Partagez | 
 

 Sous l'océan ~ - SAMÉ - END

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

REGION : Alera
POKÉBALL LANCÉES : 88
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 02/01/2015

MessageSujet: Sous l'océan ~ - SAMÉ - END   Sam 13 Juin - 21:04


Angelo Sorian


I think I've thought myself to death






ID. CARD _________________________ Anecdotes


Surnom(s): Samé ♦️ Âge: 27 ans ♦️ Date de naissance: 17 Février ♦️ Ville de naissance: Marivon ♦️ Orientation sexuelle: Compliquée ♦️ Métier, statut: Marin ♦️ Signe particulier: Des cheveux chelou ? ♦️ Région: Alera ♦️ Groupe: Citoyens ♦️


Note: pour ne pas vous perdre, son équipe: Sierra - Pijako M; Charybde - Carabaffe M & Thétis - Kravarech F

- Souvent en train de dire des jurons de marin stéréotypé, une clope au bec, lorsqu'il démêle ses filets.

- Assez bourru quand il n'a pas son thé du matin. Oui il est au thé et non au café, c'est une petite nature.

- Très bon en apnée, parfois on jurerait qu'il respire sous l'eau. En fin de journée, ou le week-end, il n'est pas rare qu'il parte avec Charybde pour une balade sous l'eau. Il n'a nullement peur de refaire une syncope.

- C'est Sierra qui le réveille chaque matin, à ses risques et périls. Heureusement, Angelo n'est pas hyper vif au réveil.

- Une fois il a dû passer de longues semaines à réparer la coque de son bateau : Thétis s'était énervée contre un Krabby qui y grimpait et ses jets d'acide l'avaient trouée.

- Rend souvent visite à ses parents pour savoir comment ça se passe, et sa mère n'arrête pas de lui dire de se couper les cheveux.

- A un monstre marin stylisé tatoué dans le dos à l'encre noire.

- Se retrouve rarement avec deux chaussettes de même couleur, c'est comme si cette foutue machine les avalait. Ou alors c'est Sierra...

- Thétis est assez farouche malgré sa capture, et Angelo a toujours un peu peur de la laisser hors de sa ball lorsqu'il y a du monde à la plage. Cependant il lui laisse autant de liberté que possible.

- Il en connaît un rayon sur la carte du ciel et garde toujours une boussole dans sa poche, ayant pour hantise de se perdre.. sur terre.


--------

Descriptions physique & caractère

PHYS:Quand bien même il essaierait, Angelo est quelqu'un qui aurait du mal à passer inaperçu, si c'est vraiment son intention il ferait mieux de se teindre les cheveux. Et de les couper, comme le lui conseille sa maman à chaque fois qu'ils se voient, d'ailleurs. Ce qu'on remarque en premier c'est qu'en plus de mesurer environs 1m84 et d'être bien bâti, il a les cheveux rouge vif. S'il se les teint ? A vous de lui demander. Pour ne rien arranger ils sont assez ingérables et le matin, sa tâche la plus difficile consiste à les attacher en queue de cheval pour ne pas en avoir dans les yeux. S'il ne fait rien ils descendent jusqu'à la moitié de son dos, mais même quand il les attache, ils trouvent le moyen de lui échapper: certaines mèches de devant sont trop courtes. Peut-être que sa mère a raison, en définitive, il devrait les couper. Mais les avoir longs ne lui va pas si mal, alors il n'y touche pas, de toutes façons on aurait du mal à le prendre pour une femme.

Ses yeux d'un vert clair assez vif créent un contraste étonnant, mais pour le coup je peux vous assurer qu'il ne porte pas de lentilles: ce sont les mêmes que son père. D'ailleurs si vous le croisez en train de lire le soir il portera probablement une paire de lunettes, la journée le fatigue et s'il n'en porte pas il a mal au crâne. De nombreuses tâches de rousseur courent sur ses épaules mais Angelo porte plus souvent des t-shirts que des débardeurs, il est donc peu fréquent qu'on le remarque. Celles sur son visage sont plus discrètes, plus effacées, on ne les voit quasiment pas. Son teint de peau est clair, de base, mais comme il passe ses journées à l'extérieur sans être abrité, il a une constante coloration un peu plus foncée.

Ses vêtements sont en général simples, confortables et surtout pratique pour le travail. Quand il va bosser il adopte un pantalon et des bottes étanches avec un t-shirt quelconque, souvent de couleur unie, et pas blanc pour ne pas trop galérer avec les tâches. Le reste du temps c'est jean troué aux genoux par l'usure, basket et haut tout aussi basique. Il ne fait des efforts que lorsqu'il juge que c'est éminemment nécessaire.. notamment quand il rend visite à ses parents ou rencontre quelqu'un pour le boulot.

PSY: On ne sait pas exactement d'où lui vient ce surnom, Samé, mais si vous lui demandez, je pense que lui même n'en a aucune idée. De toutes manières, rares sont ceux qui l'appellent Angelo, qui savent qu'il s'appelle Angelo pour commencer. Mais il ne semble pas dérangé par cette confusion, il se fiche bien que le nom ne soit pas le vrai, du moment qu'on sait comment l'appeler. Ce n'est pas exactement un grand bavard, une personne prompte à chercher la compagnie ou engager la conversation. Plutôt solitaire, en réalité la mer, son bateau et ses Pokémon suffisent amplement à son bonheur, c'est toute la compagnie qu'il lui faut. On ne peut pas dire qu'il soit dépendant, ou du moins pas des autres. Par contre, croyez moi sur parole, le bloquer sur terre c'est comme garder un lion en cage.  Il adore ça, la mer, vivre à l'intérieur des terres serait pour lui chose impossible. Angelo en est certain, ça lui reviendrait à l'esprit en permanence, comme un fantôme insistant: ce roulement lent des vagues sur le sable, les soudaines colères des flots qui, enflent, grondent, et retombent le lendemain, comme épuisés par ce mouvement d'humeur, laissant paresseusement le soleil scintiller à leur surface. La mer c'est un peu sa vieille amie, il sait à quelles heures il peut sortir pour avoir le plus de poissons et les jours où il vaut mieux s'abstenir, à force il n'utilise plus beaucoup le carnet avec les horaires des marées, ça lui reste dans la tête. C'est un peu comme s'il la connaissait par coeur. Pourtant il ne s'en lasse pas, parfois on le trouve perdu dans ses pensées, son regard dansant sur l'horizon, d'un calme olympien. On hésite presque à l'interpeller, mais il ne le prend pas mal quand on le fait. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, Angelo n'enverra bouler personne. C'est un jeune homme avenant, sa mère l'a bien élevé. En général il s'excuse de son manque d'attention, souriant comme à son habitude, avant de demander ce que voulait la personne.

