Partagez | 
 

 Un retard dangereux [PV Rafaël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

REGION : Hoenn
POKÉBALL LANCÉES : 930
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 10/06/2014

MessageSujet: Re: Un retard dangereux [PV Rafaël]   Mar 1 Juil - 9:42

Derrière eux, alors qu'ils fuyaient, les coups de feu continuaient à pleuvoir. Presque paniquée par la situation, Rafaël avait agi d'instinct. Elle s'était précipitée par la première sortie venue, non sans l'avoir analysé au passage, et surtout en tirant le rouquin avec elle. Pourquoi ? Elle n'aurait su dire. Dans l'immédiat, la brune ne savait qu'une chose : ils devaient fuir, et vite.

Ils dévalaient tous deux les escaliers, quand une balle percuta la rambarde puis le mur juste à côté d'eux. Rafaël se sentit soudain stoppée dans son élan, plaquée contre un corps chaud tandis que les balles continuaient de pleuvoir. Elle leva les yeux. Neel. Pourquoi ? Le contact la dérangea une seconde, malgré le moment. Mais une vive douleur lui fit baisser les yeux. Sa cuisse, écrasée contre le mur, était douloureuse, poisseuse d'un épais liquide rougeâtre qui tâcha le mur blanc. Du sang ? Elle se souvint alors, le coup de tout à l'heure, la balle qui l'avait frôlé. Un nouveau coup de feu fut tiré, la faisant sursauter, mais Vincent répliqua aussitôt par deux coups, dont l'un toucha leur poursuivant. Puis, elle se sentit poussée en avant. La course reprenait. Ils dévalèrent un nouvel escalier, poursuivis par le dernier homme de main de l'établissement. La gitane regarda droit devant elle, le cœur battant la chamade. La porte. Elle était là, bientôt là. Encore quelques mètres pour la liberté. Elle ne voulait pas mourir.

« Baisse-toi ! »

Il lui fallut deux secondes. Deux secondes pour comprendre, pour exécuter le geste et enfin se baisser. Au moment où Rafaël s'abaissa, trop vite, elle chuta dans l'escalier, bascula en arrière et tomba contre le mur, les fesses entre deux marches. Elle sentit, plus qu'elle ne la vit, la balle de plomb s'encastrer dans le mur derrière sa tête. Ses grands yeux s'écarquillèrent de surprise, son cœur dû manquer un ou deux battements. « Je suis vivante », pensa-t-elle, en boucle. « Je suis vivante. » La tête de l'homme apparut dans l'escalier, sans doute pour s'assurer que sa cible avait bien été  touchée. Et là... Rafaël ne sut vraiment ce qui la poussa à tirer. La peur, l'instinct de survie, la vengeance ? Ses mains se crispèrent sur l'arme noire, son doigt appuya machinalement sur la gâchette, et la balle partit. L'homme s'effondra, pitoyable marionnette qui roula dans l'escalier, désarticulée. Il était mort. Rafaël resta figée, les mains crispées sur l'arme froide. L'homme était mort.

- …

Doucement, elle baissa l'arme meurtrière. Le silence était revenu dans l'escalier tâché de rouge. Le corps de Rafaël tremblait imperceptiblement, mélange d'angoisse et de culpabilité. Elle avait tué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leclairdelambre.blogspot.com/
avatar

POKÉBALL LANCÉES : 350
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 15/06/2014

MessageSujet: Re: Un retard dangereux [PV Rafaël]   Mar 1 Juil - 13:52

Tout c’était passé très vite. La chute, le coup de feu raté, et celui qui avait touché sa cible. L’homme était tombé dans les escaliers, entrainant dans sa chute des pétales rouges. Neel avait alors posé son regard sur Rafaël. La jeune fille était sous le choc, son corps tremblait et son teint avait gagné en blancheur. C’était la première fois qu’elle tuait, aucun doute. Le rouquin s’approcha. Il ne lui avait pas demandé d’aller jusque-là, mais sans doute que l’instinct avait dépassé la raison lorsque la mort avait voulu poser ses lèvres sur les siennes.

