Partagez | 
 

 "Mais qui a volé l'orange du marchand ?" - Avec Jillian Ambers [Capture x2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

POKÉBALL LANCÉES : 478
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 20/02/2015

MessageSujet: "Mais qui a volé l'orange du marchand ?" - Avec Jillian Ambers [Capture x2]   Mer 16 Sep - 1:10



   
   Mais qui a volé l'orange du marchand ?
   “Nous partîmes cinq-cents et, par un prompt renfort, nous nous vîmes trois-milles en arrivant au port.” - Le Cid, Pierre Corneille

E
ncore une journée ensoleillée sur l'île d'Alera et, malgré l'Automne qui approchait, la température n'était jamais vraiment différente jour après jour. Cela ne faisait que deux ou trois heures que l'astre de feu avait reprit sa place dans le ciel, succédant à l'astre opposé qui lui avait volé sa place pour quelques heures auparavant, plongeant le monde dans le noir. C'est ce que l'on appelle communément "la nuit", oui. Tout cela pour dire qu'il faisait chaud pour cette matinée, quoique l'air marin devait peut-être diminuer la température. Enfin. Quelques Pokémons volants planaient autour du port, sans doute attirés par les bateaux et leurs cargaisons de poissons, c'était apparemment une bonne journée pour eux aussi.

Crimson s'était réveillée tôt aujourd'hui, vers huit heures ou huit heures trente, sans vraiment se soucier de l'heure, et ce malgré la fatigue dont elle était victime depuis plusieurs jours. Il va sans dire que son horloge interne était déréglée depuis sa mission à Onnen, à force de s'endormir à des heures différentes, de se réveiller n'importe quand, plusieurs fois par nuit. Ses cauchemars récurrents n'étaient pas non plus là pour lui faciliter la tâche, ni son réveil complétement déréglé qui avait eu de la chance de ne pas encore avoir rencontré violemment le mur, depuis le temps qu'il la dérangeait. Malgré tout, l'argentée avait encore la force de bouger, de manger, de..."travailler", toutes ces choses habituelles, le tout en montrant le moins possible ses signes de fatigue. Aujourd'hui, c'est après avoir pris un petit déjeuner à la planque, chose qu'elle ne faisait pas habituellement, qu'elle quitta celle-ci. Une petite promenade lui ferait du bien, ainsi qu'à ses Pokémons. C'est Scorpio qui avait décidé de sortir aujourd'hui, avec Slash, ce qui voulait dire que la blanche allait devoir garder un œil sur son Rapion, comme à chaque fois qu'il sortait.

Ainsi, la sergente était partie vers Marivon, dans l'espoir de retrouver un peu la forme en respirant l'air marin, l'odeur de l'iode. Mais aussi pour acheter un peu de nourriture qu'elle jugeait comestible. La nourriture d'hôtel, très peu pour elle, il n'y avait pas grand chose de pire au monde que celle-ci, elle préférait encore se nourrir exclusivement de ces baies que mangeait Courtney, même si elle n'aimait pas ça. Ainsi, elle était arrivée rapidement au port, tout en tenant Scorpio, suivie par Slash, elle avait appris récemment que sur celui-ci se tenait un marché, une occasion de trouver de la bonne nourriture, et de prendre ses distances avec la Team un petit moment. Elle n'avait rien à faire aujourd'hui, de toute façon. Alors elle commença à parcourir les allées du marché, après avoir posé Scorpio à terre, le laissant sous la tutelle de Slash. Quelques fois, Crimson s'arrêtait à un stand de poisson, hésitante, souvent. Elle adorait le poisson, elle en raffolait, même, mais elle doutait de pouvoir en cuisiner. Et puis zut. Elle en acheta quelques filets, elle se débrouillerait pour emprunter les cuisines de l'hôtel et apprendre à le cuisiner. L'argentée avait donc reprit sa marche lorsqu'elle sentit le sac glisser de sa main, quelque chose, ou quelqu'un était en train de tirer dessus, et il finit par quitter sa main.

« Laisses, Scorpio, c'est trop lourd pour toi... » Avait-elle dit en soupirant.

