Partagez | 
 

 [Complet; Semaine de la terre] Sous nos déchets, la plage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

REGION : Kalos, a grandi à Alola tho
POKÉBALL LANCÉES : 42
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 01/01/2016

MessageSujet: [Complet; Semaine de la terre] Sous nos déchets, la plage   Ven 18 Mai - 18:04


The sun inside of him rages like wildfire. The sun inside of him could set the kingdom ablaze; he know this, he does.

Sous nos déchets, la plage

La semaine de la Terre sonnait comme une glorieuse idée. Pas que Mag aie un jour participé à quoi que ce soit du genre, ou du moins pas à l'échelle d'une région, mais ça ne l'empêchait pas d'être enchantée. Si vivre sur l'île Wailmer l'avait vite habituée aux moeurs respectueuses de l'environnement qui étaient la norme à Alera, elle n'était certainement pas contre l'idée de participer un peu plus activement. D'autant que pour une ranger, préserver l'environnement sonnait comme une activité logique, même si pour le coup elle n'impliquait pas forcément de Pokémon.

C'est ébouriffée mais pas moins enthousiaste que Mag arriva sur la plage de Marivon, ayant fait le trajet sur le dos d'un Bruyverne débordant d'énergie. Dracula se plaisait beaucoup à Alera, contrairement à ce qu'elle avait craint. Depuis son arrivée ici, il n'avait manifesté ni de mal du pays, ni de volonté de retourner sur son île natale. Alera n'était pas aussi sauvage qu'Oniria, mais il trouvait tout de même  son compte de grands espaces quand il n'accompagnait pas la ranger. N'ayant pas de pokéball, le monstre ne pouvait pas toujours être aux côtés de Mag, mais il ne manquait jamais de débarquer à une vitesse folle lorsqu'elle l'appelait par son sifflement habituel.

(une habitude datant d'Oniria)
(la lui faire prendre avait été un travail de longue haleine)

Un beau soleil brillait sur Marivon, obligeant Mag à retirer ses lunettes filtre -pour supporter les pointes de vitesse de Dracula-, les remplaçant par une paire de lunettes de soleil. Sur le bord de la plage, plusieurs personnes distribuaient gants et sacs de tissu pour collecter les déchets rencontrés. C'est avec un sourire rayonnant qu'elle remercia la jeune femme lui donnant le sien avant de se tourner vers la plage.

superbe journée pour ramasser des déchets
(ou prendre le soleil, mais pourquoi choisir ?)

Ne manquant pas une occasion de laisser ses monstres se dégourdir les pattes, Mag ouvrit les sphères d'Apollon et Artémis pour leur faire profiter de la plage. Au dessus d'eux, Dracula alternait entre surveiller leur petit groupe et faire des loopings à une vitesse effarante, retombant parfois dangereusement près des vagues salées. Une chance qu'il maîtrise assez bien son vol pour ne pas faire de plongeon. Si la ranger le regardait avec des étoiles dans les yeux, Artémis n'était pas impressionnée. Sous son casque, ses yeux lançaient des éclairs partagés entre l'agacement et le mépris: elle peinait toujours à supporter ce dragon sans manières.

« Tu t'ennuierais, sans lui, fais pas cette tête ! » assura-t-elle dans un rire, tapotant l'épaule affutée de la Scalproie

(à ses risques et périls)
(elle s'était déjà coupée)

Apollon quant à lui se faisait semble-t-il un devoir d'ignorer l'agitation du Bruyverne, rajustant le chapeau de plage de sa dresseuse d'un air sévère. Comment s'attendait-elle à ne pas brûler sa peau délicate si elle ne se protégeait pas du soleil sérieusement ? C'est avec une étincelle moqueuse dans le regard que Mag lui demanda s'il était sa mère, ce qui lui fit croiser ses équivalents de bras.

il prenait des précautions
ce n'était pas elle qui le ferait

Voilà un petit quart d'heure que Mag ramassait sacs plastique, tongs perdues et bouchons de bouteilles quand un large splash attira son attention. Près de la rive, l'une des cascades de Dracula avait fini par éclabousser quelqu'un d'eau salée. Si un sourire ne manqua pas d'étirer les lèvres de la ranger, elle n'en lâcha pas moins un sifflement caractéristique pour rappeler son monstre à l'ordre. Elle était arrivée à proximité de sa victime lorsque le dragon se posa sur le sable, l'air penaud.

