Partagez | 
 

 Un peu de chaleur dans tout ce froid. PV: Green BG.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Un peu de chaleur dans tout ce froid. PV: Green BG.   Dim 28 Déc - 21:08

Le ciel était gris, chargé de nuages cotonneux n’attendant qu’une chose, déverser leurs flocons sur l’île d’Alera. Cela faisait maintenant quelque temps que Wynda avait emménagé ici pour s’occuper de son propre élevage de Pokémon. Elle était bien contente d’avoir déniché cet endroit paisible et surtout vaste. Pourtant, les dresseurs ne courraient pas les rues, à croire que l’emplacement de son élevage était invisible ! La jeunette commençait alors à trouver les jours longs et identiques. Elle n’avait pas imaginé sa nouvelle vie ainsi… Pourtant Wynda n’était pas du genre fêtarde, elle qui n’aimait pas la foule. Mais c’était trop calme, même les Pokémon sauvages se faisaient rares…

La jeune fille se demanda une nouvelle fois comment elle allait pouvoir passer sa journée, accoudée au rebord de la fenêtre de son petit habitat fait de bois. Ses grands yeux bleus observaient la masse nuageuse depuis un moment déjà. Soudain, son attention fut attirée par du mouvement en dehors. Elle se concentra d’avantage pour reconnaitre que la silhouette était celle… D’un être humain ! Enfin quelqu’un venait lui rendre visite. Un léger sourire naquit sur son beau visage tandis qu’elle se dépêchait de se couvrir pour sortir.

Une fois dehors, il faisait vraiment froid. Le vent qui souffla à ce moment même lui griffa le visage de sa froideur. Elle grimaça mais s’empressa d’aller à la rencontre de l’inconnu. Sur le chemin, Wynda se stoppa net. Et s’il n’est pas là pour moi ? Et s’il était simplement perdu ? Et si, et si… La jeune se posait bien trop de question. Elle paniquait légèrement quand le jeune homme qu’elle avait aperçu se posta devant elle. Wynda lui sourit doucement et il en fit de même. Elle vit par la même que cet étranger possédait un Pokémon ! Un Draby en plus ! Peut-être venait-il donc réellement pour son élevage.  Il était temps pour Wynda d’aborder son possible client.

« Bonjour et bienvenue dans mon élevage de Pokémon Dragon et Vol ! Je m’appelle Wynda, votre Draby est adorable ! »

Enfin adorable, c’était vite dit. Le petit Pokémon a la tête dure comme la pierre avait le regard mauvais. De plus il tenait à peine dans les bras de son dresseur. Dresseur qui parut gêné dans un premier temps puis qui sourit à la jeune femme.

« Ah, bonjour ! Je suis bien content d’être arrivé… Comme vous l’aurez deviné, j’aimerai vous confier Nark mon Draby. »

Nark… C’était un nom plutôt étrange mais Wynda n’en dit pas mot. Elle acquiesa avant de reprendre la parole.

« Bien sûr, avec plaisir ! C’est mon travail et puis j’adore les Draby. Je suis sûre qu’il aimera le grand air, bien qu’il fasse très froid en ce moment… »

« Oui, certainement ! Mais je vous mets en garde, il est rapide et adore faire le pitre. De plus, il ne m’a jamais quitter auparavant, alors… »

Il tendit ensuite le Pokémon Dragon à la jeune femme qui lui sourit. Elle s’apprêta à le prendre dans ses bras lorsque le Draby se débattit vivement pour échapper à l’emprise de son dresseur ! Il toucha le sol et frissonna avant de courir dans la direction inverse de l’élevage. Son dresseur fit une tête surprise tandis que Wynda se précipita sur les traces du petit dragon. Puis elle se stoppa pour rassurer le dresseur.

« Ne vous en faites pas, je vais le rattraper pour vous ! »

Elle ne perdit pas une seconde de plus et suivit les traces du Draby. Son boulot commençait de la pire manière qui soit…
Quelques minutes passèrent et Wynda s’éloignait de plus en plus des endroits qu’elle connaissait.

« Nark ! Vient me voir, ton dresseur sera triste sans toi ! »

Tandis qu’elle courait, le ciel commençait à pleurer des cristaux de glace, de la neige blanche. Elle chercha encore un peu le Pokémon et finit par tomber sur lui.

« Nark, vient mon petit ! » L’éleveuse aux longs cheveux lui tandis la main et le Draby, tremblant, s’empressa de lui sauter dans les bras. « Toi aussi tu es si sensible au froid… Je ne peux pas te laisser souffrir d’avantage. »

Elle tira alors une Pokéball de sa ceinture et la lança dans les airs. La Pokéball fit apparaitre un Dracaufeu noir qui libéra à son tour des étoiles scintillantes.

