Partagez | 
 

 Seraphina Gabrielle Ferall - Les pires vacances de ma vie... Oupa. [Finit]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

REGION : Kalos
POKÉBALL LANCÉES : 35
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 11/03/2017

MessageSujet: Seraphina Gabrielle Ferall - Les pires vacances de ma vie... Oupa. [Finit]   Sam 11 Mar - 3:24

Seraphina G. Ferall


Naooooon, me prenez pas ma Game Booooy !






ID. CARD _________________________ Anecdotes


Surnom(s) : Planche à pain, p'tit zombie et autres joyeusetés... '-' ♦ Âge: 16 ans ♦ Date de naissance : 16 mai ♦ Ville de naissance : Romant sous bois ♦ Orientation sexuelle : Euh... °///° ♦ Métier, statut : Civile en vacances ♦ Signe particulier : Petite, chétive, les yeux cernés en permanence... Oui, elle est pathétique uu' ♦ Région : Kalos ♦ Groupe: Citoyenne ♦



- Seraphina est ce que l'on appelle communément une geek : Elle passe le plus claire de son temps sur ses jeux vidéos, un lourd casque sur la tête, ou à trainer sur internet... Enfin, quand ses pokémons lui en laissent la possibilité.
- Elle aime profondément ses pokémons, plus même que ses propres parents.
- Elle tient un journal intime... Et un blog sur lequel elle mets un peu de tout : Des photos de ses pokémons, de ses lieux de prédilections, ses scores à ses jeux, histoire de se faire mousser un peu, parfois même quelques fictions courtes inspirées de ses parties...
- Seraphina vit essentiellement la nuit, et la faute en incombe à son Noctali : Il passe ses journées à dormir, et réclame souvent de l'attention alors que tout le monde dort. Entre ça, et son Spectrum qui martyrise son sommeil... Faut pas s'étonner si elle se tape les cernes d'une Mesmerella émogoth sous les yeux.
- On dirait pas en la voyant, mais sons style musicale de prédilection est le Metal. La musique classique vient pas loin derrière.
- Elle n'est pas sportive... Sans déconner.
- Elle a développé un gout prononcé pour la nourriture épicée, genre très épicée... C'est soit ça, soit elle se fait racketter sa bouffe par ses pokémons, alors bon.
- Comme tout le monde, Seraphina a ses honteux secrets. °w°
- La pauvre fille est totalement victimisée par ses pokémons... Selon toutes vraisemblances, elle est destinée à mourir jeune, étouffée par leur amour.
- Bien qu'elle vienne de Romant sous bois, elle fait genre qu'elle ne s'intéresse pas à la mode. (En vérité, elle trouve qu'elle ne porte pas bien les jolis vêtements...) Ses vêtements de prédilection sont... Slip et tee-shirt, mais seulement quand elle est chez elle. Quand elle sort, elle aime bien les débardeurs, les jupes plissées et les bérets avec visière. Par ailleurs, vous ne la verrez jamais dehors sans son casque pour sa musique, et si sa console ou son téléphone ne sont pas directement visibles, vous pouvez être certains que c'est au moins dans son sac.


--------

Descriptions physique & caractère

Physique : Seraphina est une jeune fille de 16 ans, encore au beau milieu de son adolescence. Petite pour son âge puisqu'elle ne dépasse pas le mètre quarante-cinq, elle ne dispose pas en outre pas de formes extrêmement féminines, ce qu'elle déplore. Une poitrine relativement plate, des hanches fines... Heureusement, ses heures passées à jouer seule chez elle ne l'ont pas menée à être obèse en prime, puisqu'elle est plutôt du genre maigrichonne. Une fille peu remarquable en somme... Cela dit, son visage est plus intéressant que le reste à examiner.
En effet trônent au milieu de son visage deux grands yeux verts olives, en permanence soulignés de cernes qui donnent à penser qu'elle n'a pas un sommeil très régulier. Elle ne sourit que très peu, et lorsqu'elle le fait ses sourires paraissent plutôt inquiétants. Son visage est couronné d'une masse de cheveux noirs hirsutes qui ont tendance à se rebiffer, en particulier lorsqu'il pleut. Elle ne les attaches pas souvent, uniquement lorsqu'elle doit faire du sport à vrai dire... Vous devez vous douter que ça n’arrive pas souvent. Autrement, sa frange dont elle ne prend pas réellement soin retombe en permanence devant son visage, cachant ses yeux, et elle est en permanence obligée d'écarter ces mèches rebelles pour disposer d'au moins un œil utilisable...
Elle aime les vêtements décontractés, généralement les short ou es jupes plissées et tee-shirt amples ou des débardeurs. Elle n'a pas de gout particulier pour les couleurs, si ce n'est qu'elle évite ce qui est trop "flash". En revanche, elle aime avoir des dessins rigolos sur ses hauts, si bien qu'on la voit souvent avec des Tee-shirt imprimés de pokémons caricaturés mignons. Adepte de la simplicité, elle parachève le tout avec de simples baskets et des chaussettes montantes, ce qui lui donne parfois un style étrange.

