Partagez | 
 

 L'harmonie c'est le mariage de la réalité et de l'idéal. ♦ N.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: L'harmonie c'est le mariage de la réalité et de l'idéal. ♦ N.   Mar 9 Fév - 21:09

Natural Harmonia Gropius


Make your dream a reality
and it will become your truth.








ID. CARD _________________________ Anecdotes


Surnom(s): N, dit aussi "Maître N" par ses anciens sbires, et plus récemment "hé toi le timbré là-bas" ♦️
Âge: 22 ans ♦️
Date de naissance: Le deux février ♦️
Ville de naissance: Inconnue ♦️
Orientation sexuelle: Sexuelle ? Keskessé ? ♦️
Métier, statut: Dresseur pokémon, ex-roi de la team plasma, et accessoirement philosophe de comptoir ♦️
Signe particulier: Il parle très rapidement, mais pas toujours de manière cohérente ♦️
Région: Unys ♦️
Groupe: Dresseurs ♦️



Ici, dis-nous 10 choses sur ton personnage. Exemple :

- Il adore les choses sucrées.
- Son Carapuce rêve d'être pompier.
- Il a peur des filles ... etc.
-
-
-
-
-
-


--------

Descriptions physique & caractère

Ici, décris ton personnage ! En une dizaine de lignes chacun, décris le physique de ton personnage (sa taille, la couleur de ses cheveux, de ses yeux, sa façon de s'habiller, ...), puis son caractère. A toi !


Histoire

Salvation.



« Il n’a toujours pas mangé. » « Je sais. Qu’allons-nous dire au Maître ? » « Aucune idée… »
Lâchant un soupir, les deux jeunes femmes se tournent vers le sujet de leur discussion. Le garçon, prostré sur un fauteuil trop grand pour lui et emmitouflé dans une couverture qui ferait presque disparaître son petit corps, a les yeux perdus dans le vide. Il ne parle pas, il ne bouge pas, on dirait presque qu’il ne vit plus. Arrivé il a peu au palais de Ghetis, il a immédiatement été placé sous la garde des deux femmes, qui sont passées du rang de sbires à celui de nourrices sans même qu’on leur demandât leur avis. Personne ne sait d’où il vient. Lui-même a l’air totalement perdu, et semble bien jeune pour pouvoir se rappeler quoi que ce soit. Oh, Maître Ghetis doit savoir. C’est lui qui l’avait ramené, alors qu’il tenait le garçon endormi dans ses bras. Il l’avait confié aux deux sbires, en jetant un « Occupez-vous en. Je repasserai le voir » avant de sortir de la pièce. C’était il y a deux jours. Le Maître n’était pas revenu depuis.

L’une des nourrices examina le garçon plus attentivement. « Tu sais, dit-elle à sa comparse en attendant de trouver une solution, il me rappelle quelqu’un. » Elle lui décrivit ce Pokémon qu’un des leurs avait rapporté à la base, la semaine passée. « Un Pokémon volé ? » demanda la seconde. « Même pas. C’est le nouveau qui l’a trouvé. Abandonné par son dresseur dans la forêt, apparemment. La bestiole refuse de manger, et c’est à peine si on arrive à lui donner à boire. Un peu comme celui-là, finalement. »
Elles se regardèrent. Les yeux de la deuxième s’illuminèrent de l’étincelle que crée la naissance d’une idée. « A la base, tu dis ? » dit-elle enfin, avant de sortir de la chambre avec un air réjoui. Attiré par cette agitation soudaine, le garçon s’anima enfin. Il leva la tête et son regard croisa celui de sa nourrice. Celle-ci lui adressa un sourire attendri. Elle aimait bien ce petit, finalement.

Quelques heures plus tard, la seconde revint avec le dit-Pokémon dans les bras. Elle le posa à terre, en face du garçon. Les deux se contemplèrent un certain temps. Apeuré, le Pokémon osait à peine faire confiance aux humains. Apathique, le garçon semblait redécouvrir petit à petit qu’il y avait une vie en dehors de son fauteuil. Ils se jaugèrent, s’apprivoisèrent. Puis le garçon finit par tendre une main hésitante. Comme pour accompagner son geste, le Pokémon enfouit sa tête dans la paume du petit humain. Le garçon leva des yeux brillants d’excitation vers ses nourrices.
« Zorua ! » s’exclama-t-il, avant de laisser échapper un éclat de rire. C’était la première fois que l’on pouvait entendre le son de sa voix.

