Partagez | 
 

 "They say it started with a big bang" Ft.the Bae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: "They say it started with a big bang" Ft.the Bae   Jeu 15 Sep - 12:53

Feat Nathan Bowen
« I’d recognize that fucking mullet anywhere. »
They say it started with a big bang

L'après-midi venait à peine de débuter quand Luca sortit de chez lui, courant jusqu'au portillon comme si sa vie en dépendait. En partant, il avait aperçu sa mère le fixer avec insistance, des reproches pleins les yeux, mais il n'avait rien dit, se contentant de partir de la maison familiale qui ressemblait plus à une prison dans son esprit. Et comme pour illustrer cette libération, Galatée apparut à ses côtés, poussant un petit gémissement joyeux.

Aujourd'hui, Luca se rendait à l'Aquarium. Aussi drôle que cela aurait pu paraître, le brun n'avait pas pu s'y rendre souvent en une année. Seulement quatre ou cinq fois, pour ses études, sans oublier le moment où il s'était pointé là-bas pile à l'ouverture, pour pouvoir être le premier à observer les timides Ecayon. C'était l'un de ses endroits préférés, avec la plage. Il s'y sentait terriblement bien, comme s'il était dans son élément. Mais pour quelqu'un qui avait vécu toute sa vie près de l'eau, cela devait bien être normal. Il s'y revoyait encore, parcourant les couloirs pleins de vitres donnant sur des bassins remplies de poisson en tous genre. Ou encore le grand tunnel, seul endroit où on pouvait voir d'immenses pokemons marins. Puis il se revu dans le grand tunnel marin d'Unys et il chassa tout ça de son esprit.

Comme toujours, il était parti tôt, pour éviter la foule grouillante de touriste, ce qui lui donnait donc l'occasion de prendre son temps pour flâner en ville ou parcourir la plage avec son Aquali. C'est la seconde option qui fut prise.

« Tu veux marquer quelque chose dans le sable ? »

Galatée lui avait répondu en frottant ses écailles contre les jambes de Luca. Elle se contenta ensuite de marcher au hasard sur la plage, cherchant le bon endroit pour faire son dessin. Quand elle trouva enfin l'emplacement qu'elle préférait, elle appela son dresseur pour qu'il puisse dessiner avant que les vagues n'engouffrent son esquisse, comme une offrande donnée au dieu de l'océan. C'est tout naturellement qu'il dessina, avec une branche qui traînait dans le coin, quelques planètes et étoiles avant d'observer son Aquali qui tentait désespérément de faire pareil avec sa patte. Le jeune homme se posa ensuite dans le sable, regardant l'eau effacer son dessin petit à petit, écoutant silencieusement le bruit des vagues. Il se sentait bien. Mieux que certains autres jours où l'anxiété essayait de le faire couler. Mais aujourd'hui, il sentait que quelque chose de bien allait se passer.
Il profita quelques minutes de plus de la plage, qui était habituellement pleine de monde, avant de finalement repartir.

Sur le chemin de l'aquarium, il passa devant Maril'land. Le brun s’arrêta quelques secondes, contemplant les gigantesques toboggans du complexe en se demandant s'il pourrait y aller un jour. Il avait déjà voulu y aller, mais seul, l’expérience était beaucoup moins fun. Et Luca se sentait terriblement seul, dans cette région inconnue. Il s'était bien fait quelques amis, d'autres étudiants en biologie marine avec qui il travaillait sur les travaux en groupe ou encore ses voisins, avec qui il papotait souvent des événements de la ville. Mais le jeune homme avait cette impression de manque. Cette absence qui le hantait depuis qu'il avait quitté Unys. Nathan.

