenant qui il était. Naturellement, lui n'avait nullement l'intention de dévoiler de but en blanc ses activités. Les couvertures possibles étaient multiples, mais il fallait prendre garde à ne pas se dire associé à une des personnes présentes... Heureusement, Ed' avait une idée bien plus amusante. Dans la mesure où il était bien placé pour savoir qu'il fallait se méfier de tout le monde ici, surtout de ces personnes qui avaient attiré son attention, et où il le portait quasiment toujours sur lui... Novak sortit son fidèle badge du FPI, un grand sourire aux lèvres.

"Edward Novak, des Forces de Police Internationales. Enchanté~"

Oui, ça l'amusait beaucoup. Du regard, il guetta la réaction des deux, affichant un air désespérément benêt et amical.

"D'ailleurs, j'en profite pour vous demander de me signaler la moindre personne suspecte ici. La soirée pourrait avoir attiré les Teams... c'est pourquoi nous sommes là~"

Faire passer le FPI pour une bande d'abrutis : fait (mais il n'avait pas trop besoin de lui pour avoir une telle réputation, en vérité). Pouvoir éventuellement compter sur eux pour balancer leurs concurrents ? Fait. Avoir la réaction surprise escomptée de leur part... fait ? Peut-être. Dans tous les cas, ils feraient mieux de ne pas l'éviter. Oh, Edward n'avait pas l'intention de faire quoi que ce soit contre eux. Il n'était pas là pour ça, et coopérer avec les flics serait, de sa part, assez déplacé. Quoique les deux factions étaient étroitement reliées, mais... c'était une autre histoire. Non, il agissait juste par curiosité. On lui avait demandé de parler à tout le monde ici, pas vrai ? Il faisait juste son job dans un sens, même si ce n'était pas uniquement ce qui le motivait. Il avait juste le pressentiment que cette soirée serait pleine de rebondissements et si il pouvait être le catalyseur de certains d'entre eux, eh bien... il s'amuserait beaucoup. Oh, si Armin était là, il allait sûrement le soupçonner d'avoir planqué une bombe ou des énigmes dans la pièce (le point commun entre les deux étant leur forte tendance à faire exploser les gens), mais il était en réalité inoffensif. Sa seule arme ici, c'était ses paroles.

Et son Beretta. Mais c'était sûrement pas le plus dangereux.

"Oh, que diriez-vous d'une énigme pour égayer cette soirée ? Deux personnes boivent un thé glacé sur une terrasse de Mell. L'une d'elles boit à grandes gorgées, l'autre très lentement, si bien que la première parvient à terminer cinq verres alors que la seconde n'en a bu qu'un. Et, justement, la seconde meurt empoisonnée quelques minutes après avoir terminé son thé... l'analyse révèle que tous les breuvages contenaient la même quantité de poison. Dans ce cas, pourquoi la première personne a-t-elle survécu, alors qu'elle a bu plus de thé ? "

Il aimait bien cette énigme. Enfin, des verres empoisonnés, dans une soirée où le champagne coulait à flots, c'était sûrement... de mauvais goût dans un sens, mais personne ne ferait le lien. Et puis au moins, il était dans le thème~



CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING

________________________
I'm surrounded by idiots
Edward teste les lois de la gravitation en crimson × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Ven 19 Fév - 0:15

ft. Victimes

Just look at me already

Basically the worst


Neal tapait du pied au rythme d'une musique qu'il avait dans la tête, tout en regardant ce combat ennuyeux. Son instinct guerrier le poussait à animer un peu les choses, mais... pas tout de suite. Ne pas tout casser. Ce serait trop dommage de faire une pareille chose... Non, il devait absolument rester calme. D'ailleurs, ce qu'il prévoyait de faire ensuite n'était sûrement pas une bonne idée, il risquait de détruire... oh, et puis merde. C'était rigolo. Très rigolo même. Alors pourquoi pas ? Oui, ce serait qu'une farce de plus à rajouter à son palmarès. Il avait hâte de voir le résultat... et surtout, son effet sur l'esprit des deux autres dresseurs.

"Aaaaawh, non... Kant !"

Avait-il fait dans un long gémissement plaintif et puéril. Oh, il savait que n'importe qui pouvait battre Kant, il prendrait juste soin de le guérir comme il faut ensuite et il serait reparti pour une bonne brochette de défaites. Il n'était pas fait pour ça, voilà tout... Et Neal ne pouvait pas lui en vouloir. On n'était pas bon en tout... lui n'était pas fait pour diriger, par exemple. Il était juste un brave gars qui servait des gâteaux et amusait la populace... et franchement, voir les expressions de surprise ou les sourires sur les visages des gens... il n'aspirait pas à mieux. C'était ce qu'il préférait. Pas comme si il avait l'étoffe d'un héros ou quoi que ce soit, hein ? Poussant un petit ricanement grave, les mains dans les poches, le blanc poussa un soupir en voyant son Sucroquin, incapable d'esquiver, subir un nouveau Croc-Eclair.

"Eheh, tu es pas trop mal, je confirme. Mais pour les remarques désobligeantes, tu devras t'y faire, sweetie. Rien contre toi, bien sûr. Tout le monde se les paye~"

Il sortit une main pour la tendre vers Kant, lui donnant la direction à suivre. Simple geste de dresseur, il avait appris ça dans les Colosseums ; guide les mouvements de ton Pokémon, un simple regard sur le côté de sa part peut lui donner les infos nécessaires pour porter un coup fatal. Les meilleurs instauraient même un code secret entre eux et leurs combattants pour confondre l'adversaire, comme lever le bras pour qu'il aille à droite, mais ça... Neal n'était pas assez fourbe pour le faire. Pas avec Kant, en tout cas, le pauvre était désespéré. Et les autres Pokémon... une autre histoire. Mais bref, l'heure était de riposter. A la loyale, donc, sans artifices aucun. Et même avec une faute stratégique impardonnable.

"Kant, fonce sur eux et recommence avec Vent Féérique."

C'était inutile mais... Hey, qu'importe, non ? L'important en combat, c'était de s'amuser. Et Neal s'amusait beaucoup au cours de cette petite fête.

