Partagez | 
 

 Vincent N. Rey - Ne me cherche pas, gamin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

POKÉBALL LANCÉES : 346
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 15/06/2014

MessageSujet: Vincent N. Rey - Ne me cherche pas, gamin   Dim 15 Juin - 21:50

Vincent N. Rey


... et ?






ID. CARD _________________________ Anecdotes

Surnom(s): Neel ♦ Âge: 31 ♦ Date de naissance:le 4 juin ♦ Ville de naissance:Nenucrique ♦ Orientation sexuelle: bi ♦  Métier, statut: Lieutenant de la team Rocket ♦ Signe particulier: A toujours une cigarette à la bouche ♦ Région: Hoenn ♦ Groupe: Team


- Il aime le café avec un sucre. Pas deux. Un. C'est très important. S'il boit un mauvais café à son réveil, il passera une mauvaise journée.
- Il n'a plus tellement de contact avec ses parents qui pensent qu'il est commercial.
- Il fait toutefois en sorte d'envoyer une carte à sa sœur et son frère de temps en temps pour la rassurer.
- Il s'endort sur le dos mais se réveille toujours sur le ventre.
- Quand il se présente il ne donne jamais son premier prénom.
- Il est très proche de son gueriaigle, ils sont comme des frères.
- Son brutapode est son deuxième pokémon. Il a évolué très vite et il a aussi mauvais caractère que son dresseur.
- Il a mis du temps à se faire obéir de son Rexillius après qu'il ait évolué.
- Il n'aime pas avoir de la barbe, ça le dérange et ça le gratte, alors il se rase tous les matins.
- Il fume trois cigarettes par jour au minimum. ça peut aller à un paquet entier selon ses journées sinon.


--------

Descriptions physique & caractère

Vincent, c'est 1m94 de mauvaise humeur et des sourcils froncés en permanence au point qu'il aura des rides avant l'âge. Une cigarette toujours au bec qui va sans doute lui donner un cancer des poumons d'ici quelques années et des cheveux d'un rouge pétant qui laisse penser qu'il les colore. Vraiment, vous n'avez pas envie que son regard brun se pose sur vous, car si c'est un homme assez beau, ses airs de caïd ne donne pas envie du tout de l'approcher.
Et puis, c'est qu'il a de la carrure, le bonhomme. Il n'a pas peur de plus grand que lui -ce qui est difficile à trouver- et si vous le cherchez, vous pourrez voir que ses muscles ne sont pas là pour décorer. S'il n'est pas du genre à chercher la bagarre le premier, si vous l'énervez il répondra et fera mal.

Pourtant si on le laisse tranquille c'est quelqu'un d'assez calme. Vous pourrez souvent le trouver assis à un bar en train de boire un verre d'alcool. Il aura son éternel blouson en cuir noir avec de la fourrure grise au col et toujours ses cheveux courts et ébouriffés dont seulement deux mèches retombent sur son visage. Il aura aussi doute quelques colliers autour du cou avec des motifs divers en fonction de ses humeurs. Une bague au doit peut-être et sans doute un piercing rouge à l'oreille gauche. Il aura sûrement les sourcils froncés, mais il restera tranquillement dans son coin. A part ses cheveux rouges, il n'est pas si extravagant que ça. Il aime être élégant mais dans un style décontracté. Un drôle de paradoxe.

Néanmoins si vous venez lui parler... vous feriez bien d'avoir une bonne raison et d'être bref et concis. Perdre son temps ? Il déteste ça. Les longs discours ? Encore plus. Si vous voulez avoir son attention il ne faudra pas perdre votre temps en parlote. En fait, il déteste les mots, il préfère largement avoir des faits devant lui. En fait... il n'y a pas grand chose que Vincent aime. Ah si. Il y a quand même quelques trucs. Les cigarettes. Mais seulement les brunes. Les blondes, c'est immonde. Il aime dormir aussi et prendre son temps le matin. Si le rouquin n'a aucune patience pour les autres, il sait en avoir pour ce qui l'importe. Il aime commander et être respecté aussi. C'est bien pour ça qu'il est dans la team, pour avoir du pouvoir. Par contre il n'est pas fainéant pour autant. Au contraire, il a tendance à penser que rien n'est bien fait s'il ne s'y met pas lui même. On ne dirait pas comme ça, mais il apprécie le travail de qualité et il ne bâcle pas les choses. Quoi d'autre ? Ah oui. Il aime les relations charnelles et collectionner les conquêtes d'un soir, homme ou femme voire les deux en même temps. Mais s'il peut insister pour avoir quelqu'un, il n'est pas du genre à forcer. Brutal mais pas violeur.

