Partagez | 
 

 « Si l'on donnait du café aux écrémeuh, on trairait du café au lait. » ►Kai & Indy.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: « Si l'on donnait du café aux écrémeuh, on trairait du café au lait. » ►Kai & Indy.   Lun 19 Mai - 13:44





Le long sifflement du ferry fendit l'air chaud du sud de l'île Alera, signifiant qu'ils allaient accoster et que les quelques voyageurs qui avaient prit ce dernier bateau allait enfin rejoindre la terre ferme. Avery en faisait partie, appuyée contre la rembarde à l'avant de ce qui pour elle n'était qu'un tas de ferraille voguant sur l'eau, fixant justement l'écume qui venait grignoter le métal teinté de rouge du ferry qui ralentissait l'allure. Elle se pencha un peu plus en voyant passer un banc de Poissirène, mais pas le temps de les regarder danser entre les vagues, ils entraient dans le port. A ses côtes Malosse ne semblait pas rassurer, elle n'avait pas du tout aimé le voyage et était un peu pale, elle se collait à la jolie rousse histoire d'être sûr qu'elle ne descende pas sans elle. Voyant son pokémon mal en point - encore - la jeune Morgans s'agenouilla et caressa sa boule de poils noirs que les quelques autres passagers avaient regardé de travers, n'importe quoi ces histoires prétendant que les hurlements des Malosse et des Démolosse présageaient souvent la mort, puis les cataloguer comme des pokémons sombres aussi, vraiment stupides parfois la populasse.

« Ne t'en fais pas Nyméria, c'est bientôt fini. »

Un petit gémissement quitta la gueule du pokémon feu et ténèbre qui chercha à se blottir un peu plus contre celle qui était son amie avant d'être son dresseur. Le ferry combla rapidement les derniers mètre le séparant de la berge, puis il y eut un nouveau sifflement. Les marins firent descendre le petit pont et la rouquine l'emprunta pour la deuxième fois de la journée, son Malosse qui faisait la tête dans les bras. Elle la déposa après avoir fait quelques pas sur le port, douze kilos ce n'est pas énorme mais la petite et frêle Indy n'aurait pas put la soulever beaucoup plus longtemps. Du haut de son mètre cinquante sept, elle laissa passer la petite dizaine de passagers du ferry devant elle et regarda autour d'elle, les bateaux, la mer, les montagnes derrière, les touristes.. Elle se croyait en vacances, c'était plus ou moins cela en fait, elle joignait simplement l'utile à l'agréable. Une petite brise fraîche vint la faire réagir, à moins que ce ne soit l'aboiement de Nyméria, en tout cas elle cessa d'observer l'air rêveur les mats des voiliers pour avancer. Vêtue simplement d'un short en jeans délavé et d'une chemise blanche ouverte sur un débardeur caramel, elle sentait que l'air se refroidissait sérieusement autour d'elle. En même temps la nuit tombait, le soleil finissait sa longue course derrière des dunes et l'on pouvait deviner les formes rondes et généreuses de la lune se dessiner sur l'horizon, elle devait trouver un endroit pour la nuit. Son ventre fit un petit bruit, non d'abord elle devait manger. Et Nyméria aussi. En avançant elle découvrit une belle rangée de café et restaurant, rien ne lui donnait envie, beaucoup d'attrapes touristes, en fait il n'y aurait que ça. A moins que.. En entrant dans une première ruelle un peu moins éclairée que le port, elle se sentit immédiatement attirée par une petite terrasse déjà en grande partie pliée, ça faisait partit d'une brasserie/café à l'allure sans prétention mais bien plus attirante que les nids à pigeon qu'elle avait croisé jusqu'ici. Donc, suivit du Malosse qui semblait bien plus en forme depuis qu'elle était sur la terre ferme, elle entra et se dirigea vers une petite table près de la baie vitrée, les talons inexistants de ses bottines plates et couleur chocolat au lait claquèrent tout doucement sur le sol du café qui était pratiquement vide, la rouquine avait bien comprit qu'ils étaient sur le point de fermer mais elle avait terriblement besoin d'un café, un double expresso même et d'eau pour sa boule de poils qui ne se fit pas prier et sauta carrément sur les genoux de la rousse. Elle sourit en caressant le Malosse et en passant une main dans ses cheveux qui ondulaient à cause de l'air marin.

« Pour le retour tu ne sortiras pas c'est promis. »

Le pokémon cala sa tête sur l'avant bras d'Avery, lui bloquant donc complètement un membre. Elle utilisa alors sa deuxième main - qui avait quitté ses cheveux - pour attraper quelque chose dans son sac en bandoulière aux milles couleurs, une baie, pour Nyméria. Après avoir donné donc un petit remontant à sa partenaire, la jolie rousse posa ses yeux bleus sur la carte qu'elle regarda très rapidement, elle restait sur sa première idée, du café. Tournant donc son visage vers le bar, elle vit arriver un très charmant serveur et lui offrit un beau sourire remplit d'excuses, après tout elle allait le faire finir un peu plus tard puisque les deux derniers autres clients étaient en train de partir. Mais il ne refuserait pas quelques minutes de son temps à cette bouille d'ange, juste pour un café, d'accord ?

Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

REGION : Alola - Ohana
POKÉBALL LANCÉES : 948
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 14/04/2014

MessageSujet: Re: « Si l'on donnait du café aux écrémeuh, on trairait du café au lait. » ►Kai & Indy.   Lun 19 Mai - 15:22

    Une journée comme les autres. Deux bateaux de débarqués, de nouveaux touristes, des arrivées et des départs, tout ça remplissait les établissements du port de Marivon. Kai avait couru un peu partout toute la journée, et Meli, blasée de tous ces va-et-vient, avait fuit son épaule. Le Piafabec était parti se réfugier en haut d'un vaisselier, sans cesser pour autant de toiser et narguer tous les Pokémon qui passaient en bas. Fichu caractère.
    Vingt-et-une heures, fin du service. Le petit café ne fermait pas aussi tard que les grands restaurants du coin. Les derniers clients réglaient l'addition au comptoir. La recette de la journée avait été plutôt bonne. Les deux cuisiniers avaient terminé leur service il y avait presque une heure, et le patron étant absent aujourd'hui, c'était Kai qui était chargé de fermer la boutique après le départ prématuré de l'autre employé. Rien de complique là-dedans, au contraire. Fatigué, le jeune homme laissa échapper un léger soupir, bien content de voir sa journée enfin se terminer. Sauf que. Meli lâcha un petit croassement mécanique lorsque la porte s'ouvrit de nouveau et qu'une jeune femme entra, plutôt jolie. Kai leva les yeux du comptoir. Et au lieu de râler, de lâcher un énième « on est fermés », il observa la personne qui venait de s'asseoir. Une fille, plutôt jeune, plutôt agréable à regarder, accompagné d'un Malosse intimidant. Des cheveux vifs et éclatants comme il n'avait jamais vu. Réprimant un petit sourire, Kai remplit un bol d'eau et il s'approcha de la jeune femme.

