Partagez | 
 

 Galerie des masques au pays du petit doigt levé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar

REGION : Hoenn
POKÉBALL LANCÉES : 930
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 10/06/2014

MessageSujet: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Mar 12 Jan - 21:02



Gratin, délicieux gratin...
RP évent ouvert à tous

Dix-huit heures sonnent dans l'important Quartier des Arts. Les uns après les autres, comme une lente danse orchestrée par les voituriers, de luxueux véhicules se garent dans l'allée, des silhouettes se glissent sous un grand portail en fer noir caché sous quelques beaux arbres.  Pourquoi une telle agitation en ce soir d'hiver ?
Ce soir, le très respecté Monsieur Gustave ouvre les portes de sa villa. Ce soir, c'est la fête.

Pour son soixante-neuvième anniversaire, le riche homme a visé très haut. Il suffit de franchir les imposantes portes de la villa pour s'en rendre compte: parquet d'origine exagérément ciré, hauts-plafonds et bas-reliefs dorés, lustres en cristal véritable et costumes haute-couture, tout ici respire la richesse. Difficile de se mettre à l'aise ? Oh non, rassurez-vous, pour l'occasion de son anniversaire, Monsieur Gustave a tenu à organiser un bal masqué digne des plus grandes soirées vénitiennes. Un loup sur le nez, rendant le jeu plus intéressant, vous vous glissez au milieu des convives...
Ici, tout le monde rit, tout le monde danse. Des serveurs élégants vous proposent champagne, vin et petits fours d'exceptions dans un univers où tout semble fait pour étaler sa fortune. L'orchestre dans un coin de la grande salle joue en continu des airs entraînants, propices aux grandes discussions professionnelles et intellectuelles. Oh, bien sûr, la séduction semble aussi à l'honneur... Mais au milieu de cette foule, certaines personnes semblent plus sérieuses que d'autres. Elles vaquent, solitaires, comme cherchant quelque chose. On dirait qu'elles ont autre chose en tête que la fête. Attendent-elles le grand discours de Monsieur Gustave, qui profitera de la soirée pour présenter son nouveau projet pour l'île ? Ou sont-elles ici pour des fins bien moins louables ?

Et vous, qui êtes ici, êtes-vous entrés grâce à une invitation officielle, ou bien avez-vous usé d'un tout autre moyen pour vous infiltrer dans ce généreux gratin ?
CODES © LITTLE WOLF.

________________________
Rafaël explore en #708090


won't open my eyes
Sun is up, I'm a mess - Gotta get out now, gotta run from this - Here comes the shame, here comes the shame ...
Throw 'em back 'til I lose count ©️ alaska.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leclairdelambre.blogspot.com/
avatar

POKÉBALL LANCÉES : 350
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 15/06/2014

MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Mer 13 Jan - 9:21

( Informations importantes pour la team rocket dans ce rp ! )

______Le rouquin pénétra dans la salle de réception, observant autour de lui. Bourgeois et bourgeoises discutaient entre eux, se vantant tour à tour de leur dernières acquisitions pour montrer aux autres qui avaient le plus d'argent. Quand ce n'était pas ça, c'était des débats intellectuels où chacun cherchait à étaler sa science. Dans cet école du paraître, tout n'était qu'une constante surenchère. Vulgairement Neel qualifia ce charmant foutoir d'un concours de « qui a la plus grosse ». Il garda bien sûr cette pensée quelque peu déplacée pour lui, se contentant de silencieusement se mêler à la foule. Tout le monde avait l'air en place, il s'agissait de se fondre dans la masse maintenant. Mais ça ne serait pas trop difficile. Dans ce défilé de masques colorés, la chevelure rousse du lieutenant Rocket passait inaperçue. Sans compter qu'il s'était lui même vêtu d'un loup pour être dans le thème. Un sobre masque noir avec une petite dorure sur le coin droit histoire de faire un tant soit peu fête. De même, et à contre cœur, le lieutenant avait dû se séparer de son éternel blouson pour revêtir smoking et cravate. Pas le genre de vêtements qu'il préférait, trop serré et rigide à son goût, bien que ça lui allait étonnamment bien. Ainsi, il ressemblait à un homme d'affaire lambda. Et pourtant, il était bien loin d'être là pour se joindre à la fête. Ou du moins, pas dans le sens où les invités l'entendaient.

L'histoire avait commencé il y a trois semaines, quand le lieutenant Rocket avait eu vent de cette soirée. Aussitôt, Neel s'était saisi de l'affaire. Il y avait là une grosse opportunité à saisir. Des informations à collecter, des poches à fouiller, et surtout un système hydraulique où il était possible de faire main basse dessus. Le rouquin n'avait pas besoin de plus pour préparer un plan avec ses troupes. Il s'agirait d'infiltrer la fête histoire de corrompre quelques personnalités intéressantes et de s'arranger pour avoir le plus d'informations sur le système hydraulique voire même de directement en dérober la direction. Comment venir à la soirée ? Ce ne fut pas bien dur pour Neel. Il vint simplement voler une invitation officielle, fit quelques copies pour une partie de ses troupes tandis que l'autre partie s'infiltrerait comme serveurs. Que ça soit du simple vol de montre à la récolte d'informations confidentielles, tout le monde avait son rôle ce soir.

________________________
Vincent frappe et fume en #cc0000.



Après le boulot... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Mer 13 Jan - 22:44

Une belle bande de snobs- Galerie des masques au pays du petit doigt levé~ -

Grégoire Passereau

Les invités (ou pas~)

Il avait la chance de pouvoir participer à cette soirée, possédant le poste terriblement prisé de psychiatre pour cette bande de sociopathes du FPI, il avait eu la joie de les accompagner. Non mais sérieusement, avait-il une tête à prendre part à ce genre de défilés de l'hypocrisie, linceul de la modestie, où tout le monde débitait branlette intellectuelle sur compliments faux au possible ? Pardonnez sa vulgarité, mais à part pour faire tapisserie, il ne voyait pas quelle serait son utilité. A moins que ces chers flics ne fassent une crise de panique en voyant un éventuel Teameux, ou n'aient une réaction disproportionnée face à leurs très chers Flare, il ne risquait pas de faire grand chose... En parlant de ça, il devrait surveiller Bronev et Holst. Le premier était sûrement perdu au milieu de tout ça, et le second... eh bien dans tous les cas, il fallait se méfier de Holst.

Le psychiatre se tenait appuyé contre un mur, les bras croisés. Si il avait mis une veste assez classe, il trouvait qu'il avait l'air d'un pingouin et en toute honnêteté, il aurait préféré venir en chemise, m'enfin il ferait avec. Il aurait bien fumé une clope, mais évidemment, c'était interdit. Il ne fallait pas abîmer le somptueux palais des invités présents avec cette fumée toxique, après tout, leur caviar serait moins bon... Tiens, et si il allait chercher de la bouffe ? Ca l'occuperait, au moins. Se relevant, le trentenaire se dirigea vers l'énorme buffet placé dans la salle principale, non sans manquer de glisser sur le parquet décidément bien trop lisse et brillant. Il aurait pu se contempler dedans... dommage, il n'était pas comme les personnes ici présentes. En plus, mal rasé et épuisé comme il était, y'avait pas grand chose d'agréable à regarder. Sans compter que son masque brun lui masquait à moitié la vue, il était beaucoup trop grand. Pas les moyens de s'acheter un vrai masque de luxe, vous voyez – ni l'envie d'ailleurs...

Le brun poussa un vague grognement en voyant la quantité indécente de nourriture sur la table. Lui qui devait se nourrir de pasta box lors des mois difficiles, il n'allait pas se priver. Ce qu'on allait dire du fait qu'il s'empiffrerait comme un porc au lieu de surveiller les flics telle la nounou qu'il constituait pour eux ? Il s'en moquait comme de l'an quarante, et il allait tomber en dépression comme son frère si il côtoyait une seconde de plus tous ces gens stupides.

"Faudrait que je jette un oeil à ce qu'ils font de temps en temps, quand même..." murmura-t-il pour lui-même avant d'enfourner un petit four dans sa bouche.


Dernière édition par Grégoire Passereau le Jeu 14 Jan - 17:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

REGION : Kalos
POKÉBALL LANCÉES : 319
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 12/01/2015

MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Jeu 14 Jan - 17:46



I'M WEARING SOME BLING-BLING MADE BY GUCCI, RIDING A 3 0 5 FERRARI, CROSS ME SOMEWHERE IN THE STREET, MAYBE I WILL JUST LOOK AT YOUR FEET WITHOUT A 300 DOLLAR PAIR OF SHOES, DON'T EVEN THINK YOU'RE GONNA TALK TO ME, YOU'RE A FOOL
 

Ah, une magnifique soirée s'annonçait. La fête, les galas, la nourriture de grande qualité, les costumes sobres, la haute-société... même si Edward n'appréciait pas tout là-dedans, il avait toujours vécu dans ce genre de milieu, et il ne manquait pas totalement de charme. Le Lieutenant Flare était donc comme un poisson dans l'eau ici ; et parmi les convives il passait totalement inaperçu. Le smoking noir était de mise, bien entendu, mais ça ne le changeait pas de d'habitude. Même si il s'était soigné pour l'occasion, comme tout le monde ici, il avait tout de même l'impression d'être en tenue de travail... le masque en plus. Un joli loup noir et rouge sombre, au bout du nez légèrement pointu. On voyait à peine ses grands yeux noisette derrière ; seul son sourire, de loin, était apparent. Il portait également une fausse couronne pour l'occasion (rien de bien précieux, quoique), pour faire plus… festif, et pourquoi se priver ? Verre de champagne à la main, il allait et venait dans la réception, qui venait tout juste de débuter, discutant avec les quelques personnes déjà présentes. Entrer ici ne fut pas chose difficile ; Edward avait – évidemment – été invité. La grande majorité des Flare était bourgeoise, après tout, et même à Alera, ils occupaient des postes influents. C'est pourquoi quelques membres étaient venus l'accompagner, pas tous bien sûr, ceux ayant la meilleure réputation... et les plus sûrs lorsqu'il s'agissait de garder des secrets, même sous le coup de l'alcool.

Le brun réajusta son masque d'une main, portant son verre à ses lèvres de l'autre. Leur objectif ici n'était pas de profiter de la fête, bien entendu ; lui-même se serait vite ennuyé et même si il appréciait beaucoup cette soirée, se connaissant, il se plaindrait au bout d'une heure de bavardages mondains de ne pas être resté chez lui pour regarder une émission stupide visant la ménagère moyenne. Non, c'est qu'ici, il y avait justement des personnes influentes, potentiellement intéressantes, et si ils en connaissaient quelques unes, sans quoi aucun n'aurait eu d'invitation, ce n'était pas le cas de tout le monde. Or, l'élite avait besoin d'être au complet, n'est-ce pas ? Sans compter que, si ils ne manquaient pas de fonds, leur pouvoir avait été considérablement réduit depuis la chute des Labos Lysandre. Ils avaient bien récupéré un membre du Conseil 4, pourquoi pas d'autres personnes du genre pour regagner la marge de manoeuvre dont ils avaient besoin pour exécuter leurs plans ? Cet objectif rendait tout de suite la chose plus intéressante.