« Bonjour, N. » Dans l’encadrement de la porte, le Maître Ghetis les observait. Les deux nourrices s’inclinèrent maladroitement. N, lui, sembla trouver fort peu d’intérêt chez le nouveau venu, et préféra s’amuser avec son jeune ami, le petit Pokémon. Tandis que les deux jouaient paisiblement, Ghetis félicita ses deux sbires. « Bravo. Je ne pensais pas le revoir sourire aussi rapidement. Vous vous en êtes bien sorties, c’est vous qui vous occuperez de N désormais. » Les deux nourrices s’inclinèrent de nouveau. Puis, incitée par le regard de l’autre, l’une eut enfin l’audace de prendre la parole. « Maître… qui est ce garçon ? »
« Il est notre futur. »




Uneasy lies the head that wears the crown.



Leurs pas effrénés résonnaient dans le long couloir vide. Le claquement de leurs talons contre le marbre n’était pas sans rappeler le rythme régulier d’une sentence prochaine. C’était tout du moins ce à quoi N l’associait. Le jeune adolescent peinait à suivre son père, alourdi par un long manteau royal. Ghetis lui assénait les dernières consignes pour la cérémonie. Il avait planifié ce moment dans les moindres détails. C’était le coup d’éclat de la Team Plasma, son coup d’éclat à lui. L’aube d’une gloire nouvelle. Ses rêves prenaient enfin vie.
« Père, l’interrompit N, pourquoi n’es-tu pas roi à ma place ? » Ghetis s’arrêta net. Ainsi face à face, cernés par les immenses murs de leur palais, il prit le jeune homme par les épaules.
« Je t’ai appelé Natural Harmonia. Je t’ai élevé pour être l’ami des Pokémon, mais jamais leur maître. Je t’ai inculqué des valeurs d’idéalisme, de respect, de liberté. C’est à toi de casser les chaînes des Pokémon. De les défaire du joug de leurs dresseurs. Tel est ton destin. »
N baissa la tête. Il connaissait ce discours, il l’approuvait.
« Mais… et si je n’y arrive pas ? Si je n’ai pas l’âme d’un roi ? Je ne peux pas diriger notre Team seul. »
« N. Je serai là pour t’épauler. Laisse-moi m’occuper de nos compagnons, et concentre-toi sur ton unique quête. Tu dois atteindre notre idéal à tous. »
L’adolescent se garda de répondre. Il lui semblait qu’ils avaient déjà eu cette conversation des centaines de fois. Ses questionnements revenaient sans cesse. Et son père avait toujours les mêmes réponses. Mais cette fois-là, c’était différent. Le moment était enfin arrivé. Le début d’une nouvelle ère. Une ère où N mettrait en pratique ce qu’il avait appris pendant des années. Un avènement nouveau. C’était ce qu’on lui répétait sans cesse. Il était le héros d’un nouveau monde. Celui qui unirait idéal et réalité. Mais était-il seulement prêt à en payer le prix ?
Ghetis semblait lire dans les pensées de son fils. C’était lui qui l’avait façonné, il connaissait ses peurs. Il savait que N pouvait lui échapper. « Je comprends tes doutes. Notre organisation devra faire beaucoup d’efforts avant d’arriver à libérer tous les Pokémon. Nous volerons, et nous violenterons, mais c’est un mal nécessaire. Pense au futur que nous apporterons ! Il faut faire ce sacrifice. Peux-tu faire ce sacrifice, mon fils ? Au nom de la Team Plasma toute entière ? »
N acquiesça silencieusement. Aussitôt avait-il apaisé ses craintes que Ghetis continua sa route, faisant une nouvelle fois claquer ses talons sur le sol. Le chemin les menait vers la Grande Salle, où les membres les plus éminents de leur groupe les attendaient. Tous s’inclinèrent devant le duo et, tandis que le père brandissait une couronne sur laquelle brillait l’éclat des bougies alentour, le fils s’avançait lentement dans l’allée principale. Aux yeux de tous, le premier fit du second le roi de leur nouvelle entreprise. Installé sur son nouveau trône, N laissa son père parler. Il fit un beau discours, cela était certain. Mais l’adolescent n’écoutait que d’une oreille. C’était la première fois qu’il voyait tant de monde réuni à un seul et même endroit. Et ils étaient tous venus pour le voir, lui. Croyaient-ils tous réellement en ses rêves ? Poursuivaient-ils le même idéal ? A peine ces doutes s’insinuaient-ils dans son esprit que N pouvait entendre la voix de Ghetis résonner dans sa tête. Il n’y avait nulle raison de s’inquiéter. Tout ceci était pour le bien commun. Oui, le bien commun. Un futur nouveau, un monde meilleur. Tout ceci était bon. Nulle raison de douter de son père.

