Partagez | 
 

 狂乱 Hey kids ! (PV Valen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
avatar

REGION : Johto
POKÉBALL LANCÉES : 1257
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 19/04/2014

MessageSujet: 狂乱 Hey kids ! (PV Valen)   Lun 11 Déc - 19:18

Let's go crazy tonight ~ ✦*✮✩

Le grand sourire inscrit sur le visage de Mari aujourd'hui n'était pas là pour rien. Il fallait dire, iel avait réussi l'impensable : attirer la pêcheuse dans son antre. Enfin. Ce n'était pas si impensable que ça vu que ça arrivait à peu près toutes les semaines. Et si ce n'était pas Mari qui l'invitait, la brune se ramenait chez iel dès que ses pauvres réserves de nourriture étaient épuisée.
Mais qu'importe, Mari était content.e d'iel. Une bonne soirée s'annonçait en perspective. Avec ses courses de ce midi iel avait de quoi faire un un petit apéro dînatoire et quelques bonnes bouteilles étaient sorties. La boutique étant fermée, Mari avait eu le temps de se mettre en cuisine aujourd'hui. Aidé de Lavi, c'était parti pour des mini-quiches, gougères au fromage, et mini wrap au saumon. Mari n'était pas un.e très grand.e cuisinier.ère mais iel avait vite appris à se gérer seul.e enfant, ses parents étaient bien incapables de faire cuire ne serait-ce qu'un œuf, et sa grand-mère lui avait appris les bases. Et puis, si c'était pour faire de quoi accompagner un verre d'alcool le brun.e avait toujours quelques bonnes idées en tête.
Parce que évidement qu'elles allaient boire. Peu importe ce que Valen avait dit, ça finirait forcément en beuverie.

Une fois la cuisine finie, Mari s'occupa de tout disposer. Bon. Valentine était une petite souillon insensible au design et à la déco, mais quand même. Il y avait un minimum. C'est à dire une myriade de plaides sur le canapé pour se blottir dedans et la télé tournée dans le bon sens pour un film. Quelques dvd de sortis pour déjà affiner la sélection, et cela semblait pas mal à Mari.

« Bon, il ne reste plus qu'à attendre la sauvageonne. Lavi, t'as planqué les provisions ? »

Le rongeur orange lui fit signe que oui. Il fallait dire que Valen avait la mauvaise manie de lui piquer de la nourriture avant de partir, et Mari avait beau être généreux.se avec sa camarade, iel ne voulait pas non plus voir son salaire disparaître en bouffe. Iel fallait bien s'acheter des fringues à côté.

Et maintenant, il n'y avait plus qu'à attendre.

________________________


Prepare for trouble, and make it double.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

REGION : Alola - Ohana
POKÉBALL LANCÉES : 974
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 14/04/2014

MessageSujet: Re: 狂乱 Hey kids ! (PV Valen)   Ven 29 Déc - 15:11

ft. Mari Takanashi

I hate you I love you
I hate that I love you
Don't want to, but I can't put
Nobody else above you
I hate you I love you
I hate that I want you
How is it you never notice
That you are slowly killing me

Crédit image : Lullepon sur Zerochan
狂乱 Hey kids !



En milieu d'après-midi, le travail fut bouclé. Les membres endoloris, le dos cassé, Valentine jeta un dernier coup d’œil à Zarpa, son précieux bateau accosté au port de Marivon. Blue, la Goélise, s'était  déjà posée dessus, en bonne gardienne. Zarpa était sa maison, elle n'en bougeait jamais et ne suivait pas non plus la pêcheuse chez elle malgré leur affection réciproque. D'ailleurs, jusqu'à quelques semaines, cela était réservé à Anja seulement : mais depuis peu, le Flamiaou fripouille qui la suivait s'était déjà incrusté chez elle à deux ou trois reprises. Étrangement, le Lougaroc l'avait accepté sans montrer les dents, ce qui avait convaincu Valen de ne pas le chasser à grands coups de pieds.

Les mains dans les poches, la petite troupe rentra au bercail. C'est à dire, un studio au premier étage situé dans un ancien hangar de Marivon, dont l'entrée était à elle-même un vrai labyrinthe. Et l'intérieur de l'appartement... le chaos à l'état pur. Quelques meubles dispersés ici et là, des couvertures et des fringues à même le sol, dont la propreté n'était même pas envisagée. Mari n'y avait d'ailleurs jamais mis les pieds, bien qu'il soit déjà venu quelques fois gueuler à sa porte. Pour Valen en revanche, l'endroit était une tanière bien agréable, si on mettait de côté les quelques problèmes de fuites d'eau, d'humidité et de courants d'air, ou encore les sanitaires d'une autre époque.
Une fois à l'intérieur, Anja se coucha devant la porte et entreprit une toilette très personnelle. Valen chercha des yeux le Flamiaou, lequel avait déjà disparu. Fallait dire, dans le bazar ambiant et assez sombre, le chaton noir et rouge se camouflait vite. Haussant les épaules, la pêcheuse commença à retirer ses vêtements en les balançant vers le lit tout en avançant vers la salle de bain. Aujourd'hui, elle ferait l'effort d'une douche avant d'aller chez Mari, n'ayant guère envie de supporter une fois encore ses remarques sur son hygiène. Y pouvait-elle quelque chose, si elle avait un travail difficile et salissant, contrairement à cette princesse douillette ? Valentine poussa la porte vitrée de la vieille cabine en plastique et actionna l'eau en soupirant d'aise. Chaude ou froide, l'Alolienne adorait l'eau. Son métier n'était pas un pur hasard, ni même la Team dans laquelle elle avait agi autrefois.