« Alaraes mon grand, j’ai besoin que tu raccompagne rapidement ce jeune Draby. Mais avec ce temps, vous prendrez trop vite froid même pour toi qui es un Pokémon Feu… Rentre au refuge, je vais me débrouiller seule autrement tu seras ralenti. Et puis son dresseur va s’inquiéter. »

Le Dragon noir hésita mais voyant le regard insistant de sa dresseuse, il n’avait pas le choix. Il s’envola donc avec Nark dans ses bras à lui. Wynn le regarda partir puis ses yeux se dirigèrent vers le sol qui commençait à se couvrir de blanc. Je dois le retrouver pensa-t-elle. Elle se tenait le poignet puis se retourna. Là, elle eut un grand choc car un Blizzaroi se tenait juste devant elle ! Il semblait effrayé, surement un Pokémon très farouche… Sauf que la jeune femme était tout aussi effrayée. Les Pokémon Glace l’avait toujours mise mal à l’aise.

« N-Ne t’approches pas, d’accord ?... »

Wynda recula alors doucement, tremblante et son pied percuta une pierre qui la fit trébucher. Le Pokémon sauvage en face d’elle sursauta à ce mouvement brusque puis il gronda, en colère. La petite femme se releva bien vite et prise de peur s’enfuit.
Malheureusement pour elle, le Blizzaroi était bien trop énervé pour la laisser partir ainsi. Il s’élança avec ses grosses pattes dans sa direction. Voyant cela, Wynda hurla contre le monstre de glace, elle voulait qu’il la laisse tranquille.

Sa course n’en finissait pas et elle commençait à fatiguer. Le Pokémon derrière elle n’était pas très rapide mais incroyablement endurant et il l’a suivait à la trace. Finalement, sans trop savoir comment, la jeune éleveuse arriva aux bords d’un lac gelé. Cependant, trop concentrée sur sa fuite et la peur l’aveuglant, elle franchit les limites interdites et couru sur la fine couche de glace au-dessus du lac glacial. Le Blizzaroi lui s’en rendit compte. Comprenant alors que c’était un danger pour lui plus grand que l’humaine, il fit demi-tour sans demander son reste.

Wynda s’arrêta à bout de souffle et osa tourner la tête pour affronter le Pokémon sauvage. Mais à sa grande surprise, il n’était plus là. Elle y croyait à peine, puis sentant un craquement étrange sous ses pieds, elle tourna le regard sur la glace. Ses grands yeux bleus s’écarquillèrent lorsqu’elle réalisa enfin dans quel pétrin elle était… La jeunette ne savait pas trop quoi faire. Seule sur cette paroi fragile, sans ses Pokémon. Elle n’avait pris qu’Alaraes à la hâte et le Dracaufeu était déjà parti pour donner le Draby à son dresseur… Elle entendit alors un craquement plus lointain, il était temps pour elle de prendre une décision. La logique aurait voulu qu’elle ne bouge pas et qu’elle attende son Pokémon chromatique mais Wynn était fatiguée et voulait écarter tout danger le plus vite possible.

Elle fit donc un premier pas, très léger et surtout hésitant. La glace ne se craquela pas. Son second pied rejoignit alors son comparse et là encore, rien ne se produit. L’éleveuse avait le souffle court, la peur lui prenant la gorge et le froid lui glaçant les poumons. Elle se mit alors à bouger plus vite quand soudain… Le sol céda. La glace se craquela d’abord et éclata en une fraction de seconde.

« Aaaaaaaaah !! »

Le coup d’après, la jeune femme était à l’eau ! Elle avait voulu aller trop vite en voyant la rive se rapprocher… Maintenant, elle ne pouvait plus s’en sortir. L’eau était bien trop froide et puis l’idée de se noyer pétrifiait la jeune femme. Elle avait toujours eu grande peur que cela arrive.

Je vais mourir…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un peu de chaleur dans tout ce froid. PV: Green BG.   Dim 28 Déc - 22:39


Un peu de chaleur dans tout ce froid.Wynda G. Magara

Bordel il fait froid. fut la première pensée qui traversa l'esprit du jeune homme lorsqu'il descendit du corps robuste de son oiseau qui s'était posé dans la neige de Roza. Certes, c'était déjà l'hiver, et il ne faisait certainement pas plus chaud à Marivon. Néanmoins, il avait espéré que les chutes de neige se fassent moins présentes dans cette partie de l'île, en vain. Tant pis, il avait tout de même eu la bonne idée de se vêtir d'un pull épais, recouvert de son sweat vert, le tout emprisonné dans son manteau noir fourré. Il ne craignait pas particulièrement le froid, au contraire, il y était presque habitué quand on savait à quel point la ligue Indigo était mal chauffée, mais ne préférait pas prendre le risque de tomber malade.

Il fit rentrer son Roucarnage dans sa pokéball après l'avoir vaguement remercié pour le transport et se mit en route. En cette nouvelle saison, de nombreux pokémon étaient sur le point de faire leur apparition sur l'île, volontairement implantés par on-ne-sait-qui, au grand bonheur des dresseurs, et de Green. De plus, une rumeur circulait comme quoi un cerf très particulier se baladait dans les bois, ce qui ne fit qu'attiser un peu plus la curiosité du jeune homme avide de connaissances. Si c'était un pokémon rare, alors il fallait qu'il le répertorie coûte que coûte dans son pokédex. Ses pas avaient donc été dirigés vers la région de Roza qui lui promettait de belles découvertes.

