Partagez | 
 

 Among the Gods || [solo] [event Giratina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

REGION : Kalos
POKÉBALL LANCÉES : 319
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 12/01/2015

MessageSujet: Among the Gods || [solo] [event Giratina]   Jeu 6 Aoû - 14:25

Solo, Partie 1

“Perfection is achieved, not when there is nothing more to add, but when there is nothing left to take away.”

Among the Gods


Des mois. Non, des années qu'il s'attelait à cette tâche. Des années qu'il s'accrochait à un objectif si grand, si important, mais pourtant nécessaire... Et le voilà plus proche que jamais d'atteindre ses buts.

Depuis quand savait-il que la perfection véritable ne pourrait être atteinte que lorsque toute trace de sentiments serait effacée ? Les guerres et sacrifices inutiles étaient entraînés par la haine, les relations en apparence parfaites ne causaient que peine, déception et crainte. Tant d'exemples qui faisaient des humains des êtres incomplets, et personne d'autre que lui ne l'avait jamais constaté. Des sentiments illusoires empêchaient qui que ce soit d'en arriver à de telles conclusions, faussaient leur jugement sur le monde. S'étant débarrassé de toutes ces entraves cruelles, on pouvait dire qu'Hélio était le seul être parfait de ce monde... Et certainement le seul à pouvoir diriger cet univers si vaste, d'une main de fer et en y faisant régner une justice parfaite, prenant la place de ces créatures inutiles et destructrices qu'étaient les légendaires.

Tout était pourtant d'une clarté aveuglante. Son plan n'avait pas la moindre faille, et il put même profiter, l'espace de quelques instants, d'une puissance divine... littéralement. Il suffisait de tout détruire, absolument tout, et de reconstruire ce monde de sorte à ce qu'il soit absolument parfait. Finis, ces enfants qui s'amusaient en s'attelant à des tâches inutiles et ridicules, finis, les exigences insensées de parents cruels, finie, l'obéissance aveugle de subordonnés incapables de réfléchir par eux-mêmes. Il n'y aurait que lui et ses créations parfaites dans ce monde idéal, parfaitement neutre, dépourvu de joies futiles comme de peines atroces. Est-ce qu'inconsciemment, la soif de pouvoir l'avait submergé ? Est-ce que son désir de devenir un dieu, et la possibilité d'accomplir ce souhait, l'avait rendu fou ? Il l'ignorait. Tout ce à quoi il pouvait songer désormais était ce but, qui hantait ses rêves et envahissait ses pensées.

Son mépris pour le monde actuel ne fit que croître, plus insupportable que jamais. Le mépris, mais aussi la haine, le dégoût, tant d'émotions dont il niait l'existence, qu'admettre posséder était inacceptable. Il n'était plus qu'une coquille vide dédiée à la poursuite d'un idéal...

... D'une illusion.

C'était un maître de la stratégie, depuis toujours. Un leader-né utilisant sans remords ses fidèles comme des pions dans un jeu d'échecs qu'il menait avec le Maître et ce jeune héros. Quoique ses adversaires fassent, il avait toujours la garantie d'avoir un tour d'avance. De quoi se préoccupaient-ils, de toute manière ? Ils allaient tous mourir, bientôt. Ce serait complètement indolore. Une immense explosion éradiquant à jamais un monde passé et que tous, sauf lui peut-être, auraient la chance d'oublier. Il les recréerait, inventerait des copies idéales de toute personne sur cette Terre. N'était-ce pas là une raison suffisante de le laisser agir à sa guise ? Les autorités n'avaient jamais trouvé leur mot à redire, chose bien sage de leur part. Mais les humains sont têtus, et ils s'étaient opposés à lui. Hélio n'y voyait là qu'une raison de plus de s'en débarrasser.

Alors pourquoi ? Pourquoi, alors que personne n'avait jamais pu le stopper, cette créature s'était-elle opposée à lui ? Il se rappelait encore de la puissance que dégageaient les Chaînes Rouges entre ses mains, des silhouettes immenses de Palkia et Dialga. Le souffle du premier, rauque et fort, distordant l'espace autour de lui, le pouls du second entraînant l'écoulement du temps. Comment cette ombre dont personne ne soupçonnait l'existence pouvait-elle si aisément contrer les deux légendaires associés ? Quelle était la nature d'un tel monstre ?

Il l'avait vaincu et avait brisé ses espérances. Ce cri résonnait toujours aux oreilles du leader, ce cri haineux, moqueur, capable de terrifier le plus brave des Hommes. La créature elle-même avait une apparence si horrible que la regarder en devenait un supplice, et ses yeux rouges pouvaient pétrifier n'importe qui. N'importe qui, sauf Hélio. Du moins c'est ce qu'il admettrait toujours. Mais il ne put nier la haine, la rancoeur et le dégoût que lui inspiraient cette créature. En détruisant son monde, pourtant à portée de main, Giratina avait réduit à néant, l'espace d'un instant, sa perfection, l'avivait laissé céder à des émotions impures, incomplètes, imparfaites. Tout cela, pourquoi ? Pour le maintien de l'équilibre des deux mondes, un ridiculement sale, l'autre chaotique et infernal ?

Depuis lors, son ennemi n'était plus le Maître, le héros, qui que ce soit. Une seule personne ne pouvait rivaliser avec ce qu'il considérait lui-même comme un dieu en devenir. Ce n'était plus tant l'humanité entière et son histoire sanglante que cette créature infâme. Ses mois passés dans le Monde Distorsion le rendirent obsédé par cette créature, la seule chose qui l'empêchait d'atteindre ses buts. Ce démon.

Depuis son arrivée à Alera, ses buts n'avaient pas changé ; il ne pouvait toujours pas supporter cet univers affreux, et l'idée même que qui que ce soit puisse vivre heureux dans un monde si imparfait, quand un autre leur offrirait une vie idéale, était insupportable. Le chef de Team s'était plongé dans ses recherches, tout le temps, constamment. Ses cernes se creusèrent, ses heures de sommeil furent réduites, il maigrit et s'affaiblit beaucoup – mais, surtout, il ne trouva pas de solution alternative à son plan. Il ne restait qu'un moyen d'arriver à ses fins ; se débarrasser de Giratina. D'une manière ou d'une autre. Recréer une Chaîne Rouge, vaincre ses ennemis, bénéficier de l'aider d'autant de personnes qu'il le pouvait... tout cela était d'une facilité déconcertante. Non, cet ennemi final était sa véritable entrave et impossible de trouver la clé de l'énigme.

