Partagez | 
 

 I never go out without my rainbow-Artémis Barthélémy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

REGION : Kalos
POKÉBALL LANCÉES : 3
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 15/12/2016

MessageSujet: I never go out without my rainbow-Artémis Barthélémy    Jeu 15 Déc - 22:48

Artémis Barthélémy


Trust me, i'm a Scientist! A FABULOUS Scientist!






ID. CARD _________________________ Anecdotes


Surnom(s):  ♦ Arty' ou Monsieur-qui-fait-la-gueuleÂge: 21 ans ♦ Date de naissance: 28 Février ♦ Ville de naissance: Roche-sur-Gliffe ♦ Orientation sexuelle: Homosexuel et fier de l'être♦ Métier, statut: Scientifique, puis Lieutenant Flare puis serveur dans un salon de thé ♦ Signe particulier: Androgyne scarifié, cynique et misanthrope ♦ Région: Un endroit où toute les fenêtres donnent sur la Tour Prismatique ♦ Groupe: Citoyen ♦


- Alors non, Arty n'aime pas les choses sucrées, il les déteste, c'est drôle parce qu'il bosse dans un salon de thé mais vu qu'il aime le thé ça peut aller...
- Artémis aime faire des choix dont il sait à l'avance qu'ils seront douloureux pour lui. Travailler dans un salon de thé et devoir côtoyer des clients en fait parti, accepter l'offre de Lysandre et rejoindre la team Flare aussi.
- Il a une véritable passion pour le type fée. Si vous possédez un type fée, vous devenez quelqu'un d’intéressant à ses yeux.
-Il fait tout le temps la gueule, sauf quand il vois un type fée ou bois du thé.
-Arty pourrait passer sa vie à lire des livres en buvant du thé, mais comme il a besoin d'argent il va quand même travailler. Mais il n'aime pas spécialement son travail, il repense quelque fois à rejoindre la nouvelle team Flare, mais l'aventure sans Lysandre le tente moyen.
-Arty est une langue de p*te. Il aime dire des choses méchantes et rendre les autres aussi malheureux que lui. Faut pas lui en vouloir, il est juste frustré et masochiste. Il n'y avait que Lysandre pour trouver grâce à ses yeux, alors vous imaginez bien qu'une fois le gugusse disparu y a plus personne pour le remettre à sa place.
-Il a donné à ses trois pokémons le nom de villes de Kalos : Illumis, Mozheim et Vanitas. Pourquoi? Parce qu'il n'a pas d'imagination.
-Illumis c'est son premier pokémon, il l'as depuis qu'il a 13 ans, à l'époque c'était un petit Tarsal femelle surprotectrice envers son dresseur. Maintenant c'est une belle Gardevoir surprotectrice envers son dresseur. L'apparence change, pas le caractère.
-Mozheim est un petit Nymphali capturé sous sa forme d'Evoli dans le cadre de ses études sur le type fée. Mozheim c'est ce genre d'animal de compagnie qui fait tout les temps des conneries mais que vous ne pouvez pas gronder parce qu'il est mignon.
-Vanitas est le petit bijou de son équipe. Un Goupix d'Alola reçu sous forme d'oeuf dans le cadre de ses études consacrées au type fée. C'est un petit futé qui sait ouvrir les portes et qui se couche sur la tête de son maître quand celui-ci dort sur le canapé. Il est encore plus insupportable que Mozheim, mais Arty l'aime quand même.
-Artémis dort plus souvent sur son canapé que sur son lit. Il s'endort avant d'avoir eu ne serait-ce que l'idée d'aller sur son lit. Oui, il s'endort très vite, la plupart du temps avec un livre sur la tête et une tasse à moitié vide de thé froid sur sa table basse.
-Arty ne met que très rarement ses pokémons dans leurs pokéballs, principalement parce que ce sont ses seuls amis.
-Qui que vous soyez, Arty vous déteste.


