Partagez | 
 

 We'll go to very distant lands ♫

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

REGION : Kalos
POKÉBALL LANCÉES : 19
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 10/05/2017

MessageSujet: We'll go to very distant lands ♫   Mer 10 Mai - 18:43

Léopoldine A. Duvelpan


Trust fund rebel






ID. CARD _________________________ Anecdotes


Surnom(s): Léo, Pollie ♦ Âge: 16 ans ♦ Date de naissance: 2 juillet 2001 ♦ Ville de naissance: Yantreizh ♦ Orientation sexuelle: Homosexuelle ♦ Métier, statut: Coordinatrice ♦ Signe particulier: Ses cheveux roses ♦ Région: Kalos ♦ Groupe: Coordinateurs ♦


- Elle a choisi des Pokemon que ses parents considèrent comme "moches" et "inaptes à concourir" rien que pour les énerver, mais aussi pour leur prouver que les standards de beauté sont stupides.
- Seule son Evoli échappe à cette règle, puisqu'elle lui a été offert par ses parents. Cependant, elle n'a toujours pas évolué, au grand dam de la mère de Léo qui veut absolument la faire devenir un Nymphali.
- Une fois, elle a teint ses cheveux en vert pour faire piquer une crise à son père, ça a plutôt bien marché et elle s'est promis de le refaire dans le futur.
- Malgré son éducation et ses vêtements, elle ne porte aucun intérêt à la mode et n'est présentable que parce qu'elle a été éduquée comme ça. Mais quand elle est chez elle, elle traîne en pyjama, les cheveux en pétards, et sa chambre est un véritable foutoir dans laquelle ses parents ne mettent jamais les pieds. La femme de ménage n'y entre pas non plus et n'en a de toute façon pas la permission.
- Elle a longtemps fait croire à son petit frère qu'il avait été adopté, au point que ce dernier a demandé à passer un test ADN. Le jeune garçon déteste sa soeur à cause de ça.
- Elle dit chocolatine au lieu de pain au chocolat, et elle défend bec et ongles cette prononciation, ne serait-ce que pour contredire sa famille.
- Elle aime regarder des films d'horreur même si ça l'empêche de dormir ensuite et qu'elle doive passer plusieurs heures en boule sur son lit, complètement flippé.
- Elle collectionne en secret de nombreuses affiches de ses coordinateurs/trices préférés, elle les conserve dans un classeur planqué sous son lit, elle n'ose pas les afficher de peur qu'on la prenne pour une fangirl.
- Du fait de posséder deux Pokemon Poison, elle s'est mise à beaucoup aimer ce type et à se découvrir une certaine passion pour eux, elle a du coup une certaine admiration pour la Championne Strykna.
- Elle s'est souvent faite empoisonnée par son Venalgue en le câlinant, c'était pas marrant les premières fois mais cela lui a permis d'avoir une certaine résistance au poison, si bien qu'elle peut maintenant prendre l'hippocampe dans ses bras sans aucun risque.