Jusqu'à ce jour. Plusieurs mois s'étaient déjà écoulés, et les traits obsessifs d'Hélio avaient empiré. Qui sait ce qu'il serait advenu de lui si il n'avait pas finalement découvert le cheminement à suivre ? C'était dans un livre bien caché de la bibliothèque. Il avait fouillé les lieux, lu la majorité des livres présents, notamment ceux portant sur la mythologie, cela coule de source. Il avait cherché partout dans le musée de l'île, en vain. Mais il avait fini par entendre parler de cet Orbe légendaire, ou plutôt de ces Orbes, chacun attribué à un des légendaires qu'il avait rencontrés. Une idée lui vint à l'esprit. Une idée purement géniale.

Il avait envoyé partout ses troupes à la recherche de l'Orbe Platiné. Celui associé à Giratina... évidemment. L'attente de le posséder entre ses mains était insoutenable, mais heureusement, une de ses nombreuses équipes finit par retrouver la trace de cet artefact divin. Où donc ? Il n'avait pas écouté. Le simple fait de posséder l'Orbe était amplement suffisant. Oui... enfin, il avait la possibilité d'atteindre ses objectifs, enfin, il pourrait rendre la monnaie de sa pièce à Giratina !

Est-il meilleur, selon vous, d'être consumé par la soif de pouvoir, ou par le désir de vengeance ?

Tant d'acharnement, pour enfin arriver au résultat escompté... La fin d'une ère qu'il méprisait de tout son être. Certes, tous les préparatifs pour la création de son univers n'étaient pas encore achevés, mais quelle importance ? Il avait tout son temps, désormais. Il avait gagné. Avec l'Orbe en sa possession, son seul ennemi serait incapable d'agir en sa défaveur.

Cette plage, il s'y était déjà rendu des mois plus tôt. Si il y faisait clairement plus chaud, elle n'en demeurait pas moins sinistre, silencieuse et obscure. Encore une fois, on n'entendait que le bruit des vagues s'écrasant sur le sable fin, et une fine brume enveloppait les ruines proches. Marée basse, apparemment. Mais ce jour-là, Hélio n'avait pas la moindre raison d'y entrer – le dragon spectral était bien trop imposant pour qu'il l'invoque ici. Non, la plage, c'était parfait. L'homme aux cheveux bleus balaya les lieux du regard ; personne autour. Le soleil n'était pas encore tout à fait levé, et de toute manière, il était presque certain que personne n'oserait s'aventurer en ces lieux. Non, il serait seul. Tant mieux. Une présence équivaudrait à un nuisible à ses yeux.

Il baissa alors les yeux sur l'orbe doré qu'il avait entre ses mains. Son éclat était sinistre, et tout comme pour les Chaînes, le pouvoir qu'il dégageait était titanesque – mais au lieu de l'enivrer, il le mettait clairement mal à l'aise. Qu'importe. Il n'avait plus rien à redouter de Giratina.

L'heure d'activer l'Orbe Platiné était enfin arrivé. Désormais, il pourrait définitivement contrôler Giratina, et ce à sa guise... personne ne pourrait plus jamais lui mettre des bâtons dans les roues. Mieux, cette créature l'aiderait, désormais. Si on comparait la situation à un échiquier, elle serait sa Dame... Un outil destructeur, son arme de prédilection.

"Viens à moi… Giratina."

Oui, tout cela lui laissait un arrière-goût de... perfection.


© redSheep sur Wild Roar


Dernière édition par Hélio Akagi le Ven 7 Aoû - 23:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

REGION : Johto
POKÉBALL LANCÉES : 1103
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 19/04/2014

MessageSujet: Re: Among the Gods || [solo] [event Giratina]   Ven 7 Aoû - 14:05

Dans les mains du leader de la team Galaxie, l'orbe se mit à émettre une lueur dorée dans premier temps, faisant chauffer l'objet. C'est alors que la lumière vint se concentrer en un rayon, un fin trait qui fila droit vers le ciel, se perdant dans les nuages. Il y eut seconde où seul le vent fut présent sur la plage, puis à une dizaine de mètre au dessus de l'humain le faisceau de lumière se tordit brusquement. Si on observait bien, ce n'était pas la lumière qui se tordait mais l'espace en lui même. Si on regardait à travers cette zone, on avait l'impression d'avoir une vieille télé qui déformait les images dans tous les sens. La lumière de l'orbe disparut et l'espace se déchira alors. Le ciel fut éventré pour donner naissance à un trou sombre qui grandit de seconde en seconde, avant qu'un hurlement qui fasse trembler ciel et terre ne retentisse.

Une forme apparut dans les ténèbres, de la faille sortit une imposante créature au regard rouge. Passant de sa forme céleste à la terrienne maintenant sorti de son monde, le dieu de la distorsion posa pied à terre, écartant ses ailes avant de pousser un nouveau rugissement.




Giratina est apparu.

Son regard perçant se posa sur l'humain qui l'avait invoqué. Oh. Lui, il s'en souvenait. Très bien, même. Le pokémon divin se mit alors en position d'attaque. Oui, l'orbe l'avait invoqué. Mais il ne serait pas si facile de faire plier le dieu à ses désirs. Surtout pour cet humain qui avait engendré sa colère par le passé et qui avait à présent le culot de le faire venir à lui.


Règle du rp :
Tu es libre de faire agir Giratina à ta guise dans le rp à partir d'ici, comme un pokémon sauvage classique. Il n'est pas capturable néanmoins. Tu es libre dans ton rp mais il est possible que j'intervienne parfois pour donner une direction particulière au pokémon selon les situations que tu mettras en scène.
Après un moment, un nouveau message sera posté pour annoncer la fuite du pokémon. Mais tu as bien le temps d’interagir avec lui avant que cela n'arrive. Toutefois, si tu souhaites créer une interaction avec d'autres joueurs et ce pokémon avant qu'il ne quitte le forum notre monde, il est possible d'en discuter.
Bon rp !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Kalos
POKÉBALL LANCÉES : 319
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 12/01/2015

MessageSujet: Re: Among the Gods || [solo] [event Giratina]   Ven 7 Aoû - 23:10

Solo, Partie 2

“Perfection is achieved, not when there is nothing more to add, but when there is nothing left to take away.”

Among the Gods


Un long moment de silence s'installa tout d'abord, et rien ne se passa. Mais lentement, le leader sentit l'Orbe se réchauffer dans ses mains, et à briller de plus en plus fort. Puis, soudain, un fin rai de lumière fila droit vers les cieux, telle une comète, sous les yeux presque émerveillés de l'homme en gris. Ca avait marché. Bien sûr, bien sûr que ça avait marché, tout ce qu'il faisait ne pouvait que fonctionner. Son regard de glace était fixé sur le rayon doré, qui se distordit brusquement. Non... l'atmosphère avait changé. Le souffle de Palkia... avait les mêmes effets. L'espace se tordait, tout comme le temps. Le légendaire était en train de déchirer une entrée dans cette dimension. Impressionnant... Même si sa vue n'était pas à son meilleur et qu'observer ce spectacle était douloureux, pour rien au monde Hélio n'aurait détourné le regard.