Douchée, la jeune femme essora ses longs cheveux avant de les remonter sur sa nuque en un gros chignon lâche. Elle les coiffait ainsi le temps qu'ils sèchent, sinon à cause de leur longueur et de sa masse capillaire, elle foutait de l'eau partout. Nue, elle retourna auprès du lit et fouilla dans la vieille commode. Le meuble était bien inutile, puisqu'il était presque complètement vide. Grognant, Valen le referma brusquement avant de chercher parmi les fringues éparpillées au sol. Un jean troué, pas de sous-vêtements – à quoi bon ? -, un débardeur défraîchi et un pull de deux fois sa taille qui n'était ni tâché, ni malodorant. Sans oublier une bonne ceinture, parce que là, vraiment, ça devenait grave, pensa-t-elle avec une petite grimace. Elle devrait peut-être téléphoner à ses grands-parents pour quémander un peu de bouffe. Ou alors, elle en piquerait ce soir chez Mari, ce serait bien plus simple. Elle retourna à la salle de bain jeter un coup d'oeil dans le miroir. Mouais, il lui faudrait peut-être de nouvelles fringues, finalement. Dans un soupir, elle retourna auprès de son lit où elle se laissa tomber. Deux heures de sommeil, elle n'avait pas le temps de plus. Mais la journée avait été épuisante et plus longue que d'habitude. Elle ne tiendrait jamais chez Mari si elle ne dormait pas un minimum.

À dix-huit heures passées, Valentine émergea quelque peu brutalement : Anja venait d'attraper le bas de son pantalon et un bout de mollet avec, tout en tirant vers lui afin de réveiller la brune. Cette dernière le chassa d'un coup de pied en gueulant et se massa la figure. Putain, quelle vie. Elle avait juste envie de dormir. Mais ce fut la promesse d'un bon repas qui la fit se lever du lit.

- Il est où, lui ? Grogna-t-elle en donnant un coup de pied dans un carton.

Le chat était introuvable. Il avait dû se trouver un coin où pioncer bien gentiment. Ce qui n'était pas plus mal, d'un côté, parce que Valen ne voulait pas se le traîner jusqu'à chez Mari. Elle n'était pas encore assez familière avec le félin. Quant au loup, il était déjà debout près de la porte et ne quittait pas sa dresseuse du regard. Il était tout simplement inenvisageable que la brune sorte un jour sans le Lougaroc, cela ne s'était jamais produit. Ils faisaient la paire, tous les deux, comme s'ils n'étaient qu'un.

- C'est bon, on y va. Marco démarre à six heures trente, faut qu'on se bouge.

Elle attrapa le ciré qu'un pêcheur lui avait un jour donné, à la suite d'un pari perdu, et quitta le studio en claquant la porte. Anja et elle dévalèrent les rues jusqu'à arriver dans une zone plus industrielle, où un camion finissait d'être chargé, le moteur ronronnant. Valen salua de la main quelques têtes connues puis se précipita à l'avant du camion, le souffle court de sa course. Le Lougaroc, bien trop grand pour monter sur les sièges, sauta dans la remorque du camion, faisant sursauter deux hommes qui montaient la dernière marchandise.

- Laissez, fit un homme grand et tout en rondeurs, en refermant les portes. Je le connais. Allez, à d'main !

Il grimpa derrière le volant et jeta un coup d'oeil à la gamine à sa droite, sans se vexer de son regard peu aimable.

- On va à Rivéole, ce soir ? Fais gaffe de ne pas trop boire.
- La ferme, ça va.

Dans un éclat de rire, l'homme démarra tout en lui rappelant de lui laisser de côté deux poissons lors de sa prochaine pêche. C'était le deal, une espèce de troc entre eux pour payer le prix de la route. Les prochaines minutes furent pénibles et horriblement lentes, Marco mettant la musique à fond et chantant horriblement faux, bien que très joyeusement. Lorsqu'il la débarqua à Rivéole, ayant le droit de franchir le pont avec son camion électrique puisqu'il livrait les restaurants de l'île, Valentine sauta du camion et ouvrit à Anja. Marco ne résista pas à klaxonner bien lourdement tout en lui lançant un clin d’œil, ce auquel la pêcheuse répondit d'un méchant signe de la main.