Mentale : Seraphina est quelqu'un de très renfermée, en particulier depuis le divorce de ses parents. D'une timidité grave, elle ne prend pas souvent la parole, et lorsqu'elle y arrive c'est d'une toute petite voix chevrotante. Elle préfère parler toute seule, ou avec ses pokémons.
L'adolescente en veut énormément à ses parents pour leur divorce, à son père pour ne pas donner de nouvelles et à sa mère pour avoir trouvé un autre homme et le lui avoir imposé. Bien qu'elle ait vécu jusqu'à très récemment avec sa mère, elle ne lui parlait presque plus, s'en tenant au strict minimum, et elle a tendance à jalouser ceux qui ont encore une famille unie...
Seraphina ressent un profond sentiment d'abandon depuis toute jeune, et elle a du mal à croire qu'on puisse d'intéresser à elle, même si elle en aurait envie. Elle souhaiterait rencontrer des gens, être appréciée, mais elle ose trop peu aller vers les autres, d'autant plus qu'elle est très complexée par son apparence quelconque. En effet, dans la ville où elle a grandit, la mode tient une grande place, et si elle a déjà essayé de s'acheter des vêtements jolis et élégants, elle trouve qu'elle les portes mal car elle n'a pas une stature aussi sculpturale que d'autres femmes... Tristesse.
De fait, elle a tendance à se réfugier à outrance auprès de ses pokémons, aussi pénibles soient-ils. Sinon, elle est passionnée par tout ce qui est jeux vidéos, que ce soit en ligne ou pas, et on la voit rarement sans une console, au moins dans son sac, souvent dans sa poche. Son style de jeu préféré reste le RPG, qui lui permet de s'évader de sa vie qu'elle trouve triste et morose en jouant un personnage qui n'est pas elle.
Après, il ne faut pas croire, l'adolescente ne fait pas non plus dans le misérabilisme. Elle fait réellement des efforts pour ne pas se laisser aller à déprimer, mais parfois elle n'y peut rien, la morosité s'empare d'elle et elle se plonge alors dans de longues périodes de contemplation... Enfin, autant que ses pokémons le lui permettent.
Malgré les airs qu'elle tente de se donner, l'adolescente est profondément gentille et plutôt empathique envers les autres, et elle comprend le malheur des gens, même si généralement elle n'y peut pas grand chose. Il faut souligner également que lorsqu'elle essaye d'aider, les gens la trouve souvent inquiétante à cause de ses cernes et de son air sinistre, aussi a-t-elle perdue l'habitude de la sollicitude et préfère-t-elle compatir en silence.


Histoire

Parfois, une histoire d'amour se déroule de la sorte : Un homme et une femme se rencontrent, se découvrent, s'aiment, et ils sont tellement attachés l'un à l'autre qu'ils décident de se marier et de fonder une famille. L'union se poursuit dans la joie, les enfants naissent, grandissent dans l'amour... Et puis parfois, quelque chose dérape. Dans le cas de la famille de Seraphina, quelque chose à sérieusement dérapé.
Souvent, on dit que la première épreuve d'un couple est la naissance du premier enfant, car chacun des deux parents doit comprendre qu'une troisième vie s'est incrustée dans leur quotidien, les obligeant à y accorder de l'attention au détriment parfois de leur relation. Dans le cas des parents de notre personnage, l'épreuve ne fut pas un succès. Bien sur, ils se sont aimés, beaucoup même... Ils pensaient que leur couple tiendrait, ils avaient attendus plusieurs années avant de se passer la bague au doigt. Et puis, lorsque l'enfant était née... Les choses avaient changées.