« Curieux, je me rappelais pourtant t'avoir demandé de 'voler loin des gens'.. » réprimanda-t-elle avec une grimace

Il émit un son qu'elle ne comprit bien sûr pas, évitant le regard accusateur d'Artemis qui croisait ses bras métalliques dans le dos de Marguerite.

« Toutes mes excuses ! s'exclama-t-elle, Et les siennes aussi, je vous assure, même s'il ne peut pas vraiment s'exprimer. Rien de grave n'est mouillé, j'espère ? » ajouta la jeune femme en se tournant vers la personne éclaboussée

Elle chercha à évaluer les dégâts du regard un moment, se disant qu'avec ce soleil tout sècherait en un rien de temps, mais sait-on jamais. Remarquant l'air tout sauf fier de son Bruyverne, Mag ne tarda pas à lui tapoter la tête pour ne pas ruiner sa bonne humeur. Elle ne lui en voulait pas: ce n'était pas elle qui avait pris l'eau; mais il aurait tout de même bien fait de l'écouter.

@Libre
Mag parle en #bd4252

________________________
keur


Dernière édition par Marguerite E.I. d'Amboise le Ven 15 Juin - 0:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Johto
POKÉBALL LANCÉES : 127
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 24/03/2018

MessageSujet: Re: [Complet; Semaine de la terre] Sous nos déchets, la plage   Sam 19 Mai - 11:04

Il ne servait à rien de le cacher : suite à la journée mouvementée de la veille, Tori n'avait pas eu spécialement envie de se lever ce matin-là. Pourtant, l'appel du devoir et de son désir de se mêler à la population d'Alera l'avaient poussé à surmonter sa fatigue pour participer à une seconde activité de la Semaine de la Terre. À savoir : le nettoyage de la plage de Marivon. Il voyait cela comme le moyen de se rendre utile, de se muscler un peu tout en défoulant, mais surtout, c'était là l'occasion parfaite pour lui de se rapprocher de Plasma. Après tout, avec tous les déchets qu'ils auraient ramassé, il devrait bien y avoir quelques objets ménagers abandonnés au milieu du sable, non ? Et quoi de mieux pour se lier d'amitié avec un motisma ! Du moins, il s'agissait là de la conclusion à laquelle Tori était parvenu, suite à ses nombreuses recherches Internet.

Ainsi, après un voyage en bus écologique bien plus court que le précédent, Tori débarqua sur la grande plage de bon matin, portant aux pieds des tongs et sur le dos le même sac à dos que la veille. Balayant du regard l'étendue sablonneuse, le jeune homme n'eut pas trop de mal à repérer les personnes chargées de leur expliquer le déroulement de la journée. Il les rejoignit sans plus de cérémonies.

Ce fut donc équipé avec un sac tissu et des gants que Tori s'affaira à sa mission, ramassant déchet après déchet. Voyant d'autres personnes laisser leurs Pokémons s'amuser en liberté, le jeune homme décida de faire de même et il sortit Éthanol de sa Pokéball. La jeune mustébouée fut ravie de voir la mer et elle n'hésita pas à se lancer dans l'eau, retrouvant son élément. Tori, lui, préférait ne pas trop s'approcher : il n'avait pas réellement pris son maillot de bain avec lui. Et puis, avec son binder, se baigner n'était pas très intelligent. Il devait avouer qu'il n'avait jamais testé l'eau salé en le portant, mais il lui paraissait logique que le sous-vêtement n'était pas exactement adapté. Faisant une courte pause en regardant sa petite Éthanol s'émerveiller devant un Bruyvern qui faisait toutes sortes de figures, le jeune homme songea un instant à libérer Henry, avant d'opter contre. Il n'était pas nécessaire de sortir le cornèbre : il n'aimait pas le soleil. Quant à Creep, la question ne se posait même pas. Cette horrible créature resterait dans sa sphère. Et Plasma ... Et bien, iel se trouvait déjà dans sa vieille montre numérique. Iel n'avait qu'à faire le premier pas si iel voulait s'amuser. Tori ne retenait guère le motisma.