Neel se baissa devant la brune sans un mot. En cet instant de choc, il préférait ne pas la brusquer. Leurs poursuivants étaient au tapis après tout, ils pouvaient bien prendre quelques secondes. Mais il ne fallait pas trop tarder non plus, d’autres risquaient d’arriver. Il enverrait d’ailleurs quelques sbires menacer le directeur du casino dans l’après-midi, qu’il comprenne bien qu’on ne jouait pas avec lui. Pour l’heure, il s’occupa de la gitane.
Doucement, le rouquin posa sa main sur l’arme pour la retirer des mains de la jeune femme.

« C’est fini, tu n’en as plus besoin. »

Avec fermeté mais douceur il reprit l’arme. Il remit la sécurité en place et il rangea le révolver dans son manteau. Il en fit de même avec le sien. Puis, de façon précautionneuse, il attrapa le bras de Rafaël pour la redresser.

« Tu n’as pas à t’en vouloir, c’était toi ou lui. Maintenant, il faut partir. »

Sur ce, il l’entraina vers la sortie. Quand ils furent hors du bâtiment la lumière du soleil éblouit Neel un instant. Les casinos donnaient l’impression qu’il faisait toujours nuit, un peu comme les cinémas. Le lieutenant entraina ensuite la sbire hors du quartier des jeux pour se rendre à un hôtel. Pas celui où il logeait, un autre plus discret. Il demanda une chambre juste pour une nuit et dès qu’il eut la clef en main il vint reprendre Rafaël par le bras pour qu’elle le suive.
C’était une chambre classique avec un lit double et une penderie, il y avait aussi une petite salle de bain mêlant toilette et douche. Neel se retourna alors vers Rafaël et il prit enfin le temps de l’observer. Mis à part sa pâleur, elle avait l’air d’aller bien. Du moins c’est ce qu’il pensa jusqu’à voir le sang sur son pantalon et l’éraflure sur le tissu. Elle avait été touchée. Bon.

« Baisse ton pantalon, dit-il d’un ton sec. »

… Vu la fierté de la jeune femme, à tous les coups elle allait le comprendre dans le mauvais sens. Le lieutenant apporta alors une précision.

« Il faut soigner ta plaie rapidement. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Hoenn
POKÉBALL LANCÉES : 930
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 10/06/2014

MessageSujet: Re: Un retard dangereux [PV Rafaël]   Mar 1 Juil - 17:49

C'était le blanc total. Le regard fixe, l'air absent, Rafaël n'était plus reliée avec la réalité. Ses mains, ses mains de montagnarde aguerrie, ses mains douces qui n'avaient jamais frappé personne... ces mains-là venaient de tuer un homme. Elle avait tué un homme, froidement, sans réfléchir. En l'espace de quelques secondes, elle avait ôté la vie. Si toutes ces pensées se bousculaient dans sa tête, en revanche Rafaël ne réagissait pas à l'extérieur. Elle ne sentit pas vraiment l'arme lui être retirée, ni une poigne ferme mais douce la relever.

« Tu n’as pas à t’en vouloir, c’était toi ou lui. Maintenant, il faut partir. »

La voix venait de loin. Neel ? Rafaël n'était pas sûre. Elle ne réagit pas.

Une porte claqua. Lorsque la gitane reprit connaissance, elle se trouvait dans une chambre d'hôtel, sobre et sans prétention. Un lit double, quelques meubles... Ce n'était pas la chambre dans laquelle elle logeait depuis quelques jours. Vincent n'était pas loin, observant lui aussi les lieux. Où étaient-ils ? Toujours à Mell, supposa la gitane. Était-ce la chambre du rouquin ? Rafaël baissa les yeux sur ses mains, songeuse. Ces mains qui désormais étaient meurtrières. Elle sentait encore le contact de l'arme froide contre sa paume.

« Baisse ton pantalon », entendit-elle dire d'une voix sèche.