Il faut dire, Angelo a l'habitude, il ne refuse jamais de prendre des touristes sur son bateau quand il ne pêche pas. Toujours partant pour une virée en mer, il leur proposera rapidement un créneau pour faire un petit tour des côtes et des îles proches en bateau. Ca ne l'embête pas et lui permet de se faire un peu plus d'argent, donc pourquoi refuser ? Oui, il est quand même intéressé, il ne faut pas non plus se leurrer. C'est un guide très enthousiaste, il vous parlera avec plaisir d'Alera, de son métier, des Pokémon marins qu'il connaît bien à force, vous indiquera de bonnes adresses où dîner ou vous loger en ville, et pas mal d'autres trucs. Angelo est patient, et la curiosité le fait en général sourire. D'ailleurs si vous lui semblez sympathique ne soyez pas surpris qu'il vous pose des questions sur vous, avec un réel intérêt, qu'il aie envie de vous connaître et vous taquine un peu, notamment su vos quelques tics qu'il n'aura pas manqué de remarquer. Angelo est quelqu'un d'attentif, il comprend vite jusqu'où il peut plaisanter sans vous mettre mal à l'aise, il ne fera jamais preuve de méchanceté gratuite. C'est des plaisanteries gentilles, du sarcasme diffus, rien qui vous donnera envie de le frapper un bon coup pour calmer vos nerfs. Non, on ne peut pas dire qu'Angelo soit de mauvaise compagnie. Ce qui peut mettre les gens en rogne, en revanche, c'est cette franchise détonnante, cette façon de se montrer direct et souvent sans tact. Il s'est donc fait des ennemis, mais ce n'est pas ce qui lui fait peur. Qu'ils le cherchent, pour voir, ils ne vont pas rire longtemps, il n'a pas peur. Cependant Angelo sait rester pragmatique, il ne veut pas de problèmes, il ne veut pas non plus que ça tourne assez mal pour que quelqu'un finisse à l'hosto, rares sont les fois où il en est sérieusement venu aux mains.

On ne peut pas dire qu'Angelo soit une personne très facile à appréhender, en réalité, car il ne parle pas de lui, de ce qu'il pense, de sa vie en dehors du travail. Il n'aime simplement pas en parler, ça le met mal à l'aise et les questions personnelles seront rapidement éludées. Autant dire qu'il est inutile de compter sur lui pour vous débaler sa vie. Ca ne l'empêche pas d'être un ami loyal, à qui on peut faire confiance. Il n'hésitera pas à vous apporter de l'aide quand vous en avez besoin, quand bien même vous chercheriez à l'en dissuader ou vous obstineriez à nier le problème, ça ne fonctionne pas avec Angelo. De toutes façons il n'a pas besoin de votre avis pour comprendre que non, tout ne va pas bien. Vous pouvez lui parler il ne répètera rien, il tient toujours parole quand il sent que c'est important. A part ça Angelo est dragueur sur les bords, rarement très sérieux mais qui aime bien flirter ne serait-ce que pour le fun, même quand c'est des personnes qu'il connaît déjà très bien. Il utilse des surnoms affectueux, plus ou moins drôles, joue avec les cheveux des demoiselles ou les taquine sans méchanceté. Plutôt tactile, il est souvent à les soulever comme des princesses, faire des câlins inopinés ou encore ébourifer les cheveux légèrement. Enfin je parle des demoiselles mais il lui arrive aussi d'embêter les garçons, bien que ça soit plus rare. Si c'est plus par jeu qu'autre-chose ? Vous pouvez lui poser la question si ça vous intéresse, il ne répondra pas. Sierra par contre répètera votre question avec une voix stupide pour vous fdéstabiliser, en bon perroquet qu'il est. C'est bien le genre de ses Pokémon de partir en live sans raisons apparentes, pour redonner le sourire à quelqu'un ou même à leur dresseur. D'ailleurs Angelo est leur victime favorite en matière de plaisanteries.. mais ils arrêtent bien vite lorsqu'il devient évident que le marin n'est pas d'humeur.


Histoire

Angelo n'a jamais quitté Alera. Il est né il y a 27 ans dans l'hôpital central de Marivon d'une mère épuisée et d'un père aux anges qui avait quitté son restaurant pour le voir naître. Premier enfant de ce jeune couple, il avait été patiemment attendu pendant 9 mois, perturbant un peu leurs habitudes. En effet, les deux adultes travaillaient au même endroit, la mère était le chef cuisinier du restaurant que le père dirigeait, une recette qui jusqu'ici fonctionnait sans accrocs. Ce que ça donnerait s'ils se séparaient ? Ils n'y avaient même pas pensé. Leur appartement plutôt en hauteur donnait sur un bout de mer, et c'est en face de celle-ci que leur enfant grandit. Heureusement que la plage n'était pas loin, d'ailleurs, car le jeune Angelo ne tenait pas en place. Epuisant et limite hyperactif, il attendait chaque sortie à la plage avec des étoiles dans les yeux, impatient d'aller courir dans les vaguelettes qui léchaient le sable. Il adorait l'eau, la mer, depuis tout petit. Si la première fois il avait fui cette étrange eau que l'on ne pouvait pas boire, maintenant il ne pouvait plus s'en éloigner. Sa mère ne tarda pas à lui apprendre à nager, de peur qu'un de ces jours il ne se baigne en échappant à sa surveillance. Car jouer sagement sur la plage n'était pas son style, les châteaux de sable tombaient tout le temps et l'ennuyaient à mourir. Non, ce qu'il voulait c'était nager, jouer entre les vagues. Souvent il s'amusait dans l'eau jusqu'à être épuisé et s'endormir à moitié sur le chemin du retour. D'ailleurs Angelo n'avait pas tardé à trouver des amis avec qui s'inventer des aventures extraordinaires. Il leur suffisait d'un rien. D'un Krabby qui devenait un terrible montre marin, d'un coquillage qui devenait un trésor inestimable, et souvent il pouvait convaincre les filles de venir avec eux: elles seraient bien, en sirènes, non ?  Alors commençait la grande aventure d'un équipage pirate improvisé dont le rapide navire se résumait à une planche de surf pour enfantSi très souvent sa mère le rejoignait dans l'eau avec plaisir, son père se contentait de surveiller de loin derrière ses lunettes de soleil: hors de question de s'approcher de cet élément maléfique. Enfin maléfique, c'était son avis. Mais il est aquaphobe, il faut le comprendre..

