Partagez | 
 

 Quand une personne de Hoenn arrive sur Alera [ solo ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

REGION : Hoenn
POKÉBALL LANCÉES : 122
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 27/09/2014

MessageSujet: Quand une personne de Hoenn arrive sur Alera [ solo ]   Mer 8 Oct - 18:57

Je suis arrivé ? On dirait bien. Ca va je suis encore en vie... mais je suis crevé, bordel. I l fallait que je récupère. J'étais allongé dos au sol, -sur la plage, trempé de la tête aux pieds. Mais c'était pas si grave, vu que le soleil tapait fort. J'étais en train de sécher sur place, lentement, mais sûrement. Vu que j'étais mouillé, j'étais comme collé au sable de la plage. De plus je me sentais assez lourd vu que tous mes habits étaient mouillés. Mais comme je l'ai dis, c'est pas grave, je suis en train de sécher. En faisant pivoter ma tête de 45° sur ma droite, je vis Kocko qui était tout aussi trempé que moi, mais lui était assis par contre. Il me regardait l'air d'attendre quelque chose, mais je lui fis signe d'attendre encore un peu. Comparé à moi , il avait l'air en forme. Je sais pas comment c'est possible, il est bien plus petit que moi. Qu'est-ce que je raconte ? Les plumes ne font pas le Corboss. C'est pas parce qu'il est plus petit que moi que Kocko doit avoir moins d'énergie. Depuis quand je me fie aux apparences moi ? Bah... c'est sûrement la fatigue qui me fait dire ça. Ah ouais, bon sang, je suis vachement crevé moi. En regardant le ciel, je voyais des nuages  dont certains qui bougeaient. Euh... je commence à délirer ou quoi ? C'est pas normal que des nuages bougent ! Enfin si, les nuages bougent, mais à ma connaissance, ils ne font pas de pirouettes dans le ciel. En regardant mieux, je vis que c'était des Tylton. Alors comme ça sur cette île, il y a des Tylton. Ca va pas trop me changer d'Hoenn, c'est plutôt cool. Soudain des ombres virent obstruer la vision que j'avais du ciel et de ces Tylton. Des murmures commençaient à se faire entendre autour de moi. Cependant je les entendais très bien.



<< Maman regarde, il a des algues sur le corps, c'est une sirène ? >>
<< Ne le regarde pas, il est bizarre ma fille. >>
<< Ca va faire 40 minutes qu'il est comme ça. >>
<< Il est vivant ? >>
<< Qu'est-ce qu'il fait comme ça ? >>
<< J'ai vu la scène ! Ce type a sauté du ferry avec son Pokémon et il a nagé jusqu'ici. Arrivé sur la plage, il a fait une danse de la victoire et s'est écroulé ici. >>
<< Pourquoi il a fait ça ? >>
<< Me demande pas, il doit pas être net ce gosse. >>




C'est vous qui n'êtes pas net ! Je suis celui qui va conquérir Alera, je suis... J'avais perdu connaissance de nouveau. A mon réveil, je voulus me lever, mais je ne pouvais pas bouger. J'étais immobilisé. Et... et... pourquoi je vois pas le reste de mon corps ?! Il y avait du sable partout autour de moi, j'étais enfoncé dans le sable, mais seul ma tête dépassait du sol sablonneux. On m'avait enterré dans le sable pendant que je dormais. Et Kocko il est où ?! Mon aventure ne peut pas commencer comme ça ! Je dois faire preuve de charisme, être l'étranger qui débarque de nul part, mais qui a trop la classe. Pas un type qui se fait enterrer dans le sable et qui perd son Pokémon. J'avais donc crié le surnom de mon Arcko afin de le retrouver tout en gigotant dans le sable afin d'en sortir. A la seconde qui suivit Kocko me tapota le bonnet et apparut devant moi. J'étais soulagé que Kocko soit là. Maintenant il fallait qu'il... Euh... Comment ça se fait qu'il soit là Kocko ? Enfin, je veux dire :''S'il est resté là avec moi pendant tout ce temps, comment ça se fait que je sois enterré ?''. Soit c'est lui qui m'a enterré, soit je me suis fait enterré et il n'a pas bougé la moindre patte pour empêcher le drame. Donc dès que je sors, je m'explique avec Kocko. Je lui avais demandé de m'aider en creusant un peu. Mon ami vert s'exécuta et entama la quête de sa vie, me sortir du sable. Bah oui c'est important, car ce n'est qu'après ça que mon aventure sur Alera commencera. Soudain, un type en maillot de bain se pointa devant moi, un blond bronzé dépassant les deux mètres et assez bodybuildé. Ouais, enfin c'était juste une personne basique comme on en trouve à la plage quoi. Il se pencha en avant pour m'adresser quelques mots.