Seraphina vit le jour dans la ville la plus au nord de Kalos, Romant sous bois. Une ville adorable en elle-même, remplie de maisons de bois au charme ancien. Une ville dont l'arène était surplombée d'un arbre gigantesque sur lequel trônait une horloge très particulière, puisque dotée de treize heures et non de douze, ce qui donnait l'impression à ses habitants de vivre hors du temps... Une impression encore renforcée par la prolifération de spectres dans les marécages alentours, qui avaient tendance à mettre les étrangers mal à l'aise mais auxquels les locaux étaient habitués. Lorsqu'elle vint au monde, ses parents étaient ravis. Ils disaient qu'elle allait être leur petit ange, qu'elle serait une femme magnifique et forte, et ils lui donnèrent le prénom de Seraphina Gabrielle. Cependant, ils découvrirent vite qu'avoir un enfant changeait la vie, et ce fut une découverte que le père de la jeune fille ne supporta pas.
Les premières années furent pourtant calmes. Seraphina grandissait, aimait profondément ses parents, et lorsqu'elle eut cinq ans, son père lui offrit son premier pokémon, un Evoli. Il lui expliqua ce choix en lui disant qu'Evoli était un pokémon qui dépendait énormément de son maître, et qu'ainsi elle apprendrait à être responsable. ce fut réellement peu de temps après que les choses dégénérèrent. De plus en plus, la fillette voyait ses parents se disputer pour des petits rien. L'un oubliait de fermer une fenêtre, ou l'autre mettait sans cesse ses pantoufles à un endroit qui dérangeait son conjoint. Seraphina essayait de se sortir ces disputes de la tête en passant du temps avec son pokémon, mais elle les entendaient, depuis les pièces voisines, se disputer de plus en plus fort. Lorsque ses parents se rendirent compte qu'ils ne voyaient presque plus leur fille, qui se réfugiait en permanence dans sa chambre, ils décidèrent de garder leurs disputes pour la nuit... Mais à se retenir, ils étaient plus énervés encore à la nuit tombée, et la gamine entendait leurs disputes qui continuaient souvent jusque tard dans la nuit... Ce qui l'empêchait de dormir. Ainsi, Seraphina eut tout le loisir d'observer, impuissante, la lente et douloureuse séparation de ses parents. Leurs différents devenaient de plus en plus sérieux, et un jour d'automne, ils finirent par décider de divorcer. Leur fille avait six ans et commençait à peine l'école.

Son père s'en alla vivre à Alera, et elle resta seule avec sa mère. Elle était déjà timide à l'époque, mais en voyant son père faire ses bagages, elle essaya de le supplier de continuer à lui donner des nouvelles. Elle ne voulait pas le voir partir... Mais sa décision était prise, et il promit de lui écrire régulièrement et de venir la voir. Une promesse qu'il ne tint jamais. Pendant le premier mois, elle guetta le facteur, mais elle ne recevait aucune lettre, qu'elle aurait pourtant pu lire avec ses compétences toutes approximatives en lecture. Il ne vint pas non plus la voir, et au bout du troisième mois, elle sombra dans une profonde dépression, au point que sa mère dut lui prendre un rendez-vous chez un psychologue. Mais il ne pouvait pas faire grand chose pour elle. Son père lui manquait tout simplement.
Seraphina se sentait profondément trahie. En plus, elle voyait sa mère commencer à fréquenter d'autres hommes, et cela la mettait dans une colère noire. Elle n'avait pas le droit. C'était avec son père qu'elle devait aller, pas avec un inconnu. La fillette se réfugia dans l'amour qu'elle donnait à son unique pokémon, qu'elle voyait essentiellement la nuit, quand elle pouvait rester dans sa chambre sans avoir à faire face à sa mère ou à la bonne humeur des autres. Quelle ne fut pas sa surprise de voir son précieux ami changer de forme pour devenir un Noctali ! Il était une heure du matin lorsque cela arriva, et après une réaction de panique initiale, la fillette décida de ne pas aller voir sa mère. Elle le découvrirait bien assez tôt, et l'enfant n'avait pas envie de se faire gronder car elle ne dormait pas encore. Elle n'en aima pas moins son ami, malgré sa flemmardise.

