Partagez | 
 

 [capture] Par la seule force du destin, des chemins se croisent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

REGION : Rhode
POKÉBALL LANCÉES : 237
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 27/06/2015

MessageSujet: [capture] Par la seule force du destin, des chemins se croisent   Sam 19 Sep - 23:08

Après ses séjours passés à Mell et Onnen où il passa la majorité de son temps à faire des allez-retours entre ces deux régions et à faire des rencontres pour le moins étranges voire dangereuse pour sa santé (mentale quoiqu'elle est déjà pas dans un meilleur état), le ranger décida qu'il était grand temps de visiter un peu plus Alera. C'est pour cette raison que son chemin lui fera mettre les pieds dans la région de Roza. Toute cette végétation lui rappelait des souvenirs de la région d'Almia, ce qui n'était pas pour le déplaire. Quelque chose lui disait qu'il allait pouvoir enfin vivre véritablement ses vacances.

C'est simple, j'ai le coup de foudre pour ce village. Tout y est calme, reposant. Je crois bien que je m'installerais définitivement ici... quand je prendrais ma retraite. Ouais bon, faut pas que j'oublie que même si mon frère m'avait promis que ce voyage allait permettre de me détendre et d'envisager la vie autrement, il parlait surtout pour lui. Moi, je dois garder à l'esprit que j'ai un boulot. Je compte bien prendre cette vérité au sérieux. Je continuerais d'aider pokémon et humain comme tout bon ranger doit le faire... Par contre, là, je vais mettre le boulot de côté. Allons jouer les aventuriers et découvrons tout ce qu'il y a à découvrir à Roza!

C'est ainsi que le Ranger parcourra les allées boisées commerçantes. Regardant avec émerveillement tous les produits naturels de fabrications artisanales. Que ce soit des produits pour le corps ou même les pokémon, Éoran restait tout aussi intéressé et impressionné par l'ingéniosité. Tout cet aspect écologique le fascinait au plus haut point. Voir comment chaque habitant s’organisait au profit de la nature, la traitait de la plus juste manière. Éoran était de plus en plus curieux. Il discutait, apprenait, profitait de l'atmosphère paisible qu'il méritait amplement.

Des heures ont passées, les discutions l'on conduit jusqu'à la bibliothèque du chêne où il put apprécier bon nombre d'ouvrage à titre pédagogique. Néanmoins, il trouvera aussi des contes pour enfants qui captiveront bien vite toute son attention. Il prit le temps de ranger chaque livre documentaire pour faire de la place aux livres fantastiques qui formeront une grande pile le faisant ainsi passer pour un rat de bibliothèque, accentué par la présence de ses lunettes. Il s'intéressera aux légendes, à toute l'imagination se découlant de chacune des lignes que formaient les mots qu'il parcourait du regard avec une grande attention.

Seulement, alors qu'il était en pleine lecture de  ''Boucle d'or et les trois Ursarings'' un son vint perturber toute sa concentration. Le jeune homme releva la tête et jeta un œil aux alentours, voyant le nombre de regard lui étant adressé, nul doute que le son provenait de lui... Les joues rougies par la gêne, il quitta précipitamment l'endroit afin de répondre au message laissé sur son capstick.

« Ici l'officier Ohacle Bigardy des secours pokémon.
- Ici le ranger pokémon Éoran Néo, c'est à quel sujet?
- Il y a quelques jours, nous avons remarqué que les pokémons du coin désertaient les lieux. Cela serait l’œuvre d'un fauve qui aurait été la vedette d'un cirque ambulant passé il y a quelques semaines. Nous le recherchons activement et avons besoin de l'aide de vos services.
- Je vois, envoyez-moi les coordonnées, je vous rejoindrait de ce pas. »

La conversation ainsi terminé. Le Ranger revint dans la bibliothèque pour s'excuser du dérangement avant de repartir au pas de course sur le lieu enregistré sur son capstick.