    - Bonjour, lança-t-il, charmant et poli.

    Comme il le faisait toujours, il posa à même le sol le bol remplit d'eau. La journée avait été chaude, sans doute que son Pokémon aurait soif. Du haut de son armoire, Meli lâcha un sifflement dédaigneux. Il était tard. Qu'elle aille boire ailleurs si elle avait soif. Kai l'ignora et il posa son regard sur la jeune femme, qui était tout aussi charmante une fois qu'on la voyait de face.

    - Il est un peu tard pour s'attabler... j'étais en train de fermer. Mais je peux faire un exception pour vous : qu'est-ce qui vous ferait plaisir ?

    Après tout, une addition de plus pour le café ne ferait pas de mal. Et comme c'était des heures sup', c'était tout dans sa poche ! Mais la raison était tout autre. Rencontrer du monde et discuter un peu ne ferait pas de mal à Kai, en tout cas, il ne refuserait pas une si jolie connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: « Si l'on donnait du café aux écrémeuh, on trairait du café au lait. » ►Kai & Indy.   Lun 19 Mai - 16:59





« Bonjour. »

La réponse de la rouquine fut douce et chaleureuse, elle se savait de trop, il allait fermer ça se voyait - les derniers clients étaient en train de passer la porte en même temps - mais elle avait tellement besoin d'un café, et d'un jus d'abricot, qu'elle s'était permis de s'installer. Capricieuse ? Non si peu. Le serveur donc, à qui elle venait de répondre, était un grand blond aux yeux noisettes, très grand en fait, bon pour elle tout ce qui dépasse un mètre soixante cinq c'est trop grand. Mais son complexe n'était pas le sujet. Le damoiseau, en plus d'être charmant avec ses cheveux châtains clairs en bataille et son regard rieur, était dés plus avenant et très serviable car il était venu à sa hauteur avec un bol d'eau fraîche, pour son pokémon. Nyméria se redressa et quitta les genoux de sa dresseuse, qui pût respirer plus normalement et bouger les bras, pour aller droit sur le bol d'eau et s'hydrater avec plaisir, la journée avait été chaude et la balade en mer difficile pour le pokémon feu.


« Merci pour elle. »

Un remerciement s'imposait, après tout, tous les serveurs ne pensaient pas à apporter automatiquement un bol d'eau aux pokémons des clients. Indy se sentit ensuite un peu mal à l'aise quand le beau blond lui fit remarquer qu'il ne servait plus à cette heure-ci, mais il ajouta que pour elle il acceptait de faire une exception, elle se mordit la lèvre inférieur.

« Je suis désolée, mais merci vraiment. Je vais vous prendre un double expresso, un jus d'abricot, et un bol de lait chaud s'il vous plait. »

Après avoir passé commande auprès du jeune homme qui devait avoir juste quelques années de plus qu'elle, elle posa son regard sur le piafabec posé sur un grand vaisselier de la salle, il surveillait les allés et venus de celui qui devait être son dresseur et qui se trouvait maintenant derrière le bar, l'oiseau avait sifflé plusieurs fois, signe de son mécontentement, et de temps en temps il posait un regard mauvais sur le Malosse qui était toujours le nez dans son bol d'eau. Indy se pencha pour caresser sa boule de poil, le bol de lait chaud c'était pour elle, c'était son péché mignon et vu la journée qu'elle avait passé elle le méritait. Le pokémon feu et ténèbre ne laissa que quelques gouttes d'eau au fond de son bol et vint tourner près de la jolie rousse, elle était pire que n'importe quel chien de garde vraiment, elle s'assit ensuite tout contre la chaise et cala sa tête sur l'accoudoir afin de se faire caresser, puis ainsi elle pouvait observer le pokémon vol du coin de l'oeil, juste au cas ou. Le beau serveur revint l'instant d'après avec la commande. Nyméria ne bondit pas sur son bol de lait, trop occupé à observer le piafabec et à se faire gratter les oreilles par sa dresseuse.

« Merci. Et.. Je peux abuser de votre gentillesse ? Je cherche un restaurant de sushis dans le coin, vous savez où je pourrais en trouver un ?»

Avery posa la question en attrapant la tasse de café brûlante, mais elle ne craignait plus vraiment le chaud, les petites marques de brûlures sur ses mains et ses poignets pouvaient en témoigner. Puis elle avait les doigts froids, comme toujours, elle porta rapidement le liquide noir à ses lèvres et en but une longue gorgée, Nyméria aussi cessa de faire la sentinelle et alla se noyer dans le lait, sa dresseuse attendant maintenant la réponse du serveur, le regard brillant et le sourire aux lèvres.

Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

REGION : Alola - Ohana
POKÉBALL LANCÉES : 948
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 14/04/2014

MessageSujet: Re: « Si l'on donnait du café aux écrémeuh, on trairait du café au lait. » ►Kai & Indy.   Mar 27 Mai - 17:33

    « Je suis désolée, mais merci vraiment. Je vais vous prendre un double expresso, un jus d'abricot, et un bol de lait chaud s'il vous plait. »

    Double-expresso, jus d'abricot, laid chaud. Kai prit note dans sa tête. Parfait, aucun plat nécessitant une préparation en cuisine, tout était dans ses cordes. Il hocha la tête pour signifier que la commande était prise.

    - Très bien, je vous apporte ça.

    Il lui sourit en retour, charmant, puis il se dirigea vers le comptoir, passa derrière le bar et commença sa commande. Tout d'abord, il lança l'expresso, puis il fit chauffer le lait avec la même machine. Il en résulterait un lait presque brûlant, crémeux et fin. Après quoi, le jeune homme sortit du frigo une bouteille de jus, qu'il remua avant de la poser sur un plateau. Il accompagna cela d'un verre et d'un glaçon – l'air était assez lourd, ce soir, en raison des quelques orages non loin -, d'une petite serviette. Puis il attendit que le lait soit chaud, ce qui ne prendrait que peu de temps. Du haut de son armoire, Meli surveillait toujours tout ce qui se passait autour d'elle. Hors de question que quelque chose lui échappe, ainsi en était-il de son rôle de parfaite commère.
    Quelques instants plus tard, la commande étant prête, il apporta le tout sur un plateau parfaitement équilibré. Il disposa, devant la jeune femme, le double-expresso, le lait chaud, et le jus d'abricot accompagné du verre. Il ouvrit la bouteille devant elle.

    « Merci. Et.. Je peux abuser de votre gentillesse ? Je cherche un restaurant de sushis dans le coin, vous savez où je pourrais en trouver un ?»

    Kai servit le jus de fruit tout en lui jetant un coup d'oeil. Un restaurant de sushis ? Elle était bien tombée. Il reposa la bouteille non vidée et mit le plateau sous le bras.

    - A Marivon, vous êtes bien tombée. Il y a un restaurant de sushis à quelques mètres plus loin sur le port, il a ouvert il y a deux ans, je crois, mais pour être franc je ne l'ai jamais testé. On dit qu'il est bon.