Surprise, Rafaël leva la tête, les yeux écarquillés de stupeur. Pardon ? Et puis, il y eut une légère précision qui changea tout :

« Il faut soigner ta plaie rapidement. »

Ah... La gitane ferma les yeux un instant, soulagée. Elle s'était inquiétée un instant. Elle baissa les yeux vers sa cuisse droite. Sur son jean basique, une longue déchirure avait brisé le vêtement, sans doute irrécupérable. Le sang avait coulé le long de sa jambe, et coagulé autour de la plaie. Sous le vêtement, la brune ne savait pas trop à quoi cela pouvait ressembler... mais hors de question de le montrer à d'autres. Hors de question de baisser son vêtement. Rafaël regarda le rouquin, et quand elle aperçut son visage, elle reprit un peu de sa verve. Elle secoua la tête.

- Non. Je... ça va, je me soignerai seule. … je retourne dans ma chambre.

Ignorant alors qu'ils se trouvaient dans un nouvel hôtel loin du premier, la gitane s'éloigna vers la porte en boitant légèrement, l'air cependant un peu moins fière que d'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leclairdelambre.blogspot.com/
avatar

POKÉBALL LANCÉES : 350
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 15/06/2014

MessageSujet: Re: Un retard dangereux [PV Rafaël]   Mar 1 Juil - 20:25

« Non. Je... ça va, je me soignerai seule. … je retourne dans ma chambre. »

Neel fronça un peu les sourcils. Bon, maintenant que le choc était passé, la voilà qui cherchait à lui tenir tête à nouveau. Sauf que là, le moment était mal choisi et Vincent n'avait nulle envie de perdre son temps en joute verbale. Il vint alors attraper Rafaël par le bras pour la retenir.

« Je t'ai dit de baisser ton pantalon. »

Il la tira puis il la fit s'asseoir de force sur le lit.

« On est dans un autre hôtel. Je vais envoyer des gars faire peur au patron du casino pour qu'il tienne ses engagements et lui faire comprendre qu'il a intérêt à ne plus jouer au con avec nous. Mais en attendant, on doit être discret au moins pour quelques heures. »

Neel s'approcha alors de la fenêtre et il observa un instant dehors. Il ne voyait personne de suspect dans la rue, c'était déjà ça. Le rouquin revint vers la gitane, l'air sévère. Il n'avait pas le temps d'attendre qu'elle veuille se décider, alors il se pencha sur elle et il vint lui enlever son pantalon lui même. Et pour ne pas qu'elle se défende, il lui bloqua les bras d'une main tandis qu'il déboutonnait son pantalon de l'autre. Tant pis s'il écopait de quelques griffures.
Après un instant de bataille, le pantalon fut baissé mais jusqu'aux genoux seulement. Pas besoin de plus pour soigner la blessure. Par contre, il fronça les sourcils en voyant la plaie. Ce n'était pas très beau, en plus elle s'était salie avec le jean. Il fallait vraiment désinfecter ça rapidement avec toutes les saletés que la balle avait apporté dans le sang au risque la blessure devienne sérieuse. La peau avait été légèrement brulée par la balle aussi, mais ça partirait sans doute avec le temps et de la crème hydratante. Mais s'il s'attarda sur la plaie, le lieutenant ne chercha nullement à abuser ou profiter de la jeune femme. S'il avait été un peu brusque pour qu'elle obéisse, en revanche il n'eut aucun geste déplacé sur sa peau.

« Il faut soigner ça maintenant si tu veux être capable de marcher normalement. »

Le rouquin chercha un instant autour de lui. Il n'avait rien sur lui, mais normalement... Il partit fouiller la salle de bain et il en dénicha une boite à pharmacie. Certains hôtels en proposaient directement une en cas de blessure. Il y avait le strict minimum dedans, mais ça ferait l'affaire. Il revint vers Rafaël.

