Partagez | 
 

 Mise à niveau en bonne et due forme [entrainement solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

POKÉBALL LANCÉES : 136
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 11/03/2017

MessageSujet: Mise à niveau en bonne et due forme [entrainement solo]   Mar 26 Sep - 19:20

Quelle belle journée c'était ! Un petit bout de paradis comme on dit, l'idée qu'on pouvait se faire de longues, très longues vacances... Le soleil brillait pas mal, quelques nuages adoucissaient son éclat sévère, une brise légère transportait les embruns de l'océan par delà les collines verdoyantes, chargeant l'air d'une agréable senteur de sel et d'iode.
Varro avait profité de cette paisible journée pour se promener avec toute sa fine équipe, dont il peinait encore à s'habituer au récent agrandissement. Tout d'abord Anaïs, la Riolu douce comme pas deux et pleine de bonne volonté, puis un peu par la force des choses le redoutable Khârn, ce Tyranocif au caractère dur comme l'acier qui avait bien manqué les réduire en poussière sur la montagne. Varro avait tout d'abord songé à le relâcher, puis se disait que c'était du gâchis de laisser une telle force de la nature dans...Ben dans la nature, té. Accessoirement, si lui avait failli y passer après avoir vu sa vaillante équipe mise au tapis, alors d'autres ne seraient jamais repartis. Puisqu'il était un danger en liberté, mieux valait garder un oeil sur le géant de pierre...et puis, il s'accoutumait étonnamment bien à ses compagnons.
Enfin presque, il respectait Arkhay pour son courage indéfectible qui lui avait fait tenir au-delà de ses limites, ainsi que son calme serein au quotidien, et la renarde bleue qui avait osé prendre part au combat sans avoir la moindre chance. De même pour celui qui était désormais son dresseur, que l'humain se soit lui-même rué au combat était du jamais vu pour le Tyranocif. En revanche, il ignorait totalement Ruben, tout comme le Raichu ne semblait guère se soucier du géant de pierre.
Mais les problèmes résidaient dans sa relation avec Pharos, le Nidoking pugiliste. Qu'il s'agisse d'une rivalité virile extrême, de leur nature similaire ou tout simplement d'une frustration mutuelle d'avoir échoué à se débarrasser de ce gêneur, lorsqu'ils s'étaient affronté dans la montagne, les deux bourrins de l'équipe ne pouvaient littéralement pas se sentir, et Varro refusait encore de les laisser ensemble sans être lui-même présent, de préférence avec son Arcanin.

Cependant, aujourd'hui la sortie se passait à merveilles. Le grand canidé et son maître n'avaient pas eu à trop rabrouer les barbares caparaçonnés qui marchaient chacun à une extrémité de l'équipe, tandis que Ruben, excité par les grandes herbes bruissantes et l'air marin, sautait partout, se roulant par terre ou bondissant après le moindre insecte à portée. De temps en temps, il entrainait la Riolu dans ses cabrioles, et elle en semblait ravie.
Après un honnête pique-nique au soleil, et voyant qu'Arkhay tassait déjà l'herbe pour se rouler en boule dessus et piquer une de ses fabuleuses siestes, Varro se résolut à en faire de même et s'installa sur la verdure, appréciant le calme des environs et le parfum des embruns qui se mêlait à celui des fleurs alentours. Il surveilla une dernière fois les éléments perturbateurs du groupe, mais ceux-ci paraissaient bien décidés à passer une bonne journée aussi, loin l'un de l'autre. De nature solitaire, Khârn partit explorer la plaine alors que Pharos - pas mécontent que son rival se casse loin d'ici - restait dans les parages à surveiller les "gamins" en train de rouler dans l'herbe.

Il s'éveilla à moitié en sursaut quand son Arcanin lui tira la jambe. Extirpé avec assez peu de finesse de son repos, il repoussa le canidé en lui appuyant sur le museau avant de s'asseoir, comprenant qu'il fallait bouger, sans que ce soit urgent. Voyant son dresseur peiner à reprendre ses esprits, Arkhay le gratifia d'un magistral coup de langue baveuse en travers du visage.
Après moult protestations et s'être essuyé, Varro finit par se relever et suivre le vieux fauve. Plus bas sur la colline se tenaient le reste de l'équipe. Apparemment, le Nidoking s'apprêtait à dispenser un peu de son expérience de pugiliste à la Riolu, dont le type se prêtait particulièrement bien à l'exercice. Toutefois, l'ex-rocket devina la raison de son réveil humide en apercevant le Tyranocif, se tenir un peu à l'écart. Il était revenu de sa balade, et sa seule présence risquait de créer des tensions avec Pharos, en particulier s'il y avait de la bagarre dans l'air.

