Partagez | 
 

 Lost one's weeping || Pv. Jillian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

REGION : Kalos
POKÉBALL LANCÉES : 319
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 12/01/2015

MessageSujet: Lost one's weeping || Pv. Jillian   Mer 16 Sep - 17:10



AND IF I CATCHA COMING BACK MY WAY I'M GONNA SELL IT TO YOU AND THAT AIN'T WHAT YOU WANT TO HEAR BUT THAT'S WHAT I'LL DO
 Il faisait encore chaud, ce jour-là, sur l'île touristique. Un soleil éclatant brillait dans le ciel en cette après-midi d'été, et une foule de passants vadrouillaient sur les quais. Certes, une bonne partie des touristes avait opté pour la plage, bien plus bondée que le port, mais le nombre de personnes présentes restait assez conséquent. Non que ça perturbe Edward, bien sûr ; il n'avait jamais craint la foule, ni les gens en général, étant d'un naturel sociable. Certains étaient certes profondément exaspérants, mais stressants ? Non, le Lieutenant ne connaissait pas l'angoisse.

On pouvait considérer ce jour comme un jour de congé pour lui. Son rythme de travail était particulièrement irrégulier et, si la reconstruction de la Team Flare était un travail colossal, celui-ci s'étalait sur une période relativement longue. Bien sûr, ils avaient déjà bien avancé, et il ne chômait pas... Mais il gardait, par périodes, une part de temps libre plus ou moins importante. Ce jour-ci, il pouvait vadrouiller à sa guise, en vêtements décontractés, le genre qu'il ne portait... à dire vrai, quasiment jamais, mais personne n'était assez idiot pour revêtir un costume-cravate, noir qui plus est, par une telle chaleur. Il ne lui restait plus qu'à siffloter un air quelconque et il aurait l'air d'un parfait touriste moyen, pas très fin mais dépensier...

Mais malgré cette tenue décontractée, Edward n'était pas vraiment là pour se laisser happer par une quelconque rêverie, encore moins pour faire du lèche-vitrine. Disons qu'il profitait de ses sorties – impossible de rester chez lui, il n'y avait rien à faire et l'ennui était sa hantise – pour patrouiller un peu dans les environs... son sens de l'observation était aiguisé au possible, et il écoutait, l'air de rien, les conversations des passants, certaines plus intéressantes que d'autres. La plupart, ce jour-là, n'avaient rien de révélateur. Tant mieux, cela dit, au moins, rien n'annonçait d'ennuis pour la Team. Certes, c'était un passe-temps plus qu'une véritable mission, mais il était toujours préférable de veiller sur ce qu'il se passait. Un peu plus tôt, par exemple, il s'était procuré un exemplaire de l'Alérien Libre. Très vite jeté à la poubelle une fois son contenu dévoré par un Edward blasé. Pas trop d'infos en perspective, seules de petites interviews assez plaisantes mais oubliables. Ca lui coûtait de l'admettre, mais il aurait été plus intéressant de trouver des histoires obscures, des mystères, des énigmes à résoudre, ou au moins des jeux qui ne se terminent pas en cinq minutes, montre en main. Des informations sur d'autres Teams, peut-être ? Oh, bien sûr, il préférait que les Flare, eux, se fassent discrets, mais le sort des autres lui importait peu. Au contraire, ils faisaient plutôt partie des nuisibles à éliminer, si on réfléchissait à leurs actions affligeantes mettant à mal la "beauté" du monde, comme le disaient si bien ses collègues.

Le brun, en avançant, constata que la foule était de plus en plus dense. Il suffisait de lever la tête pour découvrir la raison de cette foule ; un énorme ferry venait d'arriver, et faisait retentir sa puissante sirène, faisant grincer les dents des divers voyageurs. Le Lieutenant, lui, ne cilla pas, et se contenta de fixer quelques secondes l'épaisse fumée s'échappant des cheminées de l'immense bateau, avant de retourner à la masse grouillante de vacanciers. Etrange qu'il y en ait encore autant à cette époque de l'année, mais le climat de la région étant clément, ce n'était qu'à moitié surprenant. Edward continua à avancer, se mêlant peu à peu à la populace. Familles nombreuses organisées ayant déjà revêtu leurs bermudas bon marché, couple avançant bras dessus, bras dessous... Et une fille assez spéciale, aux cheveux multicolores rasés d'un côté, tenue vestimentaire confortable mais excentrique. Pourquoi se concentrer sur ses vêtements ? Oh, pour rien, c'était simplement un bon indice pour déterminer la personnalité et les goûts des gens. En tout cas, elle avait l'air perdue... même avec la carte qu'elle tenait dans les mains. Ed' soupira. Il s'ennuyait, alors autant donner un coup de main.