--------

Descriptions physique & caractère

Artémis est un androgyne, d'ailleurs si vous l’appelez mademoiselle ou madame, il ne vous corrigera pas -il ne sait pas trop où il en est avec son identité sexuelle. Il a un corps élancé, mince, voir maigre et il entre dans du 36. Il faut dire qu'il mange peu, on pourrait dire qu'il ne mange pas mais il faut bien manger pour survivre donc on ne peut que supposer qu'il mange quand personne ne le regarde. Ou alors c'est un vampire, mais cet hypothèse n'est valable que si vous croyez aux vampires. C'est vrai qu'il est assez pâle mais ses canines ont une taille tout à fait normal. Ses yeux sont couleur ambre, même si au soleil on pourrait les croire rouge (non, ce n'est toujours pas un vampire). Ses cheveux sont lisses, très lisses et bien entretenus, souvenir de la team Flare sans doute. Il pourrait se laisser aller pendant deux mois et laisser sa maison en bordel, ses cheveux seraient toujours parfait. Il est brun, mais se teint régulièrement les cheveux, surtout en rouge. Il aime le rouge, ça lui rappelle Lysandre. Et il aime bien Lysandre. Jusqu'à quel point? Heu...Hum...Il ne sait pas. Non, c'est pas pour éviter la question, il n'en sait vraiment rien. Était-ce une figure paternelle? Un premier amour (à sens unique évidemment) d'adolescent en fleur? Un mentor? Ou bien un mélange de tout ça résultant d'un complexe d’œdipe non résolu? Va savoir...
Évidemment, en tant qu'ancien membre de la Team Flare, il s'habille bien et snobe tout le monde. La base quoi. Enfin, il snobe tout le monde surtout par plaisir et parce qu'il n'aime personne, mais il n'est pas un narcissique alors il ne s'aime pas non-plus lui-même. Il râle tout le temps, se plaint de tout, surtout pour dire que « C'est pas comme à Kalos, merde! ». Il n'est aimable qu'avec les clients, et encore, avec un sourire pincé, à se demander pourquoi il ne s'est pas encore fait virer tellement ça se voit que ça lui coûte d'être aimable avec quelqu'un. En tant que membre de la team Flare, l'idée d'exploser le monde dans un joli feu d'artifice lui semblait géniale mais à la place du monde c'est son patron qui s'est fait exploser la gueule et ça c'est clairement moins cool. Alors depuis, il a choisit d'exploser individuellement les gens avec son mépris et son sarcasme. Et ça marche...Enfin pas toujours. Principalement parce qu'Arty n'aime pas aller voir les gens et attend que ce soit les gens qui viennent à lui. Comme plan démoniaque de destruction du monde on aura vu mieux. Mais Arty est un scientifique, pas un génie du mal. Puis c'est l'intention qui compte. Et Lysandre serait fier de lui (en fait non).
En dehors de ça, Artémis est une sorte de dépressif chronique. Et ça depuis sa pré-adolescence. Il a finit par se résigner à vivre mal tout les événements de sa vie et à attendre le moment où il aura assez de courage pour se pendre. Pour l'instant le prix d'une corde de bonne qualité lui semble encore trop cher (parce que oui, il est radin). Il déteste les gens principalement parce que leur bonheur et leur joie de vivre lui font sentir à quel point il est décalé par rapport à ça. Il préfère encore détruire le monde plutôt que d'avoir le courage d'affronter son anxiété sociale. C'est un paumé de la vie et il en a parfaitement conscient. Mais ça ne l'empêchera pas de détester tout le monde.


