Partagez | 
 

 ▶ Titre. • Yves Cinlorant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

REGION : Kalos
POKÉBALL LANCÉES : 2
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 14/11/2016

MessageSujet: ▶ Titre. • Yves Cinlorant   Lun 14 Nov - 18:36

Yves Cinlorant


La foi en l'humanité ? Lel.






ID. CARD _________________________ Anecdotes

Surnom(s): Stagiaire|Blondasse
Âge: 27 ans
Date de naissance: 14 Juillet
Ville de naissance: Yantreizh
Orientation sexuelle: Mauvais sens de l'orientation
Métier, statut: Apprenti boulanger | Sbire de la Team Flare (notez ce grade glorieux)
Signe particulier: Un sens de la mode irréprochable, s'habit toujours avec du rouge pour rappeler les Flare (à défaut de porter leur costume... dégueulasse soyons honnête)
Région: Click ici
Groupe: Team


- Il se sert de la capacité de son brocelôme à régénérer la baie tenue pour avoir des baies gratuite dans la boulangerie. Il les met dans les tartes, il les donne pas non plus au client faut pas rêver. Fric = Pognon.
- Son ossatueur allume toujours les fourneaux et y reste car il n'aime pas particulièrement les gens.
- Son Tutenkafer ne pouvant pas être au comptoir au risque de faire peur aux clients est relargué au travail de tout ranger et atteindre les étagères les plus hautes.
- Oui il fait travailler ses pokémons dans la boulangerie #Esclavage.
- N'a techniquement jamais attrapé de pokémon de sa vie.
- Il ne jure que par le café.
- Il joue de la guitare juste parceque c'est classe.
- Il a peur des pokémons insectes.
- Il regarde la téléréalité... et aime ça.
- Il abandonné ses rêves et n'a pas l'air de se considérer plus que ça puisque il n'est qu'un sbire/esclave dans la team Flare. Il apporte même le café.
- Il est prêt à faire n'importe qu'elle mission, des plus loufoques qui à se sapper en femme pour le bien de l'humanité !
- Il fait son rebelle face au patron devant les clients pour se donner un genre, mais en réalité c'est un putain de soumit.
- Il arnaque les touristes en augmentant les prix #enfoiré.
- Il dit pain au chocolat au lieu de chocolatine.


--------

Descriptions physique & caractère

Se fou de votre opinion au plus profond de lui • Aime l'argent, la mode et le shoping • Est poli, mais peut-être très cru dans ses propos • Pense que vous êtes un déchet • En est un aussi • Ne vol pas très haut • A un humour qui défi les lois du bon sens • S'abrutit devant la télé • Est un lâche.