Il adressa un bref signe à ses pokémons quand ils le regardèrent, puis se laissa tomber dans l'herbe à côté de l'Arcanin, qui s'était assis sans rien perdre de sa superbe. Le Raichu était allongé sur le dos et regardait aussi l'entraînement à venir. Il avait paraissait fatigué, et Varro se permit de supposer qu'il avait couru comme un dératé jusqu'à tomber à court de jus.


"Allez-y, allez-y" bâilla l'ancien policier.

Pharos fouetta aussitôt le sol avec sa puissante queue, signifiant qu'il était temps de devenir sérieux, puis abaissa sa position pour se mettre plus à la hauteur de la Riolu. Il la dépassait encore amplement, de haut comme en large, mais elle serait plus à l'aise. l leva ensuite ses avant-bras épais et les plaqua l'un contre l'autre en une garde très serrée, et n'attendit que quelques secondes que son apprentie se décide à l'imiter pour frapper.
Ce n'était pas de véritables attaques, simplement l'usage pur et simple de sa force, de son expérience, et lorsqu'il s'en servait dans un véritable combat, elles n'avaient d'autre but que de distraire et perturber l'adversaire, de le troubler pour lui décocher une véritable attaque. C'était aussi un bon outil pédagogique, entre les mains de l'intelligent Nidoking.
Il décocha deux directs, coup sur coup. Le premier heurta la garde d'Anaïs, qui reçut ses propres pattes dans la figure, le second passa à travers et lui heurta le nez. Sous le choc, elle recula de quelques pas. Pharos entrechoqua ses avant-bras avec un grondement sourd, et reprit sa position recroquevillée. Trop brave pour se laisser démonter par si peu, la Riolu referma sa garde, l'ajustant un peu mieux. Méthodique, Pharos recommença son "un-deux", un peu plus fort. Le premier fit reculer la Riolu sous l'impact, mais ne cassa pas sa défense. Anaïs esquiva le second en bondissant sur le côté, se projetant ensuite en avant pour le frapper au torse. Le Nidoking en avait vu d'autres, bien plus vives, et pivota légèrement pour présenter son épaule, solidement protégée, à l'attaque de la renarde. Avec leur écart de type et de puissance, la renarde n'avait aucune chance de le blesser, mais le foreur jouait le jeu.
Sitôt après l'avoir atteint, la Riolu s'appuya sur sa cible pour rebondir loin, consciente qu'elle risquait gros à le coller. Hélas, en vol elle était également vulnérable et elle n'avait pas pu se ressaisir qu'il la cueillait à l'atterrissage d'un coup direct qui la renvoya au sol.

Il gronda à nouveau, tapant du pied au sol, avant d'entrechoquer à nouveau ses avant-bras, puis changea de garde, prenant une posture plus agressive quitte à négliger plus sa défense. Lui pensait que la meilleure des protections était de défoncer sa face à l'adversaire, et comptait bien transmettre au moins l'existence de cette pensée à son apprentie.
Celle-ci se remit bien vite sur pied, et piqua un sprint pour essayer de le prendre de court. Elle se jeta contre sa tête avec sa Vive-Attaque, qu'il tenait sans protection, et fut surprise qu'il ne fasse rien pour s'en défendre, ripostant au contraire en lui écrasant son poing dessus alors qu'elle l'atteignait elle-même. Quand elle tomba au sol, à demi-étourdie, elle leva les bras par réflexe alors qu'il écrasait son pied à côté d'elle, avant de l'aider à se relever.
Un peu confuse, elle le laissa la remettre debout avant de digérer non sans mal la rude leçon. Même en jouant le jeu, il était robuste et pouvait sans problème échanger des coups de cette façon. Au contraire, il adorait ça !


"Tu manques de punch Ana' !"

Arkhay approuva d'un "waouf" sonore, et la renarde bleue comprit le message, s'éloignant rapidement avant d'exécuter une danse captivante, stimulante pour elle-même, dont les mouvements vifs et sauvages faisaient naître une chaleur puissante dans ses membres, l'emplissant d'une force nouvelle.
Pharos frappa à nouveau le sol de sa queue, et se roula en boule pour foncer sur la danseuse. Celle-ci s'écarta d'un bond, plus grand qu'à l'accoutumée, renforcée par sa technique, et se plaça plus en hauteur avant de provoquer le foreur, qui se déplia le temps de prendre une nouvelle direction, et repartit en boule avec tant d'élan qu'Anaïs dut se jeter sur le côté, abandonnant tout espoir de le frapper au passage, pour ne pas finir écrasée. Cependant, elle s'apprêtait à saisir l'opportunité de l'attaquer dans le dos quand il se déplierait qu'elle réalisa s'être piégée elle-même. Peu après l'avoir dépassée, Pharos avait tendu la queue, frappant le sol pour stopper sa rotation et même se pousser dans l'autre sens, menaçant de l'aplatir sur le retour.