Puis, enfin, elle sonna en bas de l'appartement de Mari, la mine aimable et le ventre grondant.
© redSheep sur Wild Roar

________________________




• Valen pêche et mord en #993333
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

REGION : Johto
POKÉBALL LANCÉES : 1257
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 19/04/2014

MessageSujet: Re: 狂乱 Hey kids ! (PV Valen)   Lun 8 Jan - 16:47

Un bruit de sonnette. Quelques secondes. Puis la porte s'ouvrit sur Lavi. Le rongeur orange, un adorable tablier rose à froufrou autour de la taille qu'il n'avait pas eu le temps d'enlever, la salua en agitant la patte, accompagnant son geste d'un joyeux « Raichu ! ». Il s'écarta en lui faisant signe d'entrer, saluant aussi Anja aussi passage. On put alors entendre du bruit dans l'escalier, ainsi que la voix de Mari.

« Est-ce que la lune de mes jours, le soleil étoilé de ma vie, est arrivée ? Chantonna-t-iel en descendant les marches. Mais oui ! Ma chériie ! »

La grande asperge apparue alors dans le champ de vision de la brune. Jean moulant, débardeur lache avec une chemise à carreau. Mari c'était fait.e plutôt masculin.e ce soir. Avec un grand sourire, sachant éperdument qu'iel allait la faire rager, Mari fila vers elle et l'embrassa sur la joue.

« On attendait plus que toi ! Oh, mais, mais... Serait-ce du shampoing que je sens ?! Oh mon dieu, tu t'es mise sur ton trente-et-un pour moi ! Ça me touche, mon cœur. »

Le tout dit avec une expression choquée digne d'une représentation de tragédie grecque. Iel pouffa ensuite de rire et enlaça sa taille.

« Ravie de te voir, trésor. Ne t'inquiète pas, la bouffe t'attend en haut. Surtout que tu as fait un effort de tenue, alors il faut bien fêter ça. »

________________________


Prepare for trouble, and make it double.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

REGION : Alola - Ohana
POKÉBALL LANCÉES : 974
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 14/04/2014

MessageSujet: Re: 狂乱 Hey kids ! (PV Valen)   Dim 14 Jan - 14:29

ft. Mari Takanashi

I hate you I love you
I hate that I love you
Don't want to, but I can't put
Nobody else above you
I hate you I love you
I hate that I want you
How is it you never notice
That you are slowly killing me

Crédit image : Lullepon sur Zerochan
狂乱 Hey kids !



Avant même que la grande perche ne fasse son apparition, Valen se sentit déjà énervée. D'une, en entendant le remue-ménage dans l'appartement au moment de la sonnette. De deux, en voyant Lavi, le Raichu, affublé d'un très ridicule tablier rose. De trois, en entendant le discours niais et ô combien insupportable de Mari, et de quatre, en voyant sa tête apparaître dans l'encadrement de la porte. Anja avait déjà gonflé le poil en sentant la tension de sa dresseuse. Cette soirée promettait d'être tout à fait insuportable.
Mari avait intérêt à avoir fait suffisamment de nourriture pour le dîner.

« Ma chériie ! »

Le baiser sur sa joue fut la goutte qui fit déborder le vase. Anja gronda, et Valentine repoussa sèchement l'asperge et son baiser collant.

- Mari, putain ! Ta gueule.

Fut l'insulte qui suivit la remarque sur le shampooing. Qu'iel arrête de croire qu'elle ne se lavait qu'une fois par mois, ça devenait blessant, à force. Quand bien même elle n'en avait rien à faire – ou si peut-être, un peu ? La brune soupira longuement pour témoigner de son agacement et éloigna sèchement la main sur sa taille.

- Y a intérêt, que je ne sois pas venue pour rien, grogna-t-elle pour la forme, tout en montant les marches jusqu'au duplex de Mari.

Anja, plus poli que sa dresseuse, salua Lavi et monta après Mari. Il savait qu'il était bien grand pour entrer dans un appartement et savait se faire petit et discret. Il se coucha dans un coin dégagé de la salle, là où il sentit qu'il y avait peu de passage. Valen, elle, parcourut la pièce du regard, une main sur sa hanche et l'air renfrogné. Ça sentait bon la nourriture chaude, la vanille des bougies et le propre. Un peu trop de parfum de synthèse pour elle, mais bon, c'était Mari. Cependant, elle tiqua en voyant les quelques bouteilles sur la table basse.

- Mari, grogna-t-elle, j'avais dit non pour les bouteilles. J'ai pas envie de finir comme la dernière fois.
© redSheep sur Wild Roar

________________________




• Valen pêche et mord en #993333
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

REGION : Johto
POKÉBALL LANCÉES : 1257
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 19/04/2014

MessageSujet: Re: 狂乱 Hey kids ! (PV Valen)   Jeu 18 Jan - 22:48

« Ne t'inquiète pas, mon cœur, rit Mari. Tu ne seras pas déçue ! »

Ne s'offusquant pas plus que ça de se faire dégager par sa camarade, Mari prit la tête du convoi jusqu'à l'étage. Iel avait l'habitude et savait bien que ça sauvagerie s'apaiserait à la vue de la nourriture.
Lavi arriva derrière, se défit de son tablier, puis s'approcha d'Anja. Il lui présenta un plaid gris assez poilu et expliqua qu'il pouvait se coucher dessus. Ça serait plus chaud que le sol, et en tant qu'invité il avait aussi droit à sa place !