« Il y a de l'alcool à désinfecter et du coton. Montre ta cuisse. »

________________________
Vincent frappe et fume en #cc0000.



Après le boulot... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Hoenn
POKÉBALL LANCÉES : 930
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 10/06/2014

MessageSujet: Re: Un retard dangereux [PV Rafaël]   Jeu 3 Juil - 22:59

« Je t'ai dit de baisser ton pantalon. »

Une poigne forte, presque brutale, sur un ton sec et menaçant. Rafaël leva les yeux vers le rouquin, farouche et apeurée. Elle ne voulait pas se déshabiller devant lui, surtout pas. La peur d'être vulnérable ? Oui, et concernant son vécu, la jolie brune avait bien de quoi être méfiante. Elle se retrouva bousculée sur le lit, assise de force, et Neel la relâcha pour aller observer par la fenêtre. Rafaël n'écouta qu'à moitié ce qu'il dit ensuite, tant son attention était focalisée sur la porte droit devant elle, mais elle perçut néanmoins quelques mots. Un autre hôtel ? Dans lequel ils devraient rester planqués quelques heures, tous les deux ici ? La gitane déglutit, mal à l'aise. Tous ses sens étaient en éveil, tout son corps tendu d'anticipation. Et ses craintes redoublèrent lorsque, brutal, Vincent vint l'attraper pour la déshabiller de lui-même.

- Non ! J'ai dit non ! cria-t-elle en se débattant.

Il s'en suivit une bataille légère, que la gitane perdit malgré ses vaines tentatives de coup et de griffure. Elle avait bien dû, pourtant, le frapper à la tête et le griffer aux avant-bras. Mais la bataille fut perdue, et le pantalon de Rafaël descendu jusqu'à ses genoux. Sous l'action brutale de leur combat et du jean vivement descendu le long de sa peau, la blessure de la jeune femme était devenue encore plus douloureuse et du sang frais s'en écoula en traînées carmin.

« Il faut soigner ça maintenant si tu veux être capable de marcher normalement. »

Humiliée, la jeune femme gardait les yeux baissés. Quand Neel s'éloigna vers la salle de bain, elle se rassit souvent sur le bord du lit, le pantalon baissé et les cuisses serrées. Bien sûr que cela la gênait, elle ne se montrait nue – ou déshabillée – devant aucun homme, devant personne. Elle serrait donc les cuisses, pour dissimuler au possible son sous-vêtement clair, assorti au haut, mais l'action ne fit qu'aggraver davantage sa blessure qui saigna un peu plus.

« Il y a de l'alcool à désinfecter et du coton. Montre ta cuisse. »

Rafaël leva les yeux, rapidement. Le rouquin était revenu, une boîte à pharmacie à la main. Sans répondre, la brune jeta un rapide coup d'oeil à sa blessure. Ça saignait, et ça venait de tâcher les draps crème. Mal à l'aise, elle remua un peu, hésita longtemps. La douleur était là, le sang ne cessait de s'écouler et comme Vincent, Rafaël savait qu'une plaie de ce genre pouvait être dangereuse. Elle était assez raisonnée sur les blessures, en montagne, cela arrivait souvent, et la jeune femme s'était toujours très bien soignée. Sauf que là, visiblement, elle n'avait d'autre choix que de se laisser faire. Elle releva la tête, jeta un dernier regard suspicieux au lieutenant.

- … faites attention à vos gestes, se permit-elle de dire, farouche, avant se tourner légèrement sur le côté pour lui dévoiler sa cuisse blessée.

________________________
Rafaël explore en #708090


won't open my eyes
Sun is up, I'm a mess - Gotta get out now, gotta run from this - Here comes the shame, here comes the shame ...
Throw 'em back 'til I lose count ©️ alaska.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leclairdelambre.blogspot.com/
avatar

POKÉBALL LANCÉES : 350
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 15/06/2014

MessageSujet: Re: Un retard dangereux [PV Rafaël]   Ven 4 Juil - 14:33

Dans la bataille, Neel avait écopé d'une griffure à la joue et quelques unes aux bras, mais il s'en fichait. Il l'avait un peu cherché après tout... lui et sa délicatesse naturelle. Quand le rouquin revint vers la brune il se demanda s'il allait encore devoir se battre pour la soigner mais la demoiselle sembla plus coopérative cette fois ci. Enfin... en partie du moins.

« … faites attention à vos gestes. »

Neell haussa un sourcil. Elle pensait vraiment que c'était ce qui l'intéressait ? Qu'il allait profiter de la situation pour quoi ? La toucher ? Il avait mieux à faire franchement... Certes, il était un homme et il regardait forcément les formes. Oui, il avait envie d'elle. Mais dans la situation actuelle, ce n'était pas le moment pour ça. Enfin... il ne chercha pas à se défendre et il s'approcha.