Mais il était... disons... en danger. En soi, cela rendait les évènements plus attrayants encore à ses yeux, mais il devait admettre que sur le plan personnel, il risquait d'avoir des problèmes. Si personne n'était au courant à part lui, il avait infiltré un bref instant le commissariat, quelques temps plus tôt... et il avait entendu dire que la police prendrait part aux festivités. Si il doutait que qui que se soit puisse reconnaitre le flic débraillé aux grands yeux de chiot présent plus tôt sous les traits du richard en costume, déguisé qui plus est, qui était venu à la soirée, certaines personnes le connaissaient bien mieux. Armin notamment, mais il ne s'en faisait pas trop à son sujet. Au contraire, le trouver ici serait très amusant. Johan en revanche ? Si il était présent, les festivités risquaient d'être... mouvementées. De plus, Edward doutait d'être seul ici. On parlait beaucoup d'autres Teams et si elles ne venaient probablement pas pour les mêmes objectifs, elles risquaient d'être actives également. Distractions fortuites ou agitation risquant de les bloquer ? Qui sait...

Dans tous les cas, cette fête promettait d'être... riche en coups de théâtre.



CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING

________________________
I'm surrounded by idiots
Edward teste les lois de la gravitation en crimson × by lizzou.


Dernière édition par Edward Novak le Mar 19 Jan - 17:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Kanto
POKÉBALL LANCÉES : 104
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 17/05/2015

MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Ven 15 Jan - 16:09

ft. du monde

Derrière le masque, Il y a les yeux, Reflets de l'âme, Reflets des cieux, Masque de chair Pour nous plaire, Pour l'amour Masque de pierre Pour se taire Pour toujours Derrière le masque, Brille un regard, Grains de colza Dans l'encre noire.
Galerie des masques


Comme on aurait pu s'y attendre, la fête organisée par de Monsieur Gustave était tout à fait le genre de fête à laquelle Wesley était convié. Il avait reçu une jolie invitation en bonne et due forme, dans une enveloppe contenant un petit carton à présenté à l'entrée, sur lequel était inscrit le nom du jeune homme et de la société qu'il représentait. L'invitation valait pour deux, mais vu que Wesley n'avait personne dans sa vie et ne connaissait de toute façon pas grand monde (à part des gens qui étaient sûrement déjà invités), il décida de s'y rendre seul (même si ses Pokemon l'accompagnait et que Altaïr était sortit de sa Pokeball, techniquement Wes n'était donc pas si seul que ça.)
Il avait revêtu le costume de rigueur et portait un masque de loup comme cela avait été demandé dans l'invitation. Son père l'avait appelé plusieurs fois. Puisqu'il représentait une société, ce n'était pas une simple soirée déguisée, il devait faire bonne impression et pourquoi pas négocier quelques contrats, trouver des clients potentiels ou simplement se faire de la publicité. Mais l e blond avait aussi décidé qu'il serait là-bas pour se détendre et profiter de la fête. Il attendait aussi avec impatience le discours de Monsieur Gustave sur un nouveau projet, sur lequel peu d'ninformations avaient été communiquées et que le jeune homme n'attendait que de découvrir.

« Tu vas vraiment porter ça ? »

Wesley eu un petit rire en désignant la cravate que son Zoroark avait piqué dans son armoire et tentait de mettre tant bien que mal en faisant des gestes mal assurés. Bah quoi, lui aussi voulait être classe ! Wesley alla chercher un nœud papillon rouge dans sa commode, qui ressortait parfaitement avec le pelage du renard.

« Tiens, prends plutôt ça, ça sera plus pratique. »

Une fois la  cravate démêlée et le nœud noué, ils partirent en direction du Quartier des Arts. Une limousine était venue chercher Wesley, malgré le peu de trajet qu'il avait à faire. Il avait déjà rencontré Monsieur Gustave une fois mais ne s'était jamais rendu à sa demeure, il avait donc évidemment hâte de la découvrir. Et ce n'était pas parce que notre jeune ami était un habitué du luxe qu'il ne fut pas impressionné par la décoration intérieure.

Il se saisit d'un verre de champagne qu'on lui servait sur un plateau et bu doucement. Il essayer désormais de repérer parmi la foule des têtes connues, mais se souvenu vite que tout le monde était masqué. Certains retirait leurs masques bien sûr, mais difficile de reconnaître quelqu'un avait d'avoir analysé avec précision son allure, sa voix et sa façon de se comporter.

Altaïr, lui, se dirigea directement vers le buffet. Même s'il n'arrivait pas à prendre forme humaine, rien ne l'empêchait de se comporter comme eux, et comme il accompagnait son dresseur partout, c'était comme un jeu d'enfants pour lui.
Wesley décida de rejoindre son Pokemon. Il allait commencer par manger, ne serait-ce que pour retenir son ventre de gargouiller pendant une conversation importante et... Ok, c'était juste parce qu'il était gourmand.

Il se demandait bien comment aborder la conversation avec qui que ce soit, s'il ne pouvait reconnaître personne. Il se trouvait juste à côté d'un homme au niveau du buffet qui semblait errer comme lui. Il n'avait pas prévu de lui parler spécifiquement mais Zoroark prit les devant en lançant un « Zoro ! Zoroark ! » de salut.

« Bonsoir Monsieur, pardonnez mon Pokemon, il a toujours plaisir à faire de nouvelles rencontres »

Il lança un regard mi-sévère, mi-amusé envers le renard géant, espérant ne pas paraître malpoli devant cet inconnu. Il lui tendit la main pour le saluer.

« Wesley Sylphe, enchanté. »


© redSheep sur Wild Roar
Spoiler:
 

________________________



Présentation - T-Card - Relations

Wesley travaille en #119840

Autres comptes: Denzel Kogami & Luna Fenrir & Seven Komako
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Ven 15 Jan - 23:06

Une belle bande de snobs- Galerie des masques au pays du petit doigt levé~ -

Grégoire Passereau

Les invités (ou pas~)

Greg était juste en train de boire du champagne tranquillement, tout se passait bien, il allait se faire engueuler par Anna si il prenait du poids, mais le jeu en valait la chandelle – et il mourrait d'ennui si il ne faisait rien de toute manière. Mais le destin en avait apparemment voulu autrement, puisqu'à peine il venait d'arriver ici qu'une bestiole étrange l'interpellait. Surpris sur le coup, le brun manqua d'avaler de travers son morceau de Colhomard, toussant violemment pour éviter de s'étouffer. Ce ne fut qu'après qu'il se retourna pour faire face à un Pokémon... étrange. Un Zoroark, si il ne se trompait pas. Bah, dans tous les cas, il avait l'air d'une belle teigne, et Greg espérait sérieusement qu'il n'avait pas le caractère de Psychose ou quelque chose du genre. Mais... non, le loup bipède ne semblait lui vouloir que du bien. Dommage que ce ne soit pas réciproque, même si le Pokémon devait sûrement être intelligent et moins snob que les autres personnes présentes ici – quoique, ce fourbe portait un noeud papillon.

C'est alors que le dresseur survint, apparemment un blondinet en masque de loup, assez jeune si on en jugeait par son attitude et sa voix. Assez poli, mais il n'en attendait pas moins d'un des invités de cette fête... au moins il était certain qu'il ne s'agissait pas d'un flic ; les rares assez courageux pour l'aborder auraient sans doute dit quelque chose du genre "Eh, vieux con, toujours en train de te bourrer la gueule ?", mais passons. Après avoir réprimandé sa bestiole du regard, l'inconnu lui tendit la main, que Grégoire ne serra pas. Il avait déjà deux verres de champagne dans la main de toute manière, impossible de les poser deux secondes pour saluer un type qu'il ne connaissait même pas. Au contraire, il but une gorgée supplémentaire et répondit audit "Wesley" :

"Mmh, Grégoire Passereau, enchanté également."

Mais enchanté, il n'avait pas l'air de l'être. C'était pas sa faute non plus, être sociable, affable, c'était pas tellement son truc. En plus le mec en face avait l'ait d'être un beau gosse de riche assez chiant et fragile, donc il n'allait pas se gêner pour le lui faire remarquer. Et puis ce nom quoi. Grégoire Passereau, ou comment hurler "Coucou, je suis un gros snob venu de Kalos, vous aimez les baguettes ?" M'enfin, il serait probablement contraint à continuer la conversation avec lui, et il n'avait rien de mieux à faire à part se bourrer la gueule pendant des heures jusqu'à ce que le FPI soit obligé de le ramener chez lui pour éviter un scandale.

"Qu'est-ce qui vous amène ici ? Invité, j'imagine ?"

C'est alors qu'un détail lui revint en mémoire. Le nom du jeune homme... lui était familier. En fait, tout le monde le connaissait, même un ermite comme lui qui vivait reclus au fond de son bureau sans télé. Haussant un sourcil, il ajouta :

"Ou faire des affaires ? Sylphe... de la Sylphe SARL ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar

REGION : Sinnoh
POKÉBALL LANCÉES : 93
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 04/02/2015

MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Sam 16 Jan - 1:57


ft. du monde
C'est pour la petite bourgeoisie qui boit du champagne, C'est pour tous les quotas francais que j'parle plus l'anglais, I'm not crazy, I'm just fond of you, And all the piles of money that grows next to you.

Galerie des masques au pays du petit doigt levé


Les parents de Luna avaient de l'argent, c'est vrai, mais la jeune fille avait décidé de quitter ce milieu aisé et bien trop snob à son goût depuis longtemps. Et son arrivée sur l'île lui avait encore plus permis de profiter de sa liberté. Elle pouvait aller où elle voulait, quand elle voulait, comme elle voulait (sauf à dos de licorne magique) et ça lui plaisait. Elle n'avait besoin de rien de plus que ses Pokemon et la possibilité de combattre avec eux. C'était tout ce qu'elle demandait. Pour l'argent, elle se trouvait des petits boulots, elle était débrouillarde, elle savait y faire.
Les soirées mondaines ne l'attirait pas particulièrement en premier lieu mais elle avait déjà vu la demeure de Monsieur Gustave de loin et brûlait d'envie de savoir ce qu'il y avait à l'intérieur. Cependant, elle n'aurait jamais essayé de s'intégrer comme ça. Elle n'avait bien sûr pas reçu d'invitation, mais en revanche on recherchait quelqu'un pour faire de l'animation auprès des enfants, et notamment des dresseurs qui relèveraient les challenges des petits, ou qui se battraient entre eux sous les yeux ébahit des jeunes spectateurs. Les invités pouvait même, s'ils payaient un petit bonus, affronter eux-mêmes les dresseurs. Alors Luna avait tout de suite envoyé sa candidature. C'était un bon moyen de s'entraîner, elle qui avait déjà rempli les dossiers d'inscription aux arènes, sans les avoir envoyés pour le moment.
Elle avait donc reçu en retour par mail, non pas une invitation comme celle de Wesley, mais plutôt un rendez-vous à un entretien. Stressée comme jamais, elle s'était rendue dans le bâtiment, encore vide à ce moment là. Un homme lui avait fait passé une sorte de test en la combattant, combat duquel elle était sortir vainqueur sans trop de difficulté. On lui avait donc remis un petit badge à accrocher à son haut et sur lequel était inscrit « Luna, Animatrice Dresseuse », qu'elle arborait fièrement. Elle avait ensuite fait la rencontre de Gustave avec les autres employés, et avait même pû aider à la décoration et l'installation. Les combats se déroulaient dans le grand jardin extérieure ou bien dans une salle de combat privé, selon l'heure, le temps et l'envie des invités. En échange de tout ce travail, Luna serait payée, et il ne lui était pas interdit de faire un petit tour dans la salle principale profiter du buffet et des activités.
Elle avait apporté un masque de loup, qu'elle n'était pas obligée de porter, car il le dérangerait pendant les combats, mais elle le gardait pour les moments où elle se glisserait au milieu des convives.
Finalement, ils débarquèrent enfin, des célébrités ou des grandes fortunes, des invités et même des policiers, pour la sécurité, bien entendu. La jeune fille se sentit un moment mal à l'aise, cela lui rappelait les soirées dans lesquelles elle accompagnait ses parents et qui l'ennuyaient à mourir. Mais ce soir, elle faisait de l'animation, c'était différent.