Le creux s'élargit, de plus en plus, obscur et terrifiant, menaçant d'engloutir tout autour de lui, le ciel, la plage, pourquoi pas l'orgueilleux mortel qui pourtant ne bougeait pas d'un iota ? Cependant, avant que le gouffre n'atteigne celui qui avait invoqué la bête, il cessa de s'élargir. Un hurlement déchirant résonna alors, faisant trembler le sol, ébranlant espace et temps. Ce Pokémon était incroyable. Horrible, cruel et mortel, mais définitivement une des créatures les plus impressionnantes qui aient jamais été. Voire... la créature. Car si Hélio pouvait aisément voler la couronne de l'inactif Arceus, contrôler tout être existant, celui-ci s'était montré capable de lui tenir tête.

Enfin, il apparut. Une tentacule après l'autre, il sortit du gouffre, avant de poser lourdement pied au sol. Ses énormes pattes aux griffes dorées s'enfonçaient dans le sable de la plage déserte, sa queue balayant les petites dunes formées par le vent. La créature tourna la tête vers celui qui avait fait appel à lui, le toisant de toute sa hauteur. Hélio ne cilla pas. Cependant, une vive colère le saisit dès l'instant où leurs regards se croisèrent. Non, non. Il ne devait pas se laisser emporter par ces émotions impures. Pas encore une fois. Et certainement pas à cause de lui...

Cela dit... la créature semblait parfaitement partager ce sentiment. Comment le spectre osait-il avoir la moindre rancoeur envers quelqu'un qui avait de bien meilleures raisons de céder à la rage que lui, aussi stupide et irrationnelle soit cette colère ? Il n'avait pas le droit... pas le droit de le haïr ! Hélio prit une grande inspiration. Ca n'avait plus d'importance, désormais. Bientôt, le dragon serait sien. A sa merci. Un moyen de garder le pouvoir sur tous les êtres vivants ? Parlons plutôt de vengeance, voulez-vous ?

"Ca ne fait pas si longtemps, n'est-ce pas ?"

La créature ne réagit pas, continuant de fixer ce méprisable, insignifiant petit être. Comme si le banni avait quoi que ce soit à craindre d'un quelconque être dans cette dimension si paisible. L'humain ne manquait pas de cran, très certainement. Mais ce n'était pas pour plaire au légendaire.

"Même si ça m'a paru être une éternité.."

Pas un jour où il ne pensait pas au dragon. Pas un jour où il ne refreinait pas une frustration indécente, le désir de le briser en morceaux, aussi puissant soit-il. De toute manière, aucun être ne pouvait le surpasser. Aucun être ne devait le surpasser. Ne pas se mettre en colère, surtout pas. Ne pas hausser le ton, même instinctivement. Tout cela semblait insurmontable, maintenant que Giratina était en face de lui.

Mais il le tenait. Il le savait pertinemment, il le tenait. La créature ne pouvait qu'obéir au détenteur de l'Orbe. Autrement, quelle serait l'utilité de l'objet ? Il n'y avait pas d'autre hypothèse possible. Aucun des deux êtres n'avait fait le moindre mouvement jusqu'ici ; ce fut Hélio qui fit le premier geste, brandissant l'Orbe doré, un sourire triomphant aux lèvres. Ses traits étaient si souvent figés dans une expression sérieuse et neutre au possible que ce geste lui fut presque aussi douloureux, même comparé à la douleur lancinante qu'il ressentait au bras tenant l'orbe.

"Je pensais tenter de t'éviter, ou de te vaincre dans le meilleur des cas."

Idiot d'humain, consumé par l'orgueil et aveuglé par sa stupidité. Et il se prenait pour un génie, l'homme le plus intelligent que cette terre ait porté ? Bien qu'enfermé dans un monde parallèle, le légendaire savait qu'il était bien le seul à avoir la stupidité de l'affronter. Si son courroux n'était pas si important, on aurait peut-être pu observer une lueur... d'amusement cruel dans le regard écarlate du dragon.

"... Mais même moi, je n'aurais pas pu imaginer une situation si parfaite... Avoir ma seule entrave à mes pieds, prêt à obéir au moindre de mes ordres, juste grâce à un rocher..."

On l'entendait presque rire, et son ton était joyeux, presque celui d'un homme ivre – et il prétendait ne pas avoir la moindre émotion ? Certainement un excellent menteur dans ce cas, pour parvenir à tromper tous ceux qui l'entouraient, mais également lui-même. Une seule chose était certaine – le légendaire, lui, ne ferait pas preuve de bons sentiments. Aucun humain ne pouvait prétendre le maîtriser, lui, dragon banni pour sa violence par Arceus lui-même.

Et si être vaincu par la jeune fille qui l'avait battu des mois plus tôt était une humiliation qu'il avait fini par accepter, le légendaire ne tolèrerait pas que ce misérable homme l'utilise pour des plans qu'il n'aurait aucun mal à contrecarrer.

Mais Hélio se moquait de tout cela. Sa logique implacable avait laissé place à une folie douce et il ne se posait actuellement qu'une seule question – ce qu'il allait faire avec ce nouvel... outil. Voilà le mot, outil. Tous les êtres n'étaient que des outils destinés à l'aider à parvenir à ses fins. Et celui-ci se révèlerait particulièrement utile. Maintenant qu'il y songeait, pourquoi l'emploi de Chaînes Rouges ? En avait-il vraiment besoin ? Giratina à lui seul avait eu la capacité de les briser, appeler les deux autres dieux et les mettre à sa merci ne serait qu'un jeu d'enfant pour lui. On aurait dit que son utopie allait naître plus tôt que prévu...

"Maintenant, Giratina... invoque Dialga et Palkia ! Et qu'ils créent un nouveau monde, une dimension façonnable à souhait—"

Il n'eut pas le temps de prononcer un mot de plus ; le légendaire venait de déployer ses ailes. Une ombre immense s'abattit sur l'homme aux cheveux bleus alors qu'il levait les yeux vers ces ailes noires, spectrales, semblables à un tissu déchiré, à des lambeaux sertis de pics d'un rouge sanglant. Un nouveau hurlement déchira le silence, plus aigu et insupportable encore que le précédent.

"Que—"

Le légendaire ne répondit pas à son ordre, et s'avança d'un pas vers le leader. Si celui-ci n'avait pas esquissé un mouvement de recul à temps, il aurait certainement fini écrasé sous le poids de la créature. Que faisait Giratina ? Il était pourtant censé lui obéir au doigt et à l'oeil ! Alors pourquoi... n'avait-il pas répondu ? Ce n'était pas ainsi que les choses devaient se passer !