La boite à pharmacie ouverte, il humidifia d'abord un coton avec de l'eau pour nettoyer la plaie. Elle n'était pas si grande, mais ça saignait bien. Quand il eut enlevé la majeur partie du sang il désinfecta. Mais l'hémorragie avait du mal à se stopper. Il faudrait faire un bandage un peu serré dans un premier temps histoire que ça s'arrête. Bon... Il n'y avait pas un baume dans cette boite ?

« Tiens le coton appuyé pour que ça ne saigne pas. »

Quand la brune se fut exécutée il chercha une quelconque pommade. Anti-acné, non. Anti-para, non plus. Anti-poison, crème hydratante... Ah ! Voilà, un cicatrisant. Il lut rapidement la notice avant de l'ouvrir, en appliquant en grande quantité sur la plaie après avoir poussé le coton que tenait la brune. Sur ce, il attrapa un rouleau de bandes et il commença à enrouler la cuisse de la gitane. Pour ça il dut bien sûr passer une main entre ses deux cuisses. Mais Vincent ne fit pas de geste déplacé, bien qu'il nota qu'elle avait la peau très douce. Sans doute parce que toujours cachée dans ses vêtements larges, le soleil ne l'abimait pas.

« Voilà, dit-il une fois le bandage fait. On le desserrera dans une heure. D'ici là, laisse ça tranquille. »

________________________
Vincent frappe et fume en #cc0000.



Après le boulot... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Hoenn
POKÉBALL LANCÉES : 930
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 10/06/2014

MessageSujet: Re: Un retard dangereux [PV Rafaël]   Ven 4 Juil - 22:42

Attentive, alerte, mal à l'aise. Rafaël ne quittait pas des yeux le rouquin qui s'approchait dangereusement d'elle. Lieutenant ou pas, elle n'hésiterait pas encore à se battre ou à le frapper s'il se permettait un seul geste de travers. La gitane était farouche, et elle ne se laissait pas approcher de la sorte. Vincent avait sorti les outils, et méticuleux, il préparait de quoi la soigner. Le coton, le désinfectant, les bandes... Bien que tendue, la brune se décida à lui montrer sa cuisse. Pour cela, elle devait se pencher légèrement sur le côté, sur-élevant sa jambe blessée. La blessure se trouvait sur la cuisse, juste en-dessous de la hanche. L'endroit n'était pas si sensible, mais très mal placé.

« Tiens le coton appuyé pour que ça ne saigne pas. »

Sourcils froncés sous la douleur, Rafaël s'exécuta. Le passage du désinfectant n'avait pas été une partie de plaisir, loin de là. Elle appuya l'épais coton sur la plaie qui refusait d'arrêter de saigner. Déjà, le coton était imbibé de sang. Doucement, Rafaël sentit sa tête lui tourner. Mais elle n'en dit rien et continua d'appuyer. Vincent eut l'air de trouver ce qu'il cherchait. Un cicatrisant. Il l'appliqua généreusement sur sa plaie, avant de la bander proprement. Tout le long du soin, la brune n'avait dit aucun mot, lâché aucune exclamation de douleur. Elle était restée sage et attentive, surveillant le lieutenant du regard. Mais ce dernier avait été professionnel jusqu'au bout.

« Voilà. On le desserrera dans une heure. D'ici là, laisse ça tranquille. »

Les soins étaient terminés. Rafaël baissa les yeux vers son bandage, propre et légèrement serré. La brune attrapa alors son pantalon en vue de le remonter... mais avec sa plaie, elle hésitait. Le jean était assez serré sur ses hanches, elle risquait de défaire le bandage et de se faire encore plus mal. Et puis, le vêtement était déchiré, plein de sang. Et en plus, le bouton de fermeture avait sauté dans la bataille. Génial. Soupirant doucement, Rafaël baissa alors le vêtement jusqu'à ses chevilles, et le retira ensuite. Elle resta jambes nues, assise sur le lit. Par pudeur, elle attira le drap à elle et leva enfin les yeux vers Neel.