Du coup, le boulot pour elle commençait et elle rejoint les autres dresseurs dans les jardins. Déjà, quelques personnes arrivaient. Ses quatre Pokemon se trouvaient autour d'elle, attendant eux aussi patiemment leur tour. Thor en particulier attirait l’œil. Un Luxio shiny, ça ne passe pas inaperçu.
Elle put enfin combattre quand une dresseuse lui demanda. Une famille s'installa sur les bancs prévus à cet effet. Luna choisit d'envoyer Medhyena contre le Nidoran♂ adverse.
Ce dernier fonça en premier avec picpic. Geri roula sur le côté pour l'esquiver et, à l'aide de ses pattes arrières, utilisa l'attaque Jet de Sable pour envoyer de la terre au visage de l'ennemi. Le louveteau se releva sur ses quatre pattes. La créatures violette, aveuglée, ne pu esquiver la Charge, et tomba en arrière. Mais il n'avait pas dit son dernier mot et riposta avec Double-Pied. Medhyena vola et retomba lourdement sur le dos. Nidoran profita de cet instant de faiblesse pour attaquer de nouveau. Cette fois, le PicPic ne rata pas. Luna sentait qu'elle perdait l'avantage, mais elle n'allait pas se laisser faire. Elle ordonna un Grondement, puis Charge de nouveau. Nidoran esquiva une première Charge, mais malgré sa fatigue Medhyena revint à l'assaut et chargea une fois de plus. Les deux se chargèrent, pour se cogner tête à tête. L'attaque décisive. La corne de Nidoran était plus puissante, et Medhyena tomba le premier, K.O. La bestiole violette ne célébra pas longtemps sa victoire, elle tituba et tomba elle aussi, quelques secondes avant Geri.
Peu importe qui avait gagné, l'intérêt était d'avoir offert un spectacle. Et les applaudissements qui retentirent alors montré à quel point c'était réussi. Luna et son adversaire se serrèrent la main en se remerciant mutuellement, puis elles se dirigèrent vers les soigneurs Pokemon ici pour l'occasion. La soirée commençait bien.
© redSheep sur Wild Roar

________________________
Présentation - Relations - T-Card - Blog

Luna enquête en #9f55e8


Autres comptes: Denzel Kogami & Wesley C. Sylphe & Seven Komako


Dernière édition par Luna Fenrir le Jeu 19 Mai - 12:42, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Dim 17 Jan - 1:25

「  Galerie des masques au pays du petit doigt levé 」

ft. many people
Buffet à volonté rime avec Kari.
Bon, pas vraiment, mais l'idée est ici : la jeune fille ne passerait sûrement pas à côté de l'occasion. S'empiffrer – de bouffe de luxe, en plus – était sa raison de vivre. (ou plutôt ce qui lui permettait de survivre, mais soit) Alors évidemment qu'elle irait à ce bal dont tout le monde parlait ! Elle ne connaissait pas ce Gus-tache, mais qui s'en préoccupait ? Il était riche, et ouvrait sa maison à des inconnus-ou-presque. Ça suffisait pour qu'elle veuille le vol-... rencontrer, non ? Bon, le soucis, c'est qu'elle n'avait – sans surprise – pas d'invitation... Et puis d'abord, c'est quoi une invitation ? Parce que, oui, elle en avait entendu parler partout autour d'elle, que ce Gus-tache (quel drôle de nom, d'ailleurs; même avec tout son argent, il ne pouvait pas la nettoyer, sa tache ?) avait invité ses invités, et qu'il fallait donc une invitation pour rentrer... mais ne savait pas ce que c'était.
C'est d'un compliqué ! Il ne pouvait pas faire portes ouvertes, comme tout le monde ? Mais enfin, ça ne la dérangeait pas. Après tout, même sans invita-truc, elle trouverait un moyen d'y aller. Ça ne devait pas être si compliqué.

Au final, ce ne fut, en effet, pas compliqué.
Lorsqu'à 18h tapantes l'immense portail s'ouvrit, elle se faufila à travers la foule remplie de gens qu'elle ne connaissait pas. Ils étaient tous très bien habillé, généralement de noir, et semblait tout aussi riches que le propriétaire de cette espèce de château aux allures bourges. Et, surtout, tous ces gens portaient un masque. Mais Kari était venue préparée ! Lorsqu'elle avait appris qu'il fallait se masquer, elle avait déniché, d'une manière ou d'une autre, un vêtement noir, qu'elle avait ensuite coupé de manière à se faire un bandeau qu'elle put accrocher autour de sa tête, à niveau de ses yeux. Évidemment, elle y avait fait deux trous pour ceux-ci, histoire de ne pas être aveugle. Heureusement que ses deux pokémons sont des rongeurs. Enfin... Avec ce même vêtement, elle s'était également fait une espèce de ruban, afin d'attacher ses cheveux en un chignon qui la rendait un peu moins sauvage. Bien que ça ne fasse pas disparaître ses nœuds et l'état du reste de ses habits, qui, disons-le nous, était déplorable... ça la rendait plus élégante.

Ainsi habillée, elle se retrouva rapidement seule derrière le bâtiment ; là où il n'y avait personne. Les gardes étaient trop occupés à vérifier les invitations des uns et des autres pour se préoccuper des autres côtés du bâtiments, bien heureusement pour la jeune fille qui put se glisser à travers une fenêtre mal fermée. Qui était, d'ailleurs, très bien placée... à s'en demander si ça n'avait pas été fait exprès. Remerciant ce hasard qui n'en était peut-être pas un, elle soupira de soulagement lorsqu'elle entra dans la salle de réception sans que personne ne l'ait vue s'infiltrer... avant d'observer la salle plus intensément et en rester sans voix. Tout brillait autour d'elle, d'une teinte qui était irrémédiablement attirante. Les yeux de la gamine brillaient alors qu'ils passaient d'un coin à l'autre de la salle, demandant encore plus de cette lueur captivante, dont elle ne pouvait détourner les yeux. C'était ça, la richesse ? Des éclats partout ? 1000 odeurs se combattant ? Des gens bien habillés et bien coiffés ? Soudainement, elle remarqua, du coin de l'oeil, un des buffets... Et, ni une, ni deux, elle fonça aussi tôt dessus, sans même se préoccuper du reste. Nutella, sur ses épaules (et décidément pas habitué à ne pas être camouflé par les cheveux de la demoiselle), bavait déjà à l'idée du festin qui l'attendait. Sa dresseuse était dans le même état, cela dit. Seul Rémy restait un tant soit peu conscient du fait qu'un max de fric était ici, prêt à se faire voler. Mais quand bien même il le voulait, il ne pouvait pas s'éloigner de sa dresseuse. Qui sait ce qui pouvait lui arriver s'il s'éloignait ? Cet imbécile de Nutella ne pourrait sûrement pas la protéger.
Nan, il ne reconnaîtra jamais que le rongeur électrique est plus fort que lui.

Ce fut en un instant que Kari termina un plat entier de biscuits fourrés. Et bien qu'elle fut la seule à y toucher (quoique ses pokémons l'y aidèrent), ça ne la gêna pas pour aussitôt s'attaquer aux petits fours, qu'elle engloutissait 4 par 4, bousculant au passage un homme à côté.

Ah, pardon.

Pas vraiment désolée, mais c'est l'intention qui comptait. Intention trop bonne, car parler avec autant de pâtisseries dans la bouche la fit s'étouffer. Prise dans une quinte de toux, elle attrapa la première bouteille venant à elle, se rappela à la dernière seconde qu'il lui fallait un verre pour paraître civilisée, et se servit, buvant la boisson cul sec. Une boisson qu'elle trouva délicieuse, se servant une seconde fois sans même savoir ce que c'est.

Ahh... les bals, c'est génial ! S'exclama-t-elle, joues rosies et yeux brillants.

Et aussitôt dit, elle recommença à se goinfrer verre à la main. Pendant ce temps-là, le Rattata fixait méchamment l'homme à côté, tandis que Nutella résistait difficilement à la tentation de sauter sur la table et manger tout ce qui s'y trouvait. S'il ne le faisait pas, c'était bien pour éviter d'attirer l'attention. Bien heureusement, la jeune fille pensait à lui et lui donnait, de temps à autre, une tartine de caviar ou un bout de homar, même si elle ne savait pas ce que c'était.
and i'm going to have fun
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Dim 17 Jan - 21:28

Des masques ? Où ça ?
  Pv D'autres masques  




J'aime bien les fêtes comme ça, tout le monde se retrouvent, discutent entre amis, parlent de tout et de rien, mais surtout de rien, mais le mieux, la meilleure activité que je pratique dans ces petite rencontres de faux bourgeois c'est surtout regarder les idiots se faire piquer des montres, des portefeuilles, des colliers même par les pickpocket habilement déguisés, comme tout le monde d'ailleurs, et je ne fait pas exception, pour une fois... Je me suis habillé en complet docteur peste de l'époque moyenâgeuse Kalienne, des habits noir sans une tâche, une ceinture bardée de fioles absolument pas remplies de poisons, ça ferait mauvais genre bien sûr, une dague, caché sous la robe épaisse, bien vraie, on ne sais jamais, mais surtout le masque avec le long nez pointu, me couvrant toute la tête, ne laissant dépassé que les yeux jaunes brillants.

Il est vrai que j'ai hésité à venir, un bal donné par un vieux peintre un peu trop riche, mais l'occasion de rencontrer le gratin de la ville ne se représentera pas de si tôt, et la chance de peut être, croiser d'autre membres de team pour verser le contenue des fioles n'étant absolument pas du poison dans leur verre, en ayant bien sûr, que des vœux de bonheur pour eux... Enfin, bref, je suis venu, c'est déjà ça... Avec mes pokémons en plus, même si j'évite de faire sortir mon crapustule ou supréma ma dracolosse ici, la conversation animée avec Mysthos, mon roigada, me suffit. C'est quand même pratique de pouvoir se vanter de discuter avec son pokémon, et que celui ci se paye le luxe de te répondre en langage correct ! En effet, depuis ma plus tendre enfance, j'ai toujours parlais avec lui, d'abord par télépathie, puis par langage oral. Sa voix s'est très bien adapté à celle des humains, et même si il a besoin de la déformer avec ses pouvoirs psychiques des fois, il peux très bien entretenir une conversation animé avec n'importe qui qui lui laisserai le temps de soupeser ses mots. Par contre, pour se qui est de chuchoter ou crier, il ne peux pas, il parle avec la même hauteur de voix, pas très fort, mais pas très bas non plus. mais dans les soirées comme ça, personne ne l'entend de toutes manières !