Voyant l'humeur de son dresseur changer subitement, Galatée se colla à lui, tentant de le ramener à la réalité. La sensation de ses écailles froides contre la peau du jeune homme aurait du le faire réagir, pourtant il n'avait pas bougé d'un iota, totalement enfermé dans ses pensées. L'Aquali gémit, poussant son dresseur et lui donnant des coups de patte. S'il ne revenait pas à lui, elle devrait laisser Hypnos, le Mushana, agir. Les pokemons de Luca avait été habitués à de tels événements et savaient comment aider leur dresseur. Mais fort heureusement, la présence d'Hypnos ne serait pas obligatoire dans ce cas-ci
Luca reprit donc ses esprits, observant ce qui l'entourait avant de poser sur regard sur Galatée qui le fixait avec une certaine inquiétude dans les yeux. Un simple sourire de l'humain suffit à l'Aquali pour lui faire savoir que tout allait bien. Les deux comparses reprirent leurs chemins sans attendre.

Venir à l'Aquarium pendant les heures creuses était l'un des meilleurs moments, selon Luca. Il pouvait regarder tranquillement chaque bassin et lire les fiches informatives plaquées à côté de chaque vitre sans être dérangé par une bande de touriste Kalosien qui le pousserait pour avoir un meilleur angle de vue. C'était aussi le meilleur moment pour observer les membres du personnel du bâtiment, qui revenaient pour la plupart de leurs pauses déjeuner et qui devait donc se dépêcher de nettoyer avant la prochaine vague de touriste. Le jeune homme salua quelques personnes, sachant pertinemment que bosser ici devait être l'enfer, et continua son chemin dans les longs couloirs, toujours en compagnie de Galatée qui ne le quittait pas.

C'est au détour d'un couloir qu'il aperçut quelque chose d’extrêmement familier. Une coupe de cheveux tellement familière qu'il aurait pu la reconnaître parmi des centaines de coupes de cheveux. Mais le possesseur de la coupe en question disparut assez vite, laissant un Luca confus au beau milieu du chemin. C'était pas possible, si ? Il jeta un regard à Galatée, tout aussi confuse que lui, avant de finalement se décider à suivre le fuyard. Cette très courte course poursuite l'amena devant un bassin vide devant normalement accueillir des Kaimorses. Il entendit un groupe de touriste arrivé derrière lui, mais son regard resta fixé sur la personne qu'il avait poursuivie.

« Nathan ? »


But they say it was really just a small thing
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: "They say it started with a big bang" Ft.the Bae   Jeu 15 Sep - 22:09

Bowen
Nathan

Peres
Luca

They say it started with the Big Bang
Travailler au parc aquatique n’était pas le pire job qu’il connaisse, franchement. Enfin, c’était le seul qu’il connaissait, donc c’était techniquement le meilleur et le pire à la fois, mais ce n’était pas important – il s’y plaisait. C’était assez fatigant, forcément, surtout en suivant les cours à côté, mais il devait bien payer son loyer. Ses parents avaient proposé de l’aider, mais il avait râlé au téléphone en disant que c’était pas leurs oignons, qu’il se débrouillait très bien seul et que…

« Oui oui maman, je veux pas t’inquiéter ou être un poids pour toi, c’est tout… »

Il devait donc bosser. Il avait eu la chance d’être assigné, la plupart du temps du moins, au grand aquarium, le lieu le plus calme du parc. On lui avait rapidement appris  à s’occuper des Pokémon présents, d’ailleurs ; et si il n’avait définitivement pas le talent ni les tâches d’un vrai soigneur ou d’un Eleveur de types eau, il pensait se débrouiller à peu près et s’était plutôt attaché aux bestioles présentes. Son Mateloutre, Thétys, s’invitait même parfois lors de petits numéros faits aux visiteurs ; et si il avait eu une peur panique, la première fois, qu’il se fasse croquer par un Sharpedo ou qu’il ait des ennuis avec ses supérieurs à cause des conneries de son Pokémon, celui-ci s’était avéré être une attraction mignonne et agréable qui distrayait bien les touristes.

Et puis, disons-le franchement ; c’était toujours mieux que finir dans un énorme costume Pikachu pour amuser les enfants au parc d’attractions. Fort heureusement, Nathan n’avait pas eu l’air assez « avenant, cordial et amusant » pour les enfants.

Il était, ce jour-là, occupé à nettoyer un aquarium, en vieux short de bains, accompagné de Thétys. Ca, c’était peut-être la tâche la moins fun dans le lot. Accueillir les gens, malgré son manque de sociabilité, était peut-être même mieux. Mais ça lui permettait, de temps en temps, d’interagir un peu avec les Pokémon présents. Lorsqu’il trouvait ça vraiment gonflant, il leur parlait, aussi. C’était bizarre de parler de sa vie amoureuse avec un requin.