Yves, quel jeune homme charmant. Toujours bien coiffé, toujours bien habillé. Avec goût et classe. Évidemment, son père travail dans la mode, il n’a pas été élevé à porter des guenilles. Ce blond est toujours poli, à l’écoute même si vous le faite chier, il fera semblant de vous écouter pour pas briser vos rêves. Sisi, gentil garçon. Un adorable jeune homme apprécié de tous qui cache en réalité un putain d‘hypocrite et d’égoïste. Quoi, comme la plupart des gens ? C’est ce qu’il croit. Il a une très mauvaise opinion de la populace en générale. Car monsieur se hisse tel un défenseur de la bien pensence et que marcher sur le gazon alors que c’est interdit ce n’est pas bien. Regardez-le, à trop se tirer les cheveux devant vos conneries, il est devenu stressé comme pas deux ! Enchainant cafés et cigarettes, il fait plus de fumée qu’un chartor. Il empeste le tabac et l’eau de cologne mal dosée. La chaleur de fourneau lui a complètement grillé le sens de l’odorat apparemment.
Yves est quelqu’un de maniéré, parfois féminin dans ses réactions alors qu’il a pourtant une apparence virile, bien battit et d’une taille respectable. La faute à sa superficialité sans doute. Oui, monsieur est le cliché typique du pauvre pecno qui arrive de Kalos. Monsieur ne jure que par le pain, le fromage, le vin. Il est un bon vivant et s’habille correctement. Alors forcément, ça fait de lui un cliché. Il manquerait plus qu’il soit boulanger… oh wait.
Notre hzéro est donc quelqu’un d’aimable, très avenant et chaleureux. Il sait se faire des amis, tenir une conversation des heures et est quelqu’un de très cultivé. En effet, sa jeunesse s’est forgée par les voyages. Il en connait donc beaucoup sur la nature, la culture et les pokémons en général. Sans être réellement un expert.
Mais voilà, Yves est avant tout un dresseur refoulé ayant abandonné son rêve depuis longtemps… être champion d’arène. Ce jeune homme si extraverti à une passion pour les pokémons de type spectres. Etrange en effet. Les gens ne comprennent pas, ils ont plutôt peur des spectres. Bon, ils ont des raisons, c’est sûr que ce ne sont pas les pokémons les plus inoffensifs ou amicaux. Mais bon, il y a des passions plus bizarres dans la vie ! Comme les gens qui collectionnes les pokémons de type insecte ! Brr… il en a la phobie de ces bestioles là… Quoi ? C’est un vrai couard, il en a bien le droit ! C’est pas comme si tout le monde devait être brave ! Non, jouer les héros, c’est pas pour lui.
Et on se demande comme il peut être aussi téméraire quand il s’agit d’exploration et d’aventure. Ah oui, pour grimper la montagne et explorer les caves y’a du monde ? Mais pour se battre sans l’aide de ses pokémons y’a plus personne…
Bref. Sous ses airs de pseudo justice warrior fragile pas foutu de lever les yeux de son pokématos car il joue au nouveau jeu à la mode de DigimonGO! Qu’il se prend des plots de circulations et l’éclairage public, ce drogué de cigarette cache un dangereux criminel… Non, c’est juste putain de stagiaire de la team Flare. Lel.


Histoire

Kalos, une merveilleuse région. La beauté, le raffinement autant architectural que gustatif. Sa mode prisée par le monde entier. Ce savoir-vivre tout en restant bon vivant. Kalos, une région inoubliable.
C’est de là que partait le jeune Yves. Sa région natale dans laquelle il a vécu jusqu’à ses huit ans. Sa mère, une scientifique spécialisée dans la symbiose des pokémons de type plante avait le nom de Coquelicot. Son père travaillant dans la mode portait fièrement les couleurs de Kalos. C’est alors qu’ils décidèrent de faire un tour du monde. Autant pour trouver l’inspiration que pour les recherches, mais également et le plus important pour découvrir de nouvelles cultures, prendre du bon temps et vivre des incroyables expériences ! Un problème se posa alors, voyager c’est bien… mais l’éducation du jeune Yves devait être une priorité. Or, il était hors de question de le laisser à une nounou loin de ses parents.
Ce fut donc ainsi que le petit les suivit, son éducation se faisait à la maison, mais également dans les nombreuses écoles où il put s’arrêter ne serait-ce que pour quelques semaines. Son niveau scolaire en pâtissait évidemment, mais il n’était pas non plus catastrophique. Disons qu’il arrivait à sauver les meubles. En revanche, là où le petit excellait était dans sa culture générale et sa connaissance du monde pokémon et de la nature. Il faut dire qu’il avait un très bon professeur en temps que sa mère, mais également de toutes les expériences qu’il a pu vivre dans ses escales. Une sorte de vacance continuelle. Malgré une ombre au tableau.
En effet, le jeune Yves était un enfant à l’aise socialement, il n’était pas spécialement timide, même plutôt le contraire. Mais comment se faire des amis si l’on ne reste pas ? Des copains à travers le monde, c’est génial, mais de vrais amis, ceux qui restent…  il n’avait que son pokémon. Originaire lui aussi de Kalos, son brocêlome. Oui, une compagnie plutôt lugubre au vu des rumeurs courant sur ce pokémon. Mais pour lui, c’était le meilleur des compagnons qu’il pouvait avoir ! Sa mère lui avait gracieusement offert, l’ayant capturé au gré de ses recherches. Il avait des talents multiples dû à son type spectres. Des talents qui ne cessaient d’enchanter l’enfant. Des talents qui menèrent à de nombreuses bêtises, mais… que voulez-vous… l’enfant et son pokémon étaient deux grands farceurs !
Ils firent donc de nombreuses régions.
Kanto et ses pokémons emblématiques. Il était encore un peu jeune, mais il avait su profiter des paysages, de la chaine de montagne, des îles notamment ! Il se rappellera toujours la frayeur qu’il avait eu lorsque leur bateau s’était pris dans les tourb’îles. Sans parler de ces magnifiques ruines anciennes et de ces mystérieux pokémons… ou lettres enchantées ? Et puis, il avait failli gagner un pokémon au casino ! Pff.