© redSheep sur Wild Roar
Revenir en haut Aller en bas
avatar

POKÉBALL LANCÉES : 478
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 20/02/2015

MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Ven 26 Fév - 22:12

détails
Tu sembles t'émerveiller de ce monde insensé...
Aka le moment où Crim' va essayer de foirer la couverture de Neel
ft. des gens louches
Ʃkaemp はは ™

Même si cela faisait déjà un moment que la sergente avait quitté le QG pour partir au nord de l'île, pour vivre avec un couple d'Onnen un petit moment, il restait dangereux de s'approcher de la capitale. Pourtant, elle y était revenue lorsqu'elle avait croisé un groupe de riches parlant d'un anniversaire dans une villa luxueuse. Et qui disait "Luxe" disait obligatoirement "Team Rocket". Un riche qui fêtait son anniversaire avait toujours quelque chose de peu commun à montrer à ses invités pour frimer, en règle générale. Et si c'était bien le cas, sa team aurait vite fait de s'infiltrer dans la villa pour commettre ses larcins durant la fête.

C'est pourquoi la blanche avait permis un vol à Scorpio. Celui de l'invitation. En effet, il était nécessaire de la posséder pour entrer dans la demeure. Une fois en possession de celle-ci, que Scorpio n'avait eu aucune difficulté à voler -et c'en était presque flippant, qu'il vole de plus en plus facilement-, elle était rentrée à son actuel lieu de résidence. Elle enfila alors sa longue robe noire, la même qu'elle avait porté lors de sa mission avec la fille Giovanni, avant de partir en saluant le couple, adressant l'un de ses rares sourires. Elle avait quelque peu changé en les côtoyant, mettant de coté son attitude froide pour en adopter une plus sociable en leur compagnie. Mais ce soir, elle allait reprendre son attitude habituelle, pas moyen de se montrer changée à sa team, si elle la croisait. Et franchement, elle ne voulait pas les voir, ces imbéciles.

Elle était alors passée par une boutique de jouets de Mell, afin d'acheter un masque de loup pour la soirée, parce que le port du masque était visiblement obligatoire, comme demandé sur le carton d'invitation. Suivant les voitures luxueuses et les personnes bien habillées, l'argentée n'eut pas de mal à trouver le chemin jusqu'à la demeure de ce certain monsieur Gustave. Pour elle, c'était autre chose que ce à quoi elle était habituée. Tandis que beaucoup descendaient de leur voiture la porte tenue par un portier exécutant simplement sa tache, la sergente arrivait à pieds. Elle espérait juste que cela ne lui permettrait pas de se faire remarquer. Elle arriva finalement au portail, où elle présenta l'invitation volée. Après une rapide identification de celle-ci, on lui permettait d'entrer. Avançant vers la demeure, elle entendit derrière elle un homme se plaindre de ne pouvoir entrer parce qu'il avait perdu son invitation, ce qui fit rire intérieurement la sergente, puisqu'il s'agissait sans doute de l'homme à qui Scorpio l'avait volée. Ignorant l'agitation provoquée par des jeunes gens dans les jardins, elle se contenta d'entrer. A peine Crimson entra qu'elle fut abordée par un serveur tenant un plateau sur lequel étaient posés plusieurs coupes de champagne, avant même qu'elle n'ait pu enfiler son masque.

« Tiens donc. Vous êtes là aussi, vous ? » avait-il dit à la sergente.

La concernée haussa un sourcil, avant de fouiller un peu sa mémoire pour tenter de se souvenir de ce type... Oh. Lui, le sbire qui lui avait montré l'endroit que Courtney avait cramé au QG, et qu'elle avait giflé, accessoirement. Comme le monde est petit. Au moins, elle avait maintenant la confirmation que les Rockets étaient bien présents à cette soirée. Esquissant un sourire, la jeune femme saisit deux coupes de champagne, renversant l'une d'elles sur le costume de sbire, avant de s'en aller avec l'autre coupe, satisfaite de son geste, tandis que l'homme lâcha un juron sur elle, dans son coin. Crimson, elle, toute sourire sous son masque de loup désormais posé sur son visage, se contenta de scruter les environs. Elle pouvait critiquer sa team mais, en commençant à embêter ainsi les gens et en y prenant plaisir, elle ne valait pas vraiment mieux que ces mafieux. Mais elle passerait une merveilleuse soirée si elle continuait ainsi. Son sourire s'estompa un peu lorsqu'elle aperçu dans la foule une chevelure rousse lui rappelant trop celle de son supérieur. Elle se contenta de l'ignorer, pour l'instant. Ce serait sans doute lui qui allait venir à sa rencontre plus tard, d'ailleurs.

La jeune femme s'approcha alors du buffet, très peu occupé, étrangement. Et c'est une autre chevelure rousse qu'elle remarqua alors, mais avec une silhouette plus féminine. Logiquement, cela ne pouvait pas être le lieutenant, mais sait-on jamais. La blanche aborda alors la rousse, remarquant au passage une petite fille aux cheveux rouges à ses cotés. Un sourire en coin apparut alors au coin de ses lèvre, qu'elle se força de cacher.

« Qu'elle est mignonne. Quel âge a-t-elle ? Mais vous me semblez être bien jeune, pour une maman, dites-moi. » dit-elle alors, riant intérieurement.

Oui, ça la faisait rire. Mais si son humour ne plaisait pas, elle le comprendrait assez vite. Et elle comprendrait vite si elle avait un humour douteux, par le fait. Mieux valait rectifier le tir, elle tendit alors un main vers la rousse.

« Ne vous en faites pas, je vous taquine. Alyona Zimniakova, enchantée. »

Crim' trollant dans un Rp: Fait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Hoenn - Alera
POKÉBALL LANCÉES : 127
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 13/11/2014

MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Dim 28 Fév - 11:50



Méchant loup

Méchant loup, y es-tu ?

Méchant loup, m'entends-tu ?

Si tu te caches, je t'attrape


Effectivement, elle ne l'avait pas entendu. Ou alors elle l'ignorait totalement, c'était à méditer. Perplexe, Romane observait la petite fille se goinfrer comme c'était pas permis, comme si les organisateurs de la soirée avaient annoncé la fermeture du banquet dans quelques secondes et qu'il fallait en profiter à fond. Mais quand même... elle allait se rendre malade, ainsi, et ses Pokémon également. Et plus le temps passait, plus certains des serveurs lui jetaient un regard dérangé – tandis que d'autres semblaient s'en ficher royalement, étrangement. Dans quelques temps, la petite allait se faire virer du buffet et Romane s'en voudrait de n'avoir rien pu faire.