--------

Descriptions physique & caractère

Le rose... c'est une couleur que Léopoldine a toujours beaucoup aimé, depuis toute petite. La jeune fille a déjà le teint rosé à la base, comme si elle était prédestinée à porter cette couleur. En bon représentants de la société genrée, ses parents l'ont très vite habillée de cette couleur dite « pour les filles », et sa chambre elle-même était rose. Sûrement en a-t-elle été imprégnée d'ailleurs, et c'est une chance pour ses parents qu'elle adore le rose, vu son caractère... mais nous verront son caractère plus tard.
Tout comme ses parents, sa couleur de cheveux de base est le blond. Un joli blond tellement typique de sa famille qu'il ne faisait aucun doute qu'elle était bien la fille de ses parents. Des cheveux fins, et lissent, très difficile à coiffer qui lui prennent parfois beaucoup de temps à arranger, à son plus grand malheur (sauf quand il s'agit de concourir, où elle fait particulièrement attention à son apparence). Elle garda ce blond jusqu'à ses 14 ans, année de sa vie où elle décida de les teindre en rose, sans le dire à ses parents qui rentrèrent un soir et découvrirent cette toute nouvelle couleur qu'elle arborait. Au final, ça lui allait bien, quoiqu'ils étaient réticents au début. Elle se les laissent pousser très long, jusqu'à ses genoux voire même plus. Ce qui fait qu'elle doit en prendre un grand soin, et on ne compte plus le nombre de produits qu'elle utilise.
Ses yeux sont de couleurs noirs à la base, mais elle porte constamment des lentilles roses (ou bleues parfois), si bien qu'on ne voit pratiquement jamais ses yeux au naturel, ce qui commence à avoir des impacts sur sa vue, elle voit moins bien qu'avant mais ça ne l'empêchera jamais de porter ses lentilles, et puis pour l'instant, ce n'est pas trop dérangeant.
Elle est de taille moyenne, ni trop grande ni trop petite, faisant environ 165cm, ce qui est relativement la moyenne pour une jeune fille de son âge. Niveau corpulence, elle a une taille fine, on pourrait même dire qu'elle est maigre, sans qu'elle le soit trop, elle a toujours eu ce tour de taille, et a la chance de pouvoir beaucoup manger sans que ça ne se voit.
On niveau de ses vêtements, comme on le devine facilement, elle porte souvent des vêtements roses. Cela dit, elle ne prend la peine de s'habiller que quand elle sort, chez elle elle traîne en pyjama ou en jogging, parce que c'est plus confortable. Ses vêtements sont en général de grandes marques, même si elle refuse catégoriquement de porter les vêtements créés par sa mère.
Léo ne porte pas que du rose, cependant. Alors, oui, c'est vrai, il y a toujours au moins une teinte de rose dans ses habits, mais on peut aussi la voir arborer du blanc, du bleu, du noir. Aussi, il ne s'agit pas que de robes. En réalité, les robes, c'est plutôt pour les concours, le reste du temps c'est moins pratique pour se déplacer alors elle préfère jupe et collants, des shorts et des slims. Presque toujours de marque, elle peut cependant trouver son bonheur dans n'importe quelle boutique, du moment que ça lui plaît, elle peut acheter n'importe quoi.
La jeune coordinatrice possède une collection incroyable de chaussures, cela va des bottines aux chaussures à talons, en passant par les baskets, les bottes, et même les ballerines. Elle choisit sa pair en fonction de son humeur et du reste de sa tenue. Bien qu'elle sache parfaitement marcher avec (dû à son éducation) elle déteste les talons trop hauts, et n'en porte pas de trop grands.