>O< >O< >~< >O<

Saint Arceus. Une mission. Une vraie. J'ai reconnu cette voix, cet homme est déjà passé à Almia pour attraper un démolosse devenu trop agressif. Encore aujourd'hui, je ne sais pas ce qui est venu à l'esprit du canidé pour se jeter ainsi sur les pokémons domestiques. Les Secours Pokémon sont une organisation coopérant avec la police et les Ranger Pokémon. Parfois même avec les top dresseurs. Ils ont pour but de prendre en charge les pokémons dangereux pour les réintégrer dans leur milieu naturel, du moins, dans le meilleur des cas. Dans le pire, ils doivent... les éliminer de la manière la plus éthique. Ils peuvent être comparés à la fourrière, bien qu'eux n'attendent pas le moindre dresseur pour décider du sort des pokémons...

Je suis arrivé sur les lieux. Près de la forêt où aurait été aperçu la 'bête' pour la première fois. Des agents de police et des secours pokémon sont déjà sur les lieux, m'attendant avant de partir. J'ai serré la main de l'officier m'ayant appelé. Un homme d'une quarantaine d'année ne souffrant mystérieusement pas de calvitie, je suppose qu'il porte une perruque blonde pour ne pas être trop jaloux. A-aïe! Ma main... ce n'est définitivement pas le genre d'homme que l'on peut affronter tout en s'en sortant indemne. Loin de manquer de poigne.


- Selon nos sources, le pokémon recherché est un némélios. Il n'est pas très discret et doit être retrouvé dans les plus brefs délais. Tant qu'il s'y trouve, un incendie peut se déclencher à n'importe quel moment.

Némélios? Némélios... Némélios... Non, même en me répétant le nom des dizaines de fois, rien ne me vient à l'esprit. Je m'attend à un gros chat du type feu. On chasse Entei en fait? Non attend, ça c'est un chien. Un félin du type feu. Il ne doit pas être à prendre avec des pincettes s'il est parvenu à faire fuir divers pokémon à lui tout seul. Je m'assure d'avoir mon capstick et les pokéballs contenant mes pokémon puis je rejoint le groupe s'enfonçant entre les arbres. Retrouver un pokémon dans une vaste végétation ne sera pas chose aisée. Mais à notre nombre, cela ne sera pas impossible. Bien que je ne connaisse l'identité que l'une de ces personnes, nous sommes environ une quinzaine. Ce qui peut paraître ridicule. Quelques-uns d'entre-eux sont en plus suivit de leur pokémon, des caninos, quelques marills, un genre de cygne et une boule de poils bleu avec des ailes noires. Paie ta discrétion. M'enfin, ils doivent avoir de l'expérience et savoir ce qu'ils font. Ce qui n'est pas mon cas, je sais déjà plus où je suis. Les arbres se ressemblent tous et je n'en voit pas la fin. Aucun bruit, témoignant de l'absence de pokémon. Étrange, la bête recherché ne doit pas être dans les parages. Un bruit! Je regarde derrière moi et c'était juste une agente. Fiouh. Elle se présente sous le nom de Jenny et n'est accompagné d'aucun pokémon tout comme moi. Au moins, je me sens plus aussi perdu au milieu de nul part.  

Le ranger et l'agente continuèrent leur recherche. Un appel devait être lancé pour rassembler les troupes si le pokémon était retrouvé. Les recherches ont débuté il y a une heure, aucun signe alertant, à croire que le némélios a lui aussi déserté les lieux. Éoran songe à aller voir au niveau des plaines. Par contre, il devra tout d'abord trouver une sortie à ce labyrinthe naturel. Seules ses pensées peuvent témoigner de son angoisse, l'homme faisant tout pour ne pas craquer et paraître professionnel. Il ne pouvait cependant pas s'empêcher de repenser à sa mésaventure dans la forêt de Veter, à Almia, où il se serait perdu puis 'guidé' vers la sortie par un essaim de dardagnans qu'il aurait provoqué sans le vouloir. Un frisson lui parcourra tout le corps, vaut mieux ne plus y repenser.

Un bruit semblable à un profond soupire résonna dans les oreilles de l'homme-pas-vraiment-professionnel. Lui comme l'agente qui le suivait tournèrent la tête dans la direction où ils soupçonnèrent l'avoir entendu.

- … Némélios... Articula faiblement la jeune femme.