Du côté des humains, Mari eut un sourire en entendant la remarque de sa camarade concernant l'alcool. Iel se tourna vers elle.

« Roooh, ça va, trésor. On peut boire un ou deux verres sans abuser quand même. Puis mes petits fours vont super bien avec un verre. »

Iel sourit et lui désigna le canapé, l'invitant à s'installer.

« J'ai préparé des DVDs. On peut reprendre la série que je t'ai montré la dernière fois, sinon j'ai film d'horreur, comédie kalossienne, ou le truc de musique au lycée. »

Tout en parlant iel vint amener de la cuisine la nourriture. Mini-quiches, gougères au fromage, et mini wrap au saumon. Plus des classiques olives et morceaux de compté, avec quelques légumes crus découpé en bâton. Iel déposa aussi une quiche de taille moyenne devant Anja, Iel avait évidemment prévu une part pour le loup, et sans doute plus à son goût que les légumes sur la table.

« Et voilà, sourit Mari. Alors, tu veux regarder quoi ? »

Iel ouvrait déjà une bouteille.

________________________


Prepare for trouble, and make it double.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

REGION : Alola - Ohana
POKÉBALL LANCÉES : 974
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 14/04/2014

MessageSujet: Re: 狂乱 Hey kids ! (PV Valen)   Lun 26 Fév - 20:25

ft. Mari Takanashi

I hate you I love you
I hate that I love you
Don't want to, but I can't put
Nobody else above you
I hate you I love you
I hate that I want you
How is it you never notice
That you are slowly killing me

Crédit image : Lullepon sur Zerochan
狂乱 Hey kids !


Anja, le grand loup gris, fut le premier à s’installer, bienheureux d’avoir son endroit à lui et surtout, nullement difficile. Le Pokémon ne s’offusquait pas autant que sa dresseuse, loin de là. Cette dernière observait partout autour d’elle, d’abord refroidie à la vue des bouteilles d’alcool, avant de s’apaiser à l’odeur alléchante des premières douceurs. À peine la première assiette fut-elle posée sur la table basse que déjà, Valen s’était emparée d’une mini-quiche pour l’avaler tout rond. Un wrap et une gougère suivirent rapidement, sans même que la jeune femme ne s’arrête sur le goût ; elle n’avait aucun palais. C’était bon et ça nourrissait, voilà tout.

« Alors, tu veux regarder quoi ? »

La jeune femme, occupée à loucher sur la grosse quiche que son Pokémon reniflait avec envie, tarda à répondre.

- De quoi ? Fit-elle en le regardant. Ah… les films ?

Elle souffla, comme si ce questionnement lui demandait beaucoup de forces, et s’écrasa sur le canapé moelleux et inondé de coussins de Mari. Vraiment, il fallait toujours qu’iel en fasse des tonnes. Remarque, niveau bouffe, elle n’allait pas s’en plaindre.

- Je sais pas, pas de la musique ni un truc d’amour, sinon je me casse. Balance le film d’horreur, j’aime bien quand t’as peur, ajouta-t-elle avec un sourire narquois.

Le genre de sourire qu’elle faisait souvent, avant, mais qui avait manqué ces dernières semaines, tant elle s’épuisait au travail. Le ventre plein, la pêcheuse devenait plus suportable. Elle goûta une carotte, par curiosité, mais grimaça vite et préféra s’empiffrer de quiche et de gougères.

- C’est bon, le complimenta-t-elle après un dizaine de bouchées. T’as pas tout mis, j’espère ?
© redSheep sur Wild Roar

________________________




• Valen pêche et mord en #993333
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

REGION : Johto
POKÉBALL LANCÉES : 1257
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 19/04/2014

MessageSujet: Re: 狂乱 Hey kids ! (PV Valen)   Mar 27 Fév - 15:18

- Je sais pas, pas de la musique ni un truc d’amour, sinon je me casse. Balance le film d’horreur, j’aime bien quand t’as peur, ajouta Valen avec un sourire narquois

Mari haussa un sourcil à la remarque, s'apprêtant à lui lancer une pique en retour, avant de remarquer son sourire. Oh. Ça faisait un moment, ce genre d'expression. Elle était donc de bonne humeur, et sans doute que son ventre plein y était pour quelque chose. Ça faisait plaisir de la voir comme ça en tout cas.
Mari posa alors une main sur sa taille avant de lui faire un sourire charmeur.

« Tu sais, si tu as juste envie que je me colle à toi pour me serrer dans tes bras, il suffit de me le dire, mon cœur. »

Et pour finir, lo brun.e lui souffla un baiser avec un clin d’œil. Voilà de quoi faire réfléchir la pêcheuse avant de parler. Mari rit doucement après ça et partit mettre le dvd dans le lecteur. Une histoire classique. Un groupe d'ado qui pense que c'est une bonne idée d'aller camper dans les bois et y a un tueur qui les dégomme les uns après les autres. C'était cliché, mais ça fonctionnait toujours.