A première vue, on pourrait se dire que Léopoldine est une jeune fille simplette et superficielle. Mais il n'en est rien. C'est vrai qu'elle peut laisser cette impression, et elle le fait d'ailleurs parfois volontairement, afin de voir comment les autres réagissent (c'est sa façon de détecter les hypocrites parmi son entourage, c'est un technique qui a toujours très bien marché jusqu'à maintenant).
Son éducation, c'est vrai, en a fait d'elle quelqu'un d'apparence très soigné. Elle parle bien, est très polie, mais seulement quand elle le décide. Parce que oui, ce n'est pas parce qu'on lui a apprit à être comme ça, qu'elle va l'être tout le temps. Parce que Léopoldine, elle est loin d'être superficielle, très loin de ça. C'est un sacré bout de femme et elle ne se laisse pas faire, sous ses apparences se cache une jeune fille qui en veut et qui n'a pas peur d'affronter l'adversité afin d'accéder à ses rêves. Elle a beau être née avec une cuillère en or dans la bouche, elle n'aime pour autant pas se reposer sur ses lauriers. Quand il s'agit de concours, sa passion de toujours, elle est capable de s'entraîner des heures durant, jours et nuits, que ce soit en entraînant ses Pokemon, ou en réfléchissant à ses performances. Si elle a une idée au milieu de la nuit, elle se lève pour la noter au plus vite sur un carnet afin de ne pas l'oublier.
Comme je le disais, elle ne se laisse pas faire, et a horreur qu'on la prenne pour la gentille petite fifille à son papa, qui fait tout ce qu'on lui demande parce qu'elle se doit d'être élégante et bien maquillée, elle crache sur les standards de beauté et le répugnant sexisme qui existe dans la société, et surtout, dans la haute-société. Au point que ses parents doivent lui faire la morale à chaque fois qu'ils vont dans une soirée mondaine, car Léo est imprévisible, elle peut choisir de se comporter comme une parfaite petite princesse de conte de fée, ou décider de n'en faire qu'à sa tête. Oui, elle est extrêmement têtue, et gare à ceux qui voudront l'empêcher de faire ce qu'elle souhaite.
C'est clairement une enfant rebelle qui adore aller à l'encontre de ses parents. Pour les concours, par exemple, pour lesquels elle a volontairement capturé un Venalgue et un Cradopaud que ses parents considèrent comme des Pokemon inaptes aux concours, car elle compte bien prouver que les standards de beauté sont stupides et que les apparences ne suffisent pas pour gagner. Se teindre les cheveux, pareil, c'était un signe de rébellion, surtout la fois où elle s'est teint les cheveux en vert pour faire enrager son père. Léo n'obéit pas beaucoup à ses parents, ne range jamais sa chambre, ne leur parle pas avec le respect qu'ils clament mériter, et fait en général tout pour, disons-le, les faire chier. Ça doit être un de ses passe-temps favoris, et là encore c'est une conséquence de son éducation trop stricte et trop snob à son goût. La rose a comme l'impression de vivre dans une cage dorée, ou l'on observe tous ses mouvements, d'ailleurs on ne compte même plus son nombre de fugues. Léopoldine aime aller où ça lui chante, quand ça lui chante, quand elle veut faire quelque chose, elle le fait et ne laisse personne l'arrêter.
Cela en résulte qu'elle est imprudente. Elle ne réfléchi pas vraiment avant de faire une action, et peut foncer tête baissée, ce qui peut lui apporter de nombreux problèmes. Encore une fois, il n'y a bien que pour ses concours qu'elle est sérieuse et concentrée, pour le reste, elle se fiche de tout et est capable de se mettre en danger sans en avoir confiance. Elle n'a pas peur de beaucoup de choses, elle vous dirait qu'elle n'a peur de rien, mais c'est faux. Elle a besoin d'être appréciée pour ce qu'elle est, pas pour une fausse image qu'elle renvoi. Elle ne veut pas être considérée comme une gosse de riche, et elle déteste les gens superficiels. Elle ne s'entend pas du tout avec sa famille, et se sentirait très seule chez elle s'il n'y avait pas ses Pokemon pour lui tenir compagnie. Alors, elle s'éclipse hors de chez elle aussi souvent que possible pour aller retrouver ses amis, c'est une fille très sociable qui peut créer des liens avec n'importe qui, d'une façon générale aime tout le monde et serait capable d'accompagner n'importe quel inconnu dans n'importe quelle connerie, pour peu que ça lui semble fun.
La rose a horreur de l'ennui et fait toujours en sorte de trouver quelque chose à faire. Et, oui, selon elle, traîner en pyjama dans sa chambre en regardant Netflix est une activité tout à fait raisonnable. Du moment que son esprit est occupé, tout va bien.