Enfin, finalement, la distraction se passe bien, mon avec mon costume et Roigada avec un élégant nœud papillon bleu, nous discutons tranquillement, nous rapprochant peu à peu du buffet, et faisant fit des invités qui nous entoure, où même du combat qui se déroule plus loin sensé faire de l'animation. Nous arrivons tout les deux au buffet et nous continuons de discuter tout en dégustant quelques toasts, goûtant au caviar tandis que Mysthos prélève avec ses pouvoirs psychiques des petit fours au fromages. Finalement, cette soirée pourra être intéressante, plus qu'à attendre la personne qui viendra se frotter à moi...

Je te paris un homard que la première personne qui nous abordera sera un homme, tu tiens ?


Si tu le dit Mysthos, je parie le contraire, et n'utilise pas tes pouvoirs pour ramener un innocent par ici, d'accord, espère ce tricheur..

Il sourit en rigolant, ce qui donne un son bizarre, mélange entre un chuintement et un rire d'enfant, et reprend un toast :

Comme on dit, tel pokémon tel maître....

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Dim 17 Jan - 22:32

Canard

The winds stopped And the birds fell to earth in their confusion Even as it wastes away The sea subsided and quietly rot

Tout à coup, un inconnu vous offre des fleurs


Comment rentrer dans une soirée privée et VIP selon Neal, pauvre pâtissier sous-payé ? Il y avait plusieurs solutions. La première, la plus évidente, renoncer. La seconde était de voler une invitation, mais il n'en avait pas eu l'occasion... Alors il allait y aller de manière moins conventionnelle. Son plan ? Quel plan ? Non, l'important n'était pas l'intelligence du plan, mais la façon dont il était exécuté. Il fallait que ce soit théâtral, il fallait que ce soit magnifique. C'est ainsi que ce très cher Neal parvint jusqu'à une fenêtre de la grande demeure, rasant les murs, Jung derrière lui. Un petit sourire de sale gosse aux lèvres, il glissa son ordre au Jungko. Tout était planifié... tout allait être parfait.

Quelle ne fut pas la surprise des invités lorsqu'ils virent exploser une fenêtre, de laquelle s'échappa, d'un bond digne des plus grands Cabriolaines, un jeune homme aux cheveux blancs, un masque de super-héros noir comme la nuit sur la tête, et une moustache dessinée au marqueur sur les lèvres ! Non sans pousser un rire snob tonitruant, le jeune homme sortit de son smoking de mauvaise qualité issu d'une friperie quelconque un pistolet à eau, qu'il pointa sur les convives.

"’Mains en l'air, plébéiens ! Les petits fours sont à moi !"

Suite à quoi il rangea tranquillement son arme face aux invités abasourdis par un tel niveau d'absurde, se dirigea vers le buffet, saisit une coupe de champagne qu'il avala cul sec avant de lancer le verre en arrière, le laissant s'écraser sur la tête d'un convive ou le sol. Puis il prit autant de gâteaux qu'il le put dans ses mains, avant de partir les manger en mâchant bruyamment, comme si de rien n'était. Il essaya de reconnaitre les différentes personnes présentes derrière leur masque. Voyons voir... Minnie, Holstlette du Fromage, le bouffeur de croissants hypocrite, le connard qui lui avait balancé un cendrier, ce rouquin dont tout le monde disait du mal, la clocharde qu'il avait déjà vu de temps en temps, Sylphe, hey, en fait il connaissait bien la haute société d'Alera !

A ce moment, il repéra un vase dans lequel étaient placées de jolies roses rouges. Il les saisit donc à pleines mains, non sans tremper les manches de son joli costume, et se dirigea vers une pièce en apparence assez tranquille. Ici, une multitude de gosses (des vrais, pas des abrutis comme lui  à l'âge mental limité) observaient une jeune fille combattre. Un coin dresseur ? Il allait lui montrer... Jung sur ses talons, il l'approcha, lui addressant un clin d'oeil en lui tendant le bouquet.

"Hello~ La fête est belle, non ? Vous n'avez pas de masque ?"

Oui, la fête était belle, et elle le serait d'autant plus quand ces chers flics viendraient, une fois de plus, lui sonner les cloches.


© redSheep sur Wild Roar
Revenir en haut Aller en bas
avatar

REGION : Kanto
POKÉBALL LANCÉES : 104
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 17/05/2015

MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Dim 17 Jan - 22:41

ft. du monde

Derrière le masque, Il y a les yeux, Reflets de l'âme, Reflets des cieux, Masque de chair Pour nous plaire, Pour l'amour Masque de pierre Pour se taire Pour toujours Derrière le masque, Brille un regard, Grains de colza Dans l'encre noire.
Galerie des masques

Aborder ainsi des gens qu'il ne connaissait pas n'était pas le fort de Wesley, mais il faut dire que les masques, et le côté un peu « réunion d'affaires » de la soirée aidait beaucoup, et il se sentait beaucoup plus à l'aise que s'il était simplement au milieu d'une foule. Bon, c'est vrai que techniquement, c'était Altaïr qui avait engagé la conversation le premier, obligeant son dresseur à suivre derrière. Mais Wesley avait quand même décidé d'engager la conversation avec une personne  au hasard, juste comme ça. C'était bien à cela que servait les fêtes, n'est-ce pas ?
Il tendit donc la main vers l'inconnu... qui ne fit rien en retour, l'ignorant royalement et buvant au passage une gorgée de champagne dans un de ses deux verres. Cela, il va sans dire, irrita notre blond au plus haut point. Il laissa la main tendue un petit moment, il y eu un flottement, il compris ensuite que l'individu ne poserait pas son verre et ne ferrait aucun effort de ce côté-là. L'héritier Sylphe relâcha son bras sans cacher son air excédé, bien que c'était sûrement difficile à deviner avec le masque. Le Zoroark quant à lui poussa un grognement, et cette fois, le blond ne le reprit pas.
C'était jusqu'à se demander si ce type allait se présenter. Wesley s'attendait presque à ce qu'il lui tourne le dos, mais il finit tout de même par se présenter à son tour, sans grand enthousiasme cependant.

Grégoire Passereau donc. Wesley retiendrait ce nom, mais pas forcément en bien vu comment la conversation avait débutée. Celui qui lui faisait face se disait « enchanté » sans pour autant l'être. Simple formule de politesse bien que l'homme n'avait pas l'air du genre poli. Le geek à lunettes espérait que ce ne soit qu'une première impression et qu'elle s'avérerait fausse par la suite, même s'il n'en était pas convaincu. D'après son nom il devait sûrement venir de Kalos, mais laissons de côté les clichés sur le caractère des gens de cette région, ce n'était pas très noble de la part de Wesley de s'appuyer sur des idées reçues comme celle-ci.

Wesley bu à son tour une gorgée de champagne, alors que l'individu, ô miracle, réangageait la conversation, demandant pourquoi il était ici. Question classique qui allait être beaucoup posée pendant cette soirée et par beaucoup de gens, mais au moins ça faisait quelque chose à dire.

« Je... »

L'héritier Sylphe n'eu pas le temps de finir sa phrase, puisque l'homme au nom d'oiseau le reconnu, ou du moins reconnu son nom de famille. Bon, pas étonnant, mais cela donnait toujours de la satisfaction au jeune homme quand il n'avait pas à se présenter lui-même. Que voulez-vous, même bébé, son nom était connu de tous grâce à son grand-père, alors, il avait l'habitude que l'évocation du nom fasse réagir.

« Tout à fait. Je suis le petit-fils du créateur de l'entreprise, ainsi que le co-directeur. »

Là, on partait sur un sujet qu'il connaissait par cœur. Forcément. Et sur lequel il était capable de passer des heures. Oui, s'il fallait parler de son entreprise, il le ferait, quoi qu'il n'était pas sûr que Passereau n'ait envie de le faire. Mais bon, il verrait bien.

« Et vous ? Votre nom ne me semble pas familier, avez-vous été invité ? »


© redSheep sur Wild Roar

________________________



Présentation - T-Card - Relations

Wesley travaille en #119840

Autres comptes: Denzel Kogami & Luna Fenrir & Seven Komako
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Lun 18 Jan - 9:43

ft. Beaucoup de gens

Please look at me, I'm fabulous

Un peu de poison dans votre punch ?


La championne d'Ondes-Sur-Mer ne savait pas vraiment ce qui l'avait attirée ici. La curiosité, sans doute. Quand, alors qu'elle était mêlée pour une raison inconnue à un groupe de snobs, elle reçut une invitation à une fête privée, elle savait que celle-ci n'était pas pour elle. Pourtant, la curiosité l'avait poussée à y aller, à cette fête.

La blanche s'était donc rendue à l'adresse indiquée. Et pour elle, c'était un tout autre monde: Voitures de luxe, costumes hors de prix, caviar et champagne. Vraiment pas ce à quoi elle était habituée. Vraiment pas. A coté de cela, avec son pull rayé trop long pour elle et sa guitare électrique dans le dos, elle se sentait ridicule. Au moins, comme demandé sur le carton d'invitation, elle portait un masque. Celui-ci était un simple masque de renard coutant à peine quelque pokédollars au magasin de jouets du coin, mais bon. Oh, bien sûr elle aurait pu tourner les talons et repartir, mais qui refuserait une invitation à une fête privée obtenue par erreur ? Alors elle avait franchit la grille de fer, fixant la grande demeure du dénommé monsieur Gustave. Un anniversaire, hein ? Cela rappellait à la jeune fille l'appel qu'elle avait eu quelques jours auparavant. Lou, Nicky, la mère de ce dernier ainsi que le père de la championne l'avaient appellée sur son Vokit afin de le lui souhaiter, son anniversaire. Elle avait maintenant dix-huit ans. "ça passe vite" aurait dit son père. Dans le vide, elle haussa les épaules, continuant de marcher.

C'est alors qu'elle entendit de l'agitation, quelque part en dehors de la demeure. Des jeunes, visiblement. C'était toujours mieux que de devoir discuter avec ces riches de choses peu intéressantes comme l'obtention d'un prix quelconque par un écrivain méconnu ou l'augmentation du prix du pétrole. C'est alors vers le jardin qu'elle se dirigea, attirée par l'animation audible. Elle assista alors de loin à un combat de Pokémons. Voilà qui était vraiment plus intéressant. La championne décida de s'approcher. Elle put alors assister à la victoire d'une jeune fille aux longs cheveux bruns, et elle décida sur le coup d'être son prochain adversaire. Le précédent n'avait pas l'air d'être si fort que cela, ce serait différent avec elle. Seulement, quelqu'un vint attirer l'attention de la brune, un jeune homme avec un bouquet de fleurs qu'il lui donna.

C'était bien beau mais elle se moquait un peu beaucoup des petites attentions de couple. Strykna voulait combattre, et elle allait le faire comprendre. De sa poche, elle extirpa une de ses balls, et en fit sortir Strychnine, qui alla s'imposer entre la brune et l'autre aux cheveux blancs suite à l'ordre de sa dresseuse.