Allez. Se donnant un peu de courage – elle et les enfants, c'était assez compliqué -, Romane leva une main dans le but d’interpeller la petite, quand une voix dans son dos l'arrêta.

« Qu'elle est mignonne. Quel âge a-t-elle ? Mais vous me semblez être bien jeune, pour une maman, dites-moi. »

Surprise, Romane se retourna vers la jeune femme masquée qui venait de lui adresser la parole. Quoi, elle, maman ? Avait-elle bien entendue ? Prise de court, Romane s'embrouilla quelque peu dans ses explications.

- Pardon ? Oh, je, non, pas du t-

« Ne vous en faites pas, je vous taquine. Alyona Zimniakova, enchantée. »

Ah, de l'humour... La jeune reporter soupira intérieurement. Avec cette soirée, elle se mettait une telle pression qu'elle prenait tout de travers. En se rattrapant avec un sourire, Romane serra la main de la femme aux cheveux blancs.

- Enchantée, Romane Stilinski. Excusez-moi, j'ai été un peu longue à la détente, s'amusa-t-elle finalement.

Elle jeta un coup d’œil en arrière, surveillant la petite qui ne cessait de se goinfrer. C'est vrai, ça, quel âge avait-elle ? Elle paraissait bien jeune et... très décalée pour un tel endroit. Et quelle idée de penser qu'elle pouvait être sa mère, elle qui n'avait que dix-huit ans. Quoique, dans les faits, elle pourrait et aurait pu avoir un enfant... mais sa mère aurait eu une crise cardiaque. Et que dire de son grand frère, Neel ? Rien que d'imaginer sa réaction, Romane eut un petit rire intérieur.

- J'aime beaucoup les détails de votre masque.

Remarqua Romane en observant le loup de la dénommée Alyona. Elle-même n'en portait pas ce soir, ça ne serait absolument pas pratique avec l'appareil photo qui pendait à son cou.

© redSheep sur Wild Roar

________________________

Check my phone - Nothing, though - Act busy - It's agony
You did not break me, I'm still fighting for peace

Avec Rune et Juri, Romane photographie en #tomato
DC de Kyouhei/Rafaël
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lolaandjoyce.wordpress.com/
avatar

POKÉBALL LANCÉES : 478
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 20/02/2015

MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Lun 29 Fév - 20:49

détails
Tu sembles t'émerveiller de ce monde insensé...
Aka le moment où Crim' va essayer de foirer la couverture de Neel
ft. des gens louches
Ʃkaemp はは ™

A vrai dire, la sergente avait appréhendé la réaction de la rousse lorsqu'elle lui fit remarque qu'elle était jeune pour une maman, c'est pourquoi elle avait jugé bon de préciser qu'il ne s'agissait que d'une plaisanterie. Crimson avait un humour douteux. Ce qui n'était pas vraiment étonnant, vu le milieu dans lequel elle vivait. Le sarcasme était beaucoup plus présent que l'humour, en général. La blanche avait alors soupiré intérieurement de soulagement lorsque vint la réponse de son interlocutrice, et sa présentation. Lorsqu'un sourire illumina le visage de la jeune fille, Crimson, ou plutôt Alyona Zimniakova comme elle s'était présentée, laissa paraitre un très léger sourire à son tour. Au moins, elle n'avait pas vexé, rien.

« J'aime beaucoup les détails de votre masque. »  avait dit la rousse après avoir passé un moment à regarder la petite fille derrière elle.

La jeune fille à l’appareil photo semblait vraiment prêter beaucoup d'attention à l'enfant. Ce qui n'était pas pratique pour discuter, à vrai dire. Alors Crimson passa discrètement une main sur sa cuisse gauche, là où se trouvaient ses balls, afin de saisir l'une d'elles. Dans un rayon rouge apparut Slash, le Farfuret, près duquel l'argentée s'accroupit.

« Tu peux rester avec elle pour la soirée ? » demanda-t-elle à son Pokémon en désignant la fille aux cheveux rouges. « Ne sois pas méprisant avec elle, elle est jeune, alors elle peut vouloir jouer avec toi, d'accord ? » ajouta-t-elle.

La sergente se releva alors, regardant son Pokémon sauter sur la table devant la rouge, la saluant d'un geste de la patte aux griffes acérées. Griffes qui pourraient faire fuir la petite fille, d'ailleurs... Crimson, de son coté, avait replacé son regard sur le visage de la rousse. Maintenant, une discussion pourrait avoir lieu sans dérangement. Normalement.

« Merci, je l'ai acheté dans une petite boutique de Mell avant de venir. Je pourrai vous donner l'adresse, si vous le voulez. »

Le regard de la blanche se posa alors sur la poitrine ♥ l'appareil photo pendant au cou de son interlocutrice. Seulement pour des photos banales ou pour un quelconque journal ?

« Vous êtes journaliste ? » demanda-t-elle, avant de poursuivre sans attendre de réponse, surtout à la recherche d'une certitude. « Une de mes connaissances est journaliste. Mr Dante, vous connaissez ? »

Oui, bien que le prétendu ex-Rocket lui avait présenté sa carte de l'Alérien Libre, la sergente ne pouvait pas être certaine que c'était la vérité. Seule une personne extérieure pourrait lui apporter une confirmation.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Kanto
POKÉBALL LANCÉES : 103
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 17/05/2015

MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Mar 15 Mar - 23:34

ft. du monde

Derrière le masque, Il y a les yeux, Reflets de l'âme, Reflets des cieux, Masque de chair Pour nous plaire, Pour l'amour Masque de pierre Pour se taire Pour toujours Derrière le masque, Brille un regard, Grains de colza Dans l'encre noire.
Galerie des masques

C'était pour le moins inhabituel pour Wesley de parler avec un Pokemon. Il savait bien sûr que certains d'entre eux maîtrisaient le langage humain, particulièrement les Pokemon psy, mais il n'en avait pas beaucoup rencontrés durant sa vie et n'y était pas trop habitué.

« Je suis en effet le co-directeur, mais c'est mon père qui en est le directeur. Mon grand-père est le fondateur de la firme. »

Il était toujours fier de parler de son entreprise, et surtout de sa famille. Parce que, avant tout, il s'agissait d'une entreprise familiale, même si elle avait évolué et engageait désormais tout un tas d'employés à travers les régions. Le grand-père de Wesley avait longtemps été activement à la tête de la Sylphe, avant de décider de laisser la gestion à son fils. Il gardait toujours un œil sur les activités, mais préférait profiter d'une tranquille retraite.