    Il regarda ensuite le Pokémon de la jeune femme. C'était un Pokémon qu'on ne voyait pas souvent dans la région, surtout accompagnant une jeune femme. C'était de plus un beau spécimen. Kai détailla ensuite la jeune femme. Il n'avait pas honte de dire qu'elle était belle, mais il voyait tellement de touristes passer toute la journée qu'il perdait peu à peu conscience de l'originalité des autres. Dans son dos, Meli croassa, attirant le regard de Kai. Il était l'heure de rentrer à la maison, il devait ranger. Et en plus, elle avait faim. Soupirant, le jeune homme sourit à la touriste, avant de retourner derrière le bar. D'ici, il pourrait encore lui parler, mais il rangerait en même temps. Il fallait éteindre les machines, faire la vaisselle, enregistrer la recette du jour. C'est à dire encore une bonne demi-heure de travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: « Si l'on donnait du café aux écrémeuh, on trairait du café au lait. » ►Kai & Indy.   Jeu 29 Mai - 15:05




Charmant, il était charmant. Le serveur aux cheveux châtains ouvrit la bouteille de jus d'abricot et remplit le verre calmement, avec toujours le même sourire poli aux lèvres. Puis, il répondit à sa question, il lui apprit qu'elle était bien tombée puisqu'un restaurant de sushis se trouvait quelques rues plus loin, il avait bonne réputation en plus pour le coup. Vraiment intéressant. Au moment où la rouquine voulut le remercier et lui proposer un verre le piafabec fit part à l'assemblée de son mécontentement. Il voulait partir, il le faisait savoir. Le beau blond s'éloigna vers le bar et commença à s'affairer derrière, il rangeait. La petite demoiselle avala alors ce qui lui restait de café pour ensuite ouvrir la bouche.

« Merci pour l'adresse, et..»

Indy marqua une petite pause, le temps de caresser le Malosse qui avait déjà finit son lait et posé sa tête massive sur l'accoudoir.

« Je peux vous offrir un verre ? Ici ou ailleurs, au restaurant même si vous le voulez. Vous nous avez acceptés alors que vous fermiez et vous avez eut la patience de répondre à mes questions. Je vous dois bien ça. »

Bon en fait elle n'en avait posé qu'une de question mais quand même, c'était à souligner. Car tous les serveurs n'auraient pas prit la peine de lui répondre, ou déjà de l'accepter dans le bar alors qu'il était sur le point de finir sa journée.. La jeune femme, qui avait parlé vite car elle était un peu gênée par sa demande - elle craignait que ce soit mal interprété surtout - l'avait donc invité et espérait maintenant qu'il accepte. Pour s'occuper, elle but une gorgée de son jus d'abricot, continuant de gratter les oreilles du gros chien, elle posa à nouveau son regard bleu ciel sur le comptoir, attendant que le damoiseau réponde, positivement ou non, à sa proposition. Passer un moment avec quelqu'un qui vivait sur l'île ça pouvait s'avérer utile, et elle pensait qu'avec lui ça devrait être plutôt agréable, il était charmant après tout ?


Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

REGION : Alola - Ohana
POKÉBALL LANCÉES : 948
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 14/04/2014

MessageSujet: Re: « Si l'on donnait du café aux écrémeuh, on trairait du café au lait. » ►Kai & Indy.   Mar 3 Juin - 21:20

    Derrière le bar, Kai concluait pensivement les derniers préparatifs à une fin de soirée. Nettoyer la vaisselle, essuyer,  ranger, … Ça avait été une bonne journée, mais épuisante, comme d’habitude. Tout en essuyant une tasse à café, le jeune homme jeta un coup d’œil à la vitrine. Derrière le port, à l’horizon de la mer, le soleil déclinait. C’était toujours un beau spectacle qu’il aimait à regarder. La demoiselle le remercia, attirant l’attention de Kai qui lui jeta un coup d’œil, un sourire aux lèvres. Vraiment, pas de quoi. Mais la jeune femme continua de le surprendre.

    « Je peux vous offrir un verre ? Ici ou ailleurs, au restaurant même si vous le voulez. Vous nous avez acceptés alors que vous fermiez et vous avez eu la patience de répondre à mes questions. Je vous dois bien ça. »

    Le Piafabec, en haut de l’armoire, secoua les ailes et croassa. Et puis quoi encore ! Elle voulait rentrer, elle, point barre. Kai la regarda, réprima un petit rire et toujours derrière le comptoir, il reposa le torchon qu’il tenait en main. Il s’accouda contre le bar, regarda la jeune femme  de ses yeux pétillants et lui sourit doucement, charmeur et charmé.

    - Pourquoi pas, oui, fut la première réponse qu’il donna, énigmatique.

    Il n’ajouta rien et la laissa quelques minutes, le temps surtout de terminer ce qu’il faisait. Les heures sup’, il n’y avait que lui pour faire ça. Vraiment, il n’avait pas de vie, ici. Il jeta un regard ennuyé à Meli, l’oiseau étant en train de grignoter le coin de l’armoire pour signaler son mécontentement. Sa vie ici pouvait se résumer en deux secondes. Il venait ici le matin, assez tôt, et après une journée de travail acharné, il rejoignait son studio et passait la soirée seul ou accompagné de ses Pokémon. Bon, il n’était ni triste ni à plaindre, mais tout de même. Il soupira légèrement en passant un dernier coup d’éponge sur le comptoir, et son regard clair glissa sur la jeune femme, sagement assise à sa table. Oh, allez.

    - Attendez-moi deux minutes.

    Il se redressa, marqua son dernier passage sur le livre des employés, puis il disparut dans l’arrière-salle pour se changer. Terminée sa tenue d’employée, le voilà simplement habillé d’un jean et d’un t-shirt printanier. En le voyant revenir ainsi changé, Meli s’agita. Elle s’envola soudain de l’armoire pour venir se poser sur l’épaule de son dresseur. C’est bon, ils rentraient maintenant ? Mais loin de partager l’idée de son Pokémon, Kai s’approcha de la jeune femme. Il lui sourit doucement, une main posée sur le dossier de la chaise opposée à celle de sa cliente.

    - J’ai une meilleure idée. Si cela vous dit, je souhaite vous inviter au restaurant. J’ai bien envie de le tester, ce restaurant de sushis, et pour être franc, je n’ai franchement pas envie de passer une heure de plus ici, déclara-t-il, un sourire amusé aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: « Si l'on donnait du café aux écrémeuh, on trairait du café au lait. » ►Kai & Indy.   Mer 4 Juin - 7:40




Après quelques secondes, le beau blond finir par lui répondre positivement, pourquoi pas, un verre ça ne lui ferais sûrement pas de mal ? Et à elle non plus. Puis elle irait manger dans ce restaurant de sushis qui avait si bonne réputation. Enfin, elle chercherait un hôtel pour la nuit, ou alors elle se rendrait directement vers Onnen, voyager de nuit c'était sympa. Elle aviserait. Pour l'instant elle devait finir son jus d'abricot.