Ah, encore une chose qu'il hait -oui, ça commence à faire beaucoup, mais  la plus importante sans doute. Il déteste son prénom. Vincent... Franchement, qui s'appelle encore comme ça à cette époque ? ça fait petit bourgeois. Non. Il n'aime pas. Alors quand on lui demande son nom il donne donne le deuxième. Neel. Il préfère.

Mais Vincent, non, Neel, ce n'est pas que ça. Il a beau avoir un air menaçant, le lieutenant de team n'est pas tout noir non plus. Bien qu'il soit sec et à l'opposé de doux, il aime ses pokémons par exemple et en prend grand soin. Il ne viendra pas non plus frapper un homme agonisant, il a quelques règles de conduite quand même. Des amis ou amours ? Pas vraiment, mais certaines personnes ont une place dans son estime et il leur montre du respect. Mais s'il apprécie vraiment quelqu'un, vous pourrez l'entendre lâcher quelques rares compliments à son égard. Ne lui en demandez pas trop tout de même...


Histoire

Pour comprendre qui est Vincent, il faut dans un premier temps remonter à son enfance.  A cette époque il n'avait rien à voir avec l'homme qu'il est aujourd'hui. C'était un petit garçon timide mais très gentil bien que déjà petit il voulait être le meilleur. Il ne parlait pas beaucoup et n'avait que peu d'amis, alors c'était sa façon à lui de montrer qu'il existait.

C'était un bon garçon, mais il y eut un changement lors de son entrée au collège. Son père devint de plus en plus absent, les disputes commençaient à éclater dans le couple. Cela avait marqué Vincent qui s'était senti abandonné dans ces disputes d'adulte.
A partir ce moment le brun -car oui il n'avait pas découvert la teinture à l'époque- se sentit tout le temps en colère et contre tout le monde sans raison. Il restait solitaire et calme comme avant, mais dès qu'on lui parlait il considérait ça comme une agression et il se montrait brutal en retour. Des cris, des insultes et parfois des coups. Ce comportement l'amena souvent à se battre à l'école et il fut rapidement fiché comme un voyou à qu'il valait mieux ne pas approcher. L'exception à cela fut son petit frère et sa petite sœur tous juste nés, des jumeaux. Eux, Vincent les adorait. Ils étaient petits, innocents et fragiles. Alors il se montra comme un grand frère exemplaire pour eux. Quand sa mère n'en avait pas le temps, il s'occupait d'eux, s'assurait qu'ils s'endormaient bien le soir et mangeaient assez. Mais ces deux petits anges étaient bien les seuls à recevoir ainsi son affection. Avec les autres, il redevenait colérique et violent.

Se retrouvant incapable de gérer son fils, sa mère le traîna de force voir une psychologue. Durant les trois premières séances il ne décrocha pas un mot et il se contentait de regarder le sol sourcils froncés. Il n'aimait pas cette dame qui lui posait des questions idiotes. Puis à la quatrième séance, il finit par parler. La psychologue en tira qu'il se sentait très seul et qu'il n'arrivait pas à exprimer ça autrement que par la colère. Elle en discuta avec la mère du garçon. Oui, mais il ne s'entendait pas avec ses camarades à l'école et on ne voulait pas l'approcher. Pourquoi pas un petit pokémon, alors ? Ils aidaient souvent les enfants à s'ouvrir.
C'est ainsi que quelques jours plus tard Vincent eut la surprise de recevoir un petit furaiglon. Il accepta immédiatement ce nouveau venu dans sa vie et ce fut réciproque.  Ils furent vite inséparables et cette rencontre eut un effet bénéfique sur Vincent. Le garçon se calma, cherchant moins les confrontations et se calmant avec ses parents. Mais son mauvais caractère ne partit pas de sitôt. Plus calme, oui. Grincheux, toujours. Il trouvait sans cesse une raison d'être de mauvais poils.

