Partagez | 
 

 I'm singing in the rain... ♫ [PV Matt]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: I'm singing in the rain... ♫ [PV Matt]   Lun 20 Oct - 21:26


I'm singing in the rain... ♫
Feat. le plus beau Matthew L. Rawson

Ce matin-là, quand Drew eut enfin fini de se préparer, il s'équipa de sa guitare et partit de sa petite chambre précipitamment. Son instinct lui avait chuchoté qu'une bonne journée s'annonçait en perspective, et il n'avait jamais été du genre à ignorer ces instincts là. Aussi, il s'était levé avec hâte, pressé de vivre de nouvelles choses, encore et encore, et peut-être même de faire de nouvelles rencontres. Il s'en alla donc de son hôtel plus ou moins tôt, prêt à conquérir le cœur des rues de Mell.
Seul Lully était de sortie ce jour-là aux côtés de son dresseur. Pour cause, il avait considéré qu'Aria pouvait bien se reposer encore un peu, et Sugar aurait été d'une humeur massacrante s'il l'a sortait de si bon matin. Et puis, le Mélokrik avait semblé insister pour sortir avec lui et profiter de l'air frais de ce début de journée. L'automne était enfin arrivé pour prendre la place de l'été sans se gêner, comme l'annonçait clairement l'absence totale de soleil et ces nuages grisâtres qui commençaient à envelopper le ciel. Le pauvre jeune homme n'avait pas eu la bonne idée de prendre un parapluie, ni ne serait-ce qu'une veste à capuche. Quelque chose lui disait que Lully avait prévu le coup à l'avance, étant du genre à apprécier la pluie, mais il ne s'attarda pas sur cette idée. Pour le moment, il valait mieux qu'il se trouve un abri avant que l'averse ne tombe et les surprenne.
Et ce fut raté. Il était tôt, les cafés n'étaient pas encore tous ouverts lorsqu'il commença ses recherches. Ce ne fut qu'au bout d'une petite demi-heure de marche que les premières gouttes vinrent lui mouiller le bout du nez. Et ce fut une pluie torrentielle qui s'abattit sur lui la minute d'après, le trempant cette fois-ci de la tête au pied. Drew courut sous la pluie durant quelques minutes à travers les rues quasi vides de monde, la population s'étant pour la plupart abritée quelque part, et les autres n'étaient que de simple employés qui s'en allaient à leur travail, parapluie en main. C'était incroyable de voir à quelle point le centre-ville semblait silencieux en cet instant, où l'on pouvait simplement entendre le doux chant de la pluie, les pas rapides des passants sur le sol trempé et, de temps à autres, les rires des enfants qui sautaient dans les flaques avant de se faire réprimander par leurs parents. Et parmi eux, le jeune brun qui courrait, le bras en visière, et le pokémon insecte volant près de lui.
Il arriva enfin à trouver l'endroit qu'il lui fallait. Ce fut sur la terrasse d'un café qu'il s'installa, abrité par le auvent en toile qui surplombait les tables d'extérieur. Les serveurs n'avaient pas jugé bon de les rentrer, laissant à certains clients l'étrange plaisir de rester dehors, malgré le temps. Le dresseur faisait partie de ces clients. Assit devant une tasse de café bien chaude, tout juste servie, il passa une main dans son épaisse chevelure afin de l'essorer un peu après cette péripétie. Il gouttait de partout et risquait probablement d'attraper froid, et pourtant, qu'est-ce qu'il aimait la pluie. Il avait beau être pathétique à voir dans ses vêtements trempés et avec ses cheveux poisseux, un large sourire était scotché à son visage.
Il jeta alors un coup d’œil autour de lui et constata qu'il avait plutôt bien choisi l'endroit. Il n'y avait pas grand monde, mais c'était loin d'être désert, et il y régnait un calme assez apaisant. Non loin de sa table se trouvait celle d'un couple qui roucoulait gaiement autour de quelques viennoiseries, ainsi que, un peu plus loin, un vieillard qui lisait son journal, et quelques autres personnes auxquelles il ne fit pas vraiment attention. Il semblait cependant y avoir un peu plus de personnes à l'intérieur mais elles ne tarderaient pas à sortir. En effet, Drew était calmement en train de sortir sa guitare de son étui en cuir, et de la placer sur ses cuisses. Il but une rapide gorgée de café et s'installa confortablement pour débuter avec un air joyeux. Il commença alors à fredonner, pour finalement se mettre à chanter d'une voix assez claire et mélodieuse et de façon distincte :

« Il pleuvait fort sur la grand-route,
Elle cheminait sans parapluie,
J'en avais un, volé, sans doute,
Le matin même à un ami.. 
»


Lully écoutait sagement son dresseur chanter doucement, tout comme les personnes aux alentours qui avaient cesser de parler pour tendre l'oreille et profiter de l'inattendu spectacle qui s'offrait à eux.

« Courant alors à sa rescousse,
Je lui propose un peu d'abri,
En séchant l'eau de sa frimousse,
D'un air très doux elle m'a dit "oui"... 
»


Cette chanson, c'était lui-même qui l'avait écrite, un jour de pluie justement. Elle racontait d'ailleurs quelque chose qui lui était réellement arrivé, où il avait fait la rencontre d'une jeune fille sans parapluie et qu'il avait eu la bonté d'abriter.

« Un p'tit coin d'parapluie,
Contre un coin d'paradis,
Elle avait quelque chose d'un ange. 
»


Ce fut après cette brève rencontre qu'il avait composé cette musique et écrit ces paroles. Il n'avait plus jamais revu la fille et n'était même plus très sûr de se souvenir de ce à quoi elle ressemblait, mais il n'avait pas oublié le bout de chemin qu'ils avaient fait ensembles.

« Un p'tit coin d'paradis,
Contre un coin d'parapluie,
Je n'perdais pas au change, pardi ! 
»


Les mots s’enchaînaient et l'on commençait à s'attrouper autour du jeune chanteur dont la voix caressait l'oreille et faisait ressentir la nostalgie qu'il éprouvait à ce moment-là, tous étaient presque bercés par la mélodie. Désormais, clients et serveurs n'envisageaient pas de rater un mot, que dis-je, pas une note du petit spectacle improvisé, et tous restaient étrangement silencieux et immobile afin de mieux écouter, au point d'apprécier la pluie ne serait-ce que le temps d'une chanson.

crédit musique:
 



Dernière édition par Drew B. Owen le Sam 15 Nov - 14:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I'm singing in the rain... ♫ [PV Matt]   Mar 21 Oct - 0:08

Le soleil n'était pas encore levé lorsque Matthew sortit de son petit appartement, une Yuu endormie dans les bras. Comme d'habitude, il sortait de bonne heure afin de ne pas être dérangé par le bruit, et l'Evoli n'était jamais totalement réveillée, aussi devait-il la garder dans ses bras. Ce n'était pas comme si d'ordinaire, elle aurait marché, puisqu'elle se serait simplement posée sur son épaule... Quoi qu'il en soit, l'adolescent se déplaçait d'un pas lent mais vif dans les rues de Mell, s'amusant à observer la ville se réveiller à sa vitesse, plutôt lentement à son goût, alors que les nuages devenaient de plus en plus menaçants. Ces nuages, d'ailleurs, l'inquiétaient un peu, puisque, comme à son habitude, il n'était vêtu que d'une simple chemise blanche, sans veste, et il n'avait pas pris la peine de s'encombrer d'un parapluie.

Il aimait bien la pluie en tant qu'élément, là n'était pas le problème. Après tout, c'était amusant de voir les gens partir en courant lorsque les gouttes se décidaient à tomber, et le son la pluie se fracassant sur le sol et les vitres, qu'il s'amusait à appeler « Chant de la pluie », le berçait. Le seul soucis était que la pluie était le meilleur moyen d'attraper froid, ce qui dérangerait habituellement quelqu'un, mais qui, lui, l'incommoderait au plus haut point, en vue de sa faiblesse physique. Il devait donc faire attention à ne pas finir trempé, au risque de finir malade comme un Caninos, l'empêchant de sortir et d'ainsi s'entraîner. Ce serait une catastrophe, d'ailleurs, car cela reviendrait à briser son programme d'entraînement, laissant ses pokémons, particulièrement Yuu, glander, et il se le refusait. Ils se devaient de travailler aussi dur qu'il le faisait !

Cela faisait désormais un moment qu'il se promenait dans la ville, sans réel but, s'amusant surtout à observer les gens sortir pour constater l'épaisseur des nuages, qui ne laissaient pas entrevoir l'once d'un rayon. La pluie, sans doute, ne tarderait pas à tomber, mais ne pouvant rien y faire et n'ayant pas envie de rentrer chez lui, il en fit abstraction. Et puis, nombre de cafés étaient ouverts le matin, même s'il était encore si tôt que peu l'étaient. Il n'y avait plus que à espérer que la pluie ne tomberait qu'après une heure d'ouverture plus ou moins générale, ce qui lui permettrait de se mettre à l'abri. Du moins, il l'espérait. En attendant, il regardait les citoyens se presser pour aller au travail, certains courant, d'autres prenant leur temps, parapluie à la main. Heureusement pour Matthew, la pluie empêchait les gens de sortir, sauf s'ils y étaient obligés, ce qui lui permettait de se reposer les oreilles au maximum.

Yuu se mit à remuer dans ses bras, démontrant qu'elle sortait de son sommeil si paisible qu'une heure de marche dans les bras de son maître, ou plutôt dresseur, ne l'avait pas dérangée le moins du monde. L'adolescent, remarquant que les yeux noisettes de la renardes s'étaient ouverts, la salua, lui demandant si elle avait bien dormi. Celle-ci, pour toute réponse, détourna la tête avec arrogance, avec un « humpf » hautain que son dresseur voulut lui faire ravaler. Celui-ci, d'ailleurs, serrait les dents en resserrant sa prise sur l'Evoli, surtout pour s'empêcher de la lâcher car, bien qu'il en ait terriblement envie, elle lui ferait la tête pendant tout un mois et elle serait insupportable durant tout ce temps. Il était obligé de subir, bien que cela lui déplaise au plus haut point.

Alors qu'il venait tout juste de penser qu'il se soumettait peut-être trop face à l'Evoli, une goutte atterri sur son visage, rapidement suivi d'autres, tombant à verses sans s'arrêter. Le jeune homme, après avoir râlé intérieurement, se mit à la recherche d'un abri. En vain. La pluie tombait de plus en plus fort, si bien que la seule solution qu'il trouva pour se protéger un minimum fut de mettre Yuu sur sa tête. C'était assez étrange, et il devait passer pour un piètre dresseur à ainsi sacrifier son pokémon, mais il s'en fichait. Il réussit finalement à trouver un petit café, modeste, qui possédait une terrasse couverte par un auvent en toile. Il s'y abrita rapidement avant de soupirer d'aise lorsque la pluie ne le martelait plus. Il reprit Yuu normalement dans ses bras en s'excusant, bien qu'il ne s'en voulait pas, puis secoua lui même la tête pour se débarrasser de l'eau... En fait, l'Evoli était encombrante, et il aimerait pouvoir la poser.

Il n'eut pas le temps de le faire ceci dit, puisqu'un homme de son âge à peu près, se trouvant en face de lui, se mit à jouer de la guitare avant de rajouter des paroles d'une voix mélodieuse, et … waow. Ce mec jouait monstrueusement bien, et sa voix se mariait parfaitement à l'instrument. Et même physiquement... Il avait une touffe sur la tête, qui se trouvait être en réalité un amas de cheveux finement bouclés, lui donnant un air d'enfant. Quant à ses yeux, ils étaient gris et disparaissaient parfois sous ses paupières lorsque, jouant la mélodie d'une chanson inconnue, il pouvait se le permettre. En tout cas, Matthew devait se l'avouer, ce mec envoyait du lourd.

La chanson se finit, et remarquant qu'il fixait, ou plutôt matait, le brun aux yeux d'argent, il se mit à virer au rouge. Paniqué que le beau brun ait pu le remarque, il se dépêcha de déposer la renarde évolutive au sol, ignorant ses contestations, pour remettre sa chemise en place. Celle-ci d'ailleurs, il venait de le remarquer, était transparente aux endroits où la pluie l'avait touché. C'est-à-dire... presque partout. Alors que Yuu cherchait un endroit où se réfugier, loin de ce sol qu'elle trouvait si crasseux, il tenta d'essorer ses vêtements, se secoua les cheveux, et surtout, vérifia l'état de ses oreilles en déposant une main sur l'une d'elle. N'entendant aucun bourdonnement ou sifflement, cela signifiait que tout allait bien, faisant soupirer l'homme aux yeux de glace d'aise.

Ainsi rassuré, il s'apprêtait à appeler Yuu afin d'aller s'asseoir à une table en intérieur pour commander, quand il la vit sauter sur les genoux du chanteur, salissant au passage le pantalon de celui-ci. Il comprit que, plus par caprice, elle le faisait pour se pavaner et faire la belle, soit parce que c'était le musicien qui lui plaisait, soit car c'était le Mélokrik à côté, qui était sagement resté aux côté de son dresseur sans rien dire. Bizarrement, Matthew préféra la première option, mais ne prit pas la peine d'y réfléchir puis qu'il s'approcha d'eux, enleva Yuu des genoux du brun et s'excusa :

« Désolé, je ne l'ai quittée du regard qu'une minute, mais elle est intenable et capricieuse... J'espère qu'elle ne t'aura pas trop ennuyé en tout cas. » fit-il en souriant, tout de même ravi de pouvoir discuter avec cet homme qui l'intriguait.