Le serveur - dont d'ailleurs elle ignorait toujours le prénom - était occupé à finir de ranger le bar, la vaisselle, les bouteilles.. En pensant l'aider, elle réunit les restes de ses consommations et commença à se lever, elle pouvait au moins lui éviter de nettoyer cette table. Au même instant il lui demanda d'attendre et se sauva vers l'arrière, sûrement pour se changer ? Elle ne s'inquiéta pas et continua son petit rangement. En se penchant au dessus du bar elle réussi à déposer verre, tasse et bon dans l'évier. Puis elle atteignit la poubelle des verres et reparti vers sa place avec un morceau de papier absorbant. Ce n'était pas très sale mais il y avait une toute petite trace de café qu'elle fit rapidement disparaître. Le papier finit à la poubelle. Le temps de faire tout ça, le charmant damoiseau réapparu, en effet il était bien parti ce changer. Le piafabec semblait heureux de voir son dresseur en civil et se précipita vers son épaule, un tantinet difficile cet oiseau. Avery était retournée vers sa table pour ramasser son sac, elle s'assit le temps de sortir son porte feuille et s'apprêta à demander la note, mais le blond l'a surprit.

Instinctivement elle fit une petite moue réprobatrice, elle voulait l'inviter elle l'avait dit au départ. Ce n'était donc pas à lui de le faire. Néanmoins c'était tentant, car manger avec lui à ce restaurant de sushis devrait lui promettre un bon moment. Mais elle tenait vraiment à l'inviter.

« Ce sera avec plaisir, mais c'est moi qui vous invite. Et je vous dois combien ?»

Tout sourire elle se remit debout, droite dans ses bottines sans talons qui ne l'aidait donc pas à paraître un peu plus grande. Il l'a dépassait d'environ deux têtes mais elle n'y prêta pas attention, trop habituée. Son sac à l'épaule et son porte feuille chocolat dans la main, elle se fit pousser doucement au niveau des cuisses par la tête du Malosse qui semblait fatiguée, le gros chien eut le droit à une caresse pour le rassurer, bientôt elle dormirait, et si vraiment elle n'en pouvait plus, Indy l'a remettrait dans sa pokeball.

« Et nous pourrions cesser de nous vouvoyer ?»

La proposition de la petite rousse sortit de nulle part, elle n'avait pas osé lui demander son prénom derrière, mais elle le ferait d'ici peu, cesser d'employer le vouvoiement déjà ça permettrait d'oublier la relation serveur/client. L'ambiance de la soirée ferait le reste.

Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

REGION : Alola - Ohana
POKÉBALL LANCÉES : 948
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 14/04/2014

MessageSujet: Re: « Si l'on donnait du café aux écrémeuh, on trairait du café au lait. » ►Kai & Indy.   Jeu 5 Juin - 16:42

    A son retour, Kai put constater que la table de sa cliente était immaculée, comme si jamais personne ne s'y était assis. Le jeune homme jeta un regard surpris derrière lui. Avait-elle tout rangé lorsqu'il s'était changé ? C'était gentil, vraiment, et plutôt rare. Et ça de moins à faire.

    « Ce sera avec plaisir, mais c'est moi qui vous invite. Et je vous dois combien ?»

    Plutôt ravi du retour positif de sa requête, Kai eut un léger sourire. Il était naturellement peu expansif, au contraire de son Pokémon oiseau, étant davantage d'un naturel plutôt calme. Mais visiblement, la jolie demoiselle insistait pour payer l'addition. Cela ne serait pas très galant de la laisser faire, mais pour le moment, Kai décida de ne pas insister. La jeune femme se redressa, son porte-feuille en main, mais le châtain ne semblait pas pressé de l'encaisser. Au contraire, il avait décidé de lui offrir sa collation et de prendre cela sur sa note. C'était déjà noté sur son carnet.

    - Rien du tout, répondit-il. Et je suis d'accord pour le tutoiement. Nous y allons ?

    Il regarda le Malosse, sagement assis aux pieds de sa maîtresse. Si seulement Meli pouvait être aussi calme ! Heureusement, il s'entendant mieux avec son Voltali. Kai se recula alors pour se diriger vers la sortie, mais avant il s'autorisa un dernier état des lieux. Son regard noisette balaya la salle, le comptoir, les tables... Tout était ok. Demain matin, avant d'ouvrir le café, la salle serait à nouveau nettoyée. Reposant le regard sur la jeune femme et son Pokémon, il ouvrit la porte du café pour la laisser sortir la première. Sur son épaule, Meli mordilla son oreille. Allez, qu'il se presse ! Elle voulait rentrer. Il la chassa d'un coup de main agacé, et ferma boutique. Le Piafabec s'envola, changea d'épaule. Et le café fermé, Kai soupira de soulagement. Enfin, il n'était plus un serveur en plein travail, mais un jeune homme lambda qui, enfin, allait pouvoir passer une soirée qui changeait de l'ordinaire. Son regard se posa sur la demoiselle qui l'accompagnait. Plus que mignonne, elle était vraiment jolie. Il réalisa alors qu'il ne connaissait rien d'elle, ne serait-ce que son nom. Il était peut-être temps de se présenter.

    - Le restaurant est là-bas, sur le port. (Il commença à marcher, entraînant la jeune femme à ses côtés.) Puisque nous passerons la soirée ensemble, puis-je savoir votre nom ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: « Si l'on donnait du café aux écrémeuh, on trairait du café au lait. » ►Kai & Indy.   Ven 6 Juin - 22:46




Pas le temps de répliquer pour Avery, car, alors que le beau blond l'a conduisait vers la sortie, il lui faisait savoir que la note était réglé, que c'était pour lui.. Bref, il lui avait offert un verre en fait. Elle grimaça et se la joua faussement fâchée tout en le suivant docilement. C'était vraiment trop, donc oui elle devait lui offrir le restaurant, pour ce café et tout ce qui l'entourait, pour avoir prit le temps de répondre à ses questions et pour l'avoir accepté alors qu'il fermait. Puis parce qu'il avait accepté l'invitation aussi. Enfin il avait surenchérit avec le resto' puisqu'au départ elle n'avait proposé qu'un verre. Il avait bien fait car elle n'aurait sûrement pas osé.

« Merci..»

C'était dingue le nombre de fois où elle l'avait remercié en si peu de temps. Elle agrémenta son remerciement d'un charmant sourire en passant la porte. L'air marin emplit ses poumons et sans s'en rendre compte, elle sourit. Bien qu'elle soit plus familiarisée avec les montagnes et les volcans - puisqu'elle avait passé plusieurs semaines sur Cramois'Ile à étudier certains pokemons feu avant de venir ici - elle adorait la mer et l'odeur iodé qui ne quittait pas les ports. Justement, ils se digèrent vers l'eau et longèrent le fameux port qu'elle contempla quelques instants, un peu timide peut être, elle n'osa pas briser tout de suite le silence entre les deux corps que seul les râlements du piafabec venait troubler. Le beau blond s'en chargea. Et Avery laissa un sourire rieur flotter ses lèvres quand il se tut.