Replaçant convenablement son sac à dos sur une de ses épaules, son kit de survie rempli de toutes sortes de choses soi-disant nécessaires durant ses "excursions", il entreprit de marcher dans la neige, bien plus épaisse qu'il ne se l'était imaginé. De petits flocons commençaient à tomber du ciel pour atterrir dans ses cheveux en bataille, lui qui n'avait pas fait trois pas. Un petit museau se décida à sortir de la veste du jeune homme afin d'observer ce spectacle. Evoli, qui s'était invité dans les vêtements du jeune homme, semblait ravi de voir cette neige et tentait de manger les flocons qui osaient s'aventurer près de lui. Green leva les yeux au ciel mais ne put réprimer un sourire amusé. Il était habitué à la neige, après avoir passé une année à Sinnoh, la région la plus froide qu'il n'eut jamais visité. Il ne perdit cependant pas plus de temps et se mit en route.

En réalité, le jeune homme ne savait pas trop où se situait le fameux bois qui cachait le mystérieux cerf, hormis qu'il était à Roza. Son réflexe avait donc été de se rendre au niveau des plaines, là où se commençaient les lieux. Tous les chemins mènent à Rome, songea-t-il, bien que cette phrase ne le rassurait pas autant qu'il l'aurait espéré quant à la réussite ou non de sa mission, celle de trouver la bonne route.

Green croisa un Blizzaroi au regard agacé, mais qui ne daigna pas lui foncer dessus. Il était légèrement essoufflé et ne s'était intéressé au jeune homme que pour lui grogner au visage, avant de repartir sans rien demander de plus. Le dresseur avait toujours trouvé que ces pokémons avaient un caractère assez bizarre, mais ne s'en soucia pas plus et continua d'avancer dans la direction d'où venait le gros pokémon.

Il tomba alors sur ce qui devait être un lac gelé, ou du moins un étang. Là, à quelques mètres de la berge, se trouvait une silhouette, gelée elle aussi. La personne semblait figer, n'osant probablement pas bouger, et Green leva un sourcil. Qu'est-ce qu'elle faisait ? Elle s'improvisait patineuse ? N'importe qui d'assez intelligent saurait que patiner sur un étang en ce début de saison et à cette température était loin d'être une fabuleuse idée.

Il se dit tout de même qu'il valait mieux la prévenir, et s'approcha alors en la voyant faire quelque pas pour se rapprocher de la berge. La glace avait l'air mince et fragile, ça ne sentait pas bon pour elle. Pressant le pas, le jeune homme commença à s'inquiéter pour la jeune fille. Trop tard.

« Aaaaaaaaah !! »

Merde ! Green s'élança alors en direction de l'énorme trou que la jeune fille avait formé, à un mètre du bord tout au plus. Evoli bondit agilement de son dresseur pour atterrir au sol, frissonnant au contact froid de la neige sur ses coussinets. Son maître balança alors son sac à dos, son manteau, ses chaussures et son sweat pour se préparer à plonger. Il était déjà tombé dans un lac gelé, à Sinnoh, et avait faillit y passer, avant que ses pokémons ne viennent à son aide, à leurs risques et périls. Ce souvenir lui fit froid dans le dos, il se réchauffa vaguement les mains en les frottant l'une contre l'autre, sachant pertinemment que ce serait inutile pour ce qu'il s'apprêtait à faire, eut un mouvement d'hésitation, puis se décida à plonger.

L'eau était glaciale, comme il s'y attendait, et son poul se mit à accélérer vivement. Ce n'était pas très malin de plonger ainsi, mais il avait bien vu cette fille couler, n'ayant pas eu le réflexe de tenter de se garder la tête hors de l'eau. Le choc avait dû l'empêcher de faire quoique ce soit et voilà qu'il se retrouvait lui aussi dans une eau qui ne dépassait probablement pas les deux degrés. Pas de temps à perdre, il n'eut pas à nager longtemps, la jeune fille n'était pas allée très profond, et Green put rapidement l'attraper et la remonter à la surface. Bon Dieu, il avait de la chance d'être en bonne santé physique, ça c'est clair. Rapidement, il ramena le corps de la jeune fille sur la rive où Evoli, rongé par l'inquiétude, se détendit en les voyant arrivé et s'affaira à sortir une couverture pliée dans le sac de son dresseur. Ce dernier était totalement essoufflé et souleva la jeune fille dans ses bras en se relevant pour l'écarter de l'eau et aller se réfugier près d'un arbre  qui les protégerai un minimum du vent.

Le renard étala la couverture en la tirant par la gueule et laissa son dresseur poser l'inconnue dessus. Aussitôt fait, il se releva et retira avec empressement ses vêtements mouillés qui ne le faisait que geler un peu plus sur place et les balança sur une branche de l'arbre, bien qu'il ne fut pas sûre qu'avec ce froid ils ne sèchent. Désormais en boxer, le froid attaquant sa peau, il enfila son sweat et décida de laisser son manteau à la jeune fille en lui plaçant autour des épaules, elle qui devait avoir bien plus froid que lui à moitié-nu, sautillant comme un idiot dans la neige dans le but de réchauffer ses muscles.