Il observa le visage du dit beau gosse encore un moment, avant de lancer un regard rapide et furtif envers le Melokrik, puis Yuu, avant de continuer les allers-retours entre le dresseur et le pokémon. Non, vraiment. Si Yuu en pinçait sur un des deux, il espérait de tout cœur que ça ne soit pas sur le pokémon. Allez savoir pourquoi...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I'm singing in the rain... ♫ [PV Matt]   Mar 21 Oct - 0:56


I'm singing in the rain... ♫
Feat. le plus beau Matthew L. Rawson

Lorsque Drew eut finit sa chanson, ce fut un tonnerre d'applaudissement qui s'éleva, une ovation, des cris, des sifflements, un feu d'artifice ! Du moins ce fut ce qu'il ressentit derrière le timide et bref applaudissement des clients auquel il avait eu le droit, ce qui lui convenait amplement d'ailleurs. Il ne cherchait pas la célébrité ou l'argent derrière ses chansons, contrairement à ses parents, mais plutôt le partage. C'est pourquoi, voir les sourires de ces personnes s'étirer lorsqu'il avait commencé à jouer et les voir le complimenter rapidement lorsqu'il termina le fit rougir de plaisir, et peut-être même un peu de gêne. Une jeune femme en était même venue à lui proposer de lui payer un autre café ce qu'il s'était empressé de refuser avec politesse, décrétant qu'il ne méritait pas cette attention. Elle n'avait pas insisté, le beau brun avait donc terminé sa tasse et se tâtait à en commander une autre lorsqu'il sentit quelque chose grimper sur sa cuisse, celle sur laquelle était posée sa guitare quelques secondes auparavant.
Baissant les yeux pour voir ce qu'il en résultait, il vit alors une evoli, que dis-je, une ADORABLE evoli qui était montée sur lui sans rien demander à personne en y essuyant ses misérables pattes salies, ce à quoi il ne fit aucune remarque tant ça l'indifférait. Il avait déjà vu des evoli auparavant, mais il trouvait celle-ci particulièrement belle et ne put s'empêcher de lui décocher un de ses éternel sourire qui lui allait si bien en lui caressant le crâne, sans se soucier d'où elle provenait pour le coup.
Ce ne fut que lorsque une paire de bras emporta la renarde qu'il réalisa qu'elle avait donc un dresseur, qui s'excusa aussitôt, visiblement un peu confus :

« Désolé, je ne l'ai quittée du regard qu'une minute, mais elle est intenable et capricieuse... J'espère qu'elle ne t'aura pas trop ennuyé en tout cas. »

Il cligna des yeux un instant, comme s'il était en train d'enregistrer l'information, tout en détaillant brièvement le visage de son interlocuteur. Puis, comme si de rien était, il lui rendit son sourire en puissance mille et déclara d'un ton léger :

« Ce n'est rien ! Elle ne m'a pas du tout ennuyé, au contraire, c'est une très belle Evoli que tu as là. »

Par chance, avoir chanté la minute d'avant l'avait mit bien à l'aise et d'excellent humeur, il n'avait, de ce fait, aucun souci à parler avec cet inconnu qui, de toute manière, avait l'air bien sympathique.
Drew remarqua alors qu'il ne pouvait pas décrocher ses yeux de son regard, d'un bleu glacial totalement envoûtant dans lequel le brun se plongeait à cœur joie. Ce genre de yeux était rare, et tellement beau. Ça lui inspirerait presque une chanson, songea-t-il. Cependant, il s'y détacha à contrecœur pour voir le jeune homme dans toute son intégralité. La pluie l'avait probablement surprit lui aussi à en constater ses cheveux châtains trempés et en bataille, ainsi que ses vêtements mouillés, notamment sa chemise blanche qui était devenue légèrement transparente, ce à quoi le musicien évita de s'attarder de peur de passer pour un gros pervers, ce qu'il n'était pas, évidemment.
Machinalement, il attrapa sa tasse et se souvint alors avec tristesse qu'elle était vide. Le beau brun héla alors le serveur afin d'en commander une deuxième, jusqu'à ce qu'il ne se tourne vers l'inconnu qui était encore debout près de lui :

« Bien sûr. Et pour monsieur ? »

Drew se tourna donc vers l'interrogé en se demandant bien ce qu'il allait pouvoir répondre. Et puis, après tout, pourquoi ne pas l'inviter ? Il s'était réveillé ce matin dans l'espoir de faire de nouvelles rencontres, et l'occasion se présentait justement. Mieux valait ne pas la laisser passer, c'est pourquoi, en tout simplicité, il proposa :

« Tu veux un café ? C'est moi qui invite ! »

Il incita donc le jeune homme à s'asseoir à sa table sans lui laisser trop le choix. Après tout, c'était de sa faute, c'était lui qui avait engagé la conversation et qui était resté planté là en attendant. Quoique, Drew ne l'avait pas vraiment laissé partir non plus. Lorsque l'invité fut assit, Lully s'en approcha doucement en faisant un léger tintement mélodieux, comme pour se présenter. Constatant que son pokémon connaissait mieux les bonnes manières que lui, le dresseur se rattrapa rapidement en s'élançant presque aussitôt, après s'être timidement gratté l'arrière du crâne :

« Ahem, je m'appelle Drew ! Et voici donc Lully, mon Mélokrik. Enchanté. »

Il s'accouda finalement sur la table pour se pencher un peu et tendre une main amicale à celui qui lui faisait face et dont il ressentait le besoin aussi étrange qu'irréversible de connaître le nom.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I'm singing in the rain... ♫ [PV Matt]   Mar 21 Oct - 16:48

L'Evoli, qu'il avait pris dans ses bras afin d'éviter qu'elle n’embarrasse plus l'artiste, se débattait, mécontente d'avoir été retirée des jambes de celui qu'elle avait choisi. Son dresseur l'ignora, se contentant de la pincer, histoire de lui faire savoir qu'elle avait dépassé les bornes, et qu'elle ferait mieux de se tenir à carreau pour le restant de la journée. Cependant, il fut quelques peu étonné de la réponse légère de son interlocuteur, ne s'attendant pas à ce qu'il se montre si amical après qu'elle lui ait pourri son bas.

« Ce n'est rien ! Elle ne m'a pas du tout ennuyé, au contraire, c'est une très belle Evoli que tu as là. »

Ce qui surpris surtout Matthew, ce fut la voix du brun. Elle n'était pas déplaisante, mais changeait totalement de lorsqu'il chantait, ce qui restait surprenant, même si c'était commun. Quoiqu'il en soit, le châtain maudit l'inconnu d'avoir ainsi complimenté Yuu ; elle n'allait pas cesser de le répéter, se vantant en faisait la belle à longueur de journée. Quoique, ça ne changerait pas de d'ordinaire... Mais l'adolescent aux yeux bleus ne put pas s'empêcher de rétorquer avec sarcasme :

« C'est gentil, mais tu n'avais pas vraiment besoin de dire ça... Son ego est déjà si développé qu'elle pourrait en mourir. » fit-il, lançant un regard courroucé mais taquin envers la renarde, fier de pouvoir la remettre à sa place, pour une fois.

Ceci dit, elle ne se laissa pas faire, lâchant un « Humpf » hautain comme elle savait si bien les faire en sautant des bras de son maître pour retourner sur les genoux du chanteur, préférant visiblement sa compagnie à celle du dresseur. Cela le contrariait d'ailleurs, pas qu'il était jaloux ; il se fichait bien qu'elle aille voir quelqu'un d'autre, et puis il en avait l'habitude maintenant. Juste qu'il avait espéré pouvoir s'en aller malgré la pluie, persuadé qu'ils pourraient s'entraîner en intérieur,... mais si Yuu se montrait si collante envers l'inconnu, c'était peine perdu : autant rester ici. Il observa le brun regarder avec tristesse sa tasse vide, ce qui lui donna l'idée de boire un café avec lui. Il reprendrait ainsi de l'énergie en se réchauffant, ferait plaisir à Yuu, et peut-être aussi au chanteur.

Avec cette idée en tête, il ouvrit la bouche afin de le proposer à l'inconnu, dont il ne savait toujours pas le nom, mais fut pris de court par un serveur dont il n'avait même pas senti la présence lui demandant ce qu'il souhaitait commander. Ravi de cette proposition, il s'apprêta à commander un café quand cette fois-ci, ce fut l'artiste de rue qui le coupa :

« Tu veux un café ? C'est moi qui invite !
- Hein ? Tu es sûr ? »
demanda Matthew, pris de court.

C'était une question idiote puisqu'après tout, le brun ne l'aurait pas proposé s'il n'aurait pas été d'accord avec ça. Le dresseur commanda donc son café, puis s'assit en face du guitariste, qui lui souriait gentiment. Au même moment, le Melokrik du citoyen s'approcha du châtain, lâchant un doux tintement mélodieux sans que l'individu concerné ne sache pourquoi. Peut-être une manière de se présenter ?

Ce fut confirmé lorsque l'inconnu, après s'être honteusement gratté l'arrière du crâne, se dépêcha de tendre la main afin de lui-même s'introduire :

« Ahem, je m'appelle Drew ! Et voici donc Lully, mon Mélokrik. Enchanté.
- Nice to meet you, Drew, Lully
, répondit Matthew dans un anglais parfait, tout en serrant la main à l'inconnu dans un sourire. Mon nom à moi est Matthew. Matthew Lowell, pour être plus précis, mais c'est pas important... Vous venez d'Unys ? »

Il avait complètement oublié l'Evoli jubilant encore sur les jambes du chanteur depuis tout ce temps. Ou peut-être le faisait-il exprès, recherchant une vengeance, puisqu'après tout, entre eux, c'était la guerre. Ils ne s'haïssaient plus comme avant, s'appréciant et se souciant même entre eux, mais leurs chamailleries étaient communes et normales, jamais bien méchantes.. Une sorte de « Qui aime bien châtie bien », quoi. Et comme prévu, l'Evoli fut en colère de ne pas avoir été présentée correctement.

Elle sauta sur la table, où était accoudé son maître, et vint lui attraper la manche afin de le tirer, faisant glisser son coude. Celui-ci, ne s'y attendant pas, manqua de tomber, ce qui, bien sûr, l'énerva. Il essaya de l'attraper, mais elle fut plus rapide et réussit à grimper sur son bras, ce qui lui permet de grimper jusqu'à l'épaule de l'adolescent. Et là... Elle rentra dans sa chemise. Celui-ci se mit à gigoter dans tous les sens, moitié riant, moitié criant de colère.

« J'ai compris, j'ai compris ! braillait-il. Je vais te présenter ! Sors de là ! »

L'Evoli ne l'écouta... Enfin, à moitié, mais c'était déjà ça. Sans sortir de l'endroit sécurisé où elle était, elle avait arrêté de bouger, laissant le dresseur reprendre son souffle pour la présenter.

« Et cette peste que tu dis magnifique se nomme Yuu... » réussit-il enfin à articuler.

Celle-ci, nullement offensée d'être traitée de peste, sortit la tête du col du dresseur, lui donnant un léger coup de museau au menton en signe de reconnaissance et repartir joyeusement sur la table, heureuse d'avoir obtenu ce qu'elle souhaitait. Elle s'asseya face au musicien, souriante, queue remuante, lui lança de vifs « Evo, évoli ! », probablement incapable de se rendre compte qu'il ne la comprenait pas.

Matthew, désespéré par sa pokémon, soupira, une main sur le front, cachant ses yeux. Elle allait le tuer un jour, il en était certain.

« Votre commande messieurs... »

Surpris par l'arrivée inattendue du serveur amenant leur commande, Matthew sursauta. Bon. Yuu n'était pas la seule à vouloir sa mort. C'était bon à savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I'm singing in the rain... ♫ [PV Matt]   Mar 21 Oct - 19:36


I'm singing in the rain... ♫
Feat. le plus beau Matthew L. Rawson

Quelle ne fut pas sa surprise lorsque l'inconnu lui répondit d'un anglais parfait, tout en lui serrant amicalement la main :

« Nice to meet you, Drew, Lully. »

Puis ses yeux s'écarquillèrent un peu plus lorsqu'il ajouta :

« Mon nom à moi est Matthew. Matthew Lowell, pour être plus précis, mais c'est pas important... Vous venez d'Unys ? »

Il le fixa un instant en clignant des yeux, puis éclata soudainement de rire. Il se sentait un peu ridicule sur le coup, et déclara donc tout simplement :

« Aha, oui, je viens d'Unys. C'est mon accent qui m'a trahit, c'est ça ? »

Le beau brun parlait parfaitement bien l'anglais et couramment le japonais, mais on lui faisait souvent remarquer qu'il avait un accent particulier. Un accent plutôt mignon, paraîtrait-il.
La petite Evoli qui était alors toujours sur les cuisses du musicien sauta finalement sur la table pour aller embêter son dresseur. Elle semblait attendre quelque chose de particulier de sa part, voyant comme elle mordait la manche de sa chemise. Drew ne put s'empêcher de sourire un peu plus en voyant l'énergie dont elle faisait preuve pour agacer son dresseur et attirer son attention. Elle lui rappelait étrangement quelqu'un... Par réflexe, il glisse une main vers les pokéballs dans la poche de son manteau. Il faudrait qu'il les présente tôt ou tard, ce serait amusant. Il fut alors sortit de sa rêverie lorsqu'il entendit son interlocuteur rire aux éclats et s'agiter dans tous les sens. La renarde s'était visiblement glissée dans sa chemise et il était chatouilleux. C'était bon à savoir.
La dresseur capitula afin que sa bestiole cesse et se décida à la présenter :

« Et cette peste que tu dis magnifique se nomme Yuu... »

Le jeune homme hocha doucement de la tête sans quitter du regard la petite bête. Il le pensait vraiment, peste ou pas, elle était très belle et il mourrait d'envie de la prendre dans ses bras, mains il craint que ce n'eut l'air déplacé. Et pourtant, comme si elle avait lu dans ses pensées, elle vint d'elle-même s'asseoir face à lui en poussant de petits rugissements. Il aurait été bien arrangé de parler le langage des pokémons mais, étant donné que ce n'était pas le cas, il se contenta de lui caresser la tête de la façon la plus tendre qu'il soit.

« Votre commande messieurs... »

Il fut surprit par le serveur qu'il n'avait pas vu arriver. Drew écarta alors gentiment la petite afin de laisser de la place pour leurs tasses. Il remercia poliment le serveur et réchauffa paisiblement ses mains en déclarant :

« Et donc... Tu parles anglais, viendrais-tu donc également d'Unys ? »

Avant que son camarade ne réponde quoique ce soit, il fut interrompu par un éclair rouge qui laissa place à une petite boule rose à ses pieds. Sugar s'était permise de sortir de sa pokéball fourrée dans le manteau du jeune homme et s'étirait paisiblement. Sans rien demander à personne, elle grimpa sur son dresseur, pour finalement aller sur la table et venir chercher le petit gâteau qui était offert avec le café. Elle ignora totalement ceux qui étaient autour d'elle, notamment Yuu qu'elle avait négligemment repoussée sans rien dire. Comme si elle était seule au monde, ou que les autres n'étaient pas assez bien pour qu'elle s'intéresse à eux. Drew lâcha un long soupir sans effacer son sourire, et expliqua brièvement :

« Désolé, c'est Sugar... Ma petite peste à moi, si on veut. »

Cette dernière lui jeta un regard totalement désintéressé, lui faisant clairement comprendre qu'elle trouvait sa remarque peu pertinente. Malgré son attitude prétentieuse, il adorait sa petite rondoudou, et se contenta de lui caresser gentiment la tête en lui affichant son plus beau sourire, ce qui ne résulta que de l'embarras de la part de son pokémon. La gentillesse de son dresseur la gênait parfois, et la faisait douter. Il le savait, elle doutait de mériter l'amour de son dresseur, mais c'était ainsi. La petite boule rose soupira et posa son biscuit pour se relever et se décider à saluer les inconnus. Elle lui devait bien ça, après tout. Elle lança donc un fier : « Dou, rondoudou ! » à l'intention du garçon aux yeux bleus et reporta à nouveau son intention sur le gâteau en ignorant totalement l'evoli.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I'm singing in the rain... ♫ [PV Matt]   Mar 21 Oct - 23:47

Son interlocuteur, qu'il pouvait désormais nommer, éclata de rire lorsque Matthew leur demanda leurs origines. ...Il était à côté de la plaque ? Argh, il aurait pourtant juré que le beau jeune homme avait un accent américain. Pas très accentué, certes, mais facilement remarquable tout de même. Et son nom aussi ne sonnait pas comme un nom que l'on donnerait dans les autres régions... Bon, peut-être que, comme lui, ses parents étaient Unysois, mais... il avait l'intime conviction que ça n'était pas le cas. Finalement, le guitariste répondit :

« Aha, oui, je viens d'Unys. C'est mon accent qui m'a trahit, c'est ça ? »

Donc il ne s'était pas trompé ! Un sourire apparut de nouveau sur son visage, ravi de ne pas avoir fait d'erreur.

« En effet, ton accent est facilement reconnaissable ! Mais je dois avouer que ton nom m'a mis la puce à l'oreille. »

C'est à ce moment que Yuu vint l'embêter, le mettant dans l'embarras devant le musicien, qui avait assisté à la scène sans rien dire. Lorsque le serveur était arrivé, le brun avait délicatement décalé Yuu, qui l'avait fait sans se plaindre... Alors que si cela aurait été Matthew, elle en aurait fait tout un plat ! Elle était vraiment à fond sur lui... Quoiqu'il en soit, le serveur déposa les deux tasses sur la table, et les deux adolescents mirent tout deux leurs mains autour de celles-ci, cherchant à se réchauffer par tous les moyens possibles. Il faut dire qu'avec la pluie qui ne s'arrêtait pas, l'air, déjà bien frais, se refroidissait de plus en plus. Matthew, ayant hâte de prendre une première gorgée du liquide brûlant, versa tout le sachet de sucre qui était avec le café puis remua avec sa petite cuillère, sa seconde main empoignant toujours la tasse chaude.