Mais le sac continua d'avancer, et la sergente se rendit finalement compte que le voleur n'était pas son Pokémon, mais une tortue bleue. Il lui fallut quelques secondes, avec la fatigue, pour comprendre qu'elle venait de se faire bassement dérober ses achats. Elle lâcha intérieurement un juron et récupéra Scorpio dans sa ball avant de commencer à courir, ordonnant au Farfuret de rattraper le voleur, sans savoir que, d'un autre coté, un autre Pokémon en faisait déjà son affaire.
WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: "Mais qui a volé l'orange du marchand ?" - Avec Jillian Ambers [Capture x2]   Sam 19 Sep - 0:39

Mais qui a volé l'orange du marchand?

featuring Crimson

J'étais arrivée depuis déjà 2 jours. J'en avais profité pour visiter la ville et bien sûr, me reposer. Autant amusant que c'est une croisière de bateau, ce n'est pas de tout repos.

Me voilà maintenant au marché portuaire de Marivon, pour faire le plein de provisions. Même si j'étais habituée aux grandes villes, je ne pouvais m'empêcher d'être émerveillée devant les centaines détales de marchands qui s'étendait à perte de vue. Du poisson, des tartes, des fruits frais et savoureux, toute sorte de confections artisanales; je regardais chaque chose, curieuse, goûtant et touchant à tout. Étant proche de la mer, il y avait un vent frais, gorgée de l'odeur salée de l'océan. J'étais à des milliers de kilomètre de la maison et pourtant, on dirait que je me sentais chez moi ici. Je n'ai pas vraiment le mal du pays on dirait (pas surprenant, je ne suis pas du genre nostalgique de tout façon). Et puis c'est une bonne chose: je vais m'établir ici pour les prochaines années autant m'y faire tout de suite.

Poséidon  était à mes côtés, quasiment aussi haut que moi ( je vous jure, c'est lui qui est grand et non moi qui est petite). Il était bien content de se trouver ici, proche de son élément, mais surtout, il avait le goût de l'aventure, comme moi. Je souris en le voyant regarder de tout bord et je le grattais doucement son cou. Il pencha légèrement la tête (c'est fou comment il adorait ça).

Au voleur! Arrêtez ce Pokémon! Il m'a volé!




Des cris de panique me firent sursauter et je vis un Carabaffe zigzaguer à travers les passants, suivi d'un marchand qui poussait violemment les gens pour tenter de le rattraper. Le Pokémon avait un gros poisson dans la gueule.

Il me passât entre les jambes quelques secondes plus tard. Je me retournais, disant marchand;

Je vais l'attraper!




Sans hésiter, je me mis à courir après, résolue à chopper ce petit voleur. Même s'il était un Pokémon, je crois qu'il se devait de savoir ce qui était bien ou non. Les Pokémons sauvages ne savaient pas vraiment ce que c'était la notion de vol avant de se faire prendre. Du moins c'est ce que je supposais.

Au bout d'environ 5 minutes de poursuite, nous nous étions éloignés du marché, se retrouvant proche des quais. Je m'arrêtais, voyant le Carabaffe qui entrait en-dessous d'un quai. Mon Pokémon me jeta un regard, incertain.

Je lui intimant d'attendre et on de place un peu loin, dans un angle où je voyais le Carabaffe. Au moment où j'allais dire à Poséidon d'aller le voir, je vis quelques Pokémon rejoindre le Carabaffe.

Ils étaient visiblement affamés, de la façon dont il se jetait sur le poisson. Ils avaient l'air jeunes aussi. Le Carabaffe les laissa manger, ne prenant même pas une bouchée.

Ce Carabaffe distribuait cette nourriture à ceux qui étaient dans la faim, essayant de trouver de la nourriture. Sûrement que la Carabaffe ne pouvait fournir en essayant de chasser sous l'eau et il n'a vu d'autres moyens que de se mettre à voler. Certes, c'était un voleur, mais je ne peux m'empêcher d'éprouver une compassion envers ce pauvre Pokémon. Il risquait sa propre vie pour celle des autres, pour les éviter de mourir.