Se rendant compte qu'il avait quelque peu perdu la notion du temps en contemplant sa chère petite, Tori voulut se remettre au boulot. Voyant un morceau de plastique enfoui dans le sable sur la rive, il se rapprocha du bord, se pencha et-

SPLASH

Qu'est-ce que ?
Il ... venait de se faire asperger d'eau de mer ? À peine Tori eut-il le temps de procéder l'information qu'Éthanol se précipitait vers lui, toute inquiète.
Oh merde oh merde oh merde
Son binder ! Sa montre ! Oh, est-ce que Plasma allait bien ? Un court-circuit avait-il tué le Pokémon spectre ? Catastrophé, Tori palpa d'abord légèrement son torse, constatant avec agacement que oui, son T-shirt blanc mouillé laissait bien entrevoir son binder, puis il ramena son poignet devant ses yeux, examinant attentivement la montre, les sourcils froncés. Aucune réaction. Oh, pitié qu'il n'eût pas tué Plasma ! Il ne le pardonnerait jamais.

« Toutes mes excuses ! Et les siennes aussi, je vous assure, même s'il ne peut pas vraiment s'exprimer. Rien de grave n'est mouillé, j'espère ? »


Tori fit volte-face au son de cette voix, et découvrit en face de lui une jeune femme, en compagnie de Pokémons assez intimidants. À première vue, il put constater qu'elle était plus petite que lui et qu'elle possédait des cheveux noirs avec une raie rouge bien singulière. En bref, ce n'était pas quelqu'un de franchement imposant, mais trempé comme il l'était, Tori aurait été prêt à parier qu'il ne l'était pas beaucoup plus. Se rendant compte que l'expression de son visage devait certainement laisser voir son agacement et sa panique intérieure, Tori prit sur lui pour forcer un sourire sur ses lèvres. Il se doutait bien que la fausseté de son expression fût facile à déceler pour quiconque s'en donnerait la peine -son sourire se limitant à la partie inférieure de sa face et ne remontant pas jusqu'aux yeux-, mais il avait tout de même confiance en ses capacités à cacher la gravité de la situation. Ainsi, Tori se contenta de secouer un peu la tête, tout sourire, envoyant au passage quelques gouttelettes autour de lui, avant de répondre d'une voix enjouée :

« Excuses acceptées ! Je veux dire, ce n'est pas vraiment la faute de ce Bruyvern, n'est-ce pas ? Si je ne voulais pas risquer d'être mouillé, je n'aurais pas dû m'approcher du bord. »

Puis il leva le bras gauche, montrant sa vieille montre numérique, et ajouta :

« Par contre, ouais. J'ai un motisma qui vit là-dedans, et je ne sais pas du tout si iel est encore vivant. La montre a totalement court-circuité, je crois. Bon, après, je ne sais pas si tu peux vraiment aider avec ce problème. J'imagine qu'il faudrait que j'aille trouver des rangers, ou aller dans un centre Pokémon, ou un truc du genre. J'espère juste qu'iel va bien. »


________________________

Tori s'exclame en #83441d
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/
avatar

REGION : Unys & Johto
POKÉBALL LANCÉES : 69
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 27/03/2018

MessageSujet: Re: [Complet; Semaine de la terre] Sous nos déchets, la plage   Mer 23 Mai - 20:56

En ce beau jour d'été, alors que le soleil est à son zénith, et que la brise marine me caresse doucement le visage. Je suis en train de ramasser des déchets sur la plage avec un sac plastique à la main. C'est une étrange situation pour un des hommes les plus riches de la région, il est vrai ; mais laissez-moi vous dire un secret. Si je participe, ce n'est pas seulement pour l'important capital sympathie que cela m'apporte, mais c'est surtout et principalement pour l'appât du gain : les récompenses données par les organisateurs.

Laissez-moi vous expliquez, je souhaite avoir une méga-gemme. Une Altariaite pour être précis, et pour ce faire, je dois participer à plus de 6 évènements pendant les festivités. Il est vrai qu'au début, je pensais me contenter des activités de Mell, mais quand l'effort est récompensé par un véritable trésor, il faut s'y jeter la tête la première.

Imaginez-vous, mon équipe de pokémon avec 2 méga-évolutions ! Il y a de quoi en déstabiliser plus d'un. Les dresseurs ne seront plus sur quel pied danser ! Quel est le pokémon choisi pour mega-évolué, Ptera ou Altaria ? Hoooo... Juste imaginer leur visage déconfit à la vision d'un de mes pokémon méga-évoluer me donner déjà des frissons. Les voir se débattre avec leur pokémons, alors que les miens n'en font qu'une bouchée ! N'est pas le rêve de les voir crever la bouche ouverte !