Vint ensuite le lycée. Deux nouveaux événements durant l'année de ses dix-sept ans. Le premier, le divorce -enfin !- de ses parents. Un soulagement pour tout le mone. Le second... Bien que bon élève, Vincent n'arrivait pas à s'intégrer. Les cours ne l'intéressaient pas et il ne savait pas ce qu'il voulait devenir, si bien qu'il finit par décrocher. C'est ainsi qu'il cessa complètement le lycée et il enchaîna les petits boulots. Son tempérament violent n'ayant pas disparu, il lui arrivait encore de se battre. Une remarque de trop et ça dérapait.
C'est ainsi qu'un beau jour peu après avoir eu ses dix-huit ans il se fit aborder par des hommes habillés de noirs. ça faisait plusieurs fois qu'ils le voyaient se battre et il avait du répondant. ça leur plaisait. Ils lui proposèrent alors de les rejoindre dans la team Rocket. Vincent en avait entendu parler. C'était une mafia qui utilisait les pokémons pour s'enrichir et gagner du pouvoir. Gagner du pouvoir, devenir quelqu'un. ça l'intéressait. S'il ne trouvait pas sa place dans ce monde-ci, pourquoi ne pas aller voir de l'autre côté ? Il accepta. Seulement, hors de question de rester un pauvre sbire. Il refusait de rester en bas et il était décidé à gravir les échelons qui se dressaient devant lui.

Au début il fut pourtant obligé d'écouter les ordres qu'on lui donnait. Il n'avait pas envie de porter l'uniforme, mais pas le choix pour les missions dites officielles. La team voulait se faire remarquer pour étendre son pouvoir. Enfin, au départ il eut les basses besognes. Devoir faire les larbins, faire des commissions, aller récupérer des enveloppes avec interdiction d'en lire le contenu... sauf qu'il le fit. S'il voulait monter en grade, autant avoir le plus d'information possible sur la team.
Cela fonctionna un temps, puis il se fit prendre par son supérieur. C'était un homme de cinq ans son aîné, mais il ne faisait pas peur à Neel -car oui, il ne donnait plus son premier prénom. Alors quand il fut voulu le frapper pour lui faire comprendre où était sa place, le rouquin répondit sans hésiter. Seulement, l'autre avait plus de force et Neel en vint à se retrouver face contre terre et en sang. Il avait mal partout. Mais quand son chef s'approcha pour lui donner un coup de pied, le garçon usa dans ses forces restantes pour se redresser. L'adulte fut déstabilisé et Neel en profita pour lui subtiliser son revolver qu'il pointa dans son dos. Alors, qui devait comprendre où était sa place maintenant ? L'adulte chercha à le dissuader. Allons, qu'il se calme. Il ne voulait qu'il y ait un accident, n'est-ce pas ?
Franchement, Neel n'avait jamais tué quelqu'un et il n'avait pas spécialement envie de commencer.

- Fais le.

Surpris, le rouquin tourna la tête pour voir approcher un membre de la team. C'était un lieutenant. Un grand brun assez fin mais connu pour être puissant. Il avait observé la scène et ça l'avait amusé. Et pourquoi ne pas tester le petit jeune plein de vie, histoire de voir ce qu'il valait vraiment ?

- Quel est ton nom ?
- ... Neel.
- Neel. Appuie sur la détente.
- Mais... monsieur, fit l'homme en joue.
- Tais-toi, je ne te parle pas. Neel, tu as l'air d'avoir du cran. Mais avoir l'air ne suffit pas. Montre moi que tu en as vraiment. Appuie et tu auras le poste de cet imbécile.

Le garçon hésita. Ce type se moquait de lui ? Il n'en avait pas l'air. Est-ce qu'il devait le faire ? Il voulait le pouvoir, mais pouvait-il vraiment sacrifier une vie pour ça ? Le lieutenant s'approcha et il vint lui souffler à l'oreille. "Vas-y, c'est si simple. N'ais pas peur, tu as juste à appuyer."