C'est celle-ci qui lança l'appel pour avertir les autres de leur découverte. Le Ranger ne pouvant soudainement plus détacher son regard du fauve. Le lion ne lui rendait pas son regard, le souffle émit étant celui d'un animal endormit. Ainsi piégé dans les rêves de Cresselia, le némélios était vulnérable. Éoran ne crut plus au danger. Pas à pas, il s'approcha de la bête aux yeux clos. L'homme n'avait jamais vu de créature aussi majestueuse en chair et en os. Connaissant les arcanins, mais sans jamais avoir l'occasion d'y faire face. Dans son sommeil, la bête ne dégageait rien qui pouvait alerter l'instinct de survie de l'homme qui s'approchait. Peut-être que celui-ci lui criait de s'éloigner, que l'agente tentait de le dissuader dans des mots qui n'arrivèrent pas à résonner dans son esprit. Esprit que bien trop captivé par le pokémon.

Ironie. Éoran qui aurait quelques jours plus tôt réveillé l'esprit d'une jeune fille s'approchant trop près d'un canidé craintif, finirait par faire la même erreur alors que nul ne pouvait le retenir à temps. Le lion par sa beauté naturelle agissait comme un aimant. Le ranger tendit le bras, tendit la main. Ses doigts tout près du corps du fauve. Frôlant à peine les poils salit par le sang et la poussière. Un regard à la fois bleuté et violacé reprit conscience. Des paupières s'ouvrirent. Le moment exact où que deux êtres sorti de leurs songes.

- Éloignez-vous!

Éoran revint sur Terre, entendant de nouveau les bruits environnants. Il tourna la tête dans un réflexe. Un grognement sourd lui fit faire un bond, il manqua de justesse une attaque du pokémon. Faisant un juste retour dans la réalité, le cri de son angoisse et d'une peur de mourir refit surface. Le capstick du Ranger glissant entre ses doigts. Puis empoigné et pointé dans la direction du fauve. L'objet activé, le disque de capture fit des boucles autour du némélios. Il était trop près. Il EST trop près. Éoran recula vivement, voulant établir une distance de sécurité. Le némélios n'avait pourtant plus fait le moindre mouvement. Des gloussements et des moqueries se firent entendre derrière lui, accusé de pauvre débutant. On le tira vers l'arrière, il devait laisser la place au prochain.

Le lion de feu sur ses quatre pattes fixa de son œil valide l'attroupement venu en son honneur. Sa queue allait frénétiquement de gauche à droite, s'élevant dans les airs à chaque balancement. Sa gueule s'ouvrit, une étincelle apparaissant au fond de sa gorge d'où sort une gerbe de flammes. Un ordre fut lancé et un marill s'interposa entre son dresseur et l'attaque du fauve. Avant même d'être touché par les flammes, l'aquasouris déclencha un puissant jet d'eau à la seule ouverture de sa bouche. Les capacités s'égalisent par leur puissance, elles s'annulèrent en conséquence. Il n'en restait plus qu'un nuage de vapeur. Des arcs électriques étaient apercevables au travers de la buée. Le marill n'eut pas le temps de recevoir l'ordre de son dresseur qu'il était percuté par une charge électrifiée de l'adversaire.

- Il possède éclair fou! s'écria un jeune homme en arrière plan, son intervention ayant été aussi utile que l'avait été celle d'Éoran.

Le propriétaire du marill le rappela dans sa pokéball. Sa main allait attraper une autre balle lorsqu'un jet lumineux sortit de nul part, laissant apparaître... un parecool.

Depuis quand Speedy prend des initiatives? En plus, ce n'est vraiment pas le moment...

Éoran reprit le plus discrètement possible la pokémon du type normal, mais il était trop tard, Speedy préparait déjà une attaque. Son arrivée importune ayant surpris le némélios, il eut amplement le temps... de bâiller avant que le Ranger ne le fasse revenir là où il aurait dû rester. Le son du vent qui souffle se faisait entendre. Minute de silence où que tout le monde se demandait qui était ce bouffon qu'on leur avait présenté comme étant un Ranger. La minute fut encore plus longue lorsque le némélios chargea un nouveau lance-flamme qui n'arrivera pas à terme, le félin s'écroulant sur le sol. Terrassé par une attaque bâillement. Même Éoran trouvait la situation beaucoup trop débile.