Hum... Pardon excusez-moi. Je me suis laissé emporter. Donc, pour ainsi dire, je suis en vacances. Je me promène sur l'île en fonction des activités, passe du bon temps, et prend enfin un peu de repos accompagné de toute mon équipe, bien sûr. Mais pour l'instant, je n'ai que mon Tylton, et mon Rattata de sortie. Ptéra et Dracollose avec leurs deux mètres d'envergure sont un peu trop imposants pour sortir si facilement, et en ce qui concerne Ptéra, l'eau et la roche ne font pas du tout bon ménage.

Pour mon Guériaigle, le pépère préfère rester dans sa pokéball. Il est agressif et préfère les combats, alors se prélasser au soleil, bien peu pour lui. Quand à Dodrio, il est bien trop intenable pour être sorti. Une fois hors de sa pokéball, il aime partir courir la plaine à 200km/h. Ici, il ne ferrait que déranger les gens. Finalement, seul mes pokémons non évolués sont un minimum calme. Peut-être est-ce que ma faute, j'ai toujours voulu des pokémons offensifs. Après tout, la meilleure des défenses est l'attaque, et une équipe de pokémon surentraîner à de quoi en refroidir plus d'un. Pourquoi dit-on avoir des squelettes dans les placards à votre avis ?

Enfin, Rattata, mon plus faible et plus jeune pokémon, me sort de mes pensées, en me mordillant doucement un orteil. Il a trouvé un déchet à jeter. Je m'approche donc de la mer. Là, dans l'eau, un petit amas de sac plastique est pris dans les vagues. J'enlève donc mes tongs et remonte mon short pour entrer dans l'eau. Ma chemise hawaïenne à fleur est un peu éclaboussée par l'eau, mais finalement les sacs finissent vite à la poubelle. Ma chemise hawaïenne à fleur est un peu éclaboussée par l'eau, mais finalement les sacs finissent vite à la poubelle. Un pokémon, un Bruyverne, il me semble, est un train de faire des cabrioles dans le ciel, et à sûrement éclaboussé une personne.

C'est un jeune homme à la chevelure de feu... Il me semble étrangement familier... On dirait Tory Yamazaki. Un jeune homme que j'ai rencontré, il n'y a pas si longtemps que cela à la maison pokémon. M'approchant avec curiosité, j'entends des bribes de conversation.

« Par contre, ouais. J'ai un motisma qui vit là-dedans, et je ne sais pas du tout si iel est encore vivant. La montre a totalement court-circuité, je crois. Bon, après, je ne sais pas si tu peux vraiment aider avec ce problème. J'imagine qu'il faudrait que j'aille trouver des rangers, ou aller dans un centre Pokémon, ou un truc du genre. J'espère juste qu'iel va bien. »

Oh mon dieu. Les jeunes dresseurs c'est toujours la même chose, à s'inquiéter pour un rien. Je suis juste derrière eux, quand je me gratte la gorge pour attirer son attention, et lui répondre.

« Où aller trouver un champion d'arène.Hé bien, nous ne cessons de nous croiser Jeune homme. Pour information, ton Motisma est en forme basique, cette forme est apte à supporter les attaques eaux. En forme Chaleur, cela aurait été un one-hit KO. Mais là, seul la montre a pris des dégâts. Ton pokémon n'a quasiment rien, ce n'était même pas une attaque directe. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Kalos, a grandi à Alola tho
POKÉBALL LANCÉES : 42
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 01/01/2016

MessageSujet: Re: [Complet; Semaine de la terre] Sous nos déchets, la plage   Dim 27 Mai - 16:32


The sun inside of him rages like wildfire. The sun inside of him could set the kingdom ablaze; he know this, he does.

Sous nos déchets, la plage

il l'excusa bien vite
pour l'expression qu'il affichait

(sans compter celle de tout à l'heure)
(furtive mais pas invisible)

Si Mag plissa les yeux, peu convaincue, elle ne contesta pas: peut-être était-ce un t-shirt qu'il aimait beaucoup après tout. Ou peut-être n'appréciait-il simplement pas qu'on voie au travers. Ou encore de se faire éclabousser par un Bruyverne indiscipliné au milieu d'un ramassage de déchets censé être plus ou moins calme. S'il semblait déculpabiliser Dracula, elle lança un regard sévère à ce dernier: c'était à elle d'être plus ferme, mais aussi à lui d'écouter. Pas question qu'il prenne ça comme un signe qu'ignorer ses consignes était un comportement acceptable.

s'il en faisait une habitude, ils ne pourraient plus être partenaires
une situation qui ne réjouirait sans doute aucun des deux

Le regard de Mag glissa de nouveau sur son interlocuteur, déjà moins froid, lorsqu'il leva son poignet. Mais si sa réponse de tout à l'heure l'avait un peu rassurée malgré son expression, ce développement changeait la donne. Son sourire poli disparut en un instant, happé par le vide au creux de son ventre. La même sensation que lorsque Dracula et elle se laissaient brusquement tomber à travers l'azur, mais les frissons n'avaient pour le coup rien d'agréable. Grimaçant franchement à la situation, elle tira une bretelle de son sac de plage pour y chercher une serviette tandis qu'Artémis la débarrassait du sac de déchets.