« Et donc... reprit le citadin, probablement pour entamer la discussion. Tu parles anglais, viendrais-tu donc également d'Unys ? »

Hm. Que pouvait bien répondre le châtain à cela ? La vérité ? Ca l'effrayait un peu : il n'aimait pas vraiment se dévoiler, surtout qu'il ne connaissait pas Drew tant que ça. Cependant, il n'avait rien à perdre, et avait du mal à voir en quoi le brun était mauvais. De toute manière, c'était juste une question d'origines. Même s'il disait qu'il avait vécu à Unys mais qu'il venait de Sinnoh, ça ne risquait rien, n'est-ce pas ? Au pire des cas, il pouvait toujours lui faire croire qu'il était partit il y a longtemps à l'aventure et était resté à Unys un moment... Il allait s'apprêtait à le dire, du moins à expliquer qu'il n'était pas d'Unys mais y avait vécu un moment, mais n'en eut pas le temps puisque un rayon rouge qu'il reconnaissait bien apparut pour laisser apparaître... un chewing-gum ?... Euh, au temps pour moi. Un rondoudou. Enfin, une.

Celle-ci grimpa sur son dresseur afin d'atteindre la table, dans l'unique but d'aller déguster le petit gâteau offert avec la boisson, sans prêter attention au dresseur pokémon ou à l'Evoli qui, se sentant visiblement insultée, avait le visage déformé par la rage. L'homme aux yeux bleus ne s'imaginait que trop bien ce qu'elle pensait, et cela le désolait. Soudainement, Drew s'excusa :

« Désolé, c'est Sugar... Ma petite peste à moi, si on veut.
- Pas besoin de t'excuser, je comprends ta souffrance. »
blagua Matthew, tout-à-fait compréhensif. La sienne devait être la pire de toute après tout.

Après cela, Matthew fut amusé de voir à quel point lui et l'artiste de rue étaient différents. Quand lui aurait grondé Yuu de se montrer si prétentieuse, Drew laissait sa Rondoudou faire comme bon lui semblait, se contentant de la caresser avec amour, laissant un magnifique sourire apparaître sur son visage. Suite à cette caresse, d'ailleurs, Sugar se tourna vers le jeune homme aux yeux bleus pour le saluer convenablement, ce qui le fit sourire : peut-être que le brun avait prévu son coup... Chacun avait sa manière de gérer les problèmes, après tout.

Le pokémon rose était déjà retourné à sa sucrerie quand Matthew remarqua qu'elle n'avait pas salué Yuu, l'ignorant totalement. Et bien sûr, ça ne fit qu'enrager celle-ci encore plus. En fait, Matthew ne l'avait peut-être jamais vu aussi folle de rage de toute sa vie : elle montrait les crocs et il devinait qu'elle ne tarderait pas à sauter sur la petite boule rose pâle. Il l'attrapa avant qu'elle n'ait le temps de le faire, pensant que c'était une mauvaise idée qu'elles se battent sur la table. En plus, Yuu n'en finirait que honteuse en vue son mauvais niveau.

Malgré tout, bien qu'elle soit fermement tenue par son dresseur, l'Evoli continuait de se débattre en braillant ce que l'adolescent devinait être des insultes à l'égard de Sugar. Finalement, il cala sa pokémon sur ses jambes en soupirant. Celle-ci le regardait furieusement, lui en voulant de l'en avoir empêché.

« Ecoute, moi, ça me dérange pas que vous vous battiez, lui expliqua-il en lançant un coup d'oeil au brun, se demandant s'il les en empêcheraient ou les laisseraient faire. Mais faites-le au moins par terre. Et un peu plus loin.
- Voli ! »
lui rétorqua la renarde avec arrogance tout en se relevant... Avant de se souvenir de l'état du sol.

Elle se rassit avec prudence, regardant avec effarement le sol trempé. Heureusement qu'elle l'avait regardé avant de sauter, ou elle aurait fini aussi crasseuse que Hoshi. C'était bien la dernière chose qu'elle voulait ! Mais elle devait se venger. Et pour se faire, quoi de mieux que narguer son adversaire ? c'est pourquoi elle retourna sur la table, s'asseyant à côté de la tasse de son maître. Pour une fois...

Elle prit le biscuit, comme Sugar, et le trempa dans le café de son dresseur avant de le retirer et de croquer dans la partie trempée. S'ensuivit un regard de défi lancé au Chewing-gum sur pattes tandis qu'elle s'apprêtait à recommencer. Mais encore une fois, Matthew l'en empêchant, l'attrapant par le cou.

« Hey lady, trempe pas tes pattes poilues dans mon café, merci. »

La dite lady se contenta de sourire, tentant vainement d'amadouer son maître, qu'elle trouvait trop tenace à son goût...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I'm singing in the rain... ♫ [PV Matt]   Mer 22 Oct - 1:06


I'm singing in the rain... ♫
Feat. le plus beau Matthew L. Rawson

Ce fut un véritable scandale pour la petite evoli qui s'était faites misérablement ignorée par une rondoudou de bas-de-gamme. Aussitôt, la petite bête montra les crocs envers sa nouvelle ennemie, et se tenait prête à lui sauter dessus à tout moment pour lui faire comprendre le fond de sa pensée. Elle fut cependant retenue par son maître qui s'était empressé de la prendre dans ses bras afin de lui empêcher de commettre l'irréparable. Sugar s'était alors tournée lentement vers l'hystérique en lui lançant un regard hautain, presque ennuyé, lui montrant clairement qu'elle ne se sentait nullement impressionnée par les insultes qu'elle pouvait bien lui envoyer. Elle se sentait supérieur, plus forte, et peut-être même l'était-elle sur ce dernier point. Drew n'eut pas besoin d'intervenir, il savait très bien qu'elle n'irait pas se salir les pattes pour si peu et, dans le pire des cas, ce serait Lully qui la calmerait. Ce dernier faisait d'ailleurs des petits bruits étranges, comme pour tenter d'alléger l'atmosphère entre les deux femelles.

« Ecoute, moi ça ne me dérange pas que vous vous battiez, mais faites-le au moins par terre. Et un peu plus loin. »

Le brun leva brièvement les yeux au ciel, un petit sourire en coin. Il savait pertinemment que, même provoquée, la petite boule rose n'irait pas se battre. Pas par crainte, simplement par orgueil. Elle se contenterait d'endormir son adversaire vite fait bien fait pour retourner vaquer à ses occupations, et quelles occupations.
Cependant, il fallait avouer que Yuu était une forte tête et avait bien plus d'un tour dans son sac. Ainsi, lorsqu'elle se mit à tremper le biscuit de son dresseur dans le café pour ensuite le croquer, le tout avec cet air de défi, la rondoudou sentit son sang ne faire qu'un tour. Elle fut cependant bien vite calmée en voyant qu'elle se faisait vite réprimander par son maître qui ne comptait pas la laisser faire si facilement.
Allez savoir pourquoi, elle avait tout de même considéré cet acte comme un affront et se décida d'y répondre. À deux pattes, elle se saisit alors d'un deuxième biscuit et le trempa avec énergie dans la tasse, éclaboussant partout autour d'elle qui s'y trouverait. Et, en l’occurrence, Drew s'y trouvait.

« Sugar ! » tonna-t-il en voyant son t-shirt s'imbiber de tâches marrons.

La petite boule se recroquevilla légèrement sur elle-même lorsqu'elle entendit la voix de son dresseur s'élever. Il n'était pas du genre à s'énerver pour un oui ou pour un non, mais il y avait des limites à ne pas dépasser. Et ils savaient que lorsque leur dresseur prenait cette voix grave et dure, cela signifiait qu'il fallait se tenir à carreaux au moins pendant une heure. Le temps qu'il oublie qu'il était contrarié.
La rondoudou s’affaissa donc, donnant une impression de ballon compressé, en grignotant de minuscules bouchées de son gâteau trempé. S'en suivit une grimace tordue sur son visage. Visiblement, ça n'avait pas aussi bon goût que prévu. La petite se permit donc de grimper tranquillement sur l'épaule de son dresseur qui se demandait bien ce qu'elle pouvait lui vouloir alors qu'il était occupé à essayer d'effacer la tâche à l'aide d'une serviette. Ce fut lorsqu'il tourna la tête et qu'il se vit avec un biscuit mou fourré dans la bouche qu'il comprit qu'elle voulait simplement lui refiler ses restes. La scène aurait pu paraître attendrissante si l'attention y avait été.
Après avoir avalé la friandise, le dresseur attrapa son pokémon et la posa immédiatement au sol en déclarant sur un ton qui se voulait sévère, mais qui semblait plutôt doux au fond :

« Désormais, tu restes par terre. Va jouer dans une flaque, fait ce que tu veux, mais évite juste de te faire remarquer encore une fois.»

Elle gonfla les joues en pestant intérieurement vers la renarde. Celle-ci d'ailleurs à laquelle elle fit une belle grimace de provocation en lui tirant allègrement la langue, en bonne et due forme. Puis elle repartie se glisser entre les tables et les jambes des clients pour d'obscures raisons.
Drew but une énième gorgée de café en poussant un long soupire. Il ne restait plus grand chose de son breuvage avec toutes ces bêtises. Il finit par à nouveau planter ses yeux dans ceux de son interlocuteur et s'apprêter à continuer leur discussion quand il fut, une fois de plus malheureusement, interrompu par le doux son d'un violon. En tout cas, ça aurait pu l'être, mais il s'agissait plutôt de Lully qui jouait de ses pattes une mélodie douce et agréable, presque romantique. Ou alors, était-ce vraiment romantique, à en constater des deux jeunes filles qu'il tentait de divertir, avec grand succès. Elles étaient plutôt belles et semblaient ravies que le Mélokrik vienne leur faire profiter d'un morceau. Allez savoir pourquoi il avait fait cela, peut-être simplement pour tenir compagnie. Lorsqu'il eut terminé, elles applaudirent poliment tandis qu'il les saluait, et le suivirent du regard lorsqu'il revint calmement à la table de nos deux jeunes hommes. Drew afficha un large sourire aux deux demoiselles qui en rougirent de plaisir avant de se retourner pour se chuchoter on ne sait quels commentaires. Allez savoir si le criquet avait prévu son coup mais, ce qui était sûr, c'est que désormais leur table était en proie de deux jeunes femmes qui ne cessaient de leur jeter des coups d’œil furtifs.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I'm singing in the rain... ♫ [PV Matt]   Mer 22 Oct - 12:48

L'affront qu'avait lancé Yuu à l'égard de la Rondoudou avait visiblement atteint son but puisque celle-ci touillait désormais le café du brun avec une seconde brioche. Cela dit, elle le faisait avec énergie, peut-être même pourrait-on dire furieusement, arrosant ce qui se trouvait autour. Matthew se trouvait un peu trop loin pour que cela ne tache ses vêtements, étant simplement arrosé sur les mains. Quant à l'Evoli, elle avait fait preuve de rapidité et souplesse en sautant sur la tête de son maître, évitant de salir son doux pelage. Drew, ceci dit, n'y échappa pas.

— Sugar ! tonna-t-il en se recevant le café dessus.

La dite Sugar se replia sur elle-même, donnant l'impression d'être un Chewing-gum mâché... Ouais, en fait, ça ne changeait pas de d'habitude. Elle grignotait son gâteau par petites bouchées, boudant, et Matthew comprit que le brun ne devait pas être du genre à s'énerver pour rien. Pas comme lui. Cela dit, la boule rose ne semblait pas avoir apprécié son goûter étant donné qu'une grimace était apparue sur son visage et qu'elle rejoignit le musicien, qui était en train d'essuyer les taches causées par Sugar. Celle-ci lui enfourna son biscuit dans la bouche, et une fois que l'homme aux yeux argentés l'eut mangé, il la déposa par terre en lui ordonnant de se ne plus se faire remarquer de la sorte.

La Rondoudou, après avoir fait une grimace à la renarde aux yeux bleus, s'en alla d'une marche colérique entre les passants quand Yuu, celle qui était la cause de tout ça, riait au bord de la table, se moquant probablement de sa rivale. Son dresseur ne la laissa pas faire longtemps, ceci dit.

— Yuu. Excuse-toi, exigea-t-il froidement.

La femelle, ne se sentant absolument pas en faute, le regarda avec arrogance et supériorité, comme elle le faisait si bien. Cependant, le regard bleu glace de son maître était plus puissant : elle détourna les yeux en se dirigeant vers Drew, penaude. Arrivée face au guitariste, elle s'assit, lança un dernier regard boudeur au dresseur, qui l'observait toujours avec un visage impassible. Finalement, elle marmonna un faible "Evoli...", regard fuyant et joues gonflées.

— Yuu, correctement, la reprit une nouvelle fois son dresseur.

Elle lui lança un "Evo, evoli !" furieux avant rediriger ses yeux saphirs vers Drew. Elle s'excusa à nouveau, cette-fois ci en le regardant correctement et en parlant distinctement, puis retourna vers son maître afin de déguster ses biscuits, que Matthew avait pris la peine de tremper dans la tasse. Arrivée à lui, il lui carressa la tête pour la féliciter. C'est à ce moment là que l'adolescent aux cheveux châtain se rendit compte qu'on l'observait.

En effet ; deux jeunes femmes ne cessaient de jeter des coups d'oeil vers la table des adolescents en chuchotant, ce qui mettait Matthew mal à l'aise. Il tenta de les ignorer en prenant quelques gorgées de sa boisson, mais il peinait à mettre de côté leurs regards. Même lorsqu'il eut constaté que la pluie, bien que toujours présente, avait faibli, il sentait encore leurs regards sur sa peau, même s'il devinait qu'elles étaient plus intéressées par Drew.

Soudainement, alors qu'il allait reprendre la discussion où elle s'était arrêtée, une des jeunes femmes apparut à côté de lui, rapidement suivit de la seconde.

— Bonjour ! dirent-elle à l'unisson.
— Euh, bonjour... répondit Matthew, mal à l'aise.

Il n'aimait pas vraiment être au sens de l'attention, et encore moins être pris au dépourvu, car il finissait toujours embarrassé et incapable d'interagir avec les autres...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I'm singing in the rain... ♫ [PV Matt]   Mer 22 Oct - 14:37


I'm singing in the rain... ♫
Feat. le plus beau Matthew L. Rawson

« Yuu. Excuse-toi. »

Drew but se dernière gorgée de café avec lenteur pendant que son camarade de fortune et d'infortune disputait lui aussi sa petite peste. Celle-ci vint se poster devant le brun en boudant, pour murmurer brièvement de façon presque inaudible et honteuse : « Evoli... » Le jeune homme n'avait nullement besoin d'excuse, sa rondoudou était d'autant fautive qu'elle. Il aurait donc pu s'en contenter, comme en témoignait cet éblouissant sourire destiné à la renarde, mais le garçon aux yeux bleus insista :

« Yuu, correctement. »

Matthew était un dresseur plus sévère que Drew, et c'était tout à son honneur. À vrai dire, le musicien lâchait probablement trop la bride à ses pokémons qui finissaient par faire n'importe quoi, même Lully cet éternel sage que rien ne pourrait ébranler, avait ses propres moments de folie. Et pourtant, il était difficile pour le jeune homme de s'énerver contre un de ses pokémons. Au lieu de ça, il se montrait presque niais et complètement gaga avec eux. Un vrai père poule.

« Evo, evoli ! »

Se résigna à lui lancer la petite boule de poil avant de repartir sans rien demander auprès de son maître qui la félicita.