"Excusez-moi ? Vous pensez vous y retrouver ?"


Le Lieutenant sourit à la demoiselle, après lui avoir posé sa question d'un son sympathique et détaché. Tout le monde se perdait à l'arrivée ici, ce n'était pas étonnant qu'elle soit dans le même cas. En tout cas, elle n'avait pas l'air trop inintéressante à première vue, plus que la plupart des gens autour. Pourquoi pas, donc ?

"Tout le monde a un peu de mal à se retrouver dans cette ville, à l'arrivée, surtout avec une telle foule. Donc, ça vous dit, un coup de main ?"


Si elle refusait, eh bien, il n'avait qu'à passer son chemin. Il oublierait vite…


CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING

________________________
I'm surrounded by idiots
Edward teste les lois de la gravitation en crimson × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Lost one's weeping || Pv. Jillian   Dim 20 Sep - 23:38

Lost one's weeping

featuring Edward

Accotée contre la rampe du bateau, le corps penché à un tel point qu’on pense que je vais tomber, je regardais l’île grossir de plus en plus. Même aux petites heures du matin, j’étais fidèle au poste. Je ne supportais pas d’être enfermée dans ma cabine et  je sortais dès que j’en avais l’occasion.

Après plusieurs jours en mer, je voyais enfin l’endroit qui me servirait de terre d’accueil pour les années à venir. Je sortis Laggron de sa pokéball, lui affichant un large sourire;

-On arrive!



Il s’empressa de se monter les pattes avant sur la rampe, pour regarder. Si les pokémon pouvaient sourire, je suis sûre que Poséidon en aurait un d’étamper dans le visage en ce moment. Il trépignait, ayant hâte de partir à l’aventure et de découvrir de nouveaux horizons. Je ris en voyant sa réaction digne d’un enfant de 4 ans. Peut-être était-il fort et imposant, mais au fond, il restait un gros bébé. J’étais bien contente que son caractère finisse par resurgir malgré ce qu’il a vécu.

Les sirènes du bateau retentirent alors que le quai devenait à porté de vue. Les gens se réveillaient peu à peu (ou étaient réveillés par le bruit, tout dépendait) et la circulation sur les ponts se faisait toujours de plus en plus dense.

.

-On va aller chercher nos affaires



-----

J’étais assis sur un banc à l’avant du bateau. Poséidon était étendu à côté de moi et avait sa tête sur ma cuisse, qui lui servait d’oreiller. Je regardais la foule qui descendait, se bousculant presque pour aller plus vite. Je préférais attendre, ne tenant pas à me retrouver dans ce tapon de gens. Je n’étais pas agoraphobe, au contraire, mais me faire pousser dans tous les sens, très peu pour moi. Je regardais plutôt la carte d’Alera que j’avais, en papier. Je savais que j’étais en ce moment à Marivon et quelle route je devais prendre pour me diriger vers les autres villes. Par contre, je n’avais pas de carte qui détaillait précisément chaque ville.

Je n’avais pas un mauvais sens de l’orientation, mais c’était certain que j’allais me perdre deux ou trois fois avant de me trouver un hôtel à prix modique. Au moins, il était tôt, je n’aurais donc pas à marcher dans un endroit inconnu de nuit.

Je jetais un coup d’œil par-dessus mon épaule et je vis que le plus gros de l’équipage était descendu. Je tapotais doucement la tête de Poséidon, qui poussa un bâillement à s’en décrocher la mâchoire, avant de péniblement se lever. J’en fis de même (avec plus d’énergie on s’entend).

Dès que je posais un pied sur le quai, je me sentais bizarre. Un sentiment de renouveau, d’aventure et d’excitation m’envahissait; j’avais déjà hâte d’explorer les moindres recoins de cette île! Un sourire s’étira sur mes lèvres.

J’en profitais pour ranger mon sweat dans mon sac, heureuse de constater qu’il faisait plus chaud ici qu’en mer. Je ne portais qu’un simple haut noir à bretelle, qui s’arrêtait au-dessus de mon nombril. Que vous trouvez cela ‘’indécent’’ (oh mon dieu, on voit son ventre) ou non, j’en ai pas grand-chose à foutre. J’ai chaud et puis, je vais m’habiller comme je le souhaite (c’est pas comme si j’avais pas le corps pour de toute façon).