- … quand... est-ce que l'on ressort ?

Elle hésita et ajouta, le regard un peu voilé de culpabilité en repensant au casino et au sort de leurs poursuivants.

- Est-ce qu'ils vont nous poursuivre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leclairdelambre.blogspot.com/
avatar

POKÉBALL LANCÉES : 350
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 15/06/2014

MessageSujet: Re: Un retard dangereux [PV Rafaël]   Sam 5 Juil - 10:41

« … quand... est-ce que l'on ressort ? Est-ce qu'ils vont nous poursuivre ? »

A la question, Neel reporta son regard sur elle. Sans doute qu'ils allaient les chercher mais il doutait qu'on les trouve. D'ailleurs, maintenant que la jeune femme était soignée il fallait qu'il s'occupe de faire venir les larbins au casino. Il attrapa son téléphone et il tapa rapidement ses ordres qu'il envoya par mail à cinq sbires. Ça devrait largement suffire. Les hommes du casino n'étaient que des petites frappes qui se pensaient puissants parce qu'on leur avait mis une arme entre les mains. Une fois l'ordre envoyé, le rouquin se retourna vers la demoiselle.

« On va attendre quelques heures, et même s'ils nous cherchent ils ne vont pas nous trouver. »

Le rouquin l'observa un instant de haut en bas. Elle n'avait pas vraiment l'air fière d'elle. Était-ce à cause du fait qu'elle était en partie dénudée -d'ailleurs son pantalon était bon à jeter- ou autre chose ? Hm... Ce n'était pas son problème. Neel attrapa une cigarette dans sa veste et il l'alluma, en tirant une bouffée. Ce n'était sans doute pas autorisé à l'intérieur d'un hôtel, mais il s'en fichait. Il regarda rapidement autour de lui pour trouver une système anti-incendie de la chambre, un épais disque rond, et il s'en approcha pour le débrancher. Une petit astuce pour éviter que la machine ne s'alarme avec la fumée de la cigarette.
Il restait néanmoins une chose à régler. Le lieutenant vint alors prendre le téléphone de la chambre pour contacter l'accueil et il échangea quelques mots rapides avant de raccrocher. Il avait demandé à ce qu'on aille chercher un jogging pour sa compagne, mot usé sans aucun sous entendu. Non pas que ça le gênait de la voir les cuisses à l'air, loin de là, mais pour repartir... un pantalon plein de sang qui ne tenait plus était tout de même assez voyant et inutile de se faire remarquer maintenant. Un bas souple serait mieux aussi car ça ne collerait pas la plaie. Et maintenant que la bonne action du jour était faite, le faux roux s'intéressa au bar de la chambre. A l'intérieur, jus de fruit, eau, et de la bière aussi. Il prit deux bouteilles d'alcool et il partit s'asseoir sur le lit. Il en passa une à Rafaël.

________________________
Vincent frappe et fume en #cc0000.



Après le boulot... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Hoenn
POKÉBALL LANCÉES : 930
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 10/06/2014

MessageSujet: Re: Un retard dangereux [PV Rafaël]   Sam 5 Juil - 22:18

« On va attendre quelques heures, et même s'ils nous cherchent ils ne vont pas nous trouver. »

Rafaël l'observait, silencieuse. Combien de temps ces hommes les poursuivrait-ils, l'arme à la main ? Vincent avait blessé l'un des leurs, Rafaël avait tué l'autre. Elle pourrait comprendre, évidemment, s'ils se vengeaient. Ses yeux gris-vert se baissèrent sur le sol, songeuse et coupable.

Vincent bougea autour d'elle, s'allumant une cigarette sans tenir compte de la jeune femme. En entendant du bruit sur le mur, celle-ci redressa la tête. Le rouquin venait de débrancher l'alarme incendie. Rafaël tourna la tête vers la fenêtre ouverte, silencieuse. Quelques heures, à attendre ici. Très franchement, cette idée ne l'enchantait pas du tout. Surtout dans la même pièce que le lieutenant. Cependant, ce dernier l'étonna. Il appela la réception, commanda un pantalon pour sa compagne – Rafaël fronça les sourcils mais comprit l'astuce -, avant de revenir vers elle en lui tendant une bière. Si elle avait aimé ce genre d'alcool amer, elle aurait pu apprécier l'attention. Au lieu de cela, elle tourna la tête dans la direction opposée, sourcils froncés.