>~< >O< >~< >~<

Le danger ainsi neutralisé. Ce fut le service des Secours Pokémon qui porta le némélios hors de la forêt en premier lieu. Leur véhicule n'étant pas à proximité, l'équipe devait compter sur l'aide de leur lakmécygne et bruyverne pour pouvoir les transporter jusqu'à celui-ci. Un sédatif a été employé pour empêcher un réveil trop hâtif. Un diagnostic était en cours pour juger de l'état de santé du pokémon et ainsi justifier son comportement. Éoran les regarda de loin, un sentiment de tristesse grandissant en lui. Apprendre ainsi du traitement peu humain dont avait été victime le type feu l'affectait au plus haut point. Prenant son courage, le jeune homme s'approchait du groupe entourant le némélios.

« Il avait tant à dire, mais rien ne sortait sur le moment.
- Bien joué M. Néo, cela a été un plaisir d'avoir votre coopération.
- … Mh. Merci, je suppose. Uh... Q-que va-t-il lui arriver?
- Au némélios?

Éoran hocha faiblement la tête, retenant son souffle.

- Difficile à dire pour le moment. Il ne possède aucune blessure qui pourrait mettre sa vie en danger... Nous comptons sur la police pour retrouver le cirque et sauver les autres pokémons qui doivent eux aussi souffrir de mauvais traitements.
- Nous le remettrons sur pied et envisagerons par la suite de le remettre en liberté parmi les siens. Il ne semble pas être spécialement mauvais, il attaquait visiblement pour défendre sa vie et non par une réelle volonté de tuer. »

Éoran était soulagé par cette possibilité que le pokémon royal puisse retrouver une vie normale. Mais une crainte subsistait, comment être sûr de son avenir? Le Ranger repensa au moment où que sa main frôla la fourrure du pokémon. Au regard qu'il lui avait lancé. Peut-être avait-il rêvé, mais il avait eu cette impression qu'il attendait quelque chose de lui.

- Attention, il semble être sur le point de se réveiller!

Une autre dose de sédatif était sur le point d'être utilisé, mais les mots dépassant sa pensée, le ranger s'exclama :

- Attendez!

Comme on s'en doutait, l'effet du sédatif avait eu le temps de s'estomper. Néanmoins encore trop sonné pour se relever complètement, le type feu adressa de nouveau un regard à Éoran. Là, il pouvait en être sûr.

- ... Après que vous l'auriez soigné, vous pouviez me le ramener?

Les membres des secours pokémon s'adressèrent un regard. Face au regard insistant du jeune homme et au némélios qui ne grogna pas au contact de sa main contre son flan, ils firent leur choix.
NDA (Note De l'Auteur):
 

________________________

Je me cherche des amis en #C42D60
(Personne sur ma fiche de lien depuis 2015 [Et aucun gain de niveau BTW, c'est à cause de gens comme Éoran que plus personne ne veux être Ranger...])



Les liens indispasapableuh
Présentation - Carnet Rencontre - Carnet Objets&Notes - "Scénario"s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Rhode
POKÉBALL LANCÉES : 237
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 27/06/2015

MessageSujet: Re: [capture] Par la seule force du destin, des chemins se croisent   Ven 25 Sep - 2:09

[Sujet up pour être sûre d'être lu/vu et aussi parce que comme ça je suis sûre qu'il n'y ait pas la phrase ''Dernière modification le...'' à la fin de mon message /PAF]

Une semaine s'est écoulé depuis sa rencontre avec le némélios. Chaque jour lui laissait un sentiment oppressant. Non pas de peur, mais d'impatience. Le Ranger est resté à Roza, le temps d'aider les policiers à trouver le cirque, le démanteler et calmer les pokémons. Un membre des Secours Pokémon lui donnera la confirmation qu'il retrouvera le fauve bientôt. Accentuant ainsi son impatience. Le ranger en avait des difficultés à trouver le sommeil. Aucun de ses pokémons n'arrivait à le calmer, sauf peut-être Speedy qui suffisait d'un regard pour avoir une envie irrépressible de bâiller.

