Partagez | 
 

 Quand faut y aller, faut y aller ! || PV Matthew

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Quand faut y aller, faut y aller ! || PV Matthew   Jeu 23 Oct - 17:27

La petite troupe avançait tranquillement, le sourire aux lèvres de la dresseuse. Elle n'était pas arrivée depuis longtemps qu'elle avait déjà fait de belles rencontres, à n'en point douté. Alors son moral était au beau fixe. Et pour une certaine raison, la demoiselle sentait qu'aujourd'hui aussi, elle aurait le droit à son lot de rencontre. Rester à savoir si ce serait des bonnes ou de mauvaises rencontres.

Mais la chanteuse n'était pas inquiète. Elle avait Day et Night pour la protégée après tout. Le chat marchait sur sa droite tandis que le chien avançait sur sa gauche, comme toujours. Ils n'avaient jamais échangé leur place et parfois Silver se demandait ce qui les poussaient à adopter cette configuration plutôt qu'une autre. Elle n'allait pas s'en plaindre finalement, c'était très bien comme ça.

Ils étaient arrivés dans une grande étendue verte, plus ou moins. Certainement une grande plaine, du moins c'était ce qu'imaginée la jeune femme. La demoiselle ne s'en plaignait pas, elle aimait les grands espaces ouverts comme celui-ci. D'ailleurs elle fit rapidement une pause et quitta le chemin pour aller courir dans l'herbe en rigolant comme une petite fille.

Day et Night se regardèrent avant de partir à la poursuite de leur maîtresse, heureux d'avoir un peu d'action. La Noctali était particulièrement enthousiasme et elle finit par aboyer après Eva pour jouer. Son frère se contentait plutôt de suivre en les couvant du regard. Les courses poursuites, c'était pas trop son truc. Du moins ...

Night se mit soudain à aboyer vivement, ce qui eut pour effet de déloger un groupe de Nirondelles qui devait surement faire une pause à cet endroit. Eva les regarda s'envoler avec émerveillement tandis que le pokémon ténèbres gueulait après. Du coup, aucune des deux ne vit que le chat manquait à l'appel.

Celui-ci, en bon filou, s'était aventuré de l'autre côté du groupe pour prendre en tenaille les oiseaux. Il ne voulait pas à mal, c'était son instinct qui lui jouait des tours. Le Mentali n'allait pas dévorer un des pokémons vol, il voulait juste tenter d'en attraper un. Ce qu'il réussit à faire après avoir sauté plusieurs fois, déclenchant les hurlements terrifiés du pauvre petit Nirondelle.

Eva se mit à crier sur son chat tandis que la Noctali regardait méchamment son frère. A tout les coups, ils allaient attirés du monde vu le bruit qu'ils faisaient : Eva n'arrêtant pas de rouspéter après Day qui se contentait de miauler après sa maîtresse pour expliquer que ce n'était qu'un jeu pendant que Night se remit à aboyer pour quelques raisons et qu'enfin le pauvre Nirondelle criait pour sa délivrance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Quand faut y aller, faut y aller ! || PV Matthew   Jeu 23 Oct - 21:21

Matthew se promenait dans les plaines de Roza, le sourire au lèvres. Yuu, dans ses bras, portait encore les traces de sa rencontre avec Drew. Une bonne rencontre par ailleurs : il aimait bien ce garçon, gentil et poli. Et loin d'être coincé, pensa le jeune homme en se souvenant de leur sprint à travers les rues de Mell, riant comme des enfants. Il essayait encore de s'imaginer la têtes des deux femmes, s'étant fait lâcher par les adolescents. Un sourire apparut sur le visage de Matthew à cette pensée.

Au sol, restant non loin de lui, Hoshi roulait, s'amusant à disparaître dans les hautes herbes. Bien que ce soit un lieu calme et passible, le châtain n'était pas très à l'aise et pour cause, il savait les pokémon vol communs dans le coin. Il s'était décidé à venir car c'était un endroit plaisant malgré tout, mais aussi car il avait une bonne vue et pouvait ainsi laisser ses pokémons jouer en tout tranquillité. De plus, Sly avait besoin d'un grand espace pour se défouler sans gêner son dresseur.

Soudainement, stoppant la marche paisible du jeune homme, se firent entendre des rires, et des bruits de course, rapidement suivit d'un aboiement, qui eut pour effet de faire s'envoler tout une nuée de Nirondelles, en direction de Matthew. Pétrifié de peur, voyant les souvenirs de l'accident défiler, il ne réagit pas, se contentant de les regarder avec effroi, totalement paralysé. Non loin devant lui, un Mentali avait attrapé un des oiseaux et s'amusait à le laisser piailler, ce qui fit réagir l'adolescent... : son premier réflexe fut de s'accroupir, laissant tomber Yuu au sol.