Il songea un instant à lui retirer également ses vêtements mais secoua la tête. Il n'allait pas déshabiller une inconnue, ça aurait été mal vu. Et puis, il n'aurait jamais osé. Ainsi, il s'occupa d'entrouvrir la bouche de la jeune fille et de placer son oreille au dessus. Elle respirait avec difficulté, ses poumons avaient probablement ingurgité de l'eau. Bon, il ne restait plus qu'une solution : la ventilation artificielle. Ou le bouche à bouche, tout simplement.

Green s'agenouilla convenablement au côté de la demoiselle, ayant déjà pratiqué ça plusieurs fois. Il plaça alors sa main sur le front de la jeune fille et lui pinça le nez pour empêcher l'air d'y passer, puis vint mettre son autre main au niveau du menton pour le lui tenir et lui garder la bouche ouverte. Son Evoli cessa de léchouiller la main de l'inconsciente et leva un regard à la fois insistant et encourageant vers son dresseur. Sans plus de formalité, le jeune homme se pencha vers elle et déposa ses lèvres sur les siennes afin d'expirer un maximum d'air dans ses poumons.

Il releva alors la tête et vit son buste se soulever puis s'affaisser. Green se pencha alors à nouveau pour lui insuffler encore une bouffée d'oxygène lorsque deux grands yeux bleus s'ouvrirent avant qu'il ne reçoive une giclée d'eau au visage, signe que la jeune fille venait de recracher l'eau de ses poumons. Au visage de Green.

Il recula alors vivement, pas particulièrement offusqué de l'eau qu'elle lui avait accidentellement envoyé et qu'il avait rapidement essuyé, pour lever de yeux verts étonnés mais néanmoins inquiets vers elle, et lâcher avec empressement en plaçant ses mains sur les épaules de l'inconnue afin de l'aider à reprendre ses esprits :

« Tout va bien ? Vous me recevez ? »



© Lady
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un peu de chaleur dans tout ce froid. PV: Green BG.   Dim 28 Déc - 23:30

La fine couche de glace craqua, et l’éleveuse se trouva prise au piège sous l’eau. D’abord surprise et frigorifiée puis sa peur prenant le dessus sur sa raison, Wynda n’allait pas pouvoir s’en sortir. Se noyer était l’une de ses pires craintes et ne pouvait donc rien faire contre cela à cet instant crucial. Paralysée par sa peur et le froid, elle était condamnée. Enfin cela était le pire des scénarios possible… Loué soit Arceus, ce n’était pas pour ce jour-là.

Un jeune homme aux cheveux ébouriffés l’avait vu, à la rive du petit lac. Réagissant au quart de tour lorsque la jeune femme tomba à l’eau, il plongea pour lui venir en aide. Bien sûr, il fallait être complètement fou pour se jeter dans une étendue d’eau très froide, tout cela pour une inconnue. Ou bien avoir un grand cœur… Toujours était-il qu’il nagea jusqu’à elle pour la ramener sur la terre ferme, en sécurité. Malheureusement, dans le processus Wynda avait perdu connaissance. Elle n’avait pas supporté le choc lié à sa chute aquatique.

L’inconnu l’a sorti donc de sa prison glacée et l’installa sur une couverture, avec l’aide de son petit Evoli. Bien entendu, Wynn était toujours dans les vapes. Elle n’avait clairement pas conscience de ce qu’il se passait autour d’elle. Le jeune homme entreprit ensuite d’enlever la plupart de ses vêtements afin de ne pas finir en statue de glace. Ce choix semblait beaucoup plus judicieux. Heureusement, sa veste et son manteau étaient encore secs. Ainsi il enfila l’habit le plus fin et se débrouilla pour vêtir la jeune éleveuse de l’autre. Au moins, ils allaient pouvoir échapper à l’étreinte mortelle du froid… Mais encore fallait-il dans le cas de Wynda qu’elle reprenne connaissance.

Le mystérieux jeune homme avait pris la bonne initiative de prêter attention au souffle de la demoiselle. Elle avait beaucoup de mal à respirer ce qui était signe que de l’eau avait pénétré ses poumons. Mauvaise nouvelle. L’inconnu roux n’avait d’autre choix que de faire sortir le liquide transparent s’il voulait que son sauvetage ne soit pas vain. Il se plaça donc au côté de Wynda, tandis que Pokémon Renard l’observait d’un air sérieux et encourageant.
Il se pencha alors lentement vers la jeune fille, tout en maintenant la tête de cette dernière avec des gestes efficaces avant de poser ses lèvres sur celles de la jeune femme qu’il venait de sauver des eaux.