Histoire

Artémis Barthélémy est né sans père, d'une mère qui s'occupait peu de lui. La situation classique du cas social, tragique et dramatique comme dans une mauvaise fanfiction. Oui, on sait! Mais sa mère n'était pas alcoolique ou droguée, elle était juste trop jeune, trop inconsciente, pas du tout préparée à être mère en somme. Mais elle l'aimait quand même. Et il l'aimait aussi. Arty était juste un accident, après tout. Personne n'est préparé aux accidents. Alors quand elle l'a abandonné devant les grandes baies vitrées éclairées de l'aquarium de Roche-sur-Gliffe à l'age de 5 ans, il ne pouvait pas lui en vouloir. Enfin, c'est ce qu'il essayait de se dire, il ne voulait pas la détester vraiment, mais c'était comme ça. Cette colère ne l'a jamais vraiment quitté et ce fut le premier malheur de sa vie, un malheur qui allait en inaugurer beaucoup d'autre.
Timide et réservé, il ne fut pas très bien accueilli dans l'orphelinat qui allait être sa nouvelle maison pour une dizaine d'année. Maladroitement coupé du monde qu'il avait été par sa mère, il ne connaissait pas vraiment les codes sociales propres aux enfants de son age et fut rapidement effrayé par eux. Son comportement suspect ne passa pas inaperçu et il ne tarda pas à devenir la tête de turc de tout ses petits camarades. Cliché vous me direz, oui, bien sur, l'histoire d'Artémis Barthélémy n'as rien d'original. Une histoire d'orphelin maltraité comme une autre. Sauf que voilà, Arty déteste le mot orphelin. Il ne s'est jamais considéré comme tel tout au long de son séjour dans cet enfer. Être orphelin ça voulait dire admettre que sa mère ne reviendrait jamais. Et ça il ne pouvait pas l'accepter.
Il s'est très vite découvert une passion pour la science et pour les pokémons. Étudier lui permettait également de former une sorte de barrière avec le reste du monde. Il était intouchable quand son esprit voyageait à travers les mots gravés sur les pages de ses livres. Il devint rapidement un petit phénomène, en effet, les livres de science pour enfant ne lui suffisait plus. Il voulait toujours en savoir plus, apprendre plus. Il n'avait que ça après tout. La science c'était son seul et unique refuge. Il voulait qu'on le laisse tranquille mais ce fut tout l'inverse qui se produisit. L'orphelinat se vanta rapidement d'avoir en son sein un petit génie. Il était devenu en quelques années un monstre de foire, un singe savant. Cela le terrorisait.
Puis c'est vers l'age de 13 ans qu'il attira son attention. Cheveux flamboyants, bien habillé, un sourire aux lèvres. C'était Lysandre. Le philanthrope de Kalos avait pris connaissance de la notoriété du jeune garçon et souhaitais lui payer ses études, en d'autres mots, devenir son mécène. Arty ne comprenait pas toute l'étendue de la situation ni les changements futures que cela allait apporter à sa vie mais son bienfaiteur lui offrit son premier pokémon. Un Tarsal femelle qui fut baptisé du nom de la capitale. Une créature qui en plus d'être collante et surprotectrice, devait inaugurer la passion du gosse pour le type fée. Puis ça lui faisait toujours un ami, son premier ami. Il fit quelques combats, assez pour faire évoluer sa chère Illumis mais ce n'était pas vraiment son truc, il craignant sans cesse que son pokémon souffrent.
Je ne vais pas vous dire qu'une fois sorti de l'orphelinat, sa vie se colora de mille et une couleur et qu'il connut enfin le bonheur car ce n'est pas le cas. Ses études furent catastrophiques. Il eut certes de bonnes notes mais son anxiété sociale ne fit qu'empirer. Il se sentait seul, isolé et vulnérable. C'est pourtant dans cette période agitée qu'Arty fit l’acquisition d'un Evoli cobaye dans le cadre de ses études. C'était un pokémon particulièrement intéressant en raison de ses diverses possibilités d'évolution. Comme vous pouvez vous en douter, Artémis savait exactement laquelle de ces évolutions il souhaitais. Ce n'était pas la plus facile à obtenir mais qu'importe, le jeune scientifique n'a jamais apprécié la facilité. C'est au bout d'un ans et trois mois d'effort et de câlins qu'il fit évoluer son pokémon en gracieux Nymphali. Et l'année où il finit ses études, il se vit offrir par un camarade d'Alola un œuf de Goupix qui, on le lui avait garanti, finirait par évoluer en type fée. Arty n'en était pas sur mais il accepta quand même. Un œuf de pokémon, ça ne se refuse pas...