<< Alors petit besoin d'aide ? >>
<< J'ai l'air si petit ? >>
<< Bah il y a juste ta tête qui dépasse du sol, on dirait un Tropignon. >>
<< Tu sais ce qu'il te dit le Tropignon ? >>
<< Non vu qu'il est beaucoup trop bas. >>
<< Mais t'es qui toi en fait ? >>
<< Je suis, un Maître. >>
<< Sérieux ? >>
<< Oui je suis Maître nageur. >>
<< Ah... Ca te dirait de me sortir de là ? >>
<< Non ! Tu n'es pas en danger, donc j'ai pas de raison de te sauver, en plus t'es un garçon. Certes tu as perdu connaissance et la marée à fait que le sable t'as recouvert tout seul, mais ton petit Pokémon assez moche à l'air de t'aider. >>
<< …. Qu'est-ce que t'as dit sur Kocko là ?... >>
<< Tu dois avoir du sable dans les oreilles. Ton Pokémon est moche. Il est vert et n'a même pas de dents ! >>
<< Retire ça tout de suite. >>
<< Si t'arrives à me battre en combat, on verra peut-être. >>
<< Laisse-moi cinq secondes, là tu m'as chauffé. >>




On peut me parler mal, dire ce qu'on veut sur moi, je m'en fiche. Mais si on s'attaque à des personnes que j'apprécie, je ne me retiendrais pas. Aussi ce genre de personne hautaine a le don de m'ennuyer au plus haut point. Après que Kocko m'ait aidé à sortir du sable ( en fait il ne m'avait pas enterré c'est déjà ça ), je pris une certaine distance face au maître nageur. J'allais faire mon premier combat sur cette île. Le maître nageur saisit son sifflet qui était autour de son cou et souffla un grand coup. Tout de suite, un groupe de fille était apparu autour du maître nageur, tel des Taupiqueur sortant de terre. Elles avaient toutes l'air folles de lui, il avait ramené ses fans-girl à coup sûr ! Pas de soucis, au moins il aura de quoi se faire consoler après sa défaite. Je ne juge pas les dresseurs d'habitude, mais en insultant Kocko il avait dépassé la limite à ne pas franchir. Une des filles lui avait apporté une Pokéball. Le dresseur en maillot de bain la prit et envoya l'orbe rouge et blanche en l'air. Celle-ci s'était ouverte en deux et un flash blanc en sortit. De ce flash lumineux était apparu un Rattatac.






Le maître nageur avait souligné que son Pokémon avait de belles dents, lui, comparé à mon Arcko. Mais savoir qui a les plus belles dents, m'importait peu, c'était l'heure de l'affrontement. Le blond aux fans-girls avait lancé le premier assaut. Il ordonna à son Rattatac d'utiliser une attaque Charge. Rapidement le Pokémon fonça tête la première sur mon Arcko. Bien qu'étant sur le sable, le Pokémon adverse était rapide. J'avais demandé à Kocko d'esquiver, mais le sable avait l'air de gêner les mouvements de mon Arcko, du coup il se prit l'attaque Charge du Rattatac et vola sur quelques mètres. Après avoir reçu l'attaque, toutes les filles avaient crié le nom de Rattatac afin de l'encourager. Leur cri en choeur était assez déstabilisant, mais passons. Ayant de bons réflexes, Kocko avait réussi à retomber sur ses deux pattes arrière et se stabiliser. Bon, on avait maintenant un problème, la nature du terrain. Nos adversaires étaient habitués comparé à nous, mais ce n'est pas ça qui allait nous arrêter. Le maître nageur ordonna à son Rattatac d'utiliser Charge de nouveau. L'esquive ne marchant pas encore très bien, il fallait riposter et comme on dit, ''la meilleure des défenses, c'est l'attaque''.  J'avais donc demandé à Kocko d'exécuter une Vive-Attaque. La collision entre les deux têtes des Pokémon fut sévère et les deux furent repoussés.