Sa méthode fut particulièrement efficace car Wynda fut secouée par la toux et par le rejet de l’eau absorbée malencontreusement. Le jeune recula vivement avant d’attraper doucement l’éleveuse par les épaules, afin de l’aider à reprendre conscience plus facilement. Cette dernière ouvrit difficilement les yeux, avant de les refermer presque aussitôt. Elle ne se sentait vraiment pas dans son assiette et avait mal à la gorge et à la tête. Une petite toux la secoua encore une fois mais cela eut le bon effet de la faire revenir complètement à elle. Toute engourdie par le froid, Wynda essaya en vain de bouger ses mains ou ses jambes. Elle se concentra alors sur sa vision, rouvrant ses beaux yeux bleus.

Son sauveteur venait de lui poser une question qu’elle n’avait pas comprise. Enfin Wynda percuta. Elle n’était plus en train de se noyer… Etait-ce grâce à ce garçon qui lui faisait face ? Elle doutait que la réponse fut négative mais elle voulait en avoir le cœur net.

« Je… » Commença-t-elle mais fut coupée par le froid dans ses poumons. Elle toussa un peu pour aider ses poumons à changer d’air puis fixa le jeune homme brun de ses yeux qu’elle peinait encore à garder ouvert comme il le fallait.

« …Vous m’avez sauvé ? Je… Je suis désolée… »

Elle réalisa que cet inconnu venait de lui sauver la vie au péril de la sienne. C’était un geste rare et tellement incroyable ! Wynda elle-même n’en revenait pas. Elle sentit alors, malgré le froid, les larmes lui montaient aux yeux. Elle ne savait pas comment remercier celui qui aurait pu mourir à cause d’elle dans ce fichu lac… Elle n’avait jamais été confrontée à ce genre de situation… Et puis le choc n’arrangeait rien. L’éleveuse sentait encore la douleur venant de sa tête et puis elle avait froid, très froid. Ses vêtements étaient bien trempés et impossible de les enlever. Sa si belle chevelure était dans un piteux état et n’aidait en rien. Wynn se sentait pitoyable alors que son sauveur lui faisait face.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un peu de chaleur dans tout ce froid. PV: Green BG.   Lun 29 Déc - 0:13


Un peu de chaleur dans tout ce froid.Wynda G. Magara

Une bouffée de soulagement monta en Green lorsque la jeune fille posa son regard sur lui, traduisant le fait qu'elle avait pleinement reprit conscience pour réussir à le voir. Elle semblait cependant totalement déboussolée, pas encore remise du choc, d'autant plus que le froid n'était pas là pour l'aider. Elle commença à essayer de parler, cependant bien vite coupée par une quinte de toux qui la prenait. Nul doute qu'elle ne sortirait pas indemne de cette petite frayeur, qui n'était désormais plus qu'un mauvais souvenir dont elle se souviendrait encore quelque temps, juste le temps de guérir le rhume qu'elle était en train d'attraper. Green aussi risquer d'en attraper un, mais il n'était pas du genre à se laisser affaiblir pour si peu.

« …Vous m’avez sauvé ? Je… Je suis désolée… »

Green haussa les sourcils face à cette remarque qui lui fit un choc. Oui, il l'avait sauvé. Il avait risqué sa vie pour cette inconnue. Il fallait être une sombre crétine pour tomber dans de l'eau glacée, et être un sombre crétin pour plonger tête la première dans ce même liquide. C'était rare pour lui de prendre des décisions aussi peu réfléchies, sans doute son côté impulsif qui ressortait. Sur le coup, cela lui avait paru normal, voir même vital, que de plonger dans une eau aussi froide. La vue de cette jeune fille en détresse avait fait naître un sentiment d'abnégation qu'il ne se connaissait pas, prêt à sacrifier sa propre vie pour en sauver une autre. C'était étrange pourtant de savoir que, ce simple acte, cette poussée d'adrénaline qu'il avait eu lorsqu'il s'était préparé à plonger, et la façon dont il l'avait aidé à respirer à nouveau suite au bouche à bouche, la manière dont il avait fait tout ça naturellement, et le regard fier que lui portait son Evoli, tout ces éléments le comblait de joie. Non seulement il était en vie, mais désormais, il se sentait plus vivant que jamais. Et ce, rien qu'en sauvant l'existence d'une autre personne.

Green reprit alors ses esprits et sortit de sa réflexion en s'ébouriffant les cheveux, un peu embarrassé, au fond. Que devait-il faire à présent ? Elle s'excusait de lui avoir fait prendre un tel danger, que pouvait-il bien répondre à ça ?

« Ahem, ne vous en faites pas pour ça... Tenez, il vaut mieux vous réchauffer. » fit-il en désignant son manteau et la couverture sur laquelle elle était assise. « Attendez, je dois avoir quelque chose à manger. »

Leurs deux corps, quoique surtout celui de la jeune femme, avaient impérativement besoin de sucre. Tandis qu'il fouillait dans son sac, Evoli vint se blottir contre les jambes mouillées de la jeune fille. Il n'était pas du genre à approcher les inconnues, mais à voir la détresse de celle-ci, il tenait à apporter son aide pour la réchauffer. Green brandit alors une barre chocolaté, s'empressa d'ouvrir le paquet malgré ses doigts tremblotants et de tendre l'aliment à la jeune fille.