***


« Bonjour ! »

Les deux jeunes femmes étaient finalement venues à leur table pour les saluer. Matthew ne semblait pas très à l'aise mais, malheureusement pour lui, Drew n'en remarqua rien et offrit aux demoiselles un de ses plus beaux sourires :

« Bonjour ! »

Elles se permirent de prendre deux chaises et s'installèrent à leur table en ne quittant plus le musicien des yeux. Ce-dernier en fut un peu gêné mais tenta de cacher son malaise qui risquait d'être trahit par ses joues légèrement rosies :

« On vous a vu chanter, vous êtes vraiment doué ! Vous mériteriez vraiment d'être célèbre ! Comment vous vous appelez ? »

La remarque l’embarrassa un peu. Leur but était simplement de flatter le beau brun, et ça fonctionnait, mais il n'était pas très à l'aise quand on lui faisait des compliments ainsi. Surtout quand il y avait un objectif caché, tel que d'obtenir son numéro de téléphone. Il se contenta donc de se gratter l'arrière d'une crâne en riant bêtement.

« Aha, haha, oui, je suppose... C'est très gentil à vous, merci. Je m'appelle Drew. »

Puis, il se tourna vers l'autre dresseur en lui lançant un regard presque implorant, qui signifiait clairement qu'il comptait sur lui pour ne pas le laisser seul face aux deux jeunes femmes qui le mettait légèrement mal-à-l'aise.

« Et voici Matthew. »

Elles se tournèrent vers le garçon en souriant. Après tout, il était mignon, lui aussi, et potentiellement intéressant.

« Enchantées ! Vous êtes musicien, vous aussi ? »

Le chanteur souffla dans son coin en voyant qu'elles se désintéressaient de lui pour le moment et jeta un petit regard espiègle à celui qui lui faisait face, signifiant clairement « À ton tour mon vieux ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I'm singing in the rain... ♫ [PV Matt]   Mer 22 Oct - 18:36

— Bonjour ! salua à son tour le chanteur, enthousiaste.

Les deux jeunes femmes se permirent de prendre des chaises et s'installer à leur table, sans quitter Drew des yeux, ce qui ne dérangeait pas Matthew plus que ça. Il en profita pour les observer.

Une était plutôt petite, les deux garçons devaient facilement faire une tête de plus qu'elle, au moins. Ca n'était pas énorme, mais tout de même. Sa peau était blanche, peut-être un peu bronzée et elle n'était pas ce qu'on pourrait dire fine, mais n'était pas grosse non plus : cela lui donnait un certain charme, il fallait l'avouer. Ses cheveux châtains, lisses, peut-être un poil ondulés, étaient mi-longs, lui arrivant à peu près au niveau des épaules. Quant à ses yeux, ils étaient d'une couleur peu commune : essentiellement gris, on pouvait cependant y apercevoir des traces de bleu et de vert. Cette couleur, ceci dit, était un peu masquée par les lunettes de la jeune femme. Il devinait aussi que le mauvais temps ne les rendaient que plus terne ; il aurait bien aimé les voir un jour de beau temps.

La seconde femme, elle, était plus grande que son amie. Beaucoup plus mince, aussi. En fait, Matthew se demandait même si on ne pouvait pas dire qu'elle était maigre, mais ne savait pas vraiment : on ne pouvait pas juger correctement à travers des vêtements, après tout. Malgré tout, comme sa compère, c'était un style qui lui allait parfaitement. Sa peau était mate, et ses cheveux châtain foncé, ondulant, ou bouclant, il ne saurait pas vraiment faire la différence. Ses yeux à elle étaient plus communs : marrons, semblant presque noirs. Rien ne les cachait, mais il se doutait aussi qu'ils devaient paraître plus clairs à la lumière du jour. Par ailleurs, les cils de la jeune femme étaient étonnamment long, il en conclu donc qu'elle était maquillée.

— On vous a vu chanter, vous êtes vraiment doué ! Vous mériteriez vraiment d'être célèbre ! Comment vous vous appelez ? interrogea la plus grande, curieuse.
— Aha, haha, oui, je suppose... C'est très gentil à vous, merci. Je m'appelle Drew, répondit l'artiste en question. Et voici Matthew, ajouta-t-il après avoir lancé un regard implorant.

Les deux femmes se tournèrent donc vers l'homme aux yeux bleus, les yeux brillants. Celui-ci se sentait comme une proie prise entre deux prédateurs, ça n'était pas vraiment une sensation agréable.

— Enchantées ! s'exclamèrent-elles en même temps, une nouvelle fois. Matthew se demanda d'ailleurs comment elles faisaient pour être aussi synchronisées.
— Vous êtes musicien, vous aussi ? lui demanda celle aux lunettes.

Pris de court, il regarda avec panique le brun, qui lui, l'observait avec des yeux brillants d'espièglerie, une sorte de « Chacun son tour mec ! ». Lorsque Matthew le comprit, la première pensée le traversant fut une insulte. Enfoiré. Oh, ce n'était pas bien méchant ; comme un jeu entre enfants s'insultants d'idiots. Simplement plus vulgairement. Ce fut d'ailleurs à cet instant que le dresseur remarqua que celle qui l'avait questionné était assise à ses côtés quand la seconde s'était installée auprès du brun. Au moins, elles ne cachaient pas leurs intentions.

— Non, je ne suis qu'un simple dresseur, malheureusement pour vous... railla-t-il dans un sourire, un tantinet sarcastique. Et vous ? Quels sont vos noms ?

Il était vrai qu'elles étaient un peu collantes, mais il ne devait pas en oublier les bonne manières pour autant ! Et puis, il était curieux. Qu'importe combien il puisse être mal à l'aise, elles restaient des femmes en bonnes et due formes, et lui un homme..... un homme, quoi.

— Mon nom est Maëly, pour ma part, annonça la presque-brune, assise à côté de Drew.
— Et moi, c'est Jade ! continua la plus petite.

Aucune des deux ne relevèrent la remarque du châtain. Cela dit, elles s'étaient toutes deux un peu rapprochés du jeune homme à leur côté. Bien que ce serait un coup salaud, Matthew hésitait à partir en courant... Ca pourrait être marrant...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I'm singing in the rain... ♫ [PV Matt]   Mer 22 Oct - 22:38


I'm singing in the rain... ♫
Feat. le plus beau Matthew L. Rawson

Drew dut se retenir de ricaner bêtement au sarcasme du châtain et se contenta de souffler du nez discrètement. Les deux jeunes filles n'eurent pas l'air de relever, et c'était tant mieux. Il ne voulait pas commencer à se les mettre à dos, voyant comme elles pouvaient faire preuve de ténacité quand il le fallait. Il les détailla un instant et, il fallait l'avouer, elles étaient toutes les deux très belles. Il semblait intéresser tout particulièrement la brune qui se collait à lui, c'était à peine si elle n'allait pas s'asseoir sur ses genoux. Peu à l'aise, le brun toussota légèrement en tournant la tête à l'encontre de la femme qui, bien que jolie, n'était pas vraiment son type. Il n'était pas à la recherche de l'amour, il n'y avait jamais vraiment réfléchi pour dire vrai, mais était au moins sûr de ne pas être intéressé par ces deux femmes qui semblaient bien plus en proie de leurs physiques que de leur fond. Il ne leur en voulait pas, ils étaient tellement beaux ils avaient un peu lancé la chose. Bon, c'était surtout Drew et Lully, qui se montraient peut-être trop sociables.
Lorsqu'elles eurent terminé de se présenter, la dénommée Maëly commença à lui poser des tas et des tas de questions, et à parler sans arrêter, ne lui laissant le temps de répondre que de temps à autres. L'autre fille semblait plus calme mais assez tordue dans ses questions. « D'où venez-vous ? C'est loin ça, le voyage n'a pas été trop rude ? Vous êtes venu comment ? C'était long ? Il fait aussi moche de là où vous venez ? Non parce que toute cette pluie, c'est vraiment agaçant, je glisse partout, l'autre jour j'ai faillit tomber dans la rue ! En plus ça me fait friser ! Tiens ça me rappelle, un jour... »
Tout ce qui pouvait rentrer par une oreille ressortait aussitôt par l'autre. Non pas qu'elles étaient ennuyantes, elles étaient juste... Ennuyantes. D'accord, elles étaient même très envahissantes mais ô grand jamais Drew ne se permettrait de les envoyer balader. Il était bien trop gentil pour ça. C'est pourquoi, il hochait la tête à chaque remarque, lâchant un petit commentaire de temps à autres pour la forme, essayant de cacher au maximum son air désintéressé, au moins par politesse.
Lorsque tous les sujets furent épuisés, et ce fut vite fait, elles recommencèrent à parler de la pluie et du beau temps. Elles n'avaient plus rien à dire, et Drew pour sa part ne les aidait pas beaucoup. Il eut alors pour idée de sortir une pokéball de sa poche et de faire venir Aria.

« ... Floooor.. » fit une adorable Joliflor en s'étirant de tout son long sur la table.

En jetant un coup d’œil vers les rues mouillées, il constata qu'il pleuvait de moins en moins. Et il n'avait aucun doute sur le pourquoi du comment.

« Aria, tu veux bien aller chercher Sugar, s'il te plaît ? » déclara doucement son dresseur avec un grand sourire

La petite, après avoir regardé avec grand intérêt les personnes autour de la table, sourit en retour à son dresseur et partie en quête de sa camarade.

« Elle est adoraaaable !! » firent les deux filles en choeur, en poussant de petits cris suraigus.

Drew roula gentiment des yeux face à la niaiserie dont elles faisaient preuve. Mais bon, il ne leur jetterait pas la pierre, il était tellement d'accord avec elles après tout. Au bout de quelques minutes, minutes passées dans un quasi-silence dans lequel les jeunes filles cherchaient vainement un moyen de demander les numéros de téléphone des jeunes hommes, la joliflor revint avec une Sugar triomphante au regard machiavélique. Le dresseur n'eut pas le temps de s'en soucier que les filles commencèrent à se lever de leur chaise en prenant leurs sacs. Allaient-elles (enfin) s'en aller ?

« On va se repoudrer le nez, on revient ! »

Le jeune homme les observa partir à l'intérieur du café et laissa s'installer un silence très pesant. Au bout d'une minute, il déposa un billet sur la table avec quelques pièces, le prix de leur consommation puis laissa s'afficher un sourire espiègle. Il leva les yeux vers son camarade et déclara d'un ton qui se voulait joueur, avec un léger regard de défi :

« Viens on se barre en courant. »

Aussitôt dit, aussitôt fait, le beau brun n'eut le temps que de prendre sa vahiné sous le bras et sa guitare avec sa main libre et prit les jambes à son cou, sous le soleil rayonnant qu'avait amené inconsciemment la femelle de type plante. Nul doute que ses deux autres pokémons allait les suivre, Sugar forcerait probablement Lully à la porter sur son dos tandis qu'il volerait.
Le musicien courut à en perdre haleine sur plusieurs dizaines de mètres en affichant un sourire idiot. Cette montée d'adrénaline lui faisait pousser des ailes, et tout en dévalant la rue, il fut prit d'une hilarité soudaine.
Au bout de quelques minutes, le jeune homme fut totalement essoufflé et dut s'arrêter en s'appuyant contre un mur, le temps de reprendre sa respiration et d'essuyer la sueur qui perlait son front. Il leva finalement les yeux vers Matthew et, deux secondes plus tard, repartit dans une crise de fou rire. Aria tout contente, se mit à rire aussi, bien qu'elle ne comprenait pas vraiment pourquoi son dresseur le faisait. Il furent alors rejoint par Lully qui, comme prévu, transportait une Sugar boudeuse, vexée que son dresseur se soit d'abord soucié d'Aria.

Entre deux halètements, mais surtout deux sourires, Drew articula du mieux qu'il put :

« J'aimerais... Tellement voir... Leurs têtes ! Aha.. Les pauvres...»

Et il rit alors à nouveau, un rire à la fois fort et doux, un rire qui prête à rire aussi, un rire à la Drew.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I'm singing in the rain... ♫ [PV Matt]   Jeu 23 Oct - 12:27

Elles avaient à peine fini de se présenter qu'un flot de questions avait envahi les deux jeunes hommes. La dénommée Maëly s'était tant collée à Drew qu'on pourrait dire qu'elle était assise sur ses genoux, quand Jade semblait plus réservée et restait à distance convenable. Matthew en était ravi, s'amusant à lancer des regards de défis au brun : il l'avait bien cherché ! Quoiqu'il en soit, la femme aux lunettes restaient collante et envahissante, posant toutes sortes de questions, bien que contrairement à son amie, elle attendait patiemment les réponses du châtain, ce qui, lui, l'embêtait. Il se contentait donc de répondre évasivement, voire d'éviter les questions qui lui posaient problème, et il vit sans mal que le guitariste faisait de même.

Rapidement, les sujets de conversations disparurent, et elles finirent par tourner en rond, répétant leurs précédentes paroles. De temps en temps, avec une subtilité pas très subtile, elles tentaient d'obtenir leurs numéros, mais les garçons n'étaient pas dupes et se montraient tenaces... Pas qu'elles étaient moches, mais Matthew, lui en tout cas, ne recherchait pas l'amour ou quoi que ce soit d'autre. Soudainement, Drew fit sortir un autre de ses pokémons : une Joliflor, plutôt mignonne, qui fit crier, d'une voix affreusement aiguë, les deux jeunes femmes, perçant les tympans de Matthew.

L'adolescent n'entendit pas ce que dit le brun à sa pokémon, mais voyant celle-ci s'en aller gaiement entre les tables, il devina qu'elle devait être partie chercher Sugar. Sinon, il ne savait vraiment pas ce que mijotait l'artiste. Après quelques minutes de tension, Matthew vit revenir la Joliflor avec la boule rose, au même moment d'où il se rendait compte que le soleil était revenu à une vitesse effarante. Observant le pokémon plante sourire, il se demanda si ce n'était pas de sa faute ? Quoiqu'il en soit, les deux groupies se levèrent aussitôt. Elles partaient enfin ?

— On va se repoudrer le nez, on revient ! annoncèrent-elle gaiement, brisant les espoirs de l'adolescent.

Aussitôt, un silence pesant s'installa entre les deux garçons. Tout deux gênés, probablement, ne sachant pas quoi dire. Au bout d'une minute qui avait semblé interminable ceci-dit, le brun déposa des sous sur la table, probablement le prix de consommation, tout en souriant espièglement à Matthew. Celui-ci comprit immédiatement, lui rendant son regard de défi.

— Viens, on se barre en courant.

Il n'attendit pas la réponse de son compère, partant à vive allure. Celui-ci, après avoir attrapé Yuu (qui s'était fait discrète après s'être fait gronder de la sorte), le suivit tout aussi rapidement. Ils coururent un moment, dévalant les rues de Mell en riant, ignorant les regardes consternés des passants, totalement plongés dans leur délire enfantin. Après un moment, Drew se stoppa, s'appuyant sur un mur. Il était essoufflé et suait, ce pourquoi il s'essuyait le front avec son manteau. Bien sûr, Matthew n'était pas mieux, ayant posé ses mains, libres puisque la renarde était montée sur son épaule, sur ses genoux dans une tentative vaine de reprendre son souffle.

Alors qu'il s'était à peu près calmé, son regard glacé croisa celui métallique du chanteur, les refaisant à nouveau tomber dans un fou rire à n'en plus finir...

— J'aimerais... Tellement voir... Leurs têtes ! Aha.. Les pauvres... avait haleté Drew entre deux rires.
— Oh, fuck bro'.. J'en peux.. peux plus... lui répondit le châtain, riant toujours autant.

Et c'était le cas de le dire : Matthew n'avait pas fait attention et, s'étant trop donné au goût de son faible corps, il fut pris d'une violente quinte de toux dont il n'arrivait pas à sortir, ce qui était bien sa vaine puisque le brun était encore à ses côtés.