Jotho… dut une expérience moins agréable pour le jeune garçon. Certes, il a commencé à y faire ses premiers combats pokémons. La rareté de son brocelôme dans cette région lui offrait souvent quelques effets de surprise. Et puis, Yves n’avait jamais été quelqu’un de modeste et l’idée de se pavaner devant ses camarades tel un héros imbattable était très tentant.

Il avait visité de très nombreux lieu tel les tours, il se rappelle avoir longuement discuté avec le champion de type spectres de l’époque à l’issu d’une de ses escales. Une discussion qui l’avait fasciné malgré son jeune âge, notamment sur les capacités de ces pokémons. En voir de nouveau et… une discussion qui fit naître en lui une vocation. Devenir un jour un champion lui aussi ! Ahlala, les gosses et toujours leurs rêves en tête. Mais ce ne sont ni lui ruines, ni les édifices qui on fait de Jotho une mauvaise expérience pour le garçon.
Alors qu’il était tout de même relativement jeune, une facette de la vie qu’il ne soupçonnait pas alors, naïf comme il était, se révéla à lui. L’atrocité des hommes. Aujourd’hui encore y repenser le dégoutte. Ecorcia et ses ramoloss agonisant dans leur souffrance la queue coupée. Cette revente illégale d’un produit qui n’a de bienfait que ses rumeurs. Tout ce trafic de pokémon… Oh oui, il avait pleuré et pleuré, suppliant ses parents d’adopter un ramoloss, qu’il s’en occuperait, qu’il le rendrait heureux. Mais malheureusement… on ne choisit pas toujours dans la vie et ils ne pouvaient en ramener un avec eux. Ce fut à partir de ce moment qu’il comprit. Il comprit que les méchants existaient pour de vrai et les méchants n’étaient autres que des humains.

Hoenn, de l’eau de l’eau et encore de l’eau ! Ahh… l’une de ses régions préférées. Yves adorait s’asseoir à l’avant du bateau, sentir l’air marin contre son visage, esquiver un put*** de goélise qui ne savait pas où il volait… enfin bref. Il serait certainement devenu un dresseur de type eau s’il n’avait pas déjà choisit sa vocation ! Et non, il n’avait pas abandonné son rêve malgré tout. Il était plus déterminé que jamais. Botter le cul des méchants avec ses pokémons surpuissants ! Ahah ! Son brocelôme avait certes prit quelques coups lors des combats, il avait été K.O parfois, mais il devenait plus fort… plus robuste ! En revanche, il ne semblait pas aimer tant que ça combattre… voilà un point négatif. Les liens entre le pokémon et son dresseur ami s’étaient grandement renforcés.
Yves avait déormais un nouveau regard sur le monde. Il avait quelque peu grandit. Cette région fut celle qui les accueillit le plus longtemps et il en connaissait le moindre endroit, la moindre île, le moindre désert (et dieu seul sait que les lunettes lui ont sauvé la vie lors des tempêtes de sable !)
Cimetronelle, sa deuxième ville préférée. En plus de réaliser le rêve de tout enfant qui est d’habiter dans une cabanne dans les arbres, la proximité avec la nature était un terrain de jeu sans égal pour le jeune garçon ! Les bois, les dangers, lui et son pokémon plante en apprirent beaucoup.
Mais une ville ne saura jamais détrônée, qu’importe la région… pacifiville. Son rêve, l’endroit où il finira la fin de ses jours lorsqu’il sera vieux ! Il se rappel de ses virées en mer, ‘empruntant’ le wailmer de son père pour se balader autant à la surface que sous l’eau. Il se rappelle aussi avoir hurlé contre les nageurs qui parce qu’ils avaient croisés leur regard exigeait des combats alors qu’il n’était qu’un enfant et qu’en face il avait de vrai adultes expérimentés. Mais apparemment, les gens sont des cons. Soit. C’était moins pire que de heurter un tentacool tous les 3 mètres.
Il fut émerveillé par la beauté de cette région, mais frappé par le non-respect des hommes envers cette nature à préserver. Là encore, il avait en tête la cruauté dont pouvait faire preuve son espèce.