Il s'était roulé en boule et avait placé ses bras sur son crâne, fermant les yeux car ne voulant pas revivre l'horreur du crash à cause des pokémons. Furieuse d'avoir ainsi été lâchée, la renarde lui aboya après, énervée. Mais la seule réaction fut de fermer les yeux plus forts, empêchant du mieux qu'il pouvait ses larmes de tomber, et de sangloter doucement :

— Je n'ai rien fait... Pardon... S'il vous plaît... Pardon... Pardon ! Laissez-moi... Je vous en prie...

En voyant son maître réagir ainsi, l'Evoli oublia sa colère et regarda autour d'elle. Hoshi était revenue aussitôt qu'elle avait aperçu les oiseaux, sachant pertinemment quelle réaction aurait son dresseur, ce qui permit à Yuu de s'éclipser. Elle fila chercher de l'aide auprès d'une femme et ses deux eeveelution, qui faisait un énorme boucan. Elle ignora celui-ci pour s'approcher de l'humaine, ignorant le chat et la chienne.

Elle attrapa le tissu du kimono de la femme et fit du mieux qu'elle put pour la mener jusqu'à son dresseur qui était encore en boule, serrant son Obalie rose de toute ses forces sur son torse. Bien que plusieurs minutes soient passées, son coeur battait encore la chamade et des larmes dévalaient ses joues, bien qu'ils tentaient de les contenir. Il ne sentit même pas la présence de la dresseuse du Mentali chasseur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Quand faut y aller, faut y aller ! || PV Matthew   Mar 4 Nov - 14:39

Day regardait sa dresseuse, tête baissée. Celle-ci continuait de le réprimander sérieusement, n'ayant pas apprécié le petit jeu de son pokémon. Mais voilà, ce n'était qu'un jeu et le chat ne comprenait pas pourquoi sa maîtresse réagissait comme ça. Après tout, il avait été gentil. Il n'avait pas sorti les griffes et n'avait pas mordu l'oiseau. Il l'avait juste attrapé pour s'amuser un peu, même si il n'aurait pas été contre un petit en-cas. Mais il savait ce que la chanteuse en penserait alors il n'en avait rien fait.

Et pourtant Eva continuait sans relâche, car elle tentait de lui faire perdre cette mauvaise habitude. Ce n'était pas la première fois que le Mentali agissait de la sorte envers des pokémons oiseaux ou rongeurs. Une fois, elle avait même cru qu'il allait tuer un pauvre Rattata mais heureusement, elle avait réagi à temps. Depuis, même si elle comprenait que c'était l'instinct qui le pousser, elle essayait de faire comprendre à son pokémon psy qu'il ne devait en aucun cas faire de mal à d'autres pokémons.

Avec Night, elle n'avait pas ce problème. La Noctali n'aimait pas vraiment la compagnie, elle se méfiait de tout le monde, humains comme pokémons. Pourtant tout comme son frère, Eva avait dû la reprendre plusieurs fois, notamment quand la chienne noire avait décidé de poursuivre telle ou telle personne pour jouer, mordre ou grogner. Ce n'était pas facile tous les jours de s'occuper de ces deux énergumènes, mais elle les aimait profondément et s'accommodait donc à cet état de fait.

Soupirant, la chanteuse décida une nouvelle fois d'en rester là. Elle ne pouvait pas changer l'instinct de son pokémon non plus et elle devait l'accepter tel qu'il était, sinon elle faisait une bien piètre dresseuse. Elle prit tout de même la résolution de continuer à le réprimander comme ça, au cas où. Puis, la chanteuse fut tirée de ses réflexions par quelque chose. Qui lui tirait sur les vêtements.

Baissant le regard, la demoiselle tomba sur un petit Evoli. La réaction ne se fit pas attendre. Un hurlement digne d'une fan girl, et la petite créature était dans ses bras, subissant un énorme câlin. Eva avait toujours aimé les Evolis, bien qu'elle soit obligée de se cosplayer en eux. Puis elle le relâcha tout en se demandant d'où il pouvait bien venir. Elle, se reprit la jeune femme après avoir observé à nouveau le pokémon évolutif.

-Qu'est-ce que tu fais là toi ? demanda doucement la chanteuse. Tu es toute seule ?

La petite boule de poils se mit alors à tirer sur le kimono d'Eva, cherchant sans conteste à la faire bouger. Curieuse mais aussi légèrement inquiète devant ce comportement, la demoiselle se mit à suivre l'Evoli avec ses compagnons. Day regardait la pokémon avec attention, jugeant qu'elle était plutôt coquette, un peu comme lui. Night aussi avait fait le rapprochement et se mit de suite à grogner sur l'Evoli, ne l'appréciant pas d'entrée.