« C’est bon. T’as pas tout mis, j’espère ?
- Tu plaisantes ? Rit Mari. Je sais bien qu'il en faut plus pour te satisfaire, trésor. J'avais prévu des burritos après, ça finit de cuire, le temps de lancer le film. Y aura de la glace cookie en dessert. »

Mari lança le DVD et partit en cuisine. C'était juste les pubs au début alors iel n'allait pas louper grand chose. Le temps de revenir avec un plat rempli et deux assiettes pour se servir. Une fois le tout posé sur la table, iel vint s'installer dans le canapé au côté de sa camarade.

« Tiens, fit-iel en lui passant un verre d'alcool. »

________________________


Prepare for trouble, and make it double.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

REGION : Alola - Ohana
POKÉBALL LANCÉES : 974
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 14/04/2014

MessageSujet: Re: 狂乱 Hey kids ! (PV Valen)   Mer 28 Fév - 11:01

ft. Mari Takanashi

I hate you I love you
I hate that I love you
Don't want to, but I can't put
Nobody else above you
I hate you I love you
I hate that I want you
How is it you never notice
That you are slowly killing me

Crédit image : Lullepon sur Zerochan
狂乱 Hey kids !


« Tu sais, si tu as juste envie que je me colle à toi pour me serrer dans tes bras, il suffit de me le dire, mon cœur. »

La pêcheuse leva les yeux au ciel, pour signifier tout le mépris que lui inspirait cette remarque, sans prendre la peine de répondre. À la longue, elle connaissait par cœur les insinuations scabreuses de Mari et était fatiguée d’avance de devoir toujours le traiter de fille - ? - facile. Avec les années, cela ne l’atteignait même plus, et elle avait fini par se dire que c’était sûrement sa manière de plaisanter, ou de se cacher derrière un genre, elle ne savait pas trop. Parfois, elle y réfléchissait, mais ses prises de tête ne duraient jamais longtemps ; il y avait toujours autre chose pour l’occuper : rattraper du sommeil en retard, chercher de quoi se nourrir ou réfléchir sur la pêche de demain, par exemple.

Mari lança le DVD, qui commençait alors que la brun.e partait en cuisine ramener une nouvelle série de provisions. Valentine afficha un grand sourire satisfait et se permit d’avaler encore quelques bouchées de l'apéritif disposé sur la table basse. Dans son coin, calme et silencieux comme à son habitude, Anja grignotait sa moitié de quiche lentement, la savourant. Le Pokémon était l’exact opposé de sa dresseuse. Valen l'observa un instant avant de lever les yeux vers son ami.e qui revenait de la cuisine, les bras chargés.

- T’as fait fort, ce soir,
s’étonna la jeune femme en arquant un sourcil, tout en louchant sur le plat de burritos que Mari transportait. On fête un truc particulier ?

Plus que de l’interrogation, c’était de la méfiance qui apparut subitement sur la figure de la pêcheuse. Avait-elle oublié quelque chose ? Ou Mari tentait-il de l’entraîner dans un traquenard ? Cette idée se renforça dans son esprit effarouché lorsque le brun.e lui tendit un verre d’alcool. Valen le regarda de travers, tandis qu’en fond, le groupe d’adolescents criait son bonheur de passer la nuit dans la forêt – pour l’instant tout du moins.

- Attend, il se passe quoi, là ?

Elle s'était légèrement redressée, tendue. Un bas et léger grondement résonna alors dans la pièce, mais ne provenait pas cette fois de la télévision allumée. C’était Anja, la gueule redressée. Cependant, ce dernier ne fixait pas Mari, mais bien sa dresseuse, lui intimant par ce son relaxant de calmer ses élucubrations. Le loup avait l’habitude, depuis les années, d’agir pour calmer les sautes d’humeur et d'angoisse de sa meilleure amie. Et ce qui pouvait passer pour un grondement agressif et inquiétant était en réalité tout le contraire. Valentine lui jeta un regard mauvais, sourcils froncés. Elle se rassit sagement, bien que toujours crispée.
© redSheep sur Wild Roar

________________________




• Valen pêche et mord en #993333
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

REGION : Johto
POKÉBALL LANCÉES : 1257
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 19/04/2014

MessageSujet: Re: 狂乱 Hey kids ! (PV Valen)   Ven 9 Mar - 19:31

- T’as fait fort, ce soir. On fête un truc particulier ?

Honnêtement ? Absolument pas. Mari avait juste envie de passer un bon moment avec son amie. Le gros plat de burritos ? Ça, Mari ne l'avouerait pas, mais iel s'inquiétait. Iel l'avait maté sur le port plus tôt, et Valen lui avait semblé avoir perdu du poids. Ses vêtements qui ne tenaient déjà pas beaucoup tombaient encore plus. A tous les coups elle oubliait encore de se nourrir... il fallait bien que quelqu'un s'occupe d'elle au risque de la retrouver morte, de faim ou d'un quelconque problème pulmonaire lié à la saleté de son appart, chez elle. Alors Mari avait voulu en faire un peu plus.
Mais de tout ça, iel n'en dirait rien. Iel allait juste sortir une banalité ou une connerie pour changer le sujet.