Fatigué d'être au sol, près de la neige alors qu'il mourrait de froid, le jeune homme se leva et trottina, sautillait sur place, chauffant ses muscles du mieux qu'il put bien que le froid tiraillant sa peau nue n'aida pas beaucoup et l’essouffla plus qu'autre chose. Histoire de combler le silence pesant, il se décida à se présenter :

« Ah et je m'appelle Green. »

En y songeant, peut-être le connaissait-elle déjà, lui, le célèbre petit-fils du célèbre professeur Chen, ce grand professeur pokémon dont le nom ne pouvait pas être inconnu, et bla et bla et bla. En y repensant, il espérait qu'elle ne le reconnaisse pas. Il ignorait d'où elle venait et, de toute manière, il avait eu l'occasion de visiter chaque région et d'y répandre involontairement son nom.

Quoiqu'il en soit, il en profita pour l'observer un peu. À la voir assise, ce n'était pas vraiment évident à deviner, mais il se doutait qu'elle était très petite, du moins par rapport à lui. Et, ayant pu la porter dans ses bras, il savait qu'elle était très légère. Il crut halluciner en voyant ses cheveux qui semblaient... Infinis. C'était le mot. Plus sérieusement, il avait rarement vu une crinière aussi longue bien que, certes, très jolie. Et ces yeux. Green aimait bien les yeux bleus, ça lui rappelait... Bon ça ne lui rappelait rien ni personne en fait, mais il aimait bien. Il réalisa alors qu'elle paraissait pâle. Ignorant si c'était sa couleur de peau naturelle, il préféra s'assurer qu'elle allait bien et se pencha vers elle pour demander :

« Hormis le froid, comment vous vous sentez ? »

© Lady
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un peu de chaleur dans tout ce froid. PV: Green BG.   Lun 29 Déc - 1:07

Wynda ne savait toujours pas quoi faire. Surtout que son mystérieux interlocuteur ne réagit pas exactement comme elle l’avait pensé. Suite à ses excuses, le brun semblait lui aussi dans l’embarras, au vu de sa mine. Elle se demanda alors intérieurement si elle avait bien fait de s’excuser aussi rapidement. De plus, la jeune femme s’en voulait beaucoup d’avoir été aussi inconsciente pour s’aventurer sur de la glace fragile. Elle avait été poursuivie par un Blizzaroi en colère, certes, mais elle aurait pu faire plus attention et éviter de courir sur cet endroit si dangereux et instable. D’autant que de par sa faute, elle avait mis un inconnu dans un sale état. Surtout qu’ils avaient été très chanceux d’en réchapper. Wynda s’imagina un instant que le jeune homme aurait pu mourir à cause d’elle et cela lui fit froid dans le dos.

Elle reprit finalement ses esprits en entendant la voix, rendue grave par le froid, de son sauveur. Il lui montrait des vêtements, plus précisément ceux qu’il avait utilisés plus tôt pour tenter de couvrir au mieux le corps frêle et frigorifié de l’éleveuse. Elle observa un instant le manteau avant de l’enfiler rapidement. Il était clairement trop grand pour elle mais c’était une bonne chose, ainsi il lui porterait plus chaud. Elle se blottit un peu par réflexe, profitant de la sensation d’avoir quelque chose sur le dos avant de se reprendre. Le jeune homme faisait tout pour qu’elle se sente bien, si bien qu’il lui avait proposé de la nourriture. Il venait de lui sauver la vie, pourquoi en faire d’avantage ?

« Non, je… »

Wynda se stoppa bien vite dans ses paroles. Faible, trempée jusqu’aux os, elle avait effectivement désespérément besoin de manger quelque chose. Elle ne voulait pas se le permettre mais son corps s’en contre-fichait ; reprendre des forces était vital. Elle regarda alors son sauveur brun qui attrapa son sac pour fouiller et trouver le précieux aliment puis elle baissa les yeux. L’éleveuse de dragon et d’oiseau se sentait honteuse et pitoyable. Puis, le petit Pokémon tout mignon du possible dresseur vint se blottir contre ses jambes. Le pelage roux d’Evoli était si doux ! Et la présence de ce Pokémon lui apportait confort et chaleur. Surtout qu’Evoli avait toujours eu beaucoup de succès auprès de la gente féminine. Wynda sourit alors légèrement mais ne se risqua pas à essayer de bouger son bras pour caresse le petit renard. Elle avait bien trop froid pour cela.

Le jeune homme trouva finalement ce qu’il cherchait, pendant le laps de temps où Wynda s’était intéressée au renard. Il lui tendit alors une délicieuse barre de chocolat. Il n’en fallait pas plus pour convaincre la jeune… Elle qui adorait les aliments sucrés ! L’éleveuse se débrouilla alors pour attraper la nourriture tant convoitée par son estomac, pour éviter de faire attendre le brun. Elle avait encore les doigts et le bras tout engourdis mais le fait de bouger ne pouvait que lui faire du bien. Elle croqua doucement dans la barre chocolatée avant de mâcher doucement. Quel bonheur ! Sentir quelque chose de bon et sucré dans sa bouche la réconforta. De plus elle allait regagner un peu d’énergie, elle en avait tant besoin.