Mais pas le temps de développer plus sur la firme, ce n'était pas le sujet de la discussion, et il aimait tout autant parler énigmes. Lui qui avait trouvé la réponse du Roigada et qui avait désormais proposé la sienne, espérant que cette fois, il arrive à piéger son interlocuteur.

Et cette fois, c'était le cas. Au début, ça semblait mal parti. Même si en premier lieu le Pokemon avait commencé à faire les calculs pièges, son dresseur l'avait vite rattrapé en comprenant ce fameux piège. Enfin... plus ou moins, car il avait manqué quelque chose. Il avait fait une petite erreur. Un grand sourire se dessina sur le visage de Wesley.

«Vous m'en voyez navré, mais votre réponse est fausse. La réponse n'est pas zéro, mais une personne. J'ai bien dit que moi, je me rendais à la soirée, n'est-ce pas ? J'entre donc dans le compte. »

Il aimait quand on n'avait pas de réponse à son énigme, ou quand on se trompai. Certes, ses adversaires faisaient preuve d'une grande réflexion, et il s'était sûrement agi d'une erreur d'inattention. Dommage pour eux, cependant Wesley était fier de lui.

« Pas tant que ça imbattable, j'en ai bien peur. Mais il faut avouer que vous formez tout de même une bonne équipe. »

Il lui semblait détecter dans la voix de Linus un léger air d'arrogance. Wesley n'appréciait pas trop les personnes trop sûres d'elles, pour lui, il fallait savoir reconnaître ses qualités sans pour autant les grossir de trop. Mais il ne connaissait pas suffisamment Linus et son Pokemon pour les juger, ce n'était qu'une première impression.

« Je vous remercie. Pour tout vous dire, nous avons décidé d'agrandir notre influence sur l'île, ce qui suscitera l'apparition de nouveaux produits exclusifs. »

Il n'en dit pas plus, dosant comme il faut les informations qu'il donnait. Il gardait encore le secret sur ce qu'étaient les produits en question.

Linus posa une énigme de plus. Wesley but une gorgée de champagne à son tour pendant qu'l la posait, et réfléchissant à la réponse par la même occasion. L'énigme se voulait mathématique mais comprenait aussi un piège. Le piège étant de doubler aussi le nombre de jour.

« Il recouvrira tout l'étang le lendemain du jour où il recouvre la moitié de ce dernier, à savoir le 16ème jour. Est-ce ça ? »

C'était presque sûr que c'était la bonne réponse, c'est de toute façon ce qui semblait être le cas. C'était donc ensuite à son tour de poser une énigme, car une chose était sûre : il n'allait pas s’arrêter en si bon chemin.

« Une énigme courte et simple pour cette fois : combien peut-on mettre de gouttes d'eau dans un verre vide ? »


© redSheep sur Wild Roar

________________________



Présentation - T-Card - Relations

Wesley travaille en #119840

Autres comptes: Denzel Kogami & Luna Fenrir & Seven Komako
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

POKÉBALL LANCÉES : 343
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 15/06/2014

MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Jeu 24 Mar - 15:24

____Bon. C'était décidé. Neel avait envie de tuer tout le monde. Bon, non. Pas tout le monde non plus. Il ne fallait pas exagérer. Mais beaucoup de gens. A commencer par les deux abrutis qu'il avait en face de lui. Pourquoi ? Parce que d'un côté il avait un idiot qui menaçait de griller sa couverture -et qui se ferait massacrer sur le champ s'il le faisait que ce soit volontaire ou non-, et de l'autre il avait un type qui semblait grandement agaçant. Pour deux raisons.

La première ? Il venait de lâcher qu'il était flic et qu'il enquêtait sur les teams. Rien d'étonnant à ça, le rouquin n'en fut pas surpris un chouilla. Dans ce genre de soirée, il était tout à fait normal d'avoir un minimum de protection et bien sûr qu'il s'était attendu à tomber sur des forces de l'ordre. Mais un gars du FPI ? Cela fit hausser un sourcil au rouquin. Carrément ? Là, ce fut précisément le point qui l'énerva. Parce que pour faire venir une personne qualifiée et non un simple flic de banlieue, c'était qu'il y avait un truc qui n'allait pas. Un mouchard ? Bon, il allait pouvoir éplucher les fiches de ses subordonnées pour voir qui avait pu les griller ou qui avait été assez stupide pour laisser filer des infos. Il y aurait peut-être quelques noms à railler dans les rangs de la team d'ici peu...
La seconde raison, il n'aimait pas la stratégie de ce type. Pourquoi balancer qu'il était un agent de police alors qu'il devait se fondre dans la masse vue sa tenue de civil ? Pourquoi aller clairement s'afficher sans savoir s'il avait peut-être justement quelqu'un d'une team en face ? Il était complètement idiot ? Ou alors il voulait tester les réactions ? Les deux raisons étaient suffisantes pour qu'il tape sur les nerfs du rouquin.

« On se sentirait en sécurité dans ce cas si vous ne dévoiliez pas votre statut à la première occasion quand vous êtes sensés être en civil, lâcha alors le rouquin. »

Parce que oui, merde. Même s'il faisait bonne figure, même s'il se contenait, Neel gardait son fichu caractère et son besoin de râler quand quelque chose l'agaçait. Oh... et maintenant ce type se mettait à faire des énigmes. Mais qu'est-ce qu'il en avait à faire, sérieusement ? Neel contint son agacement pour afficher son meilleur air blasé afin de montrer ô combien cela le désintéressait.
HS:
 

________________________
Vincent frappe et fume en #cc0000.



Après le boulot... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Dim 10 Avr - 22:37