Neel le fit.

Ce fut la première fois qu'il tuait quelqu'un et le lieutenant tint sa promesse. Pour être honnête, ça perturba Neel un moment et il se renferma beaucoup. Mais son Furaiglon fut là pour le soutenir. Cela aida un peu le garçon, mais il resta très froid pendant plusieurs mois. Puis les années passèrent. Il devint un bon effectif de la team si bien qu'il réussit petit à petit à obtenir de légères promotions. Il avançait pas à pas dans le milieu de la team. Entre temps, il avait capturé un second pokémon, un Venipatte.

Un jour, en récompense de sa réussite à une mission particulièrement délicate, il reçut une récompense assez étrange... un cailloux. Un gros cailloux beige. ça lui avait été par le même lieutenant qui l'avait fait monter en grade la toute première fois. Neel crut en premier lieu qu'il se moquait de lui et il voulut jeter la pierre, mais son aîné lui dit de faire un tour au labo. Bon... Pas vraiment convaincu, il accepta de tenter le coup. Et c'est ainsi qu'il se retrouva avec un ptyranidur en plus dans son équipe. Puis les années passèrent et il continua à gravir les échelons de la team.

Maintenant Vincent -ou plutôt Neel- est un lieutenant de la team Rocket. Ce n'est pas le rang le plus haut, mais il l'est suffisamment pour avoir la paix et des gens à ses ordres. Pour l'instant, ça lui suffit. Mais il compte bien gagner encore davantage de pouvoir car il déteste recevoir des ordres. Son seul maître, c'est lui même. Et pourtant, il dut répondre à un ordre venant de plus haut. On lui demandait d'aller sur le île non loin de Hoenn pour voir les richesses qui pouvaient y être exploitées. Soit. Il partit.

--------

team Pokémon




---------------------

toi derrière l'écran

Pseudo: Yumeless ♦ Âge: 21 ♦ Pays: France ♦ Comment as-tu connu le forum ? Triple Compte ! Huhuhu 8D ♦ Fréquence de connexion : 5-7 J / 7 ♦ Crédit de ton avatar: Suoh Mikoto de K Project, dessiné par Beida
Le mot de la fin: Les roux gouverneront le monde un jour, méfiez-vous. 8D




Dernière édition par Vincent N. Rey le Dim 26 Juil - 16:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

REGION : Alola - Ohana
POKÉBALL LANCÉES : 951
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 14/04/2014

MessageSujet: Re: Vincent N. Rey - Ne me cherche pas, gamin   Dim 15 Juin - 22:30


    Wow. Le personnage, j'adore. La classe. Totale. Je n'ai rien à dire, mis à part que tu continues de m'étonner chaque jour, et que ce personnage-là, bah, il en jette. Je te valide tout de suite, et donc, comme m'a grillé la priorité, j'ai le plaisir de t'annoncer que tu es le premier membre "Team" de ce forum! Bienvenue, malfrat ! coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

POKÉBALL LANCÉES : 346
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 15/06/2014

MessageSujet: Re: Vincent N. Rey - Ne me cherche pas, gamin   Dim 15 Juin - 22:34

Merci ! >///< Tes personnages sont super aussi (et t'écris bien *-* ) J'ai hâte de voir Rafaël !  keur 

________________________
Vincent frappe et fume en #cc0000.



Après le boulot... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Vincent N. Rey - Ne me cherche pas, gamin   

Revenir en haut Aller en bas
 

Vincent N. Rey - Ne me cherche pas, gamin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» cherche skinneur
» Cherche un échappement akrapovich pour RMZ 450 2009
» Grosse bébête poilue cherche...
» GYPSIE BICHONNE DE 10 ANS (95) URGENT CHERCHE ADOPTANT
» MINDY X CANICHE FEMELLE 3 ANS CHERCHE ADOPTANTS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novum Elit x Cinnamon Rolls :: Administration :: Formulaire d'embarquement :: Présentations validées-