Histoire

Léopoldine Armance Duvelpan. C'est le nom que mes parents m'ont donné. Un nom qui ne laisse planer presque aucun doute sur la classe sociale de ma famille. A croire que, dans ce monde, on se sent obligé de snober les autres rien qu'avec un prénom. Un prénom moche, en plus. J'ai jamais aimé qu'on m'appelle par mon prénom complet, et même juste « Léopoldine » je supporte pas des masses. Léo, juste Léo, c'est bien. C'est court, c'est pas chiant à dire. Et ça fait pas put*** de gosse de riche. Je sais ce qu'on va me dire, j'ai pas à me plaindre. J'ai jamais trop manqué de rien. J'ai toujours pu demander tout ce que je voulait à mon anniversaire. Oui, c'est la vérité, je suis une trust fund kid. Mais ça ne m'empêche en rien de ne pas apprécier ma vie.
Je suis née il y a de cela 16 ans dans la ville de Yantreizh, dans la région de Kalos. L'endroit dans lequel j'ai grandit est un manoir, appartenant à la famille de mon père, depuis plusieurs générations. Une famille ayant fait fortune à la base dans la gestion d'hôtels de luxe. Mon père, lui, avait pris la voix de la coordination très rapidement, laissant à son frère aîné en grande partie la gestion des hôtels, bien que désormais qu'il s'est retiré de la coordination, c'est à lui que revient la gestion de ce business.
Ma mère, elle, est aussi une coordinatrice, plutôt reconnue, et c'est bien évidemment dans un concours qu'ils se sont rencontrés. Ludmilla (c'est son nom), venait elle d'une famille de coordinateurs justement. Le jour où elle épousa mon père, elle était âgée de seulement 18 ans. Lui, de 25. Ma génitrice, en dehors des concours, créait aussi des vêtements, vêtements que j'ai été forcée de porter une partie de mon enfance (j'en ai fini avec ça aujourd'hui, je me suis fixée pour règle de ne plus jamais porter les vêtements de Ludmilla Duvelpan.

J'ai toujours vécu dans ce manoir. J'y ait grandit. Jusqu'à mes 10 ans, je ne suis pas allée à l'école, étant éduquée par des précepteurs à qui je menait sérieusement la vie dure. Je le faisais exprès, je détestait rester à l'intérieur moi, je voulais sortir, rencontrer du monde ! Mes parents ont fini par m'inscrire dans une école. Elle était privée, très élitiste, mais au moins, j'étais avec d'autres enfants de mon âge, et ça, c'était important pour moi.
10 ans. Ce fut aussi l'âge où je reçu mon Evoli. Une Evoli de couleur grise, une couleur bien inhabituelle, et je finis par apprendre qu'il était extrêmement rare d'en croiser de cette couleur. Mes parents avaient demandés spécialement que je reçoive une Evoli chromatique, et les recherches avaient été longues. Pourquoi tant d'acharnement à m'offrir un Pokemon d'une telle rareté ? Et bien, avec deux parents coordinateurs, une mère dont c'est comme la tradition familiale, je ne pouvais pas l'éviter. A la maison, ma mère commençait déjà à me donner des conseils, à vouloir m'entraîner, à m'expliquer comment m'habiller, me comporter. Mais surtout, elle m'appris que seuls les Pokemon « jolis et mignons » (elle avait une liste très précise) étaient éligibles un concourir. Une façon de pensée qui fini par me dégoûter, et vous comprendrez bientôt à quel point.

Je fut éduquée selon une « étiquette » à laquelle mes parents tenaient beaucoup. Chez moi, j'avais l'impression de vivre des siècles en arrière, et c'est encore le cas aujourd'hui. Plus je grandissait, moins je supportait tout cela, et plus je commençait à me rebeller contre mes géniteurs.
Je crois que le peu d'amour que je ressentait vis-à-vis de mes parents était en partie à cause de mon petit frère. Né quatre ans après moi, je n'ai jamais pu supporter ce gamin trop parfait. Jamais il ne contredis mes parents, suivant tous leurs ordres, accédant à tout leur désir. Le fils-fils à papa, tout beau, tout parfait, jusqu'à sa coiffure. Bref, le gosse de rêve pour mes parents, avec une fille comme moi. Lui, il fut éduqué longtemps à la maison, ne se rebellant jamais contre ses précepteurs, apprenant bien ses leçons. Pendant très longtemps, je lui ai fait croire qu'il avait été adopté. Je lui répétait presque tous les jours, cause de ma frustration, et il faut le dire, de ma jalousie. Au point qu'il finit par demander un test ADN. Depuis ce jour, il me déteste encore plus, et les rares fois où on se parle, on se dispute, et il faut nous séparer.