C'est la même année, à l'age de 16 ans qu'il croisa à nouveau le chemin de Lysandre. Ce dernier lui expliqua plusieurs choses, notamment qu'il plaçait beaucoup d'espoirs en lui et que le monde futur aurait besoin de ses compétences. Arty n'était pas né de la dernière pluie, il renifla quelque chose de louche dans ce beau discours et loin d'en être effrayé, il tenta d'en savoir plus. Cela sembla plaire à son bienfaiteur, qui décida de jouer cartes sur table. Il lui présenta son groupe, la team Flare, lui expliqua avec une langue de bois prudente leur idéal et acheva son plaidoyer en déclarant qu'il pouvait lui offrir ce que personne d'autre ne pouvait : une famille.  
Une famille. Ce fut le déclic pour Artémis. Le mot magique. Lysandre n'avait pas besoin de s'éterniser avec tout son blabla d'idéal de nouveau monde pure et merveilleux. Si il pouvait lui offrir une famille, ses idéaux serait ceux du jeune homme. Il le suivrait à l'aveugle. Jusqu'à la mort si il le fallait. C'est comme ça que le jeune apprenti-scientifique devint un membre de la team Flare. Grâce à la manipulation habile et brillante d'un illuminé aux cheveux rouges qui déblatérait des choses sans queue ni tête. Au fond de lui, Arty savait qu'il n'était là que parce qu'il était un petit génie, qu'il ne représentait rien pour Lysandre si ce n'est qu'un sbire de plus. Mais que voulez-vous, il y a des fois où on a envie de croire au père Noël, parce qu'un monde sans magie c'est quand même très chiant.
Peu de temps après son entrée à la team Flare, Artémis vit son oeuf de Goupix éclore et constata non sans surprise et excitation que le pokémon arborait une magnifique couleur blanche. Peut-être n'était-il pas un type fée, n'empêche qu'il était tout de même mignon. Pour cette raison, Arty ne le fit jamais combattre de sorte que le petit pokémon eut toujours un niveau ridiculement bas. Peu après il fit encore une fois évoluer Illumis, il fallait dire que son nombre de combats avait légèrement augmenté après son entrée dans la team. Il se découvrait un coté bagarreur et violent qui lui permettait de défouler toute la rage qu'il avait accumulé lors de son enfance.
Il finissait son adolescence et pourtant il commençait sa crise d'ado. Il faisait n'importe quoi, provoquait parfois des catastrophes, juste pour le plaisir de voir Lysandre l'engueuler. Au moins, c'était mieux que de l'indifférence. Puis un jour, le chef de la team Flare, agacé par son attitude puéril, le mis au pied du mur : il devait se calmer, où bien il partirait. C'était simple, c'était clair, c'était net. Artémis baissa la tête et fit un oui honteux. Oui qui ? Oui Monsieur. L'affaire était réglée.
Tout semblait aller pour le mieux pour la team Flare. Leurs recherches évoluaient bien et bientôt les objectifs seraient atteints, permettant au monde de connaître le grand renouveau que Lysandre souhaitais tant. Artémis n'étais pas tout à fait en accord avec son chef ceci dit. Selon lui, un monde parfait aurait été un monde débarrassé de toute présence humaine sans exception, mais bon, puisque Lysandre le souhaitais, c'est qu'il devait avoir raison. Cela faisait déjà plusieurs mois qu'il avait été assigné aux Labos et qu'il travaillait d'arrache-pied avec les autres scientifiques à l'activation de l'arme suprême. Il avait vraiment hâte d'avoir quelque temps de repos, et la réalisation prochaine des objectifs de la team Flare auquel il aurait contribué l'emplissait d'un mélange de fierté, d'excitation et d’appréhension. Il n'était pour l'instant qu'un simple Sergent et ne commandait qu'une poignée de scientifiques, mais son chef lui avait promis qu'une fois son travail achevé il serait nommé Lieutenant. Il y avait là de quoi motiver.
Le Jour J, tout se passa très vite, il reçu l'ordre avec son équipe de se replier au QG tout en recevant les félicitations de Lysandre via Holokit pour sa nomination en tant que Lieutenant. L'idée de rentrer « à la maison » avec son nouveau grade gonfla le jeune homme de fierté. Et laissez moi vous dire une chose, quand Arty est fier, il est insupportable. Plus que d'habitude je veux dire. C'est pour ça qu'Arty n'as été fier qu'une fois dans sa vie, et c'est celle-là. Cromlac'h n'était pas vraiment sa ville préférée mais ça n'avait pas vraiment d'importance, il n'était pas là pour le tourisme. Il était là pour donner naissance à un nouveau monde plein de pureté et de beauté. Un nouvel age d'or où lui et sa « famille » vivrait en harmonie et en paix. Une sorte de renaissance où Artémis s'imaginait, un sourire béat au lèvres, dire adieu à sa déprime monotone.