Je me devais d'intervenir. Je savais qu'il y avait des refuges de Pokémon dans la ville, qui serait prêts à les accueillir, à intervenir. Dans la vie, mes parents adoptifs m'ont toujours dit que la vie, ce n'était jamais noir ou blanc. C'était toujours gris. Dans leurs enquêtes, ils devaient se débrouiller avec ce gris. Le criminel se révèle des fois à être une victime... Les prostitués, les petits voleurs, en sont souvent des exemples.

Soudainement, je sentis Poséidon qui  se mît sur mon dos, ouvrant mon sac et fouillant dedans. Il en ressorti avec un gros sac de petits biscuits et muffins de Pokémon que ma grand-mère avait fait pour lui (il n'est gourmand voyons, ce n'est que votre imagination).

Prenant le sac dans sa bouche, il s'avança vers le quai. Je le laissais faire, ayant deviné son intention. Mon Laggron avait beau avoir été maltraité, il avait un grand cœur.

Le Carabaffe grogna à son approche, mais Poséidon avança, plus lentement. Il posa la sac a une distance respectable, le poussant du bout de sa patte. Il recula de plusieurs pas et regardait le Carabaffe, calmement.

Le Pokémon sauvage sembla hésiter... Finalement ce fut un Moustebouee qui, avec une petite plainte sonore, supplia le Pokémon. Il le prit, distribuant le contenu.

Je décidais de m'avancer, doucement. Je guettais les moindres gestes ou changement de comportements qui m'indiquait que je n'étais pas la bienvenue. Finalement, je pus venir m'asseoir à côté de Poséidon, que je flattais doucement. Je lui fis un grand câlin, le félicitant pour son initiative. J'adorais ce petit sentiment qui m'envahissait, en les regardant manger. Celui de voir heureux ces Pokémons, même l'espace d'un instant.

Mais le Carabaffe n'y avait toujours pas touché. Il nous jeta un regard et décida de sortir, courant en direction du marché. Je me levais rapidement, Poséidon qui s'était déjà mis à courir. Il s'arrêtait en haut du quai.

Qu'est-ce qu'il y a, Big Boy?




Il poussa une plainte, visiblement teintée de tristesse. Je tentais de voir où était le Carabaffe, mais on l'avait perdu de vue. Ce dernier connaît bien plus le coin que nous et nous a semé je ne sais pas où.

Il a dû repartir au marché ... C'est là qu'on va.




-----------

Je déambulais de nouveau à travers les étales des marchands, m’arrêtant pour regarder mais sans rien acheter. J’étais un peu distraite par ce qui venait de m’arriver : j’avais plus la tête concentrée à trouver le pokemon qu’à ce que je faisais.
Ce fût totalement par hasard que je retrouvais celui que je voulais, dans un mauvais état.

Il était étendu au sol, visiblement blessé par quelqu’un. Une seule seconde me permit d’analyser ce qui se passait devant moi : je n’avais pas le temps de réfléchir. Je voyais le Carabaffe étendu au sol, et un autre pokémon à quelques mètres, un Croaporal. Des poissons étaient éparpillés un peu partout.

Carabaffe avait tenté de voler à nouveau, et à juger par le sac, les poissons étaient les achats d’un humain. Le Croaporal, était-il son pokemon ? C’était la question, mais je ne pus m’y attarder plus longtemps.

Le pokemon « justicier »  chargea de nouveau, alors que le 2e pokemon s’était à peine relevé de sa précédente attaque.

Poséidon, défends-le !




C’était sorti tout seul, comme un réflexe. Poséidon ne se fit pas prier : il courut, sautant par-dessus le Carabaffe, se plaçant en position de défense, servant de mur entre les deux. Le Croaporal recula, visiblement offusqué.

Je ramassais les poissons à portée de main, les mettant dans le sac que j’ai ramassé par terre. Au même moment, une autre jeune fille arriva à la course, dans le sens opposé.