« Ce que l'adultère fait perdre à la bourgeoisie, ce n'est pas ce que les grandes dames appellent de ce grand mot : l'honneur ; c'est ce que les petites gens appellent de ce mot étroit mais précis : l'honnêteté »
Au pays du petit doigt levé
Il devait être aux alentours de 21h quand Megumi arriva enfin à la fête mondaine qui se déroulait à la luxueuse villa de Monsieur Gustave. La jeune fille avait été prévenue de son invitation à la dernière minute par l'agent qui s'occupait de son parcours musical sur Alera, qui lui avait donné le carton entre deux réunions. Elle avait eu peu de temps pour se préparer, en plus de la dernière interview qui s'était éternisée. Fort heureusement, la demoiselle avait emporté dans ses bagages une tenue convenable pour la soirée. En effet, Megumi portait une robe bleue ciel qui pourrait sortir tout droit d'un conte de fée, légèrement volumineuse et pourtant légère à porter dont la voilure sur l'imposant jupon de satin, tulle et autre tissus semblait être parsemée d'étoiles, ainsi qu'un col en V et un corset satiné, auquel Megumi accompagnait un loup de même couleur agrémenté de plumes et une paire d'escarpins assez simples de couleur noire. Pour la coiffure, elle n'avait pas fait grand chose vu la taille de ses cheveux : elle avait simplement brossé sa tignasse verte pour garder un minimum d'allure. Elle avait aussi décidé de se faire accompagnée de Mitsu sa Mistigrix qui elle aussi était venue habillée : une robe similaire à celle de sa dresseuse mais beaucoup moins voluptueuse et légèrement plus courte pour qu'elle puisse se déplacer sans gêne. La demoiselle ainsi vêtue et accompagnée de sa fidèle amie pénétrèrent ainsi dans l'immense et somptueuse bâtisse de l'organisateur de la soirée mondaine. Ici, les personnes les plus hautes gradées de la société se pavanaient et montraient leurs plus belles parures, vantaient le succès de leurs entreprise, des trucs de riches quoi. La Kalosienne se demandait bien ce qu'elle faisait ici même si d'un côté, sa renommée dans sa région natale ainsi que la popularité de la maison de disque avec qui elle avait signé un contrat avait fortement joué dans les circonstances. Ainsi elle se retrouvait légèrement paumée dans une soirée de bourgeois bourrés d'argent qui se vantaient les meilleurs mérites qu'ils puissent avoir. Elle se fit abordée par quelques personnes qui reconnurent la jeune chanteuse derrière son masque et la questionnèrent sur les projets qu'elle et toute l'équipe allaient entreprendre. Elle répondit simplement, tâchant de ne pas trop révéler d'information sur ses futurs agissements musicaux à Alera. Alors qu'elle crut en avoir fini avec ses interlocuteurs, elle se fit immédiatement aborder par un serveur qui tenait d''une main un plateau plein à craquer de coupes de champagnes.

« Ah ! Euh... je peux en prendre une ? »

Megumi se sentait bête d'avoir posé la question lorsque le serveur lui tendit le plateau avec un sourire en coin. Elle rougissait légèrement et se retourna vivement afin que celui-ci ne puisse pas le remarquer. Mitsu qui s'était éloignée de sa dresseuse était revenue du buffet en transportant un bon nombre de petits fours et autres amuse-gueules grâce à ses pouvoirs psychiques.  Elle rigola devant la gourmandise de la Mistigrix avant de la réprimander gentiment. S'ennuyant à mourir, elle rêvassa et se déplaça à travers les pièces toutes aussi somptueuses les unes que les autres : parquets cirés, œuvres d'arts et autres lustres donnaient aux pièces des allures de musées. Elle déambula enfin dans les jardins où l'ambiance était plus animée : combats et autres artifices se déroulaient dans une ambiance joyeuse et plus conviviale qu'à l'intérieur. Megumi se dirigea vers un petit groupe qui regardaient un combat Pokémon qui opposait une jeune femme et deux autres dresseurs en duo. En gros un combat duo quoi. Parce qu'en effet, deux Luxio se tenaient face à un Sucroquin et un Tadmorv, ainsi ils se combattaient avec fougue.

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Lun 18 Avr - 6:35

Ahhhh, les riches. Ce soir se tenait la fameuse soirée de Mr.Gustave, le riche peintre plein aux as. Ma réputation a du se répandre, car 1 mois avant la fête, il m'avait commandé du lait. Beaucoup de lait. Que ce soit pour nourrir les Pokémons, faire des gâteaux ou détendre un riche lassé du gout du champagne, il avait commandé 24 bouteilles. Grosse commande, quoi. Et bonne paye, bien sûr. Parce que monsieur Gustave, lui, peux se le payer. Ahhhh, les riches. En plus de bien me payer, il m'as même offert une invitation. So cuuuuute. Au départ, je me suis dit que les soirées de riche étaient barbantes, et que je ne connaissais personne. Puis, j'étais revenu sur mes positions. Après tout, maintenant, je connaissais Wesley, et ... la soirée promettait d'être agitée. Car, voyez vous, Mr.Gustave est quelqu'un de très riche et généreux, il avait invité beaucoup de riches personnes. Mais il n'était pas le seul à inviter des gens. Certaines personnes avaient aussi prévues de s'inviter elle-même à la fête. Des gens comme le fouteur de merde qui passait chaque semaine dans "L'Alérien libre". Ou des goinfres en tout genre. Je décidais donc (après maintes et maintes réflexions) de venir à sa petite fête.

Je n'avais pas de tenue "smoking" ou autre. Je décidais donc de mettre un Polo bleu marine, avec un jean. Ça passait partout. Je choisissais de ne pas mettre de pull, en sachant que si il y avait beaucoup de monde, il faisait très chaud (principe physique). A la nuit tombée, je laissais Foina à la grange, avec les autres Ecremeuh, pour surveiller (et aussi parce qu'une vache dans une soirée mondaine, ça collait pas trop :x). Je montais sur Maël, Ted sur mon épaule, avec Marina tranquillement assise entre mes jambes.

"Marina, pitié, pas de glissades ce soir! Ted, contient ton estomac. Et Maël ne fait pas tomber ton noeud papillon"

Car oui ! Maël avait un noeud pap, tiré des vieilles affaires de mon père. Un beau noeud pap rouge allant bien avec ses couleurs. Arrivé à la galerie artistique, je descends de Maël. Marina reste un peu en arrière, à regarder autour d'elle. Elle voit mon regard insistant et se dépêche. J'arrive devant la villa de Mr. Gustave. "Masque obligatoire". Caprice de riche encore. Heureusement que je garde toujours des déguisements de gamin. Genre "Arcani, le chien justicier" ou juste un masque classique de Libégon. Ledit masque classique qui se trouvait actuellement devant les yeux de Gal (les miens Very Happy). Rien d'exceptionnel, j'avait prévu de l'enlever après être entrée, mais c'était le mieux que je pouvait donner. La villa de monsieur Gustave n'est pas énorme. Elle est gigantesque. Il doit y avoir beaucoup de monde. Et surtout, bonne chance pour trouver les cuisines. Je présente mon billet et entre tranquillement dans la fête. Je dois d'abord trouver les cuisines, pour vérifier ce qu'il font de mon lait. Et non pas pour empoisonner Mr.Gustave.