Le dragon avait tenté de le tuer. Encore une fois, l'assassiner, et lui offrir une fin remplie de disgrâce. Non, il ne pouvait pas se permettre de se laisser faire par la créature. Mais que faire ? Tout allait mal ! Reculant toujours, Hélio plaça ses doigts sur ses tempes. Réfléchir, il devait réfléchir... mais sa surprise, sa confusion, sa colère allaient en travers de sa logique habituelle. Etait-ce cela que ressentaient tous ces êtres humains incomplets, ceux qu'il avait dû appeler à contrecoeur ses pairs ? Quelle torture. Une torture qu'il leur épargnerait volontiers... lorsqu'il aurait vaincu son ennemi. Il n'avait guère le choix ; la bête était bien trop imposante pour qu'il ne puisse fuir. Et il avait tant attendu ce face à face qu'il était inconcevable se prendre la fuite.

Inacceptable. Impossible.

© redSheep sur Wild Roar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Kalos
POKÉBALL LANCÉES : 319
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 12/01/2015

MessageSujet: Re: Among the Gods || [solo] [event Giratina]   Ven 7 Aoû - 23:12

Solo, Partie 3

“Perfection is achieved, not when there is nothing more to add, but when there is nothing left to take away.”

Among the Gods


Sa main tremblait légèrement. Sans doute son manque de sommeil, ou d'hygiène alimentaire... qu'importe. Avec peine, il saisit une Poké Ball à se ceinture, au hasard – étonnant de la part de quelqu'un de si axé sur la stratégie. Que lui arrivait-il ? Lui-même ne saurait le dire. Son esprit et sa vision, habituellement si clairs et limpides, étaient flous et confus. Il ne devait pas perdre son sang-froid. Jamais.

Il lança sa Ball de sa seule main libre, toujours tremblante. Elle s'effondra non loin de lui, et un rai de lumière rubis laissa échapper la silhouette fine d'un Dimoret. Le soleil levant se reflétait dans ses iris rouges à l'expression combattive, qui s'effaça rapidement lorsqu'il vit l'énorme Pokémon auquel il faisait face. Mais il ne pouvait se défiler. Son dresseur n'accepterait jamais qu'il abandonne le combat, et le laisserait certainement à son sort si il ne se révélait pas utile.

Hélio avait reculé vers la mer jusqu'à ce que les vagues ne lèchent ses chevilles. De loin, il donna un ordre flou à son Pokémon, qui se précipita vers les pattes massives de la créature grise. Ses griffes acérées, semblables à des dagues, se heurtèrent au poitrail rayé de rouge du légendaire. Si celui-ci tressaillit, il ne sembla pas souffrir beaucoup de cette attaque, et répliqua d'une violente griffure, qui envoya le Dimoret au tapis.

Sur le dos, allongé sur le sable fin et encore glacé, le Pokémon bleu chercha à se relever avec peine, et se redressa, les membres endoloris. De loin, Hélio observait ses mouvements étranges, et même à cette distance, il pouvait constater les dégâts infligés à son meilleur Pokémon. Comment était-ce possible ? Sa puissance ne pouvait pas être si effrayante ! Dimoret avait été entraîné des années durant, être dans un tel état au bout d'un misérable coup était impossible...

Un nouvel ordre, cette fois-ci, Vent Glace. Ce serait utile contre un dragon, non ? En tout cas, en principe... La créature aux plumes écarlates se précipita à toute vitesse vers Giratina, un puissant vent gelé soufflant sur la plage. Des blocs de glace emportés par la bise se dirigeaient vers le gigantesque dragon spectral, leurs pointes effilées s'enfonçant dans sa solide chair, qu'elles glaçaient. Le souffle rauque du monstre se fit plus fort sur le moment ; mais, lorsqu'il s'ébroua, ces flèches de glace tombèrent au sol, fondant sur le sable pâle de la plage.

Profitant de la brume flottant autour d'eux, Dimoret se faufila dans le dos du légendaire, grimpant à toute vitesse dessus pour enfoncer une griffe couverte de glace dans son dos. Giratina poussa un hurlement, non de douleur, mais de rage ; et, subitement, il disparut, le Dimoret déstabilisé tombant sur ses pattes, avant de trébucher et de s'effondrer. Le Pokémon comme son maître tournèrent la tête de tous côtés. Ils connaissaient cette attaque – il l'utilisait fréquemment dans le Monde Distorsion. Le rythme cardiaque d'Hélio s'accéléra sensiblement. Il savait qu'il allait réapparaitre, il ne pouvait fuir, il ne le ferait pas – ne devait pas le faire, avant que l'homme aux yeux de glace ne l'ait vaincu. Mais où allait-il réapparaitre ? Et quand ? C'était là tout le côté angoissant de la question.

Sa main tremblait toujours, et il retint un juron en le remarquant, alors qu'il saisissait une seconde Ball. En sortit Uranus, son Baudrive étrange. Il ne comptait évidemment pas combattre avec une créature aussi faible – il se ferait pulvériser en peu de temps, et avait, pour être franc, peu de chances de survie. Non, il guetterait ici l'arrivée du légendaire et tenterait de l'esquiver si il l'attaquait. Le vent était fort ce jour-là, il n'en serait que plus rapide, et la brume le masquerait pendant un petit moment. Oui, il n'avait qu'à attendre ici que le légendaire revienne.

Le Baudrive, innocent, fit confiance à son cher dresseur, et accepta la tâche volontiers. Aurait-il pu exprimer la moindre plainte, de toute manière, avec ce sparadrap recouvrant ce qui devait être sa bouche ? Certes non.

Pendant ce temps, Hélio en profita pour s'éloigner, Dimoret sur ses talons. Au contraire d'Uranus, celui-ci se révèlerait utile si jamais Giratina revenait à la charge. Bien évidemment, le leader ne comptait pas abandonner. Si il était généralement plutôt conciliant, mettre ses plans en danger et sa fierté à mal était une association particulièrement dangereuse – plus pour sa propre personne que pour le spectre immortel, cependant.

Il se mit donc en route, accélérant à chaque pas la cadence. Naturellement, il s'éloigna de la mer, pour se diriger vers les rochers, qui le cacheraient pendant un moment au moins. Difficile de grimper avec son accoutrement et des chaussures glissantes et mouillées ; cependant, il n'avait pas le choix et devait s'éloigner aussi vite que possible. Ne serait-ce que pour souffler un peu. Ne serait-ce que pour reprendre ses esprits. Son cœur battait toujours aussi fort, et ses mains, dont l'une serrait toujours aussi fort l'orbe doré, tremblaient toujours légèrement. Quant à ses pensées, elles n'étaient qu'à peine plus claires. Mais il devait rester logique. La logique l'avait toujours sauvé, toujours. Qu'importe si il fallait pour cela se montrer aussi exigeant et dur avec lui-même que ses misérables parents l'étaient alors qu'il était enfant.