Captivé par ce grand voyage, ses parents décidèrent d’aller plus loin encore profitant d’Hoenn en tant que ville portuaire pour prendre un ferry direction un endroit à la fois si réputé et si loin. Une région parfois méconnue et aux nombreuses particularités.
Alola.
La logique aurait voulu qu’ils restent sur Hoenn pour rejoindre par le nord la région de Sinnoh. Or, ils n’ont pas mis les pieds là-bas. Ils ont préférés partir à l’aventure.
A la manière d’un pokémon snap et tel de gros touristes débarquant en chemise, lunettes de soleil, short et appareil photo, ils visitèrent les îles sans vraiment s’y installer. La crème solaire fut sa meilleur amie. La chaleur y était presque étouffante, mais il était fascinant de vois que quelques petites iles pouvaient contenir des paysages aussi différents les uns que les autres, des coutumes, un certain respect. Enfin, respect… ils payaient des gens pour balancer pauvres cocombaffes qui n’avaient rien fait à la mer. Les humains étaient désespérants.
Ce fut dans cette région qu’il eut, puisque il était assez grand pour cela, avoir son deuxième pokémon ! A la base, il voulait un pokémon spectres, mais le destin en décida autrement. Alors qu’il cherchait pour un pokémon dans les montagnes accompagné des pokémons de sa mère (évidemment, quel parent laisserait son enfant partir à l’aventure sans protéger ses arrières ?) il tomba sur un osselait coincé dans un éboulement. Evidemment, il ne pouvait laisser un pokémon en détresse et continuer son chemin tel un enfoiré pour ne pas perdre de temps. Il mit la main à la patte et aida l’osselait à se dégager des décombres ! Problème, lorsqu’il voulut relâcher le pokémon dans la nature, celui-ci refusa. Les osselaits avaient beau être des pokémons extrêmement solitaire, celui-ci semblait encore trop jeune pour se débrouiller correctement. Yves ne voulait pas s’en occuper, mais les pokémons de sa mère et son brocelôme le forcèrent à la ramener avec lui. Qui à écourter la petite session de chasse ! Il utilisa donc sa seule pokéball sur lui. Ses parents n’avaient pas confiance pour lui en donner plusieurs connaissant son tempérament fougueux et déraisonnable.
Ironie du sort, il découvrit bien plus tard que les osselait d’Alola devenaient de type spectre en évoluant ! La nature fait bien les choses ?