« Vous pourriez laisser vos affaires de couple en suspend le temps d'un combat, s'il vous plait ? » avait-elle dit en posant son regard sur la brune, ignorant l'autre.

© redSheep sur Wild Roar


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

REGION : Hoenn - Alera
POKÉBALL LANCÉES : 130
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 13/11/2014

MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Lun 18 Jan - 17:01



Méchant loup

Méchant loup, y es-tu ?

Méchant loup, m'entends-tu ?

Si tu te caches, je t'attrape


Autant qu'elle le sache, la jeune femme pouvait s'avérer être très chanceuse de pouvoir participer à cette soirée. Un bénéfice de son métier, ou futur métier, sans aucun doute, dont il fallait savoir profiter. C'était de toute manière dans son caractère de jouir de toute opportunité. Qui ne le ferait pas ?

C'est donc élégamment vêtue d'une petite robe bleue nuit plutôt simple, celle qu'elle réservait aux grandes occasions, d'un gilet plus clair et les cheveux relevés sur sa nuque que Romane avançait dans la grande salle, son appareil photo à la main et un masque aux nuances de pourpre sur le visage. Celui-ci finirait cependant par vite la gêner, bien qu'elle jouait le jeu pour le moment. Car bien sûr, elle n'oubliait pas qu'elle était présente ce soir pour le travail, afin de rédiger avec son maître de stage – lequel était sur place lui aussi – un article sur le très attendu discours de ce Monsieur Gustave. Romane savait déjà tout de lui, de ses projets passés, de son investissement sur l'île. Elle lui devait entre autres l'observatoire Pokémon, ce qui faisait de ce vieil homme l'un de ses dieux qu'elle idéalisait plus que tout. Quand même, quelle vie ! Quel exemple de réussite ! La rouquine était ambitieuse, au moins autant que son frère, qu'elle n'avait d'ailleurs pas revu depuis leur dernier entretien. Même pour une fouineuse comme elle, Vincent avait le don de disparaître mystérieusement du jour au lendemain. Une vie professionnelle très occupée, sans doute.

Derrière elle, Rune, son Aquali, s'était vu ajusté d'un très joli nœud papillon noir qui faisait sa fierté, bien que la jeune fille ne puisse s'empêcher de pouffer gentiment de rire en le regardant se pavaner de la sorte. Il était juste adorable.
Bien vite, l'apprentie journaliste prit ses premières photos. Une vue d'ensemble de la salle, du banquet et de l'orchestre, puis elle s'approcha, curieuse, de l'arène montée dans les beaux jardins. Quelle bonne idée d'avoir pensé à ça, dans un monde où les combats Pokémon revêtaient autant d'une importance relative au patrimoine qu'à un certain niveau social déterminé par l'issue du combat. Attentive, elle observa deux matchs se dérouler, prit quelques photos et surtout des notes, ayant gardé dans son petit sac un carnet et un stylo. Elle qui, au départ, avait pensé se sentir mal à l'aise dans un tel contexte, ne s'ennuyait pas.

Elle lâcha du regard un garçon blond qui apportait une rose à la gagnante du dernier combat, puis s'éloigna en rappelant à l'ordre Rune qui ne pouvait s'empêcher de fixer le Pokémon chromatique de la demoiselle.

- Rune, viens, j'ai déjà pris des photos. Tu n'as pas soif ?


La journaliste veillait toujours à ce que son Pokémon eau ne soit pas déshydraté, si bien qu'elle s'approcha du buffet pour lui servir un petit bol d'eau fraîche. Elle constata ainsi que la vaisselle et les mets de ce soir étaient adaptés autant aux humains qu'aux Pokémon. C'était à vrai dire chose courante, qu'importait le niveau social. Les Pokémon étaient ancrés dans leur culture.

Tout en se servant un verre de jus frais, la rouquine observa longuement autour d'elle tout en pensant vaguement à son œuf resté à la maison – loupant ainsi de peu une chevelure aussi rouge que la sienne, au fond de la salle. Maman s'en occuperait bien, car l'éclosion ne tarderait sans doute pas. Et la jeune fille brûlait d'impatience de savoir qui se cachait à l'intérieur. Du bruit attira bien vite son attention, et c'est plus que surprise qu'elle assista à la scène d'une petite fille en train de s'étouffer non loin d'elle, boire deux litres d'eau puis se goinfrer à nouveau, entourée de Pokémon rongeurs. Elle ouvrit la bouche, quelque peu décontenancée. Si elle mangeait encore aussi vite, elle allait s'étouffer de nouveau. Surtout qu'elle commençait à attirer le regard des serveurs. Si certains paraissaient étrangement détachés et ailleurs, d'autres commençaient à froncer les sourcils. Surtout que la tenue de la demoiselle n'était pas... enfin, était un peu étrange pour une telle soirée. Hésitante, elle fit un pas vers elle et l'interpella.

- Hé, euh... excuse-moi ? Dis ?

Elle n'était même pas sûre qu'elle l'entende, avec tout ce vacarme.

© redSheep sur Wild Roar

Spoiler:
 

________________________

Check my phone - Nothing, though - Act busy - It's agony
You did not break me, I'm still fighting for peace

Avec Rune et Juri, Romane photographie en #tomato
DC de Kyouhei/Rafaël
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lolaandjoyce.wordpress.com/
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Lun 18 Jan - 18:51

Une belle bande de snobs- Galerie des masques au pays du petit doigt levé~ -

Grégoire Passereau

Les invités (ou pas~)



Petit-fils du créateur de l'entreprise, ainsi que co-directeur, qu'il disait. Fort intéressant tout cela, mais ça n'impressionnait pas le moins du monde Greg, si il voulait voir des gosses trop fortunés pour leur bien il avait largement le choix parmi une large gamme de snobs, et ce rien que dans cette pièces. Cynique, lui ? Que nenni, et n'allez pas croire que son amertume trouvait son origine dans la jalousie, même si il en avait marre d'être mal payé il se fichait bien de la vie des autres. Ce qui n'allait, bien entendu, pas l'empêcher de râler à tout bout de champ. Liberté d'expression, disait la loi, envie d'embêter les gens, disait la conscience de Grégoire. Et il lui demandait si il avait été invité... deux choses l'une ; soit il était poli en essayant de lui faire croire qu'il avait sa place ici, soit il lui faisait remarquer de manière détournée qu'il pouvait retourner dans les bas-quartiers de Mell en compagnie de son Arcanin pouilleux et de sa famille affreuse, si tant est que quelqu'un voudrait de lui.

"Non, je suis psy. Pour le FPI. Et je suis plus ou moins venu les surveiller, tel un dogsitter."

Oui, dogsitter, pas baby sitter, n'importe quel enfant – y compris Anne-Lise – serait plus intelligent et mature que ses chers patients. Tous juste bons à baver sur leurs dossiers comme un Caninos répandait sa salive sur le canapé familial... le tout en jappant comme des abrutis chaque fois qu'ils réussissaient à arrêter un voleur d'oranges, et courant à la machine à café comme après une balle... ouais, la comparaison était juste sur beaucoup trop de points, tu m'étonnes qu'on propose aux nouveaux un Arcanin. C'était déjà mieux que la saloperie brillante que ramenait Bronev.

"En gros, non, j'ai pas grand chose à faire ici. Donc je profite de la bouffe. Fin de l'histoire."

La sympathie incarnée. Mais aussi, il lui avait pas demandé de venir, à l'autre rouquin ! Qu'il le laisse bouffer en pai— VLAN ! A cet instant, la fenêtre près d'eux vola en éclats, Greg s'écartant vivement, par réflexe. Non sans tomber et entraîner le binoclard dans sa chute... Ah bah évidemment, dans une soirée comme celle-là il fallait forcément qu'il y ait un attentat... Trop occupé à se mettre à couvert – il avait pris l'habitude de se protéger de l'apocalypse avec sa femme – il ne remarqua pas qui avait fait exploser la fenêtre, ni ne vit le Pokémon à ses côtés. Ce ne fut que quelques secondes plus tard qu'il daigna se relever, les personnes alentour semblant s'être calmées également. Sans aider le blond à se relever, trop occupé à déplorer la perte de deux verres pleins de champagne de luxe, il entreprit de se resservir en alcool avant de reprendre la parole, sans adresser un regard à son interlocuteur :

"Ouais, c'est mon quotidien. Pas une raison de jouer les serpillères, Sylphe."

Revenir en haut Aller en bas
avatar

REGION : Sinnoh
POKÉBALL LANCÉES : 93
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 04/02/2015

MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Lun 18 Jan - 22:30

ft. du monde

C'est pour la petite bourgeoisie qui boit du champagne, C'est pour tous les quotas francais que j'parle plus l'anglais, I'm not crazy, I'm just fond of you, And all the piles of money that grows next to you.

Galerie des masques au pays du petit doigt levé


En vérité, même si techniquement le combat n'avait été gagné ou perdu par personne (mis à part le fait que le Pokemon de Luna était tombé en premier, mais il s'en était fallut de peu), la jeune fille ressentait cela comme une victoire à part entière. En fait, rien que le fait d'avoir fait plaisir à ces gens la rendait heureuse. L'issue du combat l'importait peu, il ne s'agissait pas là d'un match officiel comme ceux auxquels elle participerait.
Et puis, ça lui faisait de toute façon de l'entraînement. Qu'on ait perdu ou gagné, c'était toujours ça de pris, n'est-ce pas ? Alors certes, il y avait toujours une certaine fierté ressentie en cas de victoire, et Luna détestait perdre. Mais là, c'était différent, elle n'en ressentait rien de particulier.

Il y eu un bruit de verre cassé au loin. Luna n'y prêta pas une réelle intention, supposant que quelqu'un avait brisé un verre. De son côté, elle venait tout juste de terminer le combat et de se préparer à affronter un autre adversaire juste après que son Medhyena se soit reposé. Mais c'était sans compter l'arrivée d'un jeune homme aux cheveux clairs, tenant un bouquet de fleurs dans sa main. Après s'être approché d'elle, il lui fit un clin d’œil et lui tendit le bouquet.

« Euh, ouais, super belle. Je... J'ai un masque mais je ne le met pas pour combattre. »

Elle ne savait pas trop comment réagir face à cet inconnu. Bon, il n'était pas moche, et même plutôt mignon, mais le moment était terriblement mal choisi pour draguer, et Luna n'était pas très préoccupée par ce genre de choses pour le moment. Elle accepta quand même le bouquet, se disant que ce n'était pas très sympa pour le jeune homme de lui refuser.

« Hum, merci. Et... vous êtes ? »

C'est alors qu'un Brutapode s'interposa entre les deux. Luna eu un sursaut de surprise. Que faisait ce Pokemon ici ? Elle eut très vite la réponse quand une jeune fille, tout juste un peu plus vieille que Luna, s'approcha, et, sans tenir compte outre mesure du jeune homme qui avait abordé la dresseuse, lui proposa un combat.

« Ah. Euh yep, avec plaisir ! Je m'appelle Luna, enchantée. Oh ! Et nous ne sommes pas en couple. »

Luna jeta un regard presque méprisant sur l'inconnu. Ah non, elle ne voulait pas que tous ces gens pensent qu'ils étaient ensemble. Et pourtant, vu les regards amusés des spectateurs, ça avait l'air d'être le cas. Elle rougit et se râcla fortement la gorge, avant de retendre le bouquet en direction du garçon.