Bien qu'ayant utilisé une attaque se basant sur la vitesse, mon Arcko était moins rapide qu'en temps normaux. Le sable était un obstacle contraignant, mais intéressant. Ce sera à moi de mener mon partenaire à la victoire et il fallait que je trouve une solution. J'avais voulu me mettre à réfléchir, mais les fans du maître nageur se remirent à crier pour encourager le Rattatac. Ces filles aussi constituaient un obstacle à mon combat, mais plus les obstacles sont nombreux, plus c'est amusant. Le maître nageur demanda à nouveau d'utiliser Charge, quant à moi j'avais redemandé d'utiliser Vive-Attaque. Le combat s'enchaînait ainsi, des échanges entre Charge, Vive-Attaque et les cris des filles. Pendant ce temps, la foule de gens se ramenait, un grand nombre de personnes était venu assister au combat. Nous étions comme l'animation de la plage. Il y avait des petits, des grands, des femmes et des hommes. Tous allaient assister à ma victoire ! Cependant, le rythme de mon combat fut interrompu par la sonnerie de mon Pokénav. Je le sortis de mon sac et vit la personne qui m'appelait ; et franchement, il aurait pu choisir un autre moment...




<< Salut fiston ! Je viens pour prendre des nouvelles, comment ça se passe avec ton Arcko ? >>
<< Tu veux savoir comment ça se passe ? Tu veux vraiment savoir ?! >>
<< Ohhh comme c'est mignon, y'a papounet qui veut dire bonjour à son fils. Rattatac utilise Morsure ! >>
<< La ferme toi !  Kocko utilise Vive-Attaque ! Attends papa je te rappelle après ! >>
<< Je vois que tu te fais des amis, alors rappelle-moi quand tu auras fini de jouer haha. >>



Après avoir raccroché, je remis mon Pokénav dans mon sac et... MORSURE?! Depuis quand il a changé de stratégie, lui ? J'avais ordonné à Kocko de changer de trajectoire au dernier moment pour éviter de se faire mordre. J'avais ainsi réalisé une esquive avec Vive-Attaque. Au moment d'esquiver l'attaque, le mouvement rapide de mon Arcko avait soulevé un léger vent de sable qui gêna la vue du Rattatac adverse. C'est ainsi qu'une idée me traversa l'esprit. Kocko ne pouvant être plus rapide que le Rattatac sur le sable, il fallait que je ralentisse ses mouvements. Et vu qu'il n'était pas plus rapide que mon Arcko non plus, nous étions sur un point d'égalité niveau vitesse... pour le moment. Le dresseur en maillot de bain ordonna à son Rattatac d'utiliser Morsure. A mon tour je voulus lancer une attaque, mais Kocko semblait épuisé et ne bougea pas. Je m'étais rappelé que je l'avais fait nager jusqu'à l'île depuis qu'on avait sauté du bateau. Normal qu'il soit fatigué ! Mon Arcko se prit donc les crocs du Rattatac. Le maître nageur avait demandé à son Rattatac de lancer Kocko en l'air, mais j'avais répliqué en demandant à Kocko d'utiliser Vol-Vie pour récupérer un peu de force. C'est ainsi que mon Arcko lança un rayon rougeâtre qui toucha le Rattatac. Maintenant que mon Pokémon avait repris un peu de force, il était temps d'en finir.






Le maître nageur demanda d'utiliser Charge, il fonçait droit sur Kocko quand tout à coup je lui demanda d'utiliser Ecras'Face sur le sol. Avec sa queue Kocko frappa le sable d'un coup sec et puissant ; en faisant cela, j'avais pu soulever un nuage de sable qui aveugla le Pokémon adverse. J'avais demandé à Kocko de refaire la même chose plusieurs fois de suite. Le dresseur en maillot de bain fut déconcerté et ne savait pas quoi faire. L'effet de surprise avait marché et le Rattatac était aveuglé. Dans le nuage de sable se trouvait nos deux Pokémon et personne ne les voyait. Je demandai ensuite à Kocko de sauter en l'air afin d'échapper au nuage de sable. Il était enfin visible aux yeux de tous et donc aux yeux de mon adversaire qui dans la seconde demanda à son Pokémon d'utiliser une Morsure en l'air. Le Rattatac sauta et sorti du nuage de sable cependant, il ne voyait pas grand chose, mais moi et mon Arcko nous le voyions à présent. Dès qu'il fut sorti du nuage de sable, j'avais demandé à Kocko d'utiliser le mouvement final.