Pourtant, étrangement, le premier Pokémon qu'il obtint fut un Pokémon eau. Le jour de ses 12 ans, il aurait difficilement pu être plus émerveillé qu'en voyant un Carapuce émerger de la Pokéball que sa mère lui avait tendue. Le petit monstre bleu était plein d'une énergie sans bornes, il courait partout, et maintenant Angelo pouvait bien partir à la plage "seul" étant donné que la tortue l'accompagnait. Sa mère n'avait plus peur des mauvaises rencontres ou de la noyade, d'autant plus qu'il savait nager depuis un moment déjà. Il surnomma son premier Pokémon Charybde, trouvant que ça sonnait bien sans réellement se soucier de la consonnance "terrible monstre marin" alors qu'il s'agissait en réalité d'une créature adorable. Le roux ne tarda pas à faire participer son monstre dans de petits combats avec ses amis, plus pour tester leurs capacités qu'avec de réels enjeux. En réalité ils s'amusaient plus à faire de vrais/faux combats qu'autre chose. Ils se rataient volontairement passaient de longues minutes à se tourner autour, puis mélangeaient leurs attaques pour voir quel désastre ça pouvait bien donner.. sur la plage, personne ne s'approchait de leur petit groupe. Et puis ils commencèrent à faire des combats un peu plus sérieux, en organisant des sortes de tournois avec leurs amis qui eux aussi avaient des Pokémon.. bah oui, remporter un paquet de bonbons, c'est pas rien ! C'est là qu'Angelo comprit l'efficacité des types: il savait désormais que s'il affrontait Willy et son Emolga, il avait intérêt à s'accrocher.. et était quasiment certain de perdre, aussi. En revanche, le Pyronille d'Alice et le Sablette de Solveig ne lui faisaient pas peur.

Au cours de sa scolarité, Angelo ne causa pas de problèmes particuliers à ses parents, du moins pas à ce qu'il se souvienne. Il était dissipé mais pas insolent, agité mais pas ingérable, réticent à faire ses devoirs mais pas non plus réfractaire, ils n'avaient pas à se plaindre. En réalité il avait par ailleurs un certain goût pour l'apprentissage, probablement lié à sa curiosité, il gardait en mémoire ce qui l'intéressait, ce qui l'aidait pas mal lors des évaluations. D'ailleurs malgré les quelques dégâts causés par son agitation et ses jeux avec des amis, les professeurs n'avaient rien contre le garçon, trouvant qu'il était bien élevé quoiqu'un peu trop dynamique. A la maison l'ambiance était tout aussi bonne, le rouquin porfitait de son temps libre pour aider sa mère en cuisine. Au départ il prennait ça pour un jeu, puis il a commencé à comrpendre qu'il y avait mine de rien un ard, derrière tout ça. Il ne suffisait pas de mélanger des trucs qui étaient bons à manger, c'était plus subtil, et la façon dont elle cuisinait ressemblait à la fabrication d'une potion magique. Elle avait des gestes précis, mesurés, elle savait exactement ce qu'elle faisait, c'était fascinant. Et ça le poussait à vouloir en savoir au moisn autant qu'elle, au grand plaisir de la cuisinière. Je ne dirais pas que les premières expériences d'Angelo en matière de plats cuisinés furent glorieuses, d'aileurs il déclenché l'alarme incendie en oubliant de mettre un minuteur ou causa de terribles problèmes de digestion à son père en abusant un peu trop du fromage pour un plat, mais chacun a ses débuts après tout. Avec le temps et la patience de sa mère, il fut en mesure de cuisiner des trucs comestibles et même plutôt bons. Commençant à développer des facilités, il aidait en cuisine le week-end et remplaçait sa mère aux forneaux les soirs de semaine. Oui, elle avait bien le droit de se reposer, elle qui cuisinait toute la journée.