Il se maudit intérieurement, n'aimant pas montrer ses faiblesses, alors qu'il se dirigeait vers un banc à quelques mètres de là, les jambes tremblantes à cause des efforts que se déplacer lui demandait. Arrivé à destination, il se laissa lourdement tomber, toussant tant que sa gorge le brûlait. Finalement, entre deux quintes, il réussit à prendre une longue inspiration, lui laissant reprendre le contrôle de son corps.

Main sur la gorge, il se forçait à prendre de longues inspirations pour ensuite expirer lentement, calmant sa douleur à la gorge. Après que cela ce soit calmé, il lâcha un long soupir, démontrant son ennui face à cette faiblesse, puis passa sa main sans ses cheveux puis sur son front, essuyant sa transpiration qui devait le rendre peu élégant tandis que Yuu s'éloignait de lui, dégoûtée par tant de sueur. Il n'y fit pas attention : sa gorge le brûlait encore.

Jetant quelques rapides coups d'oeil autour de lui, il aperçut un distributeur de boissons, qui tombait décidément très bien. Il sortit de sa poche quelques pièces, puis se prépara à se lever, bien décidé à lui-même acheter sa boisson. Cela dit, l'Evoli ne fut pas d'accord avec lui et sauta sur ses genoux, l'obligeant à rester assit. Affaibli, il ne chercha même pas à combattre, et fut bien contraint de laisser sa fierté de côté. Il rajouta quelques pièces dans sa main, puis, tendant celle-ci à Drew, dit :

— Tu peux me prendre une boisson au distributeur là-bas s'il te plaît ? Y'a assez pour que tu puisses t'en prendre une aussi. Il lui donna les sous, et alors que le brun allait partir chercher les boissons, Matthew rajouta : Si y'a plus que nécessaire, garde la monnaie, en tant que remerciement et pourboire.

Un sourire, un peu forcé à cause de la douleur, apparut sur son visage suite à ces belles paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I'm singing in the rain... ♫ [PV Matt]   Jeu 23 Oct - 15:35


I'm singing in the rain... ♫
Feat. le plus beau Matthew L. Rawson

« Oh, fuck bro'.. J'en peux.. peux plus..»

Drew non plus n'en pouvait plus, et pourtant, il en voulait encore. Depuis combien de temps n'avait-il pas ri ainsi ? Et, en plus, en de si bonne compagnie. Oui car, il fallait l'avouer, le musicien appréciait beaucoup la présence de Matthew, qu'il considérait presque naturelle désormais, il n'avait pas vraiment la sensation de l'avoir rencontré trois quarts d'heure plus tôt. C'est alors qu'il remarqua que ce dernier, tout en riant et en reprenant son souffle, toussait à en cracher ses poumons. Le musicien l'observa donc d'un œil attentif sans rien dire cependant, se contentant juste de regarder. Il ne pouvait pas faire grand chose, si ce n'est lui tendre l'épaule en cas de besoin.
Il le suivit donc jusqu'à un banc où le dresseur déposa délicatement Aria qui le gratifia d'un grand sourire, avant qu'il ne se tourne vers son camarade qui avait commencé à se calmer, à en constater de ses grandes respirations plus ou moins régulières. Yuu vint alors s'asseoir sur ses genoux et le coller ainsi au banc, n'ayant décidément pas la force de la contrer. Il tendit alors des pièces au guitariste qui les prit en attendant ses instructions :

« Tu peux me prendre une boisson au distributeur là-bas s'il te plaît ? Y'a assez pour que tu puisses t'en prendre une aussi. Si y'a plus que nécessaire, garde la monnaie, en tant que remerciement et pourboire. »

Le jeune homme hocha de la tête en glissant un rapide « Ça marche. »

Il se rendit donc au distributeur à grandes enjambées, il ne tenait pas à laisser mourir sur banc le pauvre Matthew pendant qu'il aurait le dos tourné. Il prit donc deux canettes de soda et retourna rapidement auprès du châtain en lui donnant l'une d'elle. Impuissant mais néanmoins inquiet, il se pencha légèrement et mit une main sur son épaule, pour plonger ses yeux dans les siens et demander d'une voix claire :

« Ça va aller ? »

La petite course avait été indéniablement très amusante, mais son corps n'avait pas semblé supporté la course. Drew n'était lui même pas très sportif, alors il comprenait, bien que sa toux fut un peu surprenante. Peut-être était-il asthmatique.
Le beau brun se décida de s'asseoir finalement aux côtés du garçon pour commencer à ouvrir sa canette qui fit un petit "pssht" due à la pression des bulles. Il en but une petit gorgée et le pétillement dans sa bouche lui donna un léger frisson. Le soda après le café passait bizarrement, mais après une telle course, cela restait agréable. Dans sa rêverie, il ne put s'empêcher de lâcher, un peu dans le vague :

« J'avais oublié à quel point ça pouvait être cool de rire comme ça... »

Il eut un grand sourire, bien que ses yeux semblaient un peu perdus, flous. Il tentait de rire et de sourire un maximum chaque jour, mais en général, il devait bien se forcer. Une personne souriant autant en une journée ne pouvait pas offrir que des sourires naturels et honnêtes. Il n'était pas malheureux, loin de là, mais il ne se considérait pas comme totalement heureux. Il était encore en quête du bonheur, un bonheur que sa musique n'arrivait pas à combler.

« Dou ! »

Il fut alors arraché à ses pensées par la petite voix suraiguë de sa rondoudou et constata avec effarement que Sugar avait, plus ou moins, eu sa vengeance auprès de Yuu. Là, dans le col de poils de la pauvre renarde, était désormais collé et bien emmêlé dans sa fourrure si soyeuse, un abominable chewing-gum qui s’agrippait fièrement. Nul doute que c'était la petite boule rose qui avait du aller le chercher sous une chaussure d'un des clients du café. Aussitôt, le dresseur attrapa la canidé en déclarant précipitamment à son attention :

« Je suis désolé ! Ne bouge pas, je vais essayer de te l'enlever. »

Bon, l'idée de toucher ce chewing-gum ne l'enchantait pas vraiment, mais il ne pouvait pas laisser la pauvre bête avec ça sur elle, tout en sachant que c'était la faute d'un de ses pokémons. Il commença donc à essayer d'extirper la friandise collante de ses poils, mais elle était décidément bien emmêlée. Il songea alors un instant qu'il vaudrait mieux lui couper les poils mais ne préféra pas y penser trop fort. Il n'osait pas imaginer la réaction de la bestiole s'il lui annonçait ça.
La coupable d'ailleurs affichait un air outré en voyant son maître aider son ennemie juré, le tout en lui lançant des regards noirs qui signifiaient clairement : « Tu perds rien pour attendre, attends que j'ai fini de réparer ta bêtise et tu vas voir ! »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I'm singing in the rain... ♫ [PV Matt]   Jeu 23 Oct - 18:36

Après un furtif "Ca marche", le brun s'en alla rapidement au distributeur et revint tout aussi vite, deux sodas dans les mains. Après en avoir tendue une à Matthew, il se pencha en déposant une main sur l'épaule du châtain, qui se demandait bien pourquoi il lui portait une telle attention. Leurs yeux se rencontrèrent une énième fois, cette fois plus profondément : Matthew put détailler chaque parcelle des yeux argentés du musicien.

— Ca va aller ? demanda celui-ci, inquiet.
— Hm. Oui. Merci de t'inquiéter, répondit le malade en souriant pour le rassurer, la voix encore rauque cela dit.

Drew s'assit à côté de Matthew tandis que celui-ci ouvrait son soda sans un psht retentissant, suivit de près par un second. C'était idiot, mais Matthew adorait entendre ce bruit. Ca lui rappelait les journées passées avec Natacha, lorsqu'ils s'amusaient à boire de l'eau gelée en plein hiver, comme les deux immatures qu'ils étaient. Il prit un gorgée dans un sourire avant de placer ses bras sur le dossier du banc, plaçant une jambe sur l'autre. Ca faisait drôlement du bien. Et dire qu'il y a 5 minutes, ils étaient en train de calmement faire connaissance autour d'un café...

— J'avais oublié à quel point ça pouvait être cool de rire comme ça...

Matthew ne répondit pas de suite, observant le beau brun un moment sans rien dire. Il semblait mélancolique, comme si cela faisait vraiment longtemps qu'il ne s'était pas tapé un tel fou rire. Peut-être était-ce le cas après tout. L'adolescent aux yeux bleus, lui, ne le faisait pas si rarement que ça, même si la dernière fois remontait à il y a un moment... Il était avec Natacha, alors plus d'un an. Quoiqu'il en soit, cela lui avait fait le plus grand bien, et même s'il avait finit à moitié mort sur un banc, il se sentait désormais vivant. Reprenant une gorgée de sa boisson, il fit dans un sourire :

— Oui. C'est... rafraîchissant.

Il profita d'un blanc pour se reposer, laissant le temps s'écouler, profitant de le brise. Il aurait bien aimé profiter des rayons du soleil qui étaient apparus grâce à Aria, mais un toit couvrait le banc, les empêchant de leur parvenir. Bon, ce toit n'était pas plus mal, puisqu'ainsi ce banc avait été protégé de la pluie et était ainsi sec. Puisque Drew ne parlait pas non plus, il devait être plongé dans ses pensées, ce qui intriguait le châtain.

Soudainement, les faisant tout deux revenir à la réalité, Sugar lança un "Dou" énergique, mais Matthew n'y prêta pas garde, même s'il entendait clairement Yuu râler, il l'ignorait. De toute manière, elle râlait pour un oui ou pour un non. C'est lorsqu'il sentit Drew bouger qu'il entreprit d'ouvrir les yeux afin de voir ce qu'il se passait.

Le brun avait, pour une mystérieuse raison, l'Evoli sur les genoux. Afin de savoir ce qu'il se passait, l'adolescent se rapprocha de Drew et et regarda par dessus son épaule, tout en prenant garde à ne pas renverser les sodas. Et apparemment, la raison de tout ce raffut était que Yuu avait un chewing-gum dans le col, probablement mis par la boule rose. Le musicien s'excusa auprès de la renarde en tentant de lui enlever, mais ça ne faisait qu'empirer les choses, aussi Matthew intervient :

Don't worry guy, suffit de couper.

A ces mots, Yuu se révolta se relevant subitement. Mais il fallait s'y attendre : comme si elle accepterait sans rechigner qu'on lui fasse un trou dans sa superbe collerette ! N'importe quoi. Et pourtant, son maître ignora son avis, ce qui, en soit, n'était pas très étonnant. De toute manière, c'était ça où elle gardait ce machin collant dans les poils. Matthew, après avoir attrapé Yuu, la présenta au Melokrik.

Can you help her ?

Pour toute réponse, Lully usa d'une attaque Taillade, ou du moins, c'est ce que Matthew en conclut. Cependant, plutôt que de couper seulement là où se trouvait le chewing-gum, il fit le tour de la collerette. Lorsqu'il eut finit sa petite coupe improvisée, le résultat était étonnant, on aurait presque dit que cela avait été fait exprès. Après avoir sifflé d'admiration face au travail de l'insecte, il mit l'Evoli au dessus d'une flaque afin qu'elle puisse admirer le résultat.

— Remercie Lully pour ça, t'es presque plus belle qu'avant.

La renarde ne se fit pas prier. Avec reconnaissance, bien que triste à l'idée d'avoir perdu son col, elle remercia le Melokrik, avant de se tourner vers Sugar, les yeux brillant d'un air mauvais. Ca allait chauffer pour elle.


Dernière édition par Matthew L. Rawson le Ven 24 Oct - 8:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I'm singing in the rain... ♫ [PV Matt]   Jeu 23 Oct - 22:54


I'm singing in the rain... ♫
Feat. le plus beau Matthew L. Rawson

« Don't worry guy, suffit de couper. »

Ça, Drew le savait déjà, mais n'avais pas eu l'audace d'exposer cette idée à la malheureuse renarde qui en fut effarée. L'idée qu'on touche à sa précieuse fourrure lui semblait être déjà bien assez insupportable comme ça, la couper c'était impensable ! Sugar jubilait de plaisir dans son coin, et ce, malgré la colère de son dresseur. Elle avait eu sa magnifique vengeance, c'était tout ce qui comptait. Aria quant à elle, ne comprenait pas vraiment tout ce qui se passait. Elle était hors de sa pokéball depuis une dizaine de minutes et n'arrivait pas vraiment à suivre ce qui se tramait, ni à savoir qui étaient ces personnes encore inconnues pour elle.
Matthew se tourna alors vers Lully, à la grande surprise de ce dernier à qui on ne demandait jamais rien en général tellement il était discret :

« Can you help her ? »

Le mélokrik eut une étincelle dans les yeux, avec un petit air sur le visage qui signifiait clairement un "I can." clair et net. Ainsi, il se mit en position et, la minute d'après, agita ses pattes avant dans tous les sens et à une vitesse fulgurante. Quelques secondes après, la renarde était encore plus rayonnante qu'avant, la petite coupe qu'il lui avait fait lui donnait un charme fou. Le criquet sembla très fier de lui en tout cas, mais se montra modeste et, lorsque la chienne vint le remercier, s'inclina légèrement avec respect. Drew avait toujours sur que son pokémon avait ce petit talent caché. Vous croyez vraiment que Drew a les moyens de se payer un coiffeur digne de son nom tous les mois ?
Sugar ignora totalement Yuu qui s'approchait d'elle avec un regard mauvais. Elle avait été très vexée que même Lully se range de son côté et était désormais bien décidée à ignorer tout le monde, faisant mine d'écouter des mouches voler, y compris lorsque son dresseur l'interpella discrètement pour la prévenir :

« Je crois qu'on va avoir besoin d'une discussion tous les deux à l'hôtel. »

Voyant la tension entre les deux femelles, Aria se décida d'intervenir indirectement, en allant se poster devant la quadrupède. Elle fit une jolie pirouette et s'inclina devant elle pour la saluer avant de lui afficher in magnifique sourire. Elle lui glissa quelque "joli, joliflor", montrant clairement qu'elle était en train de se présenter. Et elle ne remarqua pas le moins du monde les éclairs que lui lançait Sugar.
La vahiné se tourna ensuite vers l'autre jeune homme, dont elle n'avait pas eu l'occasion de faire la connaissance. Elle se permit de lui faire une petite danse et, à la fin de celle-ci, embrasse sa patte pour lui souffler un baiser. Drew se sentit fondre, il adorait quand elle faisait ça, et pour cause, elle lui faisait souvent. Il se tourna donc vers le garçon :

« Du coup, je te présente Aria. Et, comme tu peux le voir, elle est ravie de te connaître.»

La petite rougit de plaisir et lâcha un petit rire tout en cachant sa bouche de ses petites pattes, confirmant les dires de son dresseur. Il la prit donc dans ses bras pour les amener à leur hauteur et déclara doucement :

« Et donc Aria, je te présente Matthew. »

La danseuse se libéra de l'étreinte de son maître pour s'approcher de son camarade et grimper sur ses cuisses. Là, elle attrapa sa main et la souleva du mieux qu'elle put, afin de la placer au-dessus d'elle en la tenant d'une patte. Ainsi, elle se mit à tourner en souriant, comme pour inviter le garçon à la faire danser. Drew en spectateur, encourageait Matthew du regard, tout en couvant la femelle des yeux. Le tout sans se soucier de Lully qui les observait de manière inexpressive et d'une Sugar jalouse qui grinçait des dents.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I'm singing in the rain... ♫ [PV Matt]   Ven 24 Oct - 12:20

La joliflor semblait de nature pacifique puisqu'elle se plaça entre les deux pestes, saluant l'Evoli dans une pirouette. Celle-ci, l'observa sourire, mauvaise. Elle n'avait pas l'air d'apprécier cette Joliflor qui, en plus d'être jolie, était gentille et polie. Cela dit, quand elle remarqua les regards courroucés de la boule rose, elle sembla changer d'avis et se présenta avec enthousiasme et grâce au pokémon plante. Le petit pokémon se tourna alors vers le maître de la renarde, qui l'observait faire avec curiosité. Elle se mit à danser gracieusement et, à la fin, lui souffla un baiser. N'ayant pas l'habitude de recevoir une telle amabilité, Matthew fut gêné, ne sachant pas comment réagir.