Elle se dégagea d'un sprint véloce, sentant les épines du cuirassé l'effleurer avant qu'elle commençait à s'essouffler. Le Nidoking roula sur une dizaine de mètres avant de se remettre sur pieds, parfaitement à l'aise et se frappa la poitrine, émettant un son moqueur d'un claquement de mâchoire.


"Te laisse pas avoir Ana' !"

Un "grr grouf !" d'Arkhay appuya une fois encore ses propos, et la Riolu recommença une nouvelle danse. Elle sentait son coeur battre comme un volcan dans sa poitrine, l'énergie folle qu'elle accumulait semblait lui enflammer le corps tout entier. Etrangement, Pharos ne la chargea pas, manifestant seulement son mécontentement en fouettant l'air de son puissant appendice. Quand elle eut finit de gonfler ses muscles, elle sentit une migraine la frapper soudainement, et comprit au regard de son mentor qu'elle avait commis l'erreur de rester à portée, et à découvert, s'exposant ainsi totalement à une attaque à distance.
Elle décida de se camper fermement sur ses pattes en réponse quand la douleur s'estompa. Dans un véritable combat, ce Choc Mental l'aurait tout simplement mise au tapis, aussi accepta-t-elle d'affronter à la force pure le Nidoking. Celui-ci ne s'en priva d'ailleurs pas et chargea pour engager un féroce échange de coups. La Riolu n'en était pas à sa première leçon, et commençait à connaître les habitudes et défauts de Pharos dans le combat. Un peu lent, et très brutal, il prenait assez peu soin de sa défense. Elle se tortilla en pivotant pour réduire l'impact des premiers assauts, et laissant emporter par la force des coups. Même tassé, il avait l'avantage de l'allonge, là où elle ne pouvait dominer que par l'agilité. Elle encaissa quatre, cinq directs, s'efforçant de "glisser" contre les attaques pour reculer le moins possibles. Puis, trop près pour des directs convenables, Pharos céda à sa nature violente pour essayer de l'assommer à coup de crochets.
Elle trouva là l'opportunité de renverser la vapeur et se jeta dessous avec vivacité, venant le frapper en pleine poitrine dans le même mouvement. Un grondement sourd lui affirma qu'elle avait touché au but, et elle enchaîna d'un coup de patte dans le tibia. Mal lui en prit, s'il n'était qu'un pokémon poison, le Nidoking possédait une peau dure comme la pierre et peu étaient ceux qui pouvaient se permettre de la frapper sans précaution. Un coup de genou la punit aussitôt, l'envoyant au sol sous la force du coup. Elle roula sur le côté presque inconsciemment alors qu'un poing s'abattait là où elle se trouvait un instant avant. Anaïs profita qu'il arme à nouveau largement son attaque pour sauter entre ses jambes et se glisser sous lui. Quand les anneaux du foreur l'écrasèrent dans le sol, elle comprit qu'elle était à nouveau tombée dans le panneau.

Toujours soucieux d'elle, Pharos la remit à nouveau sur pieds, s'abaissant à sa hauteur pour attendre de savoir si elle pouvait ou voulait continuer. Alors qu'elle avait encore le regard un peu vitreux, la renarde lui jeta une poignée de terre en pleine figure et profita de ce bref instant de répit pour lui envoyer un pied voltige dans la tête. Hélas, ce n'était pas très efficace contre le cuirassé, et il l'envoya voler en retour d'un revers à l'aveugle.
Rapidement débarrassé de la ruse vicieuse de la Riolu, il frappa le sol une nouvelle fois. Cette fois, Anaïs commençait à se décourager. Elle ne se souciait pas vraiment de leur écart de force, ou même d'endurance, mais espérait au moins que ses plans aient le moindre effet, alors qu'au final elle subissait toujours plus de dommages que lui, et ce malgré la vitalité brûlante qui gonflait ses membres.
Un jappement clair attira son attention. Elle regarda vers Arkhay qui venait de l'appeler, et qui grattait le sol avait vigueur. Encouragée par le chef d'équipe - car à ses yeux, le canidé majestueux était tout autant l'alpha de meute que Varro - la renarde chassa ses idées noires et bondit à nouveau sur ses pattes. Elle fatiguait, mais était prête à se battre jusqu'à s'écrouler. Khârn émit un grondement étrange, mais ne bougea pas.