Les années passaient comme des flèches, et à 17 ans ses amis et lui se retrouvèrent presque surpris de se dire que l'année suivante, ils seraient majeurs. L'année suivante, ils quitteraient l'autorité de leurs parents. C'était tellement étrange. C'était presque impensable. A l'arrivée des vacances d'été ils se retrouvaient fréquemment sur la plage, dans la soirée, à faire un feu avec du bois flotté autour duquel ils se réchauffaient et racontaient des histoires. Des histoires qui leur étaient arrivées, des rêves de quand ils étaient gamins, leurs plus grandes frayeurs passées, leurs plans sur la comète pour le futur, tout cela se déroulait dans une sorte d'atmosphère irréelle. C'était agréable, reposant, et en même temps un semblant hors du monde, comme si à chaque instant ils pourraient se réveiller et réaliser que ce n'était qu'un rêve, une chimère. Lorsque venaient les histoires sombres, les légendes urbaines pas rassurantes, on pouvait être certain que personne ne rentrerait seul chez lui. Eh oui, mine de rien ils étaient une belle bande de poltrons. Soit ils passeraient une nuit blanche ensemble sur la plage, soit ils s'arrangeraient pour rentrer par deux ou trois, et dormir chez l'un d'entre eux. Invariablement, il laissait Alice squatter chez lui, et Willy prenait le canapé-lit de Solveig - ou du moins il le prétendait, à tous les coups elle avait la flemme de le sortir-, les autres se débrouillaient, d'ailleurs Phoenix prenait toujours un malin plaisir à laisser croire à Oliver que non, il ne voulait pas l'accueillir. Parfois ils parlaient du futur lointain et riaient en disant qu'Angelo serait un vieux marin aigri qui fumerait la pipe et râlerait sur les Goélises à longueur de journée: " vos gueules, les mouettes", de sa voix usée par des années et des années à fumer beaucoup trop de tabac. Cette image le faisait beaucoup rire, et il répliquait en disant que Willy serait probablement en maison de retraite, avec plusieurs plâtres car malgré ses vieux os, il essaierait toujours de faire du skateboard, prétendant que "wesh, j'suis encore un jeune". Incorrigible. Alice se contentait de lever les yeux au ciel, et les autres les laissaient se chamailler en paix, en disant que non, vraiment, on est pas sérieux quand on a 17 ans.

Angelo se rappelle tout particulièrement l'une de ces soirées où le ciel étoilé n'avait jamais semblé aussi clair, et le feu était presque inutile pour les éclairer. Mattia leur racontait l'une de ces histoires à glacer le sang dont il avait le secret, prenant un malin plaisir à les faire sursauter. Il n'écoutait que d'une oreille, mais ce trouillard d'Oliver devait avoir broyé la main de celui qui était assis à côté de lui, depuis. Alice le regardait en ricanant pendant que Willy serrait les dents, stoïque. C'est au milieu de cette énième histoire de monstres cachés dans les ténèbres que des bruits étranges commencèrent à leur parvenir. Au départ le groupe d'amis crut qu'il s'agissait simplement de leur imagination débordantes de jeunes gens à qui on raconte une histoire stressante au milieu de la nuit. Mais les bruits persistaient, certaisn ressemblaient aux plaintes d'un Pokémon, d'autres à des bruissements d'ailes éffrénés. Finalement la curiosité l'emporta sur cette crainte irrationelle, et Angelo décida d'aller voir de quoi il s'agissait. Solveig se leva presque aussitôt à sa suite, une lampe de poche à la main, pendant que les autres écoutaient la fin de l'histoire. Par prudence le jeune homme laissa Charybde sortir de sa pokéball, incertain de la chose sur laquelle ils allaient tomber. A force de faire des tournois pour des paquets de bonbons, le Carapuce avait évolué en un fier Carabaffe qui avançait courageusement au devant des deux humains. Plus ils se rapprochaient des bruits, plus Solveig braquait nerveusement le faisceau de sa lampe à des endroits improbables. Finalement une silhouette imposante et immobile se dressa devant eux, grandissant à chaque pas.

" C'est quoi ce truc ? "

Murmura le jeune homme en essayant de comprendre ce dont ils approchaient. Ca faisait une semaine qu'ils n'étaient pas venus à la plage, et il y avait eu une grande tempête entre-temps, peut être la mer avait elle rejeté cet objet. En s'approchant encore le duo comprit qu'il s'agissait d'un bateau de pêche ayant fait naufrage. Couché sur le flanc, ses filets renversés à côté de lui, le bâtiment gisait silencieusement. Mais d'où provenaient ces bruits ? Ils ne tardèrent pas à le savoir, une sorte d'oiseau virevoltait furieusement autour de ce bateau, poussant des cris semblait-il désespérés. Un Pokémon oiseau, voilà ce qui leur avait fait aussi peur. C'était bien leur veine. Par curiosité, Solveig chercha à voir de quel monstre il s'agissait, mais aussitôt qu'elle braqua sa lampe sur lui, ce dernier fonça dans sa direction. Il s'accrocha à son avant-bras, lui entaillant la peau de ses petites serres, et dans la panique elle lâcha l'objet pour chercher à se défendre.

" Mais lâche moi p*tain ! "

S'écriait-elle, avec toute la délicatesse qui la caractérisait. Rapidement, Angelo demanda une attaque d'eau à son Pokémon pour éloigner le Pijako de son amie. Touché dans le dos, les plumes trempées, il s'envola aussitôt en criant de mécontentement pendant que Solveig retournait vers le feu pour demander à quelqu'un de l'accompagner à l'hôpital. Le jeune homme en serait bien resté là mais visiblement, le perroquet n'était pas de cet avis. Il fonça sur son Carabaffe en piqué, et le combat s'engagea alors sérieusement. Une fois fatigué il serait plus calme, pas vrai ? Malgré l'absence d'éclairage, la lune était et les étoiles suffisaient à distinguer les combattants. Les attaques de l'oiseau étaient hasardeuses, impulsives et presque prévisibles, sans doute était-il réellement désorienté. Quoi qu'il en soit, Charybde n'eut aucun mal à calmer ses ardeurs, et il finit par se poser à terre, secouant la tête comme s'il ne comprenait pas ce qui lui avait pris. En le voyant sautiller vers lui, Angelo décida de le capturer. Le Pijako surnommé Sierra rejoignit donc son équipe ce soir là, et il rentra vers le feu en disant qu'il avait capturé le grand méchant monstre de tout à l'heure. Ca les fit bien rire, de savoir qu'un oiseau aussi petit avait suffi à les terrifier. Cela dit Solveig voyait ça d'une façon tout à fait différente. Les points de suture lui ont laissé un goût amer dans la bouche, et Sierra a beau faire des efforts avec elle, la brune refuse toujours de se laisser approcher.