- Je n'en veux pas.

Elle jeta malgré elle un regard au mini-frigo. En vérité, elle aurait préféré de l'eau fraîche ou un jus de fruit, sa gorge était sèche depuis leur fuite et elle avait très soif. Mais trop fière pour l'avouer, la gitane resta silencieuse. Elle observa les lieux, à la fois curieuse et résignée. Le temps allait être long, ici. Une demi-heure plus tard, on frappa à la porte. Rafaël mit quelques secondes avant de comprendre que c'était sûrement pour le pantalon. En effet, un jeune apprenti vint leur apporter un vêtement neuf et encore emballé. Un jogging bleu nuit, à l'allure douce et confortable. Le garçon sembla attendre un pourboire qui ne vint pas, et il repartit, laissant Neel et Rafaël seuls. Quand le pantalon lui fut tendu, la gitane ne put que souffler un « merci », malgré tout reconnaissant. Et elle s'habilla.

________________________
Rafaël explore en #708090


won't open my eyes
Sun is up, I'm a mess - Gotta get out now, gotta run from this - Here comes the shame, here comes the shame ...
Throw 'em back 'til I lose count ©️ alaska.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leclairdelambre.blogspot.com/
avatar

POKÉBALL LANCÉES : 350
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 15/06/2014

MessageSujet: Re: Un retard dangereux [PV Rafaël]   Dim 6 Juil - 9:55

« Je n'en veux pas. »

Ah ? Neel n'insista pas et il ouvrit sa bière. Il en prit une gorgée. Ça faisait du bien ! C'était loin d'être son alcool favori, mais c'était bon. Et puis il avait besoin de boire un peu pour faire redescendre la pression de toute cette journée. Même s'il faisait preuve d'un calme exemplaire en presque toutes circonstances, l'adrénaline était toujours au rendez-vous quand une situation devenait dangereuse.

Quand le pantalon fut apporté à Rafaël une bière et une demie-heure plus tard le rouquin vint le récupérer des mains du jeune homme puis il lui lança un coup d'œil lui signifiant de partir dans les secondes suivantes. Le gamin s'exécuta pour son propre bien. Il paierait le jogging en même temps que la note d'hôtel après. Le rouquin tendit ensuite l'objet de la livraison à la gitane et il haussa un sourcil en entendant un faible « merci ». Sérieusement ? Il avait bien entendu ? C'était la première fois qu'il entendait un merci de sa part, et franchement ce n'était pas trop tôt ! Quand même, après tous les services rendus... dont lui éviter un viol. Il était temps d'entendre un peu de reconnaissance venant d'elle. Neel eut l'air satisfait mais il ne répondit pas néanmoins, autant parce qu'il n'avait rien à dire que parce que son téléphone se mit à sonner. Il s'éloigna pour répondre, marmonnant des « hm », « très bien » ou encore « hm ». Ah. Déjà celui-là ? Quoiqu'il en soit, il ne fut pas un exemple en causerie à cet instant puis il raccrocha.

« Les gars ont intercepté le patron du casino. Il ne devrait plus y avoir de problème. »

Le rouquin se tourna vers Rafaël.

« On va pouvoir y aller plus tôt que prévu. Par contre, défais un peu ton bandage avant l'hémorragie a dû se stopper et le garder serrer va te poser problème pour marcher. »

________________________
Vincent frappe et fume en #cc0000.



Après le boulot... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Hoenn
POKÉBALL LANCÉES : 930
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 10/06/2014

MessageSujet: Re: Un retard dangereux [PV Rafaël]   Dim 6 Juil - 12:42

En silence, Rafaël enfila le pantalon qu'on venait de lui apporter. Il sentait le neuf et les produits chimiques, mais pour l'heure, cela ferait l'affaire. Il était large – peut-être une taille de trop ? -, mais au moins, cela ne frotta pas à sa blessure. Et puis, la gitane était friand de ce genre de pantalons, larges et confortables. Elle ne s'en plaignit donc pas et serra simplement le cordon pour le resserrer.