"Excusez-moi, vous sauriez ou se trouvent les cuisines ?"

Le serveur tourne la tête vers moi. Il me pointe un couloir du doigt. Pas très aimable ... Arrivé au bout du couloir, je tourne à gauche pour voir les cuisines. Ils sont en train de faire un énorme gâteau, et à côté, je vois 22 bouteilles de lait vides. Je suis satisfait. Mon lait n'as pas servi à repeindre les murs. Je me redirige tranquillement vers la salle, juste à temps pour voir un homme passer à travers la fenêtre, et sortir un pistolet à eau pour menacer des gens. Son costume est ... spécial. No comment. Je remarque Ted, que j'avais lâché près du buffet qui se goinfrait de petits fours. Je m'avançais vers lui. Au passage, je remarquais que les combats avaient commencés. Une jeune fille en avait gagné un, et l'homme au costume brise-vitre lui en proposait un deuxième. Ted me voyait me rapprocher. Il prit un petit four, s'approcha de moi et me le tendit. Bien sûr je le mangeais sans délai. AH ! Au loin, je discernais Wesley. Je m'apprêtais à aller le voir quand je vois Marina glisser vers un groupe de 3 personnes. Un en costard bien soigné, un autre avec des cheveux roux, et un autre plus cool. Marina se dirige vers le mec en beau costard cravate.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Jeu 21 Avr - 10:23

Les énigmes, tout un art !
  Pv D'autres masques




Bon, je l'avoue je me suis fait avoir, j'en serais presque déçu si cette soirée n'était pas simplement un amusement pour moi, c'est pas ici que je vais faire mes petites affaires et encore moins trouver des clients.. Quoique, monsieur Sylphe pourrait peut être devenir intéressant si il continue dans sa lancé... Hum...

Je l'avoue je me suis fait avoir, je me suis un peu trop emporté je pense, veuillez me pardonner.

Je souris sous mon masque, mes yeux brillant d'une lueur qui pourrait être inquiétante si on pouvait voir l'expression de mon visage: des produit exclusif, cela pourrait être fort agréable de s'en procurer quelques uns avant leur commercialisation, ça ne fera qu'augmenter le capitale de la team. Reste à savoir comment lui faire cracher le morceaux... Bah, répondons à cette énigmes déjà !
Et c'est d'ailleurs Mysthos qui répond en lâchant un bâillement peu discret:

Une seule goutte, vu qu'après avoir mis celle ci le verre n'est plus vide, un peu simple celle ci, mais au moins je sus certain d'avoir la bonne réponse, hein Linus ?

Il me lance un regard moqueur en disant ça, pour appuyer le fait que je me sois trompé pour l'énigme d'avant... Le salaud, il est vantard et hypocrite.. C'est bien mon pokémon !

Mais dites moi mon cher Wesley, quelles sont donc ces nouveaux produits, si je peux vous demandez sans être indiscret ?

J'espère qu'il va me lâche l'information, que le chantier naval est mon terrain de jeu favori avec moi et mes hommes et c'est pas ces crétins de magma qui vont venir m'embêter là bas, il y a bien trop d'eau pour eux. Bon, les rockets doivent bien traîner, mais bon, on peux pas tout avoir quand même !
Je renifle doucement en priant encore une fois puis remarque que mon verre est vide et le jette nonchalamment vers la table du buffet. Ah oui, on est en public, et j'adore me donner en spectacle, aller savoir pourquoi ! Le verre va pour se briser mais se teinte d'une couleur rose et se pose doucement sur la table tandis que verre plein de champagne vole doucement vers ma main, porter par le psyko de Mysthos.. Que c'est agréable les pokémons psy !

Enfin, je me reconcentre, plus d'énigmes, juste des renseignement maintenant..

D'ailleurs tant que j'y pense, Vous faites venir vos marchandises par bateau ou par avion ? Simple question, je me suis toujours demandé ce qu'un grand entrepreneur comme vous choisissez !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

REGION : Unys
POKÉBALL LANCÉES : 115
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 23/11/2015

MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Ven 22 Avr - 9:05

ft. Beaucoup de gens

Please look at me, I'm fabulous

Un peu de poison dans votre punch ?


Tandis que le Luxio nommé Thor continue de combattre normalement contre le Sucroquin de Neal, l'autre nommé Loki utilise chargeur, laissant de coté les attaques offensives pour l'instant, une attaque lui permettant d'augmenter sa résistance aux attaques autres que physiques. La solution était donc simple, non ? Toutes les compétences avaient une faille, et pour celle-ci, c'était tout simplement d'utiliser des attaques physiques.

« Toxine, utilise Ecras'face ! »

Le Pokémon flasque s'executa, posant ses bras au sol, il pris son élan pour s'approcher suffisemment du Pokémon électrique avant de sauter dessus. Pour le moment, la blanche avait un certain avantage, et elle en profiterait. Le Tadmorv réussi son attaque, seulement...

Au moment où le Pokémon poison toucha sa cible, il fut également frappé par une autre attaque. Pas de Loki ou Thor, non... Celle de son propre allié. La championne retira son masque et posa sa main gauche sur le front en soupirant. Allons bon, qui lui avait fichu un tel allié ? Le Karma, sans doute... La blanche se retourna alors vers Neal.

« Si tu pouvais éviter d'attaquer n'importe qui, ça serait sympa. »

© redSheep sur Wild Roar


HRP:
 

________________________


   
Strykna fait un Sign Of The Horns en purple
Strykna ▬ «A Little Poison in Your Days, a Little Poison on the Stage. It's kindness to say no for your friends and Pokémon, right ?»
   

(c) Myuu.BANG!

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Kanto
POKÉBALL LANCÉES : 103
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 17/05/2015

MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Dim 1 Mai - 17:38

ft. du monde

Derrière le masque, Il y a les yeux, Reflets de l'âme, Reflets des cieux, Masque de chair Pour nous plaire, Pour l'amour Masque de pierre Pour se taire Pour toujours Derrière le masque, Brille un regard, Grains de colza Dans l'encre noire.
Galerie des masques


Même s'il ne l'exprimait pas extérieurement, Wesley jubilait d'avoir réussi à piéger son interlocuteur. Quand on se lançait des concours d'énigmes, c'était en général le but. Que quelqu'un lâche en premier. Le blond afficha un simple sourire, rien de moqueur, uniquement de l'auto-satisfaction.