Enfin, c'était ce qu'iel comptait faire quand iel vit brusquement Valen se crisper et péter un câble.

- Attend, il se passe quoi, là ?

Et c'était partie pour sa crise de paranoïa. La voilà redressée, tel un animal sauvage prêt à s'enfuir ou à mordre. Ce n'était pas la première fois que Mari y assistait. La brune démarrait au quart de tour dès qu'elle avait peur d'être piégée. Cela blessait un peu Mari d'ailleurs. Depuis le temps, elle devrait bien savoir qu'iel était son allié en toute circonstance...
Heureusement, Anja, habitué lui aussi à devoir gérer les dérives de sa dresseuse, gronda pour lui initier le calme. Bien que tirant la tronche, Valen se rassit. Mari soupira alors.

- Toi alors... Il ne se passe rien. J'ai juste envie qu'on passe une bonne soirée, et j'ai fait plein à bouffer vu que t'es une morfale et que j'ai pas envie que tu fouilles dans mes placard après.

Iel reposa la bouteille d'alcool.

- T'es calmée ou t'as besoin que j'ouvre toutes les fenêtres pour que tu sois sûre de pouvoir t'enfuir ?

Oui. Iel était un poil vexé.e.

________________________


Prepare for trouble, and make it double.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

REGION : Alola - Ohana
POKÉBALL LANCÉES : 974
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 14/04/2014

MessageSujet: Re: 狂乱 Hey kids ! (PV Valen)   Jeu 22 Mar - 9:50

ft. Mari Takanashi

I hate you I love you
I hate that I love you
Don't want to, but I can't put
Nobody else above you
I hate you I love you
I hate that I want you
How is it you never notice
That you are slowly killing me

Crédit image : Lullepon sur Zerochan
狂乱 Hey kids !


Toujours couché sur sa couverture, le plat de quiche posé devant ses pattes tendues, Anja avait la gueule relevée, ne quittant pas de ses yeux bleus le visage de sa dresseuse. Il resterait ainsi, aux aguets, tant qu’elle ne lui paraîtrait pas calmée. Et si besoin était, s’il la voyait fuir, il viendrait la choper par le col pour la ramener ici, ou bien il la suivrait jusqu’à leur maison dans la nuit. Si jadis, Valentine s’était occupée du jeune chiot qu’était Anja, lui donnant nourriture et affection, les rôles semblaient s’être échangés depuis.

Sur le canapé, les jambes croisées et le corps entier toujours tendu, Valen renvoyait un regard noir à son compagnon poilu. Elle savait ce qu’il avait en tête. Qu’il essaye. Un soupir de Mari la fit sursauter alors, puis elle tourna la tête vers lui, le regard mauvais.

« Toi alors... Il ne se passe rien. J'ai juste envie qu'on passe une bonne soirée, et j'ai fait plein à bouffer vu que t'es une morfale et que j'ai pas envie que tu fouilles dans mes placard après. »

- … … … mh.

Cet argument tenait la route, car effectivement, la pêcheuse avait déjà volé dans ses placards de nombreuses fois, soit en pleine nuit, soit au matin lorsqu’elle se levait avant lui pour filer au travail. Généralement, elle repartait avec un bon sac de provision, qu’elle avalait dans la journée ou qui lui tenait pour la semaine, selon le niveau de sa faim. Plongée dans ses réflexions, elle s’était détendue sans s’en rendre compte. Elle ne l’avouerait pas, mais elle était épuisée, en ce moment. Les mauvaises pêches de ces dernières semaines l’obligeaient à faire des nuits plus longues pour trouver un maximum de poisson, souvent en vain. Résultat, elle dormait peu et gagnait moins, et ses placards étaient vides. Sa figure était pâle, ses traits tirés et effectivement, elle avait dû creuser un nouveau trou dans sa ceinture.
Le tintement d’une bouteille d’alcool sur la table la ramena illico presto au moment présent.

« T'es calmée ou t'as besoin que j'ouvre toutes les fenêtres pour que tu sois sûre de pouvoir t'enfuir ? »

Loin de se soucier du ton vexé de Mari, la jeune femme lui jeta un regard noir, pour la forme.

- C’est bon, cracha-t-elle avec fatigue. Ça va.

Pour signifier qu’il serait bien de passer à autre chose, elle se pencha pour attraper sur la table basse son verre d’alcool : de quoi la détendre, elle était vraiment trop sur les nerfs. Elle avala la totalité du verre avant de prendre une assiette de tapas sur les genoux, pour la picorer. Devant eux, le film continuait toujours, indifférent à leur querelle. Sur son tapis, Anja avait recommencé à manger. Le calme était revenu.
© redSheep sur Wild Roar

________________________




• Valen pêche et mord en #993333
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

REGION : Johto
POKÉBALL LANCÉES : 1257
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 19/04/2014

MessageSujet: Re: 狂乱 Hey kids ! (PV Valen)   Dim 25 Mar - 12:00

Mari suivit la brune du regard tandis qu'elle attrapait son verre, en signe de paix sans doute, avant de le descendre en quelques gorgées seulement. Le jeune nonbinaire soupira. Bon... catastrophe évitée sans doute. Valen semblait être calmée. Mais franchement. Mari se demandait bien d'où ses crises de panique pouvait bien lui venir. Il faudrait qu'iel la chope entre deux murs un de ses quatre pour lui faire cracher le morceau. Iel savait que Valen avait un passé de délinquante mais sans avoir les détails. A tous les coups c'était en rapport.