Toute irrationalité était imparfaite et par conséquent inacceptable.

Hélio fut saisi d'un rire nerveux. La réussite de son plan tenait à une vengeance, à la haine qu'il éprouvait pour Giratina. A sa frustration, sa peur, sa joie à l'idée d'envie remporter la bataille. Quelle ironie ! Cruelle ironie... Pour un peu, il en aurait les larmes aux yeux – non, même si c'était le cas, il ne s'agirait probablement que de gouttes salées emportées par le vent. Après tout, même à distance, il était contraint de plisser le nez face à la puissante odeur d'iode dans l'atmosphère.

Et cet Orbe lui faisait toujours aussi mal... Non à cause de son poids, quoiqu'il soit particulièrement lourd, mais il semblait dégager une puissance malsaine de plus en plus forte. Derrière lui, Dimoret poussa un petit cri, et tendit la patte, comme pour proposer de le tenir à sa place ; mais Hélio ne lui répondit que par un regard glacial et apathique. Le regard habituel, on pourrait dire. C'était presque rassurant, cela dit – jamais son maître n'avait l'air aussi... instable, colérique et paniqué que plus tôt. Si on omettait cette scène effrayante dans ce monde chaotique qu'ils avaient bien fait de tous quitter, à jamais.

Il était hors de question de lui laisser l'Orbe. Hélio méprisait les Pokémon autant que les humains, ayant les mêmes sentiments, voire la même attitude pour certains. Et il aspirait à les rendre, eux aussi, parfaits. Contrairement à lui, ses subordonnés et son équipe n'avaient pas cherché à surmonter leurs atroces défauts, et il était hors de question de faire confiance à qui que ce soit d'autre que lui. D'autant que cet objet, bien qu'en apparence inutile, devait bien avoir un quelconque effet sur le légendaire... mais lequel ? Rien de ce qu'il n'avait lu ne l'avait précisé. Et il avait fait une conclusion hâtive en croyant qu'il pouvait maîtriser Giratina avec... cela ne lui ressemblait pas. Pas du tout, même. C'était aux antipodes de l'attitude qu'il se forçait à avoir.

Avec un peu de chance... il découvrirait rapidement ce à quoi servait réellement l'Orbe. Hélio fixa la pierre au joli éclat doré. Si il avait eu la moindre considération pour cette chose futile qu'était l'art, il l'aurait probablement admirée longuement, tant elle était jolie – seulement, voilà, ce qui l'intéressait était la science, les mathématiques, les faits. Des calculs et des archives qui lui permettraient de créer une véritable utopie. Ainsi, à ses yeux, l'Orbe, sans son utilité, n'était qu'un vulgaire caillou. Mais il gardait l'infime espoir qu'il puisse se révéler utile, dans les instants qui allaient suivre. Peut-être qu'il n'était pas si... laid au fond. Quelle importance.

"L'art n'est de toute manière qu'une ombre de la véritable perfection.", murmura-t-il pour lui-même.

Bon. Inutile de se concentrer sur l'Orbe pour le moment. Il avait beau réfléchir, il ne parvenait pas à imagines des hypothèses logiques et cohérentes quant à ses effets ; toute ses tentatives se concluaient en échecs, et les seules solutions qu'il trouvait n'avaient purement aucun sens. Mieux valait préparer une stratégie d'attaque. Dimoret serait son meilleur atout, mieux valait le soigner. Avait-il de quoi le remettre en état ? Non. Dommage. Mais il lui restait quelques Pokémon. Le seul qu'il ne pouvait certainement plus utiliser à présent était son Baudrive, et celui-ci n'était pas une grande perte. Les regrets étaient la dernière chose qu'Hélio ressentirait, de toute manière.

La dernière.

Le leader s'appuya contre un rocher. Il était épuisé, mais ne s'en rendait compte que maintenant. Habituellement, il était si emporté par ses réflexions et ses obsessions qu'il ne se rendait pas compte de ses fréquentes migraines, de la faim, de la soif, de ses courbatures. Encore moins de l'épuisement général qu'il ressentait. Or, tout ce stress et cette course vers les rochers l'avaient... totalement anéanti. Ca ne serait assurément pas facile. Et c'était bien la première fois que ce qu'il considérait lui-même comme un prodige en touts points pensait une chose pareille.

L'homme aux cheveux bleus baissa les yeux. Son Pokémon avait besoin de repos avant qu'il ne reparte à l'attaque. Giratina était-il parti ? Non. Ils avaient des comptes à régler. Le dragon était un être vivant imparfait, lui aussi, et Hélio connaissait sur le bout des doigts le mécanisme rempli de défauts qu'était leur esprit. Il n'abandonnerait pas la chasse. Et si il le faisait, le chef de Team ne le lui pardonnerait certainement pas. Il balaya les environs du regard ; mais il n'y avait autour de lui que la brume flottant au dessus du sable, sur lequel se reflétaient les pâles couleurs de l'aube. La mer, qui commençait à prendre les teintes du ciel. Les vieilles ruines étaient presque invisibles dans le brouillard, quant aux rochers, leurs couleurs rousses flamboyaient, contrastant avec la pâleur de l'aurore.

Aurore. Est-ce que cette enfant avait raison ? Impossible, puisqu'elle s'opposait à lui. Cependant, bien que méprisant l'ignorance de l'enfant, il ne pouvait qu'admettre que sa principale ennemie – si l'on omettait Giratina, bien sûr – était assez impressionnante de par sa force et sa détermination. Elle avait tout de même vaincu le légendaire auquel il faisait aujourd'hui face... comment était-ce possible ? Et surtout, comment un esprit aussi fort avait pu se rallier du côté du légendaire... il l'ignorait complètement, et pourtant ne pas savoir quelque chose l'insupportait. Si on mettait qu'Hélio ne pouvait, par définition, pas être dans le tort, quelles étaient ses raisons ?

Il ne put réfléchir à cela plus longtemps. Soudain, la roche contre laquelle il était appuyé se brisa ; avant de tomber, il reprit maladroitement son équilibre et se retourna, pour voir la silhouette grise de Giratina derrière lui. Une aura noire émanait de ses pattes. Griffe Ombre, si il ne se trompait pas. Il n'avait pas employé cette technique contre Dimoret, sachant sans doute qu'elle n'aurait pas d'effet... combien de capacités cachait-il ?

Hélio recula et ordonna à Dimoret de se placer devant lui et d'employer Vibrobscur. Soudain, une onde noire se propagea dans les environs, et si Hélio s'était placé de sorte à ce qu'il ne soit pas touché, Giratina fut heurté de plein fouet. Dans le Monde Distorsion, il l'aurait évitée dans problème, mais c'était sans compter sur sa forme actuelle, bien plus lourde, maladroite... et bien moins effrayante.