Elle me vit, avec le sac de poisson. Elle me vit, en train de défendre le Carabaffe. Il n’y avait aucun doute que la situation était ambiguë, surtout si les poissons en question lui appartenaient.

Et merde…


DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
avatar

POKÉBALL LANCÉES : 478
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 20/02/2015

MessageSujet: Re: "Mais qui a volé l'orange du marchand ?" - Avec Jillian Ambers [Capture x2]   Dim 20 Sep - 19:40



   
   Mais qui a volé l'orange du marchand ?
   “Nous partîmes cinq-cents et, par un prompt renfort, nous nous vîmes trois-milles en arrivant au port.” - Le Cid, Pierre Corneille

P
endant quelques minutes, Crimson avait du courir sans cesse pour rattraper les voleur -ça ne l'aurait pas étonné qu'il s'agisse d'un Pokémon appartenant à Aaron, tiens-, et la fatigue n'arrangeait vraiment rien. Nombre de fois elle avait manqué de tomber dans sa course par manque de sommeil. Elle irait peut-être demander quelques jours de repos au lieutenant à son retour. Slash, lui, sautait de stand en stand à la poursuite du Carabaffe, attendant le moment opportun pour le bloquer, mais il avait pour cela besoin de la sergente, qui n'était pas vraiment en état de l'aider sur ce coup. Oui, même si le furet avait conscience que sa dresseuse l'aiderait en toute situation, il pouvait lui faire confiance pour cela, il était également conscient de la fatigue de celle-ci, qui l'empêchait de se mouvoir comme d'habitude, de réfléchir convenablement et, dans le cas présent, de trouver un moyen de bloquer la tortue. Il ne pourrait pas compter sur un quelconque plan de son amie, cette fois.

Ce n'est finalement ni le Farfuret ni la sergente qui arrêta le voleur, mais un autre Pokémon, un Croaporal plus exactement. Ce dernier venait d'attaquer la tortue avec un sphère d'eau, qui la mis à terre et éparpilla les poissons, éparpillant la foule par la même occasion. Quelques secondes plus tard, la sergente Rocket finit par arriver, constatant la situation et apercevant une dresseuse aux cheveux qu'on pourrait qualifier d'originaux, qui venait d'envoyer un Pokémon pour défendre le Carabaffe. Elle ne mit pas longtemps à comprendre que le Croaporal avait tenté d'arrêter la tortue voleuse, ce qui en faisait un allié, pour l'instant, du moins. Crimson se rapprocha de Slash, qui s'était lui même approché du crapaud. D'un regard assez mauvais -elle venait de se faire voler ses poissons, après tout-, elle regarda un à un la dresseuse, le Carabaffe au sol, le Croaporal en position de combat, et le Laggron prêt à en découdre.

« Croaporal n'aura sûrement aucune chance, seul face à ce Pokémon. Mais je doute qu'il veuille rester sur la touche. Tu lui donne un coup de main, Slash ? »

Le concerné aiguisa ses griffes, prêt à combattre, cela faisait longtemps, même trop longtemps à son gout, qu'il n'avait pas combattu, et il était temps de remédier à cela. Il espérait néanmoins que tout ce temps sans combats, sans entraînement, ne l'aie pas trop rouillé. De toutes manières, il avait un allié à ses cotés pour faire face à l'imposant Laggron, ce n'était pas très fair-play mais, après tout, pourquoi l'être avec des voleurs ?
WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: "Mais qui a volé l'orange du marchand ?" - Avec Jillian Ambers [Capture x2]   

Revenir en haut Aller en bas
 

"Mais qui a volé l'orange du marchand ?" - Avec Jillian Ambers [Capture x2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Qui a volé l'orange du marchand ? [ Fini ]
» L'orange du marchand ! [Mission rang C / Pv Seki Raiken]
» non je n'ai pas volé l'orange merde! ACCEPTE
» [Quête et/ou RP] - Qui a volé l'orange ?
» Quand on cherche , on trouve . Mais pas forcément ce qu'on cherchait . [ avec Nuage d'Espoir ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novum Elit x Cinnamon Rolls :: Sud - MARIVON :: Zone portuaire :: Marché portuaire-