Toujours la carte dans mes mains, mes yeux rivés sur celle-ci, je tentais de m’orienter. Je marchais en même temps, me demandant comment j’avais fait pour ne pas heurter quelqu’un jusqu’ici. Poséidon marchait à mes côtés, comme toujours.

Normalement, n’importe qui aurait été découragé, voire stressé de ne pas savoir où aller, encore plus dans une ville inconnu et visiblement grande. Boaf, les grandes villes, j’y ai vécu toute ma vie et cela ne m’effraie pas. Moi, je prenais le tout relax, me disant que je n’aurais qu’à demander. Je baissais ma carte, regardant les alentours. Le grand prix pour avoir l’air d’une touriste me serait surement décerné.
Au même moment, une voix m’interpella;

-Excusez-moi? Vous pouvez vous y retrouver?



Surprise, je cherchais quelques instants la source de la voix, avant de poser mon regard sur un homme, plus vieux que moi, mais avec un certain charme indéniable.  Il me fit un sourire amical avant de rajouter;

-Tout le monde a un peu de mal à se retrouver dans cette ville, à l'arrivée, surtout avec une telle foule. Donc, ça vous dit, un coup de main ?



Je lui adressai un sourire à mon tour, sincère avant de lui répondre;

-Je dois avouer que j’ai de la difficulté à m’orienter, alors votre aide sera la bienvenue. C'est gentil de votre part de vouloir m'aider.



Je pliais ma carte, n'y voyant plus l'utilité et je sentis Laggron me la prendre des mains, puis se diriger derrière moi. Il se mit sur deux pattes arrière, ouvrant mon sac à dos et fouillant dedans quelques secondes avant de le refermer. Il revînt à mes côtés, mastiquant sa nourriture, tout heureux.

La carte n’avait été qu’un prétexte pour ouvrir mon sac, afin d’aller piger dans le petit pot de biscuits et de muffin que ma grand-maman lui avait préparé. Il en voulait, je n’avais rien contre cela.

Lui caressant le dessus de la tête, je reportais mon attention sur mon interlocuteur. Je lui tendis la main(c’est pas parce que j’ai les cheveux multicolore que je n’ai pas de manière), me présentant en même temps;

-Jillian Ambers, ou vous pouvez simplement m’appeler Jill, c’est plus rapide.




DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
avatar

REGION : Kalos
POKÉBALL LANCÉES : 319
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 12/01/2015

MessageSujet: Re: Lost one's weeping || Pv. Jillian   Mar 22 Sep - 9:00



AND IF I CATCHA COMING BACK MY WAY I'M GONNA SELL IT TO YOU AND THAT AIN'T WHAT YOU WANT TO HEAR BUT THAT'S WHAT I'LL DO
La jeune femme sourit.

"J'ai de la difficulté à m'orienter, alors votre aide serait la bienvenue. C'est gentil de votre part de vouloir m'aider."

Ce n'était pas grand chose, à vrai dire, mais Edward accepta le compliment d'un hochement de tête. Sans être prétentieux, il n'avait pas besoin de montrer de fausse modestie, plus gênante qu'autre chose. Il attendit donc patiemment qu'elle range sa carte. Ce que son Laggron fit à sa place, en fait, en profitant pour voler quelques biscuits rangés à l'intérieur. Le Lieutenant esquissa un petit sourire en observant la scène. Profiteur, donc. Même si ça ne semblait pas déranger sa dresseuse plus que cela. Celle-ci se retourna ensuite vers lui, lui tendant la main. Il la serra machinalement, écoutant la présentation de la demoiselle. Jill, donc. Relâchant son empoigne, il dévoilà son nom à son tour :

"Edward Novak. Ou Ed', si on préfère."


On le surnommait rarement ainsi, préférant généralement employer son prénom ou son nom de famille - "Eddy" pour les plus téméraires - mais il n'avais jamais vu de problème avec cette abréviation. Pourquoi s'en formaliser ? Ce n'était qu'un nom, comme on en entendait tous les jours, et comme il en avait oubliés au fil du temps. Sans compter que si Jillian racourcissait son nom, il était sans doute plus logique d'en faire de même.