Juste après, l’inconnu qui l’avait sorti des eaux se leva. Il se mit ensuite à bouger un peu, sautillait sur place. Bien entendu, lui aussi devait mourir de froid. Il avait subi à peu près le même sort que la jeune femme, ce n’était pas rien. Cependant, bien que nécessaire, un tel comportement fit sourire discrètement Wynda. Il fallait bien avouer que c’était plutôt amusant de voir quelqu’un se tortiller de la sorte. Puis elle se concentra un peu plus sur l’apparence du brun malgré elle. Il était grand, bien plus qu’elle et avait l’air en très bonne condition physique. Tant mieux pour lui d’ailleurs, autrement il aurait bien des problèmes après cette rencontre avec l’éleveuse ! Puis les prunelles bleues tombèrent immanquablement sur le torse du jeune homme. Il fallait dire qu’il n’était pas repoussant. Remarquant cela, Wynda se mit à rougir vivement, si bien que cela lui réchauffa le visage. Mais ce n’était pas fini… Car en plus d’être vêtu simplement d’une veste qu’il avait mis à la-va-vite, monsieur était en caleçon. Rien que cela. La jeune femme rougit encore plus à cette vision et détourna immédiatement le regard, tout en essayant de ne pas avoir l’air coupable. Finalement le brun pris la parole :

« Ah et je m’appelle Green. »

Elle enregistra la présentation de son sauveur, sans toutefois le regarder. Green… Ce nom lui allait si bien. Il correspondait parfaitement à la belle couleur des yeux du jeune homme. Un vert profond, magnifique. Puis après quelques secondes de réflexion, Wynda se rendit qu’elle avait déjà entendu parler d’un certain Green. Elle ne pouvait être certaine qu’il s’agissait là de la même personne mais l’hypothèse n’était pas à écarter. En tout cas, s’il s’agissait du Green dont elle avait plusieurs entendu parler, elle avait beaucoup de chance ! Reconnu pour ses talents au combat et pour ses recherches sur le Pokédex, ce n’était pas juste un simple dresseur ! Et en tant qu’éleveuse, il avait peut-être quelque chose à lui apprendre au sujet de certains Pokémon. Elle n’avait pas la science infuse.

Wynda sortit de ses pensées en voyant Green revenir vers elle. Il se pencha ensuite vers elle afin de s’acquérir de son état. C’était dingue ! Après l’avoir sauvé, lui avoir prêter son manteau, lui avoir offert à manger… Il lui demandait encore si elle allait bien, au détriment de sa santé à lui. L’éleveuse fit de gros yeux sans le vouloir, un peu surprise puis se ressaisit.

« …Ca peut aller. Merci beaucoup pour tout ce que vous faites… »

Elle se blottit machinalement un peu plus dans le manteau si confortable du brun. Elle se sentait coupable de le retenir ici, dans ce froid, sans pouvoir faire quoi que ce soit pour lui rendre la pareille. La jeune femme finit par sourire un peu, pour appuyer ses propos avant de réaliser qu’elle n’avait toujours pas dit son nom à Green.

« Ah, excusez-moi je ne me suis pas encore présentée ! Je m’appelle Wynda Magara ! »

Sous la précipitation, elle faillit bien perdre le souffle. La jeune toussa un peu avant de se reprendre. Elle ferma les yeux un instant avant de les rouvrir.

« Désolée… Green. J-Je suis éleveuse et j’habite… Hm non loin d’ici. »

A vrai dire, Wynda ne savait pas trop si elle était loin ou non de sa modeste maisonnette. Elle qui avait couru autant pour échapper au Blizzaroi, elle avait perdu notion de la distance.

« Enfin je crois… Je suis tellement vague, cela ne doit pas vous aidez beaucoup… »

Encore une fois, l’éleveuse baissa le regard. Elle était nullissime à cet instant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un peu de chaleur dans tout ce froid. PV: Green BG.   Lun 29 Déc - 2:09


Un peu de chaleur dans tout ce froid.Wynda G. Magara

« …Ca peut aller. Merci beaucoup pour tout ce que vous faites… »

Ne sachant quoi répondre, Green se contenta d'hocher poliment la tête. Elle semblait reprendre un peu de couleurs, ce qui rassura Green, lui qui sentait ses doigts commencer à devenir bleus. Il décida de resté accroupi près d'elle, appréciant le fait que cette position lui permettait de se ratatiner un peu sur lui-même, et se frotta vivement les mains pour tenter de les réchauffer.

« Ah, excusez-moi je ne me suis pas encore présentée ! Je m’appelle Wynda Magara ! » ajouta-t-elle avec empressement dans un sourire.

Wynda... Aux oreilles du brun, cela sonnait étrangement fantastique, un peu comme sortit d'un conte ou d'un mythe. C'était très joli et il ne put s'empêcher de penser que son nom à lui faisait piètre figure. Porter le nom d'une couleur, vert qui plus était, n'était pas toujours facile. Il se retint cependant de faire une remarque là dessus.