—  Du coup, je te présente Aria. Et, comme tu peux le voir, elle est ravie de te connaître, lui apprit Drew. Après l'avoir pris dans ses bras pour la mettre à leur hauteur, il continua : Et donc Aria, je te présente Matthew.

Aria se dégagea des bras de son maître pour venir sur les jambes de Matthew. Elle prit une de ses mains, qu'elle plaça au dessus de sa tête, et se mit à danser. Il ne comprit pas vraiment ce qu'elle lui demandait, mais sous le regard encourageant de son dresseur il se dit qu'elle voulait qu'il la fasse danser, ce qu'il fit. D'abord timidement, pas très sûr de ses mouvements, mais de plus en plus assuré par la suite, encouragé par la danseuse souriant. Il se surprit même à s'amuser.

Au même moment, il sentit une de ces pokéballs bouger et aperçus rapidement un laser rouge, qui démontrait qu'un de ses pokémons était sorti. Probablement Hoshi, qui voulait sans doute s'amuser avec eux. C'est pourquoi le dresseur arrêta sa danse pour se tourner vers sa pokémon fétiche... Avant de se crisper : ce n'était pas l'Obalie mais le Tylton qui voulait prendre l'air ! Il resta de longue secondes sans bouger, observant Sly qui le regardait posément, sans bouger. Après près d'une minute, Matthew se rappela la présence de Drew et ses pokémons et dit d'une manière qu'il voulait naturelle :

—  Aaah, Sly... Bonjour.. Un sourire crispé apparut sur son visage, bien qu'il espérait que cela ne se remarque pas. Puis, désignant tour à tour ceux qu'il venait de rencontrer, il les présenta : Je te présente Drew et ses pokémons : Aria, Lully et Sugar...

L'oiseau bleu hocha la tête, avant de lui-même se présenter avec un court et bref "Tyl", tout en observant attentivement les nouvelles têtes, ignorant Yuu qui, plus haut que lui vu qu'il était sur le sol et et elle sur le banc, lui disait de monter. Quand le regard du pokémon vol croisa celui de la Rondoudou, ses yeux pétillèrent. Il décolla pour se poser à côté d'elle, ne prêtant pas attention au châtain qui s'était crispé lorsqu'il avait déployé ses ailes de coton.

Lorsqu'il se mit à picorer Sugar, Matthew l'ignora, le laissant faire, se contentant de détourner le regard. Il ne pouvait rien y faire, de toute façon : Sly était encore plus têtu que Yuu. Enfin. Ce n'est pas comme s'il avait déjà essayé de le dissuader de faire quelque chose.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I'm singing in the rain... ♫ [PV Matt]   Mer 26 Nov - 20:11


I'm singing in the rain... ♫
Feat. le plus beau Matthew L. Rawson

Drew observa avec amusement Matthew qui tentait maladroitement d'accompagner Aria dans sa petite danse improvisée. Aria avait ce don d'arriver à s'entendre rapidement avec qui que ce soit et à mettre à l'aise n'importe qui dans de nombreuses circonstances. Il avait du mal à savoir si envier les qualités d'un de ses pokémons était normal, mais avait du mal à s'en cacher. Il aurait aimé avoir l'assurance naturelle de sa petite danseuse, la l'ingéniosité parfois étonnante de sa petite boule rose, et le calme effrayant de son criquet.

Soudainement, un éclair rouge transperça l'air pour laisser apparaître une vague silhouette de la même teinte, qui vint finalement prendre des couleurs bleues et blanches. Un gracieux tylton était sorti d'une des pokéballs de son compère, sans prévenir et sans rien demander à personne. Drew passa son regard du dresseur, à l'oiseau, au dresseur, puis à nouveau à l'oiseau et ainsi de suite, ne s'étonnant pas plus que ça de la venue d'un tel pokémon. Il ignorait si Matthew avait capturer l'animal durant la migration qui avait lieu récemment, mais supposait qu'il ne l'avait pas depuis longtemps. Surtout en voyant comment le garçon aux yeux bleus sembla crispé si soudainement.

« Aaah, Sly... Bonjour... »

Drew s'étonna à aimer le surnom du pokémon. C'était proche des mots "fly" et "sky", qui correspondait totalement à la bête. Il se demanda un instant si cela avait été volontaire de la part du maître. Et, surtout, il était curieux de voir en quoi ce fameux Sly pouvait être sournois.

« Je te présente Drew et ses pokémons : Aria, Lully et Sugar... »

Le beau brun fit un large sourire à l'animal à l'entente de son prénom, tout comme la joliflor. Lully s'inclina vaguement en agitant légèrement ses ailes et Sugar l'ignora royalement. Tout du moins, jusqu'à ce qu'il vienne se poser à côté d'elle avec un regard des plus étranges. Pour commencer à la picorer.
La petite boule eut un temps de réaction assez long, ne réalisant pas tout de suite ce qu'osait faire la machin bleu. Mais lorsqu'elle remarqua enfin que l'oiseau était en train de picorer, elle commença à s'énerver en tentant de lui donner des coups de pattes et poussant à outrance de petits bruits aigus ridicules. Qui, à en voir l'expression choquée d'Aria qui tentait de se boucher les oreilles et celle outrée de Lully qui était sur le point d'aller réprimander la femelle, étaient probablement des insultes. Le musicien, qui observait la scène sans être sûr de l'attitude à avoir, sentit alors quelque chose lui titiller l'esprit. Un souvenir.
Inconsciemment, il leva les yeux vers le haut, signe qu'il tentait de se rappeler de quelque chose. Tout en arborant cette expression enfantine que celle de l'écolier qui tente désespérément de se souvenir de sa poésie, il commença à chantonner, d'abord tout doucement, puis un peu plus fort par la suite :

« Un Pijako,
ça picote, ça picote ton taiko
ça picote, ça picote ton taiko
»


C'était une vieille comptine qu'on lui avait apprit étant petit. Malheureusement, il n'avait pas eu la chance de connaître les chansons que tout le monde connaissait, hormis quelques unes. La plupart des chansonnettes pour enfant qu'on lui apprenait étaient soit écrites par ses parents, soit remastérisées afin que, dans tous les cas, elles lui servent à quelque chose. En l’occurrence à apprendre les noms des instruments ou des pokémons. Au moins, Drew pouvait se vanter de connaître beaucoup d'instruments de musique, encore fallait-il que ce soit un exploit dont il était fier.

« Un roucool
ça pinçote, ça pinçote ton arghoul
ça pinçote ça pinçote ton arghoul !
»


Cette chanson là lui avait été appris dans l'objectif de lui faire connaître des instruments typiquement japonais et quelques pokémons de type vol. On lui avait fait chanter des centaines de fois afin d'être sûr qu'il n'oublie pas, et, au moins, ça avait été fructueux. Mais il n'avait jamais aimé cette comptine.

« Un roucool
ça pinçote, ça pinçote ton arghoul
ça pinçote ça pinçote ton arghoul !
»


À l'entente de ces paroles, Lully avait automatiquement commencé à accompagner son dresseur avec de petits tintements rythmés. Lui aussi l'avait apprise tant bien que mal, et entendue tellement de fois que jouer la mélodie devenait un automatisme. Quant à Aria et Sugar, elles observaient leur deux amis avec curiosité, heureusement ignorante de cette chanson qui avait été un calvaire à supporter, parmi tant d'autres.

« Un canarticho
ça bécote, ça bécote ton Shô
ça bécote, ça bécote ton Shô !
»


Drew espérait tout de même que son exaspération pour cette chanson ne se ressentirait pas trop dans sa façon de chanter. Il souriait, légèrement ironique à l'idée de se souvenir de ça, mais essayait de rester naturel, rien qu'un peu. Il finit alors par se tourner vers l'oiseau bleu et conclure :

« Un tylton,
ça picore, ça picore ton...
»


Il se mit alors à réfléchir à une rime, étant donné qu'il avait ajouté l'oiseau à la comptine simplement pour le flatter. Malheureusement, il n'existait aucun instrument japonais en "ton" à sa connaissance. Dans la précipitation, il termina bêtement sa phrase par un instrument, non seulement tout sauf japonais et, en plus, spectaculairement ridicule :

« Ça picore ton mirliton ! » lâcha-t-il finalement en riant vaguement et priant pour qu'ils ignorent ce qu'est un mirliton, si ce n'est l'équivalent de l'incroyable instrument qu'est le Kazoo..

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I'm singing in the rain... ♫ [PV Matt]   Dim 14 Déc - 12:11

Matthew ignora simplement la bêtise de son pokémon, incapable de lui faire de reproches. Et il osait ensuite dire qu'il n'avait peur de rien... Il était pathétique au plus point, mais probablement trop fier, ne l'avouera jamais. Parce que c'était idiot, d'avoir un pokémon vol alors qu'on avait une telle phobie. Parce que c'était idiot d'être incapable de s'attacher à un ami à cause d'un traumatisme. Parce qu c'était idiot de l'appeler Sly, sournois, à cause d'une semi-trahison. Que c'était idiot de le juger sans connaître sa véritable personnalité. Cela faisait quelques mois maintenant que Sly était entré dans sa vie, désormais. Et malgré le temps passé, il n'avait jamais réellement pardonné à sa soeur, et n'avait jamais réussi à apprécier, ne serait-ce qu'un peu, l'oiseau aux ailes de coton. Le favoritisme était présent, bien qu'il essayait de ne pas le faire. A part qu'il était imperturbable, Matthew ne savait rien de son pokémon. Et il se disait dresseur ? Pathétique.
Comme toujours, finalement.

Quand la rondoudou s'énerva en crachant ce qui semblait être des insultes, il s'en voulut de ne pas pouvoir tenir plus fermement son pokémon. Si ça avait été Yuu, elle se serait déjà fait réprimandée. Mais Sly... Si il se retournait, Matthew se paralyserait. Pas moyen qu'il l'empêche de faire quelque chose. En parlant de l'Evoli, elle se mit à rire, profitant de pouvoir se moquer de sa rivale, comme celle-ci l'avait fait précédemment. Il ne lui dit rien, à nouveau. Il ne pouvait pas changer son caractère, de toute manière. Il lança un regard à Drew, espérant que celui-ci ne soit pas trop énervé. Mais au contraire, il semblait loin de la réalité, les yeux levés au ciel. Pensif. Sa voix s'éleva soudainement dans les airs après quelques secondes passées ainsi. D'abord doucement, comme s'il hésitait, puis plus fort, jusqu'à atteindre un volume normal, signe de sa confiance revenue.

« Un Pijako,
ça picote, ça picote ton taiko
ça picote, ça picote ton taiko

Un roucool
ça pinçote, ça pinçote ton arghoul
ça pinçote ça pinçote ton arghoul !

Un roucool
ça pinçote, ça pinçote ton arghoul
ça pinçote ça pinçote ton arghoul !

Un canarticho
ça bécote, ça bécote ton Shô
ça bécote, ça bécote ton Shô !
»

Le châtain l'écoutait attentivement, ne remarquant que maintenant que le Melokrik avait rejoint son dresseur dans sa chanson avec quelques tintements mélodieux, se mariant parfaitement au rythme du brun. Il comprit qu'ils devaient l'avoir répété ensemble tant de fois que ça devenait un automatisme pour l'insecte de jouer en entendant ces paroles, qui, d'ailleurs, semblaient sortir tout droit d'une comptine pour enfants. Matthew, en tout cas, ne la connaissait pas, mais elle semblait donner des noms de pokémons vols et instruments japonais. Après avoir remarqué que Aria et Sugar semblait curieuse de ce que leurs amis faisaient, - elles ne connaissaient donc pas ce rituel, c'était intéressant à savoir - le chanteur se tourna vers Sly.

« Un tylton,
ça picore, ça picore ton...
Ça picore ton mirliton !
»


Mirliton ? Matthew n'avait aucune idée de ce que c'était. En tout cas, la fin maladroite laissait penser qu'il venait de rajouter tylton dans sa chanson, sûrement dans l'espoir de flatter Sly. Celui-ci, d'ailleurs, s'était désintéressé de la boule rose pour observer le guitariste avec un intérêt que Matthew n'avait jamais vu dans ses yeux noirs. Il ouvrit une seconde fois ses douces ailes pour s'envoler et se poser sur la tête de Drew, au plus grand étonnement du châtain, après qu'il se soit un peu détendu. Il aimait tant que ça la musique ? Soudainement, une voix chantante se fit entendre. Matthew se tourna dans tous les sens pour essayer d'apercevior le propriétaire d'une voix si mélodieuse et, lorsuq'il comprit enfin que ce n'était autre que Sly, resta bouche bée.

L'oiseau bleu, confortablement installé dans les cheveux de Drew, avait relevé le bec et sifflotait un air tendre, qui rendrait n'importe qui l'écoutant, nostalgique. C'était... incroyable. Son dresseur n'en croyait pas ses yeux, ni ses oreilles. Jamais Sly ne lui avait fait une telle démonstration auparavant... Mais à bien y penser, ce n'est pas comme s'il en avait eu l'occasion.

─ Sly...

L'oiseau s'arrêta à l'entente de son surnom, reprenant son visage ordinairement désintéressé et impassible. Si brusquement que Matthew eut la désagréable sensation que l'oiseau de coton ne l'aimait pas et, ne mettant jamais d'émotions sur son visage, lui faisait des reproches. Ce n'est pas comme s'il ne pouvait pas lui en faire, au contraire. Une bonne centaine devaient se battre dans son esprit. Mais il ne dit rien, se contentant de regarder l'homme aux yeux de glace qui se sentait embarrassé. Après des mois à vivre avec lui, un bon dresseur ne devrait-il pas connaître son pokémon, au moins sa plus grande passion ? C'était misérable.

Oubliant totalement la présence de Drew et ses pokémons, Matthew continua :

─ Je... ne savais pas... Je... Désolé.

Ses coudes sur ses genoux, il serrait les poings, cachant son visage aux autres. Il détestait ne pas savoir, ne pas connaître quelqu'un. Même s'il avait du mal à s'attacher à lui, il voulait apprendre à connaître Sly. Ne serait-ce que parce qu'il vient de Kalos. Un cadeau de Natacha. Mais il avait échoué. Misérable. Vraiment.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I'm singing in the rain... ♫ [PV Matt]   Dim 22 Fév - 22:46


I'm singing in the rain... ♫
Feat. le plus beau Matthew L. Rawson

L'oiseau avait, semblait-il, bien apprécié la petite comptine et était même venu se loger sur la tête du chanteur qui frémit au contact du coton sur sa peau. C'était agréablement doux, mais il était décidément beaucoup trop chatouilleux. Drew avait quelques remords de ne pas avoir profité du festival pour capturer un tylton, ou même un Altaria, mais il n'était pas du genre à faire la collection des pokémons, comme certains dresseurs. Il aimait bien choisir ses compagnons d'une certaine façon ou, à l'inverse, que ce soit eux qui le choisissent.
Un son mélodieux vint alors caresser l'oreille du musicien qui ne s'était pas attendu à entendre l'oiseau pousser la chansonnette. Et pourtant, ce n'était pas pour lui déplaire, il adorait écouter le chant des oiseaux, qui avaient un don naturel pour la musique. Drew songea qu'un pokémon oiseau ne serait pas de trop dans son équipe, il apprécierait bien la compagnie d'un animal chantant. En dehors de Sugar, bien sûr. Pour s'amuser, Drew tenta de siffler le même air que la petite boule bleue. Il était un excellent siffleur, et sa fine oreille lui permettait de reconnaître les notes facilement pour mieux les reproduire.