Finalement, le groupe arriva devant une scène qui laissa Eva sans voix pendant ... une seconde. Un corps. Un garçon était par terre, sur le sol. La chanteuse ne sait pas pourquoi, mais cela lui fit peur, vraiment. Dans sa tête, elle imagina qu'il s'agissait d'un meurtre, que le garçon était mort certainement. Alors elle fit la seule chose possible dans ce genre de cas. Elle hurla une bonne fois, arrachant une grimace à Night et qui fit bondir Day d'un coup.

Le matou choisit de se réfugier chez le gamin, qu'il savait vivant lui. Il sauta sur son dos, griffes dehors, le pelage gonflé. Night n'appréciant guère le hurlement, se dirigea vers le bonhomme par terre et attrapa sa manche dans sa gueule. Qu'elle se fit un plaisir de secouer de droite à gauche, à la grande horreur d'Eva.

-Ne touchez pas à ce cadavre ! hurla la jeune fille, ne comprenant pas encore la situation.

Puis elle s'approcha pour retirer ses pokémons, quand elle entendit de faibles sanglots. Elle regarda le corps et pensa à l'attitude de ses eevolutions. Est-ce que par hasard ? ... Elle avança une main tremblante dans le but de secouer l'épaule de ce qu'elle espérait maintenant être un garçon en vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Quand faut y aller, faut y aller ! || PV Matthew   Ven 21 Nov - 19:26

Il était une feuille morte tombé de son arbre. Couché au sol, serrant son amie contre son torse, il ne semblait pas vivant. Ses sanglots étaient silencieux, son visage camouflé par ses bras. Et pourtant, en lui, c'était le tumulte. Les souvenirs, qu'il avait tant essayé d'enfouir, étaient ressortis en quelques secondes, se rejouant en boucle dans son esprit. Il ressentait de nouveau les secousses de l'avion, hurlant des sons métalliques peu rassurants. Il se revoyait observer par les hublots, tentant de comprendre ce qu'il se passait. Il revoyait les pokémons vols. Les Altaria, les Drattack, les Hélédelle, même un ou deux Tropius. Les attaques, les flashs, les flammes, les cris, la peur, la panique. Sa mère tentant de le protéger, les passagers affolés courant dans tous les sens, ne faisant qu'accentuer les secousses de l'oiseau métallique.

Il ré-entendait les hurlements et les pleurs de tous. Ses oreilles qui l'avait fait hurler de douleur, tant le bruit était assourdissant. Il ressentit à nouveau le crash violent de l'avion, et sa douleur, autant morale que physique, faisait de nouveau apparition. Tant qu'il n'entendit pas arriver la dresseuse et ses pokémons, même son cri apeuré était passé inaperçu, se mêlant parfaitement à ceux qu'il revivait.

Il revint à la réalité quand quelque chose secoua vivement sa manche, et que des griffes lui effleurèrent la peau, traversant avec facilité la pauvre épaisseur de sa chemise. Aussitôt, une voix aiguë, féminine, hurla, probablement dans un élan de panique quelque chose d'inaudible pour Matthew. Ses oreilles, sifflantes comme si le vacarme qu'il avait entendu dans son esprit avait été réel, ne lui permettait pas de tout comprendre comme il le devrait. Il n'entendit qu'une chose. Un mot. Cadavre.

Malgré sa conscience endormie, il devina que c'était lui qu'on désignait ainsi. Qu'on qualifiait de mort. Était-ce étonnant ? Pas à ses yeux. Mais il ne savait pas comment réagir. Se lever ? Montrer sa faiblesse à quelqu'un ? Ou rester couché ? Faire croire qu'il n'était qu'un mort inutile, dont personne ne se souviendrait... Il n'eut pas d'autre choix que de se relever difficilement, tremblant de tout son être. Hoshi l'en obligeait. Probablement qu'elle voulait qu'il accepte l'aide de quelqu'un.

Bien que relevé, il resta assis à même le sol, dos à la femme qui l'avait pris pour un corps désarticulé. Il essuya, de ses mains froides et nerveuses, les larmes qui coulaient encore sur ses joues. Il tenta d'arrêter ses sanglots et ses reniflements, ignora le chat et la chienne, et caressa fébrilement son Obalie rose, dans l'espoir de la rassurer. Quand Yuu apparut devant lui, le pelage plein de terre, il s'en voulut de tant l'avoir inquiétée. Elle qui avait horreur de toucher le sol avait le pelage sale et ébouriffé, sauf sur le visage ; elle s'était sans doute fait un rapide brin de toilettes entre-temps. D'une main tout aussi fiévreuse, il lui ébouriffa les poils sur le crâne, en souriant gentiment, ce qui la fit râler.