Unys, une région de tous les défis. Le jeune Yves prit véritablement son envol dans les combats. Sa grande métropole grouillait d’adversaire et d’une école pour apprendre à devenir dresseur. Mais ses deux pauvres pokémons ne suffirait pas, il lui en fallait un autre. Et il fallait qu’il se résout à les faire évoluer. Son brocelôme n’évolue pas malgré son entraînement, il savait qu’il devait l’échanger pour cela, mais… il n’avait pas confiance. Son osselait était le grand mystère. Loin de son île natale, allait-il évoluer normalement ou rester dans sa lignée et prendre sa forme insulaire ? Ce fut au cours d’une exploration en compagnie de ses parents (encore et toujours, pauvre petit) qu’il le découvrit. Tels les touristes qu’ils étaient, ils partirent dans le grand désert malgré qu’Yves déteste cet environnement, pour visiter un monument des plus connus, le château enfoui. Difficile d’accès. Mais avec un peu de bonne volonté et un sablaireau pour dégager le sable, c’est faisable ! Quoi qu’un peu dangereux. Il réalisa à ce moment-là que ses parents avaient mis de côté leur métier pour se laisser séduire par l’exploration. Après tout, un château enfoui n’abritait pas de pokémons de types plantes, pas plus qu’il n’inspirait pour… ah, si, c’était inspirant ça !
Les ennuis commencèrent lorsqu’ils se sont approchés d’un sarcophage antique et l’on mitraillé de photo, évidemment le flash activé. Venant de Kalos à la base et n’étant pas des archéologues, ils ne purent faire la différence entre un sarcophage réel et un tutankafer bien réel lui aussi. Yves tel le héro de la situation décida de montrer à ses parents qu’il était un homme un vrai et plus un gamin. Que ses entrainements avaient portés leurs fruits ! Il envoya alors ses pokémons, plein d’espoirs. Brocélôme se battit comme un diable ! Mais sa fragilité et sa faiblesse au type spectres eut raison de lui. Les types spectres étant sensibles entre eux. Osselait fut envoyé sur le terrain, son type sol ne l’avantageait pas, pas plus que ses attaques physiques face à ce monstre de défense. Il n’était qu’un stade de base, si seulement il avait plus de puissance… si seulement. Et la lumière fut. Acculé dans ses derniers retranchements, l’Osselait évolua fort de son type feu, il éclaira la pièce, fort de son type spectres il utilisa la force de son adversaire contre lui et…
Et il se fit rekt. Ossatueur fut mis K.O. Bah oui, il ne maitrisait ni ses pouvoirs, ni n’avait l’expérience d’un Tutankafer évolué depuis bien belle lurette. Yves cru réellement qu’il aller se faire tuer pas ses parents pour avoir pris des risques en voulant faire le malin et en plus de les mettre en danger perdre comme une sale victime qu’il est. Et le Tutankafer dans tout ça ? Expédié vite fait pas les parents. Son père le captura au passage presque pour consoler son fils qui hurlait de rage et de honte, mais il ne l’avouera jamais. Ce fut ainsi qu’il ne mérita clairement pas ce pokémon. On le lui donna.
De retour dans volucité et le tour de la région effectué. Ils passèrent quelques temps dans la ville. Son père exposa notamment de nouveaux projets dans la galerie d’art. Sa mère prit contacte avec quelques personnes de son milieux. Yves rattrapa une énième fois son retard scolaire. Bref, la joie. Les grands voyages terminés, la dure réalité revint aux yeux du grand garçon. Devoir vivre comme tout le monde, devoir préparer son avenir professionnel. Il était hors de question pour ses parents que leur fils ne devienne un de ces clochards de dresseur qui trainent sans aucune raison dans les rues pour croiser les regards des malheureux. En plus… combien essayent pour combien réussissent ? Les places de champion sont limitées ! Et Yves grandissait. Il exprima d’ailleurs l’envie de revenir dans sa région natale. Il n’en avait que quelques souvenirs et photos.

N’avait-il pas appris que ses parents ne l’écoutent jamais ? Ayant tout de même fait un beau voyage et souhaitant faire un pause pour que leur fils évolue correctement et abandonne ses rêves de nomade/dresseur/aventurier, ils décidèrent de se poser une bonne fois pour toute. Non pas à Kalos, mais dans une région où tout était possible. Tout était à faire. Une population en plein essor, de nombreux endroits à visiter et à découvrir. Des magasins de mode à en devenir, une faune à étudier. L’ile d’Alera.
Et il leur en voulu. Un peu. Pas trop. En vérité, il avait tout de même envie de quitter la région d’Unys, il la détestait. Vivre dans cette ville… loin de la nature, tous ces déchets dans la rue, ce non raffinement de la population. Les égouts dégoutant dont suintent des pokémons poisons par tous les pores. Cette mentalité. Et puis cette bande de vegan écolo  de team plasma qui pensent pouvoir libérer les pokémons en faisant des actions stupide. Sérieusement… on ne pouvait pas faire ouvrir les yeux à l’être humain. C’est une créature bien trop corrompu. Bien trop aveugle de son succès. Non, il faut les exterminés, ça c’est une bonne solution. Non, décidemment. Unys est une bien piètre région.