« Sly... »

La voix de Matthew interrompit le jeune homme et l'oiseau qui cessèrent tout deux à l'unisson. Drew remarqua alors une fois de plus quelque chose d'étrange chez son ami. Il semblait... Crispé ? Honteux ? Probablement les deux à la fois. Le brun ignorait pourquoi le jeune homme agissait ainsi, ce qu'il lui arrivait, mais tout cela semblait intimement lié à Sly qui, lui-même, semblait avoir arrêté de montrer la moindre forme de gaieté.

« Je... ne savais pas... Je... Désolé. »

Drew ne savait plus quoi penser, ni quoi faire, à ce moment là. Il ne pouvait pas voir le visage du jeune homme qui s'était désormais renfermé sur lui-même, dans une carapace qu'il ne souhaitait probablement pas ouvrir. Il semblait déconfit. Le musicien souleva alors l'oiseau sur sa tête pour le prendre dans ses bras. Assit à côté de Matthew, il sembla comprendre que le dresseur et l'oiseau ne s'aimaient pas. Que pouvait-il faire face à ça ? Le brun se mit alors à caresser pensivement les ailes cotonneuses de l'oiseau.

« Tu sais... » commença-t-il, à la fois à l'intention de Sly qu'à celle de son dresseur. « Au tout début, lorsque j'ai reçu Lully qui n'était qu'un crikzik... Je le détestais. Vraiment. »

Lully hocha la tête pour approuver, sans aucune forme de reproche. C'était du passé maintenant et, bien que Drew avait toujours culpabilisé au sujet de cette période là, son Mélokrik en revanche ne lui en avait jamais voulu, même à cette époque.

« En fait, ça va probablement t'étonner, mais je détestais tout ce qui touchait de près ou de loin à la musique. »

Il se gratta la nuque d'un air presque gêné en disant cela. Et sans même qu'il ne se rende compte lui-même, Drew avait arrêté de sourire et son regard se faisait moins lumineux, éteint, comme celui de Sly d'une certaine façon. Sourire comme un idiot comme il le faisait constamment alors qu'il parlait de son passé ne lui plaisait pas, de toute manière.

« Durant cette période, je n'étais vraiment pas tendre avec lui. J'essayais de l'enfermer dans sa pokéball -quand je ne la perdais pas-, je l'évitais constamment et je lui faisais clairement comprendre que je ne l'aimais pas et que je ne l'aimerais jamais. Je détestais le bruit de ses antennes, aussi. »

Sugar et Aria écoutaient attentivement leur dresseur. Elles connaissaient déjà l'histoire, bien qu'elle leur fut racontée par Lully lui-même. Ce devait être différent d'un point de vue à l'autre, sans doute. C'est alors que Drew commença à chercher les mots, les bons, ceux qu'il pouvait bien poser pour décrire ses sentiments.

« Comment dire... Au bout d'un moment, j'ai commencé à voir la musique d'une autre manière que celle qu'on m'avait montré, et donc que je connaissais déjà. Ce que je détestais normalement dans la musique était toujours présent, mais c'était devenu totalement insignifiant à mes yeux... Et à mes oreilles. »

Le musicien avait alors un air sérieux qui ne lui ressemblait pas, mais qui lui était nécessaire à l'instant. Il ignorait si ce qu'il disait allait aider le jeune homme, mais il l'espérait tout de même au plus profond de lui. Se dévoiler comme ça n'était pas son genre et il évitait volontairement d'entrer dans les détails.

« C'est à partir de là que j'ai commencé à aimer la musique, puis à aimer Lully par la même occasion. Ça a prit le temps que ça a prit bien sûr, mais Lully a toujours été près de moi même quand je le repoussais. Et je crois que sans ça, on en serait pas là aujourd'hui. »

L’intéressé fit un léger tintement pour seule réponse. Drew cessa donc de parler, considérant qu'il en avait suffisamment dit, mais surtout, priant pour que cela ne fut pas en vain.


hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I'm singing in the rain... ♫ [PV Matt]   Lun 23 Fév - 2:04

Enfermé dans sa carapace, Matthew culpabilisait encore. Sa peur l'attachait, le tenait en laisse, et lui la suivait sans se battre. Il n'y avait pas plus pitoyable.. Quel dresseur était-il pour ne pas connaître la passion de son pokémon ? Ce n'était pas comme si ça faisait peu de temps qu'il l'avait eu. Après tout, ça faisait déjà plus de six mois.

Tu sais... Matthew releva la tête à ces simples mots. Le brun avait enlevé Sly de sa tête pour le laisser sur ses genoux, caressant machinalement ses ailes cotonneuses. Au tout début, lorsque j'ai reçu Lully qui n'était qu'un crikzik... Je le détestais. Vraiment. En fait, ça va probablement t'étonner, mais je détestais tout ce qui touchait de près ou de loin à la musique.

En effet, ça l'étonnait. Comment pouvait-on le deviner quand la personne qui vous dit cela est excellente guitariste et chanteuse ? Quant à Lully, c'était un peu moins choquant. Après tout, lui-même avait longtemps détester Yuu... et pourtant, aujourd'hui, ils étaient si proches que personne ne s'en doutait. Matthew ressentit à nouveau une pointe de culpabilité en repensant à tout le mal qu'il avait fait à l'Evoli, et devina sans peine qu'il en était de même pour Drew envers Lully. Les remords les rongeaient. Drew avait abandonné son sourire gêné pour une expression plus neutre et effacé, à la manière de Sly, qui rappela le sérieux de la situation au châtain.

Durant cette période, je n'étais vraiment pas tendre avec lui. J'essayais de l'enfermer dans sa pokéball -quand je ne la perdais pas-, je l'évitais constamment et je lui faisais clairement comprendre que je ne l'aimais pas et que je ne l'aimerais jamais. Je détestais le bruit de ses antennes, aussi.

Matthew croyait s'entendre parler. Il lui était arrivé la même chose avec Yuu. Elle n'avait pas de pokéball elle cela dit, ce qui était plus dérangeant. Mais il la chassait, l'évitait, l'insultait et la frappait même parfois. Il détestait sa voix, ses manies, son caractère, et surtout ses grands yeux bleus provocants quiconque l'approchait, totalement différents des petits yeux noirs ne transmettant que gentillesse d'Hoshi.

Comment dire... Au bout d'un moment, j'ai commencé à voir la musique d'une autre manière que celle qu'on m'avait montré, et donc que je connaissais déjà. Ce que je détestais normalement dans la musique était toujours présent, mais c'était devenu totalement insignifiant à mes yeux... Et à mes oreilles. C'est à partir de là que j'ai commencé à aimer la musique, puis à aimer Lully par la même occasion. Ça a prit le temps que ça a prit bien sûr, mais Lully a toujours été près de moi même quand je le repoussais. Et je crois que sans ça, on en serait pas là aujourd'hui.

Matthew l'écoutait attentivement, et n'était pas le seul. Yuu s'était d'ailleurs assise sur ses genoux, lançant un regard intrigué à Lully comme pour qu'il lui confirme les dires du brun, ce qu'il sembla faire d'un léger hochement de tête suivit d'un tintement. Drew portait une expression terriblement sérieuse sur le visage, ce qui fit réfléchir Matthew encore une fois. Finalement, tout en caressant Yuu, il commença à se confesser aussi, bien qu'il n'aime pas vraiment ça. Il voulait rendre la pareille à Drew, qui lui avait bien remonter le moral en lui rappelant qu'on peut mettre des années à connaître son pokémon et l'apprécier. Après avoir laissé un long silence relaxant s'installer, l'adolescent prit enfin la parole :

Quand ma mère est morte, ma belle-mère, mon père et moi-même sommes partis vivre à Unys. Ils ont refusés de prendre Hoshi. Je les ais détestés pour ça. Hoshi était mon amie, la seule que j'avais. Et ils me l'avaient enlevée, elle qui était la seule couleur que je percevais dans un monde gris et monotone. Pour essayer de se faire pardonner, ils m'ont offert Yuu. Nul besoin de te dire que je l'ai rejetée.

Un sourire amusé se dessina sur son visage à cette pensée, bien qu'il n'y avait rien de vraiment drôle. Il préférait sûrement rire de sa bêtise qu'en pleurer... Ou alors n'était-ce qu'un effet dû à la nostalgie, ou même un sacarsme lié au dégoût à la vie qu'il avait à cette époque.

Je... l'ai haïe de tout mon être. Elle était vraiment tout ce que je ne supportais pas. Comme toi, je l'enfermais - pas dans une pokéball vu qu'elle n'en a pas, mais dans des corbeilles, placards, cages et choses du genres - pour qu'elle arrête de me suivre. Je l'évitais, la chassais, la grondais et l'insultais à longueur de journée. Parfois même je la frappais. Et cette idiote revenait toujours vers moi. On a passé environ 5 ans comme ça, pour te dire. Quand j'ai enfin réussi à fuguer, elle m'a encore suivie. On a atterri à Kalos, et là-bas, elle m'a sauvé la vie. Je ne l'ai même pas cru quand on m'a dit qu'elle était celle qui m'avait sauvée ; l'idée qu'elle s'inquiète pour moi ne m'avait jamais effleuré l'esprit. Puis j'ai retrouvé Hoshi, et tout s'est calmé entre nous. Ma soeur a beaucoup calmé les tensions aussi, tout de même. Même lorsque je suis venue à Alera, elle m'a suivie alors qu'elle aurait pu rester chez ma soeur, en tant que pokémon domestique comme elle l'avait toujours été. Finalement, je pense que je me suis habitué et que j'ai appris à apprécié tout ce que je détestais chez elle. ...Puis quelques mois après mon arrivée, ma soeur m'a envoyé un colis : Sly.

Le concerné releva la tête à l'entente de son nom. Matthew, lui, l'observait douloureusement, comme ça lui infligeait une peine immense de le regarder. Finalement, il approcha doucement sa main de l'oiseau bleu, puis l'arrêta à une trentaine de centimètres à peu près.

Et après plus de six mois passés ensemble... Ses doigts se crispèrent quand il avança un peu plus. C'est le mieux que je puisse faire.

Un long silence s'installa pendant que Matthew et l'oiseau-dragon se fixaient du regard. Ca n'était pas un défi lancé, juste... une façon de se visualiser l'autre, probablement. Après plusieurs longues secondes passées ainsi, sur un accord tacite, Sly avança légèrement le bec. Matthew frémit tout en se crispant en le voyant se rapprocher de sa main mais ne se défila pas pour autant. L'oiseau se rapprocha un peu plus encore, tout proche d'enfin atteindre son but : au moins effleurer la main du châtain aux yeux de glace. Cela dit, étant encore tenu par le brun, il dut remuer un peu, notamment les ailes, afin d'être plus à l'aise. Ce fut une grave erreur : Matthew en recula subitement, dévisageant Sly avec effarement. Pendant encore plusieurs secondes, il fixa Sly, horrifié, comme s'il s'était subitement transformé en un monstre invincible et infatigable, ayant toujours plus soif encore de sang. Se rendant compte de son attitude, son regard s'éteint totalement, fixant un point devant lui, comme s'il contemplait une scène que lui seul pouvait voir. Yuu tenta maladroitement de le faire revenir à lui en miaulant doucement, mais il semblait ailleurs. Quant à Sly, il se contenta de se repositionner dans les bras du brun, son air indifférent toujours scotché au visage. Il avait l'habitude, maintenant.

C'est juste ainsi, murmura alors Matthew d'une voix rauque.

Ses yeux, dirigés vers le chanteur, étaient si éteints que cela rendait son regard à la fois triste et effrayant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I'm singing in the rain... ♫ [PV Matt]   Sam 21 Mar - 22:29


I'm singing in the rain... ♫
Feat. le plus beau Matthew L. Rawson

Drew était heureux de constater que Matthew l'avait poliment écouté jusqu'au bout, sans questions ni commentaires. C'était pas souvent que Drew croisait des gens comme lui, mais ça faisait un bien fou. En cet instant, le brun ne put que songer à quel point il était content d'avoir pu rencontrer, mais surtout, sympathiser avec quelqu'un comme Matthew. Ils se ressemblaient beaucoup tout en étant très différents, et ça, ça lui plaisait. Comme ne pas apprécier quelqu'un comme Matthew ? Il espérait sincèrement qu'ils se reverraient après cette journée là. Non, en fait, c'était une obligation. Ils devaient se revoir, coûte que coûte !

Quoiqu'il en soit, le silence du châtain n'avait pas été anodin. Il était désormais plongé dans une profonde réflexion, et décida finalement de prendre la parole à son tour.

« Quand ma mère est morte, ma belle-mère, mon père et moi-même sommes partis vivre à Unys. Ils ont refusés de prendre Hoshi. Je les ais détestés pour ça. Hoshi était mon amie, la seule que j'avais. Et ils me l'avaient enlevée, elle qui était la seule couleur que je percevais dans un monde gris et monotone. Pour essayer de se faire pardonner, ils m'ont offert Yuu. Nul besoin de te dire que je l'ai rejetée. »

De la même manière que son camarade, Drew ne dit rien et se contenta d'écouter attentivement, les lèvres légèrement pincées. L'air de rien, ils étaient tout deux en train de s'ouvrir l'un à l'autre de manière intime, comme s'ils se connaissaient déjà depuis longtemps. Ce n'était peut-être pas plus mal, et le fait d'apprendre que la mère de Matthew était décédée ne changerait rien chez Drew vis-à-vis du châtain, si ce n'est qu'il ne pourrait que compatir à cette mort, qui ne devait pas dater d'hier tout de même. À vrai dire, il aurait aimé le réconforter, mais était-ce vraiment utile pour le coup ? Et surtout, est-ce que cela serait approprié ? Il décida donc de ne pas bouger, et de continuer d'écouter : il aviserait après.

« Je... l'ai haïe de tout mon être. Elle était vraiment tout ce que je ne supportais pas. Comme toi, je l'enfermais - pas dans une pokéball vu qu'elle n'en a pas, mais dans des corbeilles, placards, cages et choses du genres - pour qu'elle arrête de me suivre. Je l'évitais, la chassais, la grondais et l'insultais à longueur de journée. Parfois même je la frappais. Et cette idiote revenait toujours vers moi. On a passé environ 5 ans comme ça, pour te dire. Quand j'ai enfin réussi à fuguer, elle m'a encore suivie. On a atterri à Kalos, et là-bas, elle m'a sauvé la vie. Je ne l'ai même pas cru quand on m'a dit qu'elle était celle qui m'avait sauvée ; l'idée qu'elle s'inquiète pour moi ne m'avait jamais effleuré l'esprit. Puis j'ai retrouvé Hoshi, et tout s'est calmé entre nous. Ma soeur a beaucoup calmé les tensions aussi, tout de même. Même lorsque je suis venue à Alera, elle m'a suivie alors qu'elle aurait pu rester chez ma soeur, en tant que pokémon domestique comme elle l'avait toujours été. Finalement, je pense que je me suis habitué et que j'ai appris à apprécié tout ce que je détestais chez elle. ...Puis quelques mois après mon arrivée, ma soeur m'a envoyé un colis : Sly. »

Drew ne put s'empêcher de fixer Lully lorsque Matthew raconta la façon dont il avait pu traiter sa renarde. Oui, leurs histoires semblaient similaires, à certains détails près. De ce que le brun avait pu voir d'elle, Yuu ne semblait pas être tendre, elle paraissait même plutôt ressembler à Sugar mais avec des manières de princesse en prime. Le musicien aurait pu la juger et lui jeter la pierre si lui même ainsi que Lully n'avaient pas été comme ça eux aussi à l'époque. À vrai dire, il restait encore beaucoup du Drew bourge qu'il avait été, mais il tentait au mieux de le cacher. Lully en revanche gardait toujours cette classe naturelle que celle des gens de la "haute".