Cela lui rappela la présence des Eeveelutions et de leur dresseuse. Tout de même mécontent d'avoir été vu dans un tel état et de devoir se montrer, encore perturbé, il lança un regard accusateur à la "grande et magnifique" Yuu, qui toute fière d'elle, lui sauta sur l'épaule dans un "Evo, evoliiiiii !" joyeux, frottant sa joue à celle du châtain. Comme un enfant boudeur, il ne lui répondit pas, se contentant de prendre la boule rose vif sur ses genoux. Encore dos à la femme qui l'avait trouvé, il se dit que c'était probablement impoli. Mais jamais, Ô grand jamais, une femme n'aurait dû le voir dans un tel état. Après un reniflement peu élégant, il déclara d'une voix encore fébrile, tremblotante et caverneuse :

─ Désolé.

Puis il attendit, s'efforçant de calmer ses tremblements, et d'oublier cette douleur. Parce qu'il ne pouvait rien faire d'autre qu'attendre une réaction qu'il espérait pas trop exagérée. Et surtout, d'espérer ne plus entendre aucun cri.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Quand faut y aller, faut y aller ! || PV Matthew   Mer 26 Nov - 16:37

Le corps qui s'était présenté comme sans vie s'anima soudainement. Eva s'empressa de retirer sa main, au cas-où, et écarquilla des yeux tout ronds. Le garçon était vivant en fin de compte ! Quel soulagement pour la jeune chanteuse. Elle était vraiment heureuse, autant pour l'inconnu que pour ses pokémons.

Oui, ses pokémons car la demoiselle put appercevoir un autre petit occupant dans les bras du jeune homme, même si elle ne pouvait en donner l'espèce. Du rose, c'était tout ce qu'elle avait vu quand l'autre s'était redressé dans une position assise. Normale. Vivante. Bon, ce n'était pas le top non plus, la chanteuse apperçue des tremblements. Avait-il mal ? Peut-être était-ce pour cela qu'il sanglotait ainsi sur le sol.

Day regagna sa place sur le côté droit de sa maîtresse, maintenant que son perchoir personnel s'était redressé. Il regarda d'un oeil critique la petite Evoli. La pauvre avait le pelage sali d'avoir dû courir chercher du secours. Le Mentali espérait vivement que le sacrifice de sa beauté serait récompenser par de nombreux remerciements de la part du gamin.

La Noctali lâcha la manche dans le même temps pour se placer à gauche de sa dresseuse, adoptant leur formation habituelle d'instinct. Night regardait d'un air blasé la situation, comme si elle aurait aimé à découvrir un véritable cadavre plutôt qu'un pleurnichard. Il faut dire qu'elle avait déjà son lot de larme avec le tempérament de la chanteuse.

Chanteuse qui allait prendre la parole pour demander si tout allait bien lorsqu'elle fut interrompue. Le garçon ne s'était pas tourné vers elle, mais Eva était loin de lui en tenir rigueur, même si une partie d'elle-même s'en trouvait offensée. La brune entendit un vague désolé. Puis plus rien. Le silence à nouveau. L'inconnu attendait certainement une réaction.

Qui ne se fit pas attendre. Eva, pour ne pas changer, éclata tout d'un coup en sanglots incontrôlables. Elle resta tout droite, les bras ballant alors que les larmes coulaient le long de ses joues, les yeux fermés dans un accès de tristesse. Une bonne petite crise comme la demoiselle en avait l'habitude. Day plaqua ses oreilles immédiatement tandis que Night regarda d'un oeil méchant le responsable.

Eva n'était pas triste, malgré qu'on pourrait le penser en la voyant dans cet état. Non, c'était tout le contraire en fait. Elle était heureuse que le jeune homme soit en vie finalement, heureuse de s'être trompée comme une imbécile et d'avoir pensé à tord qu'il était mort. Elle était vraiment, vraiment heureuse, si bien qu'elle ne pouvait retenir ses larmes de joie.

-P-Pas de q-quoi, prononça-t-elle avec difficulté entre deux reniflements J-Je suis heureu-euse que vous soyez alive !

La demoiselle resta encore comme ça, répétant qu'elle était contente pour lui et pour ses pokémons, comme si ils venaient tout juste de gagner un bon lot à un jeu d'argent ! Comme si c'était la meilleure chose qui pouvait leur arriver dans toute une vie, ce qui en soi, était bien le cas.

Day soupira alors que Night s'allongea dans l'herbe, dépitée. Ils en avaient pour un moment ici maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Quand faut y aller, faut y aller ! || PV Matthew   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand faut y aller, faut y aller ! || PV Matthew

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand faut y aller faut y aller
» Quand faut y aller, faut y aller ! [Faust]
» Quand faut y aller, faut y aller ! || PV Matthew
» « Vivez, hommes, vivez, mais si faut-il mourir. »
» Ta reaction quand quelqu'un te demande d'aller boire des mojitos ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novum Elit x Cinnamon Rolls :: Ouest - ROZA :: Plaines et chemins :: Promenades et collines-