Suite à la cérémonie,  N se pressa pour retrouver sa chambre et ses amis. Les Pokémon étaient tous là pour l’accueillir, là où jeune homme se sentait enfin à sa place. Depuis qu’il était tout petit, il avait vécu parmi eux. Il ne s’imaginait pas sa vie autrement. Il y avait bien sûr Zorua, qui était devenu son plus fidèle compagnon, mais d’autres étaient venus égayer son existence. C’était bien là les seuls amis sur qui ils pouvaient compter. Il y avait bien les Sages, qui l’avaient initié à de nombreuses sciences, et ses deux nourrices qui le veillaient avec bonté, mais rien n’égalait ses Pokémon. Ghetis lui présentait souvent des créatures abandonnés ou rejetés, avec qui le garçon se liait. Là, N avait commencé à comprendre la souffrance qu’ils enduraient auprès de leurs dresseurs. Ghetis ne lui mentait pas : le monde extérieur était cruel. N ne sortait jamais du palais, mais il croyait son père sur parole. Au fil des années, il avait développé un lien particulier avec les Pokémon. Il les comprenait mieux que quiconque. Ils lui racontaient leur vie de combats et d’exigences. N était convaincu que tout cela devait changer. Ses Pokémon étaient son Idéal.




Cogito ergo sum.



Le doute était-il simplement permis ? Pouvait-il exister une autre réalité que celle qu’il avait toujours connue ?  Idéal et Réel pouvaient-ils coexister ailleurs que dans ses rêves ?
N avait cru. Il ne savait pas exactement quoi, mais il croyait. Il croyait ce que lui racontait Ghetis, chaque jour, sur la méchanceté du monde, sur son hideuse proportion à la violence. Il croyait la maltraitance qu’il lisait dans les yeux de ses compagnons. C’était sa raison de vivre. La raison pour laquelle il était né, pour laquelle il avait été éduqué, pour laquelle il était devenu roi, cette raison était là. Il devait combattre la tyrannie des dresseurs. Mais que faire si cette tyrannie n’était pas aussi évidente que ce qu’il avait cru ?
N avait enfin pu sortir pour découvrir le monde par lui-même. Il avait entendu les Pokémon. Il avait parcouru la région. Tout ceci le confortait dans ses idées. Puis il y avait eu un dresseur. Ce dresseur. Celui qui faisait basculer son existence, qui remettait sa vie en jeu, qui allait le pousser jusqu’aux limites de la déraison. Il y avait un dresseur dont les Pokémon vantaient la bonté, la force, le courage, le mérite. Cette personne existait bel et bien. Et par son existence, elle remettait en question tout ce en quoi N croyait.

« Nous voici réunis pour l’ultime chapitre de notre bataille. » N regardait le dresseur droit dans les yeux. Il ne parvenait toujours pas à percer son secret. Ce dresseur qui l’avait suivi jusqu’à la Ligue, et jusque dans son palais, pour lui prouver qu’il avait tort. Le jeune roi avait pourtant la légende de son côté. Il avait prouvé qu’il était un héros. Le Pokémon de l’Idéal, Zekrom, marchait à ses côtés. Comment pouvait-il se tromper ?
Il n’avait pas pris en compte son alter-ego, Reshiram, éveillé par la seule présence de ce dresseur. Il n’y avait désormais pas d’autre issue que le combat, au milieu du palais qui avait abrité la jeunesse de N, ses rires et ses pleurs. Les deux colosses se lancèrent l’un contre l’autre. L’Idéal contre la Réalité. Noir contre Blanc. Les fondations toutes entières de la vie de N s’ébranlaient.
Lorsque Zekrom fut envoyé au tapis, son échec le fit trembler de tous ses membres. Il était donc possible de voir les choses autrement. Ce dresseur avait… raison. La Team Plasma n’était pas la solution. Le vol des Pokémon n’était pas la promesse d’un nouveau monde. Ce futur dont le roi rêvait tant était déjà là. Il existait chez des personnes comme ce dresseur. Le monde dans lequel il vivait n’était pas aussi manichéen, il n’était ni noir ni blanc.
« J’ai eu tort, admit-il. Idéal et réalité ne s’opposent pas. Ils se complètent. J’entrevois chez toi mon idéal d’un monde où les Pokémon ne souffriraient pas. Oui… Merci. »