« Je pensais que c'était fini le vouvoiement ?»

Un tout petit moqueuse, la rouquine qui définitivement devait lever la tête pour parler au jeune homme reprit rapidement, réalisant que taquiner aussi vite et facilement un presque inconnu, même très mignon, ça ne se faisait pas.

« Avery, enchantée. Et tu es..?»

Toujours très trop spontanée, Indy tendit sa main au serveur pour lui dire bonjour. Autant reprendre complètement les choses dans le bon ordre non ? Ils allaient manger au restaurant alors elle pouvait bien détendre un peu l'atmosphère, ou du moins essayer.

« C'est celui-ci ? »

Déjà ils arrivaient aux abords d'un restaurant qui promettait de la nourriture japonaise, épurée, avec beaucoup de bois flottée et un immense aquarium qui semblait faire office de baie vitrée, la devanture promettait une très jolie décoration intérieur. Indy s'arrêta près de la porte et attendit juste que le blondinet et son oiseau apparemment très capricieux lui assurent qu'il s'agissait du bon restaurant. Son Malosse s'arrêta également, appuyant sa tête contre la cuisse de sa dresseuse, elle avait hâte de se poser pour pouvoir dormir, trop d'émotions dans la même journée. Néanmoins elle devait surveiller le damoiseau et la saleté de piaffe, juste au cas ou..



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

REGION : Alola - Ohana
POKÉBALL LANCÉES : 948
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 14/04/2014

MessageSujet: Re: « Si l'on donnait du café aux écrémeuh, on trairait du café au lait. » ►Kai & Indy.   Dim 15 Juin - 17:13

    « Je pensais que c'était fini le vouvoiement ?»

    Surpris, Kai laissa un léger rire amusé quitter ses lèvres. C'était vrai, ils avaient décidé de ne plus en rester là. L'habitude, peut-être, ou bien son côté chevalier. Il n'avait pas l'habitude de tutoyer si vite de charmantes personnes. Ou bien cela venait-il de son manque de relations ? La belle se présenta alors. Avery, un nom original, un peu masculin peut-être, mais qui correspondait parfaitement à la physionomie du personnage. Oui, ça lui allait bien.

    « Et tu es ? » demanda-t-elle alors tout en tendant la main.

    Si Kai parut surpris de tant de manière, il eut un sourire charmé. Vraiment, cette demoiselle était pleine de surprise. Il prit le temps d'observer son visage quelques secondes, avant de lui tendre la main en retour.

    - Kai. Enchanté moi de même, Avery.

    Sur son épaule, l'oiseau lâcha un sifflement dédaigneux. Blablabla, qu'ils se taisent. Kai lui jeta un coup d’œil. Il l'avait oublié, celle-là. Le jeune homme fouilla dans sa poche, en sortit la poké-ball du Piafabec. En vérité, il rentrait très rarement ses Pokémon. D'ordinaire, quand ils n'étaient pas avec eux, ils restaient tranquilles à l'appartement, tout en étant libre de rentrer quand ils le souhaitaient. Et là, Kai sut que s'il ne rentrait pas l'oiseau, ce dernier allait encore faire des siennes. Il souffla quelques paroles réconfortantes au Pokémon, puis le rentra dans sa ball. Celle-ci regagna ensuite sa poche, au chaud et protégée.

    - Encore désolé pour elle, elle est gentille mais très caractérielle.

    Et puis, pour ce soir, ils seraient plus tranquilles sans ses incessantes crises de jalousie.  D'ailleurs, ils arrivaient au restaurant. À la question d'Avery, demandant si c'était bien le bon restaurant, le châtain opina franchement et il passa la porte le premier. Gentleman, il la tint pour laisser passer la demoiselle. Bien vite, une jolie serveuse apprêtée s'approcha d'eux, et après quelques mots, les emmena à une table à l'écart. Une petite table carrée, joliment décorée mais tout en simplicité. Ils s'assirent, et après un sourire envers sa partenaire, Kai laissa son regard se promener dans la salle. Elle était pleine de monde, signe que le restaurant fonctionnait correctement et qu'il promettait une nourriture délicieuse. Il observa quelques secondes les lieux. La salle était vaste, richement meublée, lumineuse et agréable. Au fond de la salle, un immense aquarium comme celui de l'entrée laissait percevoir la mer de l'autre côté du port. Des poissons colorés nageaient, inconscients du monde en salle. De l'autre côté de la pièce, près des cuisines, trois maîtres sushis découpaient leurs poissons à la commande. Une vitrine montrait des pièces de poisson de toutes tailles, et une musique d'ambiance était diffusée pour faire office de bruit de fond. Le châtain eut un air satisfait. C'était plutôt plaisant. Il sourit à sa voisine.

    - Il y a du monde. J'espère que tu ne seras pas déçue par leur cuisine.

    La serveuse revint rapidement, leur apportant deux cartes courtes et épurées. Kai remercia la jeune femme et parcourut la carte des cocktails du regard. Après sa journée, il avait bien mérité un bon verre, et puis, pourquoi se priver ? Il tenait très bien l'alcool. Et puis, en menu... le E3, seize « las vegas », des makis california au saumon et avocat, enroulés dans une nouvelle tranche de saumon. Ça lui avait toujours donné envie. Ce menu était accompagné d'une soupe et d'une salade. Ça lui convenait. Ayant choisi, il ferma le menu et regarda sa jolie voisine. Avait-elle fait son choix ? Il espérait que lui, car déjà, la serveuse revenait les voir.

    « Avez-vous choisi ? Avant toute chose, désirez-vous des boissons ? »

    C'était rapide, pensa le châtain. Mais ils avaient beaucoup de monde, alors sans doute que le service devait aller vite. Il glissa le regard vers la jolie rousse.

    - Pour ma part, oui... Je vais prendre un Blue Lagoon, et le menu E3. Avery ?

    La serveuse, une petite femme menue aux cheveux courts et bruns, regarda à son tour Indiana, attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: « Si l'on donnait du café aux écrémeuh, on trairait du café au lait. » ►Kai & Indy.   Dim 15 Juin - 20:06



Kai.. C'était bien la première fois qu'elle entendait ce prénom, et tout en lui serrant la main elle se dit qu'il était vraiment beau. Le prénom, et le garçon aussi. Souriante car en agréable compagnie, la rouquine posa son regard sur l'oiseau du beau blond qui ne semblait pas du tout l'aimer, était-ce à cause de son arrivée tardive dans le bar ? De l'invitation qui devenait plus sérieuse ? Un peu tout, ou un peu rien, peut être juste par principe. En tout cas ses commentaires dédaigneux allaient cesser puisque le blondinet sortit sa pokeball. Indy regarda ensuite la chienne sombre qui comprit très vite, elle aboya, la perspective de se reposer plaisait au Malosse mais laisser SA Avery seule avec un garçon ça ne lui plaisait pas, c'était mignon.
Devant le restaurant la rouquine s'agenouilla pour gratter l'oreille du pokemon feu et ténèbres, et ensuite la faire rentrer dans une petite boule rouge et blanche. Nyméria ressortirait à l'hôtel pour dormir aux côtés de la jeune dresseuse, là, bien au chaud dans sa pokeball elle veillerait, tout comme le dragon de feu dont la pokeball avait gigoté déjà deux fois. Mais ce n'était ni le lieu, ni le moment de faire apparaître un dracaufeu.