« Tenez, vous pouvez tenir ça ? Enfin reprendre ça ? »

Puis, elle fit volte-face pour se retrouver en face de celle qui avait une guitare sur le dos. Son air était familier à Luna, et elle se demanda si elle l'avait déjà vue, sans essayer de réfléchir plus longuement. Son interlocutrice l'avait défiée, et c'était dans le contrat de la Bonvillienne d'accepter tous les combats. Et ce, même si le Brutapode avait l'air très bien entraînée.

« Dans ce cas, posons les règles. Je peux aller jusqu'à quatre Pokemon et j'accepte les combats duos, que préférez-vous ? »  

© redSheep sur Wild Roar

________________________
Présentation - Relations - T-Card - Blog

Luna enquête en #9f55e8


Autres comptes: Denzel Kogami & Wesley C. Sylphe & Seven Komako


Dernière édition par Luna Fenrir le Jeu 19 Mai - 12:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Mar 19 Jan - 11:57

ft. Beaucoup de gens

Please look at me, I'm fabulous

Un peu de poison dans votre punch ?


Lorsque Strychnine était venu s'interposer entre les deux prétendus amoureux, la réaction fut celle escomptée, à savoir attirer l'attention. Celle de la jeune fille, plus particuliérement, qui était la personne que Strykna voulait affronter. Au même moment, elle pensa que son masque sur le visage empêchait de la reconnaître, pour l'instant. Si l'on ne conaissait pas ses habitudes, du moins. Car garder cette guitare dans le dos pouvait la rendre facilement reconaissable si on la connaissait un peu.

Mais pour l'heure, elle ne semblait pas avoir été reconnue par la jeune fille. Et c'était mieux, car certains dresseurs étaient souvent déstabilisés à la seule idée d'affronter un champion d'arène, et c'est ce qui les menaient à leur défaite. Là, si elle n'était pas reconnue, la championne jugeait que c'était préférable pour son adversaire.

« Ah. Euh yep, avec plaisir ! Je m'appelle Luna, enchantée. Oh ! Et nous ne sommes pas en couple. »

Suite à cela, la brune avait posé son regard sur la blanche, un regard assez mauvais selon elle. Mais elle comprenait que cela puisse déranger d'être pris pour un couple que ce n'est pas le cas, et elle essayerait de faire plus attention à l'avenir. Malgré tout, le fait que son futur adversaire se mette à rougir en voyant le public légérement amusé -certain ne cachaient pas leur sourire- avait fait sourire Roxie également. Oh, elle ne se moquait pas, non, c'était plutôt qu'elle trouvait la réaction de la jeune  fille assez mignonne.

« Appelle moi Roxie. »

L'adversaire rendit ensuite les fleurs au jeune homme à ses cotés. Bien, puisqu'elle avait accepté l'affrontement, elle devait être prête. Enfin, presque, restait quelques petites choses à règler.

« Dans ce cas, posons les règles. Je peux aller jusqu'à quatre Pokemon et j'accepte les combats duos, que préférez-vous ? »

A cela, Strykna n'y avait pas réellement réfléchi. Elle n'avait que trois Pokémons, et son Brutapode était assez puissant par rapport aux Pokémons de la brune qu'elle avait pu voir à l'oeuvre.

« Je n'ai que trois Pokémons. Alors que dirais-tu d'un combat duo ? Une seule manche, donc, la dresseuse du dernier Pokémon qui sera en état de combattre sera déclarée gagnante. »
© redSheep sur Wild Roar
Revenir en haut Aller en bas
avatar

REGION : Kalos
POKÉBALL LANCÉES : 319
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 12/01/2015

MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Mar 19 Jan - 17:25



I'M WEARING SOME BLING-BLING MADE BY GUCCI, RIDING A 3 0 5 FERRARI, CROSS ME SOMEWHERE IN THE STREET, MAYBE I WILL JUST LOOK AT YOUR FEET WITHOUT A 300 DOLLAR PAIR OF SHOES, DON'T EVEN THINK YOU'RE GONNA TALK TO ME, YOU'RE A FOOL
 
Cette fête partait... mal. Bon, Edward s'y attendait, bien entendu. C'était normal, rien ne se passait jamais bien sur cette île de fous et d'abrutis, mais... tout de même, une fenêtre brisée alors que la fête débutait à peine ? Bon, il n'avait pas été éborgné par un débris de verre, c'était déjà ça... Le Lieutenant avait bien été intéressé par le nom de Sylphe, qu'il avait entendu en errant dans la salle principale, mais monsieur semblait occupé à discuter avec une... sorte de grizzly grincheux, autant dire qu'il se voyait mal les déranger pour proposer une conversation sympathique avec le blond. Mais soit ! Il y avait tellement d'autres personnes présentes... tout en aidant une femme entre deux âges, tombée à la renverse lors de l'attaque du gamin au Jungko, à se relever, le brun balaya les lieux du regard. Il y avait bien quelqu'un d'intéressant à qui parler, non ? C'est alors qu'il repéra un homme qui se démarquait par sa taille imposante et sa... chevelure tout aussi extravagante.

Adressant un sourire aimable à la personne qu'il venait d'aider, l'homme au masque carmin tourna les talons pour se diriger nonchalamment vers la personne qu'il avait repérée, buvant une petite gorgée de champagne au passage. Pas qu'il soit un grand amateur mais disons que ça faisait un bon substitut au café quand il n'y en avait pas à portée de main... Tout comme les gens médiocres pouvaient remplacer des personnes intéressantes si on s'ennuyait vraiment. Avant même d'adresser la parole à l'homme, qui ne l'avait probablement pas vu étant donné sa position, Edward procéda à un bref examen de sa personne. Une épaisse chevelure teinte en rouge et en bataille, un costume certes correct mais pas ce qu'il y avait de plus classe, posture qui indiquait clairement qu'il n'en portait pas souvent. Tout ceci arracha un haussement de sourcils à Novak. Il n'avait pas trop le profil de la maison... un dresseur assez célèbre pour être invité, peut-être ?

"Bonjour~ Puis-je me permettre de vous déranger un instant ?"

Petit sourire avenant, yeux grands ouverts, il s'exprimait d'un ton affable et mesuré – enfin, aussi mesuré que possible pour tout de même réussir à se faire entendre dans le brouhaha ambiant.

"Excusez-moi, je n'ai pas l'impression de vous connaitre... par curiosité, qu'est-ce qui vous amène ici ?"

Non, n'allez pas croire qu'il faisait ça pour le piéger ; c'était quelqu'un de sincèrement curieux, après tout. Et il était normal de témoigner un certain intérêt envers son interlocuteur. N'est-ce pas ?




CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING

________________________
I'm surrounded by idiots
Edward teste les lois de la gravitation en crimson × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Mar 19 Jan - 17:31

ft. Victimes

Just look at me already

Oh no, you didn't dare…


Non mais... mais... lui venait juste offrir des fleurs et l'autre rabat-joie moche venait le perturber ?! Sérieusement, où était passé le respect ? Neal aurait pu crier, si il n'aimait pas se faire marcher sur les pieds, mais à dire vrai, il avait tellement l'habitude de se prendre le dédain des gens en pleine face qu'il en était presque dépendant. Cependant, ça commençait à en faire beaucoup... On l'ignorait totalement. La jeune fille – Luna, apparemment – lui avait non seulement jeté un regard méprisant, mais avait de plus rendu son cadeau. Oh, très bien. Neal laissa tomber les roses par terre, le regard vide d'émotions, avant de les écraser violemment sous sa chaussure, pendant que les deux jeunes filles continuaient leur conversation. Un combat, disaient-elles ? Il valait mieux ne pas parler de combat en compagnie de Neal. Lui n'employait que très occasionnellement ses propres Pokémon pour cela, et ses poings... plus depuis longtemps. Mais son constant désir de se faire remarquer prenait le dessus. Pas la fierté, oh non, il n'en avait aucune. Juste l'instinct qui le poussait à prendre cette manière de l'ignorer comme un défi, comme si le challenge avait été adressé à lui et non à la brune.

"Une minute, Roxie. Tu sembles oublier que je suis là, moi aussi. Et lorsque le regard de deux dresseurs se croisent, le combat est inévitable~"

D'un ton mi joueur mi sérieux, il l'avait prise par les épaules et placé son visage en face du sien, peut-être trop près si la demoiselle n'était pas tactile. Ainsi, leurs regards s'étaient bel et bien croisés. Et comme le voulait la tradition...

"Tu as l'air faiblarde, cutie darling... J'allais proposer un combat à la demoiselle, à défaut de lui donner des fleurs, mais tu m'as devancé. Alors ne le prends pas mal si je me permets de combattre à tes côtés... combat duo, comme convenu, je préfère aussi. Deux Pokémon parmi l'équipe de "Roxie", contre les quatre de Luna."

Saisissant une Ball à sa ceinture, il en sortit son Pokémon le plus faible, le désobéissant et malade Kant. Autant dire que la petite boule rose, perdue et visiblement saisie de divers sentiments contradictoires dont la peur, inspirait plus la pitié qu'autre chose.

"J'espère que ça vous convient. Parce que vous n'avez pas le choix, je combattrai de toute manière. Autant qu'on soit synchro si on veut une chance, n'est-ce pas, Roxie ? ~"

© redSheep sur Wild Roar
Revenir en haut Aller en bas
avatar

REGION : Kanto
POKÉBALL LANCÉES : 104
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 17/05/2015

MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Mer 20 Jan - 12:14

ft. du monde

Derrière le masque, Il y a les yeux, Reflets de l'âme, Reflets des cieux, Masque de chair Pour nous plaire, Pour l'amour Masque de pierre Pour se taire Pour toujours Derrière le masque, Brille un regard, Grains de colza Dans l'encre noire.
Galerie des masques

Parmi toutes ces personnes invitées il avait fallut que Wesley s'adresse à la moins polie d'entre elles. Ou du moins, c'est l'impression que cela lui donnait. Mais sa propre éducation lui empêchait de couper court à la conversation, et de tourner le dos à ce Grégoire Passereau qu'il voyait sans doute pour la première et la dernière fois.
C'est ainsi donc qu'il avait posé innocemment sa question sur l'invitation. Il supposait que peut-être cet homme faisait partie des amis de Monsieur Gustave, ou encore qu'il était venu en compagnie d'un autre invité. Que nenni, l'homme était là pour le travail. Il était psychologue pour le FPI. Et d'après ce qu'il disait, il était venu pour surveiller les membres des forces de police.

« Dogsitter ? A ce point-là ? » demanda Wesley avec un sourire.

Vu la façon dont il l'avait dit, ça n'avait pas l'air de lui plaire tant que ça, comme boulot. Ce qui n'était pas étonnant dans un sens : ça n'avait pas l'air bien épatant de faire la nounou avec des policiers, même si l'héritier Sylphe trouvait que son interlocuteur exagérait. Quoique... qu'est-ce qu'il en savait après tout, ce n'est pas comme s'il était concerné.
Il reprit un petit gâteau sur la table pendant que son interlocuteur enchaînait. Bon, il n'avait pas l'air de vouloir discuter plus que ça avec lui. Très bien, après tout, est-ce qu'ils avaient vraiment autre chose à se dire si le type au nom d'oiseau était si désagréable ? Le blond était patient, mais tout de même, il avait ses limites.