« INCAPABLE ! » Ghetis s’était levé, fumant de rage, comme si toute trace paternelle avait disparu de son visage. Pour la première fois, N vit tomber son masque : nulle velléité de liberté chez lui, mais simplement de domination pure. Son père s’était servi de lui pour assouvir des desseins qu’il était censé combattre. Si son esprit avait été bouleversé par les déclarations du dresseur, c’était son cœur qui se brisait face au vrai visage de celui qu’il avait toujours appelé Père. Sa vie, un mensonge. Sa couronne, un masque ridicule. Qui était-il, désormais, alors que chacun de ses fondements avait été détruit un à un ?
Suite à ces évènements, il préféra prendre de la distance. Zekrom était la seule chose qui lui rappelait encore qu’il valait quelque chose. C’était un héros digne du Pokémon légendaire, malgré tout. Tout du moins, il cherchait à s’en convaincre. Et il voyagea ainsi durant deux ans, entre Hoenn et Sinnoh, à prendre la voie que le dresseur lui avait ouvert : tous les dresseurs n’étaient pas mauvais. Tous les Pokémon n’étaient pas malheureux. Il ne fallait pas lutter contre le monde entier, mais seulement contre certains. Pourtant, il lui restait une tâche à accomplir.

N finit par revenir à Unys. Là où son père sévissait toujours. Cette fois-ci, point de faux messages, point de duperie. La Team Plasma œuvrait à découvert pour le mal des Pokémon et faisait souffrir Kyurem. N ne pouvait plus laisser faire. Il lui fallait affronter Ghetis.
« Tu oses me défier ? avait lancé le chef de la Team d’une voix tonitruante. Moi qui t’ai recueilli, qui t’ai sauvé d’une mort certaine dans la forêt alors que personne ne voulait de toi. Moi qui t’ai élevé, qui ai mis à disposition les hommes les plus savants de la région, qui t’ai fourni des amis et des idéaux pour lesquels te battre. Et toi… ? Tu te vautres dans une vision d’un monde bienheureux et pacifique qui n’existera jamais. Tu n’as même pas été capable de vaincre un petit dresseur ! Tu es faible, tu es minable ! »
« C’est par la défaite que je suis devenu meilleur. Les Pokémon ne sont pas des armes. N’est-ce pas toi qui me l’as appris ? C’est toi qui m’as forgé en tant que roi, mais je me suis moi-même fait en tant qu’homme. J’ai compris ce que tu ne saisiras jamais : jamais tu ne domineras en faisant souffrir les Pokémon. La véritable force, c’est l’harmonie. »
Mais il y avait quelque chose qui le torturait plus encore que les agissements de son père. Une question qui l’avait obsédé depuis ce jour, dans son palais, où Ghetis s’était retourné contre lui.
« Toute ma vie, reprit-il, j’ai été ton pantin. Je t’ai servi d’étendard pour défendre tes propres intérêts. Maintenant, tu dois me répondre. Qui suis-je réellement ? »
Ghetis laissa échapper un rire gras.
« N’as-tu donc toujours pas compris ? Tu me dois tout. Je suis derrière chacune de tes actions, chacune de tes pensées. Sans moi, N, tu n’es personne. »
Il disait la vérité, et N le savait. Sous le poids des mots, il tomba à genoux. Il avait l’impression d’être à nouveau ce petit garçon absent, dans son fauteuil, réduit au silence par un choc trop violent. Il était toujours ce petit garçon, et rien n’avait changé.




Songe à la douceur d'aller là-bas vivre ensemble !