Quelques mois après, sa mère rencontra un homme avec lequel elle développa une relation plus intime que la simple amitié. Ce fut à cet instant précis, où il ramena cet homme chez elle, que sa fille cessa d'espérer un retour de son père. replongeant aussitôt dans sa dépression, elle détesta profondément, au premier regard, cet homme qui voulait prendre la place de son père. Il n'avait pas le droit. Elle ne lui parlait pas, et sa mère la grondait pour cela, comme si il était important que la fillette accepte cet homme qu'elle essayait d'intégrer dans sa vie. Seraphina n'en voulait absolument pas, et elle refusa catégoriquement de le voir, au point qu'elle s'enfermait à double tour dans sa chambre - encore plus que d'habitude -  lorsque le nouvel amoureux de sa mère faisait mine de se montrer. Une attitude qui eut tôt fait d'agacer sa mère.
Après une copieuse remontrance et une punition de plusieurs jours, qui conduit la fillette aux larmes plus d'une fois, elle décida de ne carrément plus rester dans la maison lorsqu'elle en avait la possibilité. Elle détestait sa mère, qui ne pensait pas du tout à la pauvre fille qu'elle était. Elle lui en voulait de ne pas être restée avec son père, et elle lui en voulait encore plus de ne pas comprendre que la chose la plus importante aurait dû être sa fille unique plutôt qu'un inconnu qui n'avait pas sa place ici. Elle passa alors le plus clair de son temps à l'extérieur, trouvant un réconfort sinistre à traîner dans les marais qui cernaient la ville.

La fillette passait de longues heures à patauger dans l'eau, ses bottes ne la protégeant pas autant qu'il l'aurait fallu, et elle rentrait toujours très sale, au grand damn de sa mère. Mais Seraphina s'en fichait, puisqu'elle considérait que c'était de sa faute si elle passait son temps dehors. Parfois, elle voyait deux lueurs rouges dans les fourrés, parfois un éclair blanc qui s'effaçait, diffus, dans les broussailles... Elle n'en comprit la signification que lorsque l'incident arriva.
Elle avait dix ans alors, et elle jouait, comme à son habitude, dans les marais... Sauf que cette fois, elle était allée beaucoup plus loin que d'habitude. Son Noctali était, comme toujours dans la journée, resté à la maison pour dormir, et elle était ainsi complètement seule dans la nature. Elle fut donc totalement prise par surprise lorsqu'une tempête d'une violence inouïe se déclencha, avec une tel brusquerie qu'elle n'eut même pas le temps d'appeler à l'aide. Elle s'accrocha comme elle put à un tronc, mais lorsqu'elle se rendit compte que le vent emmenait même les arbres, elle paniqua de plus belle. Alors que ses bras d'enfant allaient lâcher, une paire de pattes solides, couvertes d'un pelage d'un blanc soyeux, plaquèrent la fillette sur le sol, l'empêchant de se faire emporter. Elle se raccrocha à ce miracle avec l'énergie du désespoir, et lors qu'enfin, plusieurs heures plus tard, la tempête cessa, elle s'était évanouie, pâle comme de la craie. C'était un Absol qui l'avait empêchée de simplement mourir.
Les secours la retrouvèrent hissée sur le dos du pokémon, encore inconsciente. Chacun était persuadé que c'était l'Absol qui avait apporté la tempête, et ils crurent qu'il était venu pour emporter loin le corps de la fillette, causant un nouveau désastre, mais lorsque l'enfant reprit conscience, elle refusa qu'on la sépare de son sauveur, s'accrochant à son cou avec toute sa force de petite fille. L'Absol venait de sauver sa vie, et elle ne permettrait pas qu'on le lui enlève s'il voulait rester. Autant dire que lorsque sa mère la vit arriver juchée sur la créature, elle manqua faire une attaque... Elle tenta bien d’interdire à sa fille de le garder, mais Seraphina fit une telle crise de nerfs qu'elle dut y renoncer. Ainsi, Absol rejoignit la petite vie de l'enfant... Qui sortait beaucoup moins souvent, traumatisée par la tempête.