L’énigme à laquelle il répondit à son tour, celle des nénuphars, il la connaissait déjà. Il y répondit donc comme il fallut. Bien sûr, même s'il ne l'avait pas connue, il aurait sûrement réussi à y répondre, puisqu'elle relevait d'une simple logique mathématique, et qu'il suffisait simplement d'y réfléchir calmement pour que la réponse apparaisse.

Ce fut une fois de plus le Roigada de Linus qui répondit à l'énigme de Wesley, dans un bâillement malpoli. Comme s'il s'ennuyait, ou comme s'il trouvait que le blond ne donnait pas de bonnes énigmes. Ce dernier s'en vit frustré mais, une fois de plus, n'en laissa rien paraître. Pas la peine de perdre du temps avec cela. Toutefois, le duo lui semblait de plus en plus mal élevé, ce qui n'était pas de son goût.

Linus repris la parole, mais ce ne fut pas pour donner une énigme cette fois. Non, il semblait s'intéresser aux produits que vendait Wesley. Le jeune homme eu un sourire. La curiosité avait envahit son interlocuteur, ce qu'il comprenait amplement, puisqu’il avait été particulièrement énigmatique vis-à-vis de ces produits justement. Toutefois, il n'allait pas lâcher l'affaire et donner des informations qu'il ne pouvait pas se permettre de délivrer.

« J'ai bien peur de ne pas pouvoir vous en dire plus. »

Cela se devait de rester confidentiel pour le moment, il espérait que Linus comprenne cela. De toute façon, il n'avait pas le choix. Wesley savait très bien garder une information, du moins quand il s'agissait de la Sylphe SARL... et quand il était sobre. Mais puisqu'il ne buvait que très peu d'alcool, ça ne risquait pas d'arriver.

Sans qu'il ne puisse expliquer pourquoi, Linus, une fois son verre vide, le... jeta, sur la table, sans aucune forme de procès. Il évite cependant la casse grâce au Pokemon rose qui utilise ses pouvoirs afin de poser le récipient tranquillement.

« Oh, nous avons toutes sortes de façons de transporter les marchandises. »

Là aussi, il restait évasif. Enfin, il ne voyait pas pourquoi il devait préciser quoi que ce soit. Les murs ont des oreilles, et n'importe qui pouvait entendre leur conversation. Le jeune homme préférait ne rien dire, d'autant plus que celui qui lui faisait face n'était pas un de ses associés.

« Et vous, au fait, vous ne m'avez pas dit. Que faites-vous, dans la vie ? »

© redSheep sur Wild Roar

________________________



Présentation - T-Card - Relations

Wesley travaille en #119840

Autres comptes: Denzel Kogami & Luna Fenrir & Seven Komako
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Sinnoh
POKÉBALL LANCÉES : 91
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 04/02/2015

MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Sam 18 Juin - 10:46

ft. du monde

C'est pour la petite bourgeoisie qui boit du champagne, C'est pour tous les quotas francais que j'parle plus l'anglais, I'm not crazy, I'm just fond of you, And all the piles of money that grows next to you.

Galerie des masques au pays du petit doigt levé

Luna tentait de son mieux de se concentrer sur le combat, malgré tout le public qu'il y avait autour. Ça pouvait paraître bête, mais elle n'avait jamais combattue avec autant de monde autour d'elle. Pas qu'elle soit dérangée plus que ça par la foule mais... c'était une première pour elle. Au fond, elle était contente d'avoir un combat avec du véritable public.

Le gémissement que pousse le dénommé Neal parut presque... hilarant. Luna ne rit pas, car peut-être était-il sincère. Même si son petit cri de désespoir poussé face au fait que son Pokemon avait été touché paraissait puéril, elle ne dit rien, et son contenta de garder son attention sur ses Pokemon et ceux de ses adversaires.

Pourtant, le garçon aux cheveux blancs n'avait pas l'air de se préoccuper outre mesure du sort de son Sucroquin, puisqu'il ne dit pas un moment quand ce dernier se faisait attaquer. Mais à quoi il jouait ? Est-ce qu'il était en train de mettre une technique en place ? Peut-être bluffait-il, afin de déstabiliser Luna, et mieux l'attaquer ensuite ? C'était probable, beaucoup de dresseurs utilisaient cette technique : faire croire qu'ils étaient en position de faiblesse.

Pendant ce temps, Stykna riposta à l'attaque de Luna. L'Ecras'Face de Tadmorv blessa le Lixy, sans pour autant le mettre au tapis pour le moment. Luna fronça les sourcils. Elle allait devoir adopter une bonne stratégie si elle voulait gagner, mais son adversaire femme semblait plutôt bonne, et ses Pokemon plutôt bien entraînés.

« Tu es forte, mais je ne suis pas encore vaincue ! »

Le blanc attaqua à son tour avec une attaque... certes jolie, mais quelque peu inutile, à ce qu'en déduit Luna. Elle ne voyait pas bien l'intérêt à moins que cela ai eu un effet qu'elle-même n'avait pas remarqué. Elle haussa les épaules, et ne put s'empêcher de pouffer quand elle vit que l'attaque avait aussi touché le Pokemon de Strykna.

« Si tu commences à attaquer tes propres alliés, je te vois mal gagner ! »

Mais bon, fini les sarcasme, elle allait devoir riposter. Elle souhaitait se concentrer uniquement sur Strykna, parce que Neal n'avait pas l'air bien dangereux pour le moment. Peut-être prévoyait-il quelque chose, mais pour ce qu'elle voyait en ce moment, c'était de l’autre adversaire qu'il fallait battre. Cependant, autant peut-être se débarrasser du Sucroquin maintenant, pour ensuite se concentrer sur Tadmorv ?

« Thor et Loki, Étincelle tous les deux sur Sucroquin ! »


© redSheep sur Wild Roar


________________________
Présentation - Relations - T-Card - Blog

Luna enquête en #9f55e8


Autres comptes: Denzel Kogami & Wesley C. Sylphe & Seven Komako
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Mer 29 Juin - 21:59

C'est pour la petite bourgeoisie qui boit du champagne ♫ × ft. Des gens
Au départ, Johan fut ravie. Peu de gens prenaient la peine de répondre à ses énigmes en tant normal et le fait qu'une personne daigne enfin répondre à l'une d'entre elle, puis qu'elle en pose une à son tour, était un véritable miracle. Son sourire s'était agrandis en écoutant la réponse du blond qui, comme son regard l'indiquait précédemment, n'était pas si stupide que ça. Les gens intelligent de ce genre était rare.