Avec l'arrivée de leur majorité et la nécessité de choisir les études qu'ils feraient, le groupe d'amis commença à avoir du mal à se retrouver. Phoenix ayant quitté Marivon sans prévenir et Mattia disparaissant dans la nature ponctuellement, ils se parlaient surtout par téléphone, se voyaient de plus en plus rarement. Ce furent six années longues, ennuyeuses et pas particulièrement faciles à vivre, lorsqu'Angelo arrivait à voir ceux qui n'étaient pas partis subitement, ils parlaient surtout de cours. Et de la flemme qu'ils avaient d'apprendre. Lui suivait des études d'océanologue, il mangeait souvent avec Alice qui avait choisi l'archéologie, car leurs universités n'étaient pas très éloignées. Solveig ne l'avait pas perdu de vue non plus, elle souhaitait devenir pyrotechnicienne, d'ailleurs selon elle, Willy avait préféré faire policier. Parfois Mattia reparaissait le temps de rire un bon coup et de faire une sortie à la plage avec Angelo et Alice, mais il ne parlait jamais de ses projets futurs. Il ne voulait pas en parler. A 23 ans le rouquin terminait ses études, diplôme en poche il reçut de l'aide de ses parents pour louer un appartement et habiter seul à Marivon. Il ne lui fallut pas bien longtemps pour trouver des chercheurs avec qui travailler, mais faire del a théorie l'ennuyait plus qu'autre-chose. De temps à autres Solveig l'invitait à voir ses oeuvres. Elle avait terminé depuis plus longtemps que lui et avait visiblement choisi le bon métier, car ce qu'elle faisait la passionnait. Certes, elle n'avait pas toujours beaucoup de boulot - on ne fait pas de fêtes ou de concerts tous les quatre matins-, mais ça ne semblait pas trop l'inquiéter. De plus, elle lui parlait souvent d'un certain Scott qu'elle avait rencontré récemment, et de leurs frasques ponctuelles, autant dire qu'elle ne s'ennuyait sans doute pas. Au contraire de son ami qui, à vrai dire, en eut rapidement assez de ne faire que de la théorie. Il voulait être en contact avec cet océan qu'il avait tellement étudié ces dernières années. Il commença alors à faire de la plongée, quand il en avait le temps, accompagné de Charybde qui tenait bien sûr beaucoup mieux que lui. En même temps, entre Pokémon eau et humain, il n'y avait pas match. Le duo faisait souvent des promenades sous-marines le long de la côte, observant les Pokémon poissons ou le fond de l'eau en lui-même, des fois que quelqu'un aie fait tomber un objet intéressant. Souvent il ramenait des babioles au maître nageur en lui recommandant de chercher à qui ça pouvait bien appartenir. Faire de la plongée en bouteille ne lui avait jamais traversé l'esprit: beaucoup trop encombrant, et pas assez de challenge. Parfois il cherchait à définir ses limites, il plongeait jusqu'à une certaine profondeur le long du câble attachant une bouée rouge au fond, sous la surveillance de Charybde, et il remontait lentement pour ne pas avoir de problèmes de décompression.

Jusque là ça s'était bien passé, parce qu'il se préparait correctement, parce qu'il prennait le temps de respirer calmement en restant le plus immobile possible pendant dix minutes avant de plonger, il prennait des précautions. Ca serait bête de devoir remonter trop tôt. Il savait qu'il serait capable de rester sous l'eau simplement pour le plaisir, quand bien même il serait sur le point de se noyer, et c'est ce qui terrifiait son père. En un sens in avait raison, car c'est précisément ce qui avait failli lui arriver. C'était un mercredi après-midi pas particulièrement ensoleillé mais rien ne faisait peur à Angelo quand il s'agissait d'aller à l'eau. Il savait que la mer n'était pas agitée, que de ce côté là il ne risquait rien. Il ne savait pas que le danger c'était plutôt lui-même. Aujourd'hui pas question de descendre le long de la bouée, c'était l'une de ses habituelles promenades avec Charybde. Ces rochers au loin leur étaient encore inconnus, il serait peut être temps de d'aller voir s'il n'y avait rien d'intéresant là-bas. Accompagné de Sierra et Charybde, le jeune homme avait nagé jusqu'aux rochers avant de plonger sans réfléchir pour voir où ils touchaient le sable. Où était le fond. En tournant autour pour voir les coraux il n'avait même pas fait attention au manque d'oxygène qui commençait à se faire ressentir. C'était habituel, ça passait, pas de quoi paniquer. Il y avait un moment où c'était pénible, puis de nouveau surmontable, il suffisait de passer le bref instant de panique. Le jeune homme savait ce qu'il faisait, et d'ailleurs en temps normal tout se serait bien passé. Mais cette fois-ci il avait nagé de la côte aux rochers sans s'arrêter, et sans reprendre son souffle avant de plonger. Bien sûr que non, ça ne pouvait pas se passer bien. Ce n'est qu'un peu tard qu'il décida de commencer sa remontée. Il ne pouvait pas aller vite, ça causerait des problèmes, mais le manque d'air était insupportable. Ses yeux étaient rivés sur la surface qui s'approchait avec une lenteur insupportable. Et malgré cela il se laissait remonter comme une bouée, sans nager, parce qu'à cette profondeur c'était la seule chose à faire. Charybde s'agitait autour de lui, conscient du danger que courait son dresseur mais incapable d'y faire quoi que ce soit. Dans sa vision floutée le rouquin crut atteindre la surface, mais tout bascula dans les ténèbres avant qu'il ne puisse respirer. Après cela il ne se souvient de rien.