Sauf que rien ne se passa comme prévu, d'une part quelque chose n'allait pas avec le légendaire. Il était anormalement...Faible. Cela aurait pu aller en soi mais le QG avait été pris d'assaut par des dresseurs extérieurs. Ce n'est que trop tard qu'Artémis réalisa avec horreur que leur plan allait échouer. Le légendaire avait été vaincu, l'arme n'avait plus aucune source de pouvoir, tout était fichu. Il s'enfuit, résigné vers la sortie tout en cherchant des yeux Lysandre, croisant les doigts pour qu'il apparaisse d'un moment à l'autre et leur donne les directives à suivre. Avec les récents événements, tout le monde était au courant de leurs intentions. Cela avait été stupide de prévenir tout Kalos, mais ils étaient surs de réussir à ce moment-là...
Il était à peine sorti du QG qu'il entendit un bruit strident retentir. Son cerveau eut à peine le temps d'assimiler toutes les informations et de comprendre ce qui était en train de se passer qu'une immense lumière rouge s’abattit tel une météorite au centre du petit village. Cela ne pouvait vouloir dire qu'une seule chose. Lysandre avait activé l'arme. C'est la dernière chose qui traversa l'esprit d'Artémis avant d'être projeté violemment en arrière et d'avoir le souffle coupé en se fracassant sur le sol comme une poupée de chiffon. Il resta encore conscient quelque secondes après le choc avant de sombrer dans le néant, les yeux aveuglés par l'explosion. Lorsqu'il revint à lui, ce fut pour admirer le désastre, tout Cromlac'h avait été dévasté et un immense cratère occupait le centre du village, à l'endroit même où...Il étouffa un cri. Il faillait que Lysandre soit sorti à temps, il le fallait absolument.
Par la suite, Artémis passa ses jours en cavale, malgré ses blessures. Il s'agissait de trouver une planque, d'y rester quelque temps et de partir quand la paranoïa l'avait convaincu de la dangerosité de rester plus longtemps. C'était devenue une sorte de routine. Il fallait attendre tranquillement de se faire oublier. Plus les jours passaient et plus l'espoir de la survie du leader de la team Flare s'amenuisait, au départ ce fut juste une simple pensée rationnelle après un long dénis pour Artémis. Puis, comme une bombe à retardement il finit par laisser exploser sa colère. Une famille. Tu parle ! Ce connard avait préféré se faire exploser plutôt que de tenir sa promesse. Il ne valait pas mieux que sa garce de mère. Il l'avait abandonné, comme elle. Et maintenant Artémis se sentait comme un orphelin.
Puis la colère laissa place à une dépression. Une longue dépression qui dure encore aujourd'hui. Tout retomba dans la monotonie quotidienne, on parlait de moins en moins de la team Flare, des événements catastrophiques et tout devint plus sur. Il fallu pourtant d'avantage de temps pour que le jeune homme reprenne confiance. Il s'était fait contacter par un ancien lieutenant de la team qui lui avait proposé de rejoindre les survivants, argumentant qu'il serait incapable de vivre dans un monde si décalé par rapport à lui. C'est vrai, Artémis l'admettait volontiers. Il en était incapable. Mais il lui fallait du temps pour faire le deuil de Lysandre. Il y réfléchirait, c'est ce qu'il répondit. Même si l'idée de repartir sans son défunt boss restait une torture pour lui.
Puis l'envie de changement se fit sentir. Lorsqu'il pris connaissance du départ prochain des survivants de la team Flare pour l’île d'Alera, il décida de partir avec eux. L’île était isolée, et justement, il avait besoin d'isolement, c'était un lieu parfait pour se replier sur soi-même et pleurer la mort d'un être cher, peut-être même pour se pendre. Cela rajouterais du romantisme tragique à la scène. Quoique non, la pendaison c'était assez sale comme mort, se jeter du haut d'une falaise serait sans doute mieux. Voilà, il se jetterait d'une falaise...Sans doute un jour. Pour l'instant il emménageait à Elara -une ville isolée sur une île isolée- en utilisant comme revenus tout l'argent qu'il lui restait de la pension d'étude gentiment accordée par son chef, dans la maison d'une vielle récemment décédée pour rajouter du glauque à la situation. Il passait ses journée à trier les affaires qui avaient été laissées sur place, personne n'était venu les chercher. C'est en rangeant une petite statuette de Miaouss dans un vieux carton déjà rempli de babioles inutiles qu'Arty se demanda si lui aussi, il mourrait dans l'indifférence la plus totale.
Il leva les yeux vers la fenêtre qui donnait sur un ciel tout bleu, sans le moindre nuage, maudissant Lysandre une fois de plus avant de reprendre son rangement, reniflant bruyamment pour chasser les larmes. C'était le commencement de sa nouvelle vie après tout, autant essayer de faire en sorte que celle-ci soit meilleure que l'ancienne.