Il lui fallut beaucoup de temps pour dépasser ce traumatisme, et elle ne put pas dire que sa mère l'y aida beaucoup... Elle voyait toujours le psychologue, et elle l'appréciait, mais ceux qui lui furent du plus grand secours, ce furent son Noctali et son Absol, qui la consolèrent lors de ses crises d'angoisse et de ses terreurs nocturnes. Elle ne dormait pas beaucoup, et elle avait l'impression que cela durait depuis le divorce de ses parents... Ce qui était peut-être bien le cas. Elle était souvent fatiguée, et les autres enfants de son école l'approchaient peu. Elle n'était pas très jolie, elle n'était pas à la mode, et en plus elle avait un Absol, un pokémon qui portait malheur. Elle était bizarre, parlait peu, ou toute seule, et lorsqu'elle était à l'école, durant ses pauses, elle s'enfermait dans ce nouveau hobby qu'elle se découvrait, les jeux vidéos.
En effet, elle n'était pas à l'aise avec les autres. ils n'étaient pas à l'aise avec elle non plus d'ailleurs... Elle s'ennuyait profondément lors des récréations, aussi demanda-t-elle à sa mère une console portable pour qu'elle puisse s'occuper. Les jeux qu'elle découvraient lui plaisaient énormément, car ils la changeaient de son quotidien morose et sans saveur. Il n'y avait que lorsqu'elle retrouvait ses amis Pokémons qu'elle acceptait de lâcher son écran. Cela dit, sa mère était bien trop occupée à organiser son prochain mariage pour se soucier de ce renfermement de sa fille... Elle ne pensait de toute manière pas que sa fille était aussi solitaire à l'école, puisque Seraphina ne lui en parlait pas.

Au bout de quelques années, la fillette finit par oser retourner dans les marais. Elle était craintive, mais peu à peu, à force de se raisonner, elle réussi à ne plus être aussi effrayée par l'extérieur. D'autant plus qu'elle ne sortait pas sans son Absol, qui la rassurait. Noctali, fidèle à lui-même, vivait la nuit, passant la journée à dormir comme un sac. Lors de ces sorties, elle découvrit beaucoup de choses sur son ami. Par exemple, il adorait chanter. Il chantait très bien d'ailleurs, il n'y avait qu'un seul problème... Lorsqu'il se laissait aller, ils finissaient toujours assommée. Du coup, il se retenait la plupart du temps... En outre, ils rencontrèrent pas mal de pokémons sauvages, mais ils fuyaient à leur approche, et l'enfant et son pokémon durent rapidement se résoudre à rester seuls dans la nature. Ce qui leurs convenaient à tout deux.

Elle avait quatorze ans lorsqu'elle rencontra son dernier pokémon. Son Absol était alors malade, et elle l'avait confié aux bons soins du centre pokémon pour qu'il se rétablisse. c'est donc seule, pour la première fois depuis de longues années, qu'elle se rendit dans les marais, armée de sa console, pour fuir la ville et les gens qui la regardaient de travers et passer du bon temps.
Sa mère s'était remariée, et Seraphina refusait toujours d'adresser la parole au nouvel homme de la maison. Elle avait également refusé de prendre son nom de famille, et elle portait toujours celui de son père, bien que sa mère avait adopté celui de son nouveau mari. Elle ne supportait sa maison que la nuit, lorsque tout était silencieux, car le reste du temps la maison accusait trop la présence de cet étranger. Même après plusieurs années, elle ne parvenait pas à le considérer comme autre chose. Elle avait essayé d'envoyer quelques lettres à son père biologique, mais les réponses qu'elle avait reçu étaient plates et impersonnelles, ce qui la fit beaucoup souffrir. Elle cessa donc de chercher à le contacter et se mit à le détester d'autant plus qu'elle savait qu'il l'avait réellement abandonnée. Elle l'insultait souvent, lorsqu'elle pensait que personne ne l'entendait...
Ce jour-là, elle s'était installée sur une douche d'arbre, et elle avait allumée sa console. S'immerger dans l'histoire que son écran lui racontait la soulageait, lui faisait un peu oublier ses problèmes, et elle se plongea si bien dans son jeu qu'elle en oublia tout ce qui l'entourait. Elle ne sentait même plus le froid qui la mordait à travers son blouson. En faite, la seule chose qui arriva à la faire sortir de son jeu, de fut deux mains se posant brutalement sur ses épaules et un grand "BEUAAA !" qui résonna beaucoup trop près de son oreille. Elle poussa un cri, surprise, ses anciennes terreurs l'assaillant à nouveau, et... Elle tomba tout simplement dans les pommes. Ce fut donc un Spectrum très embêté qui se retrouva avec une fillette de quatorze ans évanouie sur une souche d'arbre par sa faute. Il voulait simplement lui faire peur, mais pas au point qu'elle ne s'évanouisse ! Penaud, il prit délicatement la pré-adolescente entre ses grandes mains pour la ramener à la ville, de manière à ce que les humains s'occupent d'elle. On était cependant en début de soirée, au beau milieu de l'automne, et les gens préféraient rester chez eux, là où ils n'étaient pas importunés par le froid. Si bien que le malheureux pokémon dut ramener sa victime jusqu'à chez elle directement pour la mettre en sécurité.
En réalité, il observait l'humaine depuis un moment déjà. Il la voyait jouer avec son Absol dans les marais, et il mourrait d'envie de jouer lui aussi. Mais il était un peu timide, et il avait du attendre qu'elle soit seule pour essayer. Malheureusement, tout ne s'était pas déroulé comme il l'avait prévu... A son réveil, sur son lit, Seraphina découvrit un Spectrum penché sur elle, la mine inquiète. Noctali, pas plus troublé que cela, avait retrouvé sa place attitrée sur le ventre de la jeune fille, et il y dormait comme une souche, lâchant de temps en temps un ronflement sonore. C'était d'ailleurs l'un d'eux qui avait réveillé sa maîtresse.
Au final, il s'avéra qu'elle n'en voulut pas au Spectrum. Enfin, pas trop... Il n'avait pas essayé de lui faire peur dans les jours qui avaient suivit, et il l'avait même ramenée chez elle. Bon, elle avait retrouvée sa console à moitié noyée dans le marais, maiiis... Elle finit tout de même par accepter que le spectre se joigne à sa petite vie, ce qu'il fit avec un enthousiasme parfois effrayant. Ce nouveau venu ne fut pas du gout de tout le monde, notamment de la mère de Seraphina et de son mari qui voyaient d'un mauvais œil que l'enfant ait en permanence avec elle un Spectrum farceur, mais elle y trouva une raison de plus de le garder avec elle. Si cela pouvait embêter le mari de sa mère, et bien tant mieux !