Il vit avec joie les pokémons sauvages revenir dans la forêt, redécouvrant l'endroit en suivant les sentiers. C'est l'un des rares moment où il ne pensait presque plus au némélios. Puis, l'échéance arriva finalement à terme. Sonné par un nouvel appel sur le capstick qui lui demandait de se rendre sur les plaines. Éoran ne se fit pas attendre, sa patience ayant fait son temps depuis un moment.

Némélios... Tu sembles beaucoup plus bestiale que la dernière fois. Je te vois de loin et chaque pas me rapproche de toi. Je ne me suis jamais senti aussi... attiré par un pokémon de la sorte. Tu es... un pokémon de légende. Les légendes m'ont toujours fasciné. Tu me fascines. Notre rencontre est supervisée par des pokémons et leur maître et maîtresse, mais oserais-tu réellement m'attaquer? Oserais-tu prendre ce risque? Je ne crois pas que cela te soit venu à l'esprit, mais à voir ton regard, je sais ce que tu attends de moi désormais. Je l'ai compris.

« On y va de la manière classique?
- ÉLIOOOOOS »

Par classique, je parlais d'user du capstick correctement cette fois. Mais tu n'as pas changer d'avis. Ce que tu veux vraiment est voir ce que je vaux. J'accepte ta requête. Tu as le droit à un véritable combat. Je ferme mes yeux en baissant légèrement la tête puis je la relève en t'adressant un sourire, j'ai bien le droit de me la péter un peu.

- Solsan, j'ai besoin de toi.

Le solaroc était envoyé au combat pour la première fois aux côtés d'Éoran. Le météore regarda son adversaire puis son dresseur du coin de l'oeil. Devrait-il ou non lui obéir? Eh bien, pourquoi pas le faire pour cette fois. L'adversaire semble être de taille.

- Solsan, utilise lance-flamme!

Bon, le météore n'avait pas à espérer mieux de sa part. Il avait déjà conscience de son manque de connaissances en matière de combat et surtout d'efficacité des types. Le némélios usa de la même capacité que lui, confrontant leur flamme. Voyant que le feu du fauve prenait du terrain sur son attaque, il s'entêta encore un peu avant de volontairement s’interrompre, se prenant le lance-flamme de plein fouet.

- T'y va pas de main morte toi.

Je ne crois pas que Solsan pourrait tenir très longtemps. Le fauve est beaucoup plus puissant que je ne l'imaginais. Je ne peux que comprendre que le bâillement de Speedy ait fait plus rapidement son effet que la normale au vu de sa fatigue due à ses blessures. Là il est en pleine possession de ses moyens et il compte bien déchaîner toute sa puissance!

- Utilise choc mental!

Le soleil de roche s'exécuta, usant de sa force psychique pour infliger des dégâts à l'ennemi. Le némélios ressentit l'attaque, mais ne réagissait pas. Sa fourrure dégagea des parcelles électriques,Éoran savait pertinemment quelle capacité allait être utilisée. Pourtant, il ne donnait plus aucune indication à son pokémon Solsanse demandait s'il le faisait exprès ou s'il n'avait juste aucune idée de comment marche un combat pokémon. Le pire, c'est qu'il allait être obligé de se prendre une attaque sans pouvoir réagir. Il pourrait lui désobéir, mais ça serait trop simple. Voilà que le fauve était sur le point de charger dans sa direction.

- Solsan... piège de roc.

Solsan s'exécuta sans trop se poser de questions. Que ne fut pas son étonnement que le némélios soit ainsi ralenti dans son élan. Éoran jouait stratégique maintenant? Lui qui trouvait Speedy plus intelligent, il va falloir se remettre en doute.

- Maintenant... lame de roc!

Oh! D'accord. C'était juste une combinaison extrêmement simplisme. Cela reste étonnant de la part d'un Ranger qui n'arrive même pas à faire des boucles correctement. Le solaroc use des pierres lancer dans sa précédente attaque. De sa force mentale, il les remonte tous d'un coup sec, entaillant le némélios qui tentait vainement de se frayer un chemin sans se blesser davantage.