Le brun avait alors prit un air songeur lorsqu'il avait entendu parler de la sœur de son ami, qui était donc celle qui lui avait envoyé Sly. Il semblait lui en vouloir malgré un amour fraternel évident, et le cadeau paraissait en effet cruel. Mais Drew voyait bien sûr les choses sous un autre angle : n'essayait-elle pas plutôt d'aider frère à vaincre cette peur irrationnelle des oiseaux ? Sans doute, mais malheureusement, elle n'avait pas très bien réussit son coup, Matthew le prouva à l'instant, lorsqu'il tendit vaguement la main vers l'animal sans parvenir à le toucher.

« Et après plus de six mois passés ensemble... C'est le mieux que je puisse faire. »

Il y eut un lourd silence, dont tout le monde s’accommoda tandis que le plumé et son maître se fixaient du regard, sans un mot, un simple échange silencieux dont l'essence même échappait à Drew et ses compagnons, simples spectateurs impuissants. Sly finit par essayer de s'avancer légèrement, par petits à coups, sans que le brun n'accepte de le lâcher. À vrai dire, il ne souhaitait pas que les deux rompent l'échange et craignait qu'il ne s'envole et effraie son ami. Cependant, le tylton bougea un peu trop ses ailes au goût de l'homme aux yeux de glace qui se crispa instantanément et eut une réaction hors-normes, l'air horrifié, comme si son pokémon s'était transformé en la pire abomination possible et inimaginable. Et l'échange fut rompu. Une pointe de tristesse vint se loger dans le cœur du musicien en voyant ces deux êtres qui ne demandaient qu'à se comprendre mais qui en étaient incapables. Matthew finit par se laisser aller, le regard vague, ignorant même les petits gémissements plaintifs de sa renarde qui tentait de le ramener à la réalité. Il s'était simplement aller à une bulle dont seul lui avait accès, et dans laquelle Sly n'aurait jamais la permission d'enter. Cela horrifiait Drew, qui lui même craignait de ne pouvoir rien faire.

« C'est juste ainsi. »

Mais ce fut en voyant ces yeux si vides d'émotions, d'étincelle, qu'il comprit qu'il ne pourrait pas le laisser ainsi. Il avait de bien trop beaux yeux pour les laisser gâcher par un voile de désespoir. Matthew semblait avoir baissé les bras, abandonné l'idée de vaincre sa peur, d'aimer son pokémon, le cadeau de sa propre sœur. Il ne pouvait tolérer ça. C'était peut-être se mêler de ce qui ne le regardait pas, mais après tout ce qu'ils s'étaient dit, ils n'allaient pas en rester là. Assit en tailleur sur le banc, le brun se tourna complètement vers son camarade et plaça alors une main sur son épaule, le geste était venu tout seul de manière presque instinctive.

« Et alors quoi ? Tu abandonnes ? » fit Drew avec un air sévère qui ne lui allait décidément pas et qui contrastait nettement avec le geste affectif.

Il libéra l'oiseau de son emprise pour se mettre à croiser les bras, bien que le geste était plutôt pour prendre contenance, Drew avait simplement l'air d'un enfant qui faisait un caprice.

« Matt, si tu baisses les bras je te jure que je te fais courir à en crever puis je t'enferme dans une serre remplie d'oiseaux. » lâcha-t-il avec un tel sérieux qu'on aurait pu croire que la plaisanterie n'en étais pas une.

Le musicien se leva alors pour s'étirer de tout son long, puis glissa les mains dans les poches avec une petite moue. Les phobies étaient simplement des réactions irrationnelles et incontrôlables face à des choses parfois idiotes ou banales. S'agacer pour si peu était idiot et il ne pouvait pas en vouloir à son ami qui n'y pouvait rien, mais le jeune homme ne savait pas quoi faire d'autre. Certes, il ne contrôlait pas sa peur, mais il contrôlait bien sa volonté, celle de vaincre cette peur. Brusquement, le brun se retourna pour faire face au châtain toujours assit et déclara simplement.

« J'ai horreur des insectes. En fait, j'ai horreur des petits insectes, dès que j'en vois, j'ai l'impression que tout un tas de petites fourmis vont me grimper dessus et.. erk. » conclut-il en une ravissant grimace qui terminait sa phrase.

Il ne savait pas trop ce qu'il faisait, pour le coup, mais il le faisait. Au point où ils en étaient, il pouvait bien se dire ce genre de choses. Quel était le but de cet exercice ? Se livrer ? Montrer que tout le monde pouvait avoir des peurs, et que c'était marche ou crève ? Allez savoir. Drew agissait par simple ressenti, vivait l'instant. Et il continua sur sa lancée.

« J'aime pas trop les flammes non plus... Mes parents aimaient bien allumer des bougies quand j'étais petit. Et moi, j'aimais bien les toucher. Avant que je me rende compte que ça faisait mal. Depuis, j'évite de m'en approcher, les pokémons feus en prime... » fit-il en se grattant la nuque, l'air légèrement songeur par rapport à ses souvenirs d'enfance, mais une expression de douleur sur le visage, comme s'il était en train de se souvenir de la sensation de la flamme sur sa main.

« Et à côté, j'ai peur de l'eau aussi. Enfin, tu me verras jamais me baigner. J'ai trop peur de me noyer. À la rigueur les pieds mais là... » ajouta-t-il avec un petit rire nerveux.

Il omit volontairement de parler de son incapacité à nager, c'était quelque chose dont il avait plutôt honte. L'idée qu'il soit incapable de faire quelque chose que l'on apprenait dès l'enfance l'embarrassait plus que de nécessaires. Il était tout autant incapable de monter sur un vélo sans être certain de tomber.

Comme si lâcher tout ces secrets sur sa personne l'avait anormalement épuisé, il vint retourner s’asseoir sans un regard envers son ami, les yeux rivés vers ses mains où il triturait ses doigts.

« J'ai peur des médecins, des gens qui m'examinent. Je crois que ça fait vraiment longtemps que je suis pas rentré dans un cabinet. » conclut-il en rougissant légèrement, réalisant qu'il venait d'avouer parmi ses faiblesses les plus intimes à Matthew, dont il n'avait même pas envie de croiser le regard.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I'm singing in the rain... ♫ [PV Matt]   Lun 24 Aoû - 21:40

Matthew sursauta légèrement lorsque la main fraternelle de Drew se posa sur son épaule, chaleureuse. Quant à Yuu, après avoir vu la réaction de Drew, elle se contenta de s'allonger contre la jambe de son maître sans rien ajouter, étrangement calme.

Et alors quoi ? Tu abandonnes ?

Le ton sec et plus bourru que le brun venait d'emprunter étonna plus encore Matthew, qui ne s'attendait pas du tout à une telle réaction. Le visage sévère que son ami montrait ne lui allait pas du tout ; le dresseur en aurait rit s'il n'avait pas été d'une humeur aussi morose. Une envie de répondre un "Et si c'est le cas ?" des plus cyniques lui vint, mais il finit par ne rien dire, se contentant d'observer le chanteur croiser les bras sur sa poitrine, tel un enfant gâté. Il regrettait presque la chaleur de sa main sur son épaule, qui le réconfortait plus que son visage à l'air autoritaire. Mal à l'aise, Matthew préféra s'en détourner pour observer son oiseau aux ailes cotonneuses. Celui-ci, étant libéré des bras du chanteur, s'envola pour aller se poser un peu plus loin, entre deux branches d'un arbre non loin, faisant frémir son propriétaire une énième fois. Le bruit d'ailes s'ouvrant était ce que Matthew craignait le plus.

Matt, si tu baisses les bras je te jure que je te fais courir à en crever puis je t'enferme dans une serre remplie d'oiseaux.

La menace du beau brun sortit l'adolescent de ses pensées. C'était probablement une simple plaisanterie, mais les traits sérieux qu'arborait le visage de Drew mettaient Matthew mal à l'aise. Ses yeux, d'un gris argenté particulier, le fixaient si impitoyablement que le dresseur fut soulager de le voir se lever, reportant ainsi son attention sur quelque chose d'autre. Ainsi, après s'être étiré, il mit ses mains dans ses poches tout en remplaçant son expression autoritaire pour quelque chose de plus doux, qui semblait être la moue d'un enfant ne sachant pas quoi faire. L'homme aux yeux de glace fut étonné de voir avec quelle rapidité il pouvait changer d'humeur. Puis il fit un geste brusque qui fit sursauter une nouvelle fois Matthew.

J'ai horreur des insectes. En fait, j'ai horreur des petits insectes, dès que j'en vois, j'ai l'impression que tout un tas de petites fourmis vont me grimper dessus et.. erk, fit-il en grimaçant. Il ne semblait pas être très sûr de lui, comme s'il n'était pas certain de faire la bonne chose. Mais il continua. J'aime pas trop les flammes non plus... Mes parents aimaient bien allumer des bougies quand j'étais petit. Et moi, j'aimais bien les toucher. Avant que je me rende compte que ça faisait mal. Depuis, j'évite de m'en approcher, les pokémons feus en prime... Une main sur la nuque par gêne, il sembla se souvenir de la douleur qu'il avait ce subit le jour où il s'en était rendu compte. Et à côté, j'ai peur de l'eau aussi. Enfin, tu me verras jamais me baigner. J'ai trop peur de me noyer. À la rigueur les pieds mais là...

Puis le brun vint se rasseoir aux côtés de Matthew dans un soupir éreinté, comme épuisé d'en avoir tant dévoilé sur lui-même. Au grand soulagement du châtain, les yeux de Drew ne le regardait plus lui mais se concentraient sur ses doigts longs et fins, décidément fait pour la musique.
Matthew songea un instant à ce qu'il venait s'apprendre. Peur de l'eau, des flammes, des petits insectes, et il y avait peut-être d'autres choses que le musicien n'osait avouer. Ca faisait déjà pas mal. En comparaison, les peurs du dresseur étaient minimes. Enfin, il n'était pas quelqu'un de peureux de nature. Il n'étais pas très à l'aise avec la chaleur et le feu, mais c'était surtout par affinité car plus habitué au froid et à la glace. Par contre, il angoissait toujours à l'idée d'un rendez-vous chez le dentiste ; allez savoir pourquoi. Quant aux médecins, il en avait désormais tellement l'habitude que ça ne lui faisait plus rien. Ah, et il avait peur de tomber amoureux. Enfin, l'idée de le faire le dérangeait, car il n'assumait pas son homosexualité. Cela dit, c'était une chose qu'il ne dirait jamais. A personne.
Ainsi, il n'y avait que sa phobie des oiseaux et des avions qui lui rendaient vraiment la vie dure.

J'ai peur des médecins, des gens qui m'examinent. Je crois que ça fait vraiment longtemps que je suis pas rentré dans un cabinet.

Ce qui semblait être son dernier aveu, vu ses rougissements et la manière dont il évitait le regard bleu glacé du dresseur, n'étonna pas plus que cela Matthew. Il ne savait pas pourquoi, mais Drew donnait cette impression d'être le genre à fuir les docteurs à tout prix. Ainsi donc, sur ces derniers mots, Matthew renversa sa tête en arrière, s'appuyant contre le dos du banc. Les yeux fermés, il se concentra sur les bruits alentours. Le vent qui soufflait doucement, dans une brise réconfortante, les antennes de Lully, toujours avec leur tintement à la fois relaxant et agaçant, la respiration profonde de Yuu, qui indiquait qu'elle s'était endormie, le bruit de la main de Matthew caressant machinalement le pelage de l'Evoli, les feuilles des arbres se frottant entre elle au gré du vent...
Tout en se relaxant, Matthew repensa à tout ce qui était arrivé depuis sa sortie de chez lui il y a quelques heures. Il avait rencontré Drew. Ils avaient bus un café ensemble. S'étaient fait abordés par deux femmes qu'ils avaient finis par lâcher en partant en courant comme deux enfants. S'était tapés un énorme fou rire qui en avait fait souffrir Matthew. Puis ils s'étaient racontés leurs vies, et maintenant, c'était le tour de leurs angoisses... Il y a quelques instants ils riaient aux éclats, et les voilà qui se livraient intimement à l'autre comme s'ils se connaissaient depuis toujours.
Matthew sourit à cette pensée, avant d'éclater de rire.

Merde Bro, mais qu'est-ce qu'on fout ?! fut sa seule réponse après un instant, toujours en riant.

Il mit un petit moment à calmer son fou rire, incapable de se stopper. C'est vrai ça, qu'est-ce qu'ils foutaient ? Ils ne se connaissaient que depuis quelques heures. Et pourtant, Matthew n'en avait pas l'impression. Calmant enfin son rire, il dirigea son regard vers le beau brun, gratifiant.

En tout cas, merci. Je crois que c'était tout ce dont j'avais besoin.

Un nouveau sourire orna son visage, plus grand que tous les précédents, alors qu'il posait sa main sur l'épaule du chanteur, comme celui-ci l'avait fait plus tôt en tant que soutien. Il était vrai qu'ils s'étaient beaucoup rapprochés en quelques heures seulement, mais ça ne dérangeait pas Matthew, au contraire. C'en était même étonnant de sa part, lui qui était d'ordinaire si méfiant, il s'était facilement confié au musicien. Et pourtant, ça n'outrait pas le dresseur; il trouvait même normal qu'il en vienne à se livrer ainsi. Après tout, c'était bien parce que c'était Drew.
A cet instant précis, il réalisa quelque chose qu'il aurait peut-être du réaliser plus tôt : le beau brun l'attirait. Et en plus, il avait un don inné pour mettre l'adolescent en confiance.

Face à cette constatation des plus inattendues, Matthew ne put que retirer avec empressement sa main de l'épaule du chanteur, subitement gêné. Il tenta du mieux qu'il put de camoufler son rougissement apparaissant, détournant la tête tout en plaçant sa main sur sa nuque, signe de son embarras. Pourtant, ça ne l'empêcha pas de continuer, bravant sa timidité.

Au fait... Son murmure hésitant fit écho dans le silence installé depuis un moment maintenant. Ça te dirait qu'on se revoit ?

Le silence envahit à nouveau l'espace, noyant les mots de Matthew en lui. Celui-ci lança un regard incertain au musicien, et bien que ça n'ait duré quelques secondes, Matthew ne supporta pas ce blanc qui s'était installé entre eux.

Enfin, je veux dire, comme amis hein, et euh, au moins, hum, rester en contacts, quelque chose comme ça, hein ? Je veux dire, on peut s'échanger nos numéros ou nos e-mails, et s'arrêter à là, tu vois ? Euh... A part.. A part si tu ne veux pas, évidemment, hein... Je voudrais pas te forcer... Enfin...

Après avoir paniqué de la sorte, le dresseur se sentit bête, abaissant ses bras qu'il avait levé pour faire des mimiques à tout va. Il frotta sa nuque d'un air boudeur, et bien qu'il voulut rajouter quelque chose, il n'en fit rien, préférant s'arrêter ici plutôt qu'aggraver son cas.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I'm singing in the rain... ♫ [PV Matt]   

Revenir en haut Aller en bas
 

I'm singing in the rain... ♫ [PV Matt]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I'm singing in the rain... ♫ [PV Matt]
» I'm singing in the rain~ Singing in the rain~ ♪ [en cours]
» Singing in the rain [Rachel & Nelly]
» I'm singing in the rain [Alexandra et Mikah] [Terminé]
» I'm singing in the rain ❖ Théodore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novum Elit x Cinnamon Rolls :: ALERA Centre - MELL :: Quartier des arts :: Allées des artistes-