« Tout va bien, Zekrom. Tu me manqueras aussi, mais il est temps de te lier à quelqu’un d’autre. »
Laissant glisser sa main sur les écailles de geai de celui qui avait été son compagnon pendant deux longues années, il finit par le laisser partir. Il y avait cet autre dresseur, qui l’avait aidé à combattre son père. Pour la deuxième fois, la Team Plasma était vaincue. Il était temps pour N d’aller de l’avant.
« Je vais prendre un nouveau départ. Je serai le pont entre les hommes et les Pokémon. »
Il devait montrer aux autres que la plus grande puissance des Pokémon ne s’obtenait pas par leur soumission mais par le respect qu’on leur montrait. Peut-être que son idéal d’un monde où les Pokémon vivraient en totale liberté n’existerait jamais, mais il se devait d’essayer de le réaliser.
Il quitta définitivement son Palais, non sans avoir regardé une dernière fois les pièces et les couloirs qui l’avaient tant marqué. C’était un pan de sa vie qu’il abandonnait là, mais c’était certainement la meilleure chose à faire. Ses pas le conduisirent jusqu’à la Grotte Electrolithe. Les larmes aux yeux, il laissa partir ses compagnons d’aventure, même ses plus fidèles, tout comme il avait relâché Zekrom avant eux. C’était quelque chose qu’il avait l’habitude de faire, mais qui l’attristait toujours. Ces adieux étaient pourtant plus déchirants que les autres, car il savait qu’il n’était pas prêt de revenir à Unys.

Pour son plus grand plaisir, Zoroark avait choisi de rester avec lui. Ils avaient tout connu ensemble, tout traversé, et leurs chemins ne pouvaient pas se séparer là. Ils reprirent tous deux leur route, avant d’être interrompus par un petit bourdonnement d’indignation. Malgré quelques instants d’hésitation, le petit Statitik que N avait recueilli refusait de retourner à la vie sauvage. Il avait appris à se surpasser grâce au jeune homme, semblait-il s’exclamer, et pour rien au monde il ne voudrait l’abandonner. Emu, N tendit son bras et le petit Pokémon y grimpa pour reprendre la place qu’il affectionnait, sur la visière de son dresseur.
Désormais, il lui fallait se reconstruire. Il lui fallait oublier le fantôme de son père qui le guettait toujours. N était en quête d’identité, et cette identité commençait à se matérialiser par sa mission : il désirait faire comprendre le lien qui unissait les Pokémon à leurs dresseurs.  C’était son rôle qui déterminerait qui il était. Pas le conditionnement qu’il avait subi. Longtemps il hésita sur la région où se lancer. Puis son choix se porta sur Alera, une île sur laquelle il pourrait entamer son grand voyage. Là, il comptait bien tenter de vaincre les champions d’arène : c’était ainsi qu’il pourrait prouver aux dresseurs qu’il rencontrait que l’harmonie était plus puissante que la simple obéissance.

Il y avait une chose qu’il redoutait cependant. Comment affronter ses anciens alliés de la Team Plasma ? Et les autres Teams présentes sur l’île ? Il se savait encore fragile, et malgré ses motivations, il craignait avant tout que son passé le rattrape. C’était quelque chose qu’il aurait sans doute à combattre au cours de ses aventures.



--------

team Pokémon




Pack starter

Objet 1 - Objet 2 - Objet 3

---------------------

toi derrière l'écran

Pseudo: Je change de pseudo comme de chemise, donc mieux vaut rester sur N brille  ♦️ Âge: Twenty ♦️ Pays: O Breizh ma bro, me 'gar ma bro... ♦️
Comment as-tu connu le forum ? Le traditionnel google ! ♦️ Fréquence de connexion : Plusieurs fois par semaine, mais puisqu'on en parle, j'aimerais préciser que je suis en prépa, et que donc en cas de période chargée, j'ai peu de temps pour rp brille  ♦️ Crédit de ton avatar: C'est mon mien, avec un artwork trouvé sur Zerochan ♦️ Double-compte ? Nein ♦️ Le mot de la fin:  sushi  ♦️




Dernière édition par N. Harmonia Gropius le Ven 12 Fév - 19:57, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: L'harmonie c'est le mariage de la réalité et de l'idéal. ♦ N.   Mar 9 Fév - 21:25

Je n'ai qu'une chose à dire

EQUATION NEEEEEEEERD

Plus sérieusement, j'aime beaucoup N donc j'ai hâte de voir ce qu'il donnera en RP. Bonne chance pour ta fiche, et tout le DRAMA qu'elle contiendra~