Combinaison prévisible, mais qui fait son effet. Solsan ne retient pas ses coups. C'est barbare, le némélios se retrouve avec des nouvelles blessures. Comment ils font les dresseurs pour regarder leur pokémon combattre sans s'inquiéter par leur état? J'imagine qu'il finisse par se retrouver désensibilisé. Je regarde le 'public' des Secours Pokémon qui ont l'air d'apprécier le combat. Ils se fichent que je soit en train de lui faire du mal? En regardant le gros chat, je me rassure, il a un côté masochiste en fin de compte. Tous les pokémons le sont? En tout cas, il semble apprécier le combat, vaux mieux ne pas le décevoir.

- Continu Solsan, tu es le m-

Je pense que ne pas perdre du regard le combat peut... justement t'empêcher de perdre le combat. Pendant que j'avais la tête ailleurs, Némélios en a profité pour mettre à terre mon solaroc. Je dois donc le faire revenir dans l'immédiat.

- Pardonne moi Némélios, je n'ai pas été à la hauteur... C'est l'unique pokémon qui pouvait te tenir tête.

Vrai, Solaroc a été utilisé de nombreuses fois par mon père pour des combats pokémon, il n'est peut-être pas le plus puissant pokémon qu'il possède, mais il reste un peu son préférer. J'ai bien d'autres pokémons, mais Speedy est trop lent et ne pourra pas encaisser la moindre attaque. Je ne sais pas de quoi Princesse est capable et ne la forcerait pas à se battre. J'ai bien un troisième pokémon, mais je ne le connais pas assez... [NDA : Et il n'a pas encore été officiellement capturé à ce moment x)]

Éoran baisse la tête, déçu de ses performances désastreuses. Comment le némélios pourrait-il vouloir d'un maître comme lui? Qui ne sait même pas lui tenir tête? Il vaudrait mieux qu'il retrouve une vie sauvage où il trouvera de bien meilleur adversaire. Peut-être même le dresseur qu'il mérite. Éoran ne se sent pas à la hauteur, mais... Némélios semble s'être attaché à lui. Le Ranger sent une pression au niveau de son torse, il redresse légèrement la tête. Une langue râpeuse lui parcoure tout le visage dans un geste affectif. L'homme cligne des yeux, incrédule. Il suffit d'un regard pour qu'il retrouve le sourire. Une pokéball s'appliqua sur le torse de la bête, l’amenant à l'intérieur.

Mais allait-il choisir d'y rester?

________________________

Je me cherche des amis en #C42D60
(Personne sur ma fiche de lien depuis 2015 [Et aucun gain de niveau BTW, c'est à cause de gens comme Éoran que plus personne ne veux être Ranger...])



Les liens indispasapableuh
Présentation - Carnet Rencontre - Carnet Objets&Notes - "Scénario"s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

REGION : Johto
POKÉBALL LANCÉES : 1113
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 19/04/2014

MessageSujet: Re: [capture] Par la seule force du destin, des chemins se croisent   Ven 25 Sep - 17:20





La pokéball remue alors qu'une lueur rouge est toujours visible sur le bouton d'ouverture.

Une secousse.

Deux secousses.

Une troisième...

Et soudain un déclic se fait entendre alors que la ball se verrouille pour de bon !


Capture validée !


Peut-être a-t-il eu encore besoin de quelques secondes de réflexion supplémentaires pour accepter de suivre un dresseur encore inexpérimenté. Quoiqu'il en soit, le lion de feu a décidé d'accompagner ce drôle de personnage et qui sait, peut-être l'aider à s'améliorer ? Toutefois, il faudra aussi apprendre à gérer ce fier pokémon en combat. S'il s'est adouci sur la fin, rien ne garanti qu'il ne puisse pas avoir des montées d'agressivité par la suite à cause de ce qu'il a vécu au cirque. Prudence est mère de sûreté.