Il reprit connaissance à l'hôpital, dans un lit aux draps couleur nuage, un peu éblouissants avec la lumière qui pleuvait dessus. Charybde était endormi sur ses genoux et lorsqu'il se redressa, sa tête lui faisait un mal de chien. Qu'est-ce qui lui était arrivé, au juste ? Il s'attendait à couler comme une pierre, pas à se retrouver dans un lit d'hôpital. Il resta dans le cirage de longues minutes, caressant la tête de son Pokémon, avant que ses parents n'entrent dans la pièce. Paniqués, comme il s'y attendait un peu, lui demandant s'il se sentait bien, ce à quoi Angelo répondit qu'il avait juste l'impression de la pire gueule de bois du monde. Ca les fit rire mais son père levait les yeux au ciel, convaincu que faire de l'apné était mauvais pour lui ne serait-ce que dans l'idée. Il ne s'était toujours pas débarassé de cette peur panique de l'eau, visiblement. Le rouquin ne l'écoutait que d'une oreille, prétendant de hocher la tête, mais il savait pertinemment que rien ne pourrait jamais le dégoûter de la mer. Il y retournerait malgré les avertissements, c'était inévitable. D'après sa mère ils l'avaient récupéré sur la plage, Charybde l'y avait ramené et Sierra était venu les chercher. Autrement dit sans ces deux-là il aurait probablement rejoint le fond de l'eau définitivement. Impossible de les remercier assez pour ça, il devait l'admettre. Pourtant il n'abandonna pas la plongée. Après quelques mois à se remettre de son accident il reprend l'apnée sans plus de complications que ça.

A 24 ans il prend l'habitude d'aider l'un des vieux pêcheurs du port à nettoyer sa coque, en plongeant pour enlever les coquillages. C'est ce même vieux grincheux qui, étrangement, lui donne l'idée de devenir marin. Faisant de moins en moins de plongée avec le temps, il apprend plutôt le métier de marin pêcheur avec ce mentor tout sauf exemplaires. Oui, vous l'aurez deviné, s'il lui a appris des faits utiles sur la mer, de nombreux termes maritimes et comment se repérer en mer sans boussole, c'est également lui qui lui a refilé quelques mauvaises habitudes. Genre fumer, il ne le faisait pas souvent auparavant, mais il lui fallait bien un passe-temps quand ils avançaient lentement sur l'eau en attendant d'attrapper quelque-chose dans leurs filets. De même, tous les jurons de marin stéréotypés que connait Angelo lui viennent de là. Et son rejet du café aussi, au passage, mais ça c'est un détail. C'est simplement que l'odeur bien trop forte du café court qu'avalait le vieillard chaque matin lui donnait simplement envie de régurgiter son petit déjeûner. Comment peut-on avaler un truc pareil, au juste ? Concernant son travail en tant qu'océanologue, il a démissionné peu après sa syncope, trouvant que de toutes manières c'était trop ennuyeux de rester devant des papiers tous les jours et aller faire des observations intéressantes tous les 36 du mois.

L'année suivante, voyant qu'il a probablement toruvé sa voie, ses parents lui prêtent main forte financièrement pour qu'il aie son propre bateau de pêche. En définitive il en a racheté un d'occasion à l'un des pêcheurs décidant qu'il en avait eu assez de la mer. Ce n'était nullement le cas d'Angelo qui décide de faire le tour de l'île en bateau, un peu pour l'inaugurer. Ca risque de prendre du temps mais ça ne lui fait pas peur. Il invite d'ailleurs Alice et Mattia à le rejoindre, et bien entendu aucun des deux ne refuse. Resté un grand gamin dans l'âme, Mattia déclare qu'ils sont enfin de vrais pirates.. qui ne volent personne, certes, mais qu'on lui laisse un peu son délire. Ce joyeux équipage est donc parti avec les encouragements de leurs parents respectifs et la plus grande appréhension du monde venant du père d'Angelo. Ils firent le tour sans trop s'éloigner de la côte, s'arrêtant ponctuellement aux ports pour se ravitailler, dormir ou même faire une petite promenade à terre à l'occasion, ce qui leur donnait toujours l'impression de ne plus avoir d'équilibre à cause de l'habitude qu'ils avaient prise de rester sur le bateau. Le léger mal de mer de Mattia donna lieu à plusieurs scènes entre le comiqueet l'embarassant, notamment lrosqu'ils traversèrent leur première tempête. Le jeune homme était accroupi dans un coin de la cabine de pilotage en mode traumatisé avec Alice qui essayait de le rassurer tout en se retenant d'éclater de rire. Non, il n'y en a pas un pour rattrapper l'autre.

C'est au cours de ce voyage qu'il rencontra son troisième Pokémon, Thétis. Enfin, en l'occurence c'est plutôt Thétis qui lui est tombée dessus, mais on se comprend. Ils avaient laissé le bateau au mouillage pour se reposer à terre un moment, mais Angelo voulait explorer un peu les falaises. Il s'était baladé en bord de mer, sur les rochers escarpés encompagnie de Mattia et Sierra, par pure curiosité. Alice lisait, elle les avait traités de gamins en leur recommandant de ne pas trop jouer aux aventuriers non plus, ce serait bête de se faire mal. C'est en furetant entre ces rochers qu'ils avaient toruvé une sorte de grotte dans laquelle l'eau de mer s'engouffrait par vagues. On aurait dit la gueule d'un monstre marin géant, toujours baignée d'eau mais probablement sèche à marée basse. Ils avaient voulu descendre plus près, mais c'est là que les choses se sont compliquées. Au départ ils n'ont rien vu venir, jusqu'à ce qu'un rocher à la droite de Mattia ne reçoive un jet d'une couleur douteuse et ne commence à mousser, plus à fondre. Les deux amis sesont regardés d'un air interloqué avant de chercher à comprendre d'où venait cet espèce d'acide. Au départ ils ont parcouru la cavité sans succès jusqu'à ce que Sierra ne commence à s'gaiter autour de ce qu'ils avaient au départ pris pour des algues.

" C'est un Pokémon, ça ..? "

Oui, c'en était un. Une Kravarech blessée, pour être exacte, qui agressait maintenant les deux garçons par réflexe défensif. Sauf qu'ils n'avaiet nullement dans l'idée de lui faire quoi que ce soit, ils n'avaient même pas remarqué sa présence ! Bien entendu, difficile d'expliquer quoi que ce soit à cette furie qui lançait de l'acide dans leur direction et ils durent se contenter de courir se mettre aux abris. Angelo dirigeait Sierra qui distrayait le Pokémon pendant que Mattia appellait Alice pour lui dire de prévenir les rangers les plus proches. S'ils n'avaient pas le numéro d'un poste ranger ? Bien sûr, celui de Marivon ! Ca ne leur serait pas bien utile, dans cette situation. Concentré sur le Kravarech, Angelo était contraint de faire Sierra l'affronter mais il ne voulait pas non plus blesser le Pokémon outre-mesure, ce qui rendit les choses bien difficiles jusqu'à l'arrivée des rangers et laissa son Pijako épuisé après-coup. Il n'avait pas arrêté de virevolter dans tous les sens  et de porter de fausses attaques purement intimidantes, pas étonnant.