Sa vie continua ainsi, encore deux années durant... Elle n'attendait plus de nouvelles de son père, elle ne parlait toujours pas au mari de sa mère, et avec cette dernière, elle n'entretenait que les rapports minimum. Elle ne lui pardonnait toujours pas sa séparation avec son père. Elle restait persuadée que s'il était resté, ils auraient formé une belle et heureuse famille. Lorsqu'elle y pensait, elle se jurait qu'elle ne ferait jamais subir cela à ses enfants lorsqu'elle en aurait. Et puis elle se disait que pour ça, il fallait d'abord qu'un homme s'intéresse à elle et ça... Ce n'était pas gagné.
Elle ne cherchait pas à s'intégrer. Elle voyait les jolies filles passer dans la rue, vêtue de leurs kimonos colorés et de leurs chemises élégantes, et parfois elle poussait un soupire de regret. Elle aurait aimé être plus belle, plus sociable... Peut-être que ses parents seraient restés ensembles ? Elle se demandait parfois si son père n'était pas parti parce-qu'elle n'était pas aussi épatante que ce qu'il aurait souhaité... Et puis elle se disait que si son père n'avait pas su voir en dessous de son apparence, alors il n'était pas digne d'être son père. Elle trouvait du réconfort dans sa relation avec ses pokémons, dont elle était très proche. Même les farces de son Spectrum l'amusaient, les frasques de son Noctali aussi lorsqu'il sortait de sa léthargie pour implorer qu'elle lui donne un morceau de son assiette... Son pokémon le plus calme était sans doute Absol, mais il avait aussi ses petites manies, et parfois, il se laissait aller à une petite folie, souvent sous la forme d'un chant qui assommait tout le monde pour quelques heures.

Au bout d'un moment, il s'avéra que la mère de Seraphina se rendit compte de l'isolement préoccupant de sa fille. Un rendez-vous avec un professeur de l'adolescente lui mit enfin le doigt sur le problème, lorsque le professeur en question souligna l'attitude extrêmement solitaire de son élève. La mère, qui jusqu'ici avait surtout eu peur de voir son mariage sombrer comme le premier par manque d'attention apportée à son conjoint, fut bien obligée d'admettre qu'il y avait un problème. Mais Seraphina esquivait habilement toutes ses tentatives de communication, et la jeune mère, qui tombait enceinte à ce moment, dut se rendre à l'évidence : Elle avait perdue sa fille, et sa nouvelle grossesse prenait trop de son temps pour qu'elle puisse réellement passer du temps avec sa première-née.