Un nouvel ordre, cette fois-ci, de viser la tête du légendaire. Dimoret se précipita avec peine, grimpant de nouveau sur le dos blessé de Giratina, mais cette fois-ci pour grimper sur son cou, courant à toute vitesse pour ne pas glisser ou se faire éjecter. Le légendaire poussa un cri, et Hélio recula d'un pas. Ce son était de loin le plus insupportable qu'il n'ait jamais entendu. Il préfèrerait presque être sourd que d'avoir à l'entendre. Pendant ce temps, la créature aux plumes bleues et rouges atteignit la tête du légendaires. Cependant, alors qu'il allait planter ses griffes dans ses yeux, Giratina souleva brusquement la tête, lançant une énorme sphère bleutée sur le Pokémon glace déséquilibré. Celui-ci fut propulsé dans les airs et, incapable de se redresser, s'écrasa sur les rochers, blessé.

"Aurasphère..." murmura son dresseur.

Si il avait su que le légendaire connaissait une attaque si dévastatrice pour Dimoret, il ne l'aurait pas envoyé... qu'importe. Il pouvait se relever. Il était le plus puissant de son équipe et Hélio ne tolèrerait pas une déception supplémentaire. Cependant, malgré ses injonctions, le Pokémon griffu ne bougea pas.

"Dimoret ! Réveille-toi ! criait le leader d'un ton autoritaire, sa voix grave et rauque résonnant sur les roches rouges. C'est un combat sérieux !"

Gémissant, la créature tenta de se redresser, s'appuyant sur ses énormes griffes. Il parvint à se mettre debout, titubant, chancelant, et sauta sur le légendaire, plantant ses griffes dans son poitrail. Giratina grogna, mais cette offense ne lui fit pas un grand effet, Dimoret était épuisé et sa vitesse ridicule. D'un simple ébrouement, il s'en débarrassa, le projetant contre un rocher. Et, cette fois-ci, le Pokémon était certain de ne plus pouvoir faire un geste, totalement inconscient.

© redSheep sur Wild Roar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Kalos
POKÉBALL LANCÉES : 319
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 12/01/2015

MessageSujet: Re: Among the Gods || [solo] [event Giratina]   Ven 7 Aoû - 23:12

Solo, Partie 4

“Perfection is achieved, not when there is nothing more to add, but when there is nothing left to take away.”

Among the Gods


Une fine couche de sueur commençait à recouvrir les tempes d'Hélio. Sa tête lui faisait de plus en plus mal, et ses mains tremblaient toujours. Ce qui eut, au moins, le mérite de lui rappeler de saisir une autre Poké Ball, Giratina penchant déjà le cou pour le saisir dans sa gueule béante. Juste à temps, Corboss apparut, emportant son dresseur alors que les yeux énormes, d'un rouge luisant et terrifiant de Giratina étaient plus proches de lui que jamais. L'oiseau noir prit son envol, des plumes de jais tombant sur son trajet alors qu'il se dirigeait vers la mer.

C'était son Pokémon le plus sûr. Et pourtant, son calme arrogant et nonchalant semblait s'effacer face ce monstre. Qu'avait-il tenté de faire ? Le tuer, définitivement, en finir avec son ennemi suprême ? Pas une seule fois il ne vint à l'esprit d'Hélio qu'il n'était qu'un grain de poussière, certes menaçant le tranquille engrenage assurant l'harmonie du monde, mais tout de même quelque chose d'insignifiant aux yeux du dragon. Quel orgueil. Ca avait toujours été son principal défaut, même si il niait en avoir le moindre.

Où allait-il l'emmener ? Il n'y avait pas d'échappatoire, et il était aussi impossible qu'insongeable de fuir vers un lieu plus... calme de l'île. De toute manière, il le poursuivrait. A jamais. C'était l'affrontement final, et il était inacceptable de le perdre.

C'est alors qu'Hélio se rendit compte que la seule main avec laquelle il tenait les pattes de Corboss glissait, de plus en plus. Impossible de s'accrocher des deux mains, comme à son habitude ; laisser tomber l'Orbe dans la mer, avant d'avoir percé son secret à jour ? Impensable. Non, il devait se poser au plus vite, ou ses chances de survie seraient... bien trop limitées à son goût.

"Pose-moi... n'importe où, mais fais vite !"

Et voilà qu'il criait. C'était mauvais, très mauvais – il n'était pas censé être a fleur de peau ainsi, c'était contre ses principes ! Or, ceux-ci étaient si importants que, même en danger de mort, il s'efforçait de les respecter... Quant à l'oiseau, il obtempéra sans rechigner, préférant ne pas défier son dresseur lorsque celui-ci était dans un état si anormal. Ainsi, il le posa au beau milieu des ruines, le lâchant à environ un mètre du sol.

Une brume épaisse recouvrait les lieux ce matin-là, et Hélio n'y voyait pas à deux mètres devant lui. Heureusement, il connaissait bien les ruines, pour y être allé dès que la marée était basse et qu'il en avait l'occasion. Il avait déjà exploré les lieux de long en large, sans pour autant avoir percé tous les mystères de ces ruines. Pas le meilleur endroit dans lequel atterrir, certes ; si Giratina l'attrapait, il n'avait que peu de chances de s'échapper. Il chercha donc aussitôt la sortie, mais l'obscurité et le brouillard se révélèrent être des obstacles particulièrement ennuyeux. Sans compter qu'il était toujours dans un état anormal. Son souffle s'accélérait, et son coeur battait la chamade.

De temps à autres, il trébuchait dans un trou, ou manquait de tomber dans l'eau ; ces ruines avaient beau être un véritable trésor par leur simple existence, leur état était déplorable... mieux valait s'en aller au plus vite. Peut-être perdit-t-il quelques affaires en chemin – un fossile, un fragment de Chaîne Rouge, qu'importe. Il s'en moquait royalement. Ces biens matériels n'avaient pas la moindre utilité à ses yeux. Seule son utopie comptait, son utopie et Giratina.

A un instant, il trébucha de nouveau, près de la sortie cette fois. A cette occasion, il manqua de lâcher l'Orbe, mais le rattrapa juste à temps. Ce stupide objet le fit grincer des dents. Ca faisait un bon moment qu'il fuyait et le portait alors qu'il n'avait apparemment pas la moindre utilité. Cet objet avait causé, une fois de plus, sa déchéance, lui avait fait perdre son sang-froid. A cause de cette ridicule pierre... Hélio jeta brusquement l'Orbe Platiné au sol.

"Ca ne sert strictement à rien !" grogna-t-il.