Durant les minutes qui s'écoulèrent le damoiseau aux yeux noisettes s'excusa pour son piafabec, elle sourit et le rassura.

« Ce n'est rien, ils ont tous leurs qualités et leurs défauts. »

C'était bien vrai, et l'oiseau semblait vraiment très attaché à son dresseur, alors elle ne pouvait lui en vouloir.
Les deux jeunes gens se retrouvèrent donc sans pokemon à lorsqu'ils passèrent la porte du restaurant, le beau blond fut particulièrement galant d'ailleurs. Mais pas le temps de le remercier - juste un sourire charmant - car la serveuse arriva bien vite, jolie fille mais un tantinet coincée d'après la rousse, elle les installa dans un coin tranquille et leur apporta les cartes, le début du service était rapide. Indy ne se jeta pas sur la carte avec avidité et contempla d'abord la décoration, tout était épuré et la pièce était très lumineuse, c'était agréable. Pas de fioritures, une musique pas trop envahissante et une vue alléchante sur les maîtres sushi, parfait pour se mettre en appétit. La jeune et jolie rousse était ravie.
Mais pas le temps de rêvasser car la serveuse revint vite, elle se concentra donc sur la carte et choisit rapidement le menu avec une soupe miso, une salade de choux et des california thon (poissoroy ?) et avocat. Et en entendant le beau blond commander elle posa très vite ses yeux bleus sur les apéritifs, elle faillit oublier.

« Je vais vous prendre le menu B6 et un Blue Lagoon également, avec un supplément citron, s'il vous plaît. »

Non elle ne voulait pas passer pour une cliente pénible mais vraiment, un Blue Lagoon avec plus de citron c'était meilleur. Question de goût après tout et elle adorait tout ce qui était acide. Un dernier sourire pour la jeune femme qui nota le tout sur son calepin pour ensuite aller transmettre en cuisine, et se sauver derrière le comptoir.

« Non je ne pense pas, pour ce que je vois ça promet d'être délicieux.»

Un charmant serveur passa près de leur table avec une ardoise pleine de bonnes choses dans les mains, le damoiseau avait très bien choisi.
Indiana avait mit les pieds sur l'île depuis moins d'une heure et ça s'annonçait déjà très bien, ne restait plus qu'à éviter qu'un silence trop gênant s'installe.

« Alors je sais que tu es un serveur très consciencieux et que ton piafabec à beaucoup de caractère.. Puis que tu aimes les Sushi. Que peux-tu m'apprendre d'autre ? »

Aux yeux de la rouquine, pour connaître une personne il n'était pas nécessaire de savoir tout de son passé, conjuguer avec son présent et inventer un avenir pouvait suffire. Bon certes ça pouvait aider d'être au courant d'un sujet délicat ou d'une allergie afin d'éviter les gaffes, mais pour elle au départ les anecdotes suffisaient, et elle désirait en connaître d'autres sur lui. Avant d'avoir eut le temps de rajouter quelque chose la serveuse revint, définitivement très rapide malgré le monde dans la salle, pour déposer leurs apéritifs ainsi que des chips blanche. Elle la gratifia d'un merci et reposa son regard bleu pastel sur Kai en levant son verre assorti à ses yeux.

« Ravie de cette rencontre, et du fait que tu nous ait gardé dans ton café. »

Un charmant sourire accroché aux lèvres, elle trinqua avec le beau blond puis but une gorgée de son cocktail alcoolisé. Puis elle reprit en posant le verre et en prenant une chips.

« Tu es originaire de l'île ? »


Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

REGION : Alola - Ohana
POKÉBALL LANCÉES : 948
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 14/04/2014

MessageSujet: Re: « Si l'on donnait du café aux écrémeuh, on trairait du café au lait. » ►Kai & Indy.   Dim 22 Juin - 11:56

Ils avaient pris commande et, visiblement, le service tournait plutôt vite dans ce restaurant. Ils auraient certainement l'occasion de déguster leurs sushis très rapidement.

« Je vais vous prendre le menu B6 et un Blue Lagoon également, avec un supplément citron, s'il vous plaît. »

Kai eut un sourire amusé. Il regarda la serveuse.

- Pareillement.

Cette dernière s'éloigna ensuite pour annoncer la commande. Très vite, les cocktails furent préparés, avec leur supplément. Le châtain promenait son regard un peu partout dans la salle. Après une telle journée de labeur, il était ravi de se poser un peu. Son regard noisette se posa sur la jeune femme en face de lui, et il sourit à ses dires. Une nouvelle ardoise passa près d'eux, dévoilant une montagne de makis. C'était vrai, ça avait l'air délicieux. Kai souffla un peu. Ça y était, la faim se faisait ressentir.

« Alors je sais que tu es un serveur très consciencieux et que ton piafabec à beaucoup de caractère.. Puis que tu aimes les Sushi. Que peux-tu m'apprendre d'autre ? »

Kai regarda Avery de nouveau. Il sourit, attentif et enchanté. Heureusement, elle lançait la conversation. Il s'amusa de la mention « beaucoup de caractère » qui concernait Meli. Doux euphémisme.

- Que dire d'autre... commença-t-il, mais la serveuse revint pour leur distribuer leurs apéritifs. Merci.

Il prit son verre, le fit légèrement tourner entre ses doigts. Il adorait la couleur de ce cocktail. Il en avait déjà vu et servis de plus bleus, mais sans doute était-ce le citron qui en atténuait la couleur.

« Ravie de cette rencontre, et du fait que tu nous ait gardé dans ton café. »  déclara Avery.

La jeune femme était décidément très charmante. Kai leva son verre en sa direction, pour doucement le faire tinter avec le sien, célébrant ainsi leur rencontre.

- C'était un vrai plaisir de vous avoir gardé dans ce café, répondit le châtain, malicieux.

Il cogna doucement son verre, et il en résultat un son agréable et mélodieux. Il but une gorgée, apprécia le goût citronné. Sans reposer son verre, lequel jouait entre ses doigts, il regarda la jolie rousse grignoter une chips blanche. Ces trucs à la crevette, par contre, il ne les avait jamais appréciés. Question de goût. Il sourit à la jeune femme après sa question.

- Non, pas du tout. Je suis arrivé ici il y a quelques mois. Je fais serveur depuis plusieurs années, mais dans ce café depuis peu. J'habite un appartement à Marivon, avec l'oiseau au mauvais caractère et ses camarades.

Il lui sourit – assez de choses dites pour le moment -, et but une nouvelle gorgée de son verre.

- Et toi, alors, raconte-moi. Que vient faire une aussi jolie personne par ici ? (Il sourit, l'air amusé.) Les arènes ? Une cure thermale ? Ou bien de simples vacances ?