Bref. Ils s’installèrent donc à Alera. Dans la ville la plus grande ville, Mell. La capitale. Ce fut il y a 11 ans. Et en 9 ans… les choses ont beaucoup bougées ! Son père à fait mouche dans les affaires, pour sa mère… ce fut un peu plus difficile. Et pour Yves ? Lui qui rêvait de devenir champion d’arène ? Si je vous dis qu’il a fini apprenti boulanger… vous ne le croirez pas !
Comment un garçon qui avait tout pour devenir un grand explorateur, voir un grand scientifique de par sa connaissance du terrain à finit artisan ? Dans un métier qui n’a strictement rien à voir avec son rêve de base en plus !
Et bien… les concours de circonstances… le fait qu’il adore la nourriture après avoir gouté les saveurs de toutes les régions. Qu’il vient de Kalos forcément, il doit porter des bérets acheter des briques de lait et faire du pain. Et qui se douterait que votre boulanger à en devenir fait partit d’une organisation criminelle ?



Ah, vous avez manqué un épisode ?
Oui, Yves est officieusement un hors-la-loi. Ses voyages lui on fait… ouvrir les yeux sur ce monde. Un monde magnifique, inégalé. Il n’y a rien de plus beau que la nature et les pokémons dans toute sa splendeur. Et il est mieux placé que quiconque pour le savoir après avoir autant voyagé. Mais… problème… l’humain pourrit ce monde, le détruit. La tâche sur le tableau, la goutte d’eau qui fait déborder le vase. La rayure sur la carrosserie d’une voiture. Il ne devrait y avoir que les gens respectueux en ce monde. Et c’est bien pour cela qu’il… qu’il a rejoint la team Flare.
Un choix évident. Entre ces pourritures de rockets, ces jean-écolos du dimanche de team magma #plusd’eaupotable et de team aqua #loljerespiresousleau. Ces vegan victime de team plasma qui s’isolent dans leur idéal. Ces racailles de team skull #weshtmtc. Et la team galaxie ? La grosse blague. Une pauvre secte de débile.
Il n’y avait qu’une organisation qui tenait la route dans ce monde ? Des gens qui se consacrent à un vrai but dans la vie ? Qui mettent moyens et scientifiques pour y parvenir ? Voilà du concret ! Certes, avec des dommages collatéraux, mais si c’est pour soigner le vrai cancer de ce monde… qu’importe le prix.
Yves n’est plus un petit garçon. C’est un homme. Cela fait 11 ans qu’il vie sur cette île, il la connait par cœur. Il n’a peut-être pas assez d’argent pour réellement aider la team flare, ni sa payer un droit de rester… mais il partage leurs idées, sa connaissance d’Alera en fait un excellent point d’encrage pour étendre une éventuelle influence. C’est ce qu’il leur a clamé lorsqu’il est retourné à Kalos pour des vacances. Et comment a-t’il connut la team ? Hé bien… du bouche à oreille… ou questionner les gens qui se balade en tenue rouge vif et avec une coiffure douteuse…
Bref. Ces quelques années passées, ses parents ont fait de nombreux voyage sans lui cette fois. Ils lui ont ramené quelques souvenirs dont une pierre nuit, sachant la passion qu’a leur fils pour les pokémons spectres. Ça peut toujours servir.
Yves a décidé de déménagé à Roza. Pour sa nature, son calme, son association de gens respectables et travailleurs. En secret, il agit en tant que sbire pour la team Flare. Il continu donc d’entrainer ses pokémons pour devenir le plus fort possible. Dans l’espoir qu’un jour…


--------

team Pokémon




Pack starter

- -

---------------------

toi derrière l'écran

Pseudo: Cactusapin
Âge: 21
Pays: Kalos France !
Comment as-tu connu le forum ? Je le connaissais depuis très très longtemps, j'avais même voulu m'inscrire à l'époque, mais je ne l'ai pas fait et... j'ai retrouvé le lien dans mes favoris xD
Fréquence de connexion : Tous les jours.
Crédit de ton avatar: Sanji - One Piece !
Double-compte ? Nop
Le mot de la fin: J'ai vu des avatars chelou et ça m'avait l'air sympathique par ici 8D



________________________
In coming


Dernière édition par Yves Cinlorant le Mar 15 Nov - 13:43, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Kalos
POKÉBALL LANCÉES : 319
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 12/01/2015

MessageSujet: Re: ▶ Titre. • Yves Cinlorant   Lun 14 Nov - 23:31

UN LARBIN ENFIN AAAAH
Je suis heureuse, si heureuse. J'adore, j'adhère.
En plus ton perso a l'air fab, rien que les informations de base sont glorieuses.