Parce que oui, il parlait beaucoup de la même personne. Luca. Il y avait d’autres personnes auxquelles il tenait, bien sûr, et il avait une vie assez riche pour un glandeur de vingt-trois ans. Mais… Luca finissait toujours par revenir à son esprit. Parce qu’il s’inquiétait affreusement pour lui. Il le connaissait très bien, il savait qu’il était anxieux et qu’il avait des problèmes avec ses parents, il savait qu’il n’avait eu aucune envie de partir. Il s’était mordu les doigts tellement longtemps après son départ, s’était senti atrocement seul – même si il ne l’admettrait jamais – et si il était venu ici, c’était principalement pour lui.

Il espérait avoir le temps de le chercher, mais il avait tellement de choses à faire…

« C’est bon, Thétys, bassin suivant… »

Le Mateloutre sortit de l’eau, avant de sauter sur l’épaule de son dresseur… dont le T-shirt se retrouva trempé d’eau glacée. Serrant les dents, il se mit à trembler violemment en sortant pour traverser le couloir menant au prochain aquarium qu’il devrait nettoyer. Il avait super froid et il puait le poisson (mais le poisson propre), bordel… jurant intérieurement, les bras crispés à cause de l’eau et du poids de sa bestiole, Nathan commença à avancer, disparaissant au détour d’un couloir lorsqu’il entendit…

« Nathan ? »

L’intéressé sursauta. Luca ? Il aurait reconnu cette voix entre mille. Mais impossible. Ca ne pouvait pas être lui. Il rêvait, voilà. Pfft, c’était stupide, il ne devrait pas être fleur bleue comme ça et se détacher un peu… si il commençait à entendre des voix à vingt piges, il était mal pour la suite. Tournant légèrement la tête, par instinct, il…

… crut apercevoir le visage de Luca ?

Sa première réaction aurait dû être de se retourner complètement. Mais ce ne fut pas le cas. Son réflexe, l’angoisse le saisissant au corps, fut de fuir à toutes jambes vers le fond de l’aquarium, non sans perdre une sandale au passage. Ce n’était pas possible. Juste… impossible. Raaah, sois rationnel, Nat’ ! C’est impossible. Tu rêves. Oh, il savait qu’il ne rêvait pas. Mais il avait peur. Peur de ce qui serait arrivé à Luca depuis. Un an, ça changeait les gens. Il voulait être prêt psychologiquement. Pouvoir l’accueillir de façon parfaite. Il avait peur de la réaction de Luca en le voyant.

Finalement, il tomba dans un cul-de-sac – menant vers la sortie de secours. Thétys, sur son dos, agita les moustaches d’un air agacé, comme pour le pousser à s’arrêter et faire face à ses responsabilités. Aussi, lentement, très lentement, il se retourna… espérant que les bruits de pas qu’il entendait derrière lui étaient bien ceux de Luca. Un sourire mi contrit, mi niais apparut sur son visage lorsqu’il vit effectivement les traits doux et le regard saphir de son petit ami qu’il, il lui semblait, n’avait pas vu depuis des siècles.

« L-Luca… ahah… qu’est-ce que tu fais là ? »

Il aurait pu lui poser la même question, ce serait même légitime. Après tout, maintenant qu’il y pensait, Luca avait toutes les raisons d’être ici ; ils aimaient bien tout ce qui était lié à la mer et surtout, c’était un peu le sujet de ses études. Mais lui… il lui restait encore à admettre qu’il était venu le retrouver. Mais au lieu de s’expliquer ainsi, il dut se contenter de fixer bêtement Luca dans les yeux, essayant de ne pas paraître trop touché…. Angoissant secrètement qu’il ne l’avait pas oublié ou laissé tomber pendant cette année de séparation. Il se doutait, d’un point de vue rationnel, que c’était impossible, mais être rationnel vous empêchait rarement d’avoir peur pour rien.