Pour Seraphina, l'annonce de cette grossesse fut une épreuve de trop. Ses sentiments étaient confus. Entre la nouvelle officialisation de l'absence de son père, et ce futur petit frère ou sœur, issu d'un homme qu'elle ne pouvait pas voir en peinture, ce fut trop. Un soir, elle emballa tant bien que mal quelques vêtements et son triumvirat de la survie : Sa console, son téléphone et son lecteur MP3, puis elle expliqua à ses pokémons qu'elle s'en allait avec eux de cette maison qui ne voulait pas d'elle et qui faisait tout pour la dégouter de la vie. Elle partit avec ses amis au beau milieu de la nuit, et malgré sa crainte des marécages, la présence de ses pokémons la rassurait suffisamment pour qu'elle puisse en effectuer la traversée. Mais où aller maintenant ? Elle n'en avait pas la moindre idée... Heureusement, elle avait pensé à emmener quelques conserves, et elle n'eut pas trop faim sur le chemin qui la séparait de La Frescale. Elle y arriva quelques jours plus tard après une pénible traversée des marais, mais il y faisait beaucoup trop froid pour elle. Finalement, un policier la trouva roulée en boule sous un pont, blottie au milieu de ses pokémons.

Elle fut renvoyée chez elle séance tenante, et autant dire que sa mère était furieuse après elle. Elle s'était énormément inquiétée. Mais Seraphina ne voulait plus la voir, et elle lui cracha au visage que c'était de sa faute si elle était partie. Désemparée, la mère de l'adolescente finit par se résoudre à reprendre contact avec son ex-mari. Oui, elle ne savait vraiment plus comment s'en sortir. Malgré les réticences de son ancien mari à reprendre contact avec eux, elle finit par le convaincre de prendre avec elle à Alera. Elle avait bon espoir que revoir son père lui fasse du bien, et que le climat et les sources thermales l'aide à sortir de sa morosité maladive.

C'est ainsi que, quelques semaines plus tard, Seraphina posa le pied au port de Marivon, accompagnée de ses amis de toujours.

--------

team Pokémon







Pack starter

Un téléphone portable - Une gameboy - Un lecteur MP3 et un casque pourvu d'une très bonne qualité son

---------------------

toi derrière l'écran

Pseudo: Yureliom ♦ Âge: 24 ans ♦ Pays: France ♦
Comment as-tu connu le forum ? Gogol is your friend ♦ Fréquence de connexion : Ça dépend des périodes... ♦ Crédit de ton avatar: Kuroki Tomoko, de Watamote. ♦ Double-compte ? Nope. ♦ Le mot de la fin: Arghlbl ♦




Dernière édition par Seraphina G. Ferall le Sam 1 Avr - 9:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Seraphina Gabrielle Ferall - Les pires vacances de ma vie... Oupa. [Finit]   Dim 12 Mar - 13:11

BONJOUR quels mauvais membres nous faisons ! Bienvenue petite geek ! Bon courage parmi nous. Ton équipe a l'air intéressante et j'aime beaucoup ton vava. Attendons les admins ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar

REGION : Kalos
POKÉBALL LANCÉES : 35
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 11/03/2017

MessageSujet: Re: Seraphina Gabrielle Ferall - Les pires vacances de ma vie... Oupa. [Finit]   Dim 12 Mar - 13:41

Merci pour la bienvenue ^^
Je patiente, j'ai cru voir que les admins étaient pas mal débordés cette année... *a lu un certain sujet dans les news*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Seraphina Gabrielle Ferall - Les pires vacances de ma vie... Oupa. [Finit]   Lun 27 Mar - 15:11

Bienvenue avec un TRES LEGER retard~

J'aime bien le vava, et le Spectrum au moveset cheaté lel
En revanche, il me semble qu'il est préférable d'attendre la carte de dresseur pour faire la descfiption des Pokémons. À voir ce qu'en diront les admins.