« Ne m'excusez pas aussi vite si je vous cause tant de souci. » lâcha-t-elle sans réfléchir

Le ton était plus tranchant que nécessaire, mais la ranger n'en avait pas après lui. Plutôt après sa propre inattention. Jour de congé ne voulait pas dire relâchement. Pourtant, c'était bien ce qu'elle avait fait. Son esprit s'était mis en marche, soleil, plage et Pokémon partenaire oubliés au profit d'une analyse de la situation.

L'eau avait fait court-circuiter la montre, ça ne voulait pas dire qu'elle était inutilisable pour un Motisma. Ces Pokémon n'avaient pas besoin que l'appareil soient en bon état pour le posséder, de mémoire. La présence même de ces monstres dans leurs circuits était une menace à l'intégrité de ceux-cis. Un coup de jus ne pourrait pas faire grand mal à un Pokémon électrique; pas avec une batterie aussi petite.

théoriquement, iel ne pouvait pas être mort
bloqué, au pire, mais il y avait plusieurs solutions

Mag tirait la serviette en veillant à ne pas faire tomber le tube de crème solaire lorsqu'une voix s'éleva dans son dos. Une voix masculine, qu'elle ne connaissait pas, mais qui serait visiblement familière à son interlocuteur. Elle fit un pas de côté pour ne plus lui tourner le dos, lui adressant au passage un hochement de tête en guise de salut. Champion d'arène, disait-il. Son regard passant des cheveux bruns à la chemise fleurie d'un goût discutable selon la kalosienne.

champion de Mell probablement
si elle se rappelait de ses recherches

« Comme il dit, votre Motisma devrait globalement aller bien. Peut être qu'iel est sonné.e, mais utiliser une montre cassée ne devrait pas lui être impossible, ajouta-elle avant de lui tendre la serviette de plage,Pour votre montre, et votre t-shirt. »

À ses côtés, Dracula avait perdu de son assurance. Deux inconnus à la fois et une situation où il était en faute, c'était tout pour lui déplaire. Sans compter qu'Artémis ne perdait pas de son air menaçant malgré le sac de déchets qui pendait à son bras métallique. Téméraire au combat, mai toujours aussi mal à l'aise en présence d'humains, semblait-il. Elle laissa la créature se cacher dans son dos et adressa un regard presque amusé à sa Scalproie: elle avait assez enfoncé le clou pour qu'il retienne la leçon.

« Mag, au passage, et vous aviez déjà trouvé une ranger, l'informa-t-elle sans amertume, Vous pourrez faire sécher la montre dans du riz pour absorber l'eau, ça a marché avec mon capstick. Mais si vous préférez changer votre Motisma d'appareil pour être sûr qu'iel aille bien, je peux vous le proposer pour l'instant: il n'est plus très en forme. » ajouta-t-elle avec un léger rire

'Plus très en forme' était un doux euphémisme. Mag devrait être passée voir la technicienne de la base ranger depuis maintenant une semaine, après avoir oublié qu'elle utilisait un modèle de capstick pas vraiment waterproof. Sans doute aurait-elle dû appeler du renfort, mais si ce Serpang s'était enfui.. autant ne pas y penser. Toujours est-il que l'appareil avait fini enseveli sous du riz non cuit pendant toute la nuit suivante pour maintenant la 3e fois depuis que Mag l'utilisait.

Avec son rang actuel, un top capstick serait plus approprié, mais sans doute s'était-elle un peu attachée au vieil appareil. Le neuf l'attendait dans une boite sur une commode de son appartement, déposé puis oublié aussi vite que Mag l'avait reçu. Pas très professionnel mais elle s'en occuperait plus tard, quand sa bête serait vraiment hors course.