" Quand je vous disais de ne PAS jouer les aventuriers !
- Mais Alice on l'avait pas v-
- Je veux rien savoir ! "

Alice les regardait d'un air faussement désapprobateur, les mains sur les hanches. Elle qui était restée bien tranquille tout l'après-midi, elle pouvait bien parler. Mais elle n'était pas bien sérieuse, elle savait pertinemment de quoi il en retournait grâce au rapport des rangers. D'ailleurs ces derniers recontactèrent Angelo à la suite de la prise en charge du Kravarech. Ils voulaient savoir si c'était la première fois qu'il en voyait un dans cette grotte, mais à vrai dire le rouquin n'en savait rien puisqu'il n'habitait pas ici. Ce n'était que l'une de leurs escales. Il passa voir le monstre au moment où les rangers le relâchaient pour voir si sa blessure allait mieux.. et s'il était toujours aussi agressif, au passage. S'attendant à être accueilli par un jet d'acide, il fut bien surpris de constater que le Pokémon l'observait calmement depuis l'océan qu'il venait se retrouver, et même qu'il semblait vouloir venir dans sa direction. Curieux, le roux sauta sur un rocher entouré d'eau, puis un autre, jusqu'à être à peu près à la hauteur du Kravarech. Le monstre appuya sa tête sous la main d'Angelo, aussi simplement que cela, presque comme une marque de respect, avant de reculer brusquement et faire mine de l'attaquer. Un peu désorienté, le marin ne tarda pas à lancer Sierra contre le Pokémon dragon, s'en suivit un combat assez déséquilibré, l'oiseau ayant du mal à être efficace, mais en définitive et à forces de ruses son dresseur fut en mesure de capturer le Kravarech. Il la surnomma Thétis, et elle accompagna le bateau sur lequel Alice, Mattia et lui voyageaient pour le reste de leur tour de l'île. En effet, les pokéball, ce n'était pas tellement son truc, et Angelo veillait à la laisser à l'extérieur le plus possible. Du moment qu'elle ne s'en prennait pas aux baigneurs de façon tout à fait arbitraire..

Aujourd'hui, Angelo en est déjà à son troisième tour d'Alera en bateau, mais il a sa petite vie tranquille à Marivon. Il vit de la pêche, fait encore un peu de plongée, passe voir ses parents ponctuellement et prend parfois des touristes sur son bateau. Jamais les sortes de team qui pullulent sur l'île ne l'ont réellement importuné, mais de toutes manières le marin se verrait mal rejoindre une organisation criminelle quelconque, il préfère de loin la vie qu'il mène actuellement. Alice et Mattia ont gardé de superbes souvenirs de ce voyage, et ponctuellement ils se voient toujours pour prendre un café ou simplement papoter calmement. Solveig est brièvement réapparue mais il sait qu'elle fait un peu la globe-trotter en ce moment. Elle lui a proposé de la rejoindre mais l'intérieur des terres, ça ne lui dit vraiment rien qui vaille. De toutes façons il vivrait mal de laisser son boulot en plan comme ça, il en est convaincu.

--------

team Pokémon




---------------------

toi derrière l'écran

Pseudo: Wonder/ Mischief , oui, encore moi o/♦️ Âge: 17 ans déjà owo' ♦️ Pays: France ♦️
Comment as-tu connu le forum ? Je suis en train de remplacer Cath en gardant le même compte  ♦️ Fréquence de connexion : 4/7 environs ? ♦️ Crédit de ton avatar: Kurama de Yu yu hakusho ♦️ Double-compte ? Not yet  ♦️ Le mot de la fin: Bouh owo  keur  ♦️



________________________

He's in love with the beautiful formlessness of the sea




Dernière édition par Angelo Sorian le Ven 19 Juin - 19:20, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Sous l'océan ~ - SAMÉ - END   Sam 13 Juin - 21:47

MON AMOUR
MON SEUL
MON VRAI

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

J'ai cru que tu reviendrais plus jamais ici, j'ai eu peur. J'ai fais des cauchemars pleins de Venus ricanant méchamment. Mais maintenant, je suis contente ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Sous l'océan ~ - SAMÉ - END   Sam 13 Juin - 22:03

Un demi-dieu a écrit:
Ici, en une vingtaine de lignes minimum, raconte-nous l'histoire de ton personnage : d'où vient-il, comment est son parcours, a-t-il de la famille, comment s'est déroulé son premier combat Pokémon, etc.
... lâche-toi !

C'est l'histoire la plus complexe que j'aie jamais lue, c'est juste magnifique, j'ai pleuré itout, 11/10 would read again.

Plus sérieusement, rebienvenue et hâte de voir ce que donnera ce prédef, surtout entre tes mains.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

REGION : Alola - Ohana
POKÉBALL LANCÉES : 951
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 14/04/2014

MessageSujet: Re: Sous l'océan ~ - SAMÉ - END   Sam 13 Juin - 22:25

"Assez bourru quand il n'a pas son thé du matin. Oui il est au thé et non au café, c'est une petite nature." ... j'adore.

Héhé, rebienvenue ! J'ai également hâte de voir ce que va devenir ce personnage, franchement ♥ j'adore déjà les anecdotes. Bon courage pour ta fiche !