Le son de l'Orbe rebondissant sur le sol résonna dans les murs fragiles des ruines, tout comme le souffle fort et rapide du leader, qui tentait désespérément de rester calme, de ne pas hurler. Pourtant, qu'il en avait envie... de sa misérable et oubliable vie, il n'avait jamais autant voulu hurler.

Son ennemi juré se chargea de cette tâche.

Un nouveau cri, plus aigu, plus insupportable mais aussi plus lointain se fit entendre. Alors que son écho résonnait, Hélio chercha à déterminer la source de ce bruit, de savoir d'où Giratina provenait ; mais il ne parvint pas à le repérer avant de le voir de ses propres yeux. Trop imposant pour rentrer entièrement dans le bâtiment à l'abandon, le légendaire avait cependant glissé la tête dans une des entrées, fixant l'homme aux yeux bleus de son regard uniformément rouge. Un sourire étrange, monstrueux se dessina sur son visage difforme et cerclé d'or. Ce sourire mauvais qu'il avait aussi fait lorsqu'il avait empêché ses plans une première fois... et certainement le même qu'avait esquissé Hélio lorsqu'il l'avait invoqué, un peu plus tôt.

"Merde !" fit le chef de Team entre ses dents.

Il prit ses jambes à son cou et essaya d'être hors de portée du légendaire, mais celui-ci parvenait à le suivre dans ce dédale. Si il continuait, il allait se perdre, et cela était inconcevable. Il avait assez d'ennuis comme ça. Ainsi, il profita des mouvements limités de Giratina pour envoyer Corboss, qui survolait les lieux, à sa poursuite. Criant le plus fort possible pour s'assurer d'être entendu par le corbeau, mais pas seulement, il lança :

"Tranche-Nuit !"

L'oiseau ténébreux atterrit en piqué sur le cou du spectre, qui poussa un léger cri ; ses plumes se recouvrirent alors d'une aura noire, et il imita le mouvement d'une lame tranchant le cou du légendaire. Celui-ci sembla souffrir de cette attaque, mais ne tomba pas pour autant. Du reste, Hélio s'était déjà enfui, et n'était désormais plus à sa portée. Corboss ? Il se dérouillerait très bien. Quand bien même, son état lui importait peu.

Sa main tenant l'orbe était plus tremblante encore que l'autre, et moite. Il le remarqua lorsque, une fois sorti des ruines étouffantes et retourné sur la plage de sable fin, sur lequel étaient imprimées d'énormes traces de pas, il saisit sa toute dernière Ball. Démolosse. Si il n'était pas son meilleur atout, et que l'Aurasphère de Giratina pouvait aisément le neutraliser, il avait quelque chose qui manquait cruellement aux deux autres. Le chien noir sortit à l'extérieur, une expression faussement stoïque dans le regard. Il suffit à Hélio d'activer sa Méga-Gemme pour le voir se transformer en une créature autrement plus puissante et grande. Méga-Démolosse... enfin il trouvait l'occasion d'employer son équipe à sa pleine puissance, et ce dans une situation critique. Le leader espérait au moins que sa puissance serait suffisante... oui, sans le moindre doute, pensa-t-il en partant d'un rire nerveux. Giratina était affaibli, pas vrai ? Il ne risquait plus rien. Il avait gagné... cette course poursuite incessante était enfin terminé.

Echec et mat !

© redSheep sur Wild Roar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Kalos
POKÉBALL LANCÉES : 319
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 12/01/2015

MessageSujet: Re: Among the Gods || [solo] [event Giratina]   Ven 7 Aoû - 23:14

Solo, Partie 5

“Perfection is achieved, not when there is nothing more to add, but when there is nothing left to take away.”

Among the Gods


Echec et mat...

Le légendaire était finalement entré en contact avec l'Orbe Platiné. Son orbe... celui qui retenait toute sa puissance véritable dans ce monde. Rien ne pourrait l'arrêter, désormais. Et ce misérable humain qui n'avait de cesse de le faire courir, et qui lui avait échappé même jusque dans le monde de Giratina lui-même, allait enfin payer le prix de son arrogance.

Peut-être était-il amusé. Peut-être courroucé. Peut-être totalement neutre, contrairement à son ennemi ? Qui sait. Personne ne peut réellement deviner les pensées d'une créature si puissante, si légendaire. Et peu soupçonnaient son existence-même. Peut-être serait-il resté dans l'ombre si ce stupide humain ne l'avait pas incité à agir, des mois plus tôt ? Quelle importance. Ce qui comptait n'était ni une future utopie à l'existence irréalisable, ni une défaite passé.

L'important était le présent. Ainsi que l'affrontement qui se déroulait, et allait bientôt prendre fin.

Au contact de l'Orbe, le légendaire se transforma de nouveau, prenant la forme d'un immense serpent flottant. Ses pattes lourdes disparurent, lui conférant une agilité nouvelle ; et des ailes en lambeaux prirent la forme de tentacules noires et terrifiantes, gigotant dans les airs dans un mouvement lent et sinistre. D'immenses pointes rouges étaient incrustées au bout, plus luisantes que jamais, et son sourire s'élargit sur son visage monstrueux. Que pouvait bien passer par la tête du Banni, ce légendaire essentiel et pourtant oublié de tous ? Nul ne le sait.

Mais il avait la garantie qu'une personne dans ce monde se rappellerait de son existence macabre.

Enfin libéré de sa forme terrestre si encombrante, le serpent noir s'envola dans les cieux, poussant un cri plus déchirant encore que les autres. Lorsqu'Hélio leva la tête, il manqua de s'effondrer sur lui-même. Sa forme la plus puissante, la source de ses obsessions et de ses pires cauchemars était enfin là, sous ses yeux. Son hurlement déchirant le ciel fit s'emballer son coeur. C'était... la fin.

© redSheep sur Wild Roar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Kalos
POKÉBALL LANCÉES : 319
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 12/01/2015

MessageSujet: Re: Among the Gods || [solo] [event Giratina]   Ven 7 Aoû - 23:16

Solo, Partie 666 Finale

“Perfection is achieved, not when there is nothing more to add, but when there is nothing left to take away.”

Among the Gods


Un flot d'émotions l'envahit à la vue du Pokémon. Haine, frustration, mépris, colère, tristesse, terreur, dégoût... c'est incroyable comme la palette d'émotions d'un humain peut être vaste, n'est-ce pas ? Et à mesure qu'il se rendait compte de ses propres sentiments, ceux-ci, si négatifs, ne faisaient que s'amplifier. Il se retrouvait dans son propre cercle vicieux, créé de toute pièce par sa personne et ses principes. Douce ironie.

"Giratina !"