Maintenant que la serviette était hors du sac, elle trouva rapidement le bracelet de son capstick, emporté en cas de pépin. C'était par prudence que la ranger ne le gardait pas à son poignet à la plage: il aurait probablement subi le même sort que la montre du jeune homme. Aidée par l'habitude, elle l'enfila sans perdre de temps.

il était un peu cabossé
mais il faisait toujours l'affaire

« Il n'est.. plus à un accident près on va dire. » dit-elle en faisant tourner son poignet pour l'examiner

@Tori & Stefan
Mag parle en #bd4252

________________________
keur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Johto
POKÉBALL LANCÉES : 127
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 24/03/2018

MessageSujet: Re: [Complet; Semaine de la terre] Sous nos déchets, la plage   Jeu 28 Juin - 14:25

Tori scrutait, discrètement il espérait, le visage de la jeune femme. Il ne pouvait nier qu'il se trouvait un peu nerveux à l'idée qu'elle rendît compte qu'il lui avait plus ou moins menti ouvertement. Après tout, il y avait mieux, comme première impression. Et effectivement, quelque chose dans l'expression qu'elle affichait semblait indiquer qu'elle ne le croyait pas vraiment. Bon. Tant pis. Ce n'était pas s'il s'était rendu à la plage pour se faire des amis.

Ce qu'elle déclara ensuite ne fit que confirmer ses suspicions, tout comme son ton quelque peu cassant. Cette réaction était compréhensible : peu de personnes appréciaient qu'on leur mentît. Tori le savait, mais cette connaissance ne put l'empêcher de se recroqueviller légèrement, comme un caninos qu'on venait de gronder. La jeune femme se mit alors à fouiller dans son sac et honnêtement ? Tori n'aurait pas été étonné qu'elle en sorte une raquette de plage pour lui taper la tête. Son oncle faisait cela à chaque fois, lorsqu'il daignait de sortir.

Un grattement de gorge et une voix familière attirèrent alors l'attention de Tori. Serait-ce ...? Par Arceus, l'étudiant n'aurait jamais cru qu'il aurait un jour la chance de recroiser le champion d'arène. S'il se sentait d'humeur, peut-être se serait-il permis une touche d'humour sur la possibilité qu'il le traquait. Cependant, la situation ne s'y prêtait pas, il y avait des choses plus importantes à faire. Comme s'inquiéter pour Plasma. Chose qui n'était apparemment pas nécessaire, selon Stefan. La jeune femme ne fit que confirmer les dires du champion d'arène tout en lui tendant une serviette. Ah ! C'était donc cela qu'elle avait cherché dans le sac.

Tori prit avec reconnaissance la serviette et se mit à sécher délicatement la montre, concentrant toute son attention dessus et oubliant presque ce qu'il se passait autour de lui. Presque. La jeune femme se présenta sous le nom de Meg, et n'oublia pas de donner son statut. Tori leva la tête à cela. Oh, alors elle était une ranger ? Comme Jane ? Au vu du conseil qu'elle lui donna ensuite, le jeune homme ne put s'empêcher de penser que ces personnes étaient formidables. Il n'avait jamais entendu parler de cette technique, mais elle semblait tout à fait plausible.

« J'essayerai de faire ça en rentrant. Je vous admire beaucoup, vous autres rangers. »

Le compliment était sorti tout seul, c'était plus fort que lui. Diffuser des ondes positives, c'était important. Dans le même temps, elle lui proposa son capstick ou plutôt, elle proposa indirectement à Plasma de changer d'appareil. Le rouquin laissa la serviette reposer dans le creux de son coude et souleva de nouveau son poignet à hauteur d'yeux.

« Dis, Plasma, t'en pense quoi ? »

Un petit éclair illumina brièvement son visage, puis plus rien. Était-ce un message ? Tori tourna un regard un peu perdu vers Meg, puis vers Stefan. Stefan avait l'air de s'y connaître. Il l'avait déjà aidé par le passé. Peut-être qu'il pourrait encore son âme pathétique de dresseur débutant.


HRP:
 

________________________

Tori s'exclame en #83441d
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Complet; Semaine de la terre] Sous nos déchets, la plage   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Complet; Semaine de la terre] Sous nos déchets, la plage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un temple sous terre [PV Kusari]
» COURS / " Des trains sous terre ? Ingénieux ces Moldus"
» Poêlée du sous-bois et omelette d'automne.
» L'Epreuve (Le Labyrinthe, La Terre Brûlée, Le Remède Mortel)
» Probabilité d’un nouveau tremblement de terre 5.0 avant 21 février

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novum Elit x Cinnamon Rolls :: Sud - MARIVON :: Plage :: Zone surveillée-