Enfin. Le calme était revenu et Mari n'avait pas envie de braquer sa camarade de sitôt, alors iel laissa ses questionnements de côté. Elles étaient là pour passer une bonne soirée, putain. Mari attrapa son proche verre pour l'avaler cul sec. Voilà. Ça la ferait penser à autre chose. Merde.
Iel jeta un coup d’œil au film, se sentant toujours un peu agacé dans un premier temps, avant de très vite se faire happer par l'histoire.

« Mais t'es con ! S'exclama Mari, s'adressant à l'écran. 'tain le mec il a trois potes de morts, il entend un bruit et il va dans la grange sans lumière ! »

Au final, l'ambiance du film avait fini par s'installer, entre les commentaires de Mari et Valen qui, enfin apaisée, dévorait tout ce qu'il était possible de manger sur la table. Lavi avait fini par s'installer à coté d'Anja, plongé dans le film lui aussi, se collant un peu au loup dès qu'une scène devenait trop stressante.
Mari aussi avait fini par se rapprocher de Valen dans le canapé. Mais ce n'était pas par peur. Plus par une simple envie d'être confortable tout en étant à laisse collée à sa camarade.

Au final, ce fut une bonne soirée.

« Tu pionces ici ? Demanda Mari en s'étirant alors que le générique de fin venait se lancer. »

________________________


Prepare for trouble, and make it double.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

REGION : Alola - Ohana
POKÉBALL LANCÉES : 974
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 14/04/2014

MessageSujet: Re: 狂乱 Hey kids ! (PV Valen)   Mer 23 Mai - 20:14

ft. Mari Takanashi

I hate you I love you
I hate that I love you
Don't want to, but I can't put
Nobody else above you
I hate you I love you
I hate that I want you
How is it you never notice
That you are slowly killing me

Crédit image : Lullepon sur Zerochan
狂乱 Hey kids !


Qu’est-ce que ces films pouvaient être d’une niaiserie incroyable… Enfoncée dans le canapé, une grappe de baies sur le ventre, Valen regardait l’écran avec une grimace qui en disait long sur son ressenti face au film qui défilait à l’écran. Laissant Mari s’exclamer toutes les deux minutes sur face action des personnages, la brune terminait d’engloutir le contenu de la table basse sans piper mot. À peine un ou deux grognements, quand son ami.e la sollicitait de trop d’un coup de coude dans les côtes. Plus loin, son Pokémon avait posé la tête contre le sol, les yeux clos. D’un simple coup d’oeil, on aurait pu croire qu’Anja dormait paisiblement, comme un bête Caninos dans son panier. Mais la pêcheuse savait qu’il ne fallait pas se fier à son air paisible : le loup était bien éveillé, prêt à sauter sur ses pattes si besoin il y avait.

Il y eut du mouvement sur le canapé, puis une chaleur sur sa gauche. Valentine grogna mécaniquement. Son ami.e s’était collé.e à elle, achevant de commenter le film qui en était à ses dernières minutes : un scénario classique, une musique angoissante ponctuée de silences qui en disaient long, quelques « jump scare » qui ne faisaient sursauter que Mari, et une histoire qui se terminait sur un point de vue de la forêt et de la voiture vide, à présent que tout le monde était mort.
Voilà. Fin de l’histoire.

« Tu pionces ici ? »

Interpellée, la brune redressa la tête pour croiser les yeux noirs de son la vendeuse. Un coup d’œil vers la fenêtre lui apprit que la nuit était noire, l’heure devait être aussi avancée. Avec un grognement peu délicat, la pêcheuse se releva du canapé en frottant son ventre gonflé et s’approcha de ladite fenêtre. Aussitôt, Anja redressa la tête, ses yeux bleus braqués sur sa dresseuse. D’ici, l’océan paraissait calme, sans aucun remous. Sauf que cette fois, elle était venue en camion, et non en bateau. Elle grimaça, se sentant un peu bloquée. Pour tout avouer, il était tard, elle était endolorie de fatigue et son ventre lui pesait tellement qu’elle ne se sentait pas en état de marcher des heures pour rejoindre son studio à Marivon.
Elle grimaça, agacée, et jeta un coup d’oeil en coin à Mari.