Johan s'apprêtait donc à répondre à l'énigme de son nouvel ami quand « Monsieur Je-me-ramène-en-costume-chelou-à-un-bal-masqué » se pointa, ne laissant aucune minute à Holst pour en placer une. Et quel était ce nom bizarre ? Linus des Chats ? Ca sonnait vaguement Kalosien, mais du genre « vieux Kalosien d'une ère révolue depuis plus d'un siècle ». Et franchement, qui ça intéressait de savoir le boulot de cet homme ?

Johan resta silencieux, serrant doucement ses poings tout en souriant nerveusement. Il détestait être coupé dans son élan et encore plus d'être ignoré, cela l'irritait au plus haut point. Et pourtant, c'était clairement ce qui était en train de se passer. Passant du grade de « Première personne à avoir lancé une énigme » à « Décoration murale » en quelques secondes, Holst décida de reporter son attention sur la conversation, histoire de rester concentré sur la réalité.

Le blond se nommait Wesley Sylphe, comme la compagnie mondialement connue. Cela n'impressionna aucunement Holst, tout comme il ne fut pas impressionné de voir le Roigada du type louche parler pour son dresseur et une nouvelle énigme fut prononcée. Une charade. Une PUTAIN de charade. Johan lui-même n'en utilisait pratiquement jamais, pour la simple et bonne raison qu'il trouvait ça trop enfantin et stupide. Il ne se donna même pas la peine de réfléchir à la réponse et préférant détourner son regard sur Grégoire et son matou. Matou qui venait de dire grommeler quelques mots dans les esprits des gens qui l'entouraient.

"A'rutis... enfoi'és d'mé 'eux~ A'ez 'ous je'er 'ans l'gouff'e de C'omlac'h !"

Une phrase typique de Grégoire Passereau. Et le pokemon semblait totalement ignorer la signification de ce qu'il venait de dire. S'en était presque drôle. Sylphe fit un commentaire, révélant son exaspération envers le psychiatre qui en avait profité pour se faire la malle en laissant son patient favoris servir de décor.  

Le concours d'énigme reprit, l’excitation de Johan en moins. La devinette du blond semblant amusante, le brun la nota dans son esprit avant de remarquer que le Roigada venait de poser une question à Sylphe. Mais la réponse vint, bien entendu, de son propre dresseur, qui étala tout son merveilleux savoir comme de la confiture sur une tartine miteuse. L'homme fixa son pokemon, mais son masque empêcha Holst de lire ses émotions. Cela restait obvious que le dresseur et sa bestiole usait de télépathie, mais ça, le brun s'en foutait royalement. Si le but de la manœuvre était de prouver que les types psy sont super opé' de la mort, Johan aurait pu demander à Aurora de sortir de sa pokeball pour faire la même chose. Même si eux avaient plus dignité.

ET LA ! Le type louche se trompa et donna une mauvaise réponse. Le sourire de Johan s'étendit d'un coup en pensant à ce pitoyable fail de l'homme, mais il tenta tant bien que mal de ne pas rire en entendant le petit discours de ce dernier sur l'équipe « super cool » qu'il formait avec son Roigada. C'était vraiment pathétique. L'arrogance de ce « Linus » était tout simplement insupportable et Johan avait du mal à penser que cela laissait Sylphe de marbre.

Les énigmes reprirent une nouvelle fois, Sylphe prouva une fois de plus qu'il était très doué à ce jeu et Johan se mit étrangement à l'apprécier, contrairement à l'autre homme qu'il méprisait déjà depuis sa venue dans la conversation.

- Mais dites moi mon cher Wesley, quelles sont donc ces nouveaux produits, si je peux vous demander sans être indiscret ?

Tiens donc, l'homme masqué ne voulait plus faire d'énigme ? Quel mauvais joueur. Mais son intérêt très (trop) grandissant envers la compagnie de Wesley Sylphe était étrange. Cela n'était clairement pas de la curiosité. Plus de la collecte d'infos.

- D'ailleurs tant que j'y pense, Vous faites venir vos marchandises par bateau ou par avion ? Simple question, je me suis toujours demandé ce qu'un grand entrepreneur comme vous choisissez !

Il voulait aussi le numéro de carte bleue de Sylphe, pendant qu'on y était ? Non, là, c'était beaucoup trop louche. Mais s'il pensait pouvoir extorquer des infos à Sylphe, alors il se trompait, car ce dernier venait clairement de déclarer qu'il ne dirait rien. Et c'est alors que Linus jeta son verre derrière lui, comme un roi dans son château et l'objet ne put survivre que grâce au réflexe du Roigada. Sylphe, de son côté, resta évasif dans ses réponses.

- Vous avez bien raison de rester si vague, monsieur Sylphe. Qui sait, des êtres mal intentionné pourrait vous écouter en ce moment même.

« Coucou, je suis toujours là », c'est clairement le message qu'il voulait faire passer aux deux autres. Il applaudit mentalement le blond pour la présence d'esprit dont il fit preuve, mais se rappela soudainement que ses interlocuteurs ignoraient qui il était.

- Oh, mes excuses, vous étiez si occupé par vos énigmes que vous en aviez probablement oublié ma présence. Je suis Holst. Johan Holst. Je travaille avec les Forces de Police Internationales. Mais je dois admettre que la question de monsieur Sylphe m'intéresse également. N'est-ce pas monsieur des Chats ?

Un nouveau sourire, plus joueur, apparut sur le visage du brun. La conversation était de nouveau devenue inintéressante, il n'allait pas manquer ça.
code by lizzou × gifs by tumblr


HEY LINUS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   

Revenir en haut Aller en bas
 

Galerie des masques au pays du petit doigt levé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Galerie des masques au pays du petit doigt levé
» Lequel d’entre vous est fou de mon corps ? Levez le petit doigt !
» (light) le doigt levé, je t'emmerde alors que toi tu m'adores.
» Un doigt levé vers l'ordinaire ~ James Rowley
» La diplomatie est -elle indispensable pour diriger un petit pays pauvre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novum Elit x Cinnamon Rolls :: Flood Party ! :: Vieil album :: Archives administration :: Events, jeux et concours précédents-