« Wow… tu m’avais manqué. »

Dit-il, avant de souffler, plus bas :

« Tellement manqué. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: "They say it started with a big bang" Ft.the Bae   Ven 16 Sep - 15:30

Feat Nathan Bowen
« I’d recognize that fucking mullet anywhere. »
They say it started with a big bang

Un sourire radieux naquit sur les lèvres de Luca quand il se rendit compte que c'était bel et bien Nathan qui lui faisait face. Jamais, lors de toute cette année à Alera, il n'avait été aussi heureux de voir quelqu'un et il n'avait, pour le moment, qu'une envie. Serrer son petit ami dans ses bras et ne jamais le laisser partir. C'est d'ailleurs pile ce qu'il aurait fait si le petit ami en question n'était pas parti en courant, laissant derrière lui l'une de ses sandales et un Luca confus.
S'élançant sur les pas du brun, le jeune homme ignora royalement le regard des quelques touristes qui l'observaient d'un drôle d’œil. Quoi ? Ils n'avaient jamais vu deux personnes se courir après pour des raisons random ? Mais l'heure n'était pas à se poser ce genre de question.

Enfin, il aurait préféré cela à l'anxiété qui s'était mis en tête de revenir au galop, susurrant des hypothèses horribles aux oreilles de Luca. Et si Nathan ne voulait plus de lui ? Qu'il ne l'aimait plus ? Et s'il le détestait ? Le haïssait ? Et s'il était passé à autre chose ? Depuis le temps, cela aurait pu sembler logique. Cela faisait une année entière que Luca était parti d'Unys. Donc... Et si .. ? Non. Il refusait d'accepter cela. Et puis, il n'aurait qu'à poser la question directement à l’intéressé, non ? Il n'allait pas laisser son anxiété lui pourrir ses retrouvailles avec l'homme de sa vie, merde. Et puis, il avait sûrement fui à cause de la panique. Il ne s'attendait sûrement pas à tomber sur Luca aujourd'hui, à cette heure, dans cet endroit. Et voilà qu'il était reparti pour se poser toutes les questions du monde, alors qu'il n'avait pas du tout le temps pour ça.


Accélérant la cadence, le regard fixé devant lui, il ne remarqua même pas que Galatée le suivait de près tout en tenant la sandale perdue de Nathan. Ils retrouvèrent ce dernier dans un cul-de-sac, menant à une sortie de secours. Essoufflé, Luca se stoppa à quelques mètres de lui. Le destin avait-il enfin décidé d’arrêter de leur mettre des bâtons dans les roues ? Ou Arceus avait-il pitié d'eux ? Franchement, le brun s'en moquait. Il ne laisserait personne briser ses retrouvailles. Quand Nathan se retourna, un sourire mi-contrit mi-niais sur le visage, Luca crut fondre. Il avait voulu ce moment pendant un an et ne savait même plus comment réagir.

« L-Luca… ahah… qu’est-ce que tu fais là ? »

Est-ce que Nathan pouvait arrêter d’être adorable pendant dix secondes ? Non. Il ne pouvait clairement pas. Il était destiné à être l'homme le plus adorable de la Terre. C'était du moins les pensées de Luca à cet instant. Ce visage, cette voix. Le brun irradiait complètement de joie.

« Wow… tu m’avais manqué. »

Il fit un pas.

« Tellement manqué. »

Et il se mit soudainement à courir, ignorant ce qui l'entourait, ignorant son cœur qui battait la chamade. Il se mit à courir, comme si le monde était en train de disparaître, comme s'il exécutait sa dernière action avant de rejoindre le néant. A cet instant précis, lui et Nathan était seuls dans l'univers. Tout le reste avait disparu. Il n'y avait plus qu'eux et seulement eux. Et Luca prit Nathan dans ses bras, refusant de le laisser s'échapper une seconde fois. Plus jamais. Plus jamais il ne l'abandonnerait. La planète pouvait bien imploser, cela lui était égal. Tout ce qu'il avait toujours voulu cette année se trouvait désormais dans ses bras et il ne le laisserait pas disparaître. Si bien qu'il resserrât son étreinte, espérant que ce moment puisse être éternel.