Le brun tourna ensuite la tête vers la foule, toujours aussi dense, un court instant. Où pouvait-elle se rendre... Probablement du côté du complexe hôtelier, c'était par ici que la plupart se dirigeaient, chargés de lourdes valises. D'autres cherchaient déjà un moyen de transport vers une autre partie de l'île. Seuls les moins chargés semblaient se diriger vers les avenues de la ville portuaire, s'engouffrant au coeur de Marivon pour l'explorer un peu avant d'aller se reposer enfin, le soir venu. Oh, simples suppositions, mais il était probable qu'elle soient justes. Retournant un instant vers la jeune femme, il lui demanda :

"Vous avez une idée précise de l'endroit où vous voulez aller ? Par exemple, un hôtel réservé ?"


Personnellement, il préférait ne pas avoir de trajet défini, il en aurait pour plus de temps, et suivre une route clairement tracée l'intéressait peu. Bien sûr, il accomplirait sa tâche le sourire aux lèvres, comme toujours, mais ce n'était pas l'idéal. Lui-même, bien que connaissant les princiaux quartiers de Marivon, n'avait pas eu le temps de visiter entièrement la ville comme pour Mell, alors découvrir quelques nouveaux coins ne lui ferait pas de mal. Cependant, il doutait qu'elle eût une idée de l'endroit où elle souhaitait aller, dans la mesure où la simple carte qu'elle tenait tout à l'heure aurait fait un bien meilleur guide que lui pour retrouver son hôtel.

Lorsqu'elle répondit à sa question, Edward hocha simplement la tête et, veillant bien à ce qu'elle le suive, il se mit en route. Il résuma rapidement que le mieux était probablement de longer les quais pour aller du côté du complexe hôtelier, situé à une certaine distance d'ici. Certains lieux nécessiteraient sans doute de faire un détour par quelques avenues, aussi les deux en profiteraient pour voir autre chose que la mer. Non que le brun détestât la mer, en bon dresseur de type feu ; disons juste que cette vaste étendue, quoique belle, lui semblait vaguement monotone. Il n'était pas du genre à contempler un même paysage pendant des heures... à moins que celui-ci ne regorge de détails intéressants.

Mais pour le moment, la route la plus courte passait par les quais. En route, donc ! Les bâtiments hôteliers, énormes pour certains, se profilaient déjà au loin, mais la distance à parcourir demeurait assez conséquente. C'était peut-être un peu silencieux, cela dit. Le silence ne l'avait jamais tant dérangé que ça, en fait, même si Edward avait toujours été très sociable. Il se demandait juste si ce n'était pas désagréable pour la personne qu'il accompagnait. Pas la moindre conversation, même avec le tapage de la ville autour, avait tendance à mettre mal à l'aise les autres.

"Je peux me permettre de demander ce que vous venez faire à Alera ? Vacances, voyage initiatique ?"


Il avait risqué ces deux dernières propositions, sachant que c'était les deux principales raisons pour lesquelles les gens venaient à Alera, ou du moins c'était ce qu'il supposait. Il devait bien y avoir quelques sbires réfugiés - comme lui, en fait - ou bien quelques personnes venues pour les affaires, mais ceux-ci devaient être rares... Comparés, en tout cas, au nombre incroyable de jeunes dresseurs venus accomplir leur quête des badges ou prendre du bon temps, pour ceux qui réalisaient l'inutilité de collectionner des titres et des bouts de plastique. Tu parles d'un objectif, d'ailleurs... Le Lieutenant jamais réellement compris en quoi être considéré comme le meilleur était si important, par rapport à l'état du monde actuel. Les gens avaient une vision du monde si limitée. C'en était presque touchant. Mais il se moquerait complètement que la jeune fille réponde qu'elle était bien venue pour affronter les Arènes. Il prendrait tout avec légerté, comme d'habitude. Comme si tout n'était qu'illusion.




CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING

________________________
I'm surrounded by idiots
Edward teste les lois de la gravitation en crimson × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Lost one's weeping || Pv. Jillian   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lost one's weeping || Pv. Jillian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Wingold Alyss ★ Lost One's Weeping
» Lost one's weeping feat. [FORET EFFROI]
» LOST LE RPG
» Alice always lost... [Validée]
» Why the U.N. Lost credibility in Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novum Elit x Cinnamon Rolls :: Sud - MARIVON :: Zone portuaire :: Port face à l'océan (Embarcadère)-