Quand Pharos chargea à nouveau pour mettre la pression, Anaîs se déplaça sur son flanc avec une Vive-Attaque. Il se retourna en pleine courbe pour la balayer d'un coup de queue circulaire, habitué à cette petite ruse qu'elle avait copié sur Arkhay, mais ne battit que l'air. Il sentit un choc en plein dans le dos, et avant qu'il ne se retourne, il aperçut un forme bleue en périphérie de sa vision qui lui bondissait déjà dessus. Cette fois, il leva la garde et l'encaissa sans dommages, la frappant avant qu'elle ne puisse repartir. La riolu subit le coup avec un jappement plaintif et roula plus loin, à bout de souffle. Enchaîner les vive-attaques l'avait rapidement épuisée, mais le résultat était concluant. Bien qu'il soit loin d'être réellement sérieux, elle était parvenu à tromper le rusé Nidoking, c'était déjà une petite victoire encourageante, qu'Arkhay ne manqua pas d'applaudir d'un aboiement.


"Allez Ana', fais lui bouffer sa carapace à ce gros plein de soupe !"

Faussement vexé, Pharos adressa une mimique de geste particulièrement vulgaire à son dresseur qui se demanda où il avait appris ça, avant de se dire que la réponse était évidente, tandis que la Riolu profitait de la distraction de son mentor pour lui foncer dessus.
Il frappa sans prévenir dès qu'elle arriva à portée, enchaînant sans problème les provocations et les ripostes, mais la renarde s'était méfiée et avait brutalement freiné avant d'être à la merci de ses coups, mais il s'en était fallu de justesse. Voyant que son coup avait échoué, Pharos s'avança pour enchaîner. Anaïs esquiva en bondissant dans les airs, retombant pieds tendus pour le frapper et se heurta à la solide garde du Nidoking. Il l'attrapa par la patte alors qu'elle était encore en vol, et l'écrasa à terre. Le corps tout entier crispé, la renarde encaissa plus ou moins bien le coup, et lui sauta à la gorge dès qu'il l'eut lâché. Surpris par ce sursaut de vitalité inattendu, Pharos subit le coup, mais vacilla à peine avant de se laisser tomber en avant et l'écrasa sous son poids.
Quand il se releva, il la ramassa elle aussi, complètement sonnée. Sa queue fouetta l'air alors qu'il claquait des dents, prodiguant quelques conseils et remarques à sa jeune élève déterminée, mais maintenant hors courses. Elle acquiesça comme elle pouvait, retrouvant lentement ses esprits, et quand il eut finit il la reposa par terre tandis que Varro approchait avec une potion.


"T'as du cran p'tite louve, et du talent j'pense. Vivement que t'évolue, tu pourras sans peine botter le cul du gros sac !"

Naturellement grognon, même lorsqu'il souriait à une blague, Pharos faucha la jambe de son dresseur d'un coup de queue, le faisant retomber dans l'herbe, alors qu'il tapotait la tête de la renarde prometteuse. A dire vrai, il avait lui aussi hâte qu'elle évolue, conscient que son nouveau type lui donnait un réel atout dans leurs entraînements, l'acier qui emplirait son corps la protégerait contre ses coups psy, roches ou acier. Autrement dit, presque tous.
Mais en attendant, ils continuaient tous ensemble à couver la petite renarde bon vivante, qui ne s'était jamais sentie aussi bien qu'entourée de cette bande de fous. Varro se payait la tête de chacun de ses pokémons à la moindre opportunité, Arkhay le secondait en tout, en commandement comme en relaxation alors que Pharos servait de jugement critique et brut à l'équipe, cachant un coeur plutôt tendre sous ses airs de gros dur. Même Khârn avait quelque chose de touchant, aux sens mystiques de la renarde, qui sentait qu'il partageait son admiration. Et Ruben avait toujours le mot pour rire, ronflait actuellement sans rien avoir regardé du combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

POKÉBALL LANCÉES : 350
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 15/06/2014

MessageSujet: Re: Mise à niveau en bonne et due forme [entrainement solo]   Ven 29 Sep - 6:32


Fin du combat !





Un bien beau entrainement ! Ton rp combat faisant plus de 10 000 caractères, tu obtiens 11 niveaux à répartir entre les pokémons ayant participé !


________________________
Vincent frappe et fume en #cc0000.



Après le boulot... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Mise à niveau en bonne et due forme [entrainement solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cours 1 - Mise à Niveau en Potion (1ère année, tte section)
» [FB] Enlèvement en bonne et due forme [PV Erwin Dog]
» Raid forban acte 2 : "Pillage et massacre en bonne et due forme"
» C'est parti mon kiki !!!!! Ou la présentation d'Eleanor en bonne et due forme.
» Tutoriel Mise en Page Twitter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novum Elit x Cinnamon Rolls :: Ouest - ROZA :: Plaines et chemins :: Plaines côté mer-