Mais un événement imprévu arriva. Wesley sursauta et avala de travers quand la fenêtre explosa, traversée gracieusement par un jeune homme qui... Sylphe n'eu pas le temps d'y réfléchir plus longtemps car, face à lui, Grégoire plongea au sol, l'entraînant dans sa chute. Alentours, il y eu un petit mouvement de panique. Celui qui avait fait irruption dans la salle sortit un pistolet... à eau, avant de réquisitionner les petits fours. Wes cligna des yeux d'étonnement, et se releva juste après le psy, aidé par son Zoroark qui au préalable s'était mis en position de défense au cas où il devrait se battre.

« C'était quoi ça ? Vous allez bien ? »

On n'avait vraiment pas idée d'entrée comme ça chez les gens, si ? Mais le garçon était parti, comme si de rien n'était, ce qui participa pas encore plus à l'étonnement de Wesley. Bon, il supposa qu'il y avait des fous partout. Il s'écarta de l'endroit où il était tombé, parsemé de bout de verre et de champagne. Il s'en reprit d'ailleurs un, bah ouais, il avait à peine commencé l'autre et il avait soif. Il bu une gorgée supplémentaire, se demandant bien ce que cette soirée allait encore lui réserver...

© redSheep sur Wild Roar

________________________



Présentation - T-Card - Relations

Wesley travaille en #119840

Autres comptes: Denzel Kogami & Luna Fenrir & Seven Komako
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Mer 20 Jan - 22:41

C'est pour la petite bourgeoisie qui boit du champagne ♫ × ft. Des gens

Parfois, on pouvait voir Johan observer silencieusement les gens en se tenant dans le coin d'une pièce, anxieux. Et c'était actuellement le cas. A peine était-il entrer dans la somptueuse demeure qu'il s'était tout de suite mis en tête de se faufiler à travers la masse grouillante d'invités prestigieux et ce dans le seul but d'échapper à la surveillance de Levasseur et de Passereau. Franchement, c'était la combientième fois qu'il leur faisait le coup de disparaître dans la foule ? Oh, impossible de dire, vu qu'il le faisait tout le temps. Mais qu'importe.
Johan était anxieux. Pourquoi ? Oh, simplement son sixième sens -aussi appelé « Détecteur d'enfoiré »- qui s'amusait à lui torturer l'esprit. Bien entendu qu'il y aurait des membres de Teams dans cette prestigieuse soirée remplie de bourges ayant les poches pleines de fric. C'était même tellement obvious que le consultant parierait sans problème qu'un ou des vols auraient lieux dans la soirée. Et puis, il y avait l'autre, qui devait forcément se balader parmi les convives comme si de rien n'était. Le plus dur serait de le repérer et après, il suffirait de le suivre. Ou de lui décocher un poing dans la tronche. Mais faire une telle action dans un tel lieu pendant un tel événement serait mal vu. Oh, mais Johan s'en foutait de la bonne conduite en société, mais genre royalement.

Finalement, l'ennui s'empara du brun, l'obligeant à se détacher du mur pour aller se sociabiliser un peu. Checkant rapidement sa tenue, il ne put contenir un petit rire. Un costume noir dont la veste détachée laissait voir une chemise violine. Pas de cravate, parce qu'il avait l'impression d'étouffer quand il en portait une, mais force était de constater qu'il avait l'air d'un PDG à l'allure décontracté au milieu de tous ses pingouins sûrement inconscient de la probable présence de mafioso parmi eux. Oui, Johan trouvait ça tordant. Et cette remarque avait calmé son anxiété, le rendant près à aller embêter quelques personnes. Il réajusta rapidement son masque pourpre en marchant, souriant tranquillement en pensant à certaines énigmes qu'il pourrait poser à son énorme public.
C'est donc tout naturellement qu'il débarqua dans un groupe de gens friqués à l'air passablement intelligent.

- Mesdames, messieurs, excusez-moi de déranger votre si intéressante conversation, mais seriez-vous intéressé par l'une de mes énigmes ? Oh rien de bien difficile, ne vous en faites pas. C'est surtout pour apporter un peu plus d'amusement à cette magnifique soirée ~

Et comme d'habitude, il n'attendit pas la réponse pour poser sa devinette.

- Je possède des yeux par milliard, pourtant je vis dans l'obscurité. J'ai des millions d'oreilles, pourtant je n'ai que quatre lobes. Je n'ai aucun muscle et pourtant je commande deux hémisphères. Qui suis-je ?

Il ne restait donc qu'à attendre que l'une de ces charmantes personnes répondent. En espérant que la lueur d'intelligence de leurs regards ne soit pas fausse.

code by lizzou × gifs by tumblr


Dernière édition par Johan Holst le Mer 29 Juin - 22:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Jeu 21 Jan - 15:06

Oh non, pas lui… - Galerie des masques au pays du petit doigt levé~ -

Grégoire Passereau

Les invités (ou pas~)

Le trentenaire ne répondit pas à la question de Wesley, puisqu'il était parti vers la fenêtre brisée pour observer ce qui se passait à l'extérieur, avant de se diriger  vers une autre donnant sur les jardins. Eh, c'était pas le voleur d'oranges qui squattait régulièrement le commissariat ? Oh, bien sûr qu'il le connaissait, et il aurait dû se douter qu'il passerait à la soirée d'une manière ou d'une autre... Maintenant qu'il y pensait, c'était sûrement lui qui avait brisé cette fenêtre, c'était même logique. Les plans foireux étaient sa signature. Heureusement qu'on le repérait de loin avec sa fausse moustache et son masque ridicule... Hey, Grégoire n'avait pas l'intention de le laisser le faire tomber et s'exploser le coccyx sur le sol si facilement. Le brun n'ayant pas de cendrier sur lui, il avala cul sec le contenu de son verre, avant d'ouvrir brusquement la fenêtre – manquant au passage d'éborgner un des bourges présents – et de balancer sa flûte sur le garçon... dans les tempes, strike ! Et sur ce geste d'une violence rare, et non sans balancer un juron à la face d'Aster, il retourna, les mains dans les poches, auprès de Wesley. Enfin, du buffet, parce qu'il s'en foutait pas mal du rouquin. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'il aperçut Holst en train de lui raconter une de ses énigmes à la con... Bon, au moins, le bon côté des choses était que ce cher sociopathe narcissique n'avait pas disparu faire je ne sais quoi, comme ça lui arrivait souvent. Un jour on allait le retrouver un corps sur les bras, si ce n'était pas lui qui finissait crevé en premier, tout était possible avec l'homme à l'écharpe. Mais est-ce qu'il était obligé d'afficher sa siii grandiose intelligence partout où il allait ? Même Aster faisait moins l'intéressant, c'est dire... Sociopathe narcissique de mes deux.

"On t'a pas embauché pour faire l'animation, que je sache... "

Avait-il grogné dans sa barbe, non sans lancer un regard noir au consultant. Et l'autre qui semblait se prendre au jeu ! Ce Sylphe était décidemment franchement étrange, parce qu'il était bien placé pour savoir qu'en général lui comme Holst se faisaient envoyer bouler par le commun de mortels. Alors que le blond, au contraire, se pointait la bouche en coeur pour leur parler comme si ils étaient des gens normaux, agréables... c'est con un Sylphe, quand même.

"En toute honnêteté, vous arrivez pas à résoudre celle-là, vous baisserez dans mon estime."

En vérité il n'avait pas écouté la question, si ça se trouve c'était un truc bien tordu mais il avait envie d'embêter un peu le binoclard, il avait l'air de céder facilement à la pression. Pas qu'il ait beaucoup d'estime pour lui, Grégoire s'en moquait royalement qu'il se plante ou non de toute manière, mais c'était toujours rigolo de dire ça. C'est donc sur ces mots qu'il retourna manger du caviar comme un Groret, écoutant distraitement la conversation entre les deux intellos à côté de lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

REGION : Kanto
POKÉBALL LANCÉES : 104
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 17/05/2015

MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Jeu 21 Jan - 15:52

ft. du monde

Derrière le masque, Il y a les yeux, Reflets de l'âme, Reflets des cieux, Masque de chair Pour nous plaire, Pour l'amour Masque de pierre Pour se taire Pour toujours Derrière le masque, Brille un regard, Grains de colza Dans l'encre noire.
Galerie des masques

Wesley avait finit pas ne pas être surpris de fait que Grégoire ne réponde pas à sa question. Il avait désormais bien compris le caractère de la personne, et avait décidé de ne plus s'en offusquer, ou alors il allait être énervé toute la soirée et ça ne servait à rien. Le brun était partie en direction de la fenêtre brisée, sûrement pour mener sa petite enquête sur la personne responsable de tout cela. Bon, il était avec le FPI, d'un autre côté c'était un peu normal. Sylphe se retrouva donc tout seul avec son verre, comme un con, jusqu'à ce qu'une voix s'élève au milieu des convives. Un peu surpris, le jeune homme tourna la tête et se retrouva face à un homme, inconnu, une fois de plus, mais qui suscita tout de suite son intérêt lorsqu'il posa une énigme. Et Arceus sait que s'il y a bien une chose dont Wesley raffole, ce sont les énigmes. Avec un sourire, il laissa de délaisser complètement sa discussion entamée avec Passereau, qui d'ailleurs revenait au même moment, pour réfléchir à l'énigme du brun.
Pendant que Grégoire commençait à râler envers l'homme qu'il connaissait apparemment bien, Wesley tentait de trouver une réponse et de la dire avant que quelqu'un d'autre ne la trouve.

Il pense d'abord à la planète Terre. Les milliards d'yeux et les millions d'oreilles représentant les humains. Mais avant de prendre la parole, il prit le temps d'y réfléchir plus loin. « millions » d'oreilles. Ce n'était pas assez, il aurait dit « milliards d'oreilles », à moins qu'on suppose que plusieurs milliards d'humains n'aient plus d'oreilles, ce qui était très peu probable ma foi. Et elle n'a pas que deux hémisphère. Certes elle vivait « dans le noir » rapport à l'espace, mais ce n'était pas ça. Trop évident, pas assez de preuve, il fallait réfléchir à autre chose. Il fallait que Wesley se creuse les méninges et fasse tourner son cerveau pour... OH WAIT.

« C'est le cerveau. Les milliards d'yeux et les millions d'oreilles représentent les nerfs optiques et auditifs, ainsi que les connections qui s'y font. Le cerveau vit dans le noir à l'intérieur de la boîte crânienne, et il possède quatre lobe. Il commande aussi l'hémisphère droit et l'hémisphère gauche. »

Wesley but une gorgée de son champagne, lançant un regard satisfait à Grégoire. Enfin, en espérant qu'il avait raison, parce que sinon, il n'avait plus qu'à aller se cacher dans un petit coin et attendre la fin de la fête en espérant être oublié. Parce que s'il adorait en résoudre, il détestait se tromper là-dessus. Wesley acceptait de faire des erreurs, mais pas sûr une énigme comme celle-ci.