- … tu vas à Marivon, demain ? En camion ? hasarda-t-elle, l'air de rien.
© redSheep sur Wild Roar

________________________




• Valen pêche et mord en #993333
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

REGION : Johto
POKÉBALL LANCÉES : 1257
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 19/04/2014

MessageSujet: Re: 狂乱 Hey kids ! (PV Valen)   Dim 12 Aoû - 14:55

Mari suivit son amie du regard sans faire de commentaires, attendant juste une réponse. Iel connaissait bien la pêcheuse et savait que cette dernière était actuellement en train d’analyser toutes ses possibilités avant de faire un choix. Au tout début, Mari s'était vexé.e de ce genre de comportement, prenant ça comme si la jeune femme n'avait juste pas envie de passer du temps avec iel. Mais avec le temps, Mari avait compris le fonctionnement de la petite pouilleuse. Comme un animal sauvage, elle avait besoin de réfléchir ses décisions pour être sûre de ne pas être coincée plus tard. Quand on avait un passé de petite frappe, iel supposait que ce mode de pensé était nécessaire pour survivre. Mais il serait bon pour la jeune femme de se détendre un peu à présent. La team, c'était loin derrière elle maintenant.

- … tu vas à Marivon, demain ? En camion ?

Mari eut un sourire amusé à la question.

- T'es venue sans ton bateau, c'est ça ? Me disais bien que le coup de klaxon que j'ai entendu à ton arrivée n'était pas là pour rien.

Iel se redressa, commençant à débarrasser la table basse. Lavi se redressa aussitôt pour aider.

- Je ne comptais pas spécialement m'y rendre, mais je peux te déposer. Il faut que je vois un fournisseur de sel à Marivon. Ils font un partenariat avec moi et j'aurais une gamme de sel marin en édition limitée. Du style au curry ou à la rose.

Bon, iel se doutait que Valen n'en avait pas grand chose à faire de tout ça....

- En gros ça rend la nourriture meilleure. Et bref, oui. Y a moyen de te déposer au passage. Allez, aide moi à débarrasser qu'on puisse aller se poser dans le lit.

________________________


Prepare for trouble, and make it double.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

REGION : Alola - Ohana
POKÉBALL LANCÉES : 974
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 14/04/2014

MessageSujet: Re: 狂乱 Hey kids ! (PV Valen)   Sam 6 Oct - 13:48

ft. Mari Takanashi

I hate you I love you
I hate that I love you
Don't want to, but I can't put
Nobody else above you
I hate you I love you
I hate that I want you
How is it you never notice
That you are slowly killing me

Crédit image : Lullepon sur Zerochan
狂乱 Hey kids !


L’aider à débarrasser ? Valen fit la grimace, mais s’avança malgré tout vers la table pour attraper les assiettes vides et les ramener en cuisine. Elle n’était pas malpolie non plus, enfin pas trop. Le plus important, c’est que Mari pourrait la déposer à Marivon demain et ça, ça l’arrangeait énormément. De toute manière, la jeune femme ne pourrait aller pêcher demain, il était déjà bien trop tard. De plus, elle ne le faisait pas le week-end. Le samedi et parfois le dimanche, la pêcheuse travaillait dans les champs autour de Roza, ce qui lui rappelait la ferme de ses grands-parents à Alola et lui permettait de mettre du beurre dans les épinards. Enfin, si épinards il y avait…

Les bras croisés, la pêcheuse regarda son amie laver et astiquer la table et la cuisine, puis terminer par une bougie « senteur cannelle » pour assainir la pièce. Evidemment, Valentine trouvait cela complètement inutile et ridicule, ce qu’elle ne s’empêcha pas d’exprimer par une expression de pur dédain.

- Pfff…

Exaspérée, elle la laissa finir et partit dans la salle de bain se débarbouiller pour la nuit. Le trop plein d’alcool lui tournait la tête, si bien qu’elle prit une douche complète. Parfaitement à l’aise chez son amie, elle lui emprunta même un t-shirt pour la nuit. La brune était si menue et si petite qu’il lui arrivait bien à mi-cuisse.

Sans attendre Mari, Valen se laissa tomber dans le grand lit. Son amie lui paraissait toujours bien trop coquette et bien trop exagérée… mais en ce qui concernait le lit, l’abondance de coussins et la couette épaisse étaient une tuerie. Il y eut un léger bruit de pas dans le lit et Valen ouvrit un oeil. Anja l’avait rejointe. Il renifla la couverture, l’un des coussins au sol, puis il grimpa lourdement sur le lit à son tour. Valentine grogna.

- Tu m’écrases, imbécile.

Elle le poussa sans douceur et s’enroula dans l’épaisse couverture, avec pour une fois un air bienheureux et apaisé sur le visage.
© redSheep sur Wild Roar

________________________




• Valen pêche et mord en #993333
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: 狂乱 Hey kids ! (PV Valen)   

Revenir en haut Aller en bas
 

狂乱 Hey kids ! (PV Valen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mon w.e. Masters-Kids, Hamont , Bastogne !.
» We're still kids [FAITH]
» Sean - please excuse the mess, the kids are making memories
» Haitian orphans adjusting well to Maritime life
» guitatre electrique!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novum Elit x Cinnamon Rolls :: Île Wailmer :: Riveole :: Rues, pilotis et commerces-