Ma rébellion face à mes parents se fis petit à petit. D'abord, des choses simples. Je n'écoutait rien de ce qu'on me disait, je disais chocolatine alors qu'ils disent pain au chocolat, je refusais de manger ce qu'on me préparait... puis je me mis à leur répondre, à leur crier dessus parfois. Un jour, je me teint les cheveux en verts, et la tête de mon père ce jour-là est l'un de mes plus beau souvenirs. Éjà qu'ils avaient eu du mal à accepter le rose, là, ça avait été de trop.
J'ai fais ma première fugue à 12 ans, et j'en ai été très fière, ça m'as bien fait marrer. Bizarrement, ça ne fit pas trop rigoler mes vieux, qui me privèrent de sorties pendant deux semaines (pendant lesquelles je fuguait une fois de plus). Même si les punitions s'enchaînaient, je continuait, et je devins plutôt bonne quand il s'agissait de s'éclipser du manoir sans se faire repérer. Une vraie pro de l'infiltration.

Mais mon acte de rébellion dont je suis la plus fière, elle se situe dans mon équipe Pokemon. Comme je le disais plus tôt, mes parents ont une vision très fermée et élitiste des espèces aptes à concourir ou non. Je m’empressai donc de capturer un Venalgue (j'avais alors 15 ans), puis un Cradopaud quelques mois plus tard. Au grand dam des deux, qui ne cesse depuis de me répéter que je ne gagnerais jamais de concours avec eux, et qui refusent de les entraînés. Mais c'est pas grave, je peux bien me débrouiller seule. Après tout, depuis mes 10 ans, ma mère entraînait ma Evoli, alors, les techniques, je les connaît, merci bien.

Mes parents possédaient une résidence secondaire sur l'île d'Alera. On y était déjà allés en vacances, mais il y a quelques mois, nous avons décidé (ou plutôt ils ont décidé sans me concerter) qu'on s'y installerait pour une durée indéterminée, au moins trois mois de ce qu'à dit mon père, environ un an si ça nous plaît. Pour changer d'air visiblement, mais aussi pour me pousser à participer à des concours, dans une région que je ne connaît pas. Bwarf, ça me changera j'imagine, peut-être même que je pourrais m'y plaire... et rencontrer du monde !

--------

team Pokémon




Pack starter

Holokit - Boîte Poffin - Foulard Bleu

---------------------

toi derrière l'écran

Pseudo: Wonderland, Samu, "L'autre là" ♦ Âge: 380 ans en âge démonique ♦ Pays: Angleterre ♦
Comment as-tu connu le forum ? Grâce à celui qui vient de devenir modérateur ♦ Fréquence de connexion : Plus souvent qu'avant ♦ Crédit de ton avatar: Princess Bubblegum - Adventure Time (Image originale de nori-mori et avatar de Penguin Factory) ♦ Double-compte ? Oui, je suis Samuel ♦ Le mot de la fin:  De retour avec un second perso pour me relancer dans le rp (je n'abandonne pas Samuel pour autant promis)  ♦




Dernière édition par Léopoldine A. Duvelpan le Ven 19 Mai - 14:42, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

POKÉBALL LANCÉES : 348
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 15/06/2014

MessageSujet: Re: We'll go to very distant lands ♫   Jeu 11 Mai - 9:32

Re-bienvenue sur le forum ! ;) J'ai hâte de voir ce que va donner ce personnage.