Revenir en haut Aller en bas
avatar

REGION : Jotho
POKÉBALL LANCÉES : 494
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 13/01/2015

MessageSujet: Re: L'harmonie c'est le mariage de la réalité et de l'idéal. ♦ N.   Mar 9 Fév - 21:29

"Pays: O Breizh ma bro, me 'gar ma bro..."
PARCE QU'EN PLUS TU ES BRETONNE
Par pitié, épouse moi ;w; (Par contre, je dois déjà me marier avec Sil', j'espère que ça te dérange pas)

Btw, bienvenue officiellement sur le forum, N~
On va très bien s'entendre >:3 Vivement qu'ils construisent un pont à Alera
Sinon ben courage pour ta fiche, hâte de la voir terminée~

________________________
I'm surrounded by illusions ▵

Yuri expose ses théories en #ffff66
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: L'harmonie c'est le mariage de la réalité et de l'idéal. ♦ N.   Mar 9 Fév - 21:36

Bienvenue sur le fow, N ♥
Fais pas gaffe à Roman, il est bizarre.

Et donc du coup: EQUATION EVERYWHEREUH !
Courage pour ta fiche ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: L'harmonie c'est le mariage de la réalité et de l'idéal. ♦ N.   Mar 9 Fév - 21:54

Merci beaucoup hiii

Neal > Heureusement que j'ai ma calculette sur moi, parce que je suis plus du côté littéraire de la force :smile: (dixit la fille qui veut jouer le personnage avec le plus de références mathématiques de la licence Pokémon)
Et OH MON DIEU TES SURNOMS DE POKEMON. J'aime tellement. Kant en Sucroquin hoho

Roman > OUI OUI BRETONNE PUR BEURRE, comme on en fait plus Cool
C'est pas un soucis, j'accepte la polygamie

Johan > Sherloooooock slurp Merciii !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

REGION : Hoenn
POKÉBALL LANCÉES : 930
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 10/06/2014

MessageSujet: Re: L'harmonie c'est le mariage de la réalité et de l'idéal. ♦ N.   Mar 9 Fév - 23:01


Ouuuh, pas bon les bretons.... dit celle qui y habite depuis trois ans /bam/

Sinon plus officiellement : BIENVENUE ! ♥
Je te souhaite bon courage pour ta fiche (tu vas en avoir besoin), prend le temps qu'il te faut, j'ai hâte de lire tout ça x3

________________________
Rafaël explore en #708090


won't open my eyes
Sun is up, I'm a mess - Gotta get out now, gotta run from this - Here comes the shame, here comes the shame ...
Throw 'em back 'til I lose count ©️ alaska.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leclairdelambre.blogspot.com/
Admin
avatar

REGION : Johto
POKÉBALL LANCÉES : 1113
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 19/04/2014

MessageSujet: Re: L'harmonie c'est le mariage de la réalité et de l'idéal. ♦ N.   Mar 9 Fév - 23:04

Bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche ! ♥️ J'ai hâte de voir ce que tu vas faire de ce petit N. Very Happy

________________________


Prepare for trouble, and make it double.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: L'harmonie c'est le mariage de la réalité et de l'idéal. ♦ N.   Mer 10 Fév - 20:38

Merci. keur

Méfiez-vous, les Bretons ce sont les pires. What a Face
Bref, j'ai fait un premier jet d'histoire, j'espère que ça ira, à vrai dire le résultat n'est pas exactement ce que j'avais prévu, mais bon, alea jacta est. toilet
en plus je m'étais limitée à 3000 mots, et à une vingtaine de mots près je respecte cette limite donc ça c'est cool
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: L'harmonie c'est le mariage de la réalité et de l'idéal. ♦ N.   Mer 10 Fév - 21:17

Oh mon Dieu ! Mais c'est N, le personnage le plus stylé de Pokémon... Après moi  lapinfifou

Bienvenue, sur le forum et vient sauver le monde avec moi ! superman
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: L'harmonie c'est le mariage de la réalité et de l'idéal. ♦ N.   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'harmonie c'est le mariage de la réalité et de l'idéal. ♦ N.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Demande de mariage de Paquerette et Philipaurus
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Mariage des soldats Maya II et nain32
» [RP] Mariage de Myckilem et Naurestel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novum Elit x Cinnamon Rolls :: Administration :: Formulaire d'embarquement-