--------

team Pokémon




---------------------

toi derrière l'écran

Pseudo: La Boule Magique ou Noisette ♦ Âge: 19 ans, depuis peu♦ Pays: Tomboctou...Comment ça c'est pas un pays ?! ♦
Comment as-tu connu le forum ? Grâce à Eoran Neo, dites lui merci *tuée*♦ Fréquence de connexion : Pour l'instant régulier mais ça changera en janvier, je peut pas encore dire à quel point♦ Crédit de ton avatar: Rutile d'Houseki no Kuni (READ THE MANGA) ♦ Double-compte ? Nope ♦ Le mot de la fin: ...C'est un code c'est ça ?  ♦




Dernière édition par Artémis Barthélémy le Jeu 15 Déc - 23:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Rhode
POKÉBALL LANCÉES : 237
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 27/06/2015

MessageSujet: Re: I never go out without my rainbow-Artémis Barthélémy    Jeu 15 Déc - 22:55

FIRST 8DDDD

Oui j'avais rien d'autres de constructif à dire. Bienvenu sur le forum x)

________________________

Je me cherche des amis en #C42D60
(Personne sur ma fiche de lien depuis 2015 [Et aucun gain de niveau BTW, c'est à cause de gens comme Éoran que plus personne ne veux être Ranger...])



Les liens indispasapableuh
Présentation - Carnet Rencontre - Carnet Objets&Notes - "Scénario"s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Kalos
POKÉBALL LANCÉES : 319
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 12/01/2015

MessageSujet: Re: I never go out without my rainbow-Artémis Barthélémy    Jeu 15 Déc - 23:03

Houseki no Kuni.
Ex-Flare.
Un cara magnifique.

Cc bb bienvenue on t'aime déjà ;D
Par contre c'est quoi cette mode des gens qui veulent pécho Lysandre. Ou même des ex-Flare beaucoup de gens à briser en soi, je suis contente

________________________
I'm surrounded by idiots
Edward teste les lois de la gravitation en crimson × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Kalos
POKÉBALL LANCÉES : 3
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 15/12/2016

MessageSujet: Re: I never go out without my rainbow-Artémis Barthélémy    Jeu 15 Déc - 23:19

*Tappote Eoran* Merci merci...Moi non-plus j'ai rien à dire de constructif...

Edward : Merci =3 (ton avatar est fabuleux)

Mais naaaan, il veut pas se taper Lysandre...C'est juste un ado pas bien dans sa tête, faut le comprendre...Puis concernant son statut d'EX-membre de la team, c'est pas très clair. Il reviendra surement un jour. Faut juste le siffler comme un petit chien *tuée*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

REGION : Johto
POKÉBALL LANCÉES : 1113
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 19/04/2014

MessageSujet: Re: I never go out without my rainbow-Artémis Barthélémy    Sam 17 Déc - 15:12

Bienvenue sur le forum ! Ta fiche est très bien et j'aime bien cette idée de personnage un peu paumé qui a du mal à savoir où il va. :')



Hello, nouveau cinnamonien ♥️


Félicitations, tu es validé(e) ! Nous sommes heureux de te compter parmi nos chers et tendres tarés de membres ♥️ A présent ta fiche archivée, ta couleur va t'être donnée. En attendant, tu peux entamer ta Carte Dresseur, mais également gérer tes éventuelles demandes de liens et/ou de RP. Ceci fait, tu peux à présent poster un peu partout, alors n'hésite pas à participer à notre flood et nos jeux afin de mettre une nouvelle pierre à l'édifice !

love ya coeur



________________________


Prepare for trouble, and make it double.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I never go out without my rainbow-Artémis Barthélémy    

Revenir en haut Aller en bas
 

I never go out without my rainbow-Artémis Barthélémy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Artémius Minéos
» Liquid Rainbow...♪ |libre|
» Questions,interrogations et suggestions autour de la Soule artésienne (ouvert à tous les souleurs)
» Monochrome | Artémis (PM)
» Artémis Rose Hellsing {OK}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novum Elit x Cinnamon Rolls :: Administration :: Formulaire d'embarquement-