Juste, pour la source de l'image, on demande la source du dessinateur. Juste dire le graphiste ne suffit pas. J'ai regardé ce site de graphisme et visiblement ils ne prennent pas la peine de chercher la source quand ils ne connaissent pas. J'ai donc fait le boulot pour eux et j'ai trouvé en 10 minutes... (merci Google) Il s'agit de nori-mori-blog.tumblr.com
(Je râle pas contre toi, hein XD rassure toi. Je râle contre leur site)

Bon courage pour ta fiche en tout cas et n'hésite pas si tu as des questions !

________________________
Vincent frappe et fume en #cc0000.



Après le boulot... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Hoenn - Alera
POKÉBALL LANCÉES : 128
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 13/11/2014

MessageSujet: Re: We'll go to very distant lands ♫   Jeu 11 Mai - 13:46

Ce personnage a l'air trop claaaaasse cute

Re-bienvenue ♥️ Bon courage pour ta fiche !

________________________

Check my phone - Nothing, though - Act busy - It's agony
You did not break me, I'm still fighting for peace

Avec Rune et Juri, Romane photographie en #tomato
DC de Kyouhei/Rafaël
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lolaandjoyce.wordpress.com/
avatar

REGION : Kalos
POKÉBALL LANCÉES : 19
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 10/05/2017

MessageSujet: Re: We'll go to very distant lands ♫   Ven 12 Mai - 11:09

J'ai modifié pour les crédits, désolé je vérifierais plus en détails la prochaine fois.

Et merci à vous deux ♥ Je finis la fiche dans la journée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Unys
POKÉBALL LANCÉES : 183
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 06/04/2015

MessageSujet: Re: We'll go to very distant lands ♫   Ven 12 Mai - 11:20

Re-bienvenue, un peu en retard~

BUBBLEGUM (C'est tout ce que j'ai à dire)

Bon courage pour ta fiche, vive les coordinateurs ♥

________________________


 
Mei exprime sa joie de vivre en plum
Mei ▬ «What am I supposed to do if I am alone ?»
 

(c) Myuu.BANG!

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Kalos
POKÉBALL LANCÉES : 19
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 10/05/2017

MessageSujet: Re: We'll go to very distant lands ♫   Sam 13 Mai - 11:06

Merci :)

Et voilà, c'est terminé ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur
avatar

REGION : Alera
POKÉBALL LANCÉES : 231
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 03/12/2014

MessageSujet: Re: We'll go to very distant lands ♫   Sam 13 Mai - 19:05

Coucou toi, et re-bienvenue ♥️

Je trouve ce nouveau personnage adorable, et pas seulement à cause de ton choix d'avatar c: Malgré son côté rebelle, elle a l'air toute gentille, cette Léopoldine, et j'aime beaucoup l'idée du personnage qui décide de prendre des Pokemon considérés "moches" pour faire des concours.

Le caractère est bien construit, l'histoire aussi. Il y a quelques petites fautes de temps à autre mais rien de bien méchant, donc pour moi tout est bon, et j'ai l'honneur de faire ma première validation de fiche pour toi ♥️



Hello, nouveau cinnamonien ♥️


Félicitations, tu es validée ! Nous sommes heureux de te (re)compter parmi nos chers et tendres tarés de membres ♥️ A présent ta fiche archivée, ta couleur va t'être donnée. En attendant, tu peux entamer ta Carte Dresseur, mais également gérer tes éventuelles demandes de liens et/ou de RP. Ceci fait, tu peux à présent poster un peu partout, alors n'hésite pas à participer à notre flood et nos jeux afin de mettre une nouvelle pierre à l'édifice !

love ya coeur



________________________

Denzel enflamme en #cc0000

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: We'll go to very distant lands ♫   

Revenir en haut Aller en bas
 

We'll go to very distant lands ♫

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Et des poissons volant comme des goélands
» Lands of Lords
» Premier rendez vous [PV]
» [Espace onirique] les lands
» [Lands Of Salastia] Partenariat Simple || Refusé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novum Elit x Cinnamon Rolls :: Administration :: Formulaire d'embarquement :: Présentations validées-