« Haha... Sûrement pas autant que toi, tu m'as manqué.»

Avait-il répondu en souriant, tentant de retenir les larmes qui coulaient sur ses joues sur le coup de l'émotion. Rien n'importait désormais. Excepté l'instant présent.

But they say it was really just a small thing
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: "They say it started with a big bang" Ft.the Bae   Sam 17 Sep - 22:56

Bowen
Nathan

Peres
Luca

They say it started with the Big Bang
Nathan eut à peine le temps de réagir en voyant Luca se précipiter vers lui, pour le serrer brusquement dans ses bras. Son cœur manqua un battement, et il perdit complètement son souffle pendant plusieurs secondes. Derrière Luca, les gens les fixaient d’un air amusé ou perplexe, mais c’est à peine si il parvenait à les voir ; ils étaient juste invisibles, complètement transparents comparés à la présence qui le serrant entre ses bras. Voir Luca de si près… pouvoir le toucher, entendre sa voix, lui parler… ça lui avait tellement manqué. Il avait l’impression que ça faisait une éternité que tout ça n’était pas arrivé. Un immense sentiment de bonheur l’envahit, et il eut l’impression que son ventre se réchauffait. Son esprit, en revanche, mit un moment à assimiler l’information ; il fixa l’espace autour de lui d’un regard vide, quelques secondes, regardant bêtement l’Aquali familier tenant sa sandale… avant de se rendre compte, enfin, que Luca était là. Contre lui.

Il lui rendit l’étreinte, essayant de ne pas y aller trop fort, de ne pas se raccrocher désespérément à lui comme par peur de le briser. Il ne voulait plus jamais le perdre. Plus jamais.

« Haha… sûrement pas autant que toi, tu m’as manqué. »

Nathan releva la tête, pour voir un Luca souriant, mais qui se noyait sous les larmes. Pfft… c’était stupide. Lui ne ferait jamais ça. L’eau iodée qui coulait sur ses joues ? Heh, il était trempé de la tête au pieds, c’était sûrement ça. N’est-ce pas ? N’est-ce pas ?

« Tu veux parier ? » défia-t-il d’une voix tremblante.

En temps normal, il aurait dit ça d’un ton déterminé, presque provocateur, mais bon… difficile de ne pas fondre devant le super-pouvoir de Luca ; son côté adorable au possible. Par contre, il ne savait pas trop quoi dire à part ça… ou plutôt, il avait trop de choses à dire. Principalement un flot de paroles incohérentes et incompréhensibles sur combien il lui avait manqué, combien il s’inquiétait, combien il était rassuré que Luca aille bien et veuille encore de lui… toutes ses craintes s’étaient envolées au moment où l’autre brun l’avait serré dans ses bras. Il lui faisait confiance, va. Prenant une grande inspiration pour vainement tenter de paraître calme, il déclara :

« Très bien, Luca. D’une ; tu vas me lâcher un peu avant que je meure asphyxié et parce que tu risques d’attraper froid. De deux, tu vas arrêter de pleurer, parce que c’est lourd de te voir comme ça. »

Façon de dire qu’il détestait le voir pleurer. Mais il ne l’admettrait jamais directement, et de toute manière, le garçon aux yeux bleus savait très bien lire entre ses mots. Esquissant un sourire un peu maladroit, il murmura :

« Et de trois… »

Il se rapprocha alors du visage de Luca, posant ses lèvres sur les siennes un court instant, non sans fermer les paupières. Ca aussi... ça lui avait manqué, se dit-il en serrant Luca un peu plus fort contre lui.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: "They say it started with a big bang" Ft.the Bae   

Revenir en haut Aller en bas
 

"They say it started with a big bang" Ft.the Bae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Big Bang Theory
» Version N°15 : Bang bang you're dead !
» bang, bang, my baby shoot me down ✗ TIGAN
» BIG BANG THEORY - mardi 26 juin, 16h25
» It started out with a kiss, how did it end up like this ? It was only a kiss... [Duc(hesse) :} ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novum Elit x Cinnamon Rolls :: Sud - MARIVON :: Parc aquatique :: Grand aquarium-