Bon, de toute façon, ce petit jeu lui plaisait, et il n'était plus le moins du monde intéressé par la conversation avec Passereau, qui de toute façon l'ignorait la moitié du temps. Et même si ce dernier semblait trouver les jeux d'énigmes inutiles, ce n'était pas le cas de Wesley, qui en profita pour jouer le jeu.

« A moi maintenant. Mon énigme se passe dans un lointain pays où la justice est rendue d'une façon originale. Quand un homme est condamné, on lui présente deux sacs. L'un est remplit de papier avec une croix, ce qui signifie la prison, l'autre est rempli de papier blancs, ce qui signifie la liberté. Le condamné n'a le droit de piocher qu'une seule fois, et ne doit choisir qu'un sac. Un condamné apprend un jour que les papiers sont truqué, tous portent une croix. Comment fait-il pour s'assurer la liberté en ne piochant qu'un papier ? »
© redSheep sur Wild Roar

________________________



Présentation - T-Card - Relations

Wesley travaille en #119840

Autres comptes: Denzel Kogami & Luna Fenrir & Seven Komako
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Jeu 21 Jan - 16:05

Des masques ? Où ça ?
  Pv D'autres masques  




Bon…. Finalement, après quinze minutes passé à regarder serveurs et serveuses tourbilloner autour de nous, je me décide de bouger de cette place, Mysthos me suivant après avoir englouti le homard qu'il avait gagné pour notre pari… Enfin bref, je déambule dans la soirée, regardant les femmes rondes rigolant aux blagues douteuses d'invités plutôt imbibés d'alcool, et les enfants de bonnes société se ruer sur le buffet mangeant tout ce qui passait à leur portée, une soirée mondaine tous ce qu'il y a de plus banal en somme… Mais grand heureusement pour moi, et grâce à Arceus, un groupes de personnes semble avoir l'attention captée par un homme, qui vient de poser une énigme, et que j'ai bien sûr entendu, et je compte bien y répondre, cela va de soit !

Alors Mysthos, tu as trouvé la réponse toi ?

Bien sûr, tu me crois né de la dernière pluie ?

Je sourit rigolant presque à l'offuscation du roigada, il n'aime pas qu'on le prenne pour un idiot, ce qu'il n'est évidemment pas, le rappelant d'une manière plutôt brutale aux personnes qui l'oublieraient…
Je m'approche donc du groupe, Mysthos sur les talons et dit d'une voix intelligible, bien que gravit sous mon masque :

Le prisonnier n'a qu'à prendre un papier au hasard dans un des deux sacs et le manger, il demande alors à regardez les papier dans l'autre sac, et comme ils sont avec une croix, il est libre, sans quoi la justice admettrai qu'elle avait triché. Belle énigme, dommage qu'elle ne soit pas plus compliquée que ça.

Je tend la main vers la personne qui a posée l'énigme, tout content de l'avoir résolu si facilement

Je me présente, Linus Des Chats, avocat. A qui ai-je l'honneur ?

J'écoute le nom attentivement tandis que Mysthos s'approche de la personne en disant d'une voix égale :

Je suis Mysthos, le roigada de Linus, heureux de vous rencontrez, puis je me permettre une simple charade de ma conception, si vous l'acceptez ?

Mon premier est démentiel
Mon second est le vingtième de quarante
Mon troisième n'est pas plus haut que ciel
Les personnes qui viennent de partir n'ont visiblement pas mon quatrième
Mon tout est un oiseau au nom plutôt long


Je souris à la devinette de Roigada, elle est plutôt simple, mais le pokémon eau à des standards plutôt étrange en matière d'énigmes… Enfin, je suppose que notre ami va trouver, elle n'est pas si dure que ça.. Même si répondre à une devinette venant d'un pokémon, cela peut être déstabilisant sur le coup…


Revenir en haut Aller en bas
avatar

REGION : Sinnoh
POKÉBALL LANCÉES : 93
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 04/02/2015

MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Jeu 21 Jan - 18:01

ft. du monde

C'est pour la petite bourgeoisie qui boit du champagne, C'est pour tous les quotas francais que j'parle plus l'anglais, I'm not crazy, I'm just fond of you, And all the piles of money that grows next to you.

Galerie des masques au pays du petit doigt levé


Luna allait donc combattre cette Roxie. Bon, le nom ne lui disait rien, peut-être avait-elle eu une fausse impression après tout, plusieurs personnes pouvaient se ressembler, et dans tous les cas, elle ne pouvait se rappeler à qui celle qui lui faisait face lui faisait penser.

La brune sentait bien qu'elle avait vexé le jeune homme en lui rendant ses fleurs, mais rien pour elle n'était plus excitant que l'idée d'un combat, alors oui, elle avait renvoyé les fleurs comme elles étaient venues. Elle ne voulait absolument pas être malpolie ou faire du mal à son interlocuteur, mais l'annonce du combat mêlée à la gêne occasionnée pas les regards des gens aidant, elle n'avait pas pu faire autrement.
Elle ne put donc qu'assister impuissante à l'écrasage des fleurs. Elle regretta alors son geste, mais il était un peu trop tard désormais. C'était triste quand même, elle aurait bien pu les reprendre après... Mais, oh, ce sera pour une prochaine fois, cela serait moins gênant de toute façon. Elle devrait juste faire gaffe à l'avenir si elle se retrouvait encore dans ce genre de situation pas simple.

« Écoutes, désolée pour ces fleurs, mais je ne peux refuser un combat... »

Que ce soit selon ses propres principes ou selon les règles imposées par son rôle au cours de la soirée, effectivement, elle ne pouvait pas. Elle reporta donc son attention sur la fille aux cheveux blancs qui posait les règles. La jeune fille s'apprêtait à accepter les termes qui lui convenaient parfaitement, quand le jeune homme prit la parole, annonçant qu'il combattrait lui aussi... et il se mit aux côtés de l'adversaire de Luna.
Bon, deux adversaires ça allait déjà être plus difficile qu'un seul. Mais comme je le disait précédemment, la sinnohite ne refusait jamais de combat, même si les chances de gagner étaient faible.

« Moi, tout me va. Mais j'aimerais bien savoir ton nom d'abord, homme aux fleurs »

Et oui, elle aimait bien connaître l'identité de ses adversaires avant de les affronter. Elle s'était présentée à lui, alors elle jugeait normal qu'il le fasse en retour, avant d'entamer le combat. A côté d'elle gisait encore les fleurs, c'était un peu triste à voir, au final.

Le jeune homme sortit son Pokemon, un Sucroquin. Lune réfléchit très vite à qui elle pourrait envoyer, décidant d'un ordre spécifique. Finalement, elle trouva quoi faire, où du moins l'imagina, et elle fit sortir ses deux fidèles Luxio après réfléxion. Elle ne voulait pas faire sortir Medhyena, sensible au type Fée de Sucroquin et ne souhaitait pas faire combattre Gobou tout de suite.

Autour d'eux, bien sûr, les spectateurs s'installait. Très peu devait parier sur la victoire de Luna, seule contre tous, mais elle s'en fichait. Elle allait se donner à fond sans faire attention à ces gens. Et on verra bien ce que ça donnera.

« Vous êtes prêts ? Que le meilleur gagne ! »


© redSheep sur Wild Roar

Neal & Strykna:
 

________________________
Présentation - Relations - T-Card - Blog

Luna enquête en #9f55e8


Autres comptes: Denzel Kogami & Wesley C. Sylphe & Seven Komako


Dernière édition par Luna Fenrir le Jeu 19 Mai - 12:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   Jeu 21 Jan - 19:40

ft. Beaucoup de gens

Please look at me, I'm fabulous

Un peu de poison dans votre punch ?


La championne d'Ondes-Sur-Mer s'était donc mise en place suite à l'acceptation de sa demande de combat. Les règles étaient posées, le combat allait pouvoir commencer. Du moins, quand la brune et le jeune homme aux fleurs auront fini de discuter. Strykna n'écoutait pas leur conversation, jugeant que cela ne la regardait pas. Elle se contenta de sortir ses écouteurs et son mp3 pour écouter de la musique, un groupe dont le nom lui faisait beaucoup penser au sien. En observant la scène d'en face, elle remarqua que le garçon venait d'écraser les fleurs. Il devait être véxé que Luna les lui ait rendues, ce qui était compréhensible, malheureusement, faire un choix était toujours compliqué, et celui du combat était souvent obligatoire. Dès que le regard de deux dresseurs se croisent, un combat éclate. Ça avait toujours fonctionné ainsi, et ce sera toujours le cas, sans doute.

Soudain, l'homme aux fleurs s'était approché de Roxie, qui avait retiré l'un de ses écouteurs. Il allait sans doute lui parler, alors mieux valait écouter. Ainsi, non sans forcer le contact visuel en attrapant le visage de la jeune fille, le blanc avait proposé, ou plutôt il s'était imposé, à la championne de combattre à ses côtés. Elle, cela ne la dérangeait pas, seulement, cela pouvait s'avérer compliqué pour Luna.

« Moi, tout me va. Mais j'aimerais bien savoir ton nom d'abord, homme aux fleurs. »

Bien. Pendant ce temps, le concerné avait envoyé un Sucroquin. La championne, quant à elle, avait sorti une Pokéball qui, dans un rayon rouge, libéra Toxine, le Tadmorv. Au passage, elle en profita pour faire entrer dans sa ball Strychnine qui était resté à ses côtés tout ce temps. Luna souhaita bonne chance à tout le monde, Strykna ne le fit pas mais le pensait, c'était le principal. Entre-temps, la brune avait fait apparaître ses deux Pokémons: Deux Luxios, dont un à la couleur différente. Remettant son écouteur à l'oreille, Roxie était prête à combattre, elle attendit néanmoins que Luna lance la première attaque, histoire de lui laisser l'avantage.

L'ordre fut donné rapidement à en croire les mouvements des Pokémons jumeaux. Le premier fonça sur le Sucroquin, tandis que l'autre vint attaquer Toxine. C'est une attaque étincelle qui vont frapper le Pokémon violet, qui recula sur le coup. Cette attaque aurait pu paralyser Toxine, mais il semblait encore être en possibilité de se pouvoir. Bien.

"Toxine, utilise Boue-Bombe !" répliqua aussitôt Strykna.

Le Tadmorv commença à déglutir assez étrangement, comme si il voulait faire remonter quelque chose de son estomac. Et c'était le cas, en quelque sortes. C'est une boule de bout qui en sortit. Et qui fut crachée en direction du Luxio qui l'avait attaqué. Cette attaque avait pour effet de pouvoir baisser la précision de l'ennemi. Très utile, en somme.
© redSheep sur Wild Roar


Neal et Luna:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Galerie des masques au pays du petit doigt levé   

Revenir en haut Aller en bas
 

Galerie des masques au pays du petit doigt levé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Galerie des masques au pays du petit doigt levé
» Lequel d’entre vous est fou de mon corps ? Levez le petit doigt !
» WADE (+) Lequel d’entre vous est fou de mon corps ? Levez le petit doigt !
» (light) le doigt levé, je t'emmerde alors que toi tu m'adores.
» Un doigt levé vers l'ordinaire ~ James Rowley

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novum Elit x Cinnamon Rolls :: Flood Party ! :: Vieil album :: Archives administration :: Events, jeux et concours précédents-