L'île était très connue pour ses sources chaudes, lui semblait-il. Cependant, avec son travail, Kai n'avait jamais été plus loin que Marivon. Oh, il avait bien été à Mell deux ou trois fois, simplement pour acheter des fournitures avec le patron. Un jour, peut-être, il ferait le tour de l'île pour de simples vacances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: « Si l'on donnait du café aux écrémeuh, on trairait du café au lait. » ►Kai & Indy.   Dim 29 Juin - 11:28



Ainsi donc il était serveur depuis pas mal de temps, sur la côte avant de l'être sur l'île. Quelques mois ? Avait-il fait le tour d'Alera, visité toutes les villes, profité d'une cure thermale ? Indiana devinait tout de même qu'avec son emploi de serveur ça ne devait pas être facile de trouver du temps pour faire du tourisme. Elle poserait la question plus tard, car une autre information parvint jusqu'à ses oreilles, le piafabec n'était pas son seul pokemon. Que pouvait-il avoir d'autre ? Indiana savait qu'il était possible de cerner un dresseur de part ses pokemons et leurs caractères, et elle ne connaissait que l'oiseau chez Kai.

« Quel genre de camarades ? »

Elle posa la question entre deux gorgées d'alcool, à peine une seconde avant qu'il ne lui en pose à son tour. Jolie ? Avait-il dit qu'elle était jolie ? La boulette de la drague rougit légèrement et se noya dans son blue lagoon, elle papillonna ensuite des yeux, un peu mal à l'aise, pour prendre la parole en occultant ce détail.

« Je dirais un peu des trois. »

Pas le temps d'ajouter quelque chose, la serveuse arriva avec les soupes, deux remerciements et un salut solennel plus tard, ils étaient à nouveau tous les deux. Indy posa tout de suite ses doigts tout froid contre le bol brûlant, il faisait bon à cette période de l'année mais ses mains restaient blanches et glacées, juste un défaut de fabrication.
Donc il voulait savoir ce qu'elle faisait ici en gros, elle même ne le savait pas vraiment en fait, elle se voyait suivre les traces de sa mère mais avant, elle voulait parcourir le monde et entraîner son équipe. Et puis elle n'était pas tant décider finalement, les pokemon de type feu ? Dragons ? Rechercher les légendaires ? Plein de choses, trop d'idées et de projets, mais pas assez de temps pour tout réaliser. Indiana ne savait donc quoi ajouter et préféra boire une gorgée de sa soupe miso, croquant un bout de tofu, elle but un peu d'eau juste avant d'ouvrir la bouche.

« Pour l'instant je ne me pose pas trop de questions, ce voyage s'est décidé à la dernière minute et je ne sais pas vraiment par où commencer. Peut être par une cure à Onnen. »

Oui elle hésitait encore, mais de manière générale c'était les montagnes qui l'attiraient le plus. Pour les pokemons feus qui devaient s'y trouver bien sur, puis pour les sources d'eau chaude qui lui faisait vraiment envie. Elle adorait la chaleur, cela compensait avec son corps relativement froid, d'ailleurs ses mains, toujours en contact avec le bol brûlant, ne s'était que très peu réchauffé.

« Par la suite je penserais peut être aux arènes et aux combats. »

Bien que depuis quelques temps la jeune femme est choisi la voie des dresseurs pokemons, elle n'avait encore combattu aucun champions d'arènes, pas l'envie, pas l'occasion. Indiana préférait affronter d'autres dresseurs comme elle pour l'instant. Sur l'île les choses changeraient peut être.
Une nouvelle fois la rouquine porta son bol de soupe à ses lèvres, déjà elle en avait but plus de la moitié, et la suite n'allait, semble t-il, pas tarder à arrive. Indy avait suivit un court instant la serveuse du regard et elle avait été appelé par les maîtres sushis pour deux ardoises qui correspondaient aux leurs, oui c'était bien ça, elle venait vers eux, vraiment rapide. Des sourires et un remerciement plus tard, ils avaient leurs commandes sous les yeux.

« C'est magnifique, tu as très bien choisi, vraiment. »

Après tout c'était lui qui avait choisi le restaurant, et proposé d'y aller à deux aussi, et il avait vraiment bien fait. Une fois le bol de soupe terminé et après un dernier sourire au beau blond, elle prit ses baguettes et mangea un premier california - juste après l'avoir trempé dans un petit récipient de sauce sucrée. Délicieux, très frais, elle garderait l'adresse et devrait revenir avec Drake, bon il risquait d'épuiser totalement leurs stocks, mais il raffolait des sushis et ceux là en valaient vraiment la peine.

« Vous avez déjà profité des sources d'eau chaude de l'île ? »

Il ne l'avait pas mentionné auparavant, ce beau jeune homme habitait Marivon depuis quelques mois et travaillait sûrement beaucoup, pourtant il vivait sur une île spécialisée dans les cures thermales, alors c'était dommage de ne pas en profiter. La petite rousse but une gorgée de Blue Lagoon et mangea un nouveau california, elle ne s'en lasserait jamais.

« Vous en voulez un ?»

Spontanée comme toujours, la jeune femme attrapa un nouveau petit rouleau au thon cru entre ses baguettes et le tendit au charmant serveur, elle trouvait cette nourriture parfaite à partager. D'ailleurs elle regretta un instant de ne pas avoir choisi un grand plateau pour piocher dedans, ça aurait été encore plus propice à la convivialité.

Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

REGION : Alola - Ohana
POKÉBALL LANCÉES : 948
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 14/04/2014

MessageSujet: Re: « Si l'on donnait du café aux écrémeuh, on trairait du café au lait. » ►Kai & Indy.   Ven 4 Juil - 11:13

« Quel genre de camarades ? »

Kai eut un petit sourire. Cette question se répétait souvent, lorsque l'on parlait Pokémon. Le jeune homme but une gorgée d'alcool, les pensées égarées. À ce moment-là, il espérait que ce n'était pas trop le bordel dans son appartement. Bah, sans Meli pour se battre avec Jaspe, ça devrait aller.

- Meli la Piafabec, comme tu as pu le constater. J'ai également un Voltali et Tonka, un Embrylex que je ne vois pas beaucoup, déclara-t-il, amusé.

En vérité, le Pokémon sol passait son temps caché dans un pot de fleurs, à grignoter terre et roche. Kai ne comptait plus les fois où il devait remplir ledit pot, mais cela l'amusait beaucoup. Quand Tonka serait prêt, il sortirait de sa cachette. Le châtain espérait juste qu'il n'évoluerait pas trop vite, parce que dans son petit studio, ils allaient manquer de place. Il sortit de ses pensées et reposa son regard noisette sur la demoiselle.

- Et toi alors ? A part la jolie Malosse.

Ainsi donc, elle était là pour vacances et pour défier les Champions de l'île. Programme intéressant, et en toute honnêteté, Kai l'enviait un peu. Certes il aimait son travail, mais il ne disait pas non à un peu de repos. Quand il le pourrait, certainement. Les soupes arrivèrent et Kai en remua un peu le contenu, observant le tofu et les algues flotter à la surface. Il aimait bien ces bouillons légers, une agréable mise en bouche qui ne pesait pas sur l'estomac et qui, au contraire, ouvrait l'appétit.