La jeune fille fut donc reprit d'une quinte de toux et il posa machinalement une main dans son dos, comme si ça allait l'aider à arrêter son corps de tousser. C'était plus un réflexe qu'autre chose, en fait. Quoiqu'il en soit, Wynda, puisque c'était son nom, semblait certes moins pâle mais n'était pour autant pas sortie d'affaire. Il fallait encore qu'ils se trouvent un réel abri, et allaient devoir marcher dans la neige dans leurs vêtements trempés, et ce malgré le vent. Cette idée désespérait un peu le jeune homme, qui était déjà frigorifié et qui ne souhaitait pas instant marcher avec ses vêtements trempés.

« Désolée… Green. J-Je suis éleveuse et j’habite… Hm non loin d’ici. »

Cette information ne tomba pas dans l'oreille d'un sourd. Il leva alors brusquement la tête, le visage illuminé. Si elle habitait non-loin d'ici, alors ils pourraient rentrer. Son Roucarnage les y emmènerait, il avait beau faire froid, l'oiseau était robuste et assez entraîné pour faire face à un blizzard.

« Enfin je crois… Je suis tellement vague, cela ne doit pas vous aider beaucoup… »

Sans attendre qu'elle ne termine sa phrase, il se leva et attrapa ses vêtements pour les enfiler. Le contact du vêtement froid et mouillé lui donna des frissons. Il valait mieux qu'il se dépêche.

« J'ai un Roucarnage qui peut nous emmener. Il devrait pouvoir supporter nos deux poids ainsi que le froid sans trop de problèmes. Si vous vivez à Roza, c'est tout ce qui compte. » dit-il avec précipitation.

Habillé, il attrapa son sac à dos et l'installa sur ses épaules avant de sortir une pokéball de sa poche et d'en faire sortir un majestueux Roucarnage respirant la puissance. Ce dernier fut ravi de voir son dresseur, mais se mit à râler en sentant ses serres toucher la neige.

« Désolé mon beau, mais je vais avoir besoin de toi. »

Le rapace s'approcha de son dresseur en constatant qu'il était gelé sur place et lui donna de petits coups de bec affectifs. Pressé, Green ne lui adressa qu'un vague sourire avant de se pencher vers la jeune fille qu'il enroula dans la couverture avec hâte mais néanmoins délicatesse.

« Permettez… » fit-il poliment.

Il passa alors ses bras sous le corps de la jeune fille pour la porter avec facilité. La légèreté de son corps en était presque inquiétant et Green songea qu'il fallait peut-être qu'elle mange un peu plus. Il s'approcha alors de son oiseau qui semblait un peu réticent à l'idée d'avoir une inconnue sur son dos mais ne protesta pas en la voyant si mal au point. Le dresseur l'installa du mieux qu'il put, en amazone, Evoli blottit contre ses cuisses et qui vint se réfugier dans le manteau pour aller dans ses bras. Green grimpa à califourchon derrière elle, près à la tenir durant le vol pour qu'elle ne tombe pas.

« J'espère que vous avez déjà volé. Tenez-vous à moi s'il le faut. Vas-y mon beau, ce devrait être par là. » ajouta-t-il en indiquant une direction.

Son oiseau décolla du sol en faisant attention à maintenir une position qui ne ferait pas chuter la demoiselle, avant de s'envoler dans les cieux, planant au dessus de Roza en formant un cercle. L'air était encore plus frais en altitude, bien qu'ils ne furent pas très hauts, mais Green était bien trop concentré à observer les plaines en quête d'une maison. À vrai dire, la première chose qu'il avait fait en venant à Roza c'était se renseigner sur tout et rien. Dans ses souvenirs, on lui avait donc vaguement parlé d'une nouvelle éleveuse dans les parages, qui avait emménagé récemment dans une petite maison un peu isolée. On lui avait donné toutes les indications nécessaires, mais il n'avait jamais pensé à s'y rendre. Mais au moins, ça n'aurait pas été si inutile.

Deux minutes plus tard, tout au plus, ils arrivaient enfin à une petite maison en bois, qui ne pouvait être que celle de l'éleveuse. Green siffla, signe qu'il fallait atterrir, et l'oiseau s’exécuta, les déposant doucement au sol. Green descendit et se permit de porter, une nouvelle fois, Wynda dans ses bras, à quelques mètres de l'habitat devant lequel semblaient se tenir un dresseur et son draby, sans pour autant qu'il n'y fasse vraiment attention.

« C'est ici ? » murmura-t-il doucement.


© Lady
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un peu de chaleur dans tout ce froid. PV: Green BG.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un peu de chaleur dans tout ce froid. PV: Green BG.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un peu de chaleur dans tout ce froid. PV: Green BG.
» Et les Hobbits, dans tout ça
» [PM] Lorsque je débarque ... tout s'effrondre ♣ libre
» V.V., viens ramener tes grosses fesses d'orignal en chaleur! 8D
» Parce tout le monde a une histoire - Haley

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novum Elit x Cinnamon Rolls :: Flood Party ! :: Vieil album :: RP terminés-