________________________




• Valen pêche et mord en #993333
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Alera
POKÉBALL LANCÉES : 88
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 02/01/2015

MessageSujet: Re: Sous l'océan ~ - SAMÉ - END   Lun 15 Juin - 12:28

HAN VIENS DANS MES BRAS AMOUR DE MA VIE ♥♥♥
Jamais je n'aurais fait une chose pareille sans te prévenir enfin, tu n'as guère à t'inquiéter, Vénus ne te tourmentera point car toujours je resterai honnête avec toi ♥ Mille excuses pour cette frayeur ~

J'aime bien le "un demi-dieu", continue sur cette voie Ney ;D /shot/ Plus sérieusement, re-merci, j'ai déjà l'histoire en point par point en vrai, mais maintenant faut rédiger x) J'espère que ce qui va en sortir sera cool ;D

... parfois je me dis que je suis en train d'en faire un petit vieux /shot/ Merci aussi, contente que ça t'aie fait rire x) En vrai Samé m'a tapé dans l'oeil, je m'amuse déjà avec ce personnage :'D
Le caractère a été rajouté au passage, tu peux me dire si je dévie pas de prédef -j'ai fait gaffe mais sait-on jamais- avant que je me lance dans l'histoire ^^?

________________________

He's in love with the beautiful formlessness of the sea


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

REGION : Alola - Ohana
POKÉBALL LANCÉES : 951
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 14/04/2014

MessageSujet: Re: Sous l'océan ~ - SAMÉ - END   Lun 15 Juin - 15:17


En tout cas, jusque là j'adore !

Mais pour le caractère, je vais tout de suite t'envoyer Elyse, c'est elle qui a créé le prédéfini (tu as de la chance, elle vient tout juste de retrouver internet ~) ♥

________________________




• Valen pêche et mord en #993333
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

POKÉBALL LANCÉES : 346
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 15/06/2014

MessageSujet: Re: Sous l'océan ~ - SAMÉ - END   Lun 15 Juin - 15:24

Re bienvenue !

Au niveau du caractère, je n'ai rien à redire ! Tu l'as parfaitement cerné. ;) Tu peux dès à présent te lancer dans l'histoire ! (j'aime beaucoup l’anecdote du thé aussi XD )

________________________
Vincent frappe et fume en #cc0000.



Après le boulot... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

REGION : Alola - Ohana
POKÉBALL LANCÉES : 951
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 14/04/2014

MessageSujet: Re: Sous l'océan ~ - SAMÉ - END   Lun 15 Juin - 15:34

J'ai dit Elyse, pas ce bon à rien de Vincent

________________________




• Valen pêche et mord en #993333
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Alera
POKÉBALL LANCÉES : 88
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 02/01/2015

MessageSujet: Re: Sous l'océan ~ - SAMÉ - END   Jeu 18 Juin - 16:42

Ouais mais il s'incruste, on y peut rien e.e

Décidément, vous avez un truc avec le thé xD Enfin bon, contente de ne pas m'être fait de fausses idées sur le personnage, l'histoire est désormais lisible, écrite avec amour et beaucoup de frustration à cause du bruit des travaux ♥ Je vous laisse la lire et m'attellerai à la tâche ingrate qu'est le physique plus tard e.e'

________________________

He's in love with the beautiful formlessness of the sea


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Sous l'océan ~ - SAMÉ - END   Jeu 18 Juin - 16:56

Solveig x Scott = OTP.
C'tout ce que j'ai à dire ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar

POKÉBALL LANCÉES : 346
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 15/06/2014

MessageSujet: Re: Sous l'océan ~ - SAMÉ - END   Jeu 18 Juin - 20:10

L'histoire est super ! *-* J'adore toutes ces petites anecdotes entre amis qui ont construit le personnage. Et ça se lit sans effort. C'est nickel. ;) Tu peux te lancer sur le physique !

________________________
Vincent frappe et fume en #cc0000.



Après le boulot... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Alera
POKÉBALL LANCÉES : 88
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 02/01/2015

MessageSujet: Re: Sous l'océan ~ - SAMÉ - END   Ven 19 Juin - 19:22

Yay, le pouvoir de l'OTP est avec nous mon amour ♥

Han, merci, contente que ça te plaise *^* J'ai fini la fiche, du coup, le physique est court mais c'est pas ma tasse de thé ._.'

________________________

He's in love with the beautiful formlessness of the sea


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Sous l'océan ~ - SAMÉ - END   Ven 19 Juin - 19:25

Cette fiche est super classe.
Voilà c'est dit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

REGION : Alera
POKÉBALL LANCÉES : 88
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 02/01/2015

MessageSujet: Re: Sous l'océan ~ - SAMÉ - END   Ven 19 Juin - 23:54

Keur et paillettes sur toi, merci Ney ♥

________________________

He's in love with the beautiful formlessness of the sea


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

REGION : Johto
POKÉBALL LANCÉES : 1111
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 19/04/2014

MessageSujet: Re: Sous l'océan ~ - SAMÉ - END   Sam 20 Juin - 7:01

Tout est parfait. ♥ Tu es validé. Tu peux commencer les rp, faire ta fiche dresseur et de relation avec ce petit rouquin !

________________________


Prepare for trouble, and make it double.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Alera
POKÉBALL LANCÉES : 88
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 02/01/2015

MessageSujet: Re: Sous l'océan ~ - SAMÉ - END   Sam 20 Juin - 12:12

Hanouais j'suis vert, trop magique *^*
Par contre faudra penser à m'enlever le rang Magma aussi, que je fasse pas infiltré xD

________________________

He's in love with the beautiful formlessness of the sea


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

REGION : Johto
POKÉBALL LANCÉES : 1111
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 19/04/2014

MessageSujet: Re: Sous l'océan ~ - SAMÉ - END   Sam 20 Juin - 19:06

Petit oubli de ma part en effet XD C'est réglé ;)

________________________


Prepare for trouble, and make it double.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Sous l'océan ~ - SAMÉ - END   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sous l'océan ~ - SAMÉ - END

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» La diaspora veut retourner en Haïti sous condition
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
» Un sous-commissariat à Grand'Ravine
» Un temple sous terre [PV Kusari]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novum Elit x Cinnamon Rolls :: Administration :: Formulaire d'embarquement :: Présentations validées-