Citation :
J'ai vu des avatars chelou et ça m'avait l'air sympathique par ici 8D

Je vois pas de quoi tu parles sweetie, mais j'espère que t'as pas peur des memes ambulants ? ;D

________________________
I'm surrounded by idiots
Edward teste les lois de la gravitation en crimson × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Kalos
POKÉBALL LANCÉES : 2
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 14/11/2016

MessageSujet: Re: ▶ Titre. • Yves Cinlorant   Lun 14 Nov - 23:52

Un larbin ? On me paye pas assez pour ce job ! J'exige une promotion !
Merci pour le message, évidemment que je suis fab non évidemment que je ne crains pas les memes, j'adore (8
+ Oui ton avatar fait partit des avatars qui m'ont interpelé, mais svp ils sont manifayque :'D

________________________
In coming
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riddle Master
avatar

REGION : Kalos
POKÉBALL LANCÉES : 163
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 16/04/2015

MessageSujet: Re: ▶ Titre. • Yves Cinlorant   Mar 15 Nov - 19:28

CE NOM.
JUSTE CE NOM PRICELESS.
Tout le personnage est priceless omg, je t'aime déjà fort.
Et parce que Team Flare, yeah

Du coup, bienvenue Stagiaire-kun ! On te fera des avatars chelous aussi, t'inquiète ;)

________________________
Humans worry too much
Johan vous pose ses énigmes en  Purple × by lizzou.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

REGION : Kalos
POKÉBALL LANCÉES : 46
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 17/09/2015

MessageSujet: Re: ▶ Titre. • Yves Cinlorant   Jeu 17 Nov - 13:15

Ho J'adore ton perso ! Magnifique de A à Z ! Ca me donnerait presque envie de rejoindre la Team Flare... (sauf que ça voudrait dire être aux ordres d'Ed...)

Hum ! Bref ! Bienvenue et peut-être à bientôt dans ce monde de fous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

REGION : Johto
POKÉBALL LANCÉES : 1111
A DÉBARQUÉ SUR L'ÎLE LE : 19/04/2014

MessageSujet: Re: ▶ Titre. • Yves Cinlorant   Dim 27 Nov - 10:20

Pardon de ce gros retard sur ta fiche !! J'adore ton personnage en tout cas et sa fiche est nickel ! ;)



Hello, nouveau cinnamonien ♥️


Félicitations, tu es validé(e) ! Nous sommes heureux de te compter parmi nos chers et tendres tarés de membres ♥️ A présent ta fiche archivée, ta couleur va t'être donnée. En attendant, tu peux entamer ta Carte Dresseur, mais également gérer tes éventuelles demandes de liens et/ou de RP. Ceci fait, tu peux à présent poster un peu partout, alors n'hésite pas à participer à notre flood et nos jeux afin de mettre une nouvelle pierre à l'édifice !

love ya coeur





________________________


Prepare for trouble, and make it double.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ▶ Titre. • Yves Cinlorant   

Revenir en haut Aller en bas
 

▶ Titre. • Yves Cinlorant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» souvenir du passé....(libre)(pas d idée de titre)
» Le Seigneur des Anneaux, autre titre ?
» Bélier (limite minimale du nombre de caractère du titre : check !)
» KI KOZE SA ESKE FIFA TA KENBE DOKTÈ YVES JEAN BART NAN DWÈT SIPERYÈ LONG
» Le système linguistique d'Yves Dejean conduit a une impasse.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novum Elit x Cinnamon Rolls :: Administration :: Formulaire d'embarquement :: Présentations validées-