Le téléphone de Vincent se mit à sonner, et celui-ci s'éloigna un peu. La brune lui jeta un coup d’œil, cherchant à écouter un minimum de la conversation. Il semblerait que cela soit lié au casino qu'ils venaient de quitter, et le rouquin lui confirma cela lorsqu'il raccrocha et s'adressa directement à elle. Les sbires avaient « intercepté » le directeur du casino. Intercepté. Est-ce que cela voulait dire... ? Non, ils ne l'avaient sûrement pas tué, ils en avaient besoin après tout. La brune fronça légèrement les sourcils, toujours en désaccord avec leurs méthodes. Néanmoins, ils ne seraient plus poursuivis. C'était le seul point positif qu'elle voyait là-dedans.

« On va pouvoir y aller plus tôt que prévu. Par contre, défais un peu ton bandage avant l'hémorragie a dû se stopper et le garder serrer va te poser problème pour marcher. »

Neel s'était tourné vers elle. La gitane lui jeta un regard surpris, avant de baisser les yeux sur sa jambe blessée. Ah, oui. Elle essaya de tendre un peu la jambe, et en effet, cela était difficile et douloureux, comme un étau. Elle hésita, puis baissa donc à nouveau son pantalon jusqu'à mi-cuisses pour défaire légèrement le bandage, qu'elle rattacha ensuite sans peine. Elle ne tarda pas ensuite à se rhabiller, puis elle se leva, face au lieutenant. « On va pouvoir y aller plus tôt que prévu », avait-il dit. Ils retournaient au casino ? Vraiment, elle ne voulait pas. La gitane hésita avant de prendre la parole.

- … suis-je obligée de vous accompagner ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leclairdelambre.blogspot.com/
avatar

POKÉBALL LANCÉES : 350
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 15/06/2014

MessageSujet: Re: Un retard dangereux [PV Rafaël]   Dim 6 Juil - 13:47

« … suis-je obligée de vous accompagner ?  »

Neel regarda la jeune femme un instant et il prit le temps d'allumer une seconde cigarette d'en tirer une longue bouffée qu'il recracha dans l'air. Franchement, et bizarrement, il n'avait pas envie de tout de suite la laisser. Mais en même temps, il n'avait pas de raisons pour la garder. Alors il lui fit signe de le suivre sans dire un mot et il appela l'ascenseur dans le couloir. Une fois tous deux dans la machine il actionna le bouton « 0 » pour le rez-de-chaussé et la descente se fit dans un silence quasi religieux.
Le rouquin se dirigea ensuite vers l'accueil pour régler les frais -ignorant les regards insistants du réceptionniste sur sa cigarette- et il quitta l'hôtel. Là, enfin, il se décida à parler à Rafaël.

«  Je te raccompagne jusqu'à l'hôtel, après tu auras ta journée de libre. »

Juste au cas où... ne savait-on jamais, un type du casino pouvait toujours trainer dans le coin. Heureusement le trajet se fit sans accro et une fois à l'hôtel Neel la laissa simplement pour repartir de son côté, attrapant son téléphone pour donner de nouveaux ordres et continuer ses magouilles de lieutenant.


[Petite réponse qui clôt ce rp ! \o/]

________________________
Vincent frappe et fume en #cc0000.



Après le boulot... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un retard dangereux [PV Rafaël]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un retard dangereux [PV Rafaël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Sénateur Carlos Fritz Lebon: un homme malhonnete et dangereux
» Haïti : Un dangereux précédent par Patrick Elie
» Exécution d'un dangereux bûcheron [Torino Island, Rang S, Solo, Contre-attaque][Réservée]
» Un mois de retard pour la rentrée
» Ran-Mao. Le jouet dangereux~ [. Hot? x3 ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novum Elit x Cinnamon Rolls :: Flood Party ! :: Vieil album :: RP terminés-