<< Maintenant, Kocko ! Dracosouffle pleine puissance ! >>




Kocko ouvrit sa gueule tout en aspirant l'air ambiant et gonflant le ventre. Tout de suite après, il relâcha le tout par un souffle tourbillonnant de couleur violet et jaune qui frappa violemment le Rattatac qui fut propulsé au sol. Lors de son crash contre le sable, une onde de choc se fit ressentir dissipant le nuage de sable qui avait servi d'écran à mon Pokémon. Celui-ci retomba au sol quelque peu essoufflé, mais tenant debout sur ses deux pattes arrière. Le Rattatac, quant à lui, ne bougeait plus, il était KO. Après un long silence, la foule qui avait regardé le combat se mit à crier, comme s'ils venaient d'assister au final d'un feu d'artifice. Les cris étaient des cris de félicitations qui étaient adressés à moi et mon Pokémon, mais pour moi tout les mérites revenaient à Kocko. Je m'étais empressé de sauter sur mon Pokémon pour le féliciter, nous avions gagné notre premier combat sur Alera et j'en étais fière. Je posai Kocko sur le sommet de ma tête et marchai en direction du maître nageur qui était dépité tout en rappelant son Pokémon dans sa Pokéball. Les filles qui encourageaient le Pokémon adverse étaient aussi triste, limite en pleurs. Je lui avais malgré tout tendu ma main droite en signe de respect, car bon, il reste un dresseur. Le premier que j'affronte sur cette île en plus. Il fut étonné par mon geste et ne fit que me regarder dans un premier temps. Ensuite il prit sur lui et me serra la main d'une poigne ferme, son regard se détourna de moi pour fixer le sol.




<< Désolé... je reconnais ma défaite. T'as une étrange façon de te battre, mais t'es un vrai dur pour un petit. >>
<< Voilà ce que mon Pokémon peut faire. >>
<< Tu devrais essayer de te coller aux arènes de cette île, mais les champions ne te feront pas de cadeaux. De plus sur notre île nos arènes sont spéciales. >>
<< Intéressant... De toute façon chaque champion, chaque dresseur, chaque Pokémon est spécial, mais je ferai tout pour gagner. >>
<< J'attends de voir ça. >>
<< Et si tu veux on refera un match. >>
<< T'es bien sympathique malgré ce que j'ai pu dire... mais... comment tu t'appelles ? >>




J'avais lâché la main de mon ancien opposant et couru au loin en traversant la foule. Après avoir zigzagué à travers les gens qui me regardaient pour savoir ce que je faisais, je vis  le poste de surveillance du maître nageur. Je grimpai sur celui-ci et au sommet, j'avais trouvé un mégaphone. Je fermai les yeux et me calmai quelques instants. Je sentis la brise me traverser et pensai à toutes les aventures que j'avais vécues avant d'arriver ici. Il était temps de commencer une nouvelle aventure ici et il fallait que fasse remarquer à cette île que je suis là. Après avoir respiré un bon coup, je pris le mégaphone, avais levé ma main droite pour pointer le ciel de l'index et criai dans le mégaphone que je tenais dans ma main gauche afin que le plus de personnes sur la plage m'entendent.




<< Venant tout droit de Bourg-en-Vol à Hoenn, je suis le dresseur qui atteindra les étoiles, je suis Odamaki Yuki ! >>


________________________


Spoiler:
 


Yuki deviendra le meilleur dresseur en crismon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Quand une personne de Hoenn arrive sur Alera [ solo ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» «Quand une personne entre dans votre cœur, elle y reste pour toujours.» [Demon Murray]
» Abracadabra me voilà ~ [PV July Martens]
» Quand un membre du potager arrive à Akita [Pv - Murasa-kun]
» Quand un membre du potager arrive à Akita - part 2 - [ft Bunbun]
» « Quand on arrive en ville. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novum Elit x Cinnamon Rolls :: Flood Party ! :: Vieil album :: RP terminés-