Il hurlait, sans savoir réellement pourquoi. Ce monstre l'avait tant fait souffrir, l'avait poussé à des extrêmes dont lui-même n'aurait jamais soupçonné l'existence. Il devait payer, ici et maintenant. Et nul ne pourrait l'empêcher de vaincre le légendaire. Celui-ci s'approcha dangereusement vite de l'humain, mais Démolosse se plaça devant ce dernier. De lourds os recouvraient son pelage et des étincelles jaillissaient de ses crocs. Prêt à lancer des attaques désespérées, dans l'espoir de ne pas être vaincu plutôt que de gagner.

"Lance-Flammes !"

Les ordres de son maître, prononcés sous la forme de cris déments, furent aussitôt exécutés ; un immense jet enflammé s'échappa de la gueule du molosse, brûlant les ailes du légendaire, qui cria de nouveau. Merde, il allait vraiment lui vriller les tympans ! Giratina répliqua presque aussitôt, repliant ses ailes pour griffer le Méga-Pokémon grâce aux pics qui y étaient fixés. Le molosse hurla, s'écrasant au sol sous la puissance de l'attaque. Il parvint néanmoins à se relever et, sous les ordres de son dresseur, mordit les ailes toujours repliées du dragon, des étincelles et autres petits éclairs s'échappant de sa gueule. D'un geste vif, Giratina chercha à s'en débarrasser, mais le chien noir tint bon. Lorsque le serpent se calma, il lança une attaque Vibrobscur ; étant accroché au légendaire, celui-ci ne put l'esquiver, et prit l'onde ténébreuse de plein fouet, hurlant de nouveau. Son souffle se faisait de plus en plus fort et rauque...

Puis, soudain, une énorme sphère bleutée aveugla la vision du cabot. Poussant un aboiement plaintif, il s'effondra au sol, lâchant les ailes de Giratina. Inconscient, il semblait secoué de spasmes, et un filet de bave étincelant coulait encore de ses crocs alors qu'il reprenait sa forme originelle de simple Démolosse.

Les muscles d'Hélio se tendirent. Il était envahi d'émotions et pourtant, elles ne semblaient plus avoir d'effet sur lui. Il avait hurlé en voyant son ultime Pokémon tomber au sol. Lui qui se moquait de perdre un combat... mais ce n'était pas un combat de Pokémon, une distraction futile destinée à amuser les masses. C'était l'affrontement final pour la création d'un monde nouveau. Une bataille qui déciderait du sort du monde...

... Et il allait la perdre. Non ! Il avait déjà affronté ce monstre par le passé, il s'en était tiré indemne. Ce n'était que partie remise. Un jour, il le vaincrait, définitivement ! Car il était destiné à être un dieu... un être parfait, adulé, et non un démon méprisé de ses propres pairs comme celui qu'il avait en face de lui ! Il n'avait d'autre choix que de gagner, un jour ou l'autre. Il avait toute la vie... non, tous deux, par leur statut divin, avaient l'éternité pour se recroiser et finalement mettre un terme à cette guerre cruelle.

Giratina s'approcha. Hélio serrait les dents, tenant son bras toujours blessé après avoir porté si longtemps l'Orbe platiné. Son regard si neutre et paisible habituellement affichait désormais une expression haineuse et ses traits étaient tordus par la rage. Jamais les deux êtres n'avaient été physiquement aussi proches. Un simple mouvement suffirait à toucher le nez doré de la créature. A l'aveugler. Un seul coup de crocs aurait suffi à tuer l'humain. Un seul hurlement, à le hanter, à le détruire pour le restant de ses misérables jours de fou irrécupérable.

Il n'en fut rien. Brusquement, la silhouette sombre et sinistre de la créature disparut. Il s'était donc... enfui ?

"A charge de revanche... la prochaine fois... je vaincrai... et tu ne me verras jamais dans un état aussi... imparfait qu'aujourd'hui..."

Il avait du mal à parler, à respirer, ne s'exprimait plus que par un murmure rauque. Il était épuisé... et surtout, cette imperfection, toutes ces émotions... Cela le rendait malade. Giratina le rendait malade, le poussait à bout. C'était un cauchemar vivant... un véritable cauchemar hantant ses jours comme ses nuits. Un enfer ambulant.

Un ennemi pire encore que l'imperfection... et il reviendrait, reviendrait toujours le hanter.

Hélio hurla. Soudain, une douleur lancinante venait de le saisir. Il baissa les yeux, pour voir un titanesque pic rouge traversant son flanc.

Il reviendrait, reviendrait toujours le hanter.

Tel un Revenant.

Le leader s'effondra au sol, sur le dos, toussant et suffoquant. La douleur était atroce, abominable. Mais le pire était de voir, aussi clairement que sa vue de plus en plus trouble le lui permettait, le regard rouge du légendaire et son sourire narquois, penché au dessus de lui. Un regard de triomphe, de victoire. Comment... avait-il pu gagner ? Il était censé être un dieu... un être parfait. Du moins était-ce ce qu'il s'était toujours dit... Il ressentait presque des regrets. Et pourtant, c'était bien la dernière émotion qu'il ressentirait... oui, la dernière. Regrets non pas d'avoir mis ce plan fou en marche ; il était toute sa vie, le but même de son existence. Mais ne pas pouvoir être parfait, son voeu le plus cher... lui brisait presque le coeur.

Par delà le visage distordu et mauvais de Giratina, qui semblait s'effacer et disparaitre, on voyait l'aurore se lever. Aurore, son ennemie à échelle humaine. Elle était la dernière personne qu'il avait vue avant d'être enfermé dans le Monde Distorsion, si ses souvenirs étaient bons...

"Espèce de... tu vas encore m'emmener vers ton monde cauchemardesque ?"

Ou vers le monde des morts ? Il ne pouvait que le sentir et non le voir, mais il lui semblait qu'un liquide chaud coulait le long de son flanc... Peut-être, peut-être pas. Hélio était bien trop endormi pour réfléchir de manière logique. Il ne pensait plus – quelle légerté, enfin... -, ne faisait que ressentir, entendre son souffle rauque, effleurer le sable sous ses mains tremblantes, voir la silhouette de Giratina lentement disparaître alors qu'il fermait les yeux. C'était un de ces hommes tordus prêts à mourir pour des idéaux démesurés, et un être méprisable, certes. Mais... au moins avait-il eu ce qu'il désirait. Un sommeil ininterrompu, sans le moindre cauchemar, où il siègerait parmi les dieux.

N'était-ce pas là une conclusion parfaite ?

© redSheep sur Wild Roar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Among the Gods || [solo] [event Giratina]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Among the Gods || [solo] [event Giratina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi
» présentation Bob Solo [Validée]
» Event 5 : Ecriture & Dessin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novum Elit x Cinnamon Rolls :: Est - ELARA :: Plage fantôme :: Étendue de sable-