Bienvenue à Némélios dans ton équipe ! Tu peux actualiser ta carte dresseur. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Rhode
POKÉBALL LANCÉES : 237
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 27/06/2015

MessageSujet: Re: [capture] Par la seule force du destin, des chemins se croisent   Jeu 17 Déc - 0:57

Mes yeux se sont clos, j'ai prié durant quelques secondes, puis en entendant des acclamations, je me suis mis à sourire. Némélios... Toi qui as tant vécu. Te voilà sur le même chemin qu'un être manquant d'expérience aux combats pokémon. C'est ce que voulait le destin, que nos chemins se croisent. J'espère pouvoir apprendre. J'espère pouvoir m'améliorer. J'espère pouvoir me servir de ta puissance. Non. Que tu voudras bien la partager avec moi. Némélios... je te promets, te jure que jamais tu ne regretteras ta décision.

Éoran fixa la pokéball contenant son nouvel ami. Malgré son air fixe, ses pensées faisaient la fête, il était heureux. Très heureux. Son cœur battait à vive allure, son sourire s'étirait de plus en plus, le ranger crierait presque de joie. Mais avant que les mots n'aient dépassé sa pensée, on finira par venir à sa rencontre. L'officier Bigardy voulait lui servir des félicitations. Sortant de ses pensées, Éoran releva la tête vers l'homme. Il semblait presque à la conversation, presque. Tout ce qu'il avait retenu pour le moment c'est qu'il avait beaucoup de chance. Puis le ranger dira au revoir à tous ces gens qu'il avait connûs dernièrement. Cette expérience lui avait embelli l'image qu'il possédait du service des Secours Pokémon.

Ce sont des chics type en fin de compte. Non seulement ils ont accepté de me laisser la garde de la bête, mais en plus ils m'ont mis en garde de sa dangerosité! Euh...

Son cerveau tiqua sur cette pensée. Rapidement, il analysa les propos qui n'avaient été écoutés que d'une oreille. Éoran a eu de la chance qu'un pareil pokémon ait accepté de rester avec lui. Une première phrase après analyse. Némélios est une créature fière qui n'obéit qu'à plus fort que lui. Une deuxième. Gaspille pas ta deuxième chance ou tu regretteras. Puis celle la plus importante résonna dans la tête du ranger.

Oh Saint Arceus de limonde... Merci d'avoir mis en ma possession un fauve qui maîtrise l'élément le plus chaleureux et qui pourrait bien s'en servir contre moi si je ne parviens pas à satisfaire ses attentes. Non non, je ne dois pas céder à la panique. Il m'a laissé une chance, donc il est gentil. Si le gros chat est gentil, il ne me montrera pas les crocs. Je pourrais lui faire un gros câlin et le pouvoir de notre amitié comblera ma maladresse. Après, faut juste que je veille à ce qu'il ne cause pas d'éruption volcanique. Ah, mais je dois trouver un nom à ce Entei version félin! Si on pouvait lire mes pensées, la chute se verrait à des kilomètres. Une créature légendaire se doit de porter un nom légendaire... Kotenn, ça fera l'affaire.

Une fois que le ranger eut fini de se rassurer mentalement, il reprit son chemin. De nouvelles aventures l'attendaient. Pour le moment, tout ce que voulait Éoran était de retrouver un lit bien confortable... et que les aventures attendent qu'il ait fini son dodo avant de s'imposer.

The End of The Capture
[HRP : Une éternité plus tard, je poste la dernière partie de la capture... et je massacre la flemme]

________________________

Je me cherche des amis en #C42D60
(Personne sur ma fiche de lien depuis 2015 [Et aucun gain de niveau BTW, c'est à cause de gens comme Éoran que plus personne ne veux être Ranger...])



Les liens indispasapableuh
Présentation - Carnet Rencontre - Carnet Objets&Notes - "Scénario"s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [capture] Par la seule force du destin, des chemins se croisent   

Revenir en haut Aller en bas
 

[capture] Par la seule force du destin, des chemins se croisent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [capture] Par la seule force du destin, des chemins se croisent
» Bliss ✈ à la seule force d'une plume aiguisée et sarcastique
» WILL&LEXIE ›› “ Quel ravage un être peut causer par la seule force de sa séduction.”
» [Terminé] "La force du destin, le temps d'un charme serin"
» Harper ~ Tu ne sais jamais à quel point tu es fort, jusqu'au jour où être fort reste ta seule option~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novum Elit x Cinnamon Rolls :: Ouest - ROZA :: Plaines et chemins :: Promenades et collines-