« Pour l'instant je ne me pose pas trop de questions, ce voyage s'est décidé à la dernière minute et je ne sais pas vraiment par où commencer. Peut être par une cure à Onnen. »

Attentif, le jeune homme hocha légèrement la tête. À son tour, il prit une cuillerée de soupe, avalant  un peu maladroitement une algue qui collait à la cuillère. La demoiselle annonça ensuite qu'elle s'intéressait aux combats. Kai remua son bouillon, songeur. Lui-même avait de très bons Pokémon, mais il ne combattait que très peu, voire même rarement. Peut-être devrait-il y penser ? Il sourit à la jolie rousse.

- C'est un bon programme. J'entends beaucoup de bien des sources naturelles d'Onnen, les clients semblaient toujours satisfaits. Évidemment, je vous les conseille.

Il lui sourit, un peu charmeur. Ils semblaient tous deux sur une même longueur d'onde, et cela plaisait au châtain. Cette rencontre, cette soirée lui plaisait. Et pour couronner le tout, leur commande arriva, aussi délicieuse que prévu. Kai admira un moment la couleur de son menu, ce blanc et ce rose-orangé, ce noir, ce vert, tout était joli.

« C'est magnifique, tu as très bien choisi, vraiment. »

Reposant son regard sur la jeune femme, Kai eut un sourire bienveillant. Que la rouquine soit aussi ravie que lui, cela le contentait entièrement.

- Je suis ravi que ça te plaise. Bon appétit, alors, je ne résiste pas à goûter maintenant c'est si joli.

Délaissant sa soupe – trop chaud, il préférait les aliments frais -, il goûta un premier maki. Las Vegas, que ça s'appelait, parce qu'en plus du saumon à l'intérieur, une tranche de saumon frais et cru entourait le maki. Un délice. C'était vraiment très bon. Indiana interrompit leur dégustation par une nouvelle question, et Kai prit le temps d'avaler et de savourer avant de lui répondre.

- Non, à vrai dire, jamais. Je n'ai pas beaucoup de temps... mais j'aimerais bien. Qui sait, peut-être que nous pourrions y aller ensemble.

Une nouvelle invitation, douce, spontanée et nullement intéressée. Seulement une envie de poursuivre ce charmant moment, en si chaleureuse compagnie. Avery l'étonna un peu plus, elle tendit vers lui un california qu'elle lui offrit gentiment. Le châtain sourit – était-ce une tentative de drague des plus mignonnes ou juste de l'innocence pure ? -, et il se prit au jeu. Il avança alors un peu la tête, venant saisir entre ses dents le maki parfumé. Divin. C'était toujours un peu gros, un peu difficile à manger, et pourtant il ne s'en priverait jamais.

- C'est très bon. Attend, tu devrais goûter ceux-là.

Il prit à son tour un las vegas dans son assiette, auquel il ajouta une fine tranche de gingembre rose. Le présentant dans ses baguettes, il le tendit à la jeune femme en retour.

- Avec du gingembre, c'est toujours meilleur. Tu aimes ?

Oui, vraiment, le restaurant avait été très bien choisi. Et intérieurement, Kai souhaita que la soirée ne s'arrêta pas de sitôt. C'était la première fois qu'il se sentait aussi à l'aise avec quelqu'un depuis son arrivée sur l'île. La dégustation du maki terminée, Kai reprit son verre pour boire une nouvelle gorgée de Blue Lagoon. Il s'enfonça sur sa chaise, délaissant quelques secondes ses appétissants makis. Il ne voulait pas manger trop vite, au risque que la soirée se termine trop tôt.

- Alors, comme ça, tu es une dresseuse Pokémon ? Est-ce que tu combats beaucoup ?

En vérité, cela l'intéressait beaucoup, lui qui ne savait pas vraiment combattre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: « Si l'on donnait du café aux écrémeuh, on trairait du café au lait. » ►Kai & Indy.   Mer 9 Juil - 15:21



Piafabec, Voltali et Embrylex, originale comme équipe, elle n'avait jamais vu ce pokemon qui adorait les cailloux, mais en revanche elle avait eut la chance de rencontrer un collectionneur d'Evoli et de ses évolutions, un ami de son grand frère. Tout en buvant une nouvelle gorgée du cocktail bleuté elle sourit quand le beau blond lui renvoya la question.

« J'ai un magicarpe et un dracaufeu, ce dernier est mon premier compagnon.»

La rouquine ne lui expliqua pas qu'elle l'avait vu naître et même éclore, elle était collée à la mère dracaufeu qui appartenait à l'élevage de sa mère, la petite aux cheveux de feu était bien l'une des rares à avoir été accepté par le dragon d'ailleurs, même pour la naissance, et finalement le petit salameche était devenu son meilleur ami.
Le charmant jeune homme lui parla ensuite des sources chaudes d'Onnen, et, quand il lui parla d'y aller ensemble, elle capta son regard. Le sourire qui se dessina sur les lèvres de la rousse en disait long, ce serait avec plaisir.

« J'aimerais beaucoup.»

Pas de mauvaise interprétation, au contraire, Indy était peut être naïve mais pour elle sortir avec un damoiseau ne signifiait pas vouloir le séduire, puis on pouvait bien essayer avec elle, elle ne verrait rien. Le beau blond lui tendit à ce moment là l'une de ses gourmandises, elle s'avança doucement et le coinça entre ses dents blanches avec le morceau de gingembre. Elle n'en avait jamais mangé, c'était très bon avec en effet.

« Vraiment délicieux avec le gingembre, je n'avais jamais osé en manger honnêtement.»

Ridicule peut être, mais l'odeur ne l'avait jamais attiré, elle savait qu'il s'agissait d'une épice mais le goût c'était ce soir qu'elle le découvrait. Tout sourire elle but ensuite une gorgée de son Blue Lagoon, pour derrière manger un nouveau california. Le beau blond lui marqua une pause et reprit la parole, elle répondit rapidement.

« Je suis encore une débutante pour être honnête, je ne cours pas tant après les combats, ce sont eux qui me trouvent.»

Pourtant elle aimait combattre, l'adrénaline que lui procurait le combat pokemon elle ne l'a trouvait nul part ailleurs, et son équipe aussi adorait ça.

« Tu n'as jamais combattu ?»

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: « Si l'on donnait du café aux écrémeuh, on trairait du café au lait. » ►Kai & Indy.   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Si l'on donnait du café aux écrémeuh, on trairait du café au lait. » ►Kai & Indy.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» ♣ Le café, ça tache ? | Alix & Ewen
» Le pot de mayonnaise et les deux tasses de café...
» Café renversé,aquarium, asticots, moisissures...
» [Foot en Herbe] Le café du mercato en herbe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novum Elit x Cinnamon Rolls :: Flood Party ! :: Vieil album :: RP terminés-