Quoiqu'il en soit, bonne chance pour ta validation~
Revenir en haut Aller en bas
avatar

REGION : Kalos
POKÉBALL LANCÉES : 35
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 11/03/2017

MessageSujet: Re: Seraphina Gabrielle Ferall - Les pires vacances de ma vie... Oupa. [Finit]   Lun 27 Mar - 16:29

En faite j'ai fais les descriptions parce-que je voulais être certaine de ne pas les oublier, et le Spectrum est p'tetre pété (encore que j'en ai pas la moindre idée, je suis une buse atomique en strat), c'est surtout des compétences RP, il aime emmerder son monde =p
Merci ceci dit pour la bienvenue, et encore merci pour les compliments sur mon avatar u_u *aime les compliments*
Au plaisir de se recroiser sur le fofo ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Hoenn
POKÉBALL LANCÉES : 895
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 10/06/2014

MessageSujet: Re: Seraphina Gabrielle Ferall - Les pires vacances de ma vie... Oupa. [Finit]   Jeu 30 Mar - 21:34

Bonjour et BIENVENUE ! keur
Vraiment, excuse-nous du gros retard de ma venue et du manque de réactivité des admins... Ceci sera expliqué très bientôt et dans tous les cas, je reprends les rênes du forum :)

Alors je viens de lire ta fiche d'une traite et j'aime beaucoup le personnage que tu as construit ! Tu détailles extrêmement bien sa vie et tu ne fais pas que survoler les différents détails de son histoire, et ça c'est appréciable. On voit que le personnage te tient à cœur.

Je n'aurais qu'une seule remarque à te faire : il faut que tu déplaces les descriptions et icônes de tes Pokémon dans ta Carte Dresseur :) Tu as le lien plus bas, je te laisse te servir des exemples si tu rencontres des difficultés, mais on ne poste pas ça ici. N'hésite pas si tu as la moindre question !



Hello, nouveau cinnamonien ♥️


Félicitations, tu es validée ! Nous sommes heureux de te compter parmi nos chers et tendres tarés de membres ♥️ A présent ta fiche archivée, ta couleur va t'être donnée. En attendant, tu peux entamer ta Carte Dresseur, mais également gérer tes éventuelles demandes de liens et/ou de RP. Ceci fait, tu peux à présent poster un peu partout, alors n'hésite pas à participer à notre flood et nos jeux afin de mettre une nouvelle pierre à l'édifice !

love ya coeur



________________________
Rafaël explore en #708090


won't open my eyes
Sun is up, I'm a mess - Gotta get out now, gotta run from this - Here comes the shame, here comes the shame ...
Throw 'em back 'til I lose count ©️ alaska.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leclairdelambre.blogspot.com/
avatar

REGION : Kalos
POKÉBALL LANCÉES : 35
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 11/03/2017

MessageSujet: Re: Seraphina Gabrielle Ferall - Les pires vacances de ma vie... Oupa. [Finit]   Jeu 30 Mar - 22:34

NYAAAAAAAAAA *se ramasse en arrivant dans un dérapage*
Merci pour la validation ! Ne t'en fais pas, les descriptions de mes pokémons figureront également dans ma carte dresseur ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Hoenn
POKÉBALL LANCÉES : 895
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 10/06/2014

MessageSujet: Re: Seraphina Gabrielle Ferall - Les pires vacances de ma vie... Oupa. [Finit]   Ven 31 Mar - 9:04


De rien :) Très bien, je te laisse les enlever d'ici une fois que tu les auras déplacés dans ta Carte Dresseur ♥ (auquel cas je le ferais)

________________________
Rafaël explore en #708090


won't open my eyes
Sun is up, I'm a mess - Gotta get out now, gotta run from this - Here comes the shame, here comes the shame ...
Throw 'em back 'til I lose count ©️ alaska.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leclairdelambre.blogspot.com/
avatar

REGION : Kalos
POKÉBALL LANCÉES : 35
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 11/03/2017

MessageSujet: Re: Seraphina Gabrielle Ferall - Les pires vacances de ma vie... Oupa. [Finit]   Sam 1 Avr - 9:52

Et voila, descriptions retirées ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Seraphina Gabrielle Ferall - Les pires vacances de ma vie... Oupa. [Finit]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Seraphina Gabrielle Ferall - Les pires vacances de ma vie... Oupa. [Finit]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ratification de la Convention sur les pires formes de travai
» Gabrielle Delacourt
» ♦ Gabrielle de Vendôme ▬ « Une fille pure, si naïve et angélique va voir quelques plumes tomber de ses ailes. »‏‏‏‏
» Gabrielle Epitafios Haintworth {OK}
» Les pires logos du monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novum Elit x Cinnamon Rolls :: Administration